Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 19:33

canton des olonnes

 Le canton des Sables d'Olonne: image qui va disparaître

 

 

 

LE MILLE FEUILLE : une maladie endémique française incurable ?...un petit exemple LE CANTON

Cette réformette découle d’une décision gouvernementale d’avril 2013 qui prévoyait trois projets de loi pour une réforme territoriale.  C’était le projet de loi dit « de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles » qui poursuit sa mise en œuvre (réforme LEBRANCHU)

 

Au niveau du canton après l’adoption des premières mesures législatives, nous attendions la nouvelle carte des cantons de VENDEE. Nous venons d’être servis.

RAPPELS

QU’EST-CE QUE LE CANTON?

C’est une demie feuille du mille-feuille français…en fait c’est une circonscription électorale sans structure qui élit un conseiller général qui va donc représenter ses électeurs au Conseil Général.

À QUOI SERT LE CANTON? Compétences

Il faut être clair : le canton ne sert quasiment à rien.

Le canton des Sables d’Olonne qui couvrait les communes des Sables d’Olonne, Château d’Olonne, Olonne sur Mer (regroupées dans la communauté de communes des Olonnes CCO)  et celles de Vairé , Sainte Foy, et l’Ile d’Olonne (regroupées dans la communauté de communes de l’Auzance et de la Vertonne) ) a reçu des missions en matière de tourisme, de réalisation et de suivi du Schéma de Cohésion Territoriale SCOT.

POURQUOI UNE REFORMETTE ? SON OBJET

Comme ce fut le cas avec les gouvernements précédents les réformes territoriales se heurtent aux résistances au changement et particulièrement de la part des élus eux-mêmes. Elles échouent dans leur objectif ambitieux qui est de moderniser en les simplifiant les structures territoriales françaises.

Pour la partie « canton » cette réformette que nous vivons a des aspects politiques électoraux comme dans tout nouveau découpage électoral.

Il y a aussi la décision de détricoter la précédente réformette territoriale de SARKOZY qui avait créé le « conseiller territorial » fusion du conseiller régional et du conseiller général.

Il y a aussi des raisons réelles d’équité. Le canton était une circonscription inégalitaire jugée trop favorable aux zones rurales ; ainsi la VENDEE avait des cantons de 7.000 habitants alors que, par exemple, le canton des Sables d’Olonne faisait 48.000 habitants. L’idée a été de faire des cantons ayant en moyenne 40.000 habitants. Cela doit aboutir à diminuer par deux le nombre de cantons. Ainsi, en VENDEE, le nombre de cantons était de 31, il passera à 17.

Autre réformette : introduction de la parité. Donc, chaque nouveau canton aura deux élus…ainsi la VENDEE aura 34 « conseillers départementaux »…La réformette change le nom de cet élu qui passe de conseiller général à "conseiller départemental "(important comme réforme et l’élection se fera au scrutin binominal paritaire…il fallait l’inventer !).

 

ET LE CANTON DES SABBLES D’OLONNE ?

Il perd la Communauté de Communes de l’Auzance et de la Vertonne (Vairé, Ile d’Olonne et Sainte Foy).

Il perd donc son fameux SCOT élaboré pour 6 communes… c’était la seule compétence développée sérieusement…il lui restera à bricoler sur le tourisme en « concurrence complémentaire » de tous les organismes existants sur le secteur.

Mais alors ????

Réduit aux 3 communes Château d’Olonne, Olonne sur mer et Les Sables d’Olonne on a une équation facile à résoudre :

CANTON DES SABLES D’OLONNE = COMMUNAUTE DE COMMUNES DES OLONNES CCO….et alors…

Que devient le projet d’agglomération utilisé comme moyen dilatoire par des élus pour éviter de prendre toute décision sur la fusion des communes et faire capoter tout projet sur ce thème ?

Prenons l’aspect positif. Cette réformette va permettre le transfert de toutes (mais si peu nombreuses ) les  activités du canton sur la communauté de communes…ce qui ne fait que concrétiser la réalité car tout dossier du canton était traité non par celui-ci qui n’avait pas de personnel mais par les services de la CCO. Au moins une clarification possible.

