Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 février 2022 1 28 /02 /février /2022 12:09
N'EST-ELLE PAS BIEN À SA PLACE ? ...À VOUS DE RÉPONDRE

N'EST-ELLE PAS BIEN À SA PLACE ? ...À VOUS DE RÉPONDRE

UN MODE D'EXPRESSION DE LA DÉMOCRATIE LOCALE : LA"VOTATION" OU CONSULTATION LOCALE

suite de :

https://www.olonnes.com/2022/02/votation-aux-sables-d-olonne-a-partir-de-demain-25-fevrier-2022.html

 

LES SABLES D'OLONNE VIVENT UNE CONSULTATION CITOYENNE  LOCALE : LA MUNICIPALITÉ DEMANDE SON AVIS À LA POPULATION SABLAISE SUR LE DOSSIER DE LA STATUE SAINT MICHEL

 

Il ne faut donc pas confondre "consultation locale" et "référendum": le résultat de la première est un simple avis, le résultat du second est une décision qui s'impose.

Certes, on a coutume de parler de votation mais c'est en Suisse que vit la votation...En effet, en Suisse, le terme "votations" désigne les référendum d’initiative populaire  qui sont organisés trois ou quatre fois par an sur des questions relatives à la politique fédérale, cantonale ou communale. Les autorités sont alors dans l'obligation d'appliquer le résultat de la votation.

Rien à voir avec ce qui se passe en France où le législateur limite toujours la portée et les possibilités d'initiative de référendum et consultations populaires qui sous tendent donc que le résultat du vote s'impose.

Par contre, la consultation citoyenne locale est prévue par la loi (loi du 13 août 2004) et elle est très fréquemment  utilisée.

Sa définition est simple et ouverte : il y a  "consultation citoyenne" lorsqu'un élu, un groupe d'élus, une collectivité ou même l'Etat, demande l'avis d'une partie ou de l'ensemble de ses administrés sur un sujet précis, afin de connaître leur opinion, leurs attentes, leurs besoins. C'est simplement bien un "avis" qui est demandé.

 

UNE MAUVAISE ACTION IRRESPONSABLE ET SECTAIRE DE  LA "LIBRE PENSÉE"

 

Certes, par les temps qui courent, pour la Municipalité des Sables d'Olonne, il y a autre chose à faire que de se pencher sur le sexe des anges et des archanges.

Pourtant, c'est ce à quoi la Fédération de la Vendée de la Libre Pensée oblige la ville des Sables d'Olonne à faire suite à sa saisine du Tribunal Administratif de Nantes pour demander le déboulonnage de cette œuvre d'art qu'est la statue de Saint Michel érigée, en 2018, sur le parvis de l'Église Saint Michel, après une longue pérégrination.

Réactiver ce qui fut au début du vingt-et-unième siècle une véritable guerre est faire preuve de sectarisme et d’irresponsabilité.

En effet, un très large consensus pourtant s'était révélé pour que cette statue soit implantée sur son site actuel d'où la Justice veut la déboulonner.

Cela n'était pas du goût de quelques libres penseurs vendéens qui, de plus, ne sont pas sablais. Ils se sont attaqués à cette œuvre d'art qui avait trouvé sa place sous le règne de l'Ancien Maire sans que personne personne ne s'y oppose....

Paradoxe : le site mis en cause aujourd'hui fait partie du domaine public parce qu'il fut récemment cédé au domaine public de la commune par le diocèse pour sécuriser les abords de l'Église et le carrefour dangereux !

On peut, à juste titre et sans remettre en cause cette première décision (donc réformable) de la Justice, compte tenu du passé de la statue patronne du quartier Saint Michel et de l'Église et de l'antériorité du site attenant à l'Église  et se demander sérieusement ce qui a pu dicter cette décision de Justice.

Mais alors qu'est venue donc faire la Justice pour réussir à générer ce qui devient une belle polémique inutile et d'un autre temps ? Nous n'avons pas trouvé une réponse satisfaisante dans le texte du jugement.

