Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 février 2022 1 28 /02 /février /2022 12:09
N'EST-ELLE PAS BIEN À SA PLACE ? ...À VOUS DE RÉPONDRE

N'EST-ELLE PAS BIEN À SA PLACE ? ...À VOUS DE RÉPONDRE

UN MODE D'EXPRESSION DE LA DÉMOCRATIE LOCALE : LA"VOTATION" OU CONSULTATION LOCALE

suite de :

https://www.olonnes.com/2022/02/votation-aux-sables-d-olonne-a-partir-de-demain-25-fevrier-2022.html

 

LES SABLES D'OLONNE VIVENT UNE CONSULTATION CITOYENNE  LOCALE : LA MUNICIPALITÉ DEMANDE SON AVIS À LA POPULATION SABLAISE SUR LE DOSSIER DE LA STATUE SAINT MICHEL

 

Il ne faut donc pas confondre "consultation locale" et "référendum": le résultat de la première est un simple avis, le résultat du second est une décision qui s'impose.

Certes, on a coutume de parler de votation mais c'est en Suisse que vit la votation...En effet, en Suisse, le terme "votations" désigne les référendum d’initiative populaire  qui sont organisés trois ou quatre fois par an sur des questions relatives à la politique fédérale, cantonale ou communale. Les autorités sont alors dans l'obligation d'appliquer le résultat de la votation.

Rien à voir avec ce qui se passe en France où le législateur limite toujours la portée et les possibilités d'initiative de référendum et consultations populaires qui sous tendent donc que le résultat du vote s'impose.

Par contre, la consultation citoyenne locale est prévue par la loi (loi du 13 août 2004) et elle est très fréquemment  utilisée.

Sa définition est simple et ouverte : il y a  "consultation citoyenne" lorsqu'un élu, un groupe d'élus, une collectivité ou même l'Etat, demande l'avis d'une partie ou de l'ensemble de ses administrés sur un sujet précis, afin de connaître leur opinion, leurs attentes, leurs besoins. C'est simplement bien un "avis" qui est demandé.

 

UNE MAUVAISE ACTION IRRESPONSABLE ET SECTAIRE DE  LA "LIBRE PENSÉE"

 

Certes, par les temps qui courent, pour la Municipalité des Sables d'Olonne, il y a autre chose à faire que de se pencher sur le sexe des anges et des archanges.

Pourtant, c'est ce à quoi la Fédération de la Vendée de la Libre Pensée oblige la ville des Sables d'Olonne à faire suite à sa saisine du Tribunal Administratif de Nantes pour demander le déboulonnage de cette œuvre d'art qu'est la statue de Saint Michel érigée, en 2018, sur le parvis de l'Église Saint Michel, après une longue pérégrination.

Réactiver ce qui fut au début du vingt-et-unième siècle une véritable guerre est faire preuve de sectarisme et d’irresponsabilité.

En effet, un très large consensus pourtant s'était révélé pour que cette statue soit implantée sur son site actuel d'où la Justice veut la déboulonner.

Cela n'était pas du goût de quelques libres penseurs vendéens qui, de plus, ne sont pas sablais. Ils se sont attaqués à cette œuvre d'art qui avait trouvé sa place sous le règne de l'Ancien Maire sans que personne personne ne s'y oppose....

Paradoxe : le site mis en cause aujourd'hui fait partie du domaine public parce qu'il fut récemment cédé au domaine public de la commune par le diocèse pour sécuriser les abords de l'Église et le carrefour dangereux !

On peut, à juste titre et sans remettre en cause cette première décision (donc réformable) de la Justice, compte tenu du passé de la statue patronne du quartier Saint Michel et de l'Église et de l'antériorité du site attenant à l'Église  et se demander sérieusement ce qui a pu dicter cette décision de Justice.

Mais alors qu'est venue donc faire la Justice pour réussir à générer ce qui devient une belle polémique inutile et d'un autre temps ? Nous n'avons pas trouvé une réponse satisfaisante dans le texte du jugement.

Il fallait donc que la vox populi tranche en toute sérénité...sablais... allez voter ! merci pour la quiétude que nous retrouverons après ce vote !

