Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

24 février 2022 4 24 /02 /février /2022 22:22
VOTATION AUX SABLES D’OLONNE À PARTIR DE DEMAIN 25 FÉVRIER 2022

 

 

VOTONS POUR, CONTRE OU ABSTENTION (ne se prononce pas) SUR LE MAINTIEN DE LA STATUE DE SAINT MICHEL ARCHANGE DEVANT L’ÉGLISE SAINT MICHEL

 

 

 

DÈS DEMAIN, 25 FÉVRIER 2022 9 H, LES SABLAIS PEUVENT DONNER LEUR AVIS SUR LE MAINTIEN DE LA STATUE À SON EMPLACEMENT ACTUEL

 

Suite de :

https://www.olonnes.com/2022/02/democratie-locale-la-votation-est-l-expression-de-l-avis-des-citoyens-sur-un-probleme-local.html

 

 

VOTE MODE D’EMPLOI 

 

 

DEUX SOLUTIONS POUR VOTER

 VOTE SUR INTERNET ET VOTE DU 5 MARS DANS LES CINQ BUREAUX OUVERTS

 

DEUX CONDITIONS POUR POUVOIR VOTER

 1) Être un habitant des Sables d’Olonne (justificatif demandé). Les résidents secondaires ont accès à la votation.

 2 ) Avoir au moins 18 ans

 

 

VOTER DEPUIS UN ORDINATEUR INTERNET

 

   1) Préparer scan ou photographie d' un justificatif de domicile ou la copie de votre taxe foncière et une pièce d’identité

2) Voter c’est simple une seule adresse :

www.lessablesdolonne.fr

 

- Déclinez NOM, PRÉNOM, DATE DE NAISSANCE, ADRESSE

 

Une seule QUESTION :

 

« SOUHAITEZ-VOUS QUE LA STATUE DE SAINT MICHEL RESTE DEVANT L’’ÉGLISE SAINT MICHEL ? »

 

                                     3 réponses possible :   

                              OUI

 

         NON

 

         NE SE PRONONCE PAS

 

SOS dépannage, besoin de dépannage pour votre vote  : 02 51 23 16 000

 

 

VOTER DANS UN DES CINQ BUREAUX DE VOTE LE SAMEDI 5 MARS

DE 9 heures à 14 heures

 

LES CINQ BUREAUX DE VOTE OUVERTS SONT

 

Hôtel de ville des Sables d’Olonne

Mairie Annexe La Jarrie Olonne sur Mer

Mairie Annexe Château d’Olonne

Salle des Fêtes de la Chaume

École Primaire de la Pironnière

 

Préparer le justificatif de domicile et une pièce d’identité

 

RÈGLE À RESPECTER : un habitant=1 vote

 

Un seul vote par personne...des vérifications seront faites lors du vote et à l’issue du scrutin.

 

MOBILISONS-NOUS POUR FAIRE VIVRE LA DÉMOCRATIE LOCALE, POUR UNE VIE CITOYENNE. REFUSER LE VOTE, C'EST REFUSER LA DÉMOCRATIE LOCALE

Partager cet article
Repost0
12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 12:28
L'ÉLYSÉE : UN POUVOIR LOURD MAIS IMPUISSANT

L'ÉLYSÉE : UN POUVOIR LOURD MAIS IMPUISSANT

 

 

 

POUR EN SORTIR : RENDRE AU PEUPLE L'ENVIE D'ÊTRE COURAGEUX

 

« L'avenir de notre pays est bien plus entre nos mains de citoyens qu'entre celles du locataire de l'Élysée. »

 

Nous devons une certaine admiration à Jacques ATTALI. Nous n’avons certes pas une estime particulière quand cet homme brillant se perd dans les méandres de la politique mais nous devons reconnaitre que, bien souvent, il affiche la pertinence de ses réflexions comme celles qu’il livre ce jour dans son éditorial des Échos.

Alors que les médias nous imposent de tristes débats et commentaires sur cette élection présidentielle il titre ainsi son éditorial : « Président, un poste de plus en plus symbolique »

« La puissance publique et le pouvoir exécutif en particulier ont de moins en moins de poids dans la gestion des affaires publiques », selon Jacques ATTALI.

