Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 juin 2022 7 05 /06 /juin /2022 21:41
VOTEZ POUR ÉVITER QUE DANS CE CHÂTEAU NOMMÉ L'ÉLYSÉE SE CONCENTRENT TOUS LES POUVOIRS ET LES RISQUES CERTAINS D'ABUS DE POUVOIRS

VOTEZ POUR ÉVITER QUE DANS CE CHÂTEAU NOMMÉ L'ÉLYSÉE SE CONCENTRENT TOUS LES POUVOIRS ET LES RISQUES CERTAINS D'ABUS DE POUVOIRS

 

 

LES LÉGISLATIVES DANS 7 JOURS : DES ENJEUX SOCIÉTAUX PLUS IMPORTANTS QU'IL N'Y PARAIT

On ne vous dit pas tout !

Nous serons donc tous appelés dimanche prochain à voter pour l’élection de nos 577 députés qui auront l’honneur d’avoir la compétence de faire et défaire la loi au nom de tous les français. Ils ont deux missions essentielles faire les lois et assumer la charge de contrôler l’action du Gouvernement qui doit faire exécuter les lois.

 

LE DIMANCHE 12 JUIN VOTEZ POUR ÉLIRE LE DÉPUTÉ DE VOTRE CIRCONSCRIPTION

VOTER ? OUI, EN AYANT BIEN CONSCIENCE QUE L’ABSTENTIONNISME NUIRA PLUS QUE JAMAIS AU PAYS

En France, le vote est une obligation seulement morale, individuelle ? Nous n’en sommes pas encore au vote obligatoire.

6 300 candidats vont donc se présenter à la députation pour occuper les 577 sièges de la Chambre des députés. Même s’il y a des candidats « soutenus » par la majorité présidentielle, il reste donc quand même, démocratiquement, à l’électeur le choix de son candidat, et ainsi celui d’exprimer ses tendances et espérances.

Ainsi, donc aller voter aura un sens ...sauf si l’abstention est trop importante.

En effet, un taux anormalement élevé d’abstention fera d’une part, des 577 députés des mal élus et d’autre part, ce qui est pire, ce sera la poursuite de l’affaiblissement du Parlement. Tout le pouvoir sera alors confisqué par le Chef de l’État et comme il est indiqué ci-dessus : il y a danger pour les citoyens, les libertés et la démocratie.

 

LE PRÉSIDENT MACRON ANNONCE LA COULEUR : IL VEUT AFFAIBLIR LE POUVOIR DES DÉPUTÉS

L’analyse de cette situation se lit d’ailleurs bien dans le souhait Présidentiel de créer des institutions comme il vient juste de l’annoncer pour le CONSEIL NATIONAL de la REFONDATION qui ne peut qu’affaiblir le Parlement et dévoyer la Constitution. On a vu ce que cela donnait avec le Grand débat, avec le Convention Citoyenne pour le Climat, les États généraux sur la Santé, sur la Justice, sur la Bioéthique ...c’est un dévoiement d’une pseudo démocratie directe et un affaiblissement du pouvoir législatif.

 

VOTER, C’EST POUVOIR EXPRIMER LE SOUHAIT DE SAUVER L’ÉQUILIBRE NÉCESSAIRE ENTRE LES POUVOIRS LÉGISLATIF ET EXÉCUTIF

S’ABSTENIR C’EST ACCEPTER UNE CONCENTRATION ABUSIVE DES POUVOIRS DANS LES MAINS DU SEUL PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

 

PS : Suite à un problème technique pour la Vendée 3ième circonscription (Les Sables d’Olonne, Saint Gilles....)  la profession de foi du candidat NUPES n’est pas jointe à l’envoi des candidats mais il y a bien un candidat ! Aurélien MAUGER

 

 

RAPPEL

POUR LA DÉFENSE D'UNE SOCIÉTÉ STRUCTURÉE, JUSTE ET SOLIDAIRE

Association citoyenne, notre objectif tel qu’il est défini dans les statuts de notre association CACO est d’informer nos concitoyens pour défendre une démocratie apaisée, solidaire et légaliste.

L’idée fondatrice de notre association est qu’une société, pour le bien de ses membres, ceux-ci doivent admettre une règle de base : la liberté de chacun est le bien collectif le plus précieux mais que cette liberté a une limite : « La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres ».

En découle ce deuxième constat : la vie en société n’est possible que s’il y a des règles admises à ne pas enfreindre.