 

À SUIVRE..

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 23:08
LE PRÉSIDENT MACRON : LE MÉPRIS

LE PRÉSIDENT MACRON : LE MÉPRIS

 

 

17 MILLIONS DE MALTRAITÉS QUI SONT, SELON L’EXPRESSION DU PRÉSIDENT MACRON, « CEUX QUI NE SONT RIEN !»

 

Nous avions commencé notre propos avant que notre Président MACRON ne lâche sa phrase insupportable sur les non vaccinés.

Nous voulons rappeler à tous nos concitoyens qu’il existe une catégorie de citoyens maltraités par le Chef de l’État : 17 millions de retraités « ceux qui ne sont rien » comme l’a dit le Chef de l’État, ces 17 millions de silencieux, besogneux, généreux dont le rôle social n’est pas pris en considération et et qui savent maintenant qu'ils sont méprisés.

 

DES REGRETS PRÉSIDENTIELS TARDIFS MAIS PAS UN GESTE JUSTICE N’A PAS ÉTÉ FAIT...MÊME PAS DE PROMESSES

 

Certes, le 17 décembre 2021, le Président Macron a publiquement regretté l’arrogance de ses propos mais il n’a pas annoncé le moindre geste concret qui aurait attesté sa bonne foi et sa compréhension de l’injustice qui pèse sur les retraités :

 

  • Le mépris terrible affiché à leur égard,
  • Leur rôle social, leur dévouement sans bornes non reconnus,
  • L’abandon des projets concernant le risque dépendance,
  • Le matraquage sur leur niveau de vie avec, en 2018, une hausse de la CSG , le blocage puis la sous-revalorisation de leurs pensions par rapport à la hausse du coût de la vie en 2021 +3.4%

 

Pourtant, ces retraités ils ont beaucoup travaillé...très souvent plus de 40 heures par semaine. ! Ils ont cotisé pour financer leurs caisses de retraite. Ils payent leurs impôts, assument les coups durs que subissent trop souvent leurs enfants et petits-enfants...

 

Le mépris présidentiel vient de se tourner avec violence contre les non vaccinés. Il a tué ainsi l’espérance des français d’avoir un Président repenti publiquement dans sa confession du 17 décembre 2021, d’avoir un Président de tous les français, qui sait écouter.

 

Pour les retraités forts de leur expérience de ce quinquennat il n’y a vraiment rien à espérer d’un Président qui les méprise.

 

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 17:31

POUR  INFORMATION


Objet: Programme semaine bleue 2021 Les Sables d'Olonne Agglomération.



Bonjour,


Pour information et diffusion autour de vous, veuillez trouver ci-joint le programme de la semaine bleue, semaine nationale des retraités et personnes âgées.

 

Vous en souhaitant bonne réception,

 

Bien cordialement,

De: Manon REY <manon.rey@lessablesdolonne.fr>
 

 

 

LES SABLES D'OLONNE : LA SEMAINE BLEUE
LES SABLES D'OLONNE : LA SEMAINE BLEUE
Partager cet article
Repost0
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 17:54
LES SABLES D'OLONNE FORUM DES ASSOCIATIONS 3 et 4 SEPTEMBRE  2021
LES SABLES D'OLONNE FORUM DES ASSOCIATIONS 3 et 4 SEPTEMBRE  2021
Partager cet article
Repost0
20 mai 2021 4 20 /05 /mai /2021 20:57
JACQUES LOUIS, PRÉSIDENT DE CACO, LORS DU GRAND DÉBAT

JACQUES LOUIS, PRÉSIDENT DE CACO, LORS DU GRAND DÉBAT

  LE 16 MAI 2019, JACQUES LOUIS, PRÉSIDENT DE L'ASSOCIATION CACO, ET SON AMI ÉMILE  VALLÉE, ÉTAIENT VICTIMES D'UNE INFORTUNE DE MER.

 

Jacques était attachant, généreux, dévoué. C'était un homme généreux, juste et débordant de don de soi et de bon sens.

