Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 16:30
L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

 

 

LE PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE

DES SABLES D'OLONNE

AURA LIEU

 

LE LUNDI 31 JANVIER 2022

À 18 HEURES

SALLE DU CONSEIL

MAIRIE ANNEXE  DE LA JARRIE

(Quartier Olonne-sur-Mer)

 

La configuration de la salle du Conseil de la Mairie annexe de la Jarrie ne permet pas d’accueillir le public dans des conditions conformes aux règles sanitaires en vigueur. Le public n’est donc pas, encore une fois, autorisé à assister à la réunion.

 

Mais, tranquillement, chez vous, vous pourrez suivre la séance en ligne en direct sur la chaine Youtube "Ville des Sables d'Olonne" :

https://www.youtube.com/c/VilledesSablesdOlonne85/featured

 

Vous pourrez aussi visionner les vidéos des précédents conseils municipaux

 

 

ENCORE UN CONSEIL MUNICIPAL IMPORTANT !

 

Suivez l'activité de la Ville des Sables d'Olonne.

L'ordre du jour de ce conseil municipal  porte à notre connaissance le projet qui a vu couler tant d'eau de mer dans le chenal depuis des décennies : la restructuration de Port Olona.

Comme par hasard, pour ce Conseil Municipal maritime un second projet sera présenté. Il a aussi une allure de serpent de mer. Mais il faut espérer, cette fois, que la population et l'équipe municipale ainsi que les nombreux sablais qui ont participé depuis des décennies à ce projet d'évocation d'une mise en valeur du passé maritime des Sables d'Olonne seront heureux de découvrir qu'il prend forme : il s'agit de NACEO...le futur musée des gens de la mer ...le musée de la mer, comme il fut appelé si longtemps !

Sera aussi évoquée la participation de la commune à la vie associative de la Grande Ville des Sables d'Olonne.

Une ville qui bouge et prépare son avenir.

Beaucoup de raisons de suivre les débats sur la chaîne Youtube de la Ville

 

L'ORDRE DU JOUR COMPLET

 

 

LES SABLES D'OLONNE : CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 31 JANVIER 2022
LES SABLES D'OLONNE : CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 31 JANVIER 2022
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 23:04
LES SABLAIS ONT RÉPONDU "PRÉSENT"

LES SABLAIS ONT RÉPONDU "PRÉSENT"

 

 

IMPORTANT RASSEMBLEMENT EMPREINT DE DIGNITÉ POUR DIRE NON AU DÉBOULONNAGE DE LA STATUE DE SAINT MICHEL AUX SABLES D’OLONNE

 

 

L’ancienne ministre de l’Éducation Najat VALLAUD BELKACEM disait en avril 2021 : « La laïcité, sur laquelle j’ai beaucoup travaillé lorsque j’étais ministre de l’Éducation, si l’on veut la résumer c’est un pilier de notre République, le ciment de notre concorde, de notre paix civile, et je pense qu’il faut éviter d’en faire un champ de bataille. »

 

Sous la grisaille de cet hiver un peu maussade, ce rassemblement sablais du samedi 8 janvier 2022 très important en nombre n’a pas transformé la place de l’Église en champ.de bataille. Le candidat Eric ZEMMOUR y a fait, avec discrétion, non un discours mais une simple conférence de presse.

 

Le public y a bien entendu quelques slogans favorables au candidat Éric ZEMMOUR mais il a surtout soutenu la « chorale » des très nombreux jeunes qui scandaient « NE TOUCHEZ PAS À NOS STATUES ».

 

UNE TENTATIVE QUI DESSERT LA CAUSE QU’ELLE CROIT DÉFENDRE

 

Manifestation sobre, digne, importante qui nous ferait presque remercier « la fédération de Vendée de la libre-pensée » d’avoir osé demander et obtenu de la Justice en première instance le déboulonnage de la belle statue de SAINT MICHEL.

Celle-ci a acquis ainsi une notoriété qui dépasse largement la Ville des Sables d’Olonne.

Mais surtout, elle a réveillé la conscience citoyenne du danger que peut représenter une minorité qui au nom de la liberté réussit à choquer par cette attaque tous ceux et celles qui ont des croyances bien ancrées et même ceux pour qui voient que ce type d’attaque constitue une atteinte à la liberté des autres, donc à la LIBERTÉ.

