Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 18:19
QUELLE HONTE POUR LA FRANCE !

QUELLE HONTE POUR LA FRANCE !

 

DU GRAND DÉBAT (2018) AUX ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA JUSTICE (2021/2022)

 

L'EXEMPLE DU GRAND DÉBAT : DEUX MILLIONS DE CONTRIBUTIONS CITOYENNES POUR RIEN

On a commencé l’an 1 de ce septennat par les Gilets Jaunes dont le mouvement s'est dissous dans  le  Grand Débat (fin 2018, début 2019) puisqu’il n’a abouti à rien du tout ajoutant ainsi aux griefs étalés par les citoyens et aux suggestions des participants la désespérance des citoyens trompés !

Rappelons les grands chiffres de ce mouvement national qui a produit lors du  Grand Débat environ deux millions de contributions citoyennes et 17 000 réunions locales... cela s’acheva par « la grande désillusion citoyenne ».

 

2021/2022 : UN "GRAND DÉBAT " SUR LE GRAND MALADE QU’EST LA JUSTICE EN FRANCE S’ACHÈVERA PAR UN RAPPORT SANS SUITES

On finit ce quinquennat par l’abandon d’un référendum sur le Climat puis par le projet lancé ce 18 octobre 2021 : les États Généraux de la Justice qui devront s’achever 5 mois plus tard.

Le constat est unanime : les français ne font plus confiance en leur Justice. C’est pourtant, parmi les Services Publics, le plus noble car il protège le lien social. Il est cependant toujours le plus mal traité par les Gouvernements successifs depuis au moins 3 décennies.

Alors, quand on voit que, parmi les personnes qualifiées pour superviser cette grande consultation macronienne figure le fameux Juge François MOLINS qui est contesté et pris dans la tourmente du dossier DUPOND-MORETTI, le pire est à crainte. Ces 5 mois de consultation annoncés vont aboutir...à un rapport qui sera remis au Président de la République et à son Garde des Sceaux en grandes pompes à la veille de l’élection présidentielle puis enterré.

 

QUE VALENT UN RAPPORT ET DES PROPOSITIONS QUI SERONT RENDUES PUBLIQUES À QUELQUES SEMAINES DES ÉLECTIONS NATIONALES ?

Aucune proposition importante pour redresser la situation ne pourra être adoptée par un Parlement dont les membres députés seront en campagne électorale comme le Président de la République lui-même.

De plus, le thème de la Justice ne sera pas à l’ordre du jour car malgré son importance pour le pays ce ne sera pas un sujet qui passionnera les politiques, les médias et donc la France.

Enfin, quand on voit ce qu’est devenue la dernière grande consultation « Convention Citoyenne sur le Climat » la Justice malade et les justiciables n’ont rien de positif et de concret à attendre de ce type d'initiative tardive du Chef de l’État.

La Justice ainsi ne sera pas soignée comme elle doit l’être de manière sérieuse et urgente.

La montagne de réunions et concertations de ces États Généraux n’aboutira qu’à accoucher d’un rapport qui sombrera dans les oubliettes.

Magistrats, greffiers et autres fonctionnaires de la Justice, personnels pénitentiaires, et auxiliaires de Justice et surtout, nous tous les justiciables, constateront en 2022 que leur, notre  JUSTICE, est toujours aussi pauvre et aussi malade.

Il faut vraiment que les français prennent conscience de l’inutilité de ces procédures voire de leur caractère nocif, contreproductives pour la démocratie et pour le pays.

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 07:24
UN BEAU PROGRAMME : DES BELLES PROMESSES EN 2017...MAIS QUELLES RÉALISATIONS EN 2021 ?

UN BEAU PROGRAMME : DES BELLES PROMESSES EN 2017...MAIS QUELLES RÉALISATIONS EN 2021 ?