Il a toujours répondu présent aux appels qui lui étaient faits par ses amis qu'il a su entraîner dans la défense de  justes causes locales : la marche vers la fusion des communes du Pays des Olonnes, la route littorale, le sens civique...il a fait partager sa passion pour le foot en entraînant tant de jeunes.

Partager des activités avec Jacques ne pouvait pas laisser indifférent. Nous le remercions pour tout ce qu'il a pu nous apporter.

À sa famille, nous adressons nos pensées amicales de soutien.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 10:18
LA MAIRIE DES SABLES D'OLONNE

LA MAIRIE DES SABLES D'OLONNE

LES SALLES MUNICIPALES ENCORE FERMÉES 

LA VILLE DES SABLES D'OLONNE COMMUNIQUE :

 

A la suite de l'intervention, le jeudi 7 janvier dernier, de M. Jean CASTEX, Premier Ministre, nous vous informons que les salles multi-activités demeurent fermées aux associations et aux particuliers pour leurs activités habituelles.

Par ailleurs, les animations en extérieur de plus de six personnes restent proscrites. 

Le service vie associative, et sport et nautisme (pour les équipements sportifs) sont à votre écoute pour toutes vos questions et demandes complémentaires au 02.51.23.16.00 ou par courriel à vie.associative@lessablesdolonne.fr

Sachant pouvoir compter sur vous et restant à votre disposition, je vous prie d'agréer, Mesdames, Messieurs, les Présidents et Responsables associatifs, l'expression de mes respectueuses salutations.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2020 1 23 /11 /novembre /2020 22:30
UNE PAUVRETÉ INDIGNE DE LA FRANCE ET CRIANTE

UNE PAUVRETÉ INDIGNE DE LA FRANCE ET CRIANTE

 

LE RAPPORT DU SECOURS CATHOLIQUE SUR LA PAUVRETÉ EN France (2019) NOUS INTERPELLE TOUS

 

La période que nous vivons va malheureusement augmenter la « misère » en France. Toutes les familles touchées par les mesures de fermetures, chômage partiel…voient et vont voir leurs ressources diminuer

Aussi nous allons tenter un examen sommaire du rapport du Secours Catholique qui fait un bilan annuel de la pauvreté à partir de ses observations sur le terrain (1.400 000 personnes ont rendu une visite aux accueils Secours Catholiques) :

https://www.secours-catholique.org/sites/scinternet/files/publications/rs20-bd.pdf?utm_source=sfmc&utm_medium=email&utm_campaign=%5bEmail_Informatif%5dRapport_Statistiques_Grandpublic_20201117_v2&utm_content=rapport_stat_2020&utm_id=557730&sfmc_id=206101763

Une personne est considérée comme pauvre si ses revenus mensuels sont inférieurs à 1 063 euros par mois. Ce montant équivaut à 60% du revenu mensuel médian des Français. Mais, la pauvreté c’est « avoir faim ».

Extraits de l’Éditorial de ce rapport :

 

« Avec la crise sanitaire, la France a ouvert les yeux sur une réalité qui passe d’ordinaire sous les radars : des familles, des personnes seules, des jeunes ont besoin de l’aide alimentaire pour ne pas avoir faim.

À en croire le ministre de la Santé et des Solidarités, en cette fin 2020, 8 millions de personnes ont à subir cette humiliation.

12% de la population.

Huit fois plus que dans les années 1980 »

Ne disons plus que notre pays est riche et juste. Il faut agir et réagir.

Ce drame silencieux de la pauvreté et de la misère, les bénévoles du Secours Catholique le côtoient au quotidien.

« L’aide pour pouvoir se nourrir demeure, après la demande d’écoute, la deuxième raison pour laquelle 1,4 million de personnes se tournent vers nous chaque année. »

La cause est simple : c’est l’insuffisance des revenus

Or, ceux-ci vont encore diminuer en 2020 avec la crise sanitaire, les suppressions de postes, l’emploi précaire et le chômage partiel… »

 

LA PAUVRETÉ

Extrayons de ce rapport les chiffres principaux repères, indicateurs de la pauvreté.