Cette statue depuis 3 ans est à sa place, très discrète et jamais les sablais ne sont intervenus auprès de la municipalité pour la voir repartir aux oubliettes.

Quant à la décision de Justice, laissons à la sagesse des magistrats de la Cour Administrative d’Appel de NANTES de faire en sorte que la Fédération de Vendée de la libre-pensée soit déboutée de ses demandes sur la base de la jurisprudence, sur celle de l’interprétation actuelle de la loi de 1905 et sur d’autres arguments procéduraux.

La dite Fédération de Vendée de la libre-pensée pourrait aussi se rendre compte du mal qu’elle s’inflige et fasse amende honorable afin que la laïcité demeure dans l’esprit des citoyens image de la tolérance et non qu’elle devienne au contraire l’image même de l’intolérance.

UNE CAUSE  QUI MOBILISE DE NOMBREUX JEUNES

UNE CAUSE QUI MOBILISE DE NOMBREUX JEUNES

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 15:18
SAINT MICHEL, PROTÉGEZ-VOUS.

SAINT MICHEL, PROTÉGEZ-VOUS.

 

L’UNION SACRÉE CE SAMEDI 8 JANVIER 2022 À 12 HEURES AUTOUR DE LA STATUE DE SAINT MICHEL POUR LA DÉFENSE DE LA LIBERTÉ ET DE LA DÉMOCRATIE ?

 

C’était au départ une histoire judiciaire vendéenne voire purement sablaise et c’est devenu par la grâce des médias et de la politique une histoire nationale.

Les sablais choqués par la décision de Justice (Tribunal Administratif) qui condamne la commune à déboulonner la statue pourront, s’ils le souhaitent d’une certaine manière, se faire entendre.

 

ET LA DÉMOCRATIE ? ET LA LIBERTÉ ?

En effet, croyants ou agnostiques pouvons-nous accepter que les fondements de notre nation soient en permanence ébranlés par une minorité hétéroclite d'individus pour la plupart ignorante des faits historiques ou même sous emprise de mouvances étrangères et recherche de notoriété personnelle ?

En démocratie, la majorité doit rester maitresse de son destin. Elle doit faire face aux menaces et ne jamais courber l'échine.

La tentative de déboulonnage de la statue de l'archange Saint Michel est beaucoup plus qu'un acte isolé.

C'est l'arbre qui cache la forêt que certains ont entrepris d'abattre. Elle s'inscrit dans une stratégie destructrice de plus grande envergure qui vise à détruire nombre de principes et de Grands Hommes qui ont fait la renommée de notre pays.

La liste des victimes de l'intolérance et de l'ignorance de l'histoire s'allonge : Colbert ministre de Louis XIV pour l'économie, Napoléon 1er pour l'administration et le code civil. À quand de Gaulle qui pourrait être taxé de racisme pour avoir dit qu'il ne voulait pas que Colombey devienne Colombey les deux Mosquées ?

 

SOUTENONS LA STATUE ÉBRANLÉE

Ouest-France annonce maintenant une prise de parole d’Éric ZEMMOUR vers 12h 15 sur le site de la place Saint Michel où est érigée la statue...cela peut donner au rassemblement une coloration politique qui peut plaire ou déplaire. L’essentiel reste la possibilité pour chacun de s’exprimer : présence à ce rassemblement, dépôts de fleurs au pied de la statue, signature d’une pétition...

Les sectaires, les extrémistes n’empêcheront pas la liberté d’expression même de ceux qui sont devenus des taiseux, par lassitude, par dépit ou pour toutes autres raisons.

 

 

 

Petit rappel sur le site de la mairie qui parait nécessaire dans le contexte actuel :

"les déplacements des candidats à l'élection présidentielle aux Sables d'Olonne nous conduisent à publier une nouvelle fois ce communiqué dans lequel Yannick MOREAU précise qu'il ne s'engagera pour aucun candidat mais qu'il s'engage à accueillir tous les candidats qui le souhaiteront et à faire vivre le débat aux Sables d'Olonne."

 

 

QUI OSERA DÉBOULONNER LA STATUE...DE LA LIBERTÉ ?

QUI OSERA DÉBOULONNER LA STATUE...DE LA LIBERTÉ ?