Il fallait donc que la vox populi tranche en toute sérénité...sablais... allez voter ! merci pour la quiétude que nous retrouverons après ce vote !

 

À SUIVRE..

 

Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 10:54

 

 

LE BRUIT DES RÉSEAUX SOCIAUX RÉSONNE  JUSQU'EN UKRAINE

 

 

 

 

SOLIDARITÉ UKRAINE
Partager cet article
Repost0
24 février 2022 4 24 /02 /février /2022 22:22
VOTATION AUX SABLES D’OLONNE À PARTIR DE DEMAIN 25 FÉVRIER 2022

 

 

VOTONS POUR, CONTRE OU ABSTENTION (ne se prononce pas) SUR LE MAINTIEN DE LA STATUE DE SAINT MICHEL ARCHANGE DEVANT L’ÉGLISE SAINT MICHEL

 

 

 

DÈS DEMAIN, 25 FÉVRIER 2022 9 H, LES SABLAIS PEUVENT DONNER LEUR AVIS SUR LE MAINTIEN DE LA STATUE À SON EMPLACEMENT ACTUEL

 

Suite de :

https://www.olonnes.com/2022/02/democratie-locale-la-votation-est-l-expression-de-l-avis-des-citoyens-sur-un-probleme-local.html

 

 

VOTE MODE D’EMPLOI 

 

 

DEUX SOLUTIONS POUR VOTER

 VOTE SUR INTERNET ET VOTE DU 5 MARS DANS LES CINQ BUREAUX OUVERTS

 

DEUX CONDITIONS POUR POUVOIR VOTER

 1) Être un habitant des Sables d’Olonne (justificatif demandé). Les résidents secondaires ont accès à la votation.

 2 ) Avoir au moins 18 ans

 

 

VOTER DEPUIS UN ORDINATEUR INTERNET

 

   1) Préparer scan ou photographie d' un justificatif de domicile ou la copie de votre taxe foncière et une pièce d’identité

2) Voter c’est simple une seule adresse :

www.lessablesdolonne.fr

 

- Déclinez NOM, PRÉNOM, DATE DE NAISSANCE, ADRESSE

 

Une seule QUESTION :

 

« SOUHAITEZ-VOUS QUE LA STATUE DE SAINT MICHEL RESTE DEVANT L’’ÉGLISE SAINT MICHEL ? »

 

                                     3 réponses possible :   

                              OUI

 

         NON

 

         NE SE PRONONCE PAS

 

SOS dépannage, besoin de dépannage pour votre vote  : 02 51 23 16 000

 

 

VOTER DANS UN DES CINQ BUREAUX DE VOTE LE SAMEDI 5 MARS

DE 9 heures à 14 heures

 

LES CINQ BUREAUX DE VOTE OUVERTS SONT

 

Hôtel de ville des Sables d’Olonne

Mairie Annexe La Jarrie Olonne sur Mer

Mairie Annexe Château d’Olonne

Salle des Fêtes de la Chaume

École Primaire de la Pironnière

 

Préparer le justificatif de domicile et une pièce d’identité

 

RÈGLE À RESPECTER : un habitant=1 vote

 

Un seul vote par personne...des vérifications seront faites lors du vote et à l’issue du scrutin.

 

MOBILISONS-NOUS POUR FAIRE VIVRE LA DÉMOCRATIE LOCALE, POUR UNE VIE CITOYENNE. REFUSER LE VOTE, C'EST REFUSER LA DÉMOCRATIE LOCALE

Partager cet article
Repost0
23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 23:18
APPEL À LA PARTICIPATION À LA CONSULTATION...COMME EN 2009 (PHOTO DE DROITE)
APPEL À LA PARTICIPATION À LA CONSULTATION...COMME EN 2009 (PHOTO DE DROITE)

APPEL À LA PARTICIPATION À LA CONSULTATION...COMME EN 2009 (PHOTO DE DROITE)

 

 

CONSULTATIONS CITOYENNES AUX SABLES D'OLONNE

 

RAPPEL DES FAITS

Un jugement en date du 16 décembre 2021 du Tribunal Administratif de Nantes saisie par la Fédération de la Libre Pensée de la Vendée a décidé le déplacement de la statue de SAINT MICHEL hors de sa "place" actuelle qui appartient maintenant au  domaine public.

