Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 21:34
CHÂTEAU D'OLONNE : conseil municipal du lundi 5 novembre 2018

LE CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D'OLONNE est convoqué en séance publique

ce lundi 5 novembre 2018

à 20 heures...

dans le "nouvel Hôtel de Ville"

...à 2 mois de la fusion

Pour le citoyen sensible à la chose publique assister au Conseil municipal est une occasion d'observer le fonctionnement de la démocratie locale particulièrement au Pays des Olonnes après le vote populaire castelolonnais du 11 décembre 2016 favorable à l'institution d'une Commune Nouvelle Unique au 1er janvier 2019 et après la création de la Communauté d'Agglomération "Les Sables d'Olonne Agglomération".

 

Ce conseil municipal comporte un ordre du jour de 28 questions très "administratives" sauf les deux points sur le dévoiement de la route littorale qui devraient faire débat et des points découlant de la future fusion des communes au 1er janvier 2019.

 

 

ORDRE DU JOUR COMPLET

 

  1. Cession de la parcelle AI 345p au Centre communal d’action sociale.

 

  1. Déclassement du domaine public et échange partiel avec soulte d’un espace vert situé rond-point de la rue Denis Papin.

 

  1. Alignement rue de la Marcellière et rue de la Cité des Pins – Acquisition des parcelles BR 80 et BR 82 – Annule et remplace la délibération en date du 24 octobre 2016.

 

  1. Taxe d’aménagement – Taux et exonérations pour l’année 2019.

 

  1. Remboursement de la participation versée par M. Coignard et Mme Wozniak, en financement des travaux d’extension du réseau public d’électricité.

 

  1. Rapport de la Commission Locale d’évaluation des Charges Transférées (CLECT) et fixation du montant des attributions de compensation.

 

  1. Commune - Décision Modificative n°4 pour 2018.

 

  1. Garantie de prêt en faveur de Vendée Logement esh. Les Prés de la Clais 2 – Construction de deux logements.

 

  1. Attribution d’une subvention exceptionnelle en faveur des communes sinistrées de l’Aude.

 

  1. Déclassement de la route départementale 32A, promenade Edouard Herriot et de la piste cyclable du littoral sur la même section, en vue de leur classement dans la voirie communale.

 

  1. Projet de renaturation des dunes du Puits d’Enfer – Convention de co-maîtrise d'ouvrage avec le Conservatoire du Littoral –

 

  1. GRDF -Redevance d’occupation du domaine public pour les ouvrages des réseaux publics de distribution gaz.

 

  1. Vendée Eau – Pose d’un poteau incendie dans la zone des Plesses – Approbation et autorisation de signature - Approbation et autorisation de signature.

 

  1. Sydev – Déplacement de la borne de recharge de véhicules électriques place René Millet - Approbation et autorisation de signature.

 

  1. Réhabilitation de l’Abbaye Saint-Jean d’Orbestier – Lot 5 Peinture-Badigeons – Résiliation de la tranche conditionnelle n°1 – Approbation et autorisation de signature.

 

  1. Marché de prestations d’approvisionnement en denrées nécessaires à la restauration collective –Autorisation de signature du marché.

 

  1. Commune Nouvelle – Groupement de commandes pour la passation de marchés d’assurances –Autorisation de signature des marchés.

 

  1. Théâtre en Vendée 2019  - Accueil d'un spectacle à la Gargamoëlle en partenariat avec le Conseil Départemental de Vendée et l'agglomération des Sables d'Olonne.

 

  1. Reversement du produit des forfaits post stationnements.

 

  1. Personnel Municipal -  Participation prévoyance et mutuelles.

 

  1. Personnel Municipal – Prestations d’action sociale en faveur du personnel communal.

 

  1. Personnel Municipal – Régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (RIFSEEP) – Indemnité de fonctions, de sujétions et d’expertise.

 

  1. Personnel Municipal – Conditions de versement du régime indemnitaire aux agents relevant de cadres d’emplois non éligibles au RIFSEEP.

 

  1. Personnel Municipal – Création de postes et augmentation du temps de travail d’un agent – Modification du tableau des effectifs.

 

  1. Personnel Municipal - Convention de participation avec le Centre de Gestion sur le risque « Prévoyance ».

 

  1. Personnel Municipal – Convention de partenariat avec les Sables d’Olonne, Olonne-sur-Mer et le Château d’Olonne

   27. Les Sables d’Olonne Agglomération – Rapport d’activités 2017.

 

   28. Décisions municipales – Délibération de donner acte.

 

 

 

Il est rappelé que les séances du CONSEIL MUNICIPAL sont publiques.

 

 

(Nouvel Hôtel de Ville de CHÂTEAU D'OLONNE,

53, rue Séraphin Buton) .

Prochain Conseil Municipal :

Lundi 5 novembre 2018

à 20 HEURES.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 11:03
THOMAS LAURENT À FUJI CE 13 OCTOBRE 2018

THOMAS LAURENT À FUJI CE 13 OCTOBRE 2018

LA DURETÉ DE LA LOI DU SPORT AUTOMOBILE

Il nous avait trop habitués aux podium.