 

"FRANCE 2030" : DES MILLIARDS D'EUROS, IL EN PLEUT A SAUT MAIS C'EST ENCORE UNE ANNONCE PRÉSIDENTIELLE TROMPEUSE ET FAITE TOTALEMENT HORS DE LA COMPÉTENCE DU CHEF DE L'ÉTAT

 

L'ÉLYSÉE ( un milliers de salariés plus ou moins fonctionnaires) déborde de têtes pensantes qui doivent pondre des projets pour le Président tout en occultant les fondamentaux  comme le respect de notre Constitution de 1958, comme aussi les finances publiques du pays plombées par une dette colossale, risquée  et insupportable... 

Le Chef de l'État, en fin de mandat, remplit les écrans, vide les caisses de la France où soit-disant il n'y avait plus de fonds pour l'essentiel c'est-à-dire pour redresser les services publics à la dérive : la sécurité, la santé, la justice, la défense, l'éducation, transports, recherche...comme il est de son devoir.

Des milliards d'euros dans un plan "FRANCE 2030" sont promis : effet d'annonce qui ne signifie rien si ce n'est que le Chef actuel de l'État est en campagne électorale pour se faire réélire.

 

AINSI, UNE NOUVELLE FOIS, LA MISSION DU CHEF DE L'ÉTAT FIXÉE DANS LE MARBRE DE LA CONSTITUTION DE 1958 EST DÉVOYÉE

En effet, l'Article 5 de notre Constitution est ainsi libellé et on ne peut plus clair :

"Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État.

Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités."

Il n'est pas chef d'un parti, il n'est pas entrepreneur, il n'est pas le Premier Ministre, ni Ministre  des Finances ni à lui tout seul le Parlement. Il ne peut et ne doit pas descendre dans l'arène dans l-infime détail de l'intendance,  comme, par exemple, en se prononçant sur le choix des médicaments en 2030 avec des promesses fallacieuses et qui ne seront pas tenues. Il est le Président de la France et pas un simple intendant.

Emmanuel  MACRON dévalue outrageusement la fonction Présidentielle encore une fois. Veut-il ainsi camoufler l'échec de son du programme de 2017, un bilan peu glorieux...? Cela le concerne personnellement mais ne concerne ni la France ni les français.

À vous, citoyens responsables, de juger avant d'élire son Chef après une campagne électorale dont la teneur se devra d'être exemplaire pour l'avenir du Pays.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2021 2 05 /10 /octobre /2021 17:36
 2017/2018 LE TEMPS DE L'ESPOIR

2017/2018 LE TEMPS DE L'ESPOIR

 

 

POUR TOUT ÉLU, A FORTIORI, POUR LE CHEF DE L’ÉTAT, GOUVERNER C’EST PRÉVOIR MAIS AUSSI C’EST SAVOIR GUIDER LE PEUPLE QUI L’A PORTÉ AU POUVOIR

 

Que ce soit sur l’Algérie, sur le nucléaire, sur la crise sanitaire, sur la démocratie locale, sur la dette, sur la Justice, sur la réforme du Code du Travail, sur les retraites, sur la réforme de l’État...le Président MACRON s’est laissé porter par ses impulsions, par ses intuitions. Dans ses foucades, il manque : le recul, les bons et sages conseils, une vision de la France, l’expérience...

Alors, face aux événements qui ont mis à mal ses projets son credo "En Marche" passe régulièrement de « En Marche avant » à « En Marche arrière ».

Certes, chacun a le droit à l’erreur mais trop, c’est trop.

De plus, aussi il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Mais le bilan de ce quinquennat porteur d’espoirs est désespérant non pour l’homme qui comme tout autre passera mais pour le peuple français qui l’avait élu en croyant à ses promesses. Le Président élu confronté aux réalités a trompé le peuple mais le peuple, lui aussi, s’est trompé, puisque c’est lui lui qui l’a élu.

Les français touchent ainsi du doigt les limites du caractère positif de leur démocratie.