Cette statue est une œuvre d'art reconnue qui est sortie des ateliers de VAUCOULEURS qui sont devenus, en 1881, l’Union internationale artistique, qui, dans leurs ateliers de fonderie ont sorti des statues œuvres d'art que l'on retrouve dans de très nombreux pays.

La statue a aussi une histoire mouvementée aux Sables d'Olonne où elle fut installée initialement sur le fronton de la salle paroissiale puis dans la cour de l'école qui portait son nom. Elle appartient à son quartier le "quartier Saint-Michel".

La Mairie a décidé de faire appel de cette décision de Justice..

 

UNE VOTATION

Tous les ans, en France, des centaines de votations d’importance locale et nationale sont organisées.

Votation : ce n'est pas la première fois que les citoyens des Sables d'Olonne sont appelés à "voter "ou plus exactement et précisément sont appelés à donner leur avis sur un sujet d'intérêt local ; récemment aux Sables d'Olonne, ce furent les consultations sur la fusion des 3 communes , puis sur le projet" littoral" à Château d'Olonne.

La votation est donc une initiative mise en œuvre par une collectivité pour ancrer le dialogue entre la collectivité locale concernée et ses élus avec la population.

L'initiative de "sauver" la statue une nouvelle fois vient de la Municipalité des Sables d'Olonne mais c'est aussi une réponse à la réaction de la population surprise voire choquée par la décision de justice.

La votation n'est donc pas une remise en cause de la décision de Justice qui se place sous l"aspect du seul droit et de la loi de la séparation de l'Église et de l'État de 1905". C'est une réaction au désarroi d'un quartier, d'anciens élèves qui ont étudié dans l'école Saint Michel sous la protection du saint patron qui porte son nom, de résidents du quartier...

 

UN SIMPLE AVIS...MAIS PLUS QU'UN AVIS

Cette votation ce n'est qu'un avis qui est demandé aux citoyens  même si  le résultat de la votation n'engage pas l'exécutif de la collectivité. La question posée est simple :

 

"SOUHAITEZ-VOUS QUE LA STATUE DE SAINT MICHEL RESTE DEVANT L'ÉGLISE SAINT MICHEL ?"

La réponse sera aussi simple : OUI ou NON

 

UNE MODALITÉ DE L'EXPRESSION DE LA DÉMOCRATIE LOCALE

Au moment de la désaffection des citoyens pour l'utilisation de leur droit de vote, au moment où le Pays entre dans une campagne électorale faste qui se déroule encore dans une certaine indifférence c'est donc un paradoxe d'avoir recours à une consultation locale.

Sur le plan juridique...la justice suit son cours : cela pourra durer des années.

Mais que de temps perdu, d'énergie qui aurait été mieux utilisée à d'autres fins.

Il faut dépasser ce constat, il faut reconnaitre que l'usage renaissant de la consultation des citoyens, de leur participation aux Comités Consultatifs de quartier c'est une vie citoyenne renaissante où la fracture Élus/Citoyens s'efface. C'est intéressant aussi de voir comment le citoyen peut réagir après l'épisode COVID. 

Il faut donc que les sablais se mobilisent...ils seront encore sollicités fin 2022. C'est la vitalité de la démocratie locale qui demeure forte ...à condition qu'elle ait l'occasion comme aujourd'hui de se manifester : une collectivité locale, une commune c'est un ensemble élus citoyens où le dialogue, l'écoute est possible.

 

À SUIVRE : MODALITÉS DE LA VOTATION

 

 

LA STATUE DE L'ARCHANGE SAINT MICHEL SUR LE PARVIS DE L'ÉGLISE SAINT MICHEL, DANS LE QUARTIER SAINT MICHEL

LA STATUE DE L'ARCHANGE SAINT MICHEL SUR LE PARVIS DE L'ÉGLISE SAINT MICHEL, DANS LE QUARTIER SAINT MICHEL

Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 22:24
AUJOURD'HUI ...MAIS DEMAIN...?

