Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 novembre 2022 5 18 /11 /novembre /2022 22:10
VUE DE LOIN, UNE POIRE GÉANTE INSTALLÉE AU SOMMET DE CET ARBRE ?...

VUE DE LOIN, UNE POIRE GÉANTE INSTALLÉE AU SOMMET DE CET ARBRE ?...

...NON SIMPLEMENT UN MAGNIFIQUE ET MALÉFIQUE NID DE FELONS ASIATIQUES

...NON SIMPLEMENT UN MAGNIFIQUE ET MALÉFIQUE NID DE FELONS ASIATIQUES

 

 

PARTICIPONS À LA CHASSE AUX NUISIBLES...DONT LE FRELON ASIATIQUE

 

Parmi les espèces animales,  certaines sont déclarées nuisibles comme le ragondin, le rat musqué , la chenille processionnaire du pin, le moustiques...récemment la guerre au Charançon rouge (l'ennemi du palmier) a été déclarée aux Sables d'Olonne.

Parmi ces nuisibles qui sont venus envahir la France il y a maintenant une importation venue de Chine dont nous aurions pu nous passer : le frelon asiatique. C'est en 2004 que l'alerte a été donnée en France après une découverte dans le Midi.

Depuis, il est devenu conquérant et ravageur surtout dans l'Ouest.

 

LES REPROCHES FAITS AU FRELON ASIATIQUE

Il est comme ses congénères frelons, guêpes...dangereux pour l'homme mais sans plus. Pour l'homme, le danger vient surtout des nids construits au sol, dans des tas de bois, dans des granges, des haies et qu'il est aisé de déranger involontairement et de risquer d'être attaqué.

Mais le gros reproche qui lui est fait est d'être un destructeur d'abeilles redoutable.

Dons il faut l'éliminer...mais cela ne peut être fait par un particulier...donc s'il y a un nid découvert il faut aviser la mairie de la commune où il a été découvert.

Merci pour les apiculteurs et pour nos jardins et surtout pour les potagers et les vergers. Ils ont tant besoin des pollinisateurs comme les abeilles qui sont effectivement menacées par ce tueur d'abeilles qu'est le frelon asiatique.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 19:25
NOUS NE POUVONS LAISSER BAILLONNER LA LIBERTÉDE D'EXPRESSION DE QUICONQUE

NOUS NE POUVONS LAISSER BAILLONNER LA LIBERTÉDE D'EXPRESSION DE QUICONQUE

 

 

UNE INTOLÉRABLE ATTEINTE À LA LIBERTÉ D’EXPRESSION

 

Pour protéger la neutralité de notre Association, nous ne faisons pas suivre de pétition.

Nous faisons donc, par la présente publication , une exception à la règle car, en l’espèce, nous avons jugé que cette condamnation qui frappe et censure un sénateur citoyen médecin est une atteinte intolérable à la liberté d’expression.

Pour lever toute ambiguïté sur notre motivation de porter à votre connaissance cette pétition nous précisons que chacun garde la liberté totale de signer ou de ne pas signer. Nous informons mais ne voulons pas influencer.

Lien avec la pétition,

sélectionner le lien ci-dessous

clic droit

et "ouvrir le lien"

https://www.mesopinions.com/petition/politique/soutenons-senateur-alain-houpert-face-suspension/191571

 

 

 

TEXTE INTÉGRAL DE LA PÉTITION

 

Auteur : Association BonSens.org

Soutenons le sénateur Alain Houpert, privé d'exercice de la médecine temporairement avec sursis en étant "Coupable de courage".  Alain Houpert aurait d'ores et déjà décidé de faire appel. 

Soutenons la parole continente et sage de cet homme courageux, qui, dans l'exercice de son mandat de Sénateur, a apporté une critique étayée de la politique sanitaire menée par le gouvernement devant les élus de la Nation. Au-delà de la lourdeur sans pareille de cette décision, c'est la voix d'un représentant de la Nation que l'on essaie de contrôler ou de faire taire. 

