Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 octobre 2021 2 05 /10 /octobre /2021 17:36
 2017/2018 LE TEMPS DE L'ESPOIR

2017/2018 LE TEMPS DE L'ESPOIR

 

 

POUR TOUT ÉLU, A FORTIORI, POUR LE CHEF DE L’ÉTAT, GOUVERNER C’EST PRÉVOIR MAIS AUSSI C’EST SAVOIR GUIDER LE PEUPLE QUI L’A PORTÉ AU POUVOIR

 

Que ce soit sur l’Algérie, sur le nucléaire, sur la crise sanitaire, sur la démocratie locale, sur la dette, sur la Justice, sur la réforme du Code du Travail, sur les retraites, sur la réforme de l’État...le Président MACRON s’est laissé porter par ses impulsions, par ses intuitions. Dans ses foucades, il manque : le recul, les bons et sages conseils, une vision de la France, l’expérience...

Alors, face aux événements qui ont mis à mal ses projets son credo "En Marche" passe régulièrement de « En Marche avant » à « En Marche arrière ».

Certes, chacun a le droit à l’erreur mais trop, c’est trop.

De plus, aussi il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Mais le bilan de ce quinquennat porteur d’espoirs est désespérant non pour l’homme qui comme tout autre passera mais pour le peuple français qui l’avait élu en croyant à ses promesses. Le Président élu confronté aux réalités a trompé le peuple mais le peuple, lui aussi, s’est trompé, puisque c’est lui lui qui l’a élu.

Les français touchent ainsi du doigt les limites du caractère positif de leur démocratie.

Pourtant le peuple sera toujours là souverain et débordant de bon sens et de spontanéité. Il a signifié par ses derniers votes et non votes qu’il n’a plus confiance en son guide dont ils ont tant espéré. Il n’a plus confiance à la caste dominante qui l’entoure.

 

LE BATEAU IVRE

Lors de chaque crise depuis celle des gilets jaunes, celle des retraites, celle de la COVID...la France serait-elle devenue tel un beau et grand navire dont le commandant, nouveau promu qui n’a jamais connu la haute mer par gros temps et qui ne sait pas tenir le cap.

Le doute et la peur se sont installés au sein de l’équipage et chez les passagers.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2021 2 05 /10 /octobre /2021 16:22
ADIDAS, TERRAILLON, WONDER, MANUFRANCE, LA VIE CLAIRE, LOOK...ASSOCIÉES AU NOM DE B TAPIE

ADIDAS, TERRAILLON, WONDER, MANUFRANCE, LA VIE CLAIRE, LOOK...ASSOCIÉES AU NOM DE B TAPIE

 

Bernard TAPIE est une personnalité qui aura marqué son temps par ses réalisations qui furent des exploits faits de coups de bluff et de coups de maître à la limite inférieure ou supérieure de ce qui est correctement légal et moral.

 

Disons-lui merci d’avoir réhabilité l’entreprenariat et d’avoir toujours agi en homme énergique et tenace.

 

Aussi, il ne mérite pas la logorrhée verbale et écrite faite de rappels sur sa vie qui s’abattent sur lui souvent tronqués, disproportionnés, erronés.

 

Demandons aux médias et aux hommes publics de laisser l'homme Bernard TAPIE se reposer en paix dans l’intimité de sa famille.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 20:30
LE MAIRE YANNICK MOREAU PRÉSENTE LE PROJET D'ENCOURAGEMENT À LA MUTATION DES RÉSIDENCES SECONDAIRES...

LE MAIRE YANNICK MOREAU PRÉSENTE LE PROJET D'ENCOURAGEMENT À LA MUTATION DES RÉSIDENCES SECONDAIRES...

 

 

URBANISATION :

PROJET DE "PLAN D'ENCOURAGEMENT À LA MUTATION DES RÉSIDENCES SECONDAIRES TOURISTIQUES ET VACANTES EN RÉSIDENCES PRINCIPALES"

 

Sous ce titre un peu barbare se cache un projet municipal ambitieux, complexe qui a pour objet le maintien de l'équilibre démographique, économique des Sables d'Olonne, ville moyenne en forte expansion en mal de logements pour ses propres citoyens.