Le revenu moyen des personnes accueillies par le Secours Catholique est de 537€ (un ménage : 733 €)

Pour un ménage, le montant médian des dépenses pré-engagées en début de mois s’élève à 604 € par mois. Ce, sont avant tout, le logement (440) les dépenses énergie et eau (103). Les APL sont donc une aide indispensable pour survivre.

Il faut donc ajouter à ces dépenses incompressibles les dépenses de santé, de transports, d’hygiène…

Mais, retenons que 4 ménages sur 10 qui se présentent aux accueils du Secours Catholique sont dans l’incapacité de couvrir leurs dépenses alimentaires quotidiennes, avec ce qu’il leur reste pour vivre... ou plutôt pour survivre.

 

DES SOLUTIONS : PLUS DE MOYENS HUMAINS, PLUS DE SOUTIEN FINANCIER

En France, en 2020, il est impossible de passer sous silence à côté de ce très grave problème humain.

Il faut une impulsion comme celle qu’a pu donner l’Abbé Pierre le fondateur des ex « chiffonniers d’Emmaüs s » devenus Emaus « emmaus-france.org »

Le Président de la République a déclaré la guerre à Covid-19, il doit donc être possible de déclarer la guerre à la pauvreté, ou au moins plus concrètement de décréter une mobilisation contre l’injuste et cruelle pauvreté.

La misère ne se compte pas en chiffres. Car, elle est reste souvent cachée. Il faut mettre en œuvre effectivement un plan souple, des structures spontanées fondées sur le bénévolat pour éradiquer ce qui n’est franchement pas tolérable : la pauvreté et la misère sociale.

Elles sont le reflet occulté d’une crise profonde de la société : en France, il y a de la richesse et il y a l’extrême pauvreté. Il y a des dépenses somptuaires et pas forcément nécessaires…

Les Associations comme le Secours Catholique manquent de bras et, bien sûr, de moyens.

Mais positivons face à ce drame : il y a aussi une armée de bénévoles (ils sont pas moins de 66 000 pour le seul Secours Catholique). Ils ne seront pourtant jamais assez nombreux face à cette pauvreté qui nous entoure. Rejoignez les bénévoles des organismes, apportez votre contribution.

Il y a aussi l’« armée» » des volontaires mobilisables qui vont faire leur Service Civique Universel qui pourraient (ou devraient) intervenir. Une occasion unique de SERVIR ET DE S’ENRICHIR LE CŒUR.

N’hésitez pas à parler de cet appel, à diffuser l’information : faisons barrage à la PAUVRETÉ ! Mobilisons les bonnes volontés. Il ne faut pas attendre.

 

OUI, IL Y A BIEN UNE MACHINE À METTRE EN ROUTE, D’URGENCE, POUR ÉCRASER OU AU MOINS ATTÉNUER LA PAUVRETÉ CROISSANTE QUI VA SÉVIR DANS LA PÉRIODE POST COVID.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2020 3 14 /10 /octobre /2020 22:51
LES GILETS JAUNES : UN AVERTISSEMENT

LES GILETS JAUNES : UN AVERTISSEMENT

 

NOUS AVONS TOUS TOUT INTÉRÊT À AVOIR DES CORPS INTERMÉDIAIRES EN BONNE SANTÉ

 

Qu’est-ce que les « corps intermédiaires » ?

Notre définition du corps intermédiaire dans la société actuelle un peu polémique est celle-ci : « C’est l’intermédiaire entre le citoyen individu, isolé, taillable et corvéable à merci et l’État tentaculaire impersonnel, anonyme, broyeur parfois de l’individu. »

Pour nous, un corps intermédiaire naturel est celui qui fonctionne dans les deux sens. Il protège l’individu de la tentation de toute puissance de l’État ou d'une autre structure mais il est aussi celui qui va négocier avec l’État ou ses représentants et faire passer les messages à ses membres.