Donc, il faut que des membres de cette société reconnus veillent au bon fonctionnement des institutions que la société se donne. Ces membres sont dotés de pouvoirs. Or, que ce soit dans le monde humain ou dans le monde animal celui qui a du pouvoir a une tendance naturelle à abuser de ce pouvoir.

Notre objet est donc basiquement d’agir sans relâche pour que les hommes de pouvoirs n’abusent pas du pouvoir dont ils sont investis : les élus, les juges, les policiers, les chefs d’entreprises...tous ont un pouvoir dont ils doivent USER MAIS PAS ABUSER.

Cette nouvelle élection du dimanche 12 juin a pour but de choisir ceux qui vont pendant 5 ans avoir la dure fonction de « faire la loi ». Les lois doivent être comprises et admises par tous. Ce sont les députés qui font les lois au nom du peuple souverain ...le Gouvernement et le Président de la République ont pour mission de veiller à la bonne exécution des lois et non de faire les lois contrairement à une tendance fâcheuse et inconstitutionnelle sous cette cinquième République.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2022 7 03 /04 /avril /2022 21:05
PROGRAMME 2017 DU CANDIDAT MACRON

PROGRAMME 2017 DU CANDIDAT MACRON

 

 

PAS DE DÉBAT SUR LE BILAN DU QUINQUENNAT MACRON : UN ESPOIR PUIS DES DÉCEPTIONS

Le citoyen a le droit de savoir avant de voter. Le passé, sous cette cinquième République, a montré l’importance des vrais débats entre les candidats à la Présidence pour que la décision du citoyen votant soit fondée sur une réflexion personnelle aussi éclairée que possible. Dans le cas de figure actuel, le vote se serait joué en grande partie sur la base du bilan du Président sortant.

Nous avons examiné, sans complaisance ni parti pris, depuis le début de ce mandat MACRON, les actions menées par le Président et ses gouvernements par rapport au projet Macron « PROGRAMME EN MARCHE » d’avril 2017. Nous avons fait le constat d’un espoir né en 2017 avec l’élection d’Emmanuel MACRON même si cette élection a été volée par l’affaire FILLON.

Après cet espoir, il y a eu les déceptions exprimées dans des votes où le seul gagnant a été le parti des abstentionnistes (européennes de 2019 et municipales de 2020) ! Le grand perdant est maintenant la démocratie : le peuple français, sous l’ère MACRON, a continué à voir se creuser le fossé entre lui et ses dirigeants.

 

UN EXEMPLE DANS LE BILAN DU PRÉSIDENT MACRON : SÉCURITÉ ET TRANSPARENCE DE LA VIE POLITIQUE

Les promesses du Président Macron (quatrième et cinquième chantier figurant sur le programme du candidat Président en 2017, voir photo ci-dessous) d’une politique propre sont entachées de défaillances coupables graves : une succession de scandales.

SÉCURITÉ :

Nous ne reviendrons pas sur la promesse qui concerne la Sécurité, préoccupation n°1 des français. Rappelons seulement la promesse de la création de 15 000 places nouvelles dans les prisons . Résultat : au bilan du quinquennat aucune place nouvelle dans les prisons  ! Constat : que des créations programmées avant 2017 ! et rien des 15 000 places promises et aussi rien pour la prévention, le suivi des condamnés...

LE DOSSIER ALSTOM

Rappelons que le Président-candidat a été impliqué dans la vente d’Alstom à General Electric alors qu’il était secrétaire général adjoint de l’Élysée (2012-2014) puis ministre de l’Économie (2014-2016). Le député LR Olivier MARLEIX avait saisi le parquet sur ces conditions de vente, et notamment la passivité de la Justice face aux soupçons de corruption. Le député relevait « Le fait que l’on puisse retrouver dans la liste des donateurs ou des organisateurs de dîners de levée de fonds des personnes qui auraient été intéressées aux ventes précitées [Alstom, Technip, Alcatel…] ne peut qu’interroger. S’il était vérifié, un tel système pourrait être interprété comme un pacte de corruption. » Là encore, un rapport révèle « la débauche de moyens mis en œuvre pour acheter la décision du gouvernement »...et le rôle étrange des intermédiaires comme les cabinets conseils.