La situation

Suite à trois plaintes déposées contre lui pour ses critiques de la politique sanitaire du gouvernement, la CDOM (chambre disciplinaire de l'ordre des médecins) de Bourgogne-Franche-Comté a sanctionné vendredi 4 novembre Alain Houpert, sénateur de Côte-d'Or (LR) et radiologue, d’une interdiction temporaire d'exercer la médecine. 

La première plainte a été déposée par le syndicat de l’Union française pour une médecine libre (présidé par le sulfureux médecin généraliste Jérôme Marty), la seconde par le Conseil départemental de Côte-d’Or de l’Ordre des médecins et quatre médecins, la troisième par le Conseil national de l’Ordre des médecins.

Dans chaque cas, la chambre disciplinaire a donné raison aux plaignants, lors d’une audience qui s’est déroulée le 10 octobre 2022. Le jugement vient d’être rendu public.

Celle-ci a justifié sa décision en dénonçant l'"attitude quasi irresponsable" du radiologue, dont les prises de positions médiatiques n’ont pu "que rajouter à la confusion médiatique de l'époque" et "décrédibiliser fortement les actions entreprises par les autorités sanitaires dans le cadre de la lutte contre une pandémie planétaire", estime la chambre disciplinaire.

Motifs des plaintes

Alain Houpert, Sénateur, dispose donc à ce titre d'un mandat de représentation du peuple, le conseil départemental de Côte-d'Or de l'ordre des médecins et le syndicat de l'Union française pour une médecine libre (UFML) lui reprochent de "diffuser par voie de presse et par publication sur les réseaux sociaux des informations erronées et non éprouvées scientifiquement. Alors que ce dernier dispose de la spécialité de médecin radiologue, il revendique un droit à la prescription d'un protocole de traitement dit précoce pour la Covid, qui ne repose sur aucune donnée acquise de la science médicale et n'émet aucune réserve sur cette initiative prétendument non éprouvée. Le Dr Houpert se livre par ailleurs à une critique systématique des tests dits PCR (Polymerase Chain reaction) qui ne permettraient pas d'estimer effectivement le nombre de « cas positifs » et sur le résultat desquels seraient néanmoins prises des « mesures liberticides » par le gouvernement français ; - dans le même temps, le Dr Houpert mène une campagne stigmatisant l'inutilité et l'inefficacité des vaccins mis à la disposition du public, et protégeant de la propagation du Covid."

- Quant au Conseil national de l’Ordre des médecins, celui-ci attaque “l’intervention du Dr Houpert dans la vidéo intitulée Hold-up [au cours de laquelle il] remet en cause la gestion de la crise sanitaire par les pouvoirs publics et incite les professionnels de santé à ne pas suivre les recommandations relatives à la prise en charge des patients.“

 

De nombreux soutiens affluent

 

Au sein du monde politique, le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, Olivier Marleix, a apporté sur Twitter son "soutien amical" à Alain Houpert :

https://twitter.com/oliviermarleix/status/1588838117976449024?s=20&t=HcmzXfe31WkAuyvY8r8uOw

"Où est encore la liberté de pensée dans notre pays ?", s'est indigné pour sa part Gilles Platret, vice-président des Républicains : 

De son côté, la sénatrice LR Laurence Muller-Bronn a dénoncé une "société où le doute n'est plus permis" : "Il n’est absolument plus possible d’avoir une pensée raisonnée, de poser des arguments et des contre-arguments, de les étayer, de peser sa réflexion pour en définir une intime conviction. Non, il faut forcément suivre une ligne, une doxa, un évangile politique", a-t-elle fustigé. 

Même posture pour la sénatrice LR Sylviane Noël : "Drôle de démocratie qu'est devenue la France où il n'est plus possible d'exprimer autre chose que la doxa officielle...", a-t-elle déploré. "Tous les médecins parlementaires ont exprimé leurs positions concernant le Covid et il est le seul sanctionné. Pourquoi ?", s'est interrogé la sénatrice LR Sylvie Goy-Chavent, après avoir exprimé sa "solidarité totale". "Notre collègue et ami A. Houpert est probablement coupable d’avoir raison trop tôt et d’avoir eu le courage de le dire !", lui a répondu la sénatrice LR Christine Bonfanti-Dossat.

