Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 avril 2023 3 05 /04 /avril /2023 09:21
L'ARMÉE : UNE NÉCESSITÉ. 1944 : IL A BIEN FALLU DES ARMÉES, DES VICTIMES, DES HÉROS POUR RECOUVRER NOS LIBERTÉS

L'ARMÉE : UNE NÉCESSITÉ. 1944 : IL A BIEN FALLU DES ARMÉES, DES VICTIMES, DES HÉROS POUR RECOUVRER NOS LIBERTÉS

 

LES PRIORITÉS POLITIQUES ET MILITAIRES DE LA France : ENFIN, UN PLAN ? LA  LOI DE PROGRAMMATION MILITAIRE

 

« Qui veut la paix prépare la guerre », disait l'officier prussien Clausewitz,

N’en déplaise aux antimilitaristes de base et à tous ceux qui sentimentalement ont le juste droit et le devoir de ne pas aimer la guerre qui persiste à exciter depuis des millénaires

 

RAPPEL D’UNE DÉMISSION FORCÉE ET MALENCONTREUSE DU CHEF D’ÉTAT MAJOR LE GÉNÉRAL  PIERRE DE VILLIERS EN 2017

En 2017, nous nous souvenons du traumatisme subi par de nombreux concitoyens par suite des propos critiques, publics et malencontreux tenus par le jeune élu Emmanuel MACRON à l’encontre de son « chef d’État-Major » Pierre de Villiers. Une première du comportement souvent incompréhensibles du nouveau chef de l'État nouvellement élu.

Sous la Cinquième République, aucun chef d’État-Major des Armées n’avait démissionné et pourtant celui qui vient d’être reconduit dans ces fonctions en juin 2017 à la plus haute marche  de l’Armée Française a pris sa décision de démissionner  le 17 juillet 2017 !

Ce départ digne va permettre au Général Pierre de Villiers de dire sa vérité aux français : un devoir d’alerte !

Il ne pouvait pas endosser la responsabilité d’assumer les menaces que le pouvoir politique représenté par le nouveau Président Emmanuel MACRON va faire peser sur la capacité de Défense du Pays.

Ce qui s’est passé après, allait, hélas ! donner raison au Général de Villiers. La perte de nos illusions en Afrique et l’invasion de l’Ukraine ont signé la fin des illusions (encore une !) de la grandeur de la France qui dégringolait , là comme ailleurs, les marches de l’ex-grandeur d’un petit Pays influent dans le monde...la France est devenue officiellement le confetti sur la mappemonde.

Il faudra remercier l’alerte lancée par le Général de Villiers ce 17 juillet 2017...   mais les français ont depuis pensé COVID, vacances, SMIC, Gilets Jaunes, inflation, retraites..ils ont même mal réélu dans l’indifférence Emmanuel MACRON.

L’alerte du Général Pierre de Villiers a été oubliée...jusqu’au 24 février 2022 où le russe Vladimir POUTINE a envahi l’UKRAINE face à une Europe et une France affaiblies sans armes et sans Armées.

Page 19 du livre du Général de Villiers « SERVIR » publié en fin 2017

"Je souhaite que ce livre aide à prendre conscience de la gravité de la situation et donc de la nécessité de l’unité nationale  ...toute lâcheté se paye cash. La guerre se fait à balles réelles."

Mais nous avons appris, depuis à nos dépens, que la France n’a plus de « balles » dans ses hangars rouillés de ses casernes désaffectées.

 

À SUIVRE...

 

LE PROJET DE LOI DE PROGRAMMATION MILITAIRE LA "LPM"

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2023 7 02 /04 /avril /2023 14:04
OEUVRE DU 13 IÈME SIÈCLE

OEUVRE DU 13 IÈME SIÈCLE

 

 

 LA FOULE EN LIESSE ACCLAME UN HOMME NOMMÉ JÉSUS !

 

Puisqu’on entre dans la fameuse Semaine Sainte des chrétiens parlons-en un peu sur un plan pas ordinaire.

En effet, cette fête nous rappelle qu’il faut relativiser les choses de ce monde, se remettre en question et garder les pieds sur terre. Il faut savoir de temps à autres prendre du recul.

Ce dimanche des Rameaux fête l’entrée triomphale du dénommé Jésus dans la Ville de Jérusalem.

