Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

17 septembre 2020 4 17 /09 /septembre /2020 21:29
LE PRÉSIDENT JEAN PLISSON ENTOURÉS DE MEMBRES DE SON BUREAU, TOUS BIEN "MASQUÉS"

LE PRÉSIDENT JEAN PLISSON ENTOURÉS DE MEMBRES DE SON BUREAU, TOUS BIEN "MASQUÉS"

LES ADHÉRENTS DE LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÉ TENAIENT LEUR ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

 

180 adhérents à jour de leurs cotisations après 12 ans d’existence c’est une belle performance pour cette association de quartier dont le Président Jean PLISSON a tenu à rappeler l’objet social

  • « Création et le maintien du lien social avec nos animations,
  • Contribution à la protection de notre cadre de vie,

Précisant qu’au sein des Comités Consultatifs de quartier CCQ notre association est représentée ».

Covid-19 a fortement perturbé l’activité de l’association obligeant celle-ci à reporter son Assemblée générale rituellement tenue en fin mars.

 

UNE ASSOCIATION QUI VEILLE AU RESPECT DU CADRE DE VIE DE SON QUARTIER

 

C’est ainsi qu’en 2019, les membres de l’association ont rejoint le collectif dans la lutte pour le maintien de la route littorale D 32 A et du parking du Puits d’Enfer. Elle continue à veiller au projet en cours et elle attire l'attention sur la nécessité de de protéger une circulation compatible avec l’activité du quartier.

Pour les projets, elle restera une force de proposition pour le projet qui va prendre en forme sur le littoral du secteur.

Elle adresse à la municipalité nouvelle un satisfecit pour le projet de création de centre médicaux ignorés par les précédents élus de Château d’Olonne. On est loin des Assemblées houleuses où ces élus venaient aux Assemblées Générales comme s’ils étaient en pays conquis et se refusaient au débat.

A l’actif de l'action conjuguée municipalité-adhérents, des nouveautés sont notées :

- La pose de bacs de fleurs sur la place de la République avec une convention ville-riverains pour l’entretien

- La sécurité renforcée avec la mise en place d’une caméra 360°

- La boîte à livres avec aussi l’aménagement du site.

 

Le dialogue apaisé avec la municipalité nouvelle ne manquera pas d’être alimenté :

  • Signalétique insuffisante et à revoir,
  • Plan de circulation à revoir avec prise en compte du déficit de places de stationnement surtout si le secteur de la Place de la République voit sa fréquentation augmenter,
  • Le projet d’«extension» de l’aérodrome,
  • Aménagement des places de stationnement,
  • Aires de jeux pour les enfants…

 

UNE ASSOCIATION QUI ANIME SON QUARTIER

 

Bien sûr, il y a l’activité boulistique qui se porte particulièrement bien.

Mais il y a aussi les sorties organisées : spectacles, déplacements conviviaux…

Cette importante activité est perturbée par Covid-19. Elle est en stand-by en attente de jours meilleurs.

 

UNE ASSOCIATION BIEN GÉRÉE

La trésorière a présenté des comptes équilibrés qui permettent, malgré l’incidence Covid 19, de préserver la « réserve » de fonctionnement à un niveau qui permettra le redémarrage de toutes les activités dès que les règles sanitaires le permettront.

 

LA GOUVERNANCE EST RECONDUITE DANS SES FONCTIONS

Le mandat de l’équipe dirigeante autour de son Président Jean PLISSON a été reconduit : signe incontesté du bon fonctionnement de la "Pironnière en Liberté" et de la satisfaction de ses adhérents.

 

UNE BONNE NOUVELLE : LE SITE INTERNET NOUVEAU VA FACILITER LE LIEN ENTRE ADHÉRENTS DIRIGEANTS ET TOUS LES INTÉRESSÉS

Une adresse à retenir

https://la-pironniere-en-liberte.hubside.fr

Un site agréable à regarder, d’accès simple...

 

Une Assemblée rendue sobre par Covid 19 mais réconfortante par sa teneur et par son esprit positif, sérieux, proposant.

Adhérents, dirigeants : qu’ils soient tous remerciés pour leur dévouement et leurs initiatives. Ils participent au renforcement du lien social qui fait un des charmes de la vie à la Pironnière.

 

L'ADRESSE DU SITE DE L'ASSOCIATION TRÔNE AU-DESSUS DE LA TÊTE DU PRÉSIDENT

L'ADRESSE DU SITE DE L'ASSOCIATION TRÔNE AU-DESSUS DE LA TÊTE DU PRÉSIDENT

Partager cet article
Repost0
31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 21:59
SITES DES DEUX PROJETS

SITES DES DEUX PROJETS

 

 

LES SABLES D’OLONNE 2020, UN COMPROMIS ENTRE UNE VILLE TRANQUILLE, STATION BALNÉAIRE FAMILIALE ET UNE VILLE ANCRÉE DANS LA MODERNITÉ

 

Citons Pierre de Coubertin à l’occasion d’une allocution durant les Jeux de Stockholm, en 1912 :

« Le plus important aux Jeux Olympiques n’est pas de gagner mais de participer, car l’important dans la vie ce n’est point le triomphe mais le combat ; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu »

 

Il en est des sportifs comme des citoyens.