Des marques de solidarité répercutées par Florian Philippot, président des patriotes, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, Gilbert Collard, eurodéputé Reconquête !, anciennement membre du Rassemblement national, ou encore Stéphane Ravier, sénateur Reconquête, également ancien cadre du RN.

Nous appelons donc les Français à se mobiliser en signant cette pétition en soutien au Sénateur Houpert et nous les invitons par ailleurs à la faire circuler auprès du plus grand nombre.

 
Pétition basée sur l'article publié dans FranceSoir.fr

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2022 7 30 /10 /octobre /2022 15:50
MANIFESTATION INTERDITE QUI A DÉGÉNÉRÉ

MANIFESTATION INTERDITE QUI A DÉGÉNÉRÉ

 

 

« LES BASSINES »: UNE ERREUR GROSSIÈRE, UNE FAUTE ?

 

Les manifestations qui ont lieu contre les décisions préfectorales d’autoriser la création de bassines attirent l’attention de nous tous citoyens, consommateurs d’eau dite potable. L’eau est un bien commun indispensable à la vie et pourtant elle est bien maltraitée.

La loi sur l’eau stipule dans son Article1 : « L'eau fait partie du patrimoine commun de la nation. Sa protection, sa mise en valeur et le développement de la ressource utilisable, dans le respect des équilibres naturels, sont d'intérêt général.
L'usage de l'eau appartient à tous dans le cadre des lois et règlements ainsi que des droits antérieurement établis
. »

Ceci est traduit depuis la loi de 2006 dans le Code de l’Environnement (article L210 -1 et suivants) :

« Dans le cadre des lois et règlements ainsi que des droits antérieurement établis, l'usage de l'eau appartient à tous et chaque personne physique, pour son alimentation et son hygiène, a le droit d'accéder à l'eau potable dans des conditions économiquement acceptables par tous. »

 

LES BASSINES : POUR QUOI FAIRE ET COMMENT ?

Les agriculteurs concernés par la construction de bassines (quelques centaines sur la France entière) affichent la couleur. Ils sont soutenus par une fraction syndicale la FNSEA. Leurs objectifs et leurs moyens :

  • Pour leurs besoins personnels en matière d’irrigation et ainsi éviter les restrictions légales en cas de sécheresse. Ils demandent la création de réserves d’eau (souvent de plus de 500 000 m3) nommées très abusivement bassines,
  • Ils puisent leur eau pour remplir leurs bassines dans les nappes phréatiques en hiver pour faire le plein de véritables lacs artificiels couvrant plusieurs hectares pour leur usage personnel,
  • Qui dit irrigation dit cultures ayant ce besoin de grande consommatrice (maïs, tabac...) compte tenu des sécheresses et du besoin d’irrigation les bassines permettent dans certains secteurs déterminés (par exemple :  DEUX-SÉVRES, CHARENTE, SUD- VENDÉE, VIENNE) de maintenir l’activité agricole.

 

POURQUOI LES BASSINES CONSTITUENT-ELLES UNE ATTEINTE GRAVE À L’ENVIRONNEMENT ET NE RESPECTENT PAS LES LOIS ?

D’abord l’eau est un bien commun...de quel droit quelques-uns peuvent-ils s’en arroger la propriété sans le consentement de la population avec laquelle ils doivent la partager ?

 Une aberration technique : ces « lacs artificiels » retenues d’eau peu profondes voient déjà entre 30 à 50% de leurs eaux puisées dans les nappes phréatiques s’évaporer avant leur utilisation pour l’irrigation. C’est du gaspillage par certains d’une richesse qui appartient à tous.

Une incohérence politique : au moment où l’Europe et la France prennent des mesures pour favoriser une agriculture raisonnée et pour s’attaquer aux sources de pollution des eaux suite aux dégâts de la chimio-agriculture intensive, il est pour le moins étonnant de voir des fonds publics financer des mesures contraires aux grandes orientations concernant l’agriculture et l’environnement.

