Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

24 août 2008 7 24 /08 /août /2008 15:40

Nous avons déjà eu l'occasion de parler du dossier diversement baptisé « Ferme de Villeneuve, Jardins du Château d'Olonne, village hollandais».


Faire recherche : "VILLENEUVE" colonne de droite
 

Rappel des Faits

 

C'est une histoire qui a plus de 15 ans.

 

Sur un terrain de 12 hectares situé près de l'aérodrome qui entoure le ruisseau du Puits Rochais, la commune de Château d'Olonne avait décidé au début des années 90 d'y établir un camping. Ce projet et les suivants sont abandonnés jusqu'à ce que des investisseurs hollandais proposent sur le site la construction d'un « village touristique » avec la construction d'environ 160 villas avec piscine...

 

Le 20 Décembre 1996, un accord est signé avec la Communauté de Communes, la ville de Château d'Olonne et les deux sociétés du groupe hollandais porteuses du projet. La Communauté de communes des Olonnes et Vendée Expansion étaient chargés de la viabilisation des trois tranches d'aménagement prévues.

 

Un nouvel épisode vient de se produire :

 

Les deux premières tranches sont réalisées. Mais, en 2007, le préfet de Vendée ordonne une enquête publique rondement menée :

 

- arrêté préfectoral signé le 26 juin 2007,

- délibération du Conseil Municipal le 17 juillet

- enquête publique du 18 juillet au 3 août, (les absents en vacances ont eu tort de partir !) : « prescrivant l'ouverture d'une enquête publique préalable à l'autorisation er régularisation de travaux de remblais et d'aménagement au lieu-dit VIMLLENEUVE sur la commune du Château d'Olonne »

 

...en clair il s'agit de régulariser ce qui n'est pas légal...et particulièrement oubli des impératifs d'une loi de 1992 sur l'eau et sur la protection de l'environnement

 

 

 

Voilà une affaire effectivement  peut-être trop rondement menée... : un mois et demi pour décider d'une enquête publique et la réaliser ! Quand on veut on peut !...poursuivons

 

- septembre 2007 remise du rapport du commissaire enquêteur Monsieur Paul HERMIER à la sous-préfecture après un peu de retard,

- 31 octobre 2007 arrêté «  préfectoral autorisant l'aménagement de la résidence de tourisme les Jardins du Château d'Olonne » qui existe depuis des années (deux tranches sur trois, 130 maisons sur 160 !).

 

Le 6 juin 2008, la Communauté de Communes se retire du projet « en raisons de problématiques tant juridiques que techniques »...pour le moins exceptionnel et étrange...

 

Pourquoi la Communauté de Communes des Olonnes se désengage-t-elle d'une compétence que lui ont attribuée la loi et la commune concernée ?

 

Une « régularisation » 11 ans après l'Accord cité ci-dessus et 7 ans après le début des travaux (en 2000 ?)

 

Que s'est-il passé en fin 2007 ?

A suivre...

Partager cet article
Repost0
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 21:51

Un cinémomètre installé  à Château d'Olonne
Ralentir en entrant à Château d'Olonne, c'est possible et nécessaire,

Voilà ce que vous pouvez désormais voir  route de Talmont à hauteur du magasin LIDL


















Ajouter à cet équipement :
- le rappel de la limitation à 50 kmh,
- une campagne d'information,
- et une présignalisation indiquant le caracrtère préventif et non répressif de cette "indication",
- une meilleure visibilité du "radar"en question

et nous serons tous gagnants en "sécurité"

Ce n'est pas un panneau de plus à l'entrée de notre ville, c'est autre chose qui mériterait d'être mis en valeur. 

Partager cet article
Repost0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 17:44

LUNA PARK (deuxième partie)

 

ANALYSE « clinique »d'une erreur de la Municipalité de Château d'Olonne

 

Deux aspects de cette affaire sont relevés :

 

  • 1) celui du dossier en lui-même:

 

- pénaliser gravement et brutalement la vingtaine de familles de forains qui a préparé sa saison depuis des mois alors que, sur la côte, en site encore plus protégé, un activité ludique est maintenue constitue une forme d'injustice et de ségrégation : deux poids, deux mesures.