 

LA KYRIELLE DES AFFAIRES CONNUES QUI COLLENT À L’ENTOURAGE DU PRÉSIDENT MACRON

 

  • Dossier Richard FERRAND, ancien ministre, Président de l’Assemblée Nationale, prise illégale d'intérêts,
  • Dossiers BAYROU et de SARNEZ sur les emplois fictifs au niveau des élus européens,
  • Dossier Sylvie GOULARD, ex Ministre des armées, aussi affaire des assistants d'eurodéputés Modem,
  • Affaires BENALLA un très, très proche du Président, condamné délits multiples, autres affaires en cours,
  • Affaires des cabinets conseil dite affaire Mac Kinsey,
  • Affaire Alexis KOHLER, Directeur du Cabinet trafic d’influence et prise illégale d’intérêts (liens ses liens familiaux avec l'armateur italo-suisse MSC), lié à affaire BENALLA,
  • Affaire Alain GRISET, ministre des PME, dossier de fausse déclaration de patrimoine,
  • Gestion de la crise sanitaire...et l’affaire de l’ancienne ministre de la santé Agnès BUZYN,
  • ...

Si on est obligé de rappeler tous ces faits divers peu glorieux pour la sphère de nos dirigeants de ce dernier quinquennat, c’est justement que le public citoyen n’a pas été particulièrement bien informé sur ce que recouvre ces sombres dossiers. C’est aussi, que, sous la Gouvernance MACRON, l’indépendance de la Justice a été mise à mal dans nombre d'affaires...s’il avait accepté le débat le Président sortant aurait pu apaiser nos doutes fondés sur sa  « République exemplaire ».

S’il y avait eu des débats, nous, les citoyens de base, aurions pu être un peu éclairés...au lieu de cela nous avons eu une campagne électorale insipide et surtout pas de débat contradictoire sur le bilan du quinquennat MACRON et le mode de gouvernance passé du Président et celui qu’il aurait pu nous annoncer.

 

2022, 2017 DEUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES VOLÉES AUX CITOYENS

Une élection 2022 sans campagne électorale, après celle de 2017 qui fut aussi avec une campagne électorale truquée, volée avec la sortie bizarre au moment de la campagne électorale du dossier FILLON...en tête des sondages. Est-ce une nouvelle conception de la démocratie ?

 

LE PROGRAMME 2017 DU CANDIDAT MACRON : LES ÉLECTEURS DE 2022  SERONT PRIVÉS DE DÉBAT SUR LE BILAN DE CE BEAU PROGRAMME

LE PROGRAMME 2017 DU CANDIDAT MACRON : LES ÉLECTEURS DE 2022 SERONT PRIVÉS DE DÉBAT SUR LE BILAN DE CE BEAU PROGRAMME

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 10:56
LA CONCENTRATION INCONSTITUTIONNELLE DES POUVOIRS D'UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

LA CONCENTRATION INCONSTITUTIONNELLE DES POUVOIRS D'UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

 

 

LA SÉPARATION DES POUVOIRS : UNE NÉCESSITÉ ABSOLUE POUR UNE DÉMOCRATIE ET LA LIBERTÉ...AUX URNES CITOYENS !

DES MOTS FORTS POUR UNE RÉVEIL DE LA NATION FRANCE

 

LA SÉPARATION DES POUVOIRS : EXÉCUTIF, LÉGISLATIF, JUDICIAIRE SAUVEGARDE DES LIBERTÉS INDIVIDUELLES

La séparation des pouvoirs en démocratie est la protection la plus solide du citoyen face à l’éventuel arbitraire des abus de pouvoir de l’État et de ses serviteurs.

Cette séparation des pouvoirs a été créée afin de « limiter » l'arbitraire et d'empêcher les abus liés à l'exercice de missions souveraines.

Le principe de la séparation des pouvoirs a valeur constitutionnelle puisqu'il est consacré par l'article 16 de la Déclaration des droits de l'homme et du Citoyen de 1789 aux termes duquel : « Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution ». Classiquement, la séparation des pouvoirs est conçue comme « la première condition d'un gouvernement libre » (art. 19 de la Constitution de 1848 ).

Certes, comme tout principe il a des exceptions mais elles sont extrêmement rares et encadrées. Des exceptions qui confirment la règle. Il n’y a pas et il ne peut donc y avoir des murs étanches entre les 3 pouvoirs mais la Constitution et le Conseil d’État et le Conseil Constitutionnel veillent.