Alors au niveau du citoyen, le canton sera oublié jusqu’aux élections de 2015.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 22:14

 

 

DSC00502

 

Voici un bref compte rendu de cette soirée

Notre devoir de neutralité  nous dicte une certaine réserve et nous espérons être objectifs…on ne satisfera pas les « pour » qui sont « fans » ni les « contre »…in medio stat virtus…au moins on espère…cela ne vous empêchera de réagir par vos commentaires !

Ailleurs, on aurait appelé cette manifestation un meeting politique UMP…à Olonne sur Mer le millier de personnes présent (500 personnes selon la police, 3.000 selon les organisateurs !...boutade facile !) qui était venu écouter Jean-François COPÉ n’avait pas de tenues ni le comportement de militants et militantes excitées par la présence de leur Mentor.

C’était plutôt une grande classe studieuse qui a applaudi poliment quelques phrases choc dans lesquelles les élèves retrouvaient leurs graves préoccupations du moment.

L’OUVERTURE PAR YANNICK MOREAU, député maire d’Olonne sur Mer

La soirée fut ouverte par la puissance invitante Yannick MOREAU, député maire d’Olonne sur Mer. Discours sobre, précis : on sentait même dans la voix du jeune député maire un peu d’émotion face à salle pleine.

Avec cependant quelques phrases chocs et quelques notes d’humour  « nous ne devons pas subir, nous devons entrer en résistance »…, «  si nous voulons reconquérir la confiance des français…en 2017… ». Puis vinrent les thèmes rituels sur la diminution des dépenses publiques, la suppression des 35 heures, la famille et le mariage pour tous et cette fin « ce que les français attendent de leurs dirigeants, c’est d’avoir le courage de la droite au pouvoir, c’est une obligation vitale »…une droite qui soit à droite et fasse une politique de droite sans complexe.

AU TOUR DE BRUNO RETAILLEAU

Le Président du Conseil Général, leader de l’UMP VENDEE est direct : «  on n’en peut plus !»

« François Hollande ajoute la crise à la crise », la France est isolée dans son mode de gestion, recule économiquement ? « Il faudra détricoter ce que la gauche a fait de mal » ;

Il termine par une belle illustration « nationale » en citant Lazare Ponticelli qui fut le dernier poilu à nous quitter et qui était d’origine italienne « un immigré ». «  J’ai voulu rendre à la France ce qu’elle m’a donné !». La France est belle !

APOGEE : LE DISCOURS DE JEAN FRANÇOIS COPÉ

C’est l’UMP qui parle ou au moins un de  ses leaders.

Lui aussi dit qu’il attend beaucoup du rendez-vous électoral des municipales de mars 2014, puis des européennes avec un clin d’œil et un pincée d’espoirs pour la reconquête de villes comme La Roche sur Yon, par exemple…il a même cité Nantes comme ville à reconquérir. !

Les regards, aussi a-t-il dit, sont tournés vers le Bretagne dont les expressions de la colère sont « extrêmement graves ».

Puis défilent les constats critiques :

Chômage : 1300 chômeurs de plus par jour,

Fiscalité : 55 milliards d’impôts en plus depuis mai 2012,

Explosion de la violence et de la délinquance…le Ministre, garde des Sceaux, Madame TAUBIRA n’est pas épargnée à la satisfaction exprimée par quelques militants,

La montée du communautarisme avec une explication de texte sur la laïcité qui a retenu l’attention « la laïcité c’est la liberté d’exercer son culte s’il respecte les lois de la République et les autres cultes ».

Enfin vint la partie discours programme combattif.

« Comment voulez-vous que notre pays redémarre ? »…voilà les remèdes (de cheval ?) :

Retour aux 39 heures,

Suppression des inégalités public privé pour les retraites, unifications des régimes,

Diminution des dépenses publiques « notre pays croule sous les dépenses publiques, les impôts, les dettes »,

Travailler plus c’est produire plus et « nos produits redeviendront compétitifs »,

La retraite à 65 ans,

Diminution des dépenses publiques,

Baisse massive des charges,

Flexibilité rendue à l’économie,

Révision de la politique d’immigration…

Npobreux devaient être ceux qui dans la salle se posaient cette question métaphysique : « pourquoi ne l’ont-ils pas fait quand ils étaient au pouvoir ? »…