De nombreuses actions judiciaires sont en cours contre les autorisations données par les préfets de la construction de plus de 40 bassines dans l’Ouest de la France. La Cour Administrative d’Appel de Bordeaux le 17 mai 2022 a déjà, dans deux arrêts, sanctionné les autorisations préfectorales contraires à la loi sur l’eau. Ces décisions confirment une décision de 2018. Alors, pourquoi les Préfets autorisent-ils d’autres créations de bassines et pourquoi les décisions prises en appel ne sont-elles pas exécutées ?

Ainsi, le laxisme des Ministères concernés pousse à la révolte d’une fraction extrémiste prête à exploiter ,y compris par la violence et en toute illégalité, toute faute du Gouvernement. Il ne faut pas oublier que ce sont les mêmes qui ont manifesté contre la création de barrages hydro-électriques et accessoirement utilisés pour d’irrigation.

Cela a abouti à la manifestation nouvelle et violente de ces 28 et 29 octobre 2022. Envoyer 1500 gendarmes pour réprimer une manifestation de cet ordre sur un objet aussi litigieux est une faute.

Il y a bien d’autres manières de régler les conflits : la négociation, le recours au juge, l’application de la loi et des décisions de Justice, une loi nouvelle...Cela nous rappelle les erreurs politiques commises avec les Gilets Jaunes ! Cela rappelle aussi la lutte contre l'installation d'un Aéroport à Notre Dame des Landes (Loire Atlantique) !

Des exemples à ne pas suivre !

 

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2022 6 22 /10 /octobre /2022 10:35
MARIANNE BAILLONNÉE

MARIANNE BAILLONNÉE

 

 

DÉSINFORMATION ET LIBERTÉ D'INFORMATION

 

Dans la période électorale que nous avons vécue en cette année 2022 la presse a gardé encore sa mauvaise "presse" et le nombre de lecteurs continue à s'éroder.

La liberté d'expression, la liberté de la presse, l’accès à l'information, la clause de conscience du journalisme

(l'article L7112-5 3° du Code du travail)...beaucoup de mots forts furent prononcés et ont caché une réalité d'une information complexe et sombre "on ne vous a pas tout dit".

 

LA SURVIE DE LA PRESSE

En France, la presse en général et la presse d'opinion en particulier ne vit que grâce aux perfusions sous forme de subventions et autres aides  : aides directes aux organes de presse, aides à la distribution, aides à la modernisation, TVA réduite, avantages fiscaux aux journalistes...L'ensemble représente environ un budget annuel estimé à 1 milliard d'euros avec une courbe ascendante impressionnante!

 

QUI DIT AIDES DIT DÉPENDANCE ET LE FRANÇAIS NE CROIT PLUS EN SA PRESSE SOUS TOUTES SES FORMES

Qui dit aides dit perte de liberté ...quand un organe de presse est dépendant de subventions c'est sa liberté qui est mise en cause et aujourd'hui la presse et les médias en général ont du aligner leur conception de la liberté d'expression en acceptant des compromis et compromissions.

Ajoutons une autre forme de dépendance : le rôle de puissance occulte des GAFA auxquels il faut ajouter au moins Microsoft.

Nous avons attendu que retombe la fièvre électorale très relative pour ces élections de 2022 pour vous livrer cet exemple de désinformation figurant ci-dessous. Exemple choisi et particulièrement choquant quand on le relit avec quelques mois de recul.

De plus, depuis quelques semaines, nous souffrons particulièrement de ce mal où les fais divers, le climat et ses aléas et les suppositions sur ce sujet ressassées comme des certitudes scientifiques nous inondent et occultent peut-être volontairement au moins en partie les vrais problèmes à expliquer aux français comme ceux de l'insécurité, l'inflation et ses vraies causes, les malaises dans l'Éducation et dans la Police (dossier réforme impossible de la Police Judiciaire), l'accueil des immigrés (volontaires ou pas), le déficit budgétaire, le malaise de la politique étrangère française, le malaise dans les Universités où s'affrontent des courants de pensées déstructurants qu'il serait bon d'expliquer, la maladie du système de santé français  ...

