Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 12:16
L'ARCHANGE AVAIT CONQUIS SA PLACE...LAISSERONS-NOUS FAIRE CEUX QUI LUI EN VEULENT ?

L'ARCHANGE AVAIT CONQUIS SA PLACE...LAISSERONS-NOUS FAIRE CEUX QUI LUI EN VEULENT ?

 

LA MUNICIPALITÉ SABLAISE S'ORGANISE POUR QUE LA PLACE DE LA STATUE DE SAINT MICHEL SOIT DÉBATTUE DÉMOCRATIQUEMENT

Une "votation" est envisagée.

LA STATUE DE SAINT MICHEL DOIT DEMEURER DEVANT L'ÉGLISE SAINT MICHEL : LA PAROLE AUX SABLAIS
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 20:10
LES  26 PAYS DE L'UNION EUROP2ENNE

LES 26 PAYS DE L'UNION EUROP2ENNE

 

ATTENTION AUX MAUVAISES SURPRISES QUE PEUT NOUS RÉSERVER CETTE PRÉSIDENCE

 

C’est bien dommage mais il faut hélas constater qu’en ce début d’année il n’y a pas que de bonnes nouvelles en préparation.

 

LES RÈGLES DU DROIT EUROPÉEN L’EMPORTENT SUR CELLES DU DROIT FRANÇAIS
 

Pour ceux qui ont un doute sur cette réalité il suffit de lire, par exemple, les décisions des conseils de prud’hommes français fondées sur le droit européen qui ainsi bloque l’application du barème des indemnités fixées par la loi française dite loi MACRON !

Pour les incrédules voir par exemple :

https://www.formation-dialogue-social.com/9632/la-cour-dappel-de-paris-ecarte-le-bareme-macron

 

LE DANGER QUI MENACE LA SOUVERAINETÉ FRANÇAISE : LE POUVOIR LÉGISLATIF ABANDONNÉ À UNE TECHNOCRATIE EUROPÉENNE IRRESPONSABLE

Pour cause d’élections présidentielles et législative, le Président MACRON ne disposera en réalité que de 3 mois pour faire passer en catastrophe une foultitude de textes parfois très complexes (voir nos prochains articles).

Comment et à quel prix le Président MACRON en quête de reconnaissance des français va-t-il tenter de transformer sa Présidence en marche personnelle triomphale en s'attribuant le déblocage des dossiers importants qui restent sans décisions européennes ?

Le programme ambitieux de décisions européennes annoncé par le Président MACRON pour sa présidence peut bouleverser les règles qui régissent nos institutions, nos modes de vie...sans que le Parlement français, les organes consultatifs...n’aient leur mot à dire...ce sera le pouvoir technocratique sans réel contrepouvoir. On connait trop les faiblesses du Parlement européen, la toute puissante Commissions européenne...et les réticences des citoyens des états membres vis à vis des institutions européennes. Va-t-on vers un régime fédéral ou un régime bâtard avec des membres intégrationnistes et des membres associés ? 

Les citoyens français, les entreprises, les institutions peuvent craindre le pire et sur certains points peut-être le meilleur. Pour l'instant, la répartition des compétences entre les institutions européennes et celles des 26 états membres n'est pas claire. Cette situation ambiguë et complexe ne pourra pas durer. Un brexit déstabilisateur, cela suffit.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2022 7 02 /01 /janvier /2022 22:34
MAIS, POURQUOI DONC DES DÉCISIONS PROVOCATRICES QUI DIVISENT ?
L'EUROPE OU LA FRANCE ? POURQUOI PAS LES DEUX ?

L'EUROPE OU LA FRANCE ? POURQUOI PAS LES DEUX ?

DES PROVOCATIONS AU MOMENT DES VŒUX : MAUVAISES AUGURES POUR UNE CAMPAGNE  ÉLECTORALE QUI MÉRITE DE LA SÉRÉNITÉ POUR ÊTRE MOBILISATRICE

 

Ce début d’année nouvelle se présente sous les auspices de deux incompréhensibles provocations imputables au Président MACRON suggéré autoproclamé candidat à sa succession. Ce sont coup sur coup deux insultes aux fortes convictions choquées de nombre de citoyens.