La réponse à cette question est venue de Jean-François COPÉ indirectement. Comment faire pour réussir à faire des réformes en France? Sa proposition : Faire comme le Général de Gaulle a fait en 1958. Se faire donner les pleins pouvoirs permettant de gouverner par ordonnances pendant 6 mois sur les grands thèmes de réformes avec l’habilitation du Parlement :

Sur les retraites,

Sur l’école et l’apprentissage,

Sur les blocages en divisant par deux les codes de l’urbanisme, de l’environnement, du travail…

Sur un plan d’actions contre la violence,

Sur l’immigration choisie et non subie,

Sur l’EUROPE « j’aime tellement l’Europe que j’en veux une autre » « une Europe des solutions et non une Europe des normes, des taxes… »

Il y avait quelques accents villiéristes (le hasard ?).

Le public a eu droit à un couplet strict sévère contre le FN allié objectif des socialistes comme sous le temps de Mitterrand. Puis Jean-François COPÉ a démonté le programme économique de Marine LE PEN pour terminer sur son engagement de ne jamais négocier avec le FN.

Profitant de l’approche du centenaire de la Déclaration de la Première Guerre Mondiale l’orateur a rappelé le sursaut français à l’initiative du Maréchal JOFFRE, le vainqueur de la Marne,  c’est à ce type de sursaut qu’il invite la France d’aujourd’hui.

La France est-elle tombée si bas qu’on puisse la comparer à la France écrasée par l’avancée foudroyante des armées allemandes ?

Il fallait bien une Marseillaises pour terminer cette soirée.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 00:10

 

Salle comble à Olonne-sur-Mer...pour un show UMP Yannick. MOREAU, Bruno  RETAILLEAU et Jean-François COPE...mille personnes, a-t-on dit, attentives, parfois conquises par des petites phrases choc...mais surtout venues écouter...telle est notre opinion toute subjective ! 

 

DSC00475

 

 

 DSC00502.JPG

 

 Le thème de la soirée aurait pu s'intituler : la reconquête de l'opinion et du pouvoir par la DROITE et le CENTRE représentés par l'UMP.

Nous vous en dirons plus sur le fond du discours prochainement.

 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 22:39

 

Violentes-manifestations-en-Bretagne-contre-l-ecotaxe_artic.jpg

 

Nous ne voulons pas jeter de l’huile sur le feu qui embrase la BRETAGNE ni joindre notre voix à celles si disparates qui constituent la masse des manifestants unis simplement par un certain et profond ras le bol. Association citoyenne nous voulons éviter le pire, cest tout !

Comme nous l’avons écrit maintes fois le gouffre qui s’est creusé entre nos responsables politiques et la nation profonde constitue un risque permanent d’embrasement.

Des élus qui, minoritaires en nombre, ont décrédibilisé la fonction. Certains d’entre eux de toutes appartenances ont franchi la ligne jaune et ils ont bénéficié souvent d’une certaine impunité.

Ceci constitue une atteinte grave à l’image de marque de la représentation nationale et aussi par voie de conséquence de la représentation locale.

Des promesses faites que le citoyen de base savait intenables, des mensonges, des prises illégales d’intérêts, une loi sur la transparence qui n’est qu’un leurre…tout cela fait mal à la démocratie et peut la tuer.

Quand une part importante de  citoyens ne croit plus en ses représentants, ne croît plus en sa Justice pour sanctionner les dérives…quelle voie lui reste-t-il ?

 

Se taire, être résignée,

Poussée à bout : manifester et cela peut aller, avec quelques meneurs apprentis sorciers, jusqu’au chaos.

Le cumul des mandats sclérose le renouvellement des élus…ceux qui sont en place cherchent à y rester et cela aussi contribue à pousser à la violence du désespoir.

Quand Monsieur Jean-Jacques URVOAS, député socialiste du Finistère, Président de la commission des Lois, explique que l’ajournement de l’écotaxe "de quelques mois" permettrait "de comprendre quelle sera la part réelle qui sera imposée aux entreprises" . Questionné sur la manifestation violente la veille dans le Finistère contre l'écotaxe, il condamne les "débordements" qui n'incitent pas à la discussion. Il y a problème : monsieur le député !

L’écotaxe, fille du GRENELLE de l’environnement, n’est qu’un alibi.