Pourtant le peuple sera toujours là souverain et débordant de bon sens et de spontanéité. Il a signifié par ses derniers votes et non votes qu’il n’a plus confiance en son guide dont ils ont tant espéré. Il n’a plus confiance à la caste dominante qui l’entoure.

 

LE BATEAU IVRE

Lors de chaque crise depuis celle des gilets jaunes, celle des retraites, celle de la COVID...la France serait-elle devenue tel un beau et grand navire dont le commandant, nouveau promu qui n’a jamais connu la haute mer par gros temps et qui ne sait pas tenir le cap.

Le doute et la peur se sont installés au sein de l’équipage et chez les passagers.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2021 2 05 /10 /octobre /2021 16:22
ADIDAS, TERRAILLON, WONDER, MANUFRANCE, LA VIE CLAIRE, LOOK...ASSOCIÉES AU NOM DE B TAPIE

ADIDAS, TERRAILLON, WONDER, MANUFRANCE, LA VIE CLAIRE, LOOK...ASSOCIÉES AU NOM DE B TAPIE

 

Bernard TAPIE est une personnalité qui aura marqué son temps par ses réalisations qui furent des exploits faits de coups de bluff et de coups de maître à la limite inférieure ou supérieure de ce qui est correctement légal et moral.

 

Disons-lui merci d’avoir réhabilité l’entreprenariat et d’avoir toujours agi en homme énergique et tenace.

 

Aussi, il ne mérite pas la logorrhée verbale et écrite faite de rappels sur sa vie qui s’abattent sur lui souvent tronqués, disproportionnés, erronés.

 

Demandons aux médias et aux hommes publics de laisser l'homme Bernard TAPIE se reposer en paix dans l’intimité de sa famille.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 21:37
L'EAU BIEN COMMUN PRÉCIEUX MAIS MALMENÉ

L'EAU BIEN COMMUN PRÉCIEUX MAIS MALMENÉ

 

 

UN RAPPORT D'ENQUÊTE DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE VOUS EXPLIQUE COMMENT L’EAU, BIEN COMMUN ET GRATUIT, DEVIENT SOURCE DE PROFITS ANORMAUX ET SOUVENT ILLICITES

 

Le rapport dans son intitulé ose le mot de « mainmise » qui devient dans le rapport le mot composé et plus accusateur « main basse »

Quelques émissions dans les médias ont mis en évidence le scandale de l’eau en France : un produit naturel qui ne coûte rien et qui permet à quelques personnes morales (terme malvenu) et à des particuliers de faire fortune sur le dos des citoyens.

Liens

https://www.vie-publique.fr/rapport/281102-commission-d-enquete-sur-l-utilisation-de-l-eau-par-les-interets-prives#xtor=EPR-526

https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/ceeau/l15b4376_rapport-enquete#_Toc256000001

 

 

Encore un rapport très intéressant qui va, dans l’indifférence la plus totale, disparaitre au fond d’un placard et pourtant il y aura eu les travaux d’une commission d’enquête de l'Assemblée Nationale et des propositions constructives.

On y trouve même une alerte sur les dangers de la fusion VEOLIA-SUEZ : un nouveau danger pour les consommateurs d'eau que nous sommes tous.

 

La commission d’enquête avait pour mission de s’intéresser aux « différents aspects de la main basse sur l’eau en identifiant les cas emblématiques de financiarisation, de prédation, de corruption et de mauvaise gestion de l’eau par les opérateurs privés en France, notamment en outre‑mer », au « rôle de l’État et des autorités organisatrices des services d’eau potable et d’assainissement des eaux usées dans les cas identifiés » et aux conséquences de ces « cas emblématiques » s’agissant de l’évolution « des conditions de collecte, de distribution, d’assainissement et de facturation de l’eau potable tant pour les finances publiques que pour les usagers ».

