Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

23 septembre 2022 5 23 /09 /septembre /2022 19:12
QU’EST-CE QUE LE CNR ? CONSEIL NATIONAL DE LA REFONDATION (2)

 

UNE ASSEMBLÉE DE CONSEILLERS CNR POUR REFONDER QUOI ET COMMENT ?

Suite de

https://www.olonnes.com/2022/09/le-conseil-national-de-la-refondation-le-nouveau-cnr-du-president-macron.html

LE CNR, c'est une mini assemblée qu’impose le Président MACRON pour obtenir une consultation et des propositions sur divers problèmes. Ce "conseil" est sans pouvoir de décision mais a pour objectif une certaine REFONDATION dont les contours ne sont pas clairement définis.

D’abord, les membres constituant ce Conseil furent choisis par le Président lui-même, puissance invitante. Ce n’est pas un choix démocratique. C'est donc un collège composé au départ par  52 personnalités dont 12 d'ailleurs déclinèrent l’invitation. Parmi celles-ci, le Président du Sénat Gérard LARCHER dont, pourtant, la rondeur consensuelle est connue.

Ainsi, le Président attire auprès de lui  des élus, des personnalités, des techniciens, des technocrates, des amis et proches et il veut les mettre autour de la table pour phosphorer sur un programme présidentiel de mandature adapté à la situation de 2022. Mais le même Président MACRON a refusé d’écrire ce programme que les citoyens attendaient lors de la campagne électorale de la Présidentielle.

Le Président avoue ainsi qu'il n'avait pas en 2021 de programme pour la mandature 2022/2027et pire il avoue que, malgré tous les conseillers officiels et les Officines de Conseil dont il s'est entouré, il n'arrivait pas à créer l'outil "programme de mandature MACRON 2 pour 2022/2027". Alors que la règle de base pour un chef d'État est GOUVERNER C'EST PRÉVOIR, son devoir est de pouvoir anticiper pour protéger son peuple. En l'espèce, le Président avoue que, pour sa nouvelle mandature, il n'a rien prévu. Il continuera à improviser...mais IMPROVISER N'EST PAS GOUVERNER ! d'où des décisions comme sous la précédente mandature "en marche avant" suivi d'"en marche arrière". Exemple : les retraites.

Or, en début 2022, Emmanuel MACRON avoue donc par la création de son CNR qu'il se refusait de PRÉVOIR pour gouverner ! qu'il n'avait pas dans son entourage les personnalités aptes, sous sa direction, de bâtir un programme de mandature.

Nous nous sommes tous d'ailleurs rendu compte de cette évidence quand, nous, les citoyens, avons découvert que le Président ne trouvait même pas de Premier Ministre !

Notre Président a-t-il dans son entourage si peu de bons et brillants conseillers pour qu'il soit dans l'obligation de s'entourer d'un nouveau Conseil ? Pire : manque-ton de brillants conseillers en France ou bien ceux-ci existent mais ne s'imaginent pas travailler avec Emmanuel MACRON !

 

"CNR" APPELLATION NON CONTRÔLÉE

D’abord, ce sigle appartient à l’histoire et pas au Président actuel.

Le vrai Conseil national de la Résistance (CNR) est l'organisme qui a dirigé et coordonné les différents mouvements de la Résistance dès 1943. C’est l’outil du Général de Gaulle et de Jean MOULIN d’abord pour montrer au monde que le France s’unit pour résister à l’envahisseur et que la France prépare un programme de gouvernement pour une France libérée.

L’objectif du Président MACRON en 2022 n’a certes pas les ambitions du vrai CNR de la Résistance qui est entouré de la gloire reconnue de ses fondateurs qui furent pour certains des héros.

Mais, pour nombre de citoyens de 2022, ce nouveau « CNR » débute donc par un abus voire une usurpation de titre gênante mais surtout pose la question : pourquoi ce truc en plus ?

 

POURQUOI UN TRUC EN PLUS ? UN ÉTAT DES LIEUX ET DES INSTITUTIONS SATISFAISANTS

La France dispose d’un système institutionnel pour légiférer qui, depuis octobre 1958, a évolué mais reste fondamentalement celui d’une démocratie parlementaire opérationnelle.

