Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 août 2022 4 18 /08 /août /2022 15:41
NICOLAS LE FLOCH

NICOLAS LE FLOCH

 

 

 

À 38 ans, Nicolas Le Floch, adjoint au maire des Sables d’Olonne est décédé ce matin. Il a été aussi chef du cabinet de Yannick MOREAU.

 

Quelle tristesse nous envahit...son sourire, sa gentillesse et en même temps son sérieux et sa discrétion vont nous manquer.

La Collectivité perd un fidèle et efficace serviteur et un élu remarquable digne de l’admiration que lui portaient tous ceux avec qui il a collaboré.

Nos pensées vont aux siens dans la peine et particulièrement à son épouse et à ses cinq jeunes enfants qu’il chérissait tant et si bien.

 

 

Voici l’hommage que lui rend Yannick MOREAU, maire des Sables d’Olonne et Président de la Communautés de Communes des Sables d’Olonne :

 

  Mon ami Nicolas Le Floch est décédé ce matin à seulement 38 ans. Mes premières pensées vont à son épouse et à ses cinq jeunes enfants à qui j’adresse les condoléances de la ville et de l’agglomération des Sables d’Olonne.

Nicolas Le Floch a partagé à mes côtés huit années d’engagement politique local et national, de la mairie d’Olonne à l’Assemblée Nationale, de notre communauté d’agglomération à la ville nouvelle des Sables d’Olonne.

Plus qu’un collaborateur dévoué et efficace, plus qu’un co-équipier loyal et vif d’esprit, Nicolas Le Floch était un ami, un compagnon de route, souriant, positif, bienveillant.

Nous garderons la mémoire d’un homme de convictions, d’un homme de cœur, joyeux, élégant, admirable dans les épreuves qu’il a traversées, délicieux dans l’humour partagé.

Nicolas aimait La Chaume, aimait Les Sables d’Olonne, son agglomération, mais, par-dessus tout, Nicolas aimait la France qu’il chérissait tendrement.

 

Partager cet article
Repost0
5 août 2022 5 05 /08 /août /2022 21:59
BEAUCOUP DE BANQUES...PEU DE CLIENTS SATISFAITS

BEAUCOUP DE BANQUES...PEU DE CLIENTS SATISFAITS

 

 

 

 

LES BANQUES ABANDONNENT LA CLIENTÈLE DES PARTICULIERS

 

CITOYENS, TOUS PRISONNIERS D’UN SYSTÈME BANCAIRE À BOUT DE SOUFFLE

 

Vous tous, amis, vous êtes clients « obligatoires » des banques y compris de celles qui sont dites « mutuelles » où, en primes, ils ont payé pour être actionnaires d’office ?

En effet, les restrictions mises à la circulation d’espèces sonnantes et trébuchantes et la loi imposent pour nombre de transactions à passer par le système bancaire. Le fisc a aussi besoin de surveiller vos recettes et vos dépenses et fait pression pour que nous tous évitions tout règlement en espèces qui présuppose fraude ou trafic.

 

LE PARTICULIER EST-IL UN CLIENT ?

Il était un temps pas si éloigné où vous bénéficiez d’une certaine considération quand vous entriez dans « votre banque », quand vous étiez accueilli par votre chargé(e)  de clientèle qui vous suivait depuis des années.

Ce temps est révolu : le particulier n’intéresse plus les banques...sauf pour lui placer certes avec parcimonie du crédit et maintenant des assurances voire le top un crédit avec des frais de dossier et l’assurance sur ce crédit.

La personne physique client de la banque n’existe donc que pour être exploitée.