Alors que l’on parle de dictature présidentielle, de son omnipotence, il nous dirait presque qu’on peut se passer de Président de la République lui qui en fut le conseil !

 

LA CITOYENNETÉ DOIT S’EXERCER AUTREMENT

La citoyenneté s’exprime par le droit et le devoir de voter. Mais cette expression de la souveraineté populaire est étouffée par la décadence, l’impertinence des institutions, par leur suprématie, par leur superbe qui échappe à tout contrôle.

L’homme élu à la tête de l’État, aujourd’hui l’est par défaut. Mal élu, il a été jugé meilleur ou moins mauvais que les autres mais il ne peut plus agir et il devrait le savoir. Il ne peut plus rien faire comme nous venons d’en faire les expériences malheureuses avec Emmanuel MACRON qui sombre comme ses prédécesseurs, avec  HOLLANDE, SARKOZY, CHIRAC, rejetés, avec un bilan catastrophique et nul. Mais alors où allons-nous avec ce déclin du pays affiché ?

 

LA BÊTISE DES CHEFS ET LE LÂCHETÉ DES PEUPLES

Mais comme l’écrit magistralement Jacques Attali ; « Les civilisations ne meurent pas de la bêtise des chefs, mais de la lâcheté des peuples ».

Nous, le peuple, nous avons encore tous les moyens de stopper le déclin de la France, d’éviter sa fin.

Et comme le signe si clairement Jacques ATTALI :

« Il suffirait d'avoir de l'intelligence et du courage ».

« D'autres ont compris qu'on n'évitera la catastrophe qui s'annonce qu'en agissant tous ensemble, avant qu'il ne soit trop tard.

Ils ont compris que notre espérance de vie ne dépend pas seulement du budget du ministère, mais aussi de nos comportements physiques et alimentaires ; que la qualité de l'éducation dépend largement de la façon dont nous remplissons notre rôle de parent de grand-parent, et d'étudiant ; que la sauvegarde de notre démocratie dépend du courage quotidien de chacun pour ne pas baisser les yeux devant ceux qui la menacent et pour en défendre les valeurs et les principes, dont celui de la laïcité ; et que la solidarité nationale dépend aussi de la façon dont chacun tendra la main aux autres. »

Partager cet article
Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 22:27
LA COUR DES COMPTES : UNE USINE POUR PRODUIRE D'EXCELLENTS RAPPORTS

LA COUR DES COMPTES : UNE USINE POUR PRODUIRE D'EXCELLENTS RAPPORTS

 

 

 

CONTRAIREMENT À CE QUE PENSENT LES FRANÇAIS, L’ÉTAT NE CACHE PAS SES FAIBLESSES ET SES ERREURS DE GESTION

 

Cour des Comptes, Commissions du Sénat, Commissions de l’Assemblée Nationale, Conseil Économique social et environnemental, Présidence de la République et environnemental... ne cessent de lancer des enquêtes sur tous les sujets brulants et sur la gestion de tous les organes d’État au sens large.

Dette de l’État, exécution du budget, déficit budgétaire, EDF, RATP, SNCF, gestion des collectivités locales, déficiences du service public santé, prisons, gouffres des offices publics...chaque mois, il sort un nombre impressionnant de rapports qui ne sont pas de complaisance et qui, en plus, sont assez fiables car ils sont établis contradictoirement entre le contrôleur enquêteur et l’entité contrôlée

Le problème est que cette masse d’informations constituent d’une part, une prose un peu ardue à lire et donc peu accessible au public et que d’autre part, qu’il n’y a pas toujours (euphémisme) de suivi des observations formulées, des suggestions. En clair, ces rapports ne servent à rien si ce n’est à nourrir de faux espoirs d’améliorations du fonctionnement de l’appareil étatique.

En résumé, l'État donne aux citoyens toute l'information sur son fonctionnement et les citoyens répugnent à se plonger dans une lecture peu attractive...ce sont les limites de l'exercice de leurs droits et devoirs des citoyens.

 

16 000 RAPPORTS EN LIGNE : vous pouvez vérifier !

