Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 23:43

Si l'on en croît les débats entre majorité et opposition au Conseil Municipal de ce 16 décembre... la culture et sa Salle Gragamoelle : cela n' a pas de prix...

En effet, l'opposition attend pour sa salle culturelle GARGAMOELLE d'avoir un prix tout compris avec terrain, viabilisation, parkings, accès...

La majorité, par la voie de son maire, reste à la seule valeur de l'immeuble équipé soit 1.4 million d'euros ! 

Et le citoyen dit "si j'ajoute à 1,4 million d'euros le prix estimé des terrains, parkings...on doit avoisiner les deux millions d'euros !"

Mais plus intéressant pour l'avenir, il faut "croire" en cette salle : des programmes, du cinéma d'art et d'essai...il y a une programmation et cette salle a été pensée et réalisée à partir d'un cahier des charges comme un complément "communautaire" à ce qui existe...Atlantes, spectacles Havre d'Olonne...tant mieux.

Nous sommes avides d'avoir toutes ces informations et de pouvoir, chers lecteurs, vous les communiquer...on n'a pas fini d'entendre parler gargamoellois ..

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 10:51

CONSEIL MUNICIPAL CHATEAU d’OLONNE 16 décembre 2008

Ordre du jour

 RAPPEL : les séances sont publiques


25 questions à l’ordre du jour de ce dernier Conseil Municipal de l’année

en voici l’essentiel :

 

Avis sur le PLU d’Olonne sur Mer

Création rue des Plesses d’une piscine ludique privée avec activités annexes

Travaux rue des Prés de la Clais

Travaux Parc de Coubertin et Gargamoelle

Modifications des Statuts de la Communauté de Communes (CCO)

Entretien de l’espace naturel départemental de Saint Jean d’Orbestier

Environnement : déversement d’assainissement société Métaux Fer

Projet de structure d’accueil pour les pré adolescents

Diverses aides aux établissements scolaires

Taxe de séjour

Coût réel de la Salle culturelle de "cinéma GARGAMOELLE "

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 22:14

Je tague, tu tagues...mais qui effacera ?

La Ville de Château d'Olonne n'a pas d'outil, donc les propriétaires doivent supporter ce qu'ils n'aiment peut-être pas .

Alors, mes amis tageurs vous exagérez , afinez votre art et demandez à votre maire s'il n'a pas de murs à vous prêtez  pour exercer vos talents utilement









Partager cet article
Repost0
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 18:59




Il n’a pas été agréable pour le groupe d’opposition que nous sommes de décider le boycott de l’inauguration d’un outil culturel tel que la Salle LA GARGAMOELLE, ce samedi 29 novembre. Il nous faut donc expliquer les raisons qui nous ont conduits à prendre cette décision.

 

La première raison est que nous nous interrogeons depuis la naissance du projet sur le fait que des élus de la majorité de la précédente mandature avaient eu à statuer sur le projet, qu’une étude avait été confiée à un cabinet spécialisée et qu’au vu des résultats de cette étude, il avait été décidé d’abandonner le projet.

 

Le projet renaît en 2006/2007 sous forme d’une salle dite culturelle qui s’avère être une mini salle de cinéma où pourront éventuellement se dérouler quelques autres spectacles confidentiels (146 places !).

 

La deuxième raison de notre opposition est qu’aux nombreuses questions posées à la Municipalité : « une salle de ce type pour quoi faire ?» : il n’y avait jamais de réponse claire, pas de programme, pas de cahier des charges...d’ailleurs quelle n’est pas la désillusion des associations qui comptaient sur une vraie salle polyvalente ! et à qui on annonce maintenant : ce n’est qu’un petit cinéma et un éventuel mini théâtre sans scène, ni coulisse.

 

La troisième raison est le coût de l’investissement : 2 millions d’euros (14.000 euros le siège) tout compris avec terrain, viabilisation, matériel : rappelons que le budget présenté aux élus était initialement de 750.000 euros ! et que le budget prévisionnel de fonctionnement (hors prestations culturelles) est de 50.000 euros par an.

 

La quatrième raison est que, d’après la Municipalité, cette réalisation s’insère dans la cadre des investissements culturels des communes du Pays des Olonnes. Mais s’il en était ainsi, il s’agirait d’un équipement structurant intercommunal comme l’est le Conservatoire intercommunal et la future piscine ; il aurait incombé alors à la Communauté de Communes des Olonnes (CCO) de prendre en charge le projet et le financement aurait été intercommunal plus facilement et largement subventionné. Le projet aurait été mieux intégré dans une politique culturelle du Pays des Olonnes. D’ailleurs même si le financement est 100% castelolonnais, il profitera à tous les habitants du Pays des Olonnes et aux vacanciers.