Monsieur URVOAS a toutefois lancé un appel au gouvernement, estimant qu'il y aurait "des discussions apaisées" dès lors qu'un ajournement de l'écotaxe sera décidé. Nous souhaitons qu’il ait raison mais doutons. Le mal est ailleurs.

La clef du retour à la sérénité c’est le retour de la CONFIANCE dans la représentation nationale et au plus haut niveau la CONFIANCE dans celui qui mène la politique nationale : le chef de l’État.

La cacophonie des Ministres, celle des projets lancés, retirés, la cacophonie des responsables des partis…cela aussi tue la CONFIANCE entre élus et citoyens.

Si un peuple ne croît plus en rien, il s’arroge le droit d’exprimer son désespoir par la violence…l’écotaxe n’est bien qu’un alibi, un avertissement avec frais et non sans frais !

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 22:49

 

marianne0002marianne baillonnée-copie-1

 

 

TERNIR l’image de la fonction d’élu, c’est une atteinte à la démocratie tant au niveau local qu’au niveau national. C’est ouvrir un boulevard pour les extrémismes.

Association citoyenne, nous devons éclairer nos concitoyens et les mettre en garde contre toutes déviances de langage, de promesses, d’inexactitudes, de conflit d’intérêts…venant d'élus ou de candidats aux élections.

Avoir combattu ces déviances a d'ailleurs valu à des élus dits d’un vraie opposition proposante et critique d’être accablés publiquement de termes comme ceux de malhonnête, de menteur…

Si nous devons dénoncer certaines choses, nous devons aussi rendre hommage aux élus dévoués à l’intérêt général et qui ne ménagent pas leur peine au service de leurs concitoyens.

Quand un élu local ,déjà aux responsabilités de sa commune, se représente pour la nième fois devant ses électeurs en disant je vous promets ceci, je vous offrirai cela, j’améliorerai…

Le réflexe est de lui répondre : mais pourquoi n’avez-vous pas fait cela lors des mandats précédents où vous présidiez aux destinées de votre commune ?

Le dialogue devient alors difficile.

Prenons un exemple local concret ;:

Quant à Château d’Olonne les élus sortants par la voix de Joël MERCIER disent « nos réserves foncières sont les plus importantes de l’agglomération. Nous voulons développer une urbanisation maîtrisée »

Que constate-t-on pour lui répondre ?

L’équipe du maire sortant Jean-Yves BURNAUD et ses adjoints Joël MERCIER, Bernard GARANDEAU …ont développé un urbanisme de la manière la plus anarchique qui soit. La ville s’étend laissant place à des dents creuses, des espaces abandonnés…Encore récemment, il y a l’exemple du lotissement des Grands Terrages situé au Petit Paris  vers Cayola. Celui-ci  est éloigné des commerces,  des écoles…

Un préfet avait déjà interdit ce site de toute construction,

Pendant ce temps les hectares des Bourrelières (prés d’Intermarché, donc centraux ) sont en friches malgré un projet présenté en 2008,

Une zone d’habitations centrale "Pierre Corneille" (le long du boulevard du VENDEE GLOBE) est transformée en zone d’activités économiques. Il existait d’autres zones plus accessibles pour créer un pôle automobile. D’ailleurs le pôle qui est présenté ne mérite même pas cette appellation car il n’accueille que quelques marques. De plus, cette implantation va ajouter à la saturation et aux difficultés de circulation du boulevard du VENDEE GLOBE !

 

 

URBANISME ANARCHIQUE

 

Cela veut dire que le maire et ses adjoints ont accepté des permis de construire partout, sans cohérence et ont modelé le POS puis le PLU suivant cette forme d’anarchisme.

 

Le résultat est :

 

Des réseaux (eau, assainissement, éclairage.. ;) à rallonge,

 

Une voirie tentaculaire, désordonnée, coûteuse à entretenir

 

Le développement des transports publics dans des zones qui auraient dû rester des zones servant de réserves foncières ou protégées…

 

Alors surtout que les élus qui ont pris ces décisions ne viennent pas aujourd’hui, pour se faire réélire, tromper les électeurs sur leurs intentions avec des arguments qui sont contraires à leur pratique des années durant.

