Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 14:53

Décidément la torpeur estivale n'est pas de mise à Château d'Olonne...il y a les doléances de castelolonnais victimes de vols, dégradations, les actes de vandalisme... dont pudiquement on ne parle pas. La police veille bien sur les Sables d'Olonne mais bien rares sont les "rondes" à Château d'Olonne !

 

...et puis il y a les spectacles!

 

Par souci d'ouverture, nous faisons part dans ce blog des événements tels que les manifestations musicales quels que  soient les organisateurs : la Municipalité, le monde associatif voire des particuliers.

 

Ainsi le 1er août, nous faisions part dans SORTIR à Château d'Olonne du concert organisé par la Ville de Château d'Olonne.

 

Hélas, 3 fois hélas ! LIVES ACES qui était programmé ce vendredi 6 août sur la scène des Vallées, a été dénoncé par des "intervenants" comme étant inféodé à la secte de la SCIENTOLOGIE.

 

Nous vérifions avec attention toutes les informations diffusées par la Mairie...il ne nous pas venu à l'esprit de vérifier les pratiques religieuses, sectaires...des artistes invités par la dite Mairie de Château D'Olonne.

 

Avec nos excuses pour ceux qui ont été piégés par l'information que nous avions donnée...

 

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 08:08

 Un souffle de liberté : olonnes.com

 

Nous vous offrons régulièrement sur ce blog une autre information :  nous vous offrons un espace de liberté.

 

"olonnes.com" vit dans une totale indépendance politique et financière à la différence de la presse écrite qui, pour survivre, est devenue tributaire des pages d'annonces commandées et payées par les collectivités locales et même par du "rédactionnel payant" fourni pas les collectivités locales...sans ces recettes, vos journaux locaux ne pourraient vivre mais journalistes et journaux y perdent une part d'indépendance et nous comprenons leur désarroi.

 

Soutenez notre indépendance c'est à dire une de vos libertés en diffusant notre adresse autour de vous et en nous adressant vos remarques, vos articles...: www.olonnes.com

 

Merci d'avance

 

Laquelle préférez-vous ?

 

marianne baillonnée-copie-1 marianne0002

 

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 15:38

 

14 juillet 2009

FEDERATION NATIONALE et DESUNION LOCALE ?

 

Pour ce 14 juillet 2010, nous allons avoir les cérémonies étriquées de la Fête Nationale de Château d’Olonne, celle d’Olonne-sur-Mer et celle un peu plus « glorieuse » des Sables d’Olonne.

 

On aura même un morne défilé sans tambours ni trompettes à Château d’Olonne, une retraite aux flambeaux à Olonne sur Mer et une retraite aux flambeaux le 13 juillet et un beau feu d’artifice le 14  aux Sables d’Olonne qui attirera la grande foule.

 

Mais  que fêtons-nous au niveau de la France  le 14 juillet ?

 

- la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, qui est le symbole de la fin de l’Ancien Régime ?

 

NON

 

- la fête de la « Fédération » le 14 juillet 1790 ?

 

OUI

 

Le 14 juillet, on fête effectivement l’Unité Nationale  par la restauration d’un pouvoir central « ordre et unité nationale », par la fédération des pouvoirs locaux naissants qui, devenus anarchiques, compromettaient l’unité du Pays.

 

Et au Pays des Olonnes ?

 

Nous fêtons, dans un beau désordre, le 14 juillet de la désunion locale et nous profitons de cette occasion pour rappeler leur responsabilité aux élus qui ont fait barrage à l’union-fusion ; certains par désillusion politique, d’autres par leur souci et vil intérêt personnel de sauvegarder, préserver une écharpe qui risquait de leur échapper en cas de fusion.des 3 communes..

 

Enfin, nous, castelolonnais, olonnais, touristes…s’il n’y a pas un octroi à l’entrée de la plage des Sables d’Olonne avec payement d’un péage ,  nous nous rendrons UNIS au feu d’artifice offert par la Ville des Sables d’Olonne .

 

05302.jpg

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 10:19

DEVOIR DE MEMOIRE

 

Nous vous convions à nous rejoindre pour assister à la petite cérémonie rituelle du 14 juillet à Château d'Olonne : une occasion de se souvenir de ce que signifient le 14 juillet 1789, le 14 juillet 1790, le drapeau français et de rendre hommage à tous ceux qui se sont battus pour ce drapeau et donc pour notre LIBERTE.