Il y a le Parlement composé du Sénat et de l’Assemblée Nationale (577 députés qui viennent d’être élus) et le Conseil Économique Sociale et Environnemental CESE dont les 175 membres sont désignés, procédure peu démocratique qui permet de recaser des amis du pouvoir et qui, en théorie, devrait représenter les forces vives de la Nation. Le CNR d'Emmanuel MACRON est donc un mini CESE.

À cela, il faut ajouter les grands gardiens de la Maison France que sont le Conseil d’État et la Cour des Comptes dont les avis sur les projets et propositions de lois sont importants et le Conseil Constitutionnel conseilleur et juge de la conformité des textes à la Constitution.

Malgré cet ensemble d’institutions sérieuses et cohérentes, le Président de la République a imposé le lancement, le jeudi 8 septembre dernier, de son CNR et annoncé qu’il y aurait une grande consultation de la population sur des sujets importants : santé, école, climat...il a donné des pistes. Nous verrons...

Nous avons expliqué largement comment ces institutions éphémères, créations de MACRON 1 comme la convention sur le Climat CCC ont débouché sur un fiasco : elle a débouché sur une loi fourre-tout nommée loi Climat, cadeau du Président à la Ministre écologiste Barbara POMPILI. Oublions aussi son très particulier sens de l'écoute lors du Grand Débat et comment il en a fait passer aux oubliettes le contenu : écouter n'est pas entendre !

Que pourront donc ajouter les 52 membres du CNR qui puissent offrir aux français les perspectives d'une mandature réformatrice, de redressement des points faibles comme la Défense, la Sécurité, la Santé, l'Éducation, la Dette...?

Mais alors pourquoi le Président MACRON veut-il avec tant d'insistance son CNR ?

 

À SUIVRE

 

LE CONSEIL NATIONAL DE LA REFONDATION CNR POUR « REVIVIFIER LA DÉMOCRATIE » ?

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2022 4 15 /09 /septembre /2022 18:30
EDF : GESTION PASSÉE CATASTROPHE ET GESTION ACTUELLE DIFFICILE VOIRE IMPOSSIBLE

 

 

 

EDF, CLAP DE FIN  ? : L’ÉTAT DEVRAIT RECEVOIR LE BREVET DU PLUS MAUVAIS PATRON

 

Depuis des années nous avons alerté nos lecteurs sur quelques graves erreurs de gestion et autres dérives de l’entreprise nationale EDF qui vient de coûter, par exemple, récemment 9 milliards d’euros aux contribuables qui sont les usagers clients d’office d’EDF pour « recapitaliser » l’entreprise dite nationale.

Faut-il vous rappeler les grèves en séries, l’achat de la paix sociale au prix fort ( retraites, temps de travail, autres avantages sociaux comme celui qui fit que le Comité Central d’Entreprise fut condamné). Ce n’était pas grave puisque c’était le consommateur qui payait ! Mais le consommateur payeur aujourd'hui n'a pas les moyens de perdre encore du pouvoir d'achat?

D’autres dossiers puants comme celui d’AREVA, FRAMATOME, URAMIN...et Madame Anne LAUVERGEON et son mari encore quelques milliards d’euros évaporés, les mésaventures des dossiers EPR, les compteurs LINKY promis gratuits devenus payants (voir rapport cour des Comptes) et maintenant le meurtre de la filière français nucléaire à petit feu.

Les gouvernements successifs patrons d’EDF ne se sont donc pas comportés en patrons dignes de la confiance du peuple.

Un patron peut être cigale s’il est sûr pour son entreprise, ses salariés et ses clients d’un avenir prospère...ce qui n’existe jamais ! Il doit être fourmi et comptable de tous engagements financiers dangereux et ou inutiles pour préserver l’avenir et ne pas trop s’endetter comme le fit EDF qui se rapproche d’une dette à 100 milliards si on compte la provision (oubliée?) non faite pour la fermeture des centrales actuelles !