 

- annoncer qu'un dossier va faire jurisprudence sans prendre toutes précautions d'usage est pour le moins inconséquent,

 

- espérer qu'une mesure d'expulsion soit exécutée éventuellement par la force n'est pas de mise : le Préfet en général ne requiert pas la force pour faire exécuter une décision de justice (voir les dossiers sur les gens du voyages installés illégalement sur des terrains appartenant aux collectivités ou à des particuliers)

 

- dire qu'un autre site a été proposé (Le Coudriou ) est une information tronquée car il aurait fallu savoir pourquoi les forains n'ont pas accepté cette offre : apparemment l'emplacement proposé et les coûts d'installation ne rendaient pas viables le projet.

 

2) sur la méthode :

 

Nous sommes face à des décisions prises par une Municipalité installée depuis plus de 20 ans et qui n'écoute plus qu'elle-même : elle a d'ailleurs reconnu cet état de fait lors de la campagne électorale et a pris l'engagement d'y remédier !

 

Nous nous trouvons face à une situation et à un dossier qui n'ont pas été présentés aux élus clairement et totalement. Ceci a abouti à une décision prise dans la précipitation (voulait-on faire plaisir à certaines personnes ?...sans trop analyser les conséquences des risques d'une erreur d'appréciation juridique.)

 

- L'affaire a été portée devant la Justice sans que les élus n'en soient avisés : heureusement qu'ils lisent la presse !

 

 

Aujourd'hui, il va falloir assumer :

 

- L'activité exploitation de LUNA PARK a été bloquée par la décision de la Municipalité et par les propos de Monsieur Jean-Yves BURNAUD à la presse. Les contribuables castelolonnais ne doivent pas être condamnés à indemniser l'exploitant, c'est à ceux qui ont commis des erreurs de payer,

 

- Une partie de la population ne veut plus être privée de ces attractions,

 

- Le 7 août, l'exploitant est convoqué devant le Tribunal Correctionnel pour les atteintes à l'environnement. Ce nouvel épisode judicaire, s'il confirme, par une relaxe, le jugement en référé, aggravera la situation de la Municipalité.

 

- Nous nous retrouvons comme dans d'autres dossiers face à une situation où l'impréparation l'emporte sur la réflexion. C'est une forme d'irresponsabilité que nous n'admettons pas et nous continuerons, comme nous l'avons fait depuis que nous sommes élus, à veiller avec sérénité et sérieux sur toutes les décisions municipales, à apporter le résultat de nos réflexions.

 

...certaines fois, nous sommes seulement écoutés, d'autres nous sommes écoutés et entendus comme des opposants utiles et proposants.

 

 

 

 

PS : A notre connaissance, à ce jour, aucune plainte n'a été portée par les « voisins » de LUNA PARK pour la gêne occasionnée par la musique, les annonces faites au micro, la circulation des clients...

Le soir en semaine tout s'éteint à Minuit et à Une heure du matin (parfois avant) durant le week-end.

La conseillère municipale qui est intervenue le 29 juillet dans le débat en parlant de gêne pour le voisinage de "17 heures à deux heures du matin", même si elle appartient à la Majorité, aurait du se renseigner sur ces horaires et ainsi s'éviter de dire des erreurs en réunion publique d'autant plus que la profession qu'elle exerce devrait l'inciter à la prudence dans ses propos.

Partager cet article
Repost0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 17:35

 

Première Partie : LES FAITS

 

La sentence est tombée et comme l'a écrit OUEST France qui a particulièrement bien couvert cet événement : « les manèges du LUNA PARK tourneront tout l'été ». Les demandes faites par la procédure du référé présenté par le Maire de Château d'Olonne sont rejetées.

 

Cette décision peut encore faire l'objet d'une procédure d'appel.