 

 DSC08784-copie-1.jpg

 

10 h15 : Rendez-vous devant la Mairie

10h30 : Défilé au Monument aux Morts

10h 45 : Place du Cimetière : envoi aux couleurs, dépôt de gerbes...

11h30 : Vin d'honneur 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 22:01

Nous appelions ce MONDIAL un non événement

 

Le Président de la République cependant descend maintenant dans le stade : une affaire d'ETAT ! Mais, Monsieur le Président, ce n'est pas du foot dont les français manquent ou souffrent mais de bien d'autres choses sur lesquelles ces français et les autres qui vous ont élu voudraient vous voir vous préoccuper...nous osons ce premier conseil ! sachant qu'il ne sera pas suivi !

 

Nous recevons cette réponse à notre dernier article FOOTBALL ! . Nous publions ce mot d'humeur, avec l'autorisation de son auteur, authentique sportif, amoureux des stades et des salles de sports enfièvrées :

 

"POUVOIR quand tu nous tiens !!!

 

Quel gâchis !!!! Que de phrases sophistiquées ou inutiles, que d'injures ou gestes déplacés, que d'images repassées en boucle sur des non-événements !!!  Quel argent f..... en l'air alors que le pays est en crise et que des tas de gens se demandent de quoi sera fait le lendemain. OUI, c'est bien de Foot et de la coupe du monde dont nous parlons. D'un groupe parti en Afrique du Sud avec un maillot bleu sur le dos sans que l'on sache vraiment s'il s'agissait d'une colonie de vacances pour gamins gavés d'euros ou  bien  de gens censés représenter un pays qui est le nôtre.

Dans ces conditions, parler de respect, d'exemplarité et autres vertus morales que nos joueurs seraient censés avoir perdues ou n'avoir jamais eues n'a pas de sens. Si on veut bien laisser ces grands gamins que sont des joueurs, bien incapables de se souvenir que ce sont des bénévoles qui les ont fait débuter et leur ont donné leur chance, ça nous permet d'évacuer ce qui est excessif donc insignifiant.

Cela nous permet aussi de remonter un peu le niveau de la réflexion et d'arriver au sélectionneur, nommé par les instances fédératives et maintenu, en l'occurrence, en fonction malgré une incapacité notoire à diriger une équipe.

 Cela nous permet encore de nous remémorer le seul véritable motif de maintien de ce sélectionneur à son poste envers et contre tout à savoir faire barrage à une génération spontanée de joueurs d'exception qui ont gagné la coupe du monde de 1998 et dont certains d'entre eux, disposant sans doute de qualités morales supplémentaires avaient un  peu trop d'idées au goût de certains dirigeants pour réformer la maison foot. 

Et aujourd'hui, après le désastre  annoncé et arrivé, nous allons assister à un grand déballage de seconds couteaux mais toujours sans savoir où sont les vrais responsables et en étant certains qu'aucun changement notoire ne puisse se produire.

Soyons réalistes. Il en est du foot comme de la politique. Les vrais responsables ne se sentent aucunement coupables, planqués qu'ils sont depuis des lustres dans des fauteuils dorés et des privilèges à la pelle. Il suffit de laisser passer l'orage, d'annoncer la venue d'un messie nommé Laurent BLANC et la vie continuera avec les mêmes extravagances. Pour la plupart d'entre eux, seule la mort peut venir troubler cette belle organisation de salon et de palaces dorés.

 

Seule conclusion : Nous sommes bien en France, le seul pays au monde où il ne peut être question de véritables réformes pour la simple raison que l'on s'interdit la limitation du nombre de mandats et qu'en l'absence de renouvellement des hommes, comment peut-il être question du renouvellement d'idées ?   "

 

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 11:36

A contre-courant du Mondial 2010 : relativisons,

mais nettoyons les écuries d’AUGIAS *

 

            Supposons que … que notre équipe de foot ait gagné la Coupe du monde  2010

 

Supposons que … que notre équipe de foot ait gagné la Coupe du monde  2010 tout aurait continué au sein de la Fédération Française de Football, instances dirigeantes alors que le ver est dans le fruit et que l’écorce du fruit cache un intérieur entièrement pourri…

 

Supposons que… notre équipe de foot ait gagné la Coupe du monde  2010, quel beau  14 Juillet ! distribution de légions d’honneur y compris à des joueurs qui refusent de chanter la Marseillaise, notre et aussi leur hymne national compris, nous espérons,...quelle imposture quand on sait que sur la Légion d’Honneur figurent l’inscription « Honneur et Patrie » ! mais c'est de la fiction et bagatelle. En effet...