Ces exceptions sont, par exemple, le cas pour les compétences du Conseil d’État qui a compétence pour annuler des actes de l’exécutif comme les mesures prises par décret.

 

QU’EN EST-IL EN 2022 ? : UN RÉGIME PRÉSIDENTIEL ET SEMI DICTATORIAL QUE NOUS AVONS LAISSÉ EMMANUEL MACRON ÉTABLIR ET CONFORTER

QUINQUENNAT D’EMMANUEL MACRON : LES PREUVES D'EN MARCHE VERS UNE DICTATURE

La Justice, en France, est aux ordres du Président

Preuves : l’influence du Ministre de la Justice (exécutif) voire du Président de la République (exécutif) pour la nomination de magistrats aux postes clés et surtout cet aveu de l’ancienne procureur générale du fameux Parquet National Financier PNF, toute puissante juridiction d’exception, Éliane HOULETTE qui a dénoncé un « droit de regard omniprésent » de la part des parquets généraux (émanation de l'exécutif) , indiquant ainsi avoir constaté « un contrôle extrêmement étroit » de l'exécutif dès lors qu’une « personnalité politique est mise en cause ».

Le pouvoir législatif aux ordres du Président

Le Parlement est aux abonnés absents...d'ailleurs parmi les velléités du Président MACRON il y avait bien la diminution du nombre de députés et sénateurs. Si l'on prend le Parlement de cette mandature, il a bien déjà abdiqué ses pouvoirs et ses devoirs.

Le pouvoir législatif aux ordres du Président : l’initiative des parlementaires pour faire la loi a été étouffée par l’initiative quasi exclusive du Président et de « son » gouvernement.

Le pouvoir exécutif aux ordres du Président : normal mais exagérément

Le rôle du Président déborde et écrase celui du gouvernement. Le Président règne sur "ses ministres" et sur "son" Premier Ministre qui est devenu un valet exécuteur des basses œuvres présidentielles.

Ainsi, le Président MACRON faisant fi de la séparation des pouvoirs a achevé l’établissement du Présidentialisme inconstitutionnel : pouvoir sans contre-pouvoir

Cette description sommaire est cependant aussi incontestable qu’inconstitutionnel. Pourtant, ce sujet ne sera pas le sujet central de ces pseudo campagnes électorales, véritables parodies d’exercice d’une démocratie dite parlementaire.  Ce sont pour les français les garanties des libertés individuelles qui sont effectivement remises en cause.

 

Avec ce tableau brutal mais réaliste, tout est désormais prêt pour l’instauration en France d'une aventure dictatoriale avec l'effacement du Parlement et des libertés fondamentales : au peuple français il appartient le devoir de réagir s'il en est encore temps : aux armes citoyens ! aux urnes citoyens !

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2022 1 28 /02 /février /2022 12:09
N'EST-ELLE PAS BIEN À SA PLACE ? ...À VOUS DE RÉPONDRE

N'EST-ELLE PAS BIEN À SA PLACE ? ...À VOUS DE RÉPONDRE

UN MODE D'EXPRESSION DE LA DÉMOCRATIE LOCALE : LA"VOTATION" OU CONSULTATION LOCALE

suite de :

https://www.olonnes.com/2022/02/votation-aux-sables-d-olonne-a-partir-de-demain-25-fevrier-2022.html

 

LES SABLES D'OLONNE VIVENT UNE CONSULTATION CITOYENNE  LOCALE : LA MUNICIPALITÉ DEMANDE SON AVIS À LA POPULATION SABLAISE SUR LE DOSSIER DE LA STATUE SAINT MICHEL

 

Il ne faut donc pas confondre "consultation locale" et "référendum": le résultat de la première est un simple avis, le résultat du second est une décision qui s'impose.

Certes, on a coutume de parler de votation mais c'est en Suisse que vit la votation...En effet, en Suisse, le terme "votations" désigne les référendum d’initiative populaire  qui sont organisés trois ou quatre fois par an sur des questions relatives à la politique fédérale, cantonale ou communale. Les autorités sont alors dans l'obligation d'appliquer le résultat de la votation.

Rien à voir avec ce qui se passe en France où le législateur limite toujours la portée et les possibilités d'initiative de référendum et consultations populaires qui sous tendent donc que le résultat du vote s'impose.

Par contre, la consultation citoyenne locale est prévue par la loi (loi du 13 août 2004) et elle est très fréquemment  utilisée.