 

UNE SITUATION CHOQUANTE : D’UN CÔTÉ, UNE VILLE EN MANQUE CRIANT DE LOGEMENTS POUR SES HABITANTS, DE L’AUTRE DES LOGEMENTS INOCCUPÉS

Dans son exposé de présentation de cette délibération Yannick MOREAU, maire des Sables d’Olonne, est parti de constats partagés par tous : «le secteur touristique constitue une part fondamentale de l’activité économique locale. » Ceci engendre une « pression sur le marché immobilier » qui est sans cesse plus importante depuis des années et nuisible.

La création de logements sociaux ces dernières années reste insuffisante pour satisfaire la demande particulièrement celle des jeunes ménages victimes de la flambée des prix du foncier.

Le développement des locations saisonnières, favorisé par les plateformes de location en ligne et d’autres pratiques de locations saisonnières influe négativement aussi sur le marché de l’immobilier local.

Toujours dans l’objectif de dynamiser l’offre de logements à destination de résidences principales et plutôt que de recourir à une urbanisation plus étendue avec la construction de nouveaux logements, il est proposé de profiter du parc de logements existants sous utilisés permettant ainsi l’optimisation de l’espace urbain.

Face à cette situation, le maire propose un plan innovant et ambitieux de huit mesures qui visent les logements vacants et les locations saisonnières.

Le maire n’hésite pas à employer une pédagogie forte avec des termes chocs pour exposer son plan parfois comme ceux de mesures « coercitives » et des mesures « incitatives » : d’un côté le bâton, de l’autre la carotte !

 

IL EST URGENT DE FAVORISER LA LOCATION AVEC « LE CONTRAT À L’ANNÉE »...LA RUPTURE AVEC LE PASSÉ, NE PLUS SUBIR !

Le Maire conclut ainsi sa présentation « Ce plan constitue une rupture nette avec ce qui se pratiquait jusqu’à présent c’est-à-dire avec une longue période où la ville des Sables d’Olonne a subi la transformation de logements à l’année en logements secondaires, touristiques ou vacants.

Nous avons choisi de vous proposer de ne plus subir, de prendre en main notre destin, de lutter contre la désertification du centre-ville des Sables d’Olonne...faire basculer des centaines de logements locatifs à l’année...» L’objectif optimal espéré sur ces trois années d’expérimentation qui constitue la première phase du projet est de 1600 « logements locatifs à l’année » mis ainsi sur le marché locatif.

Le débat qui a suivi cet exposé du Maire n’a pas apporté de remise en cause sérieuse du plan qui fera l’objet d’un suivi régulier présenté aux élus. Lors du vote des élus du conseil municipal il n’y a pas eu de votes contre et l’abstention des élus de gauche.

Cette décision un peu révolutionnaire en sa forme mais révolutionnaire et novatrice quant à la méthode et à son objet pose la question du pouvoir des élus locaux à faire bouger les choses, à prendre des risques calculés et acceptés et ou critiqués par la population concernée.

 

Nous reviendrons donc sur ce projet à la lumière des règles de la démocratie locale et de la gouvernance dans une collectivité territoriale.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 21:03
NE LAISSONS PAS MARIANNE BAILLONNÉE

NE LAISSONS PAS MARIANNE BAILLONNÉE

MATTHIEU ORPHELIN, DÉPUTÉ ÉCOLOGISTE DU MAINE ET LOIRE SE VANTE DE PRÔNER LA CENSURE.

LES ÉCOLOGISTES PEUVENT-ILS S’AFFICHER CONTRE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ?

 

Vous pouviez être étonnés que nous parlions des ayatollahs écologistes.

Et bien, sachez que ce n’est pas une fausse nouvelle mais le député écologiste Matthieu ORPHELIN vient de se vanter d’avoir demandé au CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) qu’Eric ZEMMOUR cesse ses chroniques sur CNews.

Donc, il faudrait à la demande d'un représentant du peuple censurer un éditorialiste...mais où va-t-on ?

Matthieu Orphelin était tête de liste en Pays de la Loire  sur la liste pour « L’Écologie ensemble, solidaire et citoyenne », lors des dernières élections régionales !

Comment ce député "Europe Écologie Les Verts" EELV peut-il concilier dans l'exercice de son mandat les notions de citoyenneté, de liberté et celle de censure ?

L'écologie est l'affaire de tous. Le danger qui nous menace tous est celui de laisser les professionnels de la politique s'emparer de l'écologie comme cela vient de se faire avec la loi Climat !