 

LA LÉGION D’HONNEUR D’AGNÈS BUZYN : « C'est une provocation » titre « LE Midi Libre »

Il faut savoir :

- que l’ex ministre de la santé, le 20 janvier 2020, a démissionné de son poste de ministre de la santé en plein première grosse crise Covid. « Nous sommes en guerre » a dit le Chef de l’État le 16 mars 2020 et le chef d’état-major des armées combattant le Covid avait déjà déserté quelques jours plus tôt !

Mais alors, quel mérite exceptionnel reconnaitre ce 1er janvier 2022 à Madame Agnès BUZYN la déserteuse ? L’attribution de la Légion d’honneur récompense les mérites éminents rendus à la Nation.

La Légion d'Honneur est la plus haute distinction française. Alors pourquoi l’attribuer à une personne sur laquelle pèse des présomptions de délits en cours d’examen devant la Justice du pays :

  • La dite ministre de la Santé est mise en examen par la Cour de Justice pour « abstention volontaire de prendre les mesures propres à combattre un sinistre » et « mise en danger de la vie d’autrui »,
  • Lors de sa nomination comme ministre de la santé, le couple Buzyn-Lévy a été soupçonné de prise illégale d’intérêts et ceci est grave compte tenu de la situation de Monsieur Yves Levy président directeur général de cette institution nommée l’Inserm (institut national de la santé et de la recherche scientifique) et néanmoins ouvertement et publiquement ennemi personnel du Professeur RAOULT...

Même s’il y a présomption d’innocence, cela fait beaucoup à l’encontre d’une personne qui va se trouver honorée de la plus haute distinction française.

Si Madame Agnès BUZYN mérite la légion d’honneur il aurait été opportun dans le contexte que nous décrivons d’au moins différer sa nomination dans l’Ordre de la légion d’honneur.

Pire que penser de sa nomination à un poste de direction de l’OMS qui n’a pu se faire sans l’accord des Services de la Présidence de la République ?

Quel manque de respect pour les magistrats de la Cour de Justice qui ainsi sont victimes de pressions de la part du pouvoir exécutif !

 

LE DRAPEAU EUROPÉEN SOUS L’ARC DE TRIOMPHE ET DISPARITION DU DRAPEAU DE LA NATION FRANÇAISE

Le drapeau européen sous l’Arc de Triomphe, pourquoi pas ? Le Président Sarkozy en 2008 avait bien fait cohabiter sous l’Arc de Triomphe le drapeau européen et le drapeau français. Personne ne s’en était ému.

Sous l’Arc de Triomphe, en ce 1er janvier 2022, flottait le seul drapeau européen...était-ce raisonnable pour le symbole fort que représente ce monument qui abrite le « Soldat inconnu » ? Le drapeau de la Nation est passé aux oubliettes...jusqu’au réveil bruyant de la politique et particulièrement en la personne de candidat(e)s à la Présidentielle.

Ce jour, le drapeau immense a retrouvé sa place et il est bien seul à flotter au-dessus de la tombe du soldat inconnu.

Cette initiative malheureuse, provocatrice ou irréfléchie a heurté non seulement les « patriotes » français mais aussi nombre de français qui n’aiment pas ce mélange des genres.

N’oublions pas la souffrance subie par la France humiliée lorsque le drapeau nazi a été déployé sur l’Arc de triomphe pour symboliser la défaite de notre pays face à l’Allemagne nazie.

 

L'ARC DE TRIOMPHE EN A VU D'AUTRES QUI ONT FAIT PLUS MAL AUX FRANÇAIX

L'ARC DE TRIOMPHE EN A VU D'AUTRES QUI ONT FAIT PLUS MAL AUX FRANÇAIX

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 13:40
IL NOUS FAUT ENSEMBLE RÉUSSIR CETTE ANNÉE 2022 : RENDRE LE POUVOIR AU PEUPLE ET FAIRE QUE CELUI-CI SOLIDAIREMENT CROIT EN LUI

IL NOUS FAUT ENSEMBLE RÉUSSIR CETTE ANNÉE 2022 : RENDRE LE POUVOIR AU PEUPLE ET FAIRE QUE CELUI-CI SOLIDAIREMENT CROIT EN LUI

L'ÉCHEC DU PRÉSIDENT MACRON ET LA FIN D'UN RÈGNE SANS PARTAGE, HORS SOL, AGGRAVÉ PAR DES CRISES DU POUVOIR ET DES CRISES SANITAIRES

 

Il y a le mystère MACRON...il y a 5 ans on espérait le sursaut du pays qu’il nous promettait. Les français ont cru aux promesses et ils sont déçus et désabusés. À la place d'une "France Nouvelle" promise le peuple français constate tout autre chose et c'est la grande désillusion. En 2022, la majorité des français écœurés se détourne de tout ce qui touche à la politique...pourtant ce sont toujours eux qui détiennent la  souveraineté du pouvoir : les politiques n’en sont que les dépositaires temporaires.

