Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 19:47




MERCI

Par dizaines vous répondez au questionnaire avec de très importantes suggestions.

Nous les étudions une par une, afin d'en faire une synthèse que nous soumettrons  à la Municipalité par l'intermédiaire de vos élus.

Continuez  à nous envoyer vos avis et à nous proposer des solutions soit en utilisant la rubrique "commentaire" ci-dessous soit par courrier à l'adresse suivante


La Vie de Château
29 rue du Vallon

85180 CHATEAU D'OLONNE

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 09:55

Vous avez reçu un questionnaire sur le stationnement

Vous avez des suggestions à faire sur le stationnement à Château d'Olonne, sur la circulation, sur la voirie, sur les pistes cyclables, les trottoirs...

N'hésitez pas, répondez en "commentaires "ci-dessous

Renvoyez votre questionnaire : tout sera analysé et transmis aux élus

Pour une vie meilleure à Château d'Olonne
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 12:26

VIVRE LA DEMOCRATIE LOCALE A CHÂTEAU D'OLONNE

 

 

L'excellent compte rendu du Conseil Municipal de Château d'Olonne de mardi dernier paru dans Ouest-France de ce jour, 2 octobre 2008, nous permet de rappeler la façon dont nous concevons le rôle qui est imparti à « l'opposition » que nous représentons.

 

L'importante place réservée à cet article alors qu'il n'y avait à l'ordre du jour du Conseil Municipal aucune question de très grande importance, a l'avantage d'apporter aux lecteurs d'Ouest France la preuve de l'existence d'un réel débat au sein du Conseil Municipal de Château d'Olonne.

 

Un Conseil Municipal n'est pas une chambre d'enregistrement c'est un lieu de débat et d'échanges où la démocratie locale doit librement s'exprimer à condition de se respecter mutuellement. D'ailleurs, nous notons que le nombre de castelolonnais assistant au Conseil Municipal va croissant : un bon point pour la démocratie locale et merci à la presse locale.

 

Le rôle de l'opposition que nous représentons est de tenir nos engagements vis-à-vis des 48 % d'électeurs qui ont porté leurs suffrages sur notre liste et de rester ouverts au dialogue avec tous les castelolonnais.

 

Ces engagements figurent dans le document de 85 propositions (consultable sur www.olonnes.com   rubrique « pages ») que nous avions étudiées pendant l'année qui a précédé les élections, que nous avons diffusées largement...et que nous nous chargeons de rappeler chaque fois qu'un sujet abordé au Conseil Municipal touche un thème développé dans notre campagne électorale.

 

Évidemment, la majorité réélue n'ayant proposé comme programme que de se faire réélire ne peut plus continuer ce qu'elle faisait précédemment avec les mêmes méthodes et supporte mal une opposition structurée qui travaille sur tous les dossiers municipaux avec les moyens limitées qu'elle possède c'est-à-dire en finançant personnellement tout ce qu'elle entreprend.

 

C'est vrai que la majorité n'a pas été habituée à la présence de l'opposition sur tous les dossiers qui concernent leur ville.

 

C'est vrai que pour pouvoir s'exprimer l'opposition, comme la loi le lui autorise, doit avoir accès à toute l'information détenue par la Mairie.

 

C'est vrai que pour obtenir une information complète c'est parfois difficile et que ce fonctionnement démocratique change les habitudes et dérange certains « vieux élus » et même des nouveaux.

 

C'est vrai que nous avions promis si nous étions élus de donner un statut à l'opposition et que nous espérions la réciproque.

 

C'est vrai que le petit bulletin « la vie de Château » que les castelolonnais viennent de recevoir peut déranger et que nous espérons qu'avec le soutien des citoyens nous pourrons continuer à communiquer ainsi avec eux.