 

LA NON INFORMATION DÉSINFORMATION PAR Daniel BALCAEN

Le 27 mars 2022, Éric ZEMMOUR rassemblait plus de 60.000 personnes sur la place du Trocadéro.

De ce rassemblement, les médias n’ont pas retenu le discours de plus d’une heure d’un souffle et d’une hauteur rares. Ils n’ont pas non plus retenu le calme de la foule, l’absence totale de dégradation (aucune voiture brûlée, aucune vitrine brisée, aucun tag sur les murs) ni l’absence totale de violence contre les forces de l’ordre.

Ils n’ont retenu que 10 secondes pendant lesquelles une partie de la foule a scandé « Macron assassin ».

Le 13 avril, quelques dizaines d’étudiants d’extrême-gauche ont envahi la Sorbonne pour protester contre les deux candidats du second tour (le Capitalisme et le Fascisme…). Résultats : des portes défoncées et des tags sur les murs d’un bâtiment historique. Et parmi ces tags un « Buter Macron ». Un appel direct au meurtre donc. Qui n’a pas suscité de réaction de la part des médias ou de la classe politique.

Apparemment, appeler à tuer le Président de la République est beaucoup moins grave que de l’accuser de complicité d’assassinat.

Si les journalistes se demandent pourquoi leur profession est si méprisée par les Français, il y a peut-être là une piste. Notons aussi, parmi les tags, un « Niqué lé flics ».

Thomas d’Aquin, Du Bellay, Ronsard, doivent se retourner dans leurs tombes. Mais il n’est pas certain que ces « étudiants » de gauche sachent qui ils sont.

Publié sur "La Lettre patriote"

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2022 6 01 /10 /octobre /2022 14:22
PERTE D'AUTONOMIE, DÉPENDANCE LIÉE AU VIEILLISSEMENT

PERTE D'AUTONOMIE, DÉPENDANCE LIÉE AU VIEILLISSEMENT

 

 

LA HONTE DE LA FRANCE !

DEPUIS 40 ANS, ON EN PARLE, ON CONCERTE, ON COMMISSIONNE, ON DISSERTE, ON ÉCRIT DES LIVRES...MAIS CONCRÉTEMENT, RIEN NE SE PASSE

 

C'est l'abandon de nos Anciens et de leurs familles.

"Liberté, Égalité, Fraternité"...Solidarité la devise de la France...

Fraternité, solidarité : ces deux mots dont "FRATERNITÉ" inclus en en-tête dans la Constitution de la France devraient disparaître de la langue française tant sont grandes et cachées la honte et la colère des 2 millions de familles concernées par la perte d'autonomie d'un des leurs, celles des soignants, celle des aidants, celles des bénévoles...

 

UN CONSTAT TERRIFIANT ET HONTEUX

Les personnes et toutes les familles concernées sont épuisées, écœurées, désespérées des promesses non tenues et des espoirs déçus.

Il manque de places d'accueil et, aujourd'hui, on apprend que des établissements recevant des personnes âgées en perte d'autonomie envisagent de fermer face aux problèmes financiers qu'ils rencontrent, face au manque de personnel et face aux silences et promesses non tenues des dirigeants de notre pays.

La qualité d'un peuple se mesure aux égards de sa population vis-à-vis de ses Anciens. Le peuple français et ses gouvernants n'oublient-ils pas leurs anciens dans la détresse ?

La réforme des retraites, le pouvoir d'achat, le sexe des anges, l’enterrement d'une reine...il faut crier qu'on s'en fout...car on pense plus à l'abandon dans lequel la France laisse ses anciens.

Des voyages présidentiels inutiles en moins, des voitures officielles en moins, des élus en moins... et de la générosité en plus, du sens solidaire familial intergénérationnel en plus et du bénévolat en plus...voilà ce qu'il faut pour montrer que la France sait être un pays solidaire et respectueuse de ses anciens.