Selon la Constitution la devise de la République demeure  « Liberté, Égalité, Fraternité » et le fondement du pouvoir demeure aussi, au moins en théorie, :"le  gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple".

La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum."

 

POUR UNE FIN DES DÉSILLUSIONS EN 2022 : EN DÉMOCRATIE ON NE PEUT VOULOIR LE BONHEUR D'UN PEUPLE SANS SON ACCORD

Aussi, nous voudrions, en ce jour des vœux, pour espérer une réconciliation des français avec leurs dirigeants actuels et avec ceux qui leur succéderont vous faire partager l’avis sur ces vœux présidentiels d’hier soir de l’éditorialiste  Nicolas GAUTHIER afin de ne pas retomber dans la désillusion collective :

« Il y a cinq ans, Emmanuel Macron incarnait le monde de l’avenir ; ce soir, il joue une carte de la préservation du passé, surtout le sien, celui du grand œuvre qu’il assure avoir bâti pour notre bien : « Je continuerai toujours à vous servir. » Comme s’il se voulait roi, incarnant la verticalité du pouvoir, comme s’il était déjà réélu.

Pour ce faire, ordre nous est donc donné de demeurer « du côté de la vie » et de « la bienveillance ». Au passage, il a tout de même trouvé le temps de nous souhaiter une bonne année. Cette dernière commence mal. »

NE PAS OUBLIER CES PROMESSES OUBLIÉES PAR CEUX QUI LES ONT FAITES

NE PAS OUBLIER CES PROMESSES OUBLIÉES PAR CEUX QUI LES ONT FAITES

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2021 6 18 /12 /décembre /2021 12:34
TRIONS PLUS ET MIEUX !

TRIONS PLUS ET MIEUX !

 

ARRÊTER "LE TOUJOURS PLUS" DE PRODUCTION DE DÉCHETS

 

Lors du vote des budgets 2022 de l’Agglomération la fixation du taux d’imposition de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères dite TOEM a été l’occasion d’aborder le problème de société de la gestion des déchets.

Nous avons été trop facilement habitués à avoir une civilisation qui générait de plus en plus de déchets de toutes sortes.

Mais les collectivités responsables se sont aperçues qu’on ne peut entasser des montagnes de déchets, qu’on ne peut en enfouir des millions de tonnes avec des produits polluants, qu’on ne peut bruler en vrac impunément des déchets, qu’on ne peut exporter...le tout sans générer des pollutions des sols et sous-sols, de l’atmosphère, des eaux...

Il fallait se rendre à la raison : gérer nos déchets était une exigence vitale.

Mais gérer la chaine depuis la production des déchets en passant par la collecte, le stockage, puis le traitement a un coût et on ne peut et on ne doit pas faire n’importe quoi.

 

UNE POLITIQUE DES DÉCHETS : EN PRODUIRE MOINS, TRIER POUR FACILITER LE RECYCLAGE, TRAITER SANS POLLUER...

Il fallait arrêter le massacre !

Il faut donc modifier les comportements individuels et mettre en œuvre des techniques de plus en plus sophistiquées donc de plus en plus coûteuses pour collecter, traiter, éliminer...

La compétence déchets a été confiée aux collectivités locales puisqu’il s’agit d’un problème local de santé publique, de sécurité et que la source principale de production des déchets est par nature locale (sauf exceptions).

Pour financer ces charges, les collectivités bénéficient d’une recette : la TOEM que le citoyen paye avec sa taxe foncière et dont le taux est fixé par les collectivités locales.