 

Être citoyen, ce n’est pas seulement exercer son droit de vote, c’est agir au quotidien et s’engager activement dans la vie de la société pour le bien-être de tous et le vivre-ensemble.

 

Aujourd’hui, divers projets importants vont remodeler la ville nouvelle des Sables d’Olonne.

 

Le compromis est difficile avec deux objectifs qui peuvent être contradictoires : garder à la ville sa dimension humaine et en faire une ville attractive adaptée à ce 21ième siècle. Une ville accueillante où il fait bon vivre et une ville active.

 

Le nouveau maire Yannick MOREAU a promis d’écouter et d’entendre les citoyens pour la mise en œuvre de tout projet important.

 

L’occasion  leur est donnée de « participer ». En effet, cette rentrée 2020 donne un nouveau signal de ce souhait du dialogue élus-citoyens sur deux projets : celui projet qui s’implantera sur le site de l’ancienne clinique de Château d’Olonne et une nouvelle tranche pour la Zone de la Vannerie.

 

 

LES ENQUÊTES PUBLIQUES : FAITES VOS OBSERVATIONS SUR CES PROJETS

 

Avant d’expliciter l’essentiel des projets rappelons que tous les citoyens peuvent participer aux enquêtes publiques.

 

Ce ne sont pas simplement ceux et celles qui sont impactés par un projet mais toute personne peut donner ainsi son avis.

 

Ce n’est même plus la peine de se déplacer en Mairie à des heures déterminées puisque le dossier est en ligne sur internet (voir ci-dessous le lien).

 

Il appartient au commissaire-enquêteur de recueillir les observations faites par les citoyens et de les prendre en compte dans son avis, voire d’y faire allusion pour interroger le Maire en attirant son attention sur les observations déposées. C'est le conseil municipal qui prendra la décision finale.

 

 

 

 

LA VANNERIE : NOUVELLE TRANCHE

 

L’opération fut lancée lors de la précédente mandature et même avant, en 2007, quand le Préfet de la Vendée a accepté la création sur ces 137 hectares d'une ZAC, zone d'aménagement concerté, située à  l’entrée de ville en fin de la 4 voies La Roche sur Yon - Les Sables d'Olonne.

Quatre pôles étaient prévus...dont l'ilot 4  il était même prévu une piscine-patinoire, un espace jeux-loisirs et secteur hôtel restaurant...depuis l'eau a coulé dans le chenal et la piscine dite ludique est dans la zone industrielle des Plesses, quartier de Château d'Olonne...c'est ainsi qu'on trompe élus et citoyens (surtout ceux qui représentaient les forces vives du pays au sein d'un comité de pilotage qui a sombré).

Aujourd'hui, on s’éloigne du dosiier initial mais pour poursuivre l'opération Zone de la Vannerie il faut "administrativement " faire coller le PLU  avec les projets 2020. Cela concerne une zone de 22 hectares.

    La réalisation de la ZAC de la Vannerie 1 située sur la commune d’Olonne-sur-Mer se révèle être  incompatible avec les dispositions réglementaires du PLU d’Olonne-sur-Mer. La réalisation de cette opération prévue pour 2020 présente un caractère d’utilité publique et nécessite donc la
mise en œuvre d’une procédure de Déclaration d'Utilité Publique valant mise en compatibilité du PLU.


   

PROJET INITAL 2007 2009 !

PROJET INITAL 2007 2009 !

PROJET ACTUALISÉ LA ZONE EST DÉLIMITÉE AU SUD DU PÔLE SANTÉ ET S'ÉTEND JUSQU'À LA DÉCHÈTTERIE

PROJET ACTUALISÉ LA ZONE EST DÉLIMITÉE AU SUD DU PÔLE SANTÉ ET S'ÉTEND JUSQU'À LA DÉCHÈTTERIE

LE PROJET SUR LA ZONE DE L'ANCIENNE CLINIQUE DE CHÂTEAU D'OLONNE

C'est une première présentation concrète sur cette zone en friches.

Voir notre dernière article sur ce projet et son historique :

http://www.olonnes.com/2020/08/clinique-de-chateau-d-olonne-le-dernier-episode-d-une-histoire-scabreuse.html

PROJET PROPOSÉ LORS DE CETTE ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET PROPOSÉ LORS DE CETTE ENQUÊTE PUBLIQUE

 

APPEL À LA PARTICIPATION AUX ENQUÊTES PUBLIQUES

Ces projets importants marquent non seulement une étape dans l'évolution de la cité mais aussi dans le mode de gouvernance de la nouvelle équipe issue de ces dernières élections municipales.