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 12:16
L'ARCHANGE AVAIT CONQUIS SA PLACE...LAISSERONS-NOUS FAIRE CEUX QUI LUI EN VEULENT ?

L'ARCHANGE AVAIT CONQUIS SA PLACE...LAISSERONS-NOUS FAIRE CEUX QUI LUI EN VEULENT ?

 

LA MUNICIPALITÉ SABLAISE S'ORGANISE POUR QUE LA PLACE DE LA STATUE DE SAINT MICHEL SOIT DÉBATTUE DÉMOCRATIQUEMENT

Une "votation" est envisagée.

LA STATUE DE SAINT MICHEL DOIT DEMEURER DEVANT L'ÉGLISE SAINT MICHEL : LA PAROLE AUX SABLAIS
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2021 1 20 /12 /décembre /2021 17:23
UN DÉCOR MODERNE SUR LA RIVE DU TANCHET : MERCI POUR LA PRÉSERVATION DE L'ENVIRONNEMENT

UN DÉCOR MODERNE SUR LA RIVE DU TANCHET : MERCI POUR LA PRÉSERVATION DE L'ENVIRONNEMENT

 

 

AVIS DE RECHERCHE

 

 

Nous recherchons le propriétaire de cette relique qui a dû, dans un moment d'égarement, abandonner ainsi ce qui fut peut-être son véhicule maintenant dépecé.

En effet, cette belle pièce risque d'être entraînée par la première crue hivernale de notre parfois rugissant cours d'eau côtier.

Ce serait dommageable d'obliger la ville des Sables d'Olonne de devoir dépêcher du personnel municipal sur site pour l’enlèvement de cette pièce de musée qui pourrait avoir sa place sur un autre site du domaine public et pourquoi pas sur la place Saint Michel qui sera déjà si triste si jamais la statue du dit archange éponyme est déboussolée !

Il serait aussi regrettable de voir cette pièce embarquée par les flots torrentiels dans le lac dépollué à grands frais et troubler ainsi le repos des gardons et autres carpes qui jugeront sévèrement cet intrus inutile, polluant et surtout inutile pour eux que le Créateur a oublié dans la distribution des pattes qu'il a réservées aux autres êtres vivants et nécessaires pour l'utilisation de l'objet.

 

Nous espérons le soutien de nos nombreux lecteurs pour qu'ils diffusent le présent avis de recherche et que le miracle de Noël fasse que le propriétaire de l'objet incriminé vienne récupérer son bien quitte à ce qu'il le dépose à la déchèterie Ce serait aussi une  triste fin pour une œuvre qui aura réussi à faire parler d'elle ! 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2021 6 18 /12 /décembre /2021 12:34
TRIONS PLUS ET MIEUX !

TRIONS PLUS ET MIEUX !

 

ARRÊTER "LE TOUJOURS PLUS" DE PRODUCTION DE DÉCHETS

 

Lors du vote des budgets 2022 de l’Agglomération la fixation du taux d’imposition de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères dite TOEM a été l’occasion d’aborder le problème de société de la gestion des déchets.

Nous avons été trop facilement habitués à avoir une civilisation qui générait de plus en plus de déchets de toutes sortes.

Mais les collectivités responsables se sont aperçues qu’on ne peut entasser des montagnes de déchets, qu’on ne peut en enfouir des millions de tonnes avec des produits polluants, qu’on ne peut bruler en vrac impunément des déchets, qu’on ne peut exporter...le tout sans générer des pollutions des sols et sous-sols, de l’atmosphère, des eaux...

Il fallait se rendre à la raison : gérer nos déchets était une exigence vitale.

Mais gérer la chaine depuis la production des déchets en passant par la collecte, le stockage, puis le traitement a un coût et on ne peut et on ne doit pas faire n’importe quoi.

 

UNE POLITIQUE DES DÉCHETS : EN PRODUIRE MOINS, TRIER POUR FACILITER LE RECYCLAGE, TRAITER SANS POLLUER...

Il fallait arrêter le massacre !

Il faut donc modifier les comportements individuels et mettre en œuvre des techniques de plus en plus sophistiquées donc de plus en plus coûteuses pour collecter, traiter, éliminer...

La compétence déchets a été confiée aux collectivités locales puisqu’il s’agit d’un problème local de santé publique, de sécurité et que la source principale de production des déchets est par nature locale (sauf exceptions).