 

L'opposition  avait prôné la sagesse en demandant à la Municipalité , le 29 juillet, après étude du dossier, le report de toute instance afin de laisser à l'exploitant la possibilité de terminer sa saison.

 

L'opposition, lors du Conseil Municipal du 3 juin 2008, avait voté unanimement le classement de zones nouvelles bénéficiant d'une protection particulière et la limitation de la durée des implantations provisoires sur ces zones. Elle reste solidaire de cette décision dont l'objectif est, pour elle, la sauvegarde de « l'Arc Vert » poumons ceinturant les zones urbanisées de Château d'Olonne.

 

Mais...l'opposition n'avait voté que sur ce qui lui était présenté.

 

Ainsi un train peut en cacher un autre...

 

Ce qui n'a pas été évoqué en Conseil Municipal et ne figure pas au dossier c'est justement ce qui était visé : LUNA PARK qui, nous l'avons appris a postériori , depuis début 2008, avait entamé ses démarches pour se réimplanter sur le site qu'elle utilisait dans le passé.

 

Aussi dans notre intervention du 29 juillet « hors conseil municipal » , la question n'étant pas inscrite à l'ordre du jour, nous évoquions ainsi le sujet :

 

Or, dans le dossier n'ont pas été portés à la connaissance des élus des points importants :

 

- le site visé et les installations dites « Luna Park » faisaient l'objet d'une demande d'autorisation auprès de la Mairie de la part de l'exploitant depuis le début 2008,

- le dit exploitant ne faisait que reprendre son activité mise en sommeil durant plusieurs années,

- sur ce site classé NDL au POS et N (protégé) au PLU ne figurent pas sur les documents les implantations encore debout de l'ancien restaurant, du Ranch et de l'élevage qui sont reconstructibles,

- sur ces terrains les réseaux électricité, eaux et deux accès aux terrains ont été détruits.

 

Ainsi, nous nous trouvons face à une situation différente de celle qui nous a été présentée et on applique brutalement les textes rétroactivement.

 

Aussi afin de ne pas  tomber dans les pièges de procédures hasardeuses qui pourraient finir par coûter fort cher aux castelolonnais nous vous demandons de sursoir à toutes poursuites et de négocier avec l'exploitant sa fin de saison.

 

Alain GUYOT est intervenu dans le débat pour rappeler les aspects humains et économiques catastrophiques pour les forains et leurs familles qui vont découler de la décision sans concession de la Municipalité.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 17:21
Le 2 avril dernier notre fleuve côtier Le TANCHET sentait...le diesel et avait une coloration étrange.

LE TANCHET  était pollué : barrages et pompage ont fait le nécessaire pour que les habitants du Zoo et ceux du Lac n'aient pas trop à pâtir de cette situation.

Le Maire de Château d'Olonne a porté immédiatement plainte.

Nous avons posé la question : qui est responsable  ? Qui va payer les frais engagés pour la protection des eaux ?

"L'enquête est en cours ".

Lors du dernier Conseil Municipal du 29 juillet,  nous interpellions une nouvelle fois la  Municipalité pour connaître l'auteur malheureux qui a du vider malenconteusement  le contenu d'une cuve de diesel dans le réseau d'eau pluviale qui, en ce lieu inconnu, se accorde bizarrement au TANCHET. Nous n'allons quand même pas faire revenir SIMENON encore fatigué de son dernier festival !

Il serait si simple que l'auteur d'un acte qui ne peut qu'être accidentel fasse amende honorable et que si celui-ci n'est que le préposé d'un employeur que ce dernier fasse "marcher" son assurance responsabilité civile.

Ainsi cesserait le termps des suspicions et supputations dangereuses et des mesures pourraient être prises immédiatement pour que de tels faits ne se reproduisent pas

D'ailleurs où a-t-on traité le "liquide"pompé ?

Monsieur le Maire a promis de jouer la transparence sur ce dossier.