 

POUR L’AGGLOMÉRATION DES SABLES D’OLONNE LA TOEM « RAPPORTE » PRESQUE 10 MILLIONS D’EUROS ET UNE POLITIQUE DE RÉDUCTION DE LA PRODUCTION DES DÉCHETS EST ENCORE DIFFICILE À METTRE EN ŒUVRE

C’est encore une taxe collectée payée par chaque foyer avec la taxe foncière sur la même base que la taxe foncière donc elle est inique et peu incitative à faire des efforts pour diminuer la production et le tri nécessaire.

Pour l’Agglomération, le problème est complexifié par le poids et le particularisme des résidences secondaires.

En effet, le meilleur moyen de stopper l’inflation de déchets est de responsabiliser les foyers en appliquant la technique du pollueur payeur : plus on jette, plus on paye...Cela s’est traduit règlementairement par la création de la redevance incitative dont l’objectif est ..moins on jette, moins on paye...moins on pollue !

Les collectivités voisines des Sables d’Olonne passent toutes petit à petit au régime de la redevance incitative qui produit de réels effets de diminution de la production et de la collecte des déchets.

Tout un arsenal d’autres mesures se mettent en place, depuis la distribution des composteurs, des bacs favorisant le tri à la source, l’information, la formation des jeunes...

Aux Sables d’Olonne au moment de voter le taux de la taxe les élus ont donc ouvert un large débat sur les évolutions concernant toute la problématique des déchets.

 

LE TAUX DE LA TAXE EST STABLE DEPUIS 12 ANS MAIS CE N’EST PAS SUFFISANT POUR SATISFAIRE LES ÉLUS. Il FAUT À TOUS NIVEAUX PRODUIRE MOINS DE DÉCHETS

Certes, la stabilité du taux de la Taxe depuis 12 ans est une bonne chose pour le citoyen payeur, mais malheureusement cela ne résoud pas le grave problème.

Pour l’opposante de gauche Caroline POTTIER, il faudrait fixer un objectif de baisse du taux pour la fin du mandat et en arriver à une taxe incitative qui prendrait en compte le volume, le poids, le nombre de levées et les ressources des familles car le système de taux actuel et inéquitable. C’est la redevance incitative. Elle constate, pour cette démarche, que Les Sables d’Olonne sont en retard sur les autres collectivités de Vendée.

Noël VERDON, l’adjoint au Président de l'Agglomération qui a en charge ce problème, est bien d’accord sur cette analyse. Il est bien conscient qu’il faudrait inciter à composter plus, à trier plus et mieux et avancer sur le projet de redevance incitative. Il reconnait que le système actuel reste injuste : « que vous soyez six ou seul, c’est le même prix! ».

Quant à baisser le taux, cela n’apparait pas souhaitable et comme l’a souligné le Président Yannick MOREAU, nous allons vers une forte augmentation du coût de traitement des déchets polluants avec la progression prévue de la Taxe Générale des Activités Polluantes qui va passer de 18 euros la tonne à 60 euros en 2025.La sagesse commande donc , pour l’Agglomération, le maintien du taux actuel. Ainsi en a décidé le Conseil communautaire.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2021 5 17 /12 /décembre /2021 15:08
DIDIER JEGU, L'ADJOINT AU MAIRE CHARGÉ DES FINANCES

DIDIER JEGU, L'ADJOINT AU MAIRE CHARGÉ DES FINANCES

 

UN PSEUDO DÉBAT COURTOIS PEU CRITIQUE ET PEU INNOVANT

suite de : https://www.olonnes.com/2021/12/budget-2022-de-la-ville-des-sables-d-olonne-ambitieux-et-rassurant.html

 

Les oppositions ont joué leur rôle avec des propos et propositions faites avec une certaine bienveillance et parfois de la courtoisie.

L’opposition de gauche s’abstiendra. Elle s’arque boute pour fonder sa critique des choix de la majorité sur le fait que ce budget ne prend pas assez en considération « l’humain », la culture, la création, le social et particulièrement le logement...  « votre cap n’est pas le nôtre » et « l’État fait payer les collectivités » dira Caroline POTTIER à l’adresse de la majorité du maire. Elle ne supporte plus la légèreté de l’État qui transfère des compétences aux collectivités mais oublie de transférer les recettes correspondant à ces charges nouvelles qu’il impose aux collectivités. En cela, elle rejoint le leitmotiv du maire qui, comme nombre de ses collègues en France, crie au scandale sur la mainmise de l‘État sur l’autonomie des collectivités : une mise sous tutelle !