Le nouveau maire Yannick MOREAU ouvre largement les portes à la concertation ; ne laissons pas passer l'occasion de participer à la vie de la cité.

 

 

LIENS POUR ACCÉDER AUX DOSSIERS SANS AVOIR À ALLER EN MAIRIES

- Pour la VANNERIE (compétence Agglomération)

http://www.vendee.gouv.fr/enquetes-publiques-et-consultations-du-public-r223.html?page=rubrique&id_rubrique=223&id_article=990&masquable=OK

 

- Pour le projet sur site ancienne clinique (compétence Agglomération)

 

http://www.lsoagglo.fr/vivreauxolonnes/les-sables-d-olonne-agglomeration/actualites/2509-Enqu%C3%AAtes-publiques-:-votre-avis-nous-int%C3%A9resse-!.html

 

Pour participer, vous pouvez transmettre vos observations à la mairie où se déroule l’enquête (par voie postale ou par voie électronique).

 

 

Partager cet article
Repost0
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 08:54
RÉFLEXIONS ESTIVALES

RÉFLEXIONS ESTIVALES

 

 

LA FRANCE VA PAYER TRÈS CHER LE LAXISME DE CES DERNIÈRES DÉCENNIES IMPOSÉ PAR LES GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS ET ACCOMPAGNÉ PAR LES MÉDIAS

 

 

UNE FRANCE APPAUVRIE ET UNE GOUVERNANCE À LA DÉRIVE

 

 

LA CENSURE S’EXERCE MOINS OU PLUS DIFFICILEMENT, CERTAINEMENT GRÂCE AUX RÉSEAUX SOCIAUX. L’AUTORITÉ DE L’ÉTAT DÉJÀ AFFAIBLIE EST SANS CESSE BAFOUÉE ET SON ACTION OUVERTEMENT CRITIQUÉE.

 

Cela se sait et c’est ancré dans les consciences des citoyens. Ils ne croient plus en leurs dirigeants, en leur justice, en leur police, en leur système de santé, en leur système éducatif…

 

Chose étrange et triste constat, il existe désormais des sites internet spécialisés ou généralistes qui font systématiquement part de faits qui révèlent l’impuissance des gouvernements successifs.

 

Ces  derniers n'assument plus du tout leurs missions de garant de la sécurité des citoyens et plus globalement l'exercice des fonctions régaliennes qu'ils se sont engagés à assumer.

 

Ainsi :

 

Les attentats terroristes sont perpétrés par des malades mentaux !

 

Les incivilités dans les lieux publics sont le fait de pauvres immigrés en détresse ou de jeunes au chômage !

 

Plus de places dans les prisons !

 

Pas assez de juges, de plus, certains juges contaminés par l’ambiance actuelle sont démobilisés et lassés par des Ministres laxistes, démagogues qui ouvrent les portes des prisons sans discernement comme a pu le faire Nicole BELLOUBET. Cette ex Ministre est une juriste qui a perdu son droit et ses dossiers en chemin et a tenté de réformer  à tout va et n’importe comment la JUSTICE,  notre Justice !

 

Une ministre, encore, Nicole BELLOUBET ...encore !,  qui défend une loi liberticide comme la loi AVIA, loi déclarée « inutile et inapplicable ! » (formule trouvée dans les Débats à l’Assemblée Nationale…donc avant la décision du Conseil Constitutionnel annulant l'essentiel de cette loi).

 

Une police cassée par les procès qui lui sont faits et aussi dont l'ex Ministre Christophe CASTANER laissera des traces déshonorantes de l'expression du laxisme et qui, malgré son incompétence reconnue, fut maintenu artificiellement à son poste.

 

Un Parlement croupion qui vote des lois démolies par le Conseil Constitutionnel, un Président de la République qui avance pour mieux reculer et fait l’inverse de ce qu’il a promis, un ex Gouvernement PHILIPPE sans cohésion qui part dans tous les sens et qui bat le record du nombre de démissions de ses membres !

 

 

LES INDICATEURS SONT AU ROUGE POUR LA FRANCE, PAYS EN DÉCLIN

 

Abstentions record aux dernières municipales

 

Chômage

 

Déficits budgétaires records et donc dette publique qui va aussi battre des records

 

Dégringolade de la France au niveau européen et OCDE pour le système de santé, pour la Justice, pour l’éducation, pour la sécurité…

 

Économie : recul de la position de la France au niveau mondial au 6ièmeou 7ième rang

 

Crise au niveau de la recherche

 

Championne des prélèvements sociaux et fiscaux d’où paralysie de l’embauche face aux coûts salariaux de production des pays concurrents

 

…cet inventaire est celui d’un pays qui est sur le déclin. Et cela, nombre de français en sont conscients et le moral des citoyens est au plus bas...la crise de la gestion de Covid-19 ne fait qu'accentuer la crise morale traversée par les citoyens.