Nous ne pouvons faire confiance aux politiciens écologistes irresponsables qui conduiront le pays à la catastrophe.

 

ÉLECTIONS RÉGIONALES 2021

ÉLECTIONS RÉGIONALES 2021

Partager cet article
Repost0
4 août 2021 3 04 /08 /août /2021 13:15
UNE RÉSIDENCE SECONDAIRE UN PRIVILÈGE : À ABOLIR ?...COMME D'AUTRES LE 4 AOÛT 1789

UNE RÉSIDENCE SECONDAIRE UN PRIVILÈGE : À ABOLIR ?...COMME D'AUTRES LE 4 AOÛT 1789

 

FISCALITÉ IMMOBILIÈRE : BIENTÔT LA FIN DES RÉSIDENCES SECONDAIRES ?

 

Un sujet qui tombe « À propos », en ce 4 août, où l’on célèbre l’abolition des privilèges...en 1789 !

Ce titre choc d’une tribune libre de la Revue Capital doit tous nous interroger.

Voir lien : https://www.capital.fr/immobilier/fiscalite-immobiliere-la-fin-des-residences-secondaires-1411174?utm_campaign=20210804&utm_medium=email&utm_source=nl-cap-matinale-eco#nlref=2489caa23f098fd06c4a7c14d997d770&part%255name%5D=pm&part%255token%5D=2489caa23f098fd06c4a7c14d997d770&srAuthUserId=2489caa23f098fd06c4a7c14d997d770&utm_campaign=20210804&utm_medium=email&utm_source=nl-cap-matinale-eco&nlsha=3a3c375488759c9ec5d0722cf348b35581b76fbd7ef470aca33e1cb599d6d062

 

Il n’y a pas de trêve estivale en matière fiscale.

« Gouverner c’est prévoir »...donc les élus locaux prévoyants craignent le pire pour les budgets de leurs collectivités. En effet, la suppression totale l’an prochain de la taxe d’habitation même si elle est compensée à l’euro près par une dotation de l’État est un danger. Chacun sait que, avec sa légitime perte de confiance en la parole de l’État, celui-ci ne tient pas ses promesses.

Donc, déjà les maires partent à la recherche de recettes nouvelles...et d’abord celles qui sont à portée de main comme la taxe sur les résidences secondaires. Elle est pour l’instant acceptée par le contribuable heureux propriétaire privilégié donc potentiellement taillable et corvéable à merci !

La question a d’ailleurs déjà été posée en Conseil Municipal des Sables d’Olonne et le sujet est à l’étude. Pour maintenir son budget en équilibre, maintenir la qualité des services publics locaux, ne pas augmenter inconsidérément la dette de la collectivité, maintenir un niveau d’investissement suffisant, il y a donc deux solutions :

  • Faire des économies d’échelle sur les frais de fonctionnement comme cela est espéré à terme par la fusion de communes et la mutualisation des moyens humains et techniques entre les communes, communautés de communes et autres gains de productivité...C’est possible, douloureux mais faisable,

 

  • Augmenter les recettes dont la principale est constituée par les taxes...c’est aussi possible mais à la marge...et à condition que l’économie nationale donne des signes de reprise réelle et que la confiance revienne et d’abord la confiance des citoyens vis-à-vis de leurs élus locaux et aux élus nationaux gouvernants...et là ce, n’est pas gagné !

 

 

LA RÉSIDENCE SECONDAIRE...UN PRIVILÈGE ? PEUT-ÊTRE PAS...

Pour nombre de communes, il y a un réel problème social grave de logements pour leurs « sédentaires » et surtout pour les jeunes foyers à revenus modestes. Donc, la multiplication des résidences secondaires fermées à longueur d’année peut apparaitre comme une injustice...un privilège !

Mais le problème est beaucoup plus complexe qu’il n’apparait :

 

  • avec la nécessité pour nombre de foyers de prévoir une nouvelle résidence pour leurs retraites,
  • l’opportunité de profiter des emprunts à taux très faible pour investir tant qu’on est actif et que les taux sont bas...
  • pour ceux qui envisagent le télétravail comme un mode nouveau de vie, ils sont prêts à abandonner leur résidence liée au site où ils travaillent...

 

Tous ces cas et bien d’autres motivent la recherche de « résidences secondaires »...qui, en fait, sont de futures résidences principales et ne méritent pas d’être surtaxées.