  • Vos dépôts en compte courant ne sont plus rémunérés,
  • Vous avez besoin d’un conseil...c’est le parcours du combattant pour obtenir un rendez-vous. Par contre un jour de « découvert » sur un compte et la batterie des frais bancaires qui se met en route et plume le client pigeon, un dossier mal rempli et votre demande part aux oubliettes...
  • Le client particulier se voit demander de plus en plus de papiers et autres justificatifs attestant éventuellement de certifier qu’il est encore vivant. N’oublions pas le détail croustillant qu’après votre envoi par mail la banque va lui demander de lui envoyer la même chose mais en papier. La moindre erreur, oubli du client...est sévèrement réprimé par des frais bancaires et autres pénalités (souvent prélevés à son insu sur son compte). Le client ne peut rien. Il ne peut rien comprendre ni le pourquoi ni le comment...il y a toujours une raison pour justifier ces demandes et sanctions si souvent injustifiées.
  • Si le client n’a pas le droit à l’erreur par contre la banque quand elle commet des erreurs d’une part n’est pas sanctionnée et d’autre part, la réparation du préjudice éventuel subi par le client est rare. Parfois il y a un geste commercial de la banque.

 

UNE SITUATION DÉGRADÉE AU NIVEAU DES BANQUES ET DE LEURS CLIENTS

Cette situation a débouché sur le développement de la banque en ligne totalement déshumanisée et le système classique qui survit.

En effet, le conflit est permanent entre les banques et leurs clients rendant impossible la vie du personnel gestionnaire des conflits des banques en contact avec ceux-ci. Ce personnel est devenu pour ce qui lui reste de clientèle un gestionnaire de conflits. Bonjour les dégâts en matière de ressources humaines.

 

Ainsi, on peut comprendre le malaise des citoyens face à leur système bancaire. Ils ne supportent plus les superbénéfices des banques, les sursalaires des dirigeants et les erreurs de gestion parfois énormes des banques dont ils pensent à juste titre qu’ils payeront la casse.

Partager cet article
Repost0
3 août 2022 3 03 /08 /août /2022 22:01
LA CONSTITUTION : LE CODE DE BONNE CONDUITE POUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, LE GOUVERNEMENT ET LE PARLEMENT

LA CONSTITUTION : LE CODE DE BONNE CONDUITE POUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, LE GOUVERNEMENT ET LE PARLEMENT

 

 

LE SÉNAT RAPPELLE AU GOUVERNEMENT LA CONSTITUTION : RÉÉQUILIBRAGE DES POUVOIRS, UN RETOUR DU PARLEMENTARISME ?

 

L'article 24 de la Constitution de 1958 stipule que "Le Parlement vote la loi. Il contrôle l'action du Gouvernement. Il évalue les politiques publiques."

Un incident au Sénat nous donne l'occasion de poursuivre notre tentative d'insérer dans nos parutions un peu d'instruction civique...la trop oubliée matière à enseigner aux jeunes citoyens mais aussi aux moins jeunes.

En effet, comment peut-on juger l'action de l'État si l'on ignore son fonctionnement dont les règles sont gravées dans la Constitution approuvée par le peuple en octobre 1958.

 

UN CAMOUFLAGE QUI EST DEVENU UN CAMOUFLET : LE RÔLE DU PARLEMENT RÉHABILITÉ

Lors de la discussion devant le Sénat sur le n-ième projet de loi de Finances Rectificative 2022, le jeune et parfois fort cassant et même discourtois Ministre, affublé du titre inaudible de Ministre de l'Action et des Comptes publics, Gabriel ATTAL a voulu camoufler les prochaines actions qui pourraient être réalisées par le gouvernement et qui impacteraient le budget 2022.

Cela n'a pas été du goût du  rapporteur général de la loi Jean-François HUSSON qui a rappelé au gouvernement la raison d’être du Sénat. « On est dans une opération de transparence, le Parlement est là pour contrôler l’action du gouvernement. Faîtes nous confiance ».

Ce faisant, le sénateur n'a fait que rappeler au Ministre le rôle constitutionnel du Parlement.(comme indiqué ci-dessus en référence à la Constitution).

Cette passe d'armes verbale, entre le sénateur et le Ministre représentant le Gouvernement, est  un symbole fort qui nous conforte dans l'idée que, lors de la précédente mandature du Président MACRON, le Parlement à forte majorité "en Marche" était passé aux oubliettes, méprisé par le pouvoir exécutif et  décrédibilisé dans l'opinion. La représentation nationale incarnée par le Parlement (Sénat et Chambre des députés) ne représentait plus vraiment le peuple français comme l'a traduit le dernier vote sanction des législatives : abstentions record et  votes de défiance.