« Tressaille d’une grande joie, fille de Sion ! Pousse des cris d’allégresse, fille de Jérusalem ! Voici que ton Roi vient à toi. Il est juste, lui, et protégé de Dieu, il est humble, monté sur un âne et sur un poulain, petit d’une ânesse. »

 

LA FOULE ACCLAME SON ROI MAIS AUSSITÔT APRÈS ... ELLE VOTE SA MORT !

Elle acclame le jour des Rameaux celui qu’elle nomme son ROI, son Sauveur.

Mais la manipulation des foules ne date pas d’hier...les grecs et les romains et bien d'autres en savent quelque chose et même les juifs et leurs occupants à Jérusalem qui fut sous la domination romaine de l’an 63 avant la présumée naissance de Jésus jusqu’à l’an 325 après Jésus-Christ.

L’occupant romain n’a pas vu d‘un bon œil un nouveau ROI entrer triomphalement dans Jérusalem occupée.  De même, les notables collaborateurs des romains craignent pour leurs privilèges.

Les uns et les autres n’hésitent pas à chercher un moyen pour se débarrassera de l’intrus et la cabale est vite montée.

Jésus est un "blasphémateur" et ils trouvent aisément des complices et des témoins pour le mettre en accusation et s'en débarrasser.

Et c’est la foule unanime qui va voter la mort.

Certainement parmi ceux qui jetaient des rameaux sous les pieds de Jésus quand celui-ci faisait son entrée triomphale dans Jérusalem, il y en a qui étaient présents quelques jours après et criaient « à mort !» pour se dédouaner de leurs gestes et cris d’enthousiasme des jours précédents à l’égard de celui qui était hier leur sauveur.

 

PLUS DE 2000 ANS ONT PASSÉ, ET L’HOMME DEMEURE L’HOMME AVEC SA JUSTICE INJUSTE, SES COUPS DE CŒURS QUI DEVIENNENT VITE DES COUPS DE GLAIVES DANS LE DOS DE CEUX QU’ILS ADORAIENT

Partager cet article
Repost0
2 avril 2023 7 02 /04 /avril /2023 10:38
DOCUMENT DE FIN 2022

DOCUMENT DE FIN 2022

 

 

 

 

LE DÉBAT ATTENDU SUR LE PROJET DE DE L’AÉRODROME DES SABLES D'OLONNE

Suite de :

https://www.olonnes.com/2023/04/l-aerodrome-des-sables-d-olonne-une-nouvelle-fois-dans-la-tempete.html

 

LA CONCERTATION EN QUESTION : LÉGALE ET OBLIGATOIRE MAIS UTILE ET EFFICACE ?

 

Lors du Conseil Communuataire des SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION du 30 mars 2023 le public était bien un peu présent et attendait sagement, bien sagement cette délibération N° 16 sur le sujet qui lui tient à coeur ; l'aérodrome.

L’approbation des précédentes délibérations de ce ConseCommunuataire annonçait la couleur. Ainsi la présentation de la nouvelle étape de l’élaboration du Programme Local de l’Habitat PLH intercommunal  et celle du SCOT a permis à l’élue de l’opposition de gauche Caroline POTTIER de réaffirmer ses désaccords avec la politique du Maire particulièrement en matière d’ambitions écologiques, de logement social, de transports publics et autres services publics...

 

LA CONCERTATION OBJET DE LA DÉLIBÉRATION FUT L’OUBLIÉE DES DÉBATS :

QUAND CONCERTATION NE RIME PAS TROP AVEC INFORMATION !

Il appartenait à Alain BLANCHARD, deuxième Vice-président en charge des Commissions "Développement économique et Numérique" et "Finances" de rapporter sur ce projet déjà évoqué régulièrement depuis des années (au moins depuis 2017 ! voir documents ci-dessous ) par exemple lors des votes du budget.

L'élu peut effectivement se prévaloir particulièrement depuis 2018 d’une action forte en matière de concertation tous azimuts sur ce délicat projet qu’il voudrait bien promouvoir et qui se heurte à forte opposition.

Mais ce n’est pas avec ce qu’on nomme juridiquement « concertation » que l’information passe dans le public qui, par écœurement, maintenant, ne veut plus entendre parler d’élus, de vote... Le citoyen jusqu’à nouvel ordre se désintéresse de la chose publique.