Par contre, la publication de ces documents donne de la matière aux quelques curieux qui, comme nous, se posent sans cesse la question : comment se fait-il que des fonctionnaires si bons et si chèrement payés n’atteignent quasiment jamais les objectifs nationaux ou locaux qui leur sont assignés ?

Vous pouvez vérifier nos dires avec ce lien...16 000 rapports mis en ligne : qui dit mieux !

lettres@information.dila.gouv.fr

Pour accéder aux rapports et autres documentations officielles en faire la demande en passant par https://www.vie-publique.fr/ ou rechercher à partir de « bibliothèques des rapports publics »

Bon courage, chers amis citoyens

 

Partager cet article
Repost0
2 février 2022 3 02 /02 /février /2022 12:13
LA DÉPENDANCE UN DRAME HUMAIN AVANT TOUT

LA DÉPENDANCE UN DRAME HUMAIN AVANT TOUT

 

NON À L’EXPLOITATION À DES FINS ÉLECTORALES DU MALAISE DES EHPAD, DES PERSONNES DÉPENDANTES, DE LEURS FAMILLES, DES AIDANTS, SOIGNANTS ET BÉNÉVOLES

 

UN SUJET DONT ON CAUSE ET POUR LEQUEL RIEN N’A ÉTÉ FAIT SÉRIEUSEMENT SAUF DES PROMESSES DE POLITICIENS

Des français nombreux découvrent donc le malaise dans les Ehpad. Bravo !

C’est vrai que les dépendants doivent peu voter et ceux qui le font par procuration n’intéressent pas les hommes qui ont fait de la politique leur métier hormis quelques élus locaux qui sont confrontés au problème et qui ont du cœur.

Certes, ceux qui souffrent ne descendront pas dans la rue.

Certes, les personnes dépendantes et leurs proches n’ont pas eu leur abbé Pierre.

Certes, il y a eu et il y en a eu des Présidents de la République et il y en a encore un en fonction  qui ont fait des promesses, des Ministres et Secrétaires d’État qui ont parlé de la dépendance.

Certes, il y a pourtant des élus locaux privés de moyens qui savaient, qui se souciaient de ce malaise national qui touche déjà 1 500 000 familles dans la peine !

 

DEPUIS DES DÉCENNIES TOUT A ÉTÉ DIT, ÉCRIT, MAIS RIEN’A ÉTÉ FAIT

 

Sur ce blog www.olonnes.com rien que depuis 2011 il y a eu pas moins de 42 articles d’alertes encore en ligne concernant la dépendance liée au vieillissement. Il y a eu la canicule, il y a eu la Covid...rien n’a vraiment bougé.

Nous n’avions pas attendu le nième rapport qui est celui de Monsieur Laurent VACHEY et qui n’a débouché sur rien de concret.

 

LES POLITICIENS N’ONT AUCUN DROIT DE S’APPROPRIER CE DRAME SAUF POUR AVOUER LEURS INSUFFISANCES.

ILS ONT LAISSÉ TOMBER LES FAMILLES, LES SALARIÉS DES EHPAD, LES BÉNÉVOLES

Combien d’EHPAD et de maisons sociales  accueillant les personnes dépendantes n’ont jamais vu un de ces élus qui maintenant crient au scandale.

 

LES ÉLECTIONS : UN MIRACLE ILS DÉCOUVRENT LE SCANDALE DONT CERTAINS ONT ÉTÉ COMPLICES PEUT-ÊTRE PAR IGNORANCE

OUI, maintenant il y a les élections,  il y a un journaliste qui publie l’enquête qui fait tant de bruit dans les médias . Ils transforment un malaise social en un ridicule, absurde, déplacé, honteux malaise politique qu'ils exploitent. Entendons-nous des mots de compassion ?

Souhaitons pourtant que ce sursaut de l’opinion publique puisse déboucher sur les solutions attendues depuis plusieurs décennies.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 14:47
QUI EST-ELLE ?

QUI EST-ELLE ?

 

LA France EST UN PAYS LIBÉRAL ET TOUTES LES CANDIDATURES AUX ÉLECTIONS Y SONT POSSIBLES MAIS EN CONNAISSANCE DE CAUSE

Mais cette candidature TAUBIRA  ratifiée par un vote contesté même par les leaders de la gauche peut étonner et même scandaliser.