 

POUR UN RETOUR À UN RÉGIME PARLEMENTAIRE

Les mal élus de cette dernière élection législative sont cependant légitimement les représentants du peuple.

Il appartient au gouvernement et au Président de la République de prendre en considération cette situation nouvelle : nous vivons une sorte de cohabitation avec un Parlement réhabilité.

Il y a des signes concrets de cette prise de conscience : des textes plus débattus au fond et amendés par les élus, des commissions paritaires (sénateurs et députés) qui arrivent à élaborer des compromis entre leurs points de vue respectifs et évitent des blocages où le Gouvernement avait pris la mauvaise habitude de passer en force...

C'est le rodage d'un retour au  régime parlementaire. Nous serons donc attentif lors de la prochaine session parlementaire  à voir si le Parlement va ainsi reprendre sa place dans les institutions. Place qu'il n'aurait jamais dû perdre.

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2022 6 30 /07 /juillet /2022 20:31
ELLE PRATIQUE L'ÉCOLOGIE TOUS LES JOURS

ELLE PRATIQUE L'ÉCOLOGIE TOUS LES JOURS

 

LE DANGER ET L’ÉCHEC DE L’ÉCOLOGISME OU ÉCOLOGIE POLITIQUE

Aujourd’hui, Les Pays Bas avec l’Agriculture, hier et encore maintenant la France avec le nucléaire et l’agriculture aussi sont des exemples qui condamnent l’écologisme...

 

LES MOUVEMENTS ÉCOLOGIQUES POLITIQUES ET ASSOCIATIFS SONT DES LOBBYS REDOUTABLES ET DES MANIPULATEURS DANGEREUX DE L’INFORMATION DU PUBLIC

Il y a une véritable maffia écologique.

Cela est intolérable.

Il n’est plus possible de faire subir aux bons peuples les menteries et manipulations qu’ont imposé ces dernières décennies et imposent encore les médias influencés par les ONG dites écologiques.

 

GREENPEACE (500 MILLIONS D’EUROS DE BUDGET) EST UNE MACHINE À FRIC, SUBVENTIONNÉE PARFOIS PAR LES ÉTATS ET QUI TRAVAILLE CONTRE L’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Greenpeace, par exemple, est une pompe à finance redoutable et bien managée dont les comptes sont d’une totale opacité. Celle-ci est favorisée par des mouvements de fonds de pays à pays et entre mouvements associatifs ou fondations. Les frais de collecte sont estimés à 35% du budget : rien que cela la condamne !

La Cour des Comptes a tenté, en vain, dès 2012, d’y voir clair dans les comptes de l’ONG pour rendre publiques ses observations sur les dépenses effectuées en France par Greenpeace avec les fonds collectés par l’Organisation en France.

 

LES ONG ÉCOLOGIQUES LOBBYISTES ONT CASSÉ L’EDF : POURQUOI AVOIR CRU DES MENTEURS CASSEURS QUI PORTENT MAINTENANT LA RESPONSABILITÉ DES DIFFICULTÉS QUE LA France AFFRONTE ?

Mais cela va plus loin : ainsi Greenpeace joue le rôle de lobbyiste. L’ONG a favorisé l’éolien au détriment du nucléaire et pire on a retrouvé des financements de Gazprom en particulier dans des ONG écologistes. L’Allemagne est le plus gros financeur de Greenpeace !

Zéro nucléaire...et maintenant on s’aperçoit que le nucléaire est non seulement nécessaire mais aussi utile et plus écologique que d’autres ressources énergétiques. Le nouveau Président de l’Union EUROPÉENNE vient de déclarer :

« L’énergie nucléaire et le gaz provenant de pays sûrs seront les seuls moyens pour certains États membres d’atteindre nos objectifs climatiques communs dans les années à venir »...quelle belle condamnation de l'écologisme !