 

Les oppositions de droite se placent sur un autre terrain : celui de la gestion. Anthony BOURGET demande où sont les économies de structure promises ?

La seconde opposition de droite est plus sévère par la voix de Jacques BARRETEAU qui tire sa conclusion de la bonne santé financière de la commune en avançant que les hausses de la fiscalité locale en 2021 ne se justifient pas : « rien ne justifie un impôt COVID ». Il insiste sur le problème du logement et voudrait « un plan de logements sociaux ».

Le maire ne peut laisser passer la négligence qui lui est reprochée par Caroline POTTIER par rapport à l’aspect social de ce budget et particulièrement sur le logement social. Il constate la triste réalité du cumul de déficit de constructions à vocation sociale dans le passé par rapport aux exigences légales des 25 % de logements sociaux...cette négligence représente maintenant l’obligation de construire 4 000 logements par an ! « C’est irréaliste !» alors que la capacité raisonnable au niveau de l’Agglomération sera la construction de 350 à 400 logements par an !

Pour le social, le maire a fait remarquer l’effort considérable fait par exemple au niveau du soutien aux associations...Quant à Jean-François DEJEAN, Adjoint à la culture, il s’inscrit en faux avec preuves et noms à l’appui contre le manque de soutien de la ville aux créations culturelles, sportives et artistiques.

 

Le budget es, bien sûr, est adopté avec l’appui de la forte majorité du maire, la neutralité bienveillante de la gauche et des critiques et propositions des oppositions de droite qui ne sont pas recevables si l’on comprend bien les réponses faites par le Maire.

 

POURQUOI UN NON DÉBAT ?

À l’issue de ce non-débat nous devons nous demander pourquoi il n’y a pas de réels débats allant au fond des choses sur les budgets de la commune. Pourquoi le budget est un TOUT présenté et déjà discuté en commission et approuvé en bloc par le Conseil Municipal. Celui-ci se transforme ainsi en simple Chambre d’Enregistrement ?

 

En réponse à cette interrogation nous vous livrons quelques éléments de réponses et de réflexions qui se cumulent pour expliquer cette situation de non débat sur les budgets dont pâtit la démocratie locale :

 

  • D’abord, la caractéristique d’un budget de collectivité locale est qu’il doit toujours être en équilibre. La gestion d’une collectivité ne s’improvise pas. C’est une chose concrète, sérieuse et sévèrement encadrée par des textes législatifs et réglementaires. Toute demande de dépense supplémentaire entraine une charge supplémentaire à financer par l’abandon de projet par des économies de fonctionnement, voire par le recours à l’emprunt pour les investissements.
  • Le système électoral écrase les oppositions et ne leur donne pas les moyens de peser sur les décisions de la majorité et, en plus, pour ce qui est de la commune des Sables d’Olonne leurs divisions pèsent sur leur capacité d’infléchir les positions de la majorité,
  • Le comportement habile du maire qui reste ouvert aux propositions des oppositions et sait écouter tout en ne lâchant rien qui affaiblirait la réalisation de ses promesses électorales. Il donne voix au chapitre aux oppositions dès le travail en commission mais avec son équipe il peut s’appuyer sur un programme ratifié par le vote des sablais et imposer ses choix,
  • Les oppositions se sont aussi privées de vrais programmes locaux de mandature cohérents, réalistes et forts et se démarquant totalement du programme de la liste de celui qui pour ces dernières élections fut le candidat favori. Les oppositions n’avaient pas de programmes qui soient des alternatives réalistes au programme de la majorité.
  • Les oppositions de droite subissent aussi les conséquences négatives des démissions de leurs chef(e)s de file qui affaiblissent encore leur crédibilité.