 

À moins qu’ils aient le courage de dire qu’ils se sont trompés dans le passé : faute de cet aveu qui les honorerait ils ne sont pas crédibles et comme nous l’indiquions vouloir tromper le citoyen, c’est affaiblir la démocratie, la fonction d’élu et l’envie du citoyen d’exercer son droit de vote ou l’inciter à choisir lors des prochaines élections des extrémistes pour signifier leur ras le bol.

 

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 14:57
     Présidentielles 2012 DSC07134 
 
ELECTIONS MUNICIPALES 2014 au Pays des Olonnes
 
 
Notre panorama des listes électorales au Pays des Olonnes s'est enrichi d'une liste : celle du Front national aux Sables d'Olonne.
 
Voici donc la nouvelle liste à jour :
 
 
CHÂTEAU D’OLONNE
 
- liste Jean-Pierre CHAPALAIN,  liste « apolitique » de gestion locale « ENSEMBLE AGIR POUR LE CHANGEMENT »,
 
- liste "LE CHATEAU D'OLONNE PASSIONNEMENT "Joël  MERCIER, premier adjoint au maire sortant,
 
- liste d’union de la gauche, tête de liste Anthony PITALIER.
 
 
OLONNE SUR MER
 
    Liste Dominique PROUTEAU "OLONNE AMBITIONS", conseillère municipale sortante, conseillère régionale,
 
Liste Régis BERNARD ancien premier adjoint, conseiller communautaire , « apolitique »,
 
Liste Front de gauche,
 
Liste de la majorité sortante actuelle en projet... Yannick MOREAU député maire sortant : "le moment venu, j'annoncerai ma candidature" 
 
 
LES SABLES D’OLONNE
 
Liste Yves ROUCHER, premier adjoint au maire sortant, vice-président de la communauté de communes,
 
Liste Brigitte TESSON, adjointe au maire sortante, conseillère communautaire, conseillère régionale (opposition),
 
Liste Didier GALLOT ancien magistrat, liste comportant des élus d’opposition, liste classée divers droite,
 
Liste Front de Gauche en projet,
 
Liste Front National,
 
Liste Gérard MERCIER, avec l’association « alternative de gauche pour les Sables et la Chaume »
 
 JUSTICE
 
 justice-balance,G-E-590-3
 
« Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier »
 
lettre de Martin Luther KING
  
On est tenté d'établir  un lien entre cette sage maxime et ce que nous relatons au sujet de la procédure diligentée par TRIVALIS (syndicat départemental chargé du traitement des déchets émanation du Conseil Général)  contre les dirigeants de la FEVE (Fédération Ecocitoyenne de VENDEE) ? voir : LIBERTE D'EXPRESSION : le juge entend les deux témoins assistés  , LIBERTE D'EXPRESSION : il faut la défendre et particulièrement en cas de risque pour la santé publique       
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 10:11

DSC02539 panneaux électoraux

 

 

 

ATTENTION IL Y A DES RADIATIONS D’OFFICE ET DES INSCRPTIONS D’OFFICE sur les listes électirales…en cas de changement de domicile, d’atteinte de la majorité de 18 ans il est sage de VERIFIER auprès des services de votre marie que votre inscription a bien été réalisée

Une circulaire NOR/INTA 1317573C du ministère de l’Intérieur du 25 juillet 2013, mise en ligne le 2 août 2013, rappelle aux élus locaux les modalités et le calendrier de tenue et de révision des listes électorales, où figurent les citoyens français, et des listes électorales complémentaires « destinées pour chacune d’entre elles au vote aux élections municipales et européennes des citoyens non-français de l’Union européenne résidant en France ».

REVISIONS ET INSCRIPTIONS DU 1er septembre 2013 au 28 février 2014 au service de votre mairie.

A cinq mois des élections municipales et sept  mois des élections européennes, la circulaire rappelle que pour pouvoir voter, un citoyen doit être obligatoirement inscrit sur une liste électorale

La commission administrative de révision des listes électorales inscrit les électeurs

 -soit sur la base des demandes et pièces fournies par les électeurs (jusqu’au dernier jour ouvrable de décembre inclus, le samedi étant considéré comme jour ouvrable)

    - soit à la demande de l’Insee (entre le 1er septembre et le 31 décembre) s’agissant des inscriptions d’office (personnes âgées de 18 ans). Elle procède aux radiations « sur la base des demandes transmises par l’Insee s’agissant des radiations d’office ou des pièces fournies par les mairies s’agissant des radiations après examen de la situation de l’électeur ».