En 2030, il y aura 3 millions de familles concernées et des millions d'anciens qui souffriront de la solitude voire de la maltraitance.

Nous sommes tous concernés...qu'on se le dise !

EHPAD, PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D'AUTONOMIE DES LAISSÉES-POUR-COMPTE
Partager cet article
Repost0
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 18:45
L'HÔPITAL DES SABLES, PÔLE SANTÉ, UN GRAND MALADE QUE LE MINISTRE DE LA SANTÉ NE VIENT PAS SOIGNER.

OLIVIER VÉRAN,  MINISTRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ, EN VISITE, EN PLEINE CAMPAGNE ÉLECTORALE, INAUGURE LES CHRYSANTHÈMES MAIS NE SOIGNERA PAS L'HÔPITAL

 

MONSIEUR LE MINISTRE, VENEZ-VOUS AUX SABLES D'OLONNE POUR GUÉRIR NOTRE PÔLE SANTÉ QUI EST BIEN MALADE OU POUR FAIRE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE ?

 

Sachez, Monsieur le Ministre,  que les patients du secteur du Pôle de santé des Sables d'Olonne n'ont pas confiance dans "leur" établissement.

Sachez aussi que le personnel souffre des dysfonctionnements de cet établissement, de sa mauvaise santé financière..et maintenant de la désaffection des habitants.

 

MONSIEUR LE MINISTRE QUE VENEZ-VOUS DONC FAIRE AUX SABLES D'OLONNE CE LUNDI 14 MARS 2022 ?

Yannick Moreau, maire des Sables d'Olonne, on le comprend, ne peut être complice d'une visite ministérielle en pleine campagne électorale alors que l'Hôpital Pôle de Santé doit faire face depuis sa création à une situation dégradée intolérable.

 

VOIR CI-DESSOUS LE COMMUNIQUÉ DU MAIRE DES SABLES D'OLONNE

 

L'HÔPITAL DES SABLES, PÔLE SANTÉ, UN GRAND MALADE QUE LE MINISTRE DE LA SANTÉ NE VIENT PAS SOIGNER.
Partager cet article
Repost0
10 février 2022 4 10 /02 /février /2022 12:27
EHPAD : COUP DE GUEULE, IL NE FAUT PAS JETER LE BÉBÉ AVEC L’EAU DU BAIN !

 

 

 

 

FACE À LA DÉFICIENCE DRAMATIQUE DU SERVICE PUBLIC DE LA SANTÉ, IL FAUT DIRE MERCI AUX INVESTISSEURS QUI ONT PERMIS L’OUVERTURE D’EHPAD

 

Cette campagne anti EHPAD qui flirte à l’indécence avec des jugements hâtifs pour tous ces auteurs qui découvrent le scandale 20 ans après son commencement est navrante, excessive et d’une bassesse inconcevable.

Dans les années 2000/2010, les places dans les « maisons de retraite » devenue EHPAD étaient non pas rares mais inexistantes. Il fallait attendre une place sur des listes des mois, voire des années le décès de résidents pour qu’une personne âgée dépendante puisse être accueillie.

Pour nous et nombre d’amis, quand enfin il nous était annoncé que le membre de leur, notre famille allait pouvoir être accueilli...c’était trop tard...il était décédé ! Et il a fallu organiser sa fin de vie dans des circonstances catastrophiques.

Alors, combien de familles ont été contentes de trouver une place dans ces EHPAD qui s’ouvraient, souvent machines à fric, dans laquelle les familles engloutissent salaires, économies, énergie...et ne parlons pas des drames familiaux qui accompagnaient ces situations dramatiques ?

 

UN SYSTÈME POURRI PAR LA GESTION DE LA PÉNURIE, L’INCOMPÉTENCE ET LA LÂCHETÉ

L’État et son système de santé à la ramasse après avoir été le meilleur a laissé se développer ces EHPAD. Pourquoi ?

Il fallait pour obtenir le droit d’ouvrir des lits, des autorisations administratives qui sont devenues pour certains une course aux passe-droits et à toutes sortes de magouilles.