Nous savons tous pourtant que ces concertations nécessaires et imposées par les textes avant toute prise de décision importante d’une collectivité sont en général trop formelles, parfois même elles deviennent clandestines ou trompeuses comme dans les procédures de déclaration d’utilité publique où le commissaire-enquêteur est aux ordres. L’incitation à la concertation se heurte au « à quoi ça sert, tout est déjà décidé » !

Mais à défaut de consultation, la sanction des Tribunaux Administratifs et à la demande du Préfet tombe sèchement...c’est l’annulation de la délibération avec toutes les conséquences néfastes que cela peut avoir.

Le problème gravissime est que le public, les citoyens ne se sentent ainsi que très, très peu concernés. Ils ne croient plus aux bienfaits de la consultation, à l’information de la Collectivité, aux réunions et documents mis à sa disposition.

Or, cette délibération portait justement sur un seul point : la qualité et la quantité de l’information donnée par la Collectivité et non sur le projet lui-même

C’est sur le projet de restauration, d’agrandissement, de « confortement »de l’aérodrome lui-même que le débat a bien eu lieu.

C’est un peu normal puisque d’une part, en fin de projet de délibération il y a un planning qui donne l’impression aux critiques que tout est déjà ficelé et que d’autre part, dans la présentation, il a bien été question du projet. Et comment pourrait-il en être autrement si les élus responsables et les partenaires ne veulent pas parler dans le vide !

« L’autorisation du projet interviendra en janvier 2024 et les travaux d’infrastructures débuteront en septembre/octobre 2024 pour 3 mois. Les travaux de construction des hangars et de l’espace d’accueil/restaurant sont programmés en 2025. »

C’est le gros reproche que l’on peut faire à la concertation exigée qui fait que celle-ci donne vraiment presque toujours l’impression d’un dossier ficelé sur lequel les consultés n’ont plus rien à dire ! Là encore il y a bien un sujet grave qui mérite réforme !

À SUIVRE :

 

UNE DEUXIÈME TEMPÊTE SUR L’AÉRODROME DES SABLES D’OLONNE EST ANNONCÉE...SUITE

 

ON EN REPARLE DEPUIS 2017 !

ON EN REPARLE DEPUIS 2017 !

UNE DEUXIÈME TEMPÊTE SUR L’AÉRODROME DES SABLES D’OLONNE EST ANNONCÉE... SUITE
Partager cet article
Repost0
29 mars 2023 3 29 /03 /mars /2023 17:30
LE LITTORAL CASTELOLONNAIs REVIENT À L'ORDRE DU JOUR : LE GRANIT RÉSISTE À L'ÉROSION MAIS TOUTE LA CÔTE N'EST PAS DE GRANIT

LE LITTORAL CASTELOLONNAIs REVIENT À L'ORDRE DU JOUR : LE GRANIT RÉSISTE À L'ÉROSION MAIS TOUTE LA CÔTE N'EST PAS DE GRANIT

 

AUTRES REMARQUES SUR LE BUDGET EXÉCUTÉ  2022

Suite de

https://www.olonnes.com/2023/03/dur-metier-de-maire-gerer-une-commune-s-est-s-exposer-a-la-critique.html

 

Les comparaisons entre les budgets 2021, 2022 et projet 2023 sont sujettes à caution.

En effet, les conséquences comptables des transferts très importants de compétences et la mutualisation des moyens entre la Ville des Sables d’Olonne et l’Agglomération Les Sables d’Olonne ne peuvent être reflétés dans la comptabilité publique.

Il faudrait pour avoir des choses comparables établir des comptes dits « consolidés » communes /agglomération. Opération complexe et pas nécessairement utile.

Attendons la prochaine réforme territoriale pour avoir des structures "fusionnées" et toute gérables ! C'est plus important pour le pays qu'une réformette des retraites...mais qui le sait ?

Nous répétons que le "métier d'élu" est dur mais ce qui est dit ci-dessus et ci après montre bien que la fonction d'élu est ardue et ne peut sans cesse s'improviser...à quand un vrai statut d'élu ? ...et, en plus, il y en a trop (600 000 en France).

Les transferts de compétences entre Agglomération et Ville donc de charges et de recettes peuvent avoir lieu en cours d’année rendant la « consolidation » encore plus délicate à réaliser.