 

La cinquième raison est que maintenant nous savons que c’est non une salle culturelle mais une salle de mini cinéma dite d’art et d’essai qui n’a pas à ce jour le label et que la première programmation n’est pas d’art et d’essai. Nous nous élevons donc contre le fait que l’argent du contribuable puisse être utilisé pour concurrencer en l’espèce le seul cinéma titulaire du label Art et Essai : Le Palace à la Chaume

 

 

Par conséquent, dans ces temps de difficultés économiques et sociales nous jugeons inadmissible le choix de l’investissement fait par la Municipalité. Celle-ci refuse tout projet de véritable centre culturel ou de centre social comme les maisons de quartier .Elle néglige l’accroissement de l’aide à domicile, abandonne sa voirie...mais investit deux millions d’euros dans une salle qui n’a aucun intérêt pour la quasi totalité des citoyens.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 19:30

L'opposition propose...la majorité dispose... à vous de juger

Notre tenacité et le soutien de nos concitoyens finiront bien par convaincre des élus de la majorité qu'il faut que Château d'Olonne bouge !

NOS PROPOSITIONS EN CONSEIL MUNICIPAL

REPONSES DE LA MUNICIPALITE

VOIRIE PLAN d’URGENCE

 

Il faut faire face à une situation intolérable

la Ville a les moyens financiers de pallier à cette situation catastrophique

 

Réponse :

Il y aurait 8 millions d’euros d’engager (information étonnante) à vérifier; on n’a pas réalisé le programme 2008 car la Ville ne dispose pas de personnel suffisant pour suivre les chantiers.

L’EAU

 

Château d’Olonne et le secteur disposent de vastes possibilités pour assurer notre autosuffisance en approvisionnement et s’éviter de voir tous les ans des mesures de restrictions gênantes et qui font très mauvais effet pour une ville touristique. Le dossier du barrage sur l’AUZANCE ne sort toujours pas. Une démarche pressante des élus serait nécessaire. Quant au prix de l’eau « la facture est imbuvable »

 

Réponse :

Cela ne dépend pas de nous.

L’élaboration du SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) n’étant pas finalisée, nous devons attendre.

Donc aucune démarche.

LES OCEANES et l’AVENUE DE TALMONT

 

Il y a des problèmes urgents comme la sécurité des riverains et il y a aussi à préparer l’avenir : cette entrée de ville est indigne et la zone commerciale doit être réaménagée pour rester compétitive et attractive.

 

 

Réponse :

 

Aucun projet et on n’a même pas eu de réponse sur une mesure d’urgence telle que le rappel de la limitation de vitesse.

PROPRETE URBAINE

 

Nos aires de jeu, trottoirs, espaces verts sont envahis et souillés par les défécations de nos amis les bêtes. Dans de nombreuses villes, dans divers pays, les municipalités ont rendu leurs villes propres. Désormais, dans ces villes cohabitent, dans la bonne humeur, propriétaires d’animaux domestiques et leurs concitoyens. Il a été trouvé des solutions : mobilier urbain, distributeur de sacs et poubelles, campagne de sensibilisation des habitants...

 

 

 

 

Réponse :

 

On a déjà fait diverses choses...mais pas de propositions concrètes ni même un engagement de traiter le sujet pour étude en commission.

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 10:19

ABBAYE SAINT JEAN D'ORBESTIER ET STATUES LAPIE :

marier art roman et art moderne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimez, vous n'aimez pas c'est à vous de le dire...

Pour les mystères de la gestion de ce dossier, ce sera aussi à vous de juger...

Au budget présenté ce mardi au Conseil Municipal de Château d'Olonne figurait 4000 € pour la construction des socles des statues...par contre, rien ne figurait pour l'achat des statues qui doivent être implantées définitivement sur le site de l'Abbaye (voir photo ci-dessus) . Cette annonce fut faite par  la presse pour un montant de 15.000 €.

Nous sommes donc ainsi intervenus :

"BS 2008 investissement Page 4 compte 21238/020/60 : socle sculpture LAPIE : nous sommes étonnés de ce poste alors que nous avons appris cet achat par la presse, qu’il devait y avoir une délibération du Conseil Municipal et qu’à ce jour nous n’avons toujours pas délibéré sur ce point. De plus, la population se trouve divisée sur le bien-fondé de cet achat et de son positionnement devant l’Abbaye."

La réponse résumée de  Monsieur le Maire :

L'achat n'est pas réalisé, cela n'empêche pas de budgéter le socle.

...et si on achetait le socle et qu'on n'achetait pas les statues

GESTION INCOMPREHENSIBLE...sauf si on nous explique clairement :

- pourquoi il n'y a-t-il pas achat des statues alors que cet achat était annoncé par la presse en fin d'été et que la décision figure en page 18 du Bulletin Municipal  "CASTEL info "que les castelolonnais ont eu dans leur boîte aux lettres en début de mois?

- pourquoi budgéte-t-on le socle ?

Ferez-vous construire les fondations de votre future maison si vous n'êtes pas sûrs de construire la maison ?

Il n'y aura pas un centimme de budget 2008 pour l'Abbaye Saint Jean d'Orbestier et près de 20000 € pour les statues...

 

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 23:40

CONSEIL MUNICIPAL de CHATEAU d’OLONNE

25 novembre 2008

 

L’essentiel de ce conseil : le BUDGET SUPPLEMENTAIRE dit BS

Pour les non initiés : il s’agit d’un budget qui rectifie le budget voté en début d’année ; on gomme les erreurs, on introduit les imprévus du budget initial.