En France, Greenpeace et les Verts et une"gauche"complice ont cassé notre magnifique entreprise nationale EDF et toute notre filière nucléaire. Ils ont été jusqu’à abuser le personnel d’EDF, à s’introduire en son sein...sauf peut-être celui de Fessenheim !

 Les écologistes qui ont « fourni des ministres » à certains pays d'Europe et qui, ensuite, sont embarqués dans une sorte de retour d'ascenseur en défendant la sortie totale du nucléaire nous ont trompé. On retrouve même des anciens dirigeants de Greenpeace au plus haut niveau de l’état allemand ! C’est une information on ne peut plus officielle : l’américaine Jennifer MORGAN, directrice générale de Greenpeace, (dont le siège est aux USA), a été nommée comme « représentante spéciale pour la politique internationale sur le climat » du gouvernement allemand. Elle sera naturalisée allemande et aura le rang de secrétaire d’État !

 

UNE OPÉRATION VÉRITÉ SUR LES MÉFAITS DE L’ÉCOLOGISME

Il ne faut plus hésiter à dire aux VERTS la vérité sur les méfaits et sur leurs pratiques vicieuses ...Y aura-t-il un ministre pour dénoncer la lâcheté et les erreurs des politiques écologistes ?

Ne laissons plus les écologistes politiques au nom du slogan « Sauvons la Planète » casser notre Pays et continuer à tromper les citoyens :

 

OUI à l’écologie réaliste, citoyenne, quotidienne, locale et internationale, 

 

NON à l’idéologie écologiste et politique, destructrice, fondée sur des prédictions hasardeuses et non scientifiques qui tournent à l’escroquerie intellectuelle : tromper le bon peuple. On pourrait dire : l'écologisme c'est l'ennemi du peuple...mais pour qui travaille-t-il donc .

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2022 2 19 /07 /juillet /2022 12:11
LE PRÉSIDENT MACRON DEVAIT-IL CONFORTER UN MINISTRE AFFAIBLI PAR SON INCOMPÉTENCE RECONNUELE PRÉSIDENT MACRON DEVAIT-IL CONFORTER UN MINISTRE AFFAIBLI PAR SON INCOMPÉTENCE RECONNUE

LE PRÉSIDENT MACRON DEVAIT-IL CONFORTER UN MINISTRE AFFAIBLI PAR SON INCOMPÉTENCE RECONNUE

 

AU LENDEMAIN DU DEUXIÈME TOUR DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES MACRON 1 ANNONCE LA NAISSANCE DE MACRON 2. MAIS MACRON 2 REFAIT DU MACRON 1 AVEC LE DOSSIER DARMANIN ET AVEC L’AFFAIRE DU STADE DE France, L’INCOMPÉTENCE EST RÉCOMPENSÉE

 

C’est le renouvellement de l’historique message incompris, le « Je vous ai compris » du Général de Gaulle...

Le 22 juin 2022, juste après le scrutin des législatives, le Président MACRON rejoue l’air du « Je vous ai compris », compris peut-être, mais n’oublions pas que le Général de Gaulle voulait dire à tous les algériens qui l’acclamaient :  oui, je sais, mais puisque vous voulez l’Algérie Française ... comme moi,  je l’ai compris, vous aurez droit à l’indépendance de l’Algérie, à l'exil d'un un million de personnes; au drame des harkis...drames dont la France et l’Algérie ne se sont jamais totalement remises.

La déclaration présidentielle du 22 juin dernier confirmée par l’interview du Président du 14 juillet 2022 donne avec toute certitude l’impression que le Président qui est le Guide du Pays décide, quoi qu’il en coûte, grâce ou à cause de son élection au suffrage universel alors qu’il ne sait plus où il va, ni, bien sûr, comment il va y aller. C’est hélas le destin d’un pays qui se cherche, en vain, un sauveur.

Le Guide aurait-il perdu la boussole ?

Garder Gérald DARMANIN comme Ministre de l’Intérieur alors  que pèse sur lui tout le poids de l’affaire du Stade de France doit interroger les français.