 

Cette situation n’est cependant pas acceptable à long terme...le citoyen finit ainsi par se désintéresser de la vie de sa commune et les élus de la majorité et ceux des oppositions malgré leurs efforts restent éloignés de leurs électeurs sur un sujet essentiel qu’est le budget de leur commune.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 21:42
SUR C NEWS LE DÉBOULONNAGE DE LA STATUE DE SAINT MICHEL DANS LE QUARTIER SAINT MICHEL SUR LA PLACE DE L'ÉGLISE SAINT MICHEL

SUR C NEWS LE DÉBOULONNAGE DE LA STATUE DE SAINT MICHEL DANS LE QUARTIER SAINT MICHEL SUR LA PLACE DE L'ÉGLISE SAINT MICHEL

 

LA LIBRE-PENSÉE, AYATOLLAH DE LA LAÏCITÉ, VOUDRAIT VOIR SAINT MICHEL DÉBOULONNÉ DE SA PLACETTE AUX SABLES D'OLONNE

 

 

An nom de la sacro-sainte laïcité dont on a tant de mal a donné la définition pour ne pas dire le dogme , la "libre-pensée" demande à la justice le déboulonnage de la statue de Saint Michel replantée prés de son Église après son périple du patronage, à la cour d'école... elle va poursuivre son petit bonhomme de chemin.

Osons penser que les juges fassent la part des choses et ne tombent pas dans le piège tendu par un ou  quelques purs et durs laïcards décalés figés dans leur idéologie.

Est-ce au nom de la liberté qu'il est interdit de reposer un "monument"qui serait un signe extérieur à caractère religieux sur le domaine public ?

La libre pensée, vous connaissez ? C'est une association qui prétend défendre une forme de laïcité pure et dure ? C'est son droit ! mais à condition que ce ne soit pas au détriment de LA LIBERTÉ.

Mais, nous n'irons pas plus avant dans le débat afin de ne pas faire de la pub à un persécuteur de la chrétienté française en mal de reconnaissance.

Simplement; nous nous demandons entre mille autres questions pourquoi, par exemple, au Mont Saint Michel la collectivité a redoré son Saint Michel qui trône sur un des sites, "bâti" sur le domaine public,  lieu des plus visités au monde sans que la libre-pensée émette la moindre récrimination, pourquoi reconstruire Notre-Dame symbole d'une France chrétienne etc, etc...

Pourvu que le Saint-Esprit souffle son vent bienfaiteur dans la tête des juges qui ont en charge l'épineux dossier que leur a imposé la libre-pensée et quelques autres composantes anticléricales.

QUI, POUR SON BIEN, A DÉBOULONNÉ L'ARCHANGE ...AU MONT SAINT MICHEL ?

QUI, POUR SON BIEN, A DÉBOULONNÉ L'ARCHANGE ...AU MONT SAINT MICHEL ?

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 18:23

LE PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DES SABLES D'OLONNE

AURA LIEU

 

LE LUNDI 15 NOVEMBRE 2021

À 18 HEURES

SALLE DU CONSEIL

MAIRIE ANNEXE  De LA JARRIE

(Quartier Olonne-sur-Mer)

 

ATTENTION !

 

Compte tenu des normes sanitaires, le public, en principe,  ne pourra toujours pas suivre les débats dans la salle où se déroulera la réunion du Conseil.

Une diffusion en direct est proposée au public sur le site de la ville (https://www.lessablesdolonne.fr) chaine YouTube 

lien

https://www.lessablesdolonne.fr/vivre-aux-sables/vie-municipale/conseils-municipaux/

 

 

PARTICIPER AU CONSEIL MUNICIPAL

Assister au Conseil Municipal, devrait être un "devoir" citoyen facilité par le fait que, désormais, on peut encore suivre les débats depuis son domicile.

Ce conseil avec le débat d'orientation budgétaire sera particulièrement intéressant.

Il est important pour les citoyens de s'intéresser à la vie de leur cité et particulièrement à l'utilisation qui est faite de leurs impôts et des projets importants qui influeront sur leur qualité de vie et leur avenir.

 Les sablais, pendant cette période  ont le privilège de pouvoir suivre en direct les débats des conseils municipaux et communautaires et ainsi de mesurer, juger, critiquer, proposer ...

Certes, la prestation telle qu'elle a été faite en réponse à la situation sanitaire n'est pas encore parfaite. Elle pourrait être rendue plus attractive et plus conviviale à condition.  Le fossé entre les citoyens et les élus doit se combler et non continuer à se creuser pour éviter une aventure dont le pays ne se remettrait peut-être pas.

 

 

ORDRE DU JOUR COMPLET

LES SABLES D'OLONNE, CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 15 NOVEMBRE 2021
LES SABLES D'OLONNE, CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 15 NOVEMBRE 2021
LES SABLES D'OLONNE, CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 15 NOVEMBRE 2021
Partager cet article
Repost0