 

 

À QUAND UN VRAI GOUVERNEMENT DE SALUT PUBLIC ?

 

Les français savent rebondir : l'après-guerre, 1958...mais il leur faut une gouvernance en laquelle ils croient.

 

On pourrait poursuivre cette macabre description ainsi résumée des désordres actuels qui sévissent en FRANCE. Sa conséquence : LE LAXISME GÉNÉRAL QUI CONDUIT LE PAYS À SA PERTE…réitérons notre souhait pressant d’un gouvernement apolitique de salut public avec un Premier Ministre réel chef de l’exécutif reconnu et avec un Président de la République qui se cantonne à son rôle constitutionnel de Chef de l’État.

 

Faudra-t-il que les français se réveillent calmement et résolument car, traités de "veaux" par le Général de Gaulle, ils peuvent devenir sous le règne d'Emmanuel MACRON des chiens enragés qui chasseront violemment la caste dirigeante actuelle qui s’est accaparée le pouvoir et ses ors ?

Pour éviter le désordre et ses violences dévastatrices il existe donc bien une solution reconnue, légaliste et pacifique. Pourquoi nos gouvernants actuels ne l'utilisent-ils pas ? Ils y perdraient certes quelques privilèges, ils y gagneraient la reconnaissance de la Nation.

Partager cet article
Repost0
16 août 2020 7 16 /08 /août /2020 17:04
2010

2010

2020

2020

 

EST-CE LA FIN DE LA SCABREUSE ET SCANDALEUSE HISTOIRE DE L'EX CLINIQUE DE CHÂTEAU D’OLONNE ?

 

Rappelons que la Clinique du Val d’Olonne a été créée en 1984 après l’abandon du site de la Clinique Notre Dame qui était implantée au Centre-Ville des Sables d’Olonne.

 

Pour ce transfert, notre attention avait été attirée sur le fait que la nouvelle clinique était dirigée par le Maire d’alors de Château d’Olonne qui a même été Président de la SCI du TANCHET, propriétaire du terrain sur lequel la Clinique dite du Val d’Olonne a été construite. Une confusion et collusion qui sentaient fort la prise illégale d’intérêts d’autant plus que les emprunts faits par la société 3H propriétaire de la Clinique étaient cautionnés…par la Mairie !

 

Le maire de Château d’Olonne a même été plus loin puisqu’il a replongé dans le mélange des genres lors de l’agrandissement de ladite clinique et lors du dernier transfert de la clinique sur le site de la Vannerie devenu « Pôle Santé ». Il a d’ailleurs été rappelé à l’ordre par le Procureur de la République sous forme d’un « rappel à la loi » en date du 3 décembre 2008 pour des faits avérés constituant un délit de favoritisme et une prise illégale d’intérêts.

 

L’histoire malsaine se poursuit malheureusement au niveau de l’ensemble « Pôle de Santé » des Olonnes (La Vannerie) qui réunit donc sur le même site de la Vannerie le Centre Hospitalier "Côte de Lumière" et la Clinique "Porte Océane" qui s’y est implantée en 2010.

 

Mais la répartition des secteurs d'activités  entre les deux entités publique et privée s’est faite au détriment de l’Hôpital englué dans des problèmes financiers qui sont encore aujourd’hui parfois fort nuisibles à la qualité des soins et parfois à la confiance accordée à l’institution.

 

De plus, comme chacun a pu le constater, la « fermeture de la Clinique du Val d’Olonne » a généré une friche squattée, taguée, incendiée…L’ancien maire ex directeur de la Clinique a ainsi fait un beau cadeau empoisonné aux habitants. Depuis 2010, le site abandonné défigure l’entrée de ville : une honte qui a duré 10 ans !

 

 

 

2020 UN PROJET SUR LE TERRAIN DE 2,3 HECTARES SOUMIS À ENQUÊTE PUBLIQUE

 

Le nouveau maire des Sables d’Olonne Yannick MOREAU, ville fusionnée en 2019, a réussi en quelques mois à débloquer le dossier et à trouver un accord avec le propriétaire du terrain, qui rappelons-le, n’est autre que Monsieur Alain FOLTZER de l’ex groupe 3H gestionnaire de cliniques devenu gérant de la SCI du TANCHET reprenant, en 2010, la gérance que détenait Jean-Yves BURNAUD, ex-maire de Château d’Olonne parti à la retraite.

 

Nous espérons savoir un jour pourquoi pendant 10 ans ce site aussi bien placé a-t-il été ainsi abandonné : spéculation foncière ? Règlement de comptes ? Peur que la vente de ce terrain ne dévoile des choses pas claires ?

 

Mais, tournons vite cette page noire et regardons devant nous.