 

 

LES ÉLECTIONS EN 2014 : rappels

 

Sur le calendrier électoral pour 2014, sont inscrites trois élections : élections municipales, élections européennes et, enfin, élections sénatoriales.

 

1) Les élections municipales auront lieu les dimanches 23 et 30 mars 2014. Ces dates ont été fixées par un décret du ministre de l’intérieur présenté au Conseil des Ministres du 25 septembre 2013. Pour la première fois, dans les communes de 1.000 habitants et plus, seront également élus les conseillers communautaires à fiscalité propre. C’est la première application de la loi du 17 mai 2013.

 

2) Les élections européennes des représentants au Parlement européen seront organisées le 25 mai 2014. Les précédentes élections avaient lieu au mois de juin mais le Conseil de l’Union européenne a décidé d’avancer la période d’élection afin de favoriser la participation des électeurs

 

3) Des élections sénatoriales sont prévues en septembre 2014 pour la moitié des sièges de sénateurs. Les sénateurs sont élus pour six ans au suffrage indirect par un collège électoral formé d’élus. Le renouvellement du Sénat a lieu tous les trois ans et porte à chaque fois sur la moitié des sièges.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 21:14

Guillaume GAROTGuillaume GAROT, ministre délégué à l'agroalimentaire comme tout un chacun le sait ou devrait le savoir

 

Ce n'est pas une fable !

 

Merci à OUEST France (journal du 5/6 octobre) pour cette information comique qui peut faire pleurer.

Monsieur Guillaume GAROT est un jeune ministre de 46 ans ex député  maire de Laval (démission pour cause de cumul des mandats). Il est issu du sérail politico socialiste. Il est né dans la politique et n’a connu que cela. Il demeure peu connu. Il y a peut-être actuellement trop de ministres (37) et on ne peut tous les connaître !

Le ministre délégué à l’Agroalimentaire se rendant au salon « TASTE of France » à New York s’est fait pincer par les services des douanes américaines. Encore une histoire à dormir debout.

Tout un chacun sait que les américains pour diverses raisons avouées (raisons sanitaires) ou inavoués (protectionnisme) ne badinent pas avec l’entrée de denrées alimentaires provenant des autres pays.

Nous voyons donc un ministre français, Monsieur Guillaume GAROT, ministre délégué à l’Agroalimentaire, tenter de faire passer 9 kilos de jambons de France aux USA.

Analysons la situation tragicomique :

Ce ministre se croit-il comme certains élus (trop nombreux)  au-dessus des lois ! aux États Unis cela ne passe pas…n’est-ce pas Mr Strauss Kahn ? C’est l’inconvénient des hommes politique français de carrière qui vivent dans leur monde et finissent par franchir la ligne jaune comme si cela était normal puisqu’ils ne sont pas souvent ou jamais sanctionnés (voir les dossiers Cahuzac qui payera, Guérini, Botton qui, lui, a payé…)

Ce ministre a fait preuve d’incompétence,

En effet, ce ministre devrait savoir qu’aux États-Unis parfois même pour passer d’un état à l’état voisin il y a une douane-cordon sanitaire avec des restrictions strictes à la libre circulation des denrées.

Combien a coûté ce voyage, cette erreur grave au contribuable français : le jambon, les taxes, l’amende, le séjour du ministre (présence et voyage indispensable ?), les interventions des fonctionnaires de l’ambassade  ?...le prix de la tranche de jambon a été cher…pas pour le ministre français mais pour le contribuable français…dans un autre pays il aurait peut-être dû tout payer de sa poche.

Décidément nos ministres et leur entourage ignorent parfois même le B A BA de leur métier . Un ministre de l’agroalimentaire qui ne sait pas qu’il y a des règles pour l’entrée de produits agroalimentaire aux USA, c’est un peu fort.

À méditer…peut-être avec amertume et sur une tranche de bon pain français avec du bon beurre vendéen et un petit coup de bon rouge de nos terroirs .

 

 

 

 

 

wfhfdn

Partager cet article
Repost0