Gérald DARMANIN, par ses aveux bien tardifs, s’est auto proclamé incompétent et quand le Président MACRON place celui qui, incompétent a fauté, c’est l’incompétence et le mensonge personnifiés qui sont placés en haut de l’organigramme du Gouvernement. Cela n'échappe à personne.

C’est une décision autocratique qui est une provocation...je suis chef de l’État et je fais ce que je veux...Non, Monsieur le Président, c’est le peuple qui est souverain et le peuple peut à tout instant démettre ce que votre majesté fait si mal en son nom.

Les gilets jaunes sont au placard mais même un peu mités ils peuvent en sortir...et ce n’est pas des policiers et autres forces de l’ordre qui iront empêcher les citoyens, surtout s’ils savent s’organiser, d'aller comme le fit Hercule nettoyer les écuries d’Augias dans un État affaibli où Jupiter sera bien seul sur son Olympe envahi par la vague d'une fronde populaire.

Malgré des avertissements comme celui donné par l’Assemblée Nationale lors du débat sur le pacte sanitaire MACRON 2 RESTE LE MÊME QUE MACRON 1. Le Président de la République doit comprendre que l'équilibre des institutions a changé avec la décision du peuple lors des législatives.

Or,il faut constater que Jupiter reste cependant Jupiter comme s’il avait la mainmise pour l'éternité sur les pouvoirs alors que; dans la réalité; le pouvoir lui a glissé entre les doigts des votants lors de ces Législatives.

 

À QUAND LA DÉMISSION DE GÉRALD DARMANIN ? NUMÉRO 2 DU GOUVERNEMENT, UNE ÉPINE DANS LE PIED DU POUVOIR, DE L’ÉTAT ET DE LA NATION.

Quant à l’intéressé, Ministre, il n’a même pas la pudeur de démissionner après l’aveu qu’il a dû faire de son incompétence et de ses mensonges.

Mais, en juillet 2022, quel ascendant peut désormais avoir cet homme sur les policiers dont il est le patron ? et sur les Collectivités Locales et les Préfets dont il est aussi le supérieur responsable : c'est le pouvoir exécutif de chez les nuls.

C’est du BENALLA bis. Cet ancien collaborateur d’Emmanuel MACRON ...

Quand on met plein de choses sous le tapis ...comme le bon peuple aime la propreté un jour inéluctablement il va soulever le tapis et sa réaction peut être incontrôlée voire violente. Il fera le ménage.

Pour l’instant, la présence au gouvernement de Gérald DARMANIN ne peut que gêner le Président de la République qui se trouve ainsi décrédibilisé par ce membre de "son" gouvernement.

Comment les députés et sénateurs pourront-ils faire confiance au Ministre DARMANIN quand il devra présenter des projets aux élus représentants du peuple ?

Mais, comment donc Madame la Première Ministre peut-elle accepter la présence à ses côtés d’un Ministre qui n’a plus d'autorité alors que son rôle est justement de faire appliquer la loi quoi qu’il en coûte ?

Il y a donc bien dans ce gouvernement un Ministre qui déshonore et paralyse le pouvoir du Président de la République, du Gouvernement, des Préfets et surtout "l’autorité de l'État"

La présence de Gérald DARMANIN à vos côtés, Monsieur le Président,  salit l’aura de votre fonction et vous-même qui représentez la France.

Conserver Gérald DARMANIN au sein du Gouvernement ce n’est un acte d’autorité mais un aveu de faiblesse qui ne peut que vous desservir donc desservie la France.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2022 1 18 /07 /juillet /2022 09:52
GÉRALD DARMALIN MINISTRE DE L'INTÉRIEUR ET DES OUTRE MER

GÉRALD DARMALIN MINISTRE DE L'INTÉRIEUR ET DES OUTRE MER

 

 

 

L’AFFAIRE DARMANIN DITE AFFAIRE DU STADE DE France EST UNE FAUTE  DRAMATIQUE AU NIVEAU DE L’ÉTAT, LES CITOYENS S’EN SOUVIENDRONT