L’élue d’opposition (gauche) Caroline POTTIER a rappelé à l’occasion du débat sur le budget 2022 que l’humain doit passer avant les chiffres. Aux Sables d’Olonne, la population est plus âgée qu’ailleurs et subit les conséquences de la crise énergétique et celle de l’inflation.

L’élue demande donc la baisse du coût facturé pour la restauration scolaire, les transports publics gratuits, la suppression possible des caméras qui coûtent très cher compte tenu de la baisse des délits commis sur la voie publique...

Réponse lui fut faite par Michel BAUDUIN, adjoint chargé de la Sécurité et du domaine public. L’État diminue ses efforts en matière de sécurité et la commune subit une hausse du nombre d’infractions. Elle dispose actuellement de 56 agents de la police municipale dont 3 maîtres-chiens avec leur 3 chiens. Elle va renforcer la sécurité notamment à TANCHET par la pose de lampadaires. Elle prépare l’année 2024 car la ville n’est pas encore certaine d’avoir des renforts CRS. Elle ne baisse pas les bras.

L'élu aurait pu dire aussi que l'État se désengage de sa mission régalienne Sécurité sans compenser financièrement les collectivités qui prennent le relai...pire l'État diminue sa participation aux services des collectivités comme cela fut dit lors de l'examen du budget exécuté 2022!

En effet, après une baisse de l’ordre de 4 % en 2021 par rapport à 2020, la baisse structurelle des
dotations de l’État malgré les transferts de compétences continue. Si la Dotation Globale de
Fonctionnement (DGF) a connu une progression de l’ordre de 180 K€, la Dotation de Solidarité
Urbaine (DSU) a été purement et simplement supprimée, passant de 333 033 € à 0.

Le débat au niveau des comptes 2022 et sur d’autres points a parfois pris un ton polémique car des élus des oppositions ont usé de termes très violents comme ceux de Jacques BARRETEAU et Anthony BOURGET sur certains engagements financiers et sur les projets concernant l’aérodrome et les logements sociaux .

Le Maire Yannick MOREAU a rapporté un certain nombre de précisions et de rectifications notamment sur les logements sociaux et sur le projet «littoral ».

Ce ne fut pas un débat toujours digne.

 

LE PROJET LITTORAL CASTELOLONNAIS : LE DOSSIER DE RETOUR

C’est un domaine où il peut se dire tout et surtout n’importe quoi. Il appartient aux élus non pas d’improviser mais de prendre le temps de descendre dans le dossier et ses contradictions. L’érosion n’est pas ce qui a été écrit y compris dans les documents officiels.

Nous nous étions rendu compte de cette méconnaissance de la population sur les dangers de submersion et d’érosion. Suite à ce conseil municipal il faut dire que les élus ont aussi pour décider besoin d’apprendre !

Maintenant, il y a un projet (encore un !) à établir pour définir le devenir du littoral de TANCHET à  CAYOLA. Depuis le rachat par la ville du site de l’EREA à Orbestier un projet global est imaginable et les élus d’opposition et de la majorité devraient pouvoir s’entendre et travailler de conserve au nom de l’intérêt général sur la définition du grand projet littoral castelolonnais !

La nouvelle Municipalité a pu sauvegarder cet ensemble en rachetant l’EREA maintenant, il est possible de passer à l’étape suivante.

Il ne faut pas oublier que, sur ce site, sont concernés non seulement la Ville, mais aussi l’Agglomération, le Département, l’État dont entre autres le Conservatoire du Littoral...et bien sûr la population sablaise.

Comme si cela n’était pas suffisant.  il fait ajouter toutes les personnes physiques et morales concernées par le projet de « restructuration » de l’Aérodrome.

Alors, dire qu’il n’a rien été fait depuis les dernières élections est un raccourci simpliste et saisissant mais malvenu dans une Assemblée Municipale sérieuse qui se voudrait sérieuse et responsable pour prendre les bonnes décisions qui engagent leur cité pour des décennies : bricolage inter(dit !

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2023 4 23 /03 /mars /2023 15:36
L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

 

 

 

 

 

LE PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE

DES SABLES D'OLONNE

AURA LIEU

 

LE LUNDI 27 JANVIER 2023

 

À 20 HEURES

 

SALLE DU CONSEIL

MAIRIE ANNEXE  DE LA JARRIE

(Quartier Olonne-sur-Mer)

Attention changement d'horaire 20 heures pour ce conseil !