Sa définition est simple et ouverte : il y a  "consultation citoyenne" lorsqu'un élu, un groupe d'élus, une collectivité ou même l'Etat, demande l'avis d'une partie ou de l'ensemble de ses administrés sur un sujet précis, afin de connaître leur opinion, leurs attentes, leurs besoins. C'est simplement bien un "avis" qui est demandé.

 

UNE MAUVAISE ACTION IRRESPONSABLE ET SECTAIRE DE  LA "LIBRE PENSÉE"

 

Certes, par les temps qui courent, pour la Municipalité des Sables d'Olonne, il y a autre chose à faire que de se pencher sur le sexe des anges et des archanges.

Pourtant, c'est ce à quoi la Fédération de la Vendée de la Libre Pensée oblige la ville des Sables d'Olonne à faire suite à sa saisine du Tribunal Administratif de Nantes pour demander le déboulonnage de cette œuvre d'art qu'est la statue de Saint Michel érigée, en 2018, sur le parvis de l'Église Saint Michel, après une longue pérégrination.

Réactiver ce qui fut au début du vingt-et-unième siècle une véritable guerre est faire preuve de sectarisme et d’irresponsabilité.

En effet, un très large consensus pourtant s'était révélé pour que cette statue soit implantée sur son site actuel d'où la Justice veut la déboulonner.

Cela n'était pas du goût de quelques libres penseurs vendéens qui, de plus, ne sont pas sablais. Ils se sont attaqués à cette œuvre d'art qui avait trouvé sa place sous le règne de l'Ancien Maire sans que personne personne ne s'y oppose....

Paradoxe : le site mis en cause aujourd'hui fait partie du domaine public parce qu'il fut récemment cédé au domaine public de la commune par le diocèse pour sécuriser les abords de l'Église et le carrefour dangereux !

On peut, à juste titre et sans remettre en cause cette première décision (donc réformable) de la Justice, compte tenu du passé de la statue patronne du quartier Saint Michel et de l'Église et de l'antériorité du site attenant à l'Église  et se demander sérieusement ce qui a pu dicter cette décision de Justice.

Mais alors qu'est venue donc faire la Justice pour réussir à générer ce qui devient une belle polémique inutile et d'un autre temps ? Nous n'avons pas trouvé une réponse satisfaisante dans le texte du jugement.

Il fallait donc que la vox populi tranche en toute sérénité...sablais... allez voter ! merci pour la quiétude que nous retrouverons après ce vote !

 

À SUIVRE..

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 14:47
QUI EST-ELLE ?

QUI EST-ELLE ?

 

LA France EST UN PAYS LIBÉRAL ET TOUTES LES CANDIDATURES AUX ÉLECTIONS Y SONT POSSIBLES MAIS EN CONNAISSANCE DE CAUSE

Mais cette candidature TAUBIRA  ratifiée par un vote contesté même par les leaders de la gauche peut étonner et même scandaliser.

Il est nécessaire de rappeler sommairement le parcours de la candidate de la gauche unie dans la désunion.

Quelle image peut donner cette candidature de la gauche désunie, liquéfiée,rincée, déshonorante ?

 

ANCRÉE À GAUCHE, ELLE REJOINT ÉDOUARD BALLADUR

Examinons sommairement sa déjà longue et sinueuse carrière politique.

Celle-ci commence sa carrière politique en 1978 comme militante indépendantiste notamment au sein du Mouvement Guyanais de Décolonisation. Elle fut même mêlée à un groupe poursuivi pénalement dont les membres furent accusés de projets d’attentats (le complot de Noël). Nous aurons donc une candidate à la Présidence de la France qui milite contre son pays, la France.

Dite et autoproclamée de gauche, c’est l’archétype de la girouette politique allant de l’extrémisme comploteur à BALLADUR et TAPIE en passant par MITTERRAND et les divers partis radicaux.

N’oublions pas qu’elle fut Ministre de la Justice et championne du laxisme en matière pénale et familiale (le mariage pour personnes de même sexe) qui fait que l’institution JUSTICE a perdu encore plus sous on règne  la confiance des français.

Voilà le cursus que les votants de la consultation populaire de la gauche ont porté à la candidature de cette Présidentielle de 2022 : une ennemie de la France à la tête de la République Française ?