 

Rien d’extraordinaire à signaler...sauf ce qui a été présenté, en introduction  au sujet, par Monsieur le Maire, comme une grosse erreur :  la vente d’un terrain de 3 hectares (toujours et encore la ferme de VILLENEUVE dit les Jardins de Château d'Olonne) prévue pour un prix de vente de 50 F le m² a été passée en recette attendue pour un prix de 991.800 EUROS alors qu’il s’agissait de FRANCS soit une « perte de 840.649 EUROS » pour la commune.

 

Voici notre intervention :

 

« Pour le budget primitif, il s’agit bien d’un « LAPSUS d’écriture » les élus et les services y compris ceux de la trésorerie ne pouvaient pas imaginer que ce terrain constructible serait vendu au prix de 7 € le m²

 

Nous pensons aussi que la Cour Régionale des Comptes aura à se poser des questions sur cette transaction.

 

Mais nous notons aussi que sur cette petite partie du terrain vendue en 2008 si l’on fait la différence entre le prix de marché et celui de la vente (3 hectares sur les 12 de l’opération)  la commune perd 180 000 € de recettes. »

 

 

Décidément pour l’Équipe du Maire et pour Monsieur le Maire lui-même ce dossier est maudit.

 

Mais en 2008 à Château d'olonne comment expliquer qu'un terrain constructible puisse être vendu 7€ le m² ???

 

L’opposition a voté « contre » le budget non pas pour le seul motif évoqué ci-dessus mais pour le raisons suivantes :

 

Sur le fond nous ne pouvons que constater le manque d’ambition de ces budgets pour notre ville. Celle-ci a les moyens d’une politique plus ambitieuse.

 

Sur certains investissements nous ne pouvons que confirmer notre désaccord comme la Salle de cinéma dite culturelle dont le prix de revient est de 14.000 € la place. Il faut oser le dire. Et nous attendons toujours qu’il nous soit apportée la preuve du bien-fondé de cet investissement. Et en plus, il faut aussi ajouter que le matériel de projection acheté va se révéler sous peu obsolète et qu’il faudra le remplacer par du matériel adapté au numérique.

 

Pour d’autres travaux nous exprimons notre désaccord sur la coutume et l’abus du recours et de l’acceptation des travaux supplémentaires .

 

Pour les autres investissements : rien de sérieux pour la voirie qui corresponde aux besoins urgents et très, très importants. Nous avons honte de l’état de nos rues. Et si l’on considère pour un chantier comme celui de la rue Clémenceau la durée des travaux et le manque de choses aussi vitales que les arrêts pour les bus et les pistes cyclables nous ne pouvons être d’accord sur ce mode de gestion. De plus, nous rappelons que les riverains sont excédés par la durée des travaux et les commerçants sont asphyxiés.

 

Nous reviendrons sur d’autres points de ce Conseil Municipal...à suivre

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 20:47








































HISTOIRE D’UNE ERREUR DANGEREUSE

 

PRES DE LA CLAIS - LOTISSEMENT « LA BELLE AUGUSTINE »

 

Premier temps : création d’un lotissement rue d’Olonne la belle Augustine ; les premiers habitants signalent en vain à la Mairie l’absence de trottoirs et d’emplacements réservés au stationnement sur les cent derniers mètres,

 

Deuxième temps : aboutissement d’un projet ancien : création du lotissement des Près de la Clés (sur la route de « la déchetterie »)

 

Troisième temps : le manque de trottoirs et de possibilités de stationnement crée une situation dangereuse pour le piétons et particulièrement pour les enfants qui vivent de plus en plus nombreux aux Près de la Clais et qui doivent emprunter le « trottoir » rue d’Olonne notamment pour les trajets domicile-école sur une rue déjà réputée « accidentogène »,

 

Quatrième temps : nous signalons à la mairie cette situation et la bonne réaction ne se fait pas attendre : pose des plots pour assurer la protection des piétons,

 

…mais le problème reste entier et insoluble pour le stationnement : où les véhicules desservant les dernières maisons peuvent-ils stationner ?

  

Trois conclusions et nos propositions

 

- Les règles générales concernant le stationnement imposées par la Municipalité lors de la précédente mandature ne peuvent s’appliquer et doivent être adaptées d’urgence.

 

- Pourquoi lors de la construction du premier lotissement ne pas avoir pensé sur cette zone trottoir et stationnement alors que les projets Près de la Clais avec une croissance de la ville dans cette zone étaient en prévision. Reprendre cela maintenant va coûter très cher : avoir accepté un lotissement avec une partie sans trottoir est une faute ou une erreur. A l'avenir, il faut  penser projets globaux : constructions, environnement...

 

- D’urgence, il faut engager des travaux pour adapter cette voie et diminuer sa dangerosité : imaginer sur ces photos ce que donne le passage de camions à ce niveau de la rue. Nous savons qu'il y a des projets...mais avant leur réalisation, il faut faire immédiatement le nécessaire sur cette portion de voie hyper dangereuse. Les plots ne sont qu'une solution très provisoire.

Partager cet article
Repost0