 

 

 Être citoyen, c'est accepté de jouir de droits et d'accepter des devoirs.

Les Séances du Conseil Municipal sont publiques

Participer à la vie de la Cité, c'est d'abord s'informer pour pouvoir approuver et éventuellement critiquer démocratiquement les orientations, projets, décisions des élus que l'on s'est donnés. Nous le répétons, le vote c'est donner son pouvoir à un autre citoyen mais aussi, comme tout mandat, il appartient à celui qui donne mandat de vérifier comment le mandat est exécuté !

D'un autre côté, les élus doivent en permanence sentir que leurs concitoyens veillent avec bienveillance et sérieux sur les projets et la gestion de leur ville.

C'est pour cela que nous insistons, depuis des années, pour inciter nos concitoyens à assister aux réunions des conseils municipaux.

Suivez ainsi l'activité de la Ville des Sables d'Olonne.

 

Le Maire, Yannick MOREAU, propose, pour ce Conseil Municipal, un menu très copieux avec pas moins 49 points à l'ordre du jour.

Seront passés en revue et en débat les résultats comptables de l'année 2022 ainsi que le point sur quelques uns des grands projets : groupe scolaire René-Guy CADOU, le plan local d'habitation PLH de l'Agglomération, la politique foncière, des acquisitions foncières, des projets sur le nautique, l’aménagement du front de mer...

C'est donc une  une séance tés importante qui peut permet à chacun d'être informé sur la vie de sa cité et sur les projets en cours ou envisagés et sur la situation financière de la ville donc de savoir comment ont été utilisés ses impôts.

 

L'ORDRE DU JOUR COMPLET

 

LES SABLES D'OLONNE : CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 27 MARS 2023
LES SABLES D'OLONNE : CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 27 MARS 2023
LES SABLES D'OLONNE : CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 27 MARS 2023
Partager cet article
Repost0
20 mars 2023 1 20 /03 /mars /2023 14:00
UN CÉLÈBRE SYMBOLE DU TRAVAIL

UN CÉLÈBRE SYMBOLE DU TRAVAIL

 

 

 

 

 

LE DROIT AU TRAVAIL ET LES SANCTIONS PRIVATIVES DE LIBERTÉ

 

Nos anciens pénalistes avaient pour coutume de dire que la privation de liberté que constitue l’incarcération est assortie d’une autre perte de liberté non dite qui est la perte du droit de travailler. Le juge enferme un individu fautif pour le priver du droit de travailler.

Le préambule de la Constitution de 1948 inclus dans notre Constitution de 1958 stipule cette phrase porteuse d'espoir : « Chacun a le devoir de travailler et le droit d'obtenir un emploi. »

Ce psychodrame de la réformette des retraites que nous subissons a donné l’occasion à des penseurs et élus de remettre en cause la notion même du devoir de travail puisque passer de 62 à 64 ans parait à nombre (?) de nos concitoyens une montagne infranchissable. Dans le projet de loi, pour certains salariés, pour des  causes de pénibilité, de maladies, de conditions exceptionnelles...un départ aménagé avant 62 ans est déjà aménagé.

Ceci atteste déjà de la vanité des auteurs du texte projet de loi dite à tort réforme des retraites qui voudraient de vouloir tout régler par un seul texte soumis au Parlement.

 

CONDAMNONS FERMEMENT LE DROIT  À LA PARESSE PRÔNÉ PAR MADAME SANDRINE ROUSSEAU

Ces grands penseurs hors sols ont donc exposé des théories inquiétantes car irresponsables telles que le droit à la paresse, ou le parasitisme social.

Prenons le cas de Sandrine ROUSSEAU, enseignante dans l’Enseignement supérieur chargée de Recherche et mère de famille (3 enfants) et en plus maintenant députée Vert qui a dit  "Oui au droit à la paresse, oui au droit à la retraite à 60 ans" et qui donc défend aussi le parasitisme spécial.

Au nom de la liberté d’expression, nous lui laissons l’entière irresponsabilité de ses dires et le choix de leur nuisibilité sur le plan social et économique.

Mais, nous devons dénoncer ce comportement de la petite bourgeoise privilégiée qu'est Sandrine ROUSSEAU.