 

Nous devons intervenir non pas sur le plan politique qui ne nous concerne pas directement mais sur le plan citoyen de gestion de notre pays. Réagissons, ne laissons pas les crises s'accumuler: crise économique, crise institutionnelle, crise d'autorité crise sanitaire...Notre réflexion ne vise bien sûr pas un homme mais le fonctionnement même des institutions...il y a eu faute grave qui a des impacts  sur l'autorité de l'État. Ces fautes sont reconnues, clairement identifiées et donc avérées.
Ce n’est parce que le peuple n’est pas descendu dans la rue pour demander la tête de Gérald DARMANIN que l’on peut dire que les français ont déjà oublié les multiples fautes du Ministre de l’Intérieur.
Il a humilié la France devant des milliards de téléspectateurs (confer les médias) lors de la finale de la ligue des champions de football LIVERPOOL REAL DE MADRID le 28 mai 2022.
Désormais ...chaque fois qu’il y aura un événement au Stade de France, les citoyens français et ceux des pays étrangers se remémoreront la honte subie par la France ce 28 mai 2022 et les jours qui suivirent.

Voir;

https://www.olonnes.com/2022/07/darmanin-gerald-ministre-et-meme-promu-au-sein-du-gouvernement-une-faute-une-provocation.html

 

Au nom des citoyens nous, association citoyenne, ne pouvons pas nous taire. Ce dossier est emblématique du mal français et le constat de la décomposition de l’État.

Ajoutons à l’incompétence du Ministre, ses mensonges, l’accusation à tort des supporters, l’invention d’une histoire de billetterie infondée, le pillage organisé autour du Stade par des bandes de voyous délinquants, le truandage des preuves avec la disparition miraculeuse des preuves...

 

À SUIVRE...

À QUAND LA DÉMISSION DE GÉRALD DARMANIN ? NUMÉRO 2 DU GOUVERNEMENT

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2022 4 14 /07 /juillet /2022 17:10
LE 14 JUILLET 2022 : UNE CÉRÉMONIE DE LA FÊTE NATIONALE 2022 AUX COULEURS DU PAYS DES OLONNES

 

 

AUX SABLES D'OLONNE LA VILLE, L'AGGLOMÉRATION, LES CÉRÉMONIES...TOUT BOUGE

 

Le rituel des défilés de la Fête Nationale a été bouleversé...la cérémonie, après le presque  rituel défilé en ville, s'est achevé sur la Place du Tribunal sur fond de baie des Sables.

Il était important que le Maire, Président de la Communauté d'Agglomération, rappelât que nous fêtions non la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, épisode sanglant de notre histoire, mais que nous honorions la France unie et  ses militaires avec sa Garde Nationale, défilant sur le Champ de Mars,  le 14 juillet 1790.

Ce fut un événement hors du commun : la fête de la Fédération...400 000 citoyens réunis à Paris, qui ne comptait que 560 000 habitants, pour consacrer pacifiquement la France des Régions, la France profonde "fédérée" et non plus divisée ni centralisée à outrance...Paris n'est la France mais la France sans Paris ne serait pas la France.

FÊTE NATIONALE CÉRÉMONIE SUR FOND DE MER

FÊTE NATIONALE CÉRÉMONIE SUR FOND DE MER

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2022 7 10 /07 /juillet /2022 21:34
LES SYMBOLES DES DEUX POUVOIRS : L'ÉLYSÉE ET L'ASSEMBLÉE NATIONALE LES SYMBOLES DES DEUX POUVOIRS : L'ÉLYSÉE ET L'ASSEMBLÉE NATIONALE

LES SYMBOLES DES DEUX POUVOIRS : L'ÉLYSÉE ET L'ASSEMBLÉE NATIONALE

 

L'ESPOIR D'UN FONCTIONNEMENT CONSTITUTIONNEL DE NOTRE DÉMOCRATIE

Association citoyenne, nous cherchons sans cesse à sensibiliser et à rassurer nos concitoyens sur la gestion de notre pays avec toujours une pointe d’optimisme : l’espoir d’un sursaut populaire au nom des libertés si difficilement conquises et au nom de la citoyenneté.