 

C’est ce qui se passe avec le projet de modification du PLU pour préparer les projets pour lesquels la population est donc consultée pour la première fois.

 

C’est avec un certain plaisir et soulagement que la population sablaise peut voir autour du site des pancartes qui l’appellent à consulter le dossier à donner leur avis.

 

 

UNE ENQUÊTE PUBLIQUE ? MOBILISONS-NOUS, CETTE FOIS !

 

Nos chers lecteurs savent tout le mal que nous pensons de cette procédure de consultation administrative qui finit le plus souvent à n’intéresser plus personne. Lors d’enquêtes publiques des milliers de personnes sont concernées et il n’y a parfois que quelques « observations » que le commissaire-enquêteur se charge vite de balayer pour que le conseil municipal ratifie la décision !

 

Ceci est un comble puisque justement l’enquête publique a pour but de révéler au public un projet d’intérêt général ! donc censés concernés tous les citoyens !

 

Cette fois, faisons amende honorable comme cela vient de se faire pour le projet de la villa CHAILLEY et l’aménagement du site de l’ancienne sous-préfecture à LA CHAUME; il faudra agir pour que la population se manifeste.

 

Pour l’instant, cette première phase est celle de la mise en forme administrative du dossier : il s’agit de faire sauter le verrou de la classification (zonage) de ce terrain pour l’adapter au futur projet d’aménagement d’un ensemble qui devrait comprendre principalement une résidence intergénérationnelle. Quant à la commune et l’agglomération, elles rachèteraient une portion de terrain pour y implanter des projets d’intérêt général...mais cela sera examiné ultérieurement.

 

Un dossier dont on reparlera et à laquelle il faut espérer qu’une large consultation permettra à la population une réelle participation  à son élaboration.

 

Enquête publique : du 26 août au 25 septembre 2020

 

AVIS D'ENQUÊTE PUBLIQUE

AVIS D'ENQUÊTE PUBLIQUE

Partager cet article
Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 21:22
OÙ PEUT NOUS MENER LE RAPPORT REMIS PAR LA CONVENTION CITOYENNE POUR LE CLIMAT CCC AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ?

 

 

LES PRINCIPES ÉCOLOGIQUES SORTIS D’UNE"CONVENTION"NE PEUVENT-ILS ÊTRE IMPOSÉS PAR LEURS AUTEURS, 150 CITOYENS « TIRÉS » AU SORT ?

 

Suite de

http://www.olonnes.com/2020/08/non-a-la-dictature-de-l-ecologie-politicienne-danger-pour-la-democratie-pour-nos-institutions-pour-notre-liberte-du-choix-de-notre-m

 

 

Voilà la dernière mouture de la synthèse des propositions

https://propositions.conventioncitoyennepourleclimat.fr/pdf/CCC-propositions-synthese.pdf

 

LE POUVOIR DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ET SES COMPÉTENCES ÉTENDUES ?

 

Le Président de la République Emmanuel MACRON dit oui aux 149 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat. Il en accepte la mise en œuvre au moins pour 146 propositions.

 

Très inquiétant pour la démocratie et ce qui reste du régime Parlementaire : le 27 juillet 2020, le Président de la République annonce qu’il compte mettre en application des mesures incluses dans ces propositions par voie réglementaire (par décret par exemple). Il a d’ailleurs déjà présenté à son « conseil de défense écologique » les premières mesures qu’il a décidé de prendre pour la mise en application des propositions de la CCC avant même que le Parlement ne soit saisi des projets de loi !

 

Ainsi, une proposition faite par un groupe informel juridiquement de 150 citoyens deviendrait-elle obligatoire comme une loi votée par la Parlement ? Bien sûr ces « simples citoyens » furent accompagnés par une armada de conseillers dont certains sont fortement marqués politiquement et ont donc pu et dû orienter le débat et la forme du texte final.

 

Décidément, la crise sanitaire et les pouvoirs spéciaux donnent au Président de la République des idées et des moyens pour décider de piloter seul ce dossier dont on mesure l’influence exceptionnelle sur le devenir du Pays.

 

Les pouvoirs du Président de la République ne sont déjà plus ceux définis par la Constitution qui sont ceux d’un régime de démocratie parlementaire.

 

Ces pouvoirs sont désormais ceux d’un régime Présidentiel dont le contrôle et l’initiative du Parlement en matière de loi s’efface peu à peu.

 

Maintenant, avec cette annonce, le Président franchit une nouvelle étape vers un pouvoir absolu : il décide avec la complaisance de certains écologistes. Il pourrait même« légiférer » par décret sans contrôle parlementaire…on est dans l’absurde ! On ne peut imaginer et subir cela sans réaction.