Pour financer ces charges, les collectivités bénéficient d’une recette : la TOEM que le citoyen paye avec sa taxe foncière et dont le taux est fixé par les collectivités locales.

 

POUR L’AGGLOMÉRATION DES SABLES D’OLONNE LA TOEM « RAPPORTE » PRESQUE 10 MILLIONS D’EUROS ET UNE POLITIQUE DE RÉDUCTION DE LA PRODUCTION DES DÉCHETS EST ENCORE DIFFICILE À METTRE EN ŒUVRE

C’est encore une taxe collectée payée par chaque foyer avec la taxe foncière sur la même base que la taxe foncière donc elle est inique et peu incitative à faire des efforts pour diminuer la production et le tri nécessaire.

Pour l’Agglomération, le problème est complexifié par le poids et le particularisme des résidences secondaires.

En effet, le meilleur moyen de stopper l’inflation de déchets est de responsabiliser les foyers en appliquant la technique du pollueur payeur : plus on jette, plus on paye...Cela s’est traduit règlementairement par la création de la redevance incitative dont l’objectif est ..moins on jette, moins on paye...moins on pollue !

Les collectivités voisines des Sables d’Olonne passent toutes petit à petit au régime de la redevance incitative qui produit de réels effets de diminution de la production et de la collecte des déchets.

Tout un arsenal d’autres mesures se mettent en place, depuis la distribution des composteurs, des bacs favorisant le tri à la source, l’information, la formation des jeunes...

Aux Sables d’Olonne au moment de voter le taux de la taxe les élus ont donc ouvert un large débat sur les évolutions concernant toute la problématique des déchets.

 

LE TAUX DE LA TAXE EST STABLE DEPUIS 12 ANS MAIS CE N’EST PAS SUFFISANT POUR SATISFAIRE LES ÉLUS. Il FAUT À TOUS NIVEAUX PRODUIRE MOINS DE DÉCHETS

Certes, la stabilité du taux de la Taxe depuis 12 ans est une bonne chose pour le citoyen payeur, mais malheureusement cela ne résoud pas le grave problème.

Pour l’opposante de gauche Caroline POTTIER, il faudrait fixer un objectif de baisse du taux pour la fin du mandat et en arriver à une taxe incitative qui prendrait en compte le volume, le poids, le nombre de levées et les ressources des familles car le système de taux actuel et inéquitable. C’est la redevance incitative. Elle constate, pour cette démarche, que Les Sables d’Olonne sont en retard sur les autres collectivités de Vendée.

Noël VERDON, l’adjoint au Président de l'Agglomération qui a en charge ce problème, est bien d’accord sur cette analyse. Il est bien conscient qu’il faudrait inciter à composter plus, à trier plus et mieux et avancer sur le projet de redevance incitative. Il reconnait que le système actuel reste injuste : « que vous soyez six ou seul, c’est le même prix! ».

Quant à baisser le taux, cela n’apparait pas souhaitable et comme l’a souligné le Président Yannick MOREAU, nous allons vers une forte augmentation du coût de traitement des déchets polluants avec la progression prévue de la Taxe Générale des Activités Polluantes qui va passer de 18 euros la tonne à 60 euros en 2025.La sagesse commande donc , pour l’Agglomération, le maintien du taux actuel. Ainsi en a décidé le Conseil communautaire.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2021 5 17 /12 /décembre /2021 15:08
DIDIER JEGU, L'ADJOINT AU MAIRE CHARGÉ DES FINANCES

DIDIER JEGU, L'ADJOINT AU MAIRE CHARGÉ DES FINANCES

 

UN PSEUDO DÉBAT COURTOIS PEU CRITIQUE ET PEU INNOVANT

suite de : https://www.olonnes.com/2021/12/budget-2022-de-la-ville-des-sables-d-olonne-ambitieux-et-rassurant.html

 

Les oppositions ont joué leur rôle avec des propos et propositions faites avec une certaine bienveillance et parfois de la courtoisie.