Par ses déclarations, elle insulte gravement ceux qui par millions se lèvent le matin pour aller travailler et ont tant de mal à joindre les deux bouts. Ceux-là voient leur juste rémunération amputée de charges sociales qui feront vivre les paresseux de Madame Sandrine ROUSSEAU!

Désolé; Madame Sandrine ROUSSEAU, il ne faut pas faire croire que les indemnités chômage sont un moyen pour les individus d’éviter de travailler !!

De plus, vos dires constituent un délit d’incitation à la fraude et au hold-up sur les fonds des institutions qui gèrent les organismes sociaux du chômage, santé, assurance maladie...

Les déclarations de Madame Sandrine ROUSSEAU constituent donc l’expression répréhensible de la démagogie de bas étage qui vise à tromper un peuple déjà très à la peine.

Puisque Madame le la députée annonce aussi le droit au « parasitisme social », nous lui rappelons la définition du mot parasite : « organisme animal ou végétal qui se nourrit strictement aux dépens d'un organisme hôte d'une espèce différente, de façon permanente ou pendant une phase de sa vie »

Madame le, la députée, faites un peu d’introspection ou d’auto-critique...vos larges moyens d’existence ne sont-ils pas aussi l’expression d’un certain parasitisme ?

À Suivre:

OUI AU DROIT AU TRAVAIL JUSQU’À 64 ANS VOIRE AU-DELÀ

Partager cet article
Repost0
15 mars 2023 3 15 /03 /mars /2023 15:31
ELLE COULE, ELLE COULE L'EAU DU COURS D'EAU DU TANCHET QUI IRA SE JETER DANS L'OCÉAN

ELLE COULE, ELLE COULE L'EAU DU COURS D'EAU DU TANCHET QUI IRA SE JETER DANS L'OCÉAN

 

 

 

 

LES MÉDIAS : ON NE PEUT PAS ET ON NE DOIT PAS LEUR FAIRE CONFIANCE

suite de :

https://www.olonnes.com/2023/03/il-pleut-sur-la-france.c-est-la-faute-du-changement-climatique.html

 

LA PRESSE ÉCRITE, LES JOURNAUX TÉLÉVISÉS ...VOUS ONT "INONDÉS" D'INFORMATIONS SUR LA SÉCHERESSE...CE QUI LEUR PERMETTAIT DE PARLER DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DONT ON CONNAIT FORT PEU DE CHOSES ET DE NE PAS PARLER DES CHOSES QUI GÊNENT QUE LES INFORMATEURS SONT PRIÉS DE TAIRE

 

Ainsi quasiment tous les médias sont condamnés à vous "bourrer le mou" et particulièrement ceux qui traitent l'information "à chaud". Les informateurs journalistes et autres  échotiers  parlent de sujets dont ils n'ont pas  le temps de vérifier les sources.

Ce sont trop souvent seulement les communiqués des Agences de Presse et sur ces communiqués ils brodent le nombre de minutes ou de lignes que leur rédaction leur a accordé.

"Bourrer le mou" est ainsi défini "Mentir pour tromper, tenter de duper ou d'escroquer quelqu'un ...",  le mou, en vieux françois, signifie "cerveau" !

Nous sommes donc tous plus ou moins des victimes de l'imprudence voire de la médiocrité des médias.

Certaines informations peuvent être même volontairement déformées pour des buts inavoués et ou inavouables. L'exemple type est actuellement l'orientation de l'information pour sortir de l'objectivité sur la loi dite déjà à tort "réforme des retraites"...déjà le titre est un demi mais gros mensonge comme nous avons pu l'expliquer ...après avoir lu et relu le projet de loi et même suivi un peu les débats à l'Assemblée Nationale et aussi au Sénat.

Au Sénat, nous pouvons dire par contre, que nous avons entendu des exposés tant sur le fon d que sur les procédures de très, très haut niveau...dont nous n'avons pu lire une seule ligne dans la presse que nous épluchons pourtant tous les jours

C'est un peu comme si consigne était donnée à des journalistes de mentir y compris par omission.

Mentez, mentez...il en restera toujours quelque chose !

Pourtant la France ne manque pas de bons voire d'excellents journalistes et chroniqueurs.

Aujourd'hui, ainsi nous devons subir un assaut des pessimismes qui noircissent toutes les informations : il faut du drame, du sang, de l'ignominie...tout ce qui est bien, beau sera donc sacrifié et occulté. À qui profite le crime ?