Plus objective (?)voilà la définition de Wikipédia : « Les corps intermédiaires, héritiers des corps de l'Ancien Régime, sont des groupes sociaux, situés à un niveau intermédiaire entre l'individu et l'État, indépendants et autonomes, constitués naturellement ou par accord délibéré en vue d'atteindre un objectif collectif ( ex. : partis politiques, entreprises et syndicats ...) »

Les états totalitaires n’ont pas besoin de corps intermédiaires surtout si ceux-ci montrent une hostilité à leur égard. Ils ont plutôt tendance à vouloir les supprimer ou à se les approprier…les « acheter » pour les avoir à leur botte. À défaut, ils créent des syndicats maison et des structures du type association à leur entière dévotion.

Citons pour la France les deux principaux corps intermédiaires : les partis politiques et les syndicats reconnus comme les 5 grandes centrales syndicales (CGT, CFTC, FO, CADRES CFE, CFDT).

Pour les syndicats, ils sont fatigués, à la dérive et ils ont perdu leur représentativité qui était leur légitimité.

Ils sont sous perfusion dépendant financièrement de subventions publiques…ils ne sont donc plus indépendants et leurs dirigeants en sont bien conscients …leur objectif est aujourd’hui de survivre mais sans se remettre en cause !

Quant aux partis politiques, c’est le grand malaise, la débâcle…pour s’en apercevoir il suffit de se remémorer les pourcentages d’abstentions aux élections et nous n’avons pas vu le pire comme cela est annoncé par les dernières élections partielles.

Mais il en existe aussi d’autres corps intermédiaires : les associations, les ordres, les unions patronales, les chambres de commerce…on a même dit et écrit que les sondages étaient des corps intermédiaires !

Ils sont tous aussi à la peine.

 

ALORS EST-CE LA FIN DES INDISPENSABLES CORPS INTERMÉDIAIRES ? ATTENTION, LA NATURE A HORREUR DU VIDE !

 

Va-t-on entrer dans une ère de la démocratie directe ? Plus de Parlement, plus de grandes consultations-négociations État corps intermédiaires citoyens avec un cérémonial de déclarations fracassantes ou ridicules…et des résultats surprenants en trompe l’œil ? La démocratie directe à tous les niveaux…c’est aussi ingérable qu’irréaliste.

Le Président de la République actuel à eu tendance à son arrivée au pouvoir à ignorer les corps intermédiaires, voire à les affaiblir. Certes, il avait la partie facile…élu sans le concours d’un parti politique, il ne leur devait rien. Quant aux syndicats dits représentatifs justement leur représentativité n’est plus ce qu’elle fut. Il fallait donc réformer les retraites…sans les corps intermédiaires…on a vu le résultat : une réforme nécessaire est passée aux oubliettes.

Emmanuel MACRON qui a contourné les corps intermédiaires a eu une réponse des français dont il a du mal à se remettre et qui s’appelle « les gilets jaunes »…il a du faire de la démocratie presque directe avec le Grand Débat pour le sauver de sa grande peur. Il a été sur le terrain…ce fut un échec pour lui Président et pour ceux qui ont participé à ces réunions fantasques et au Grand Débat National !

Mais les « gilets jaunes » première mouture ce fut le remplacement des corps intermédiaires par la « vox populi », par la rue, puis ce fut la récupération par les extrémistes, eux, dans la rue  !

C’est la preuve pour un pays d’une part, du besoin impératif de corps intermédiaires et d’autre part, du danger de l’extrémisme dès que les corps intermédiaires ne peuvent plus jouer leur rôle.

 

POUR PRÉSERVER L’AVENIR DES DÉMONS EXTRÉMISTES LA France DEVRA ÉLABORER UNE REFONDATION DES CORPS INTERMÉDIAIRES AVEC, EN PRIORITÉ, LES PARTIS POLITIQUES ET LES SYNDICATS DE SALARIÉS…

CELA DÉPEND DONC DU RÉVEIL CITOYEN QUI DEVRA METTRE SUR LA TOUCHE DES APPARATCHIKS QUI DÉFENDRONT LEURS FAUTEUILS DORÉS ET DES CITOYENS QUI IRONT AU BOUT DE LEUR DÉMARCHE EN ÉLISANT DES TÊTES NOUVELLES !

Partager cet article
Repost0