 

            Relativisons les choses 

 

Oui, relativisons les choses : ce n’est que du sport et surtout il y a des sujets plus importants beaucoup plus importants à traiter :

  

-         la maladie, la faim, les progrès de la science, les guerres, la misère dans le monde, …même tout près des temples du foot de ce mondial : sous les tôles qui servent de maison à une part de la population sud-africaine,

 

-         à ce petit niveau du FOOT ce qui importe, aujourd'hui, c’est le devoir de remotiver les 2.300.000 licenciés à la Fédération Française de Football  qui paient avec leur licence, en partie, les frasques de leur  Fédération Française de Football ; remotiver les 300.000 bénévoles qui donnent leur temps pour « encadrer » les jeunes et les vrais amateurs dans les Clubs…

 

-         l’exemplarité (thème de l’éditorial de ce jour d’Ouest France) : nous répétons que l’exemplarité est la règle qui doit s’imposer à tout responsable et particulièrement à tous les hommes et femmes publics. Nombre de ministres, députés, maires et autres élus,   …se voient mis en cause  et parce que la Justice ne peut s’exercer en toute indépendance, combien de dossiers ouverts à ce titre sont classés sans suite. L’indulgence est coupable ! Il ne devrait d'ailleurs pas y avoir de dossier ouvert à ce titre si le principe de l’exemplarité était respecté par tous ceux qui acceptent des responsabilités. Voilà un sujet qui sera peut-être développé dans les medias prochainement avec l’examen des cumuls des indemnités, retraites, salaires…de nos élus et dirigeants.  

 

            Les vrais sujets qui méritent débat

 

...et si les medias s’arrêtaient  de parler d’un non événement nommé « coupe du monde de football » et abordaient librement, franchement et sérieusement les vrais sujets qui préoccupent les français et ceux  qui leur donnent espoir : les beaux gestes de solidarité, nos soldats en Afghanistan, la soif et la faim en Afrique Centrale, le courage et l’abnégation de milliers de jeunes engagés dans des ONG, la dette nationale, la détresse des personnes âgées isolées, l’état de nos prisons et le dévouement des « visiteurs » des prisons, la réussite d’une PME locale qui recrute, la réforme de notre système éducatif et le succès d’expérimentations positives,  les milliers de détenus en détention provisoire qui attendent des mois, des années un jugement ou pire un non-lieu, les journalistes brimés dans leur liberté d’expression, le chômage, les otages…

 

Nous vous laissons le soin d’allonger la liste des sujets qui, eux, méritent d’être développés dans les medias…alors vous êtes d’accord ? Les frasques condamnables du FOOT français dit « de haut niveau » en Afrique du Sud c’est un NON EVENEMENT, parlons des vrais problèmes!

 

 

 *Le nettoyage des écuries d'Augias est l'un des douze travaux d'Héraclès (ou d'Hercule chez les Romains).Augias, roi d'Élide, possédait, comme son père Hélios, d'énormes troupeaux de bétail. Mais ses écuries étaient tellement sales qu'on ne pouvait plus y rentrer, elles n'avaient plus été nettoyées depuis plusieurs dizaines d'années.Il fut exigé d'Héraclès qu'il nettoyât leurs étables en une seule journée, ce qui n'avait jamais été fait auparavant. Il y réussit en détournant les fleuves Alphée et Pénée, si bien que leur cours traversa les lieux en entier.Ce travail ne fut cependant pas comptabilisé car Eurysthée prétexta qu'Héraclès avait demandé à Augias de le payer pour accomplir la tâche. Augias ne versera d'ailleurs jamais ce paiement (il avait promis un dixième de son troupeau) et chassa Héraclès quand il vint le lui réclamer. Irrité, Héraclès leva une armée, prit la ville d'Élis et tua Augias ainsi que tous ses fils sauf un, Phylée, qui avait pris le parti d'Héraclès. En récompense, le héros le plaça sur le trône d'Élide, le faisant ainsi succéder à son père. (source : wikipedia.fr)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 06:50
Deux réflexions saisies sur EVENE et qui se complètent :
 
"Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat."
[ Johann Wolfgang von Goethe ]

"C'est toujours sur une démission collective que les tyrans fondent leur puissance."
[ Maurice Druon ]
Extrait de Le Pouvoir
Les français sont las de leurs dirigeants, de leurs services publics, de leurs administrations ; ils ne leur font plus confiance. Ecrasés par des Adminstrations anonymes et irresponsables, ils se réfugient dans leur amertume.
 