Après des essais concluants, sur la grille de départ, ils étaient  juste derrière les deux TOYOTA encore intouchables...

Suite à la sortie de piste du coéquipier de Thomas LAURENT, Thomas n'a eu plus qu'à regarder la fin de la course dans son stand. Déception certes, mais avec les encouragements de ses fans et autres admirateurs et une équipe exceptionnelle tous les espoirs sont encore permis.

La deuxième équipe sur la REBELLION N°1 a bien sauvé l’honneur et monte sur le podium dans cette quatrième manche du championnat du monde.

Prochaine étape : 6 heures de Shanghai le 18 novembre 2018

 

   

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2018 3 17 /10 /octobre /2018 15:11
LE TANCHET, 17 OCTOBRE 2018

LE TANCHET, 17 OCTOBRE 2018

L'ÉTAT DU COURS D'EAU, LE TANCHET, EN CE MERCREDI 17 OCTOBRE 2018

 

Ce n'est pas un raz de marée polluant mais c'est significatif.

Les villes de Château d'Olonne et des Sables d'Olonne ont dépensé 120 000 euros en 2018 pour curer le lac de TANCHET.

Ce ne fut pas une réussite puisque la pollution rituelle estivale par invasion de cyanobactéries a encore eu lieu (voir photo ci-dessous)

L'opération de nettoyage curage du petit lac de TANCHET aura été en grande partie  inutile tant que le diagnostic sur les origines des pollutions dues au cours d'eau ne sera pas établie.

160 000 euros pour le curage et une prévision de 45 000 euros d'études sont les engagements des 2 collectivités.

http://www.olonnes.com/2018/01/pollutions-puis-curage-histoire-mouvementee-du-las-de-tanchet-aux-sables-d-olonnen-lac.html

Le résultat sera-t-il décevant ? Tout porte à ce jour à le craindre. Cela ne peut empêcher une nouvelle fois de mettre en cause l'incivisme (surtout après avoir vu ce qui a été sorti des deux lacs lors de leur entretien). Or, combattre l'incivisme nécessite une volonté affichée de tous et des décisions politiques qui dépendent là aussi de nos élus.

 

UN EFFET DÉSASTREUX

Cette situation est incompatible avec la vocation touristique du Pays des Olonnes et avec l'utilisation du lac pour la formation des apprentis voileux qui font leurs premières armes sur le lac aux bons soins de l'INSTITUT SPORTS OCÉAN ISO dont la devise affichée est " À l'INSTITUT SPORTS OCÉAN,  le bonheur est sur l'eau "...mais il n'est pas dans l'eau !

POLLUTION COURS D'EAU CÔTIER LE TANCHET
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2018 7 14 /10 /octobre /2018 12:03
CE PROJET DU MAIRE DOIT ÊTRE ABANDONNÉ. RIEN NE LE JUSTIFIE

CE PROJET DU MAIRE DOIT ÊTRE ABANDONNÉ. RIEN NE LE JUSTIFIE

PLUS DE 6000 DE SIGNATURES RECUEILLIES PAR LE COLLECTIF "SOS ROUTE LITTORALE"

 

sos.route.littorale@gmail.com

https://www.facebook.com/SOSroutelittorale/

 

SIGNEZ LA PÉTITION (voir ci-dessous)

 

Le projet qui ferait passer la "nouvelle route" au milieu de la forêt est un non-sens : aussi inutile que croûteux et anti écologique.

La population dit "NON AU DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE".

FERMETURE DE LA ROUTE LITTORALE À CHÂTEAU D'OLONNE : LA POPULATION DIT NON
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2018 3 03 /10 /octobre /2018 16:45
LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE

LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE

DÉCLARATION DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE : ENQUÊTE PUBLIQUE EN JANVIER PROCHAIN SUR SON PROJET LITTORAL 3 QUI COMPREND LA FERMETURE DE LA ROUTE LITTORAL (voir ci-dessous)

 

CALENDRIER À GÉOMÉTRIE VARIABLE

Cette information parue dans "Ouest France" de ce jour est brève et pour le moins étonnante.

D'abord, c'est encore une nouvelle date pour cette procédure d'enquête publique. Lors du Conseil Municipal du 16  juillet 2018, c'était en début décembre 2018 ...au départ ce fut pour fin 2017 puis ce fut pour l'été 2018. Lors du Conseil Municipal de juillet 2018 la date pour le début de l'enquête fut annoncée pour début décembre et maintenant ce serait donc en janvier 2019 après la date officielle de la fusion création de la commune unique LES SABLES D'OLONNE et l'élection de son nouveau maire (le 2 janvier 2019).

Y a-t-il un lien entre l'annonce par le maire Joël MERCIER maire actuel de Château d'Olonne de son éventuelle candidature au siège de maire de la commune nouvelle le 2 janvier 2018 ?

Tout cela fait désordre.