 

L’ÉTAT PATRON A TUÉ LE FLEURON DE L’INDUSTRIE EDF ET DE LA FILIÈRE NUCLÉAIRE

EDF est née du programme du Conseil National de la Résistance 1944/1945 favorable pour la reconstruction du pays à la fin de la guerre au « retour à la nation des grands moyens de production. »  C’est donc une conception communiste qui a eu son heure de gloire.

En 2022, l’État détient toujours plus de 80 % du capital d’EDF et de ses nombreuses filiales Ceci lui a permis de détenir le monopole la production et la distribution de l’énergie électrique en France. Ce monopole a été, principalement, sous la pression des normes européennes, en principe, abrogé en 2000.

C’est vers 1970 que l’État se lance avec EDF dans le nucléaire civil...puis survinrent Tchernobyl, le travail de sape irresponsable des écologistes et la pression de l’Europe et la transformation d’EDF en Société Anonyme ...la vente d’actions EDF a rapporté gros à l’État et la France surproduisait de l’électricité qu’elle pouvait revendre ! et se lançait dans des aventures à l’étranger !

Les nuages cependant s’accumulèrent sur le ciel EDF avec les EPR (réacteur européen à eau pressurisée) et ...malgré tout, le résultat financier en 2018 restait positif. C’était l’époque de l’insouciance, celle de la non gestion. On ne s'occupait même pas du financement de la déconstruction des centrales nucléaires.

Mais les EPR dont celui Flamanville, les contraintes des accords imposés par l’État pour produire vert, le défaut de maintenance des centrales nucléaires (58 réacteurs dont aujourd’hui 32 sont à l’arrêt en France), la filialisation et la menace répétée de fermer toutes les centrales nucléaires ...plombent la gestion d’EDF. L'État patron n'affiche pas de politique claire...il est passé du tout nucléaire au zéro nucléaire puis a fait marche arrière. Comment alors diriger une entreprise dans ces conditions ?

Le PDG d'EDF actuel Jean-Bernard LEVY ne résiste pas et l’annonce publique qu’il fait pour signer son départ est un avertissement : EDF avec sa dette et ses problèmes structurels comme ceux de la tarification pourrait ne plus exister en fin 2022 ! Le Président de la République quand il a entendu ce discours a fait les gros yeux « propos inacceptables et irresponsables » mais ce n’est pas cela qui redressera la situation !

Il faudra non des discours mais des actes ! EDF a besoin d’un vrai patron et du soutien de la France dans un débat éclatant de transparence...Des têtes peuvent tomber, l’État anonyme n’aura jamais l’étoffe d’un vrai patron.  C’est valable pour EDF comme pour la SNCF, la RATP...France cherche hommes providentiels!

 

EDF : TOUT EST À REVOIR POUR SAUVER L’ENTREPRISE EDF

Les imbéciles et irresponsables qui ont accepté depuis maintenant des décennies la fin du nucléaire en France et ceux qui, politiquement, ont accepté cette ineptie doivent reconnaitre leur grossière erreur.

Ils ont tué non seulement EDF mais aussi toute la filière d’excellence française : celle du nucléaire....voyez ALSTOM ! et les autres dégâts collatéraux !

La France recherche donc le sauveur d’EDF...la politique n’a rien à faire dans les entreprises mais le Pays a son mot à dire et le bon peuple surtout ne doit plus croire que l’État peut être un bon, un vrai patron...les échecs coûtent, en la matière trop cher. Déjà, EDF annonce pour 2022 un déficit record, une production en chute libre...tout est à reprendre pour sauver EDF...en toute transparence.

Il ne faudrait pas qu'une hausse abusive des tarifs vienne cacher la situation réelle d'EDF...au détriment des français consommateurs.

Partager cet article
Repost0
22 août 2022 1 22 /08 /août /2022 20:44
L’ÉCOLOGIE, C’EST UNE SCIENCE TANDIS QUE L’ÉCOLOGISME, C’EST UNE IDÉOLOGIE DESTRUCTRICE

 

 

 

ÉCOLOGISME ET ÉCOLOGIE : DEUX TERMES QUI S’OPPOSENT

Écologisme :

 Courant de pensée du mouvement écologiste, qui devrait se consacrer à la protection et à la restauration de l'environnement, ainsi qu'à la préservation des espèces vivantes.