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 21:07
LINKY : UN MAUVAIS COUP QUE NOMBRE DE FRANÇAIS NE DIGÈRENT PAS

LINKY : UN MAUVAIS COUP QUE NOMBRE DE FRANÇAIS NE DIGÈRENT PAS

L’ÉTAT, EDF ET ENEDIS SE SONT-ILS COMPORTÉS COMME DES ESCROCS ?

APPEL À UN GESTE RÉPARATEUR

 

Voir nos articles dont celui de 2018 :

https://www.olonnes.com/2018/10/linky-35-millions-de-compteurs-imposes-aux-fran.html

L’ANNONCE EST FAITE, VOUS TOUS, « Chers » CONSOMMATEURS D’ÉLECTRICITÉ ALLEZ DEVOIR PAYER LE COMPTEUR LINKY QU’ON VOUS A IMPOSÉ

C’est l’archétype de la « vente forcée » ainsi définie par le législateur : c’est le fait de recevoir un bien ou un service sans en avoir émis le souhait qui constitue une vente forcée. Cette pratique commerciale déloyale est interdite : le vendeur qui commet une vente forcée doit être sanctionné...c’est la loi :

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Consommation/Electricite-gaz-naturel/Pratiques-commerciales-deloyales

Il n’y a que les millions de gogos que nous sommes qui pouvaient croire que le compteur EDF dit LINKY ne serait pas un jour ou l’autre « facturé » au client : Pourtant « Promis ! juré... » même des ministres continuent à vouloir berner les consommateurs.

Ainsi, la ministre déléguée à la Transition Écologique Emmanuelle WARGON a encore osé affirmer que "les consommateurs ne paieront pas plus au titre de Linky [...] Ils ne paieront pas un coût supplémentaire dû à Linky", alors qu'elle était interpellée sur la question à l'Assemblée nationale. En politique, on a donc le droit de mentir même à la Représentation Nationale !

L’obligation d’accepter la dépose du compteur existant et la pose d’un LINKY serait légalement justifiée par une directive européenne. Un mensonge de plus...la commission européenne a dû émettre un démenti.

http://refus.linky.gazpar.free.fr/Linky-Courrier-Commission-Eur.pdf

 

DES CONTRATS ENEDIS PRÉVOYAIENT DÈS 2018 LE CHANGEMENT OBLIGATOIRE DE COMPTEUR ET LE CLIENT ROULÉ DANS LA FARINE

On est en droit de se demander pourquoi il faut envoyer à la casse 38 millions de compteurs en état de  marche?

Il y a une seule raison presque admissible : qu’ÉNÉDIS puisse améliorer sa gestion et obtenir des gains de productivité (plus de relevé par passage chez le client, adaptation du réseau de distribution...).

Deuxième argument : la possibilité pour le particulier client de gérer sa consommation d’énergie. Mais qui sait comment fonctionne LINKY ? Qui sait comment surveiller son compteur et prendre les bonnes décisions...Il n’y a pas de service après-vente...ou si peu ! C'est le défaut de conseil du vendeur lui aussi régulièrement sanctionné pénalement !

 

QUI DOIT PAYER LINKY...PAS LE CLIENT QUI NE SERA JAMAIS PROPRIÉTAIRE D'UN COMPTEUR QU'IL A PAYÉ !

C’est donc bien au « vendeur ENEDIS-EDF » de prendre en charge un compteur dont il est et demeurera le propriétaire !

Là, c’est le summum de l’escroquerie : le vendeur fait payer une marchandise à un client « acheteur » « qui n’a pas consenti à l’achat et qui ne deviendra jamais le propriétaire de l’objet vendu ! »

Les 5,8 milliards d'euros correspondent à 10 ans de facturation du compteur. Nous savons par expérience qu'un compteur d'eau, d’électricité, de gaz a une durée de vie qui va, voire dépasse, les 30 ans. Donc, l'escroquerie pourra se poursuivre et donc dépasser les 5,8 milliards d'euros !

Bravo, seul l’État actionnaire majoritaire et EDF ENEDIS pouvaient agir ainsi en toute impunité. Nous avons montré dans notre précédent article

https://www.olonnes.com/2021/07/l-electricite-encore-un-grand-service-public.html

que les erreurs de gestion d'EDF mette l'institution en péril mais ce n'est pas une raison pour escroquer les clients d'EDF...nous tous !