Il est nécessaire de rappeler sommairement le parcours de la candidate de la gauche unie dans la désunion.

Quelle image peut donner cette candidature de la gauche désunie, liquéfiée,rincée, déshonorante ?

 

ANCRÉE À GAUCHE, ELLE REJOINT ÉDOUARD BALLADUR

Examinons sommairement sa déjà longue et sinueuse carrière politique.

Celle-ci commence sa carrière politique en 1978 comme militante indépendantiste notamment au sein du Mouvement Guyanais de Décolonisation. Elle fut même mêlée à un groupe poursuivi pénalement dont les membres furent accusés de projets d’attentats (le complot de Noël). Nous aurons donc une candidate à la Présidence de la France qui milite contre son pays, la France.

Dite et autoproclamée de gauche, c’est l’archétype de la girouette politique allant de l’extrémisme comploteur à BALLADUR et TAPIE en passant par MITTERRAND et les divers partis radicaux.

N’oublions pas qu’elle fut Ministre de la Justice et championne du laxisme en matière pénale et familiale (le mariage pour personnes de même sexe) qui fait que l’institution JUSTICE a perdu encore plus sous on règne  la confiance des français.

Voilà le cursus que les votants de la consultation populaire de la gauche ont porté à la candidature de cette Présidentielle de 2022 : une ennemie de la France à la tête de la République Française ?

 

REJET DES POLITICIENS ET DE LA POLITIQUE PAR LES FRANÇAIS QUI DOIVENT PRENDRE LEUR DESTIN EN MAIN EN VOTANT POUR LES VRAIS DÉFENSEURS DES VALEURS QUI FONT LA FRANCE

Avec ce type de politicienne qui rejoint Ségolène ROYALE au palmarès des employeurs condamnées et recondamnées aux Prud'hommes il ne faut plus s’étonner du rejet des français pour tous les hommes politiques et de leur suspicion vis-à-vis des institutions de la République.

Les français doivent se réveiller, militer français et veiller au respect des engagements de leurs élus.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 11:15
EHPAD  : UN SCANDALE INÉVITABLE AVEC LA COMPLICITÉ DE L'INCOMPÉTENCE DES POUVOIRS PUBLICS

 

LE DRAME DES EHPAD : LES PROFITEURS DE LA DÉTRESSE DES FAMILLES

 

 

suite de :

https://www.olonnes.com/2022/01/ehpad-dependance-liee-au-vieillissement-drames-d-une-societe-qui-abandonne-ses-anciens.html

 

UN PROBLÈME FAMILIAL ET CELUI DE LA PRÉVENTION DU RISQUE DE DÉPENDANCE

D’abord, rappelons que le souhait des français que toutes les enquêtes confortent est que, face à la dépendance liée au vieillissement la priorité est que soit organisé le maintien à domicile en faisant confiance aux familles et à des intervenants formés.

Ce n’est pas de faire des textes, de voter des crédits et de nouveaux impôts qui ont résolu ou résoudront un problème humain.

Le « cinquième risque » (après la vieillesse, la maladie, la famille et accidents et maladies professionnelles) que doit, d’après la loi de 2020, gérer la Sécurité Sociale est une fumisterie et une illusion ? Il ne résout pas le problème humain social de la dépendance.

Car, la dépendance est un problème humain avant tout.

Pour des raisons politico-financières, le législateur en 2020 a montré qu’il voulait se débarrasser ainsi du problème sans passer par les cases essentielles : celle de la famille et celle de la prévention.

Il a écarté la responsabilisation de chacun et celle de la famille : l’allongement de la durée de vie génère inéluctablement un accroissement important du poids social du vieillissement et du risque de dépendance lié. Il faut donc prévoir individuellement et collectivement cette situation de dépendance

 

LES EHPAD : UN PALLIATIF INADAPTÉ

Les EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont des maisons de retraite médicalisées qui proposent un accueil en chambre. Ils ne sont qu’un palliatif parfois inhumain de la carence du maintien à domicile.