C’est une idéologie qui utilise, en réalité, à des fins politiques inavouées les sciences de la nature, son évolution ...sans la prudence ni la rigueur scientifique nécessaire.

 

Écologie

C’est la science qui a pour objet l'étude des relations des êtres vivants (animaux, végétaux, micro-organismes, etc.) entre eux ainsi qu'avec leur habitat ou l'environnement dans son ensemble.

Or, une science est un ensemble cohérent de connaissances relatives à certaines catégories de faits, d'objets ou de phénomènes obéissant à des lois et/ou vérifiés par les méthodes expérimentales.

 

Il y a donc une opposition totale entre ces deux termes : d’un côté, l’écologie, le sérieux, la rigueur, la méthode de la recherche scientifique avec les doutes et la recherche incessante de preuves irréfragables, de l’autre, l’écologisme, c’est l’utilisation à des fins personnelles politicardes au service d’ambitions infondées et d’une réalité déformée, caricaturée. C’est le creuset qui sert à tous les apprentis idéologues, sans foi ni loi, à développer tous les défauts des tentatives d’idéologues avides non de vérités mais de pouvoirs malsains à leur profit.

 

L’ACTIVISME VERT

Il n’a rien de rationnel ni de scientifique. Il transforme du factuel en règles : une petite canicule devient un signe, une preuve intangible d’un pseudo « dérèglement climatique » dont on ne connait quasiment rien.

C’est donc; faire peur pour faire peur, culpabiliser pour assoir un nouvel ordre au profit des semeurs de panique et tenter d’imposer des règles morales, symboliques plutôt que des décisions rationnelles et scientifiques en mélangeant tout : politique, fantasmes, hypothèses et débuts de preuve ... : les discours de Sandra ROUSSEAU confondent ainsi éco-féminisme, écologie, politique...et réalités.

 

L’ÉCOLOGISME A DÉJÀ FAIT D’IMPORTANTS DÉGÂTS

Le mouvement écologique a déjà fait beaucoup de mal d’abord à l’écologie sérieuse même, à l’économie et surtout à la politique énergétique rationnelle.

Comme toutes les idéologies il génère des résultats comme ceux de la filière nucléaire qui a été anéantie et dont nous allons avoir tant besoin.

 Regardons aujourd’hui les résultats de la folle politique antinucléaire allemande qui a réussi à vassaliser l’Allemagne condamnée aujourd’hui à aller manger la mauvaise soupe russe pour survivre.

 

Réveillons-nous, il nous faut une croissance forte au service de l’environnement, de l’écologie mais pas de l’écologisme.

Adhérons à l'écologie, favorisons le développement d'une recherche scientifique écologiste et boutons les démagogues et irresponsables écolos dans les prés qu'ils ne savent même pas cultiver.

Chassons l'écologisme, réhabilitons l'écologie.

 

Partager cet article
Repost0
12 août 2022 5 12 /08 /août /2022 16:55
VOYAGE AU LIBAN DES ÉLUS

VOYAGE AU LIBAN DES ÉLUS

 

 

 

UNE « MISSION » TRIVALIS AU LIBAN NÉCESSAIRE ?

TRIVALIS est le syndicat mixte départemental d’études et de traitement des déchets ménagers et assimilés de la Vendée. 258 communes adhérent au Syndicat.

Dans sa « lettre » en date du 22 juillet 2022, le syndicat départemental TRIVALIS nous informe du déplacement au Liban d’une délégation d’élus vendéens et de la Région et d’un membre du personnel du Syndicat.

L’objet de ce voyage était d’engager un partenariat avec deux communes du Liban.

 https://trivalis.fr/14274-2/

Si l’objectif peut être louable on doit s’interroger sur son opportunité et le caractère prioritaire de cette mission ainsi que ce déplacement dans cette période délicate que nous traversons et devant les graves problèmes de gestion que doit affronter le Syndicat départemental.