 

Il est opportun pour illustrer notre réflexion de citer des extraits de la synthèse du fameux rapport qui définit ainsi l’objectif de la Convention Citoyenne pour le Climat :

 

« Pour atteindre les objectifs de réduction de CO2. Il s’agit d’agir sur les comportements, les technologies et sur l’organisation des territoires. »

 

« Nous proposons deux révisions de la Constitution du 4 octobre 1958 afin de mieux garantir dans le texte fondamental de la République française la lutte contre le dérèglement climatique et le respect de l'environnement, devenus des enjeux vitaux pour le système vivant.

 

L’objectif de ces révisions se décline dans deux ambitions :

 

Une ambition emblématique, en actant la lutte contre le dérèglement climatique comme un objectif de la République ;

 

Une volonté affirmée de mobiliser la nation en ce sens, par un engagement renforcé dans des actions effectives contre le dérèglement climatique, notamment avec la création d'outils concrets et opérationnels pour toutes les instances et administrations publiques. »

 

Le Président de la République a admis les propositions de la CCC et s'est engagé à les faire adopter !

 

De deux choses l’une :

 

  • Ou, les propositions de la CCC finiront dans un placard comme les propositions du « grand débat ». Les auto-proclamés écologistes verront leurs leaders honorés et les militants verront leurs souhaits s’envoler et passer aux oubliettes.
  • Ou, le Président de la République, comme il s’y est engagé, reprend à son compte toutes ces propositions sauf trois sous forme de lois, décrets, ordonnances et pourquoi pas sous forme de  référendum et c’est à un changement de société que la France est conduite.

Un coup de force de l'Exécutif, un coup de bluff, un coup politique sans lendemain ?...et tout cela en période estivale et période de remaniement gouvernemental.

 

À SUIVRE... NOUS SOMMES TOUS ÉCOLOGISTES

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2020 5 26 /06 /juin /2020 16:42
« LE TUEUR FOU DU PUITS D’ENFER » POLAR D’ACTUALITÉ SUR FOND DE MAGOUILLE POLITICO-FINANCIÈRE DANS… UNE STATION BALNÉAIRE DE LA CÔTE ATLANTIQUE

 

 

UN OUVRAGE POUR VOUS DÉTENDRE ET CERTAINEMENT DÉCOUVRIR...

 

 

Xavier ARMANGE auteur, éditeur, photographe, curieux par nature, a beaucoup voyagé et beaucoup écrit : romans, livres pour la jeunesse…

 

Il a percé les mystères de « La Malle sanglante du Puits d’Enfer », fait divers hors normes en 1949, qui a renforcé le côté emblématique et touristique du site. L’auteur a fait de ce fait divers un remarquable roman historique. Il récidive, mais cette fois dans un tout autre registre.

 

Nous avons rencontré Xavier ARMANGE et lui avons posé quelques questions pour découvrir ce que cette curiosité géologique lui avait encore inspiré.

 

UN LIEU MYTHIQUE

 

Q : Quand nous avons appris la parution de ce livre « Le Tueur fou du Puits d’Enfer », nous avons cru qu’il s’agissait d’une suite à « La Malle sanglante du Puits d’Enfer ». Nous avons été surpris : dès les premières pages de votre nouveau livre, vous nous emmenez dans une actualité d’une autre dimension.

Est-ce bien uniquement une fiction policière politico-financière à partager avec vos lecteurs ?

 

 

Xavier ARMANGE : Oui, « Le Tueur fou du Puits d’Enfer » est une fiction. C’est l’histoire d’une mairesse qui rêve de transformer sa ville en un lieu touristique semblable à Dubaï ou Acapulco. Des financiers, plutôt véreux, dans un montage opaque, avec la complicité des pouvoirs publics, préparent un port artificiel hors norme où rien n’est trop beau. La destruction de la côte rocheuse, le percement de la dune, et la construction d’un ensemble immobilier et commercial de très grand luxe sont au programme. Les investisseurs, le gratin de la région et des Hollandais, prévoient un rendement financier exceptionnel. Autour de ce projet s’agite une faune de personnages plus ou moins corrompus.

 

Q : Le Puits d’Enfer attire les drames entre légendes et faits divers : naufrages, suicides, accidents. Il est devenu au fil du temps un lieu mythique très fréquenté. Au début de votre roman, on y découvre des restes humains non identifiés.

 

XA : C’est exact, et il manque des morceaux de choix ; l’identification réservera bien des surprises. Et puis, comme souvent, la conclusion n’est pas conforme à la morale, les lampistes ont toujours tort, et quand ils sont Chaumois cela n’arrange rien.

 

UNE FICTION PEUT-ELLE CACHER UNE RÉALITÉ ?

 

Q : La fiction de ce roman dépasse-t-elle la réalité de ce que nous avons vécu au Château-d’Olonne ?

 

XA : Vous comprenez bien que tout cela n’a rien à voir avec la réalité mais relève de mon imaginaire, un peu dévoyé, j’en conviens…

 

Q : Troublant… J’insiste, ce livre n’aurait-il pas été inspiré par la politique locale ?