 

REJET DES POLITICIENS ET DE LA POLITIQUE PAR LES FRANÇAIS QUI DOIVENT PRENDRE LEUR DESTIN EN MAIN EN VOTANT POUR LES VRAIS DÉFENSEURS DES VALEURS QUI FONT LA FRANCE

Avec ce type de politicienne qui rejoint Ségolène ROYALE au palmarès des employeurs condamnées et recondamnées aux Prud'hommes il ne faut plus s’étonner du rejet des français pour tous les hommes politiques et de leur suspicion vis-à-vis des institutions de la République.

Les français doivent se réveiller, militer français et veiller au respect des engagements de leurs élus.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 12:34
LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE  OLIVIER COUVIGNOU,  LE PRÉSIDENT SORTANT MICHEL FARDIN ET LE PRÉSIDENT 2022 MARC PERETTI

LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE OLIVIER COUVIGNOU, LE PRÉSIDENT SORTANT MICHEL FARDIN ET LE PRÉSIDENT 2022 MARC PERETTI

COVID ENGENDRE LA MOROSITÉ ET, EN PLUS, LE CONSEIL DE PRUD'HOMMES DES SABLES D'OLONNE EST VICTIME DE LA TECHNOSTRUCTURE PARISIENNE

 

L'AUDIENCE SOLENNELLE DE RENTRÉE DU TRIBUNAL JUDICIAIRE COMMENCE PAR CELLE DU CONSEIL DE PRUD'HOMMES.

 

L'Audience solennelle de rentrée est l'occasion annuelle où la JUSTICE et l'ensemble des partenaires de la Justice parlent à nous tous les citoyens  justiciables, aux responsables locaux notables, au Préfet...

Pour 2022, cette audience dite solennelle fut celle de la salle vide (voir photo ci-dessous) alors que les années précédentes elle se déroulait dans la salle d'audience du Tribunal Judiciaire. La salle était comble, tous les magistrats concernés présents...les mesures sanitaires ont interdit au public habituel d'entendre la voix de leur Justice.

Pour que les messages adressés par le Procureur de la République et par les Président et Vice-président du Conseil de Prud'hommes passent auprès de la population il faudra compter heureusement sur la presse.

 

UNE BONNE JUSTICE DE PROXIMITÉ À DÉFENDRE : EXCEL NE DOIT PAS REMPLACER LES JUGES

Le bilan présenté de l'activité du Conseil de Prud'hommes des Sables d'Olonne se maintient et la qualité de ses jugements ne se dément pas ...nous aurions bien aimé que les représentants de la Cour d'Appel de Poitiers et le Préfet entendent ce propos du Président sortant. Le dévouement de ces "juges" quasi bénévoles ne méritait pas le coup bas que leur a fait une décision de la Chancellerie (Ministère de la Justice) en amputant de deux postes leur effectif.

C'est l'exemple type de la décision amère et blessante prise depuis Paris sur la base de statistiques qui font dire qu'EXCEL remplace désormais l'esprit de discernement et le dialogue.

Le conseiller prud'homal s'investit au nom de son élection par les siens dans le passé et maintenant au nom des nominations par les institutions représentatives des employeurs et des salariés.

Aujourd'hui, on pourrait dire bravo au Ministre de la Justice, Garde des Sceaux : voilà bien un exemple local d'une décision parisienne injustifiée qui foule au pied le souhait du dit Ministre qui s'était donné  pour objectif de réconcilier les citoyens avec leur Justice.

Le Tribunal des Sables d'Olonne ne méritait pas cela, les justiciables du territoire de compétence des Sables d'Olonne  devront se souvenir de cette péripétie en cette période où ils seront appelés à juger par leurs bulletins de vote.

C'est extraordinaire de diminuer d'office l'effectif des juges alors que l'objectif N° 1 est d'accélérer les procédures...aller plus vite avec moins de juges ! ...la productivité au service de la Justice. A Paris, on pense sérieusement que demain l'intelligence artificielle remplacera les juges...attention aux dégâts !

Monsieur le Ministre devrait venir voir les conditions de travail des magistrats et du personnel de cette juridiction des Sables d'Olonne durant la saison estivale.

Les élus locaux sont montés au créneau pour défendre leur Justice de proximité ...pour rien...si ce n'est pour faire savoir que la Justice de proximité reste à défendre car elle est à taille humaine.