 

TRIVALIS EST INVITÉ PAR LA COUR DES COMPTES À REMETTRE EN CAUSE SON MODE DE GESTION ET À PRIVILÉGIER LA RECHERCHE DES SOLUTIONS PRÉVENTIVES

Dans les observations de la Chambre Régionale des Comptes :

https://www.ccomptes.fr/fr/documents/55029

il apparait que de graves problèmes de gestion sont identifiés par la Cour et admis par TRIVALIS implicitement : problèmes techniques avec le tri, la fin programmée du TMB, recyclage, stratégie, objectifs non tenus...

Face à ces constats et face à une augmentation des coûts de traitement des déchets liés aux nouvelles normes écologiques, TRIVALIS et ses élus doivent prioritairement remédier aux carences révélées et préparer l’avenir pour éviter une flambée de surcoûts qui impacteront la Redevance ou la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères...et le pouvoir d’achat des citoyens et diminueront les capacités financières des collectivités adhérentes au Syndicat TRIVALIS.

Les élus délégués à TRIVALIS ont donc des priorités à assumer et ce d’autant plus que les nombreuses délégations de Service Public devraient faire l’objet de suivis plus stricts de la part des élus trop souvnet démunis face à cette mission. Ceci permettraient certainement de découvrir et négocier sérieuses économies.

 

Ce déplacement nous interroge donc comme il doit interroger les citoyens vendéens qui voient le coût du transport et du traitement des déchets s’accroître avec, de plus, des prévisions de hausses importantes des taxes et redevances qu'ils auront à payer?

https://www.ccomptes.fr/fr/publications/syndicat-mixte-trivalis-vendee

 

Partager cet article
Repost0
5 août 2022 5 05 /08 /août /2022 21:59
BEAUCOUP DE BANQUES...PEU DE CLIENTS SATISFAITS

BEAUCOUP DE BANQUES...PEU DE CLIENTS SATISFAITS

 

 

 

 

LES BANQUES ABANDONNENT LA CLIENTÈLE DES PARTICULIERS

 

CITOYENS, TOUS PRISONNIERS D’UN SYSTÈME BANCAIRE À BOUT DE SOUFFLE

 

Vous tous, amis, vous êtes clients « obligatoires » des banques y compris de celles qui sont dites « mutuelles » où, en primes, ils ont payé pour être actionnaires d’office ?

En effet, les restrictions mises à la circulation d’espèces sonnantes et trébuchantes et la loi imposent pour nombre de transactions à passer par le système bancaire. Le fisc a aussi besoin de surveiller vos recettes et vos dépenses et fait pression pour que nous tous évitions tout règlement en espèces qui présuppose fraude ou trafic.

 

LE PARTICULIER EST-IL UN CLIENT ?

Il était un temps pas si éloigné où vous bénéficiez d’une certaine considération quand vous entriez dans « votre banque », quand vous étiez accueilli par votre chargé(e)  de clientèle qui vous suivait depuis des années.

Ce temps est révolu : le particulier n’intéresse plus les banques...sauf pour lui placer certes avec parcimonie du crédit et maintenant des assurances voire le top un crédit avec des frais de dossier et l’assurance sur ce crédit.

La personne physique client de la banque n’existe donc que pour être exploitée.

  • Vos dépôts en compte courant ne sont plus rémunérés,
  • Vous avez besoin d’un conseil...c’est le parcours du combattant pour obtenir un rendez-vous. Par contre un jour de « découvert » sur un compte et la batterie des frais bancaires qui se met en route et plume le client pigeon, un dossier mal rempli et votre demande part aux oubliettes...
  • Le client particulier se voit demander de plus en plus de papiers et autres justificatifs attestant éventuellement de certifier qu’il est encore vivant. N’oublions pas le détail croustillant qu’après votre envoi par mail la banque va lui demander de lui envoyer la même chose mais en papier. La moindre erreur, oubli du client...est sévèrement réprimé par des frais bancaires et autres pénalités (souvent prélevés à son insu sur son compte). Le client ne peut rien. Il ne peut rien comprendre ni le pourquoi ni le comment...il y a toujours une raison pour justifier ces demandes et sanctions si souvent injustifiées.
  • Si le client n’a pas le droit à l’erreur par contre la banque quand elle commet des erreurs d’une part n’est pas sanctionnée et d’autre part, la réparation du préjudice éventuel subi par le client est rare. Parfois il y a un geste commercial de la banque.