AUJOURD'HUI ...MAIS DEMAIN...?

 

 

 

QUE PENSERIEZ-VOUS SI DEMAIN LA STATUE ÉTAIT DÉBOULONNÉE ?

À partir du 25 janvier 2022 les sablais pourront s'exprimer.

STATUE SAINT MICHEL AUX SABLES D'OLONNE
Partager cet article
Repost0
19 février 2022 6 19 /02 /février /2022 22:16
LES ÉCOLOGISTES INCAPABLES DE LES SAUVER

LES ÉCOLOGISTES INCAPABLES DE LES SAUVER

 

 

 

ÉCOLOGIE RIME AVEC DÉMAGOGIE ET IRRESPONSABILITÉ

 

IL NOUT FAUT DÉFENDRE L’ÉCOLOGIE CONTRE LES FOLIES DE L’ÉCOLOGIE POLITICARDE

Nicolas HULOT que Le Président Emmanuel MACRON a nommé Ministre d’État de la transition écologique et que les français ont porté aux nues a osé dire :

« C’est surtout sur un critère philosophique que je suis devenu totalement contre le nucléaire »

Bel exemple de l’irresponsabilité d’un homme gavé de son égo et de sa soif de pouvoir et de reconnaissance. Il est aussi le bel exemple du pouvoir des médias qui ont aveuglé des millions de français sur cette personnalité maintenant déchue qui était devenue devenu leur idole ! Pauvres français sans cesse manipulés et trop passifs, trop crédules.

 

STOP À L’ÉCOLOGIE TROMPEUSE : LES ÉCOLOGISTES PEUVENT TUER LA PLANÈTE ET LA France

La France a démantelé la Centrale de FESSENHEIM et pour éviter la grande panne de courant cet hiver, il faut importer massivement du courant et en prime rouvrir ce qui reste de centrales au charbon hyper polluantes.

Merci, chers écologistes, pour ce beau résultat imposé et gagné par vous les écologo-démago type Nicolas HULOT

 

ADDITIONNONS QUELQUES RÉSULTATS CATASTROPHIQUES DE L’ÉCOLO-POLITIQUE

  •  Pour la planète : pensons aux effets nocifs pour la planète des centrales au charbon rallumées et hyper polluantes, aux éoliennes dont les français ne veulent plus et qui sont une véritable pollution visuelle, sonore et une hérésie économique !
  • Déstabilisation de l’économie : OUI  pour les voitures dites écologiques 100% électriques sauf qu’il faudra résoudre le problème de la destruction des batteries usagées, NON aux  normes imposées qui impactent très négativement les constructions de logements dont on a besoin...NON à l'agro-alimentaire chimique et OUI à l'Agriculture raisonnée et non massacrée comme elle le fut au nom du productivisme contre lequel les écologistes professionnels ont été incapables de lutter,
  • Les projets des grands barrages hydrauliques étouffés par les écologistes dont nous  aurions tant besoin aujourd’hui pour améliorer la navigation sur nos fleuves tout en fournissant l’énergie électrique,...

Et on pourrait allonger indéfiniment la listes des méfaits que nous devons imputer à l’écologie démagogique et irresponsable !

 

LE MAIRE ÉCOLOGISTE DE GRENOBLE POUR LE DROIT AU HIDJAB DANS LES ESPACES PUBLICS Y COMPRIS DANS LE SPORT

Le maire de Grenoble, Éric PIOLLE, franchit le cap de l’insupportable même pour les défenseurs des militants écologistes honnêtes dans leur démarches militantes.

Il annonce « Je soutiens le combat des Hidjabeuses » : le droit au hidjab (voile) dans la pratique du sport !

Avec cette militante écologie nous sommes sur la pente inéluctable où une minorité provocatrice et fanatique impose ses règles et étouffe la liberté des autres.