 

XA : C’est au lecteur d’en juger, elle a été assez riche en rebondissements ces dernières années. Il est vrai que les comportements de certains m’ont bien aidé pour écrire ce roman. Simple citoyen naïf, je me suis engagé avec un collectif et des associations pour préserver une route touristique littorale et une belle forêt encore à l’état de nature sans gaspiller d’argent public. Après des débats honnêtes et un vote démocratique, nous avons eu gain de cause. Faune et flore s’en réjouissent, les contribuables et les amoureux de notre littoral aussi.

Le plus souvent les citoyens lambda – dont je suis – s’intéressent à la politique locale au moment des élections. Ils votent et donnent ainsi un blanc-seing à ceux qu’ils ont élus. Puis ils ne participent plus à rien jusqu’aux élections suivantes. C’est souvent de leur faute même si les gens au pouvoir ne leur facilitent pas toujours la tâche. Je suis devenu un citoyen engagé face à des comportements démocratiques que je n’imaginais pas. C’est ainsi que j’ai découvert la toute-puissance des décisions de certains maires, de certains élus et leurs conséquences sur la vie de ceux qui les ont mis au pouvoir. Cela peut mener très loin… de quoi faire un roman !

À côtoyer des décideurs, je me suis trouvé propulsé dans un monde dont j’ignorais les approximations, le manque de rigueur, les intrigues voire les combats pour le pouvoir local. J’avais toujours pensé que l’intérêt général primait sur les intérêts particuliers.

 

Q : Et vous n’y croyez plus ?

 

XA : C’est vous qui le dites. Mais un doute légitime m’a parfois traversé… J’ai assisté à des conseils municipaux qui m’ont, pour le moins, surpris. Comme je suis curieux – c’est le propre des écrivains – je me suis documenté pour pouvoir ensuite romancer. J’avais déjà en tête un polar sanglant sur la démocratie locale et de ses dérives.

 

UN ROMAN A SUSPENSE PLEIN D'IMPRÉVUS

 

Q : Votre livre, qui rebondit à chaque chapitre, ménage suspense et humour. Il est ironique, caustique, décalé et assez vachard ?

 

XA : Ce n’est pas un règlement de compte. J’ai cherché d’abord à écrire un roman policier captivant avec beaucoup de personnages hauts en couleur, plein d’événements inattendus, et à cerner la psychologie parfois complexe des intervenants. Rien n’est blanc ou noir, en politique comme ailleurs. J’ai aussi voulu que le lecteur s’amuse en forçant souvent le trait pour un plaisir qui, je l’espère, est jubilatoire.

 

Q : Pouvez-vous rapidement, en conclusion, nous donner envie de lire « Le Tueur fou du Puits d’Enfer » ?

 

XA : En deux mots c’est difficile : dans une faille rocheuse de la côte atlantique, une macabre découverte met une ville en ébullition. Un projet pharaonique de construction d’un nouveau port artificiel de plaisance avec la destruction d’un littoral protégé dissimule la face cachée d’une magouille financière et immobilière aussi inutile que toxique : corruption, copinage, trahisons, règlements de comptes, décisions arbitraires de certains élus au mépris de leurs concitoyens… Une blogueuse, un collectif de défense, une partie des habitants se battent pour que ces intérêts particuliers couverts par des personnalités aux ambitions sans bornes ne l’emportent pas sur l’intérêt général. Malgré de multiples pressions, préserver le littoral d’une catastrophe écologique et d’une gabegie d’argent public sera un rude combat qui ne laissera pas la population indifférente. Beaucoup n’en sortiront pas indemnes.

 

Q : Où trouve-t-on votre roman ?

 

XA : La distribution en librairie a été perturbée par le confinement, mais, comme « La Malle sanglante », les livres sont maintenant disponibles (ou sur commande) dans toutes les bonnes librairies. Par internet on peut se les procurer sur le site de l’éditeur… www.dorbestier.com

 

XAVIER ARMANGE, AUTEUR DE CE "ROMAN", SON SOURIRE EST LUI-MÊME UN PEU MYSTÉRIEUX

XAVIER ARMANGE, AUTEUR DE CE "ROMAN", SON SOURIRE EST LUI-MÊME UN PEU MYSTÉRIEUX

Partager cet article
Repost0
11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 11:11
L'ADJOINT NICOLAS CHÉNÉCHAUD PORTEUR DE BONNES NOUVELLES

L'ADJOINT NICOLAS CHÉNÉCHAUD PORTEUR DE BONNES NOUVELLES

 

 

DEUX MAISONS MÉDICALES SUR LE SECTEUR DE LA PIRONNIÈRE (CHÂTEAU D’OLONNE) POUR L’ACCUEIL DE PLUS DE 10 MÉDECINS

 

Le Maire Yannick MOREAU se spécialise dans la résolution de problèmes épineux que les précédentes mandatures laissaient pieusement sommeiller.