Le Parlement (Assemblée Nationale et Sénat réunis sous ce vocable de Parlement ) constitue la représentation nationale...Il est titulaire du pouvoir législatif.

Le peuple envoie au Parlement des hommes et des femmes pour le représenter et légiférer.

 

Constitution 1958

La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

ARTICLE 3.

La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

ARTICLE 5.

Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État.

 

L’ÉQUILIBRE ET LA COMPLÉMENTARITÉ DES POUVOIRS LÉGISLATIF ET EXÉCUTIF

Comme indiqué ci-dessus : c’est bien construit, c’est simple et logique.

Le peuple est souverain mais comme la démocratie directe est impossible, il est obligé de déléguer son pouvoir donc, pour une durée limitée à la législature, et provisoirement au Parlement, à ses représentants pour légiférer et contrôler en son nom l’exercice du pouvoir. C’est le pouvoir législatif.

 Le Président de la République assume donc le bon fonctionnement des services publics et le respect de la Constitution. C’est le chef du pouvoir exécutif qui n’a pas à donner d’ordre au pouvoir législatif. La Constitution lui interdit même d’intervenir dans les débats législatifs à l’Assemblée et au Sénat.

ARTICLE 18.

« Le Président de la République communique avec les deux assemblées du Parlement par des messages qu'il fait lire et qui ne donnent lieu à aucun débat.

Il peut prendre la parole devant le Parlement réuni à cet effet en Congrès. Sa déclaration peut donner lieu, hors sa présence, à un débat qui ne fait l'objet d'aucun vote.

Hors session, les assemblées parlementaires sont réunies spécialement à cet effet. »

Il y a entre les deux pouvoirs législatif et exécutif un intermédiaire nommé le « gouvernement » dont le chef est le « 1er Ministre ».

Celui-ci et les autres ministres sont nommés par le Président de la République.

Le gouvernement est donc rattaché au pouvoir exécutif puisque c’est le Président de la République qui les nomme et préside le Conseil des Ministres. C’est le point le plus notablement ambigu de la Constitution.

 

LA RÉALITÉ EST AUTRE QUE CE BEL ORDONNANCEMENT IMPOSÉ PAR LA CONSTITUTION

En effet, la réalité est devenue très différente : la France vit mal sous un régime semi-présidentiel.

La représentation nationale (Le Parlement)  est devenue au fil des ans et, particulièrement sous le quinquennat MACRON 1, un pouvoir législatif qui tendait à l’inexistence ou comme l’a dit à tort le Président MACRON pour l’OTAN en état de mort cérébrale. (7 novembre 2019).

L’initiative en matière législative est volée au Parlement par le Président de la République et par  « son gouvernement ».

La fonction essentielle du Président de la République d’arbitrage est donc aussi devenue en état de « mort cérébrale »

Tous les pouvoirs (législatif et exécutif) sont concentrés dans les mains d’un homme élu, Président de la République aujourd’hui par défaut, et qui ne supporte pas les contre-pouvoirs.

Le suffrage universel boudé par le peuple nous a cependant bien donné un Président mal élu mais légitime.

Le même suffrage universel, lors de ces dernières législatives, a aussi dit NON au pouvoir absolu du Président de la République en envoyant à l’Assemblée Nationale une diversité d’élus députés assez représentative de la population française qui pourra peut-être mieux se faire entendre.

Le Parlement doit ainsi reprendre en main son pouvoir d’initier et de voter la loi et rééquilibrer les pouvoirs législatif et exécutif. Ce sera un exercice de démocratie parlementaire auquel nous, le peuple souverain,  ne sommes plus habitués.

Le peuple devrait ainsi retrouver les joies de la démocratie parlementaire et l’âpreté des débats qui en découle.

 

À SUIVRE :  

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ARBITRE ET JOUEUR : FONCTIONS INCOMPATIBLES

 

 

Partager cet article
Repost0