 

C'est vrai que nous continuerons à poser des questions aux élus de la majorité, des questions et vos questions et que vouloir nous dénier le droit de poser des questions en Conseil Municipal est parfaitement antidémocratique. Ce serait un affront fait à la moitié des Castelolonnais que nous représentons et aux autres concitoyens.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:44

 

L’opposition castelolonnaise avait initié deux actions devant le Tribunal Administratif de NANTES :

 

- la première avait pour objet d’obtenir l’annulation des élections municipales de mars dernier suite à des irrégularités de forme et surtout suite à la distribution d’un tract le vendredi avant le second tour. En plus, d’inexactitudes ce tract accusait sans preuve ni motif l’opposition de diffamation,

 

- la seconde, en référé, visait à obtenir la suspension d’une délibération du conseil municipal de juin qui donnait l’autorisation au maire de vendre des terrains au groupe hollandais qui mène le projet de village de Villeneuve malgré de graves atteintes à l’environnement et des conditions illégales entourant cette opération. L’objet du débat était donc, en procédure d'urgence, d’arrêter les travaux afin de faire un état des lieux et de permettre de régulariser ce qui devait l'être.

 

A ce jour, l’opposition n’a pas encore eu connaissance des motivations des jugements mais seulement des décisions du Tribunal : elle est déboutée de ses deux demandes. L’opposition castelolonnaise s’exprimera sur ces sujets lorsqu’elle aura pu avoir connaissance des jugements c'est-à-dire lorsque les jugements lui auront été signifiés.

 

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 15:13


















Une leçon pour un avenir apaisé ?

 

 

Supposez que vous construisiez sur un terrain qui ne vous appartient pas…

 

Supposez que ce terrain en plus soit grevé de servitudes qui vous obligent à diminuer votre surface habitable, à modifier votre projet…

 

Et supposez que, passant outre à toutes ces contraintes légales, réglementaires vous construisiez quand même comme vous l’entendez…

 

…vous vous trouveriez dans la situation d’un promoteur, de la Ville de Château d’Olonne, d’un maitre d’œuvre et d’un maître d’ouvrage construisant en toute illégalité en ne sachant plus comment régulariser une situation aussi complexe que pourrie, faute d’avoir suivi les règles de base que les mêmes imposent aux particuliers…

 

Il faudra pourtant une « opération vérité-légalité » pour sortir de l’impasse où nous a conduits dans cette malheureuse affaire, Monsieur le Maire de Château d’Olonne et ceux qui l’ont suivi.

 

Ce serait si simple !

 

Il suffit de reconnaître ses erreurs et ses fautes (et qui n’en commet pas ?), de faire le ménage, de négocier, de cesser de prendre notre ville pour un terrain de jeux où les intérêts personnels de certains l’emportent trop souvent sur l’intérêt général…il suffit que majorité et opposition s’engagent à agir toujours en toute clarté et à respecter en tous points la loi et la démocratie.

 

Et tout rentrera dans l’ordre et nous vivrons tellement plus heureux : majorité et opposition au service des castelolonnais pour de beaux projets collectifs au Pays des Olonnes…et nous savons que des membres de la majorité n’aspirent qu’à cela…c’est une main que nous lui tendons et, soyez en sûrs, sans arrière pensées…

 

Et puis, l’opposition constructive continuera à veiller afin que les mauvaises habitudes ne resurgissent pas. Mais elle n’aura même plus à intervenir chacun ayant à cœur d’honorer la parole donnée.

 

À suivre…nous l’espérons…

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 10:01

JARDINS DU CHÂTEAU D’OLONNE FERME DE VILLENEUVE



IMPORTANT A SAVOIR POUR COMPRENDRE
 

 

 

Pourquoi l’opposition castelolonnaise intervient-elle en portant l’affaire devant le Tribunal Administratif de NANTES ?


1) afin que s’achève le projet dans des conditions légales et en toute clarté et qu’on ait plus de nouvelles tribulations juridiques ou politiques,

2) afin d’obtenir la restauration des zones protégées ou des compensations légitimes,

3) afin d’obtenir toutes les garanties que les mesures prises permettront d’éviter des inondations qui pourraient avoir un caractère catastrophique compte tenu de la position du camping des Pirons sous le site qui représente près de 12 hectares imperméabilisés,

4) qu’on en finisse d’aller de procédures exceptionnelles en procédures exceptionnelles pour sauver les meubles parce qu’on s’est mis hors la loi,