Nous attendrons encore un peu pour enfin savoir...mais malheureusement s'il y a transparence de la part de Monsieur le Maire il n'en n'est pas de même de l'eau du TANCHET...où est le temps où le TANCHET était une réserve d'eau douce potable ?
Partager cet article
Repost0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 16:23

"Mieux vous informer"



Rue Georges Clemenceau

A l'ordre du jour de ce Conseil Municipal  figuraient les marchés pour les travaux d'aménagement de la rue Geoges Clemenceau. Si le projet nous paraît une nécessité par contre les modalités du déroulement des travaux sont particulièrement insupportables d'où notre intervention en Conseil Municipal :

 

 

Par contre, nous ne pouvons pas être d'accord sur la réalisation imposée :

- pas de pistes cyclables au moment où le nombre de cyclistes croît de manière importante ; il est urgent d'implanter un schéma de circulation des vélos sécurisé complet dans les rues voisines entre autres en direction des établissements scolaires, de la Poste, du centre bourg du complexe sportif et bibliothèque...

- pas d'aménagement pour les transports en commun,

- des schémas dits oreillettes couteux et inutiles.

 

Enfin la durée des travaux est insupportable : on va entamer la troisième année et le tronçon N° 1 Boulevard Schweitzer Boulevard du Vendée Globe qui devait être achevé en juin 2008 est toujours fermé à la circulation. Les riverains, les utilisateurs habituels et les commerçants sont excédés par la lenteur de ces travaux...aujourd'hui le chantier somnole et la rue est barrée ! Est-ce de la mauvaise gestion responsable ?

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 16:51

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 juillet 2008 20 heures

ORDRE DU JOUR

Points essentiels à l'ordre du jour

 

- Travaux d'aménagement sue Georges Clemenceau

- Complexe omnisports Pierre de Coubertin : marchés

- Et en réponse à une question de l'opposition Information : information sur la pollution du Tanchet le 2 avril 2008

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 21:38
Voici le communiqué de presse adressé par l'Association du quartier
...castelolonnais de la Pironnière prenez contact avec votre association


Association des habitants du quartier de la Pironnière  

« La Pironnière en toute liberté »

Association sans but lucratif  régie par la loi du 1° juillet 1901

 

Siège :   3 rue des Sablais-85180 CHATEAU D'OLONNE

 

Sur Internet       http://lapironniere.blogspot.com

courriel : pironlibre@orange.fr

 

 

Communiqué

 

Création de l'association de quartier « la Pironnière en toute liberté »

Des habitants du quartier se sont rassemblés pour préserver notre cadre de vie et notre environnement, pour nous faire entendre des pouvoirs publics, et organiser des  rencontres de caractère culturel, éducatif, sportif , ou ludique.

Exemples  de nos actions :

  • Dialoguer avec les pouvoirs publics (Commune, Département, Région...) en vue d'améliorer les conditions de vie dans notre quartier;
  • Organiser des manifestations sportives ou culturelles, des activités de loisirs (jeu de boules, club de scrabble, belote, bridge etc...)
  • Agir en justice en cas d'atteinte à notre cadre de vie ou de notre environnement: pollution chimique, construction ou installation provoquant des troubles anormaux etc...

Nous souhaitons aussi mieux faire connaître la Pironnière et entretenir la mémoire de l'histoire du quartier.

Le bureau :

  • Président: Pascal GRACIA -3 Rue des Sablais
  • Vice Président: Laurent AKRICHE - Tanchet
  • Secrétaire: Odile MARTINEAU- TESSIER - La Marcelière
  • Secrétaire adjointe Sophie METAIREAU - Orbestier
  • Trésorier: Philippe ROBRIQUET - Av Colombier

•·              Trésorier adjoint :Jean-Paul POTIER -Les Fosses Rouges

Nos projets :

•1.     concours de pétanque le vendredi 8 août 2008 - Rendez-vous à 13h30

 

Bar-Tabac l'Acacia - la Pironnière

place de la République

Le Château d'Olonne

 

•2.     La fête des vendanges Samedi  4 octobre 2008   Place de la République  - dégustations - animations musicales- chansons pour tous

 

Pascal GRACIA

Président - 06 76 15 61 12

Partager cet article
Repost0