Dès 2018, nous avons découvert que, dans les contrats des nouveaux abonnés, il était bien prévu de faire payer la « location » de ce compteur et l’obligation pour le « client dit usager » particulier d’accepter le retrait du compteur ancien et son remplacement par un compteur communicant, intelligent ( ?).

D’abord, rappelons que pour un Service Public, le « client » n’est pas un usager ! taillable et corvéable à merci !

Nous avons constaté de nombreuses plaintes pour « vente forcée » avec du chantage du type ...si vous refusez en cas de panne vous ne serez pas garanti d’un dépannage !....c'est une notion très spéciale de la continuité du service public et du droit d’accès à l'électricité.

 

ENEDIS, la filiale d'EDF, affirme fermement et écrit aux clients que, lors du remplacement du compteur existant , « ni le compteur, ni sa pose ne seront facturés au client ».

La Cour des Comptes a expliqué le mécanisme scandaleux du financement de LINKY dans son rapport publié en février 2018...tout y est écrit et cela n’a jamais été mis en cause :

https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2018-01/07-compteurs-communicants-Linky-Tome-1.pdf

 

L'électricité demeurant de par la loi un service public "délégué" à EDF, comment les français peuvent-ils dans ces conditions admettre le comportement de l'État et d'EDF  ? Ce n'est pas ainsi que l'État regagnera la confiance de ses citoyens. C'est donc un appel que nous lançons à nos dirigeants : expliquez-nous et proposez aux français "prisonniers" de leur Service Public une autre solution pour financer LINKY quoi qu'il en coûte.

Serons-nous entendus ?

 

LE COMPTEUR NOMMÉ LINKY D’EDF ENEDIS, SERA-T-IL UNE DES PLUS BELLES ESCROQUERIES DU SIÈCLE : 5,8 MILLIARDS D’EUROS ?
Partager cet article
Repost0
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 20:44
LA PHOTO OFFICIELLE DU GOUVERNEMENT EN EXERCICE : COMPTEZ, ILS SONT CERTAINEMENT TROIS FOIS PLUS DE  15 !

LA PHOTO OFFICIELLE DU GOUVERNEMENT EN EXERCICE : COMPTEZ, ILS SONT CERTAINEMENT TROIS FOIS PLUS DE 15 !

 

EN 2021, LE GOUVERNEMENT DE LA FRANCE COMPREND UN PREMIER MINISTRE, 16 MINISTRES, 27 SECRÉTAIRES D'ÉTAT

 

TOTAL :  44

 

 

Or, celui qui allait devenir le Chef de l'État, Emmanuel MACRON annonçait en mars 2017 :

" Je constituerai un gouvernement de 15 membres au maximum"

 

Bruno Le Maire, Ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, écrit aujourd'hui :

"Voulons-nous vraiment conserver des gouvernements pléthoriques, au détriment de leur efficacité ?"

Les français seront appelés prochainement à juger l’efficacité de ces gouvernements pléthoriques.

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2021 2 18 /05 /mai /2021 09:00
L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE 

DES "SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION"

 

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE SE RÉUNIRA

 

LE JEUDI 20 MAI 2021

À 20 HEURES

MAIRIE ANNEXE DE LA JARRIE

QUARTIER OLONNE SUR MER 

 

RETRANSMISSION EN DIRECT DE LA SÉANCE

 

Attention : les mesures de sécurité sanitaire font que le public n'a plus accès à la salle du Conseil.(voir en dernière minute les possibilités nouvelles liées au "déconfinement" )

Par contre, nous pourrons tous suivre en direct les débats sur le site de la ville des Sables d'Olonne.

lien direct sur la chaine YouTube de la ville des Sables d'Olonne

 https://youtu.be/2lk-4iTZpnk  (à confirmer)

 

Ce Conseil Communautaire illustre bien les compétences très importantes attribuées à l'Agglomération d'une collectivité de taille moyenne : assainissement, culture événementiel, investissements collectifs, transports...

Le territoire déterminé avec ses cinq communes correspond bien à un ensemble cohérent où les complémentarités et les spécificités de chaque comune peuvent jouer à plein entre la  zone littorale et la zone rétro-littorale.

 

Ordre du jour complet

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU JEUDI 20 MAI 2021
LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU JEUDI 20 MAI 2021
Partager cet article
Repost0