 

L’ÉCOLOGIE, C’EST AUTRE CHOSE À LAQUELLE ON SE DOIT D’ADHÉRER

C’est une démarche collective, citoyenne, raisonnée, éducative, mesurée donc prudente et acceptée.

C’est une démarche à laquelle la majorité des français adhèreront, ce ne sont pas des mesures irréalistes, coercitives et dictées par des ayatollahs irresponsables qui osent encore essayer de s’imposer.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 12:28
L'ÉLYSÉE : UN POUVOIR LOURD MAIS IMPUISSANT

L'ÉLYSÉE : UN POUVOIR LOURD MAIS IMPUISSANT

 

 

 

POUR EN SORTIR : RENDRE AU PEUPLE L'ENVIE D'ÊTRE COURAGEUX

 

« L'avenir de notre pays est bien plus entre nos mains de citoyens qu'entre celles du locataire de l'Élysée. »

 

Nous devons une certaine admiration à Jacques ATTALI. Nous n’avons certes pas une estime particulière quand cet homme brillant se perd dans les méandres de la politique mais nous devons reconnaitre que, bien souvent, il affiche la pertinence de ses réflexions comme celles qu’il livre ce jour dans son éditorial des Échos.

Alors que les médias nous imposent de tristes débats et commentaires sur cette élection présidentielle il titre ainsi son éditorial : « Président, un poste de plus en plus symbolique »

« La puissance publique et le pouvoir exécutif en particulier ont de moins en moins de poids dans la gestion des affaires publiques », selon Jacques ATTALI.

Alors que l’on parle de dictature présidentielle, de son omnipotence, il nous dirait presque qu’on peut se passer de Président de la République lui qui en fut le conseil !

 

LA CITOYENNETÉ DOIT S’EXERCER AUTREMENT

La citoyenneté s’exprime par le droit et le devoir de voter. Mais cette expression de la souveraineté populaire est étouffée par la décadence, l’impertinence des institutions, par leur suprématie, par leur superbe qui échappe à tout contrôle.

L’homme élu à la tête de l’État, aujourd’hui l’est par défaut. Mal élu, il a été jugé meilleur ou moins mauvais que les autres mais il ne peut plus agir et il devrait le savoir. Il ne peut plus rien faire comme nous venons d’en faire les expériences malheureuses avec Emmanuel MACRON qui sombre comme ses prédécesseurs, avec  HOLLANDE, SARKOZY, CHIRAC, rejetés, avec un bilan catastrophique et nul. Mais alors où allons-nous avec ce déclin du pays affiché ?

 

LA BÊTISE DES CHEFS ET LE LÂCHETÉ DES PEUPLES

Mais comme l’écrit magistralement Jacques Attali ; « Les civilisations ne meurent pas de la bêtise des chefs, mais de la lâcheté des peuples ».

Nous, le peuple, nous avons encore tous les moyens de stopper le déclin de la France, d’éviter sa fin.

Et comme le signe si clairement Jacques ATTALI :

« Il suffirait d'avoir de l'intelligence et du courage ».

« D'autres ont compris qu'on n'évitera la catastrophe qui s'annonce qu'en agissant tous ensemble, avant qu'il ne soit trop tard.

Ils ont compris que notre espérance de vie ne dépend pas seulement du budget du ministère, mais aussi de nos comportements physiques et alimentaires ; que la qualité de l'éducation dépend largement de la façon dont nous remplissons notre rôle de parent de grand-parent, et d'étudiant ; que la sauvegarde de notre démocratie dépend du courage quotidien de chacun pour ne pas baisser les yeux devant ceux qui la menacent et pour en défendre les valeurs et les principes, dont celui de la laïcité ; et que la solidarité nationale dépend aussi de la façon dont chacun tendra la main aux autres. »

Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 14:38
SI ON COMPREND : L'ÉMISSAIRE EN MER NE SERVIRA PLUS À RIEN !

SI ON COMPREND : L'ÉMISSAIRE EN MER NE SERVIRA PLUS À RIEN !