5) préserver les citoyens castelolonnais et peut-être tous les citoyens contribuables du pays des Olonnes des retombées juridico-financières d’une affaire mal gérée qui finit par mettre le « promoteur » en position de victime demandant réparation des erreurs commises par les collectivités qui ont eu à connaître de ce dossier.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 07:43

 


                                                                                                           Août 2007 Site de la 3ème tranche


"Mares " asséchées en été au bord  du Puits Rochais

Au fond en contre bas toits des mobile-homes
du camping des Piron s











 RAPPEL

C'est une histoire qui a plus de 15 ans
Sur un terrain de 12 hectares situé près de l'aérodrome qui entoure le ruisseau du Puits Rochais, la commune de Château d'Olonne avait décidé au début des années 90 d'y établir un camping. Ce projet et les suivants sont abandonnés jusqu'à ce que des investisseurs hollandais proposent sur ce site l'installation  d'un « village touristique » avec la construction d'environ 160 villas avec piscine...En 1996, la Ville de Château d'Olonne "rétrocède" le projet à la Communauté de Communes des Olonnes. 

 

Le 6 juin 2008, la Communauté de Communes se retire du projet « en raisons de problématiques tant juridiques que techniques »…pour le moins exceptionnel et étrange…

  

Pourquoi l’opposition castelolonnaise intervient en portant l’affaire devant le Tribunal Administratif de NANTES ?

1) afin que s’achève le projet dans des conditions légales et en toute clarté et qu’on ait plus de nouvelles tribulations juridiques ou politiques (après moultes discussions, le projet a été bloqué en début 2007 par le Préfet suite aux illégalités découvertes en 2000 !),

2) afin d’obtenir la restauration des zones protégées ou des compensations légitimes,

3) afin d’obtenir toutes les garanties que les mesures prises permettront d’éviter des inondations qui pourraient avoir un caractère catastrophique compte tenu de la position du camping des Pirons (voir photo ci-dessus) sous le site qui représente près de 12 hectares imperméabilisés,

4) qu’on en finisse d’aller de procédures exceptionnelles en procédures exceptionnelles pour sauver les meubles parce qu’on s’est mis hors la loi,

5) préserver les citoyens castelolonnais et peut-être tous les citoyens contribuables du pays des Olonnes des retombées juridico-financières d’une affaire mal gérée qui finit par mettre le « promoteur » en position de victime demandant réparation des erreurs commises par les collectivités qui ont eu à connaître de ce dossier.

 

Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 23:02

le 27 août 2008

 

LES JUGES DANS LA CONTINUITE DE LEUR PREMIER JUGEMENT NE SUIVENT PAS LA VILLE DE CHÂTEAU D'OLONNE

 

Pour la deuxième fois en un mois, le Tribunal de Grande Instance des Sables d'Olonne a refusé de sanctionner les forains de LUNA PARK pour leur installation sur le site de la route de Cayola (voir notre article du 3 août 2008):

- la première fois en refusant la demande de la Commune de Château d'Olonne qui demandait en référé l'expulsion des dits forains,

- la deuxième fois, ce jour, en refusant de sanctionner ceux-ci pénalement pour atteinte à l'environnement.

 

Nous rappelons notre position :

 

- sur le plan humain et économique on avait près de 20 familles installées légalement sur un terrain privé développant une activité de loisirs. En juin, elles avaient tout mis en place, investi...

 

- en juin aussi une décision du Conseil Municipal ayant pour objet de classer en zone protégée une partie de ce secteur ORBESTIER CAYOLA fut prise. Elle fut détournée de son objet puisqu'elle a servi de base pour demander l'arrêt de l'activité de LUNA PARK courant juillet,

 

- nous avons donc demandé, en vain, à La Mairie de sursoir à toute action contentieuse pour que LUNA PARK puisse fonctionner jusqu'à fin août.

 

Ce n'est pas la Mairie de Château d'Olonne qui a décidé mais le Tribunal ! Les forains avaient droit...

 

Pour nous, c'est avec amertume que nous constatons le gâchis : négociation et clémence auraient permis aux uns et aux autres de faire « une bonne saison ».

 

 

Partager cet article
Repost0