Bien sûr, il arrive parfois un moment et des cas où l’entourage ne pourra plus prendre en charge un des siens dépendant ? Dans ce cas les établissements sociaux dits EHPAD auront ainsi toujours leur place dans le dispositif national SANTÉ.

Mais le placement en EHPAD devra être l’exception et non la règle.

 

LE DÉVELOPPEMENT DES EHPAD A GÉNÉRÉ LES ABUS DÉNONCÉS QUI SONT RÉELS

Les douloureuses expériences de la  COVID maintenant, comme la canicule de 2003 qui a fait, en 3 semaines,15 000 morts parmi les personnes âgées, n’ont pas servi de leçons.

L’État français ne sait pas investir comme l’atteste le drame de la dégradation de l’Hôpital et de la Santé en général.

Il a abandonné au secteur privé la création de lits pour personnes dépendantes.

Les investisseurs se sont rués sur cette manne qui peut leur rapporter gros puisqu’ils promettent aux particuliers qui voudraient placer leurs économies des rendements de 10 %.

Pour eux et pour les particuliers financeurs cet objectif aberrant en matière de santé publique ne peut être obtenu que par de sordides économies : personnel soignant insuffisant, sous-qualifié et sous payé, accompagnement insuffisant, prestations indignes en matière d’hébergement...

Cela aboutit aux scandales dénoncés depuis quelques jours. Nous soutenons avec fermeté tout le personnel de ces établissements privés et publics : quel dévouement, quels métiers délicats confiés à du personnel dont les conditions de travail sont souvent dégradées par une recherche du profit immédiat.

 

POUR UNE LOI QUE  3 MILLIONS DE FAMILLES ATTENDENT ET OÙ LA FAMILLE SERA PRIORITAIRE...QUOI QU'IL EN COÛTE !

Espérons que pour la prochaine mandature enfin le problème humain de la dépendance liée au vieillissement soit réglé non pas avec des promesses non tenues mais avec une loi où la famille en priorité sera prise en considération et aidée pour le maintien à domicile des siens dépendants.

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2022 5 28 /01 /janvier /2022 19:09
LA DÉPENDANCE LIÉE AU VIEILLISSEMENT UN MAL QUI GAGNE DU TERRAIN

LA DÉPENDANCE LIÉE AU VIEILLISSEMENT UN MAL QUI GAGNE DU TERRAIN

 

EHPAD : AU SECOURS ! DE QUI SE MOQUE-T-ON ?

D’abord avant de juger, de condamner et de crier au scandale, il faut féliciter tout le personnel et les bénévoles qui accompagnent des personnes âgées encore valides ou en perte d’autonomie. Leur dévouement est sans bornes et nous leur devons une reconnaissance sans bornes. Militons d’abord pour améliorer les conditions de travail, la formation de tout le personnel y compris des aidants bénévoles accompagnant les 1 500 000 victimes de la dépendance et leurs familles.

Aussi, dans ce contexte, nous devons exprimer froidement notre colère sur la médiatisation actuelle du grave problème humain et social dont les données sont aussi connues et anciennes que prévisibles.

 

LA FAMILLE DÉCONSTRUITE PAR DÉMAGOGIE ET ÉGOÏSME ABANDONNE SES ANCIENS

Les conditions de vie et l’acharnement mis pour détruire la notion de famille aboutissent à ce que les anciens se trouvent ainsi trop souvent exclus et condamnés à l’isolement. Beau résultat de décisions démagogiques et irresponsables : l’État, ce monstre froid  impersonnel, ne remplacera jamais la famille, cellule de base de toute société.

Rappelons que la famille est un espace où l'enfant construit son bonheur présent et futur. Elle a pour rôle de donner une éducation. La communication, la confiance, la compréhension et l'amour sont les garants de ce rôle.

 

EHPAD ET DÉPENDANCE DES PROMESSES JAMAIS TENUES DEPUIS DES DÉCENNIES

Le débordement médiatique que nous vivons avec le dossier EHPAD est une honte comme la maltraitance qui découle d'une situation dont on ne nomme pas les vrais responsables.