 

 

 

AUX SABLES D'OLONNE,  LE DOSSIER JOURDAIN : UNE EXPÉRIMENTATION QUI COULE DE SOURCE ?

 

UNE STATION D’ÉPURATION QUI N’ÉPURE PAS TOUT

 

La station d’épuration des Plesses (petit Plessis) aux Sables d’Olonne en 2020 a reçu environ 7 millions de m3 d’eau (mélange d’eaux pluviales et d’eaux usées) dont seulement 3 millions assujettis à l’assainissement. Elle doit rejeter ainsi en mer entre 3 et 5 millions de m3 d’eaux épurées mais impropres à le consommation faute d’un traitement insuffisant concernant les produits contenant des dérivés azotés et phosphorés. L’eau qui sort de la station est ainsi effectivement impropre à tout usage domestique et agricole.

En effet, à l’époque de sa construction, le problème budgétaire a contraint de faire des choix dont il faut maintenant payer le prix. La conception et la réalisation de l’émissaire en mer qui permet de rejeter cette eau s’est avérée défaillante et le déversement de cette eau a causé et cause encore des dégâts au milieu marin.

L’expérimentation projetée est donc bienvenue...si elle s’avère concluante.

 

ALORS POURQUOI « JOURDAIN » ?

Le Président Yannick MOREAU dans son rôle de défenseur du projet JOURDAIN a bien fait de préciser que le nom de Jourdain donné à cette expérimentation ne fait pas allusion au fleuve israélien mais c’est un hommage à Molière qui, dans sa pièce « le bourgeois gentilhomme », donne le principal rôle justement à Monsieur JOURDAIN qui faisait de la prose sans le savoir donc des choses innées, naturelles.

Pour ceux qui ont pu voir le Jourdain et suivre son cours et son histoire (lac de Tibériade) ont pu constater combien la qualité de l’eau y est dégradée, combien le niveau en est abaissé par les abus d’irrigation...le fleuve Jourdain n’est plus ce qu’il fut !

D’une part, la Vendée manque de ressources en eau potable et d’autre part, en rejette à la mer et ne peut se permettre des périodes de pénurie avec ses conséquences pour la population et l'économie que sont le rationnement, voire des coupures dans la distribution de l’eau potable.

Avec les eaux usées, il faut donc tenter de faire comme le fait Monsieur JOURDAIN avec la prose. Les collectivités sont bien obligées de rejeter dans la nature les eaux usées et soi-disant traitées : dans les ruisseaux, les fleuves...et cette eau est pompée après son parcours naturel et retraitée « naturellement » pour en faire de l’eau potable !

Et si on évitait de rejeter ces eaux usées plus ou moins traitées et qu’on arrivait à les traiter en les prenant à « la source » donc au niveau de la stations d’épuration comme il est indiqué sur le schéma ci-dessus ?

D’abord l’expérimentation envisagée apporterait ainsi au littoral un complément d’eau bienvenu et deuxièmement résout les problèmes qui, par pudeur et prudence, n’ont pas été déballés lors de cette séance du Conseil Communautaire à savoir : le problème de la fiabilité de l’émissaire en mer et le problème d’une eau impure déversée en mer et son impact sur le millier marin que les professionnels ont bien identifié.

À terme ce serait potentiellement 3,5 millions de m3 d’eau potable supplémentaires pour satisfaire les besoins toujours croissants en eau potable particulièrement sur le littoral.

À SUIVRE...

L’EAU POTABLE EN VENDÉE ET LE DÉBAT EN CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE L’AGGLOMÉRATION LES SABLES D’OLONNE

 

 

 

 

YANNICK MOREAU MAIRE PRÉSIDENT DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION DÉFEND SES PROJETS AVEC DÉTERMINATION ET CONVICTION

YANNICK MOREAU MAIRE PRÉSIDENT DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION DÉFEND SES PROJETS AVEC DÉTERMINATION ET CONVICTION

Partager cet article
Repost0