 

 

 

Il y a eu d’abord et principalement la fusion des trois communes, puis ce fut l’accord qui permet d’espérer sous peu la disparition de la friche clinique du Val d’Olonne, le dossier scabreux du littoral castelolonnais, le parking de la gare, le lycée TABARLY, le lotissement du Puits Rochais attendu depuis des décennies, le site de l’ancienne sous-préfecture  villa Chailley…

 

Certes, Yannick MOREAU n’en n’a pas fini de résoudre les problèmes du « passif du passé » des 3 communes fusionnées. : dans tout héritage il y a du bon et du moins bon ! Il reste encore sous le tapis du « moins bon », des dossiers pleins d’épines comme le devenir de l’Aérodrome après le lifting qu’il va subir…mais ce n’est pas la solution. Il y a aussi le Vendéopôle continuation de la zone des Plesses sur le quartier de Château d’Olonne, le Pôle Équestre, le Village Entreprises Nautiques…le futur maire aura encore fort à faire.

 

Mais, il y a encore un dossier qui progresse bien :

 

STOP À LA DÉSERTIFICATION MÉDICALE AUX SABLES D’OLONNE ? LE QUARTIER DE LA PIRONNIÈRE VA ACCUEILLIR DEUX MAISONS MÉDICALES

 

Ainsi la politique d’accompagnement des professionnels de santé menée par la Municipalité commence à porter ses fruits.

 

C’est l’adjoint Nicolas CHÉNÉCHAUD qui a eu le privilège de faire ces annonces lors de ce conseil municipal du lundi 8 juin 2020.

 

Lors de ce conseil municipal il a donc été présenté deux projets importants qui permettront à terme l’installation de deux maisons médicales.

 

La première est située au cœur de la Pironnière et jouxtera la Pharmacie 86 rue de la République.

 

Ce projet vise à l’installation de 3 pédiatres et 2 généralistes. Il comporte toute l’infrastructure : secrétariat, salle d’attente…

 

Il a été noté que là aussi le stationnement n’est pas oublié avec un projet adjoint de 15 à 20 places qui seront les bienvenues car la place des Acacias dite de la République …qui manque fortement de places pour le stationnement.

 

Il sera possible d’adjoindre au projet des logements à l’étage.

 

La deuxième opération est située à proximité, au 104 rue Jules Ferry. Elle permettra l’installation de 7 cabinets de consultations (généralistes, internes, infirmiers…).

 

Sur ce site, il est aussi prévu d’adjoindre l’installation de 20 à 25 places de stationnement.

 

Cette politique menée par la Municipalité sortante attire le personnel médical. Ainsi le maire Yannick MOREAU rappelle l’investissement fait sur le long terme auprès des « internes » en organisant leur accueil et en leur donnant ainsi envie de rester. La municipalité héberge aujourd’hui 11 internes …un espoir supplémentaire de « repeuplement du Pays des Olonnes » en médecins.

 

Ces deux réalisations représentent l’accueil possible d'au moins douze médecins spécialistes et généralistes.

 

Cette délibération est aussi adoptée à l’unanimité.

LA PLACE ...QUI MANQUE DE PLACES DE STATIONNEMENT

LA PLACE ...QUI MANQUE DE PLACES DE STATIONNEMENT

À GAUCHE DE LA PHARMACIE , LE SITE CHOISI POUR UNE MAISON MÉDICALE

À GAUCHE DE LA PHARMACIE , LE SITE CHOISI POUR UNE MAISON MÉDICALE

Partager cet article
Repost0
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 21:36
LE DÉFILÉ PERMANENT DES ADMIRATEURS DU SITE

LE DÉFILÉ PERMANENT DES ADMIRATEURS DU SITE

 

LORS DE CE DERNIER WEEK-END LE CARACTÈRE ATTRACTIF DU LITTORAL SABLAIS NE S'EST PAS DÉMENTI ; LE PUITS D'ENFER FAIT LE PLEIN D'ADMIRATEURS...

 

C'est par centaines que sablais, vendéens et autres visiteurs se sont succédé pour venir fouler le site du Puits d'Enfer, prendre un bon bol d'air marin et se laisser fasciner par le spectacle de la mer à leurs pieds.

Pas de ticket à prendre, pas de péage, des places sur le parking, visible depuis sa voiture, l'écume en prime...le spectacle n'affiche jamais complet et il est permanent !

Que ceux qui peuvent encore bénéficier de ce site remarquable n'oublient pas qu'il a fallu l'intervention citoyenne et celle d'une consultation populaire pour que ce site demeure accessible à tous et puisse dans un proche avenir être mis en valeur et protégé...sauvé !

Partager cet article
Repost0