Veut-on occulter les promesses et l’inaction du Président MACRON (voire son mépris pour les personnes âgées et leurs familles touchées par ce drame). Le Président avait fait en 2017 sur ce thème de belles promesses qui comme l’essentiel de ses promesses sont passées aux oubliettes

https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/dependance

C’est le Président SARKOZY qui, le premier, avait dans ses promesses de campagne, en 2007, vraiment ouvert ce chantier dont la réalisation fut sans cesse reportée jusqu’en début 2012 où il fut enterré.

Même comédie tragique avec François Hollande puis encore même comédie tragique avec Emmanuel MACRON.

Nous comprenons bien ainsi le dégoût des citoyens français trompés, là comme ailleurs.

Vous pouvez suivre sur ce blog les péripéties des promesses faites durant ces deux dernières décennies en cliquant sur « dépendance » sur le moteur de recherches.

 

À SUIVRE...

LE DRAME DES EHPAD : LES PROFITEURS DE LA DÉTRESSE DES FAMILLES

 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2022 3 12 /01 /janvier /2022 15:40
L'HOMME EST UN LOUP POUR L'HOMME

L'HOMME EST UN LOUP POUR L'HOMME

 

 

LES TENDANCES HUMAINES À LA CRUAUTÉ NE SONT PAS EN VOIE D'EXTINCTION

 

L’Homme est un loup pour l’homme « Homo homini lupus est »...cette phrase remonte presque à la nuit des temps (200 ans avant JC) mais demeure d’actualité sous d’autres formes aujourd’hui non moins ravageuses et criminelles que celles d’antan.

« Tu quoque mi fili», Toi aussi mon fils, furent les dernières paroles de l’Empereur Jules CÉSAR quand il vit parmi les conjurés qui l’assassinent son fils adoptif Marcus BRUTUS.

En 2022, les informations sur des massacres de populations humaines nous proviennent tous les jours de tous les continents comme si les leçons données par l’histoire n’étaient pas assez fortes pour rendre l’homme un peu plus raisonnable un peu plus respectueux de la vie d’autrui.

Quand l’homme chasse seul ou en meute attiré par la cupidité, par la soif de pouvoir, par l’obscurantisme des idéologies mortifères intolérantes, il est capable d’être plus sanguinaire que les animaux qui peuvent aussi chasser en meutes. Souvenons-nous des exécutions publiques, filmées faites par des partisans de Daesch !

« La der des der » : cette expression fut inventée après les horreurs de la Première Guerre Mondiale...il y eut pourtant la seconde Guerre Mondiale et ses 65 millions de morts.

L'homme est capable d'être plus inhumain qu'un fauve enragé. Il est aussi capable du meilleur pour sauvegarder sa vie en société.

 

L’HOMME DOIT ÊTRE PROTÉGÉ CONTRE SES PROPRES  TENDANCES À LA CRUAUTÉ, À LA VIOLENCE : UN VŒU QUI NE DOIT PAS ÊTRE PIEUX POUR POUVOIR BIEN VIVRE ENSEMBLE

Toute forme de protection de la vie des hommes et de la vie en général doit être respectée. Même les paroles, même les écrits peuvent tuer.

Justement les règles posées pour vivre parfois survivre en société sont protectrices de l’individu et de ses libertés dont celle de vivre.

Ce n’est pas de l’angélisme que d’espérer monter des barrières morales juridiques « consenties » pour limiter les instincts humains qui se traduisent par la violence sous toutes ses formes, c’est simplement du réalisme pour rendre la vie sociale non seulement possible mais encore mieux : positive et agréable.

L’Homme ne nait pas bon comme le croyait Jean-Jacques ROUSSEAU, mais il est capable de progresser et de s’améliorer en société. C’est un des rôles fondamentaux de l’Éducation à tous les niveaux :  famille, écoles, et sous toutes ses formes : éducation civique, éducation moralisatrice...

Alors, ajoutons donc aux vœux classiques que nous nous échangeons avec ferveur, celui de l’effort collectif que nous ferons en 2022 pour que chacun à sa place puisse améliorer les relations humaines. C’est possible parfois au sacrifice de la perte d'un bout de sa propre liberté. Des mesures liberticides sont parfois nécessaires pour sauvegarder la vie en société.

Partager cet article
Repost0