L’opposition de gauche s’abstiendra. Elle s’arque boute pour fonder sa critique des choix de la majorité sur le fait que ce budget ne prend pas assez en considération « l’humain », la culture, la création, le social et particulièrement le logement...  « votre cap n’est pas le nôtre » et « l’État fait payer les collectivités » dira Caroline POTTIER à l’adresse de la majorité du maire. Elle ne supporte plus la légèreté de l’État qui transfère des compétences aux collectivités mais oublie de transférer les recettes correspondant à ces charges nouvelles qu’il impose aux collectivités. En cela, elle rejoint le leitmotiv du maire qui, comme nombre de ses collègues en France, crie au scandale sur la mainmise de l‘État sur l’autonomie des collectivités : une mise sous tutelle !

 

Les oppositions de droite se placent sur un autre terrain : celui de la gestion. Anthony BOURGET demande où sont les économies de structure promises ?

La seconde opposition de droite est plus sévère par la voix de Jacques BARRETEAU qui tire sa conclusion de la bonne santé financière de la commune en avançant que les hausses de la fiscalité locale en 2021 ne se justifient pas : « rien ne justifie un impôt COVID ». Il insiste sur le problème du logement et voudrait « un plan de logements sociaux ».

Le maire ne peut laisser passer la négligence qui lui est reprochée par Caroline POTTIER par rapport à l’aspect social de ce budget et particulièrement sur le logement social. Il constate la triste réalité du cumul de déficit de constructions à vocation sociale dans le passé par rapport aux exigences légales des 25 % de logements sociaux...cette négligence représente maintenant l’obligation de construire 4 000 logements par an ! « C’est irréaliste !» alors que la capacité raisonnable au niveau de l’Agglomération sera la construction de 350 à 400 logements par an !

Pour le social, le maire a fait remarquer l’effort considérable fait par exemple au niveau du soutien aux associations...Quant à Jean-François DEJEAN, Adjoint à la culture, il s’inscrit en faux avec preuves et noms à l’appui contre le manque de soutien de la ville aux créations culturelles, sportives et artistiques.

 

Le budget es, bien sûr, est adopté avec l’appui de la forte majorité du maire, la neutralité bienveillante de la gauche et des critiques et propositions des oppositions de droite qui ne sont pas recevables si l’on comprend bien les réponses faites par le Maire.

 

POURQUOI UN NON DÉBAT ?

À l’issue de ce non-débat nous devons nous demander pourquoi il n’y a pas de réels débats allant au fond des choses sur les budgets de la commune. Pourquoi le budget est un TOUT présenté et déjà discuté en commission et approuvé en bloc par le Conseil Municipal. Celui-ci se transforme ainsi en simple Chambre d’Enregistrement ?

 

En réponse à cette interrogation nous vous livrons quelques éléments de réponses et de réflexions qui se cumulent pour expliquer cette situation de non débat sur les budgets dont pâtit la démocratie locale :

 

  • D’abord, la caractéristique d’un budget de collectivité locale est qu’il doit toujours être en équilibre. La gestion d’une collectivité ne s’improvise pas. C’est une chose concrète, sérieuse et sévèrement encadrée par des textes législatifs et réglementaires. Toute demande de dépense supplémentaire entraine une charge supplémentaire à financer par l’abandon de projet par des économies de fonctionnement, voire par le recours à l’emprunt pour les investissements.
  • Le système électoral écrase les oppositions et ne leur donne pas les moyens de peser sur les décisions de la majorité et, en plus, pour ce qui est de la commune des Sables d’Olonne leurs divisions pèsent sur leur capacité d’infléchir les positions de la majorité,
  • Le comportement habile du maire qui reste ouvert aux propositions des oppositions et sait écouter tout en ne lâchant rien qui affaiblirait la réalisation de ses promesses électorales. Il donne voix au chapitre aux oppositions dès le travail en commission mais avec son équipe il peut s’appuyer sur un programme ratifié par le vote des sablais et imposer ses choix,
  • Les oppositions se sont aussi privées de vrais programmes locaux de mandature cohérents, réalistes et forts et se démarquant totalement du programme de la liste de celui qui pour ces dernières élections fut le candidat favori. Les oppositions n’avaient pas de programmes qui soient des alternatives réalistes au programme de la majorité.
  • Les oppositions de droite subissent aussi les conséquences négatives des démissions de leurs chef(e)s de file qui affaiblissent encore leur crédibilité.