 

Il coulera beaucoup d’eau sous les ponts avant de voir remis en cause un système dénoncé car il est parfois maffieux et de redonner aux français le goût de boire de l’eau naturelle et pourquoi pas gratuite.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 21:03
NE LAISSONS PAS MARIANNE BAILLONNÉE

NE LAISSONS PAS MARIANNE BAILLONNÉE

MATTHIEU ORPHELIN, DÉPUTÉ ÉCOLOGISTE DU MAINE ET LOIRE SE VANTE DE PRÔNER LA CENSURE.

LES ÉCOLOGISTES PEUVENT-ILS S’AFFICHER CONTRE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ?

 

Vous pouviez être étonnés que nous parlions des ayatollahs écologistes.

Et bien, sachez que ce n’est pas une fausse nouvelle mais le député écologiste Matthieu ORPHELIN vient de se vanter d’avoir demandé au CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) qu’Eric ZEMMOUR cesse ses chroniques sur CNews.

Donc, il faudrait à la demande d'un représentant du peuple censurer un éditorialiste...mais où va-t-on ?

Matthieu Orphelin était tête de liste en Pays de la Loire  sur la liste pour « L’Écologie ensemble, solidaire et citoyenne », lors des dernières élections régionales !

Comment ce député "Europe Écologie Les Verts" EELV peut-il concilier dans l'exercice de son mandat les notions de citoyenneté, de liberté et celle de censure ?

L'écologie est l'affaire de tous. Le danger qui nous menace tous est celui de laisser les professionnels de la politique s'emparer de l'écologie comme cela vient de se faire avec la loi Climat !

Nous ne pouvons faire confiance aux politiciens écologistes irresponsables qui conduiront le pays à la catastrophe.

 

ÉLECTIONS RÉGIONALES 2021

ÉLECTIONS RÉGIONALES 2021

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 21:10
L'ÉLYSÉE : LE TEMPLE OÙ DEVRAIT  PROSPÉRER L'AUTORITÉ DE L'ÉTAT

L'ÉLYSÉE : LE TEMPLE OÙ DEVRAIT PROSPÉRER L'AUTORITÉ DE L'ÉTAT

 

RESTAURER L'AUTORITÉ DE L'ÉTAT

 

LES COMPÉTENCES RÉGALIENNES DE L’ÉTAT MALMENÉES

Suite de

https://www.olonnes.com/2021/08/les-causes-de-l-impuissance-de-l-etat-et-de-son-rejet-par-le-peuple.html

 

L’ÉTAT est doté de super pouvoirs pour gérer des secteurs essentiels de la vie de ses citoyens dont celui de la sécurité des citoyens au sens large.

Le chef de l’État, Le Président de la République, « chef de l’État », comme son nom l’indique, est le grand ordonnateur et coordinateur des décisions qui concernent l’État.

Il est, de par la Constitution, le chef de l’exécutif bicéphale composé du Président de la République et du Premier Ministre et de « son » gouvernement. Il a des pouvoirs exorbitants dans ces domaines de compétence essentiels mais restreints en nombre que sont les compétences régaliennes : sécurité intérieure et extérieure du pays, justice, police, armées, diplomatie...et celui des finances avec le privilège de "battre monnaie".

Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire : l’éducation, la santé, l’économie...ne sont pas des blocs de compétences régaliennes. Ces compétences sont, en effet, partagées avec le pouvoir législatif, avec les collectivités locales et autres institutions y compris des institutions à caractères privés. Elles sont secondaires...

Le pays vit donc maintenant avec un équilibre complexe et précaire de partage des pouvoirs et de compétences entre l’État et ses « partenaires » : chacun cherchant à élargir ou préserver ses compétences et prérogatives. C’est une forme d’anarchie où gouverner c’est se disperser pour tout faire donc à ne rien réussir.

 

IL Y A UNE CRISE DE L’ÉTAT QUI N’EXERCE MÊME PLUS SES FONCTIONS RÉGALIENNES DE MANIÈRE SATISFAISANTE MAIS IL VEUT S’OCCUPER DE TOUT.