UNE SALLE D'AUDIENCE QUASIMENT VIDE...RÉSULTAT DES NÉCESSAIRES MESURES SANITAIRES

UNE SALLE D'AUDIENCE QUASIMENT VIDE...RÉSULTAT DES NÉCESSAIRES MESURES SANITAIRES

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 12:16
L'ARCHANGE AVAIT CONQUIS SA PLACE...LAISSERONS-NOUS FAIRE CEUX QUI LUI EN VEULENT ?

L'ARCHANGE AVAIT CONQUIS SA PLACE...LAISSERONS-NOUS FAIRE CEUX QUI LUI EN VEULENT ?

 

LA MUNICIPALITÉ SABLAISE S'ORGANISE POUR QUE LA PLACE DE LA STATUE DE SAINT MICHEL SOIT DÉBATTUE DÉMOCRATIQUEMENT

Une "votation" est envisagée.

LA STATUE DE SAINT MICHEL DOIT DEMEURER DEVANT L'ÉGLISE SAINT MICHEL : LA PAROLE AUX SABLAIS
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 22:45
LE FAMEUX COMPTEUR IMPOSÉ QUI VA NOUS COÛTER SI CHER

LE FAMEUX COMPTEUR IMPOSÉ QUI VA NOUS COÛTER SI CHER

 

 

GOUVERNEMENT ET EDF (ENGIE ET AUTRES) VOUS ONT MENTI DEUX FOIS

 

Sur notre blog www.olonnes.com, vous pourrez retrouver toutes nos informations sur l’escroquerie nommée « compteur Linky » que l'État impose à chaque foyer français

https://www.olonnes.com/2021/07/le-compteur-nomme-linky-d-edf-enedis-sera-t-il-une-des-plus-belles-escroqueries-du-siecle-5-8-milliards-d-euros.html

 

Mensonges :

  • sur l’obligation d’accepter ce compteur : le fondement était soi-disant une directive européenne...sauf que les autorités européennes ont démenti (lettre de la Commission Européenne du 11 août 2017),
  •  
  • sur la gratuité...les consommateurs d’électricité que, nous tous sommes, sont condamnés à payer Linky...et au prix fort : le payer plus cher qu’il n’aura couté à EDF et à ses filiales...alors qu’il n’y avait aucune urgence à changer 35 millions de compteurs qui étaient en parfait état de fonctionnement : un gâchis tous azimuts.

 

ET MAINTENANT EN PLUS DE L’OBLIGATION : DES SANCTIONS CONTRE LES RÉCALCITRANTS

En effet, nous apprenons par la Revue Le PARTICULIER ceci : « la Commission de régulation de l'énergie préconise de facturer le coût des relevés de la consommation d'électricité à ceux qui ont refusé le compteur communiquant Linky. La note s'établirait à 50 € pour passer à 64€ par an dès 2025, en plus de la facture habituelle. »

Les français sont des victimes de l’escroquerie du Service Public de l’électricité dont l’État est le gestionnaire.

Les comptes de l’EDF et de ses filiales sont catastrophiques comme son incommensurable dette que l’État essaie de cacher en refilant ces dettes à des filiales ! Camouflage de bas étage dont le Président en exercice a bien du mal à se dépêtrer face aux autorités européennes.

Et en plus de tromper le client consommateur forcé...des sanctions qui constituent une nouvelle atteinte aux libertés fondamentales garanties aux citoyens qui n'a qu'un droit plier et payer. L'État patron en quête d'argent est vraiment détestable dans ce dossier symbolique qui touche cependant  tous les foyers.

 

 

L’EDF, UNE GESTION CATASTROPHIQUE, LA FAUTE À QUI ?

D’abord à l’État actionnaire et à la lâcheté des dirigeants nommés par cet actionnaire qui ont acheté au prix fort la paix sociale et qui, aux ordres, ont démontré leur incompétence et leurs appétits démesurées salariales. Pourquoi se gêner ce sera le consommateur qui payera !

Puis, la faute  à ces incapables nommés qui, en plus, ont quand même pillé l’entreprise. Ces incapables comme la fameuse Anne LAUVERGEON et son mari dont on attend depuis des années les procés au moins pour la prise illégale d’intérêts, délits d’initiés et autres. Leur récente condamnation pour fraude fiscale vient de tomber !...la presse oublie d'en parler.

La Justice en France va plus vite quand il s’agit d’hommes publics qui auraient pu gêner certains prétendants à la couronne !

 

Pauvre France, pauvre Justice, pauvres consommateurs français d'électricité taillables et corvéables à merci !

Partager cet article
Repost0