 

UNE SITUATION DÉGRADÉE AU NIVEAU DES BANQUES ET DE LEURS CLIENTS

Cette situation a débouché sur le développement de la banque en ligne totalement déshumanisée et le système classique qui survit.

En effet, le conflit est permanent entre les banques et leurs clients rendant impossible la vie du personnel gestionnaire des conflits des banques en contact avec ceux-ci. Ce personnel est devenu pour ce qui lui reste de clientèle un gestionnaire de conflits. Bonjour les dégâts en matière de ressources humaines.

 

Ainsi, on peut comprendre le malaise des citoyens face à leur système bancaire. Ils ne supportent plus les superbénéfices des banques, les sursalaires des dirigeants et les erreurs de gestion parfois énormes des banques dont ils pensent à juste titre qu’ils payeront la casse.

Partager cet article
Repost0
4 août 2022 4 04 /08 /août /2022 15:19
LES BANQUES VEULENT-ELLES ENCORE DES CLIENTS ?

LES BANQUES VEULENT-ELLES ENCORE DES CLIENTS ?

 

 

 

 

 

AVIS DE RECHERCHE D’UNE BANQUE

 

CLIENT INTÉRESSANT ET INTÉRESSÉ RECHERCHE BANQUE

 

Conditions

 

Être considéré comme un client

 

  • Être bien accueilli, reçu par une personne compétente sans avoir à faire le parcours du combattant pour obtenir un rendez-vous

 

  • Être bien conseillé

 

  • Recevoir des propositions de services claires et régulièrement

 

  • Ne pas être une vache à lait accablée de frais bancaires tous azimuts dont la provenance et le contenu sont incompréhensibles

 

  • Ne pas être agressé par des demandes répétées et infondées

 

  • Ne pas attendre des semaines voire indéfiniment une réponse promise

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2022 6 30 /07 /juillet /2022 20:31
ELLE PRATIQUE L'ÉCOLOGIE TOUS LES JOURS

ELLE PRATIQUE L'ÉCOLOGIE TOUS LES JOURS

 

LE DANGER ET L’ÉCHEC DE L’ÉCOLOGISME OU ÉCOLOGIE POLITIQUE

Aujourd’hui, Les Pays Bas avec l’Agriculture, hier et encore maintenant la France avec le nucléaire et l’agriculture aussi sont des exemples qui condamnent l’écologisme...

 

LES MOUVEMENTS ÉCOLOGIQUES POLITIQUES ET ASSOCIATIFS SONT DES LOBBYS REDOUTABLES ET DES MANIPULATEURS DANGEREUX DE L’INFORMATION DU PUBLIC

Il y a une véritable maffia écologique.

Cela est intolérable.

Il n’est plus possible de faire subir aux bons peuples les menteries et manipulations qu’ont imposé ces dernières décennies et imposent encore les médias influencés par les ONG dites écologiques.

 

GREENPEACE (500 MILLIONS D’EUROS DE BUDGET) EST UNE MACHINE À FRIC, SUBVENTIONNÉE PARFOIS PAR LES ÉTATS ET QUI TRAVAILLE CONTRE L’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Greenpeace, par exemple, est une pompe à finance redoutable et bien managée dont les comptes sont d’une totale opacité. Celle-ci est favorisée par des mouvements de fonds de pays à pays et entre mouvements associatifs ou fondations. Les frais de collecte sont estimés à 35% du budget : rien que cela la condamne !