C'est pour cela qu'il est intéressant de tout faire pour sauvegarder ce qu'on appelle les réseaux sociaux qui drainent le meilleur comme le pire....enlevons le pire pour que demeure le meilleur  c'est un certain contre-pouvoir qu'il faut protéger.

 

SOUVENEZ-VOUS LA SÉCHERESSE UNE FAUSSE NOUVELLE AU MOINS POUR LA VENDÉE...LA PREUVE VOIR CI-DESSOUS LE NIVEAU DE REMPLISSAGE DES BARRAGES-RETENUES D'EAU

Les courbes comparatives des dix dernières années années ne peuvent mentir...au 12 mars 2023 le taux de remplissage des retenus est de 85,8 % ...au plus haut depuis 10 ans comme ce fut le cas pour la troisième fois de cette décennie!

Mais, ce n'est pas pour cela qu'il faut gaspiller ce bien précieux qu'est l'eau ! Gardons les bonnes habitudes.

Il y a certainement des régions où la pluviométrie de ces derniers mois est défavorable mais cela ne permet pas de tirer d'exemples de zones où la pluviométrie a été déficitaire cet hiver pour dire que toute la France est menacée de sécheresse terrible pour cet été. C'est pourtant ce qu'on a essayé de nous faire croire. Annoncer cela, c'est simplement mentir comme nous l'avons entendu sur TF1 au cours d'un Journal tout récent de 13 heures.

Peut-être que cette fausse nouvelle "intéresse" ceux qui attendent des subventions, ceux qui font du catastrophisme leur fond de commerce comme les écologistes politiques...mais c'est une fausse nouvelle !

Alors, gardons ou prenons l'habitude d'être circonspect sur toutes les informations, gardons notre droit d'analyse et de scepticisme, recoupons les sources d'information et surtout apprenons aux jeunes générations à garder prudemment du recul face au flot d’informations qui nous submerge...les informations c'est comme pour les déchets :  on en produit trop donc TRIONS !

 

EN ROUGE SURLIGNÉ LA COURBE 2023...ALORS LA SÉCHERESSE EN 2023 ?

EN ROUGE SURLIGNÉ LA COURBE 2023...ALORS LA SÉCHERESSE EN 2023 ?

Partager cet article
Repost0
14 mars 2023 2 14 /03 /mars /2023 22:24
UNE PARMI D'AUTRES CAMPAGNES

UNE PARMI D'AUTRES CAMPAGNES

 

 

 

 

LA DROGUE FAIT TOUJOURS MAL. NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS PAR CE FLÉAU QUI RONGE NOTRE SOCIÉTÉ

 

La lutte contre le trafic de stupéfiants est une priorité de l’action gouvernementale. Le trafic de stupéfiants est en effet un fléau qui détruit une part de notre jeunesse, constitue une économie parallèle dévastatrice et paralyse des quartiers entiers de la République.

Jean Castex, Premier ministre

 

MERCI À PIERRE PALMADE ET ARRÊTONS DE NOUS BOUCHER LES YEUX

MAINTENANT IL FAUT ATTAQUER LE MAL SOCIÉTAL DE LA CONSOMMATION DE DROGUES QUI GÉNÈRE TANT DE DRAMES

 

Nous pouvons remercier le bouffon Pierre PALMADE de la terrible démonstration dramatique qu’il vient de nous offrir.

Merci Pierre, mais avant, nous devons d’abord apporter aux victimes de l’accident dont il reconnait être responsable notre grande compassion et nos vœux de prompt rétablissement. Nous soutenons le courage qu’il faudra aux victimes pour affronter ce qui les attend.

La Maire de Paris à force de fermer les yeux comme les élus des grandes villes et maintenant ceux des villes moyennes sont devenus au sens pénal du terme des complices objectifs de la délinquance liée aux trafics. Ils sont, de par la loi, responsables de la Sécurité donc de la santé de leurs concitoyens.

 

FACE À UN FLÉAU NATIONAL UNE MOBILISATION NATIONALE

Mais il n’y a pas encore de prise de conscience collective du danger de la drogue comme nous l’avons ressentie et vécue dans la lutte contre l’alcoolisme et le tabagisme qui restent des causes nationales.