"A quoi cela sert-il de se battre même quand on est dans son bon droit devant une administration, devant la Justice, on n'a aucune chance !"... "si nous faisons quelque chose on sera victime de représailles, le pot de terre contre le pot de fer..."
 
D'une part, l'exercice des libertés individuelles est restreint et d'autre part, les "outils" mis à la disposition des français pour défendre leur droits et leurs libertés ne sont pas fiables (pour utiliser un qualificatif mesuré).
 
Et il ne faut pas se plaindre par rapport à la majorité des Pays, nous, français, sommes gâtés !
 
 Mais, ce n'est pas une raison pour ne pas dénoncer notre maladie française : la démission collective des citoyens broyés par l'appareil qu'ils se sont donné et dont ils ne maîtrisent plus la conduite et l'inconduite. Cet appareil autogéré refuse toute réforme, tout changement : un salarié du secteur privé se doit de s'adapter (cela figure même dans les contrats de travail type),  un fonctionnaire conscient de ses responsabilités qui veut faire bouger les choses dans son administration ne sera pas écouté : seule la voix du fonctionnaire, dans la rue, est écoutée. Il est dans la rue pour dire NON à toute réforme, NON à  l'adaptation de l'Administration à l'évolution... 
 
Quand nos dirigeants comprendront-ils que 80 % de fonctionnaires méritent éloge ? Ces enseignants dévoués, attachés à leur mission, ces personnels de santé pour leur dévouement à la chose publique, ces fonctionnaires territoriaux près de leurs administrés...ont droit à notre respect.
 
Mais ce n'est pas les respecter que de laisser les autres 20% (et encore ils sont bien moins de 20%, mais gardons ce chiffre pour le respect de la règle des 20/80) avoir  le pouvoir de dire NON A TOUT CHANGEMENT, NON AU PROGRES, NON A LA SURVIE DU SERVICE PUBLIC QU'ILS TUENT AU NOM MEME DE LA SACRO IDEE DE "DEFENSE DU SERVICE PUBLIC".
 
LES SERVICES PUBLICS N'APPARTIENNENT PAS A CEUX QUI SE SONT ENGAGES A LES SERVIR MAIS ILS APPARTIENNET A TOUS,  A LA NATION.
 
Pour réconcilier les français avec leurs fonctionnaires, avec leurs structures administratives, il faut que leurs  dirigeants s'appuient sur les 80 % de bons serviteurs et sanctionnent ceux qui font obstacle  aux  nécessaires changements, à l'adaptation.
 
Le maintien du statu quo nous mène à la faillite, aux pleurs et aux grincements de dents.
 
 
Réfléchissons : méritons-nous cette leçon ? vraie ou fausse, elle témoigne
 
A vous les réactions...
Partager cet article
Repost0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:56

 extraits d'Evene 

             Le véritable esprit de révolte consiste à exiger le bonheur ici, dans la vie.

[ Henrik Ibsen ]

 

Ce n'est pas la révolte en elle-même qui est noble, mais ce qu'elle exige.
[ Albert Camus ]
 

 

Le vote de 48 % des castelolonnais contre la majorité sortante aux élections de mars 2008 est un mandat donné à l'opposition qui a présenté un vrai programme . Pour l'opposition castelolonnaise, c'est aussi le souhait émis par la population de dire NON à la poursuite d'un système de gestion locale que se sont apprppriés certains avec 30 ans de règne et un OUI à plus de transparence, plus de proximité, plus de solidarité.

 

Les élus actuels de la majorité au Conseil Municipal  n'ont pas tiré la conclusion du fait que Château d'Olonne était passé du statut de sympathique bourg rural à celui de ville au milieu d'une agglomération de 50 000 habitants. Ils se sont coupés de la majorité des citoyens. Ils ont refusé le dialogue sur la fusion...obtenant ainsi maintien d'un statu quo, de rentes personnelles, d'écharpes alors que, dans cette situation, les projets du Pays des Olonnes peinent à voir le jour tant il est diffiicle de gérer 4 communes (3+ la CCO) aux intérêts divergents.

 

D'où la révolte "pacifique " de nombre de nos concitoyens dont nous devons être les interprètes avec votre soutien...osez plus nombreux le manifester

 

Merci

 

 

Partager cet article
Repost0