Les élus des collectivités locales étaient sous pression tant il y avait de demandes en instances et des situations dramatiques et ne pouvaient faire face.

Ainsi, toute la chaîne de décisions concernant la création d’EHPAD a été pourrie.

 

ET LA FAMILLE ?

Elle a sa part de responsabilités et des excuses pour avoir abandonné parfois un des siens.

Nombreux sont les parents de résidents qui ont eu connaissance des maltraitances mais se sont tus alors qu’ils avaient le devoir de dénoncer ces faits...on en voit même certains qui maintenant viennent pleurnicher avec leur avocat à la télévision. Ils se réveillent trop tard.

C’en est indécent. Qu’ont-ils écrit sur le livre de doléances et de réclamations obligatoire dans le EHPAD et ont-ils demandé le projet d’établissement ? Ont-ils discuté avec d’autres familles de résidents ? Ont-ils participé aux réunions internes où ceux qui ont été volontaires furent isolés et à la peine? ...

 

DANS CE DOSSIER, IL Y A DONC BEAUCOUP PLUS DE MAUVAISE FOI,  DE COUPABLES COMPLICES PAR LEUR SILENCE ET PAR LEURS LÂCHETÉS QUE DE RÉELS TRUANDS QUI ONT ABUSÉ D’UNE SITUATION DE "PÉNURIE" AVEC TOUT CE QUE CE TYPE DE PÉNURIE GÉNÈRE TOUJOURS COMME ABUS.

 

QUE LES POUVOIRS PUBLICS ET LES COLLECTIVITÉS LOCALES FASSENT LEUR DEVOIR D'ENCADREMENT ET DE CONTRÔLES ET QU'ON LAISSE TRAVAILLER  LES PERSONNELS DES EHPAD QUI MÉRITENT NOTRE CONSIDÉRATION ET NOTRE ADMIRATION.

Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 12:08
SEULE SUR LA ROUTE QUI MÈNE NULLE PART

SEULE SUR LA ROUTE QUI MÈNE NULLE PART

 

 

QU’AVEZ-VOUS FAIT DEPUIS 30 ANS ? DES PAROLES AUX ACTES QUI NE SONT PAS VENUS

Découvrir, en 2022, qu’il y a des EHPAD où des personnes âgées sont abandonnées, maltraitées, du personnel soignant, dévoué en souffrance, des millions de famille à la peine et en faire un sujet de campagne électorale est une honte.

Utiliser cette misère, alors qu’on a été par son silence complice de tout ce malheur qui a déjà atteint tant de familles est une indécence.

Aucun homme politique ne peut dire : on ne savait pas. Vu le nombre de projets et rapports élaborés et les plaintes des familles et de responsables soignants : nous savions tous.

 

EN 1999, DÉJÀ JACQUES CHIRAC

Le 10 septembre 1999, Jacques CHIRAC, Président de la République, pour « célébrer » l’année décrétée par l’ONU « année internationale des personnes âgées » a dit :

" Une société se juge aussi à sa capacité à donner toute leur place aux plus anciens...

Il s'agit aussi de répondre aux besoins de santé et d'autonomie des personnes les plus âgées, pour leur éviter d'être coupées du reste de la société, et pour préserver leur liberté, leur bien-être et leur bien-vivre..."

 

En 2003, il y a eu la canicule (19 000 morts parmi nos anciens), puis en 2020, la COVID et toujours aucune vraie réponse pour le problème sociétal des personnes âgées dépendantes.

 

QU’AVEZ-VOUS FAIT DEPUIS 30 ANS ?

Vous, les pleureuses professionnelles de la politique, qu’avez-vous fait ?...Aujourd’hui vous avez gagné le droit de vous taire par respect des personnes victimes d’un certain oubli coupable, éventuellement maltraitées et très souvent isolées.

Il y a déjà eu assez de drames familiaux : les repentances tardives, les promesses non tenues comme d’habitude, cela suffit ! Silence et compassion maintenant et action demain.

 

 

 

Partager cet article
Repost0