Pourtant, on voit passer quotidiennement dans tous les Tribunaux de France et de Navarre de jeunes trafiquants, de jeunes consommateurs qui glissent souvent par besoin du petit trafic au vol, parfois au meurtre volontaire ou involontaire.

De ce que nous venons de vivre, avec l'affaire PALMADE, on peut conclure que pour organiser cette lutte contre la drogue il faut admettre que dorénavant le temps de l’indulgence et du laxisme est révolu.

 

UNE AFFAIRE PÉNALE EXEMPLAIRE : LE DOSSIER PALMADE

Mais surtout maintenant il faut que, pour le dossier PALMADE, la Justice suive son cours en toute sérénité et avec dignité. Pas de justice spectacle. La Justice doit dire le droit, rien que droit mais tout le droit de manière exemplaire. Au Parlement de voir s'il faut améliorer les lois pour une vraie lutte efficace contre le fléau.

D’autre part, si Pierre PALMADE veut vraiment se réhabiliter il doit d’abord accepter d’être soigné. Car derrière toute addiction il y a un malade à soigner.

Puis, comme il est devenu un symbole, il doit lui-même dénoncer le scandale dont il est l’auteur et la victime. Il est condamné à lutter et dénoncer la libre circulation de toutes les drogues en commençant par ceux qui furent ses fournisseurs, les dénoncer en respectant le secret qui entoure toute affaire pénale.

 

CE DRAME PALMADE DOIT FAIRE COMPRENDRE QUE TOUTE PERSONNE QUI CONSOMME UNE DROGUE EST PRÉSUMÉE DANGEREUSE ET DONC MAINTENANT IL FAUT DÉCLARER LA GUERRE AU FLÉAU

Consommateurs de drogues qu’ils soient fils de petit bourgeois, d’avocat célèbre ou pas, de hauts fonctionnaires, sans logis, jeunes, vieux, étudiants en goguette ou travailleur...ils sont tous en danger et dangereux.

Il n’y a pas des drogues dures et des drogues douces...il n’y a que des drogues qui tuent, qui altèrent les facultés, qui font des lobotomisés. Par exemple, le cannabis même à petite dose conduit à l’addiction donc à la dangerosité et pire sa consommation par des adolescents altère définitivement leurs capacités. Ne parlons pas des dégâts causés par une absorption d’une drogue sur le fœtus !

Face à ce fléau, la Justice a son rôle à jouer puisqu’il y a des délits commis, Il faut que les juges appliquent la loi, rien que la loi mais la loi et il faudrait qu’ils rappellent aussi aux parents d’enfants mineurs compromis dans une affaire de drogue leurs responsabilités pénale et civile.

Les policiers de terrain BAC et autres qui sont amenés à suivre des audiences dans les tribunaux de leur ressort se plaignent trop souvent de l’indulgence pour ne pas dire du laxisme des magistrats.

Il ne faut pas mettre les Magistrats globalement en accusation. Ce qui peut paraitre du laxisme constaté et dénoncé découle tout simplement d’une part, du manque de magistrats et d’autre part, du manque de moyens de notre Justice : manque de personnels spécialisés, auxiliaires de justice, et pour les délinquants condamnés manque d’au moins 15 000 places dans les prisons où les addictions sont traitées.

La drogue est un fléau social qu’il faut soigner en priorité : investir dans la lutte contre toutes les drogues c’est investir dans la sécurité, dans la santé publique, dans l’éducation

Avec tout le mal qu’il a pu faire à cause de ses addictions dont celle de la drogue Pierre PALMADE peut (ou doit) devenir le symbole de la lutte contre toues les drogues...ce serait un grand bien.

 

À QUAND UN PLAN DE PRÉVENTION CONTRE TOUTES LES ADDICTIONS ET PARTICULIÈREMENT CONTRE TOUTES LES DROGUES ?

L’ALCOOL, LE TABAC MÊME ENCADRÉS CONTINUENT À FAIRE DES RAVAGES.

MAIS N’OUBLIONS PAS QUE LE LAXISME QUI A AINSI PRÉVALU AVANT LEUR ENCADREMENT A COUTÉ TELLEMENT D’EFFORTS. ET QUE CE N’EST PAS ENCORE GAGNÉ !

 

SOYONS RAISONNABLES ÉVITONS DONC LA LIBÉRALISATION DU CANNABIS ET DES OPIACÉES

Partager cet article
Repost0