 

Cette situation n’est cependant pas acceptable à long terme...le citoyen finit ainsi par se désintéresser de la vie de sa commune et les élus de la majorité et ceux des oppositions malgré leurs efforts restent éloignés de leurs électeurs sur un sujet essentiel qu’est le budget de leur commune.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2021 2 14 /12 /décembre /2021 22:11
LE MAIRE YANNICK MOREAU

LE MAIRE YANNICK MOREAU

 

Nous aurons beaucoup de choses à dire sur cet important conseil municipal qui entérine la mise en œuvre concrète par la majorité municipale de son programme. Commençons par l'introduction surprise de ce Conseil Municipal.

 

DE 7 PLU À UN SEUL PLU, le PLU i, « i » COMME INTERCOMMUNAL : UNE LONGUE MARCHE SABLAISE

 

Le Maire Yannick MOREAU nous a réservé pour ce Conseil Municipal du lundi 13 décembre 2021 une introduction surprise : une information sur la démarche concernant les PLU au niveau de l’Agglomération.

Jusqu’à aujourd’hui, les PLU qui régissent l’urbanisme sont ceux qui furent élaborés par les communes qui constituent maintenant l’Agglomération LES SABLES D'OLONNE. Ceci inclut bien sûr la Commune unique des Sables d’Olonne qui regroupe maintenant Les Sables d’Olonne, Olonne-sur-Mer et Château d’Olonne

Rappelons que les PLU et les PLUi déterminent les conditions d’aménagement des sols.

 

2025 : LES PLANS LOCAUX D’URBANISME PLU DES COLLECTIVITÉS CONSTITUANT L’AGGLOMÉRATION DES SABLES D’OLONNE SERONT FONDUS DANS UN MOULE UNIQUE

 

UN DOCUMENT UNIQUE POUR UN PROJET COMMUN

Le plan local d’urbanisme PLU est un document d’urbanisme communal ou intercommunal (PLUi) qui détermine les conditions d’aménagement et d’utilisation des sols de la collectivité concernée. Le droit des sols est souvent nommé « droit du permis de construire ». C'est dire son importance !

À travers cette information, apparaissent le désir et le souhait du Maire, Président de l’Agglomération, de familiariser la population de ce territoire et ses élus à l’idée d’une longue et périlleuse marche qui va mener à l’unification des procédures en matière d'urbanisme et va bine au-delà.

Il s’agit, dans cette phase initial d'un diagnostic, de faire un état des lieux en prenant en considération toutes les spécificités par ville, par quartiers, par ilots.

Il s’agit aussi de prendre en considération les projections, d’anticiper en matière de démographie (vieillissement de la population, par exemple), économique, environnementale.

Il s’agit aussi de prendre en considération les réflexions et décisions en cours concernant le rééquilibrage en matière de logements, d’hébergement touristique, de la protection de la vitalité des centres villes et de la politique des déplacements...

À la complexité de la tâche à accomplir, il faut adjoindre les contraintes qui découlent et découleront des prescriptions environnementales nouvelles par exemple, au niveau local, la gestion du trait de côte et donc la défense du littoral contre les risques de submersion et d’érosion.

Ainsi, le Maire des Sables d’Olonne a fait dresser par l’intervenante un tableau de ce qui devra être « UN DOCUMENT UNIQUE POUR UN PROJET COMMUN » qui fixera en 2024  des règles qui prendront en compte dans leur unicité toute la diversité actuelle.

Ces règles devront s’imposer à la nouvelle collectivité pour au moins une décennie.

Cette longue marche sablaise a débuté en 2020 au niveau des premières réflexions et a effectivement débuté en 2021 afin d’atteindre la ligne d’arrivée en fin 2024. Il y aura des étapes importantes avec des consultations de la population et des décisions que les élus devront prendre.

Il était bon que ce cheminement qui générera une évolution, et même un remodelage de l’urbanisme de tout le territoire et ira bien au-delà d’une simple démarche administrative mérite un temps d'information aux élus et donc à la population. Il impactera tous les aspects de la vie courante des habitants.

Dans une période où la mobilisation citoyenne, la participation de la population ne sont pas trop de mise, le rappel du Maire sur la démarche PLUi s’imposait.donc.

 

À SUIVRE : LE BUGET 2022 DE LA VILLE DES SABLES D’OLONNE

Partager cet article
Repost0