TROP D’ÉTAT A TUÉ L’ÉTAT

Il est devenu banal de constater que la Justice est malade, la Police est au désarroi, les Finances Publiques sont mal gérées, la diplomatie est une nébuleuse déconnectée du pays réel, les armées n’ont plus le moral ni les moyens des missions qui lui sont assignées et s’interroge : où va la France ?...Donc, ce sont les fonctions régaliennes de l’État qui sont abandonnées à leur triste sort. Et c’est l’autorité de l’État qui sombre, s’occupant plus de la gestion de l’accessoire que de l’essentiel que sont ses fonctions régaliennes.

Incapable de gérer ses fonctions régaliennes, l’ÉTAT, formule 2021, et son chef se réfugient dans l’exercice tous azimuts de compétences conjoncturelles. Ils se mêlent de tout. Ils s’éparpillent et les échecs comme ceux de la réforme des retraites, du référendum sur le climat, de la gestion de la crise sanitaire, des secteurs de non-droit...déconsidèrent chaque jour plus l’Autorité de l’État. Qui trop embrasse mal étreint !

Le chef de l’État noyé dans les détails du quotidien voulant tout régenter ne peut tout maîtriser et ses échecs lui font perdre sa crédibilité, son Aura.

Mais ce n’est pas un homme qui perd sa crédibilité qui est grave mais c’est le fait que le pays ait perdu son chef et affaibli voire tué l’autorité de l’État.

Mais l’État c’est nous ! Il faut donc que les citoyens imposent la restauration de l’Autorité de l’État et que le peuple français prenne conscience de cette situation et se réapproprie le pouvoir, qu’il impose le retour aux fondamentaux de la Constitution et rétablisse l’Autorité de l’État.

La France actuelle étant ingouvernable, il faudra donc que le peuple désigne en 2022 celui qui osera imposer la Sagesse d’un État dont l’Autorité sera restaurée et respectée en exerçant son pouvoir régalien sur quasiment les seules compétences régaliennes !

 

CE SERA AUSSI LA GARANTIE QUE LES CITOYENS FRANÇAIS CONSENTENT À ACCEPTER LES RÈGLES COMMUNES DE LA RÉPUBLIQUE QUI REFONDERONT L’AUTORITÉ DE L’ÉTAT ET LA COHÉSION SOCIALE.

 

 
Partager cet article
Repost0
30 août 2021 1 30 /08 /août /2021 17:34
LES CAUSES DE L’IMPUISSANCE DE L’ÉTAT ET DE SON REJET PAR LE PEUPLE

 

 

LA CONSTITUTION LOI SUPRÊME BAFOUÉE VIOLÉE

Le port du masque, le pass, le code de la route, la laïcité, l'égalité des citoyens face à la loi, la continuité du service public, l'équilibre budgétaire...l'État est incapable de faire respecter les règles qu'il édicte.

On ne peut comprendre le drame que vit la France décadente d’aujourd’hui si l’on n’analyse pas la loi suprême qui organise le pouvoir encore en 2021 : la Constitution du 4 octobre 1958.

« Le trait essentiel de la Constitution de 1958 réside dans le RÉTABLISSEMENT DE L’ÉTAT AU RANG DES FORCES ANIMATRICES DE LA VIE POLITIQUE. ELLE CONÇOIT LE POUVOIR D’ÉTAT NON COMME L’INSTRUMENT D’UN HOMME OU D’UN PARTI MAIS COMME L’ÉNERGIE DE LA NATION.»

a écrit, en 1959, Georges BURDEAU notre éminent professeur de droit constitutionnel.

 

RAPPELS DE LA CONSTITUTION DE 1958

Les articles 2 et 3 de la Constitution sont clairs.

« La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice. »

 

À SUIVRE ...

 

 

Partager cet article
Repost0