La Cour des Comptes a tenté, en vain, dès 2012, d’y voir clair dans les comptes de l’ONG pour rendre publiques ses observations sur les dépenses effectuées en France par Greenpeace avec les fonds collectés par l’Organisation en France.

 

LES ONG ÉCOLOGIQUES LOBBYISTES ONT CASSÉ L’EDF : POURQUOI AVOIR CRU DES MENTEURS CASSEURS QUI PORTENT MAINTENANT LA RESPONSABILITÉ DES DIFFICULTÉS QUE LA France AFFRONTE ?

Mais cela va plus loin : ainsi Greenpeace joue le rôle de lobbyiste. L’ONG a favorisé l’éolien au détriment du nucléaire et pire on a retrouvé des financements de Gazprom en particulier dans des ONG écologistes. L’Allemagne est le plus gros financeur de Greenpeace !

Zéro nucléaire...et maintenant on s’aperçoit que le nucléaire est non seulement nécessaire mais aussi utile et plus écologique que d’autres ressources énergétiques. Le nouveau Président de l’Union EUROPÉENNE vient de déclarer :

« L’énergie nucléaire et le gaz provenant de pays sûrs seront les seuls moyens pour certains États membres d’atteindre nos objectifs climatiques communs dans les années à venir »...quelle belle condamnation de l'écologisme !

En France, Greenpeace et les Verts et une"gauche"complice ont cassé notre magnifique entreprise nationale EDF et toute notre filière nucléaire. Ils ont été jusqu’à abuser le personnel d’EDF, à s’introduire en son sein...sauf peut-être celui de Fessenheim !

 Les écologistes qui ont « fourni des ministres » à certains pays d'Europe et qui, ensuite, sont embarqués dans une sorte de retour d'ascenseur en défendant la sortie totale du nucléaire nous ont trompé. On retrouve même des anciens dirigeants de Greenpeace au plus haut niveau de l’état allemand ! C’est une information on ne peut plus officielle : l’américaine Jennifer MORGAN, directrice générale de Greenpeace, (dont le siège est aux USA), a été nommée comme « représentante spéciale pour la politique internationale sur le climat » du gouvernement allemand. Elle sera naturalisée allemande et aura le rang de secrétaire d’État !

 

UNE OPÉRATION VÉRITÉ SUR LES MÉFAITS DE L’ÉCOLOGISME

Il ne faut plus hésiter à dire aux VERTS la vérité sur les méfaits et sur leurs pratiques vicieuses ...Y aura-t-il un ministre pour dénoncer la lâcheté et les erreurs des politiques écologistes ?

Ne laissons plus les écologistes politiques au nom du slogan « Sauvons la Planète » casser notre Pays et continuer à tromper les citoyens :

 

OUI à l’écologie réaliste, citoyenne, quotidienne, locale et internationale, 

 

NON à l’idéologie écologiste et politique, destructrice, fondée sur des prédictions hasardeuses et non scientifiques qui tournent à l’escroquerie intellectuelle : tromper le bon peuple. On pourrait dire : l'écologisme c'est l'ennemi du peuple...mais pour qui travaille-t-il donc .

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2022 4 14 /07 /juillet /2022 15:55
UN PROJET QUI AVANCE, UNE FRICHE QUI S'EFFACE : C'ÉTAIT UNE MISSION IMPOSSIBLE

UN PROJET QUI AVANCE, UNE FRICHE QUI S'EFFACE : C'ÉTAIT UNE MISSION IMPOSSIBLE

MARS 2022

MARS 2022

LA DÉCONSTRUCTION S'ACHÈVE JUILLET 2022...ATTENDONS LE RÉSULTAT D'UN LOTISSEMENT AMÉNAGÉ AVEC DES NORMES ANNONCÉES DE MIXITÉ SOCIALE ET SOCIO-CULTURELLE...

LA DÉCONSTRUCTION S'ACHÈVE JUILLET 2022...ATTENDONS LE RÉSULTAT D'UN LOTISSEMENT AMÉNAGÉ AVEC DES NORMES ANNONCÉES DE MIXITÉ SOCIALE ET SOCIO-CULTURELLE...

Partager cet article
Repost0