D'ailleurs comme le dit le maire il n'est pas maître du calendrier...ce que nous disons depuis des mois ! Alors pourquoi parler de date ?

Tout cela fait désordre.

300 000 € D’ÉTUDES POUR RIEN ? DES CHIFFRES FANTAISISTES

Le coût du projet est à géométrie variable : 3.5 millions d'euros, 5 millions d'euros, 7,5 millions d'euros, 9 millions d'euros. L'adjointe en charge du dossier, Isabelle DOAT, lance des chiffres en comptant ou pas l'opération Conservatoire du Littoral (rachat et aménagement de l'ancien circuit du Puist d'enfer), en comptant ou pas les travaux nécessaires anti submersion à l'Anse de la Parée, en comptant on ne sait comment la nouvelle route qui transpercerait la zone forestière...

Pourtant, sil y a eu des demandes de subventions à l'Europe (FEDER) via la Région...il a bien fallu chiffre donner le coût prévisonnel de ces travaux...à moins que la demande bien partie à la Région ait été bloquée ?

Lors du Conseil municipal de juillet 2018 les élus ont donné leur accord ...sans qu'il leur eût été communiqué un coût prévisionnel  ! à moins que celui-ci figurât dans le dossier et qu'il ne fut pas annoncé ? Pourquoi ?

Tout cela fait désordre.

 

Maintenant, il est fait état de la menace si le projet ne se réalise pas de voir 300 000 euros d'études dépenses inutilement.

 

LA MUNICIPALITÉ DE CHÂTEAU D'OLONNE SPÉCIALISÉE DANS LES DÉPENSES INUTILES

Citons pour ces dernières années : 

- bien sûr, la nouvelle mairie 4.5 millions d'euros alors que la fusion promise et réalisée ne nécessitait pas un tel bâtiment inadaptable à la situation actuelle,

- la salle GARGAMOELLE inserviable et si peu utilisée: 2 millions d'euros,

- l'entrée sortie d'agglomération "portes océanes " et route de Talmont avec la mise en valeur de l'ancienne clinique friche honteuse...alors que des études avaient été finalisées par la défunte Communauté de Communes des Olonnes CCO,

- les n+ 1 études sur le Centre-Ville dont un nouveau projet se réalise à contre temps avec la création de la  commune nouvelle

- on verra aussi que l'ex VENDÉOPOLE caprice de l'ancien maire Jean-Yves BURNAUD qui échoit maintenant à l'Agglomération avec ses 15 hectares ( sur les 50 prévus !) qui auront tant de mal à être commercialisés (le seront-ils un jour ?)

Alors les 300 000 euros d'études déjà engagées (chiffre à vérifier...lors du prochain passage de la Cour des Comptes !) si le projet LITTORAL 3 ne se fait pas ...c'est la dernière honte des élus castelolonnais avant la fusion !

La vérité sur ces dépenses, sur le mode de passation des marchés publics qui a aussi coûté fort cher au contribuable mettent en évidence que la très riche Ville de Château d'Olonne a été particulièrement mal gérée avec des maires qui sans projets dignes d'une ville de 15 000 habitants ne savaient pas comment dépenser le trop d'argent pris dans les poches des contribuables. Cela a été dit et redit lors des conseils municipaux depuis au moins une décennie.

Face à cela, la passivité citoyenne est aussi coupable.

 

RAPPELONS QUE LE REPORT DE LA FUSION PAR L'ANCIEN MAIRE JEAN-YVES BURNAUD ET L'ACTUEL JOËL MERCIER ONT  FAIT PERDRE 6 MILLIONS D'EUROS DE DOTATION DE L'ÉTAT AUX 3 COMMUNES : CHÂTEAU D'OLONNE, OLONNE SUR MER, LES SABLES D'OLONNE.

 

...et maintenant le maire de Château d'Olonne ose prétendre accéder au poste de maire de la Nouvelle Commune issue d'une fusion. Mais s'il était élu, quelle gestion attend les 45 000 "nouveaux sablais" ? Quels gaspillages, quels projets scabreux les attendent ?

Avec cela, on peut aussi comprendre que des élus nationaux, des apparatchiks en quête de fonds au niveau de l’État soient tentés de piocher dans les finances des collectivités locales qui dépensent si mal parfois les fonds publics.

6000 personnes ont dit NON..rejoignez-les

Pétitions à retourner au collectif

Arlette THELLIER

Collectif SOS Route Littorale

2, impasse Frédéric Mistral

85180 CHÂTEAU D’OLONNE

https://fr-fr.facebook.com/SOSroutelittorale/

ROUTE LITTORALE À CHÂTEAU D'OLONNE EN VENDÉE FERMETURE PROJETÉE PAR LE MAIRE REJETÉE PAR LA POPULATION
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 19:17
PUITS D'ENFER  UN SITE TRÈS APPRÉCIÉ QUE LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE VEUT DÉPLACER

PUITS D'ENFER UN SITE TRÈS APPRÉCIÉ QUE LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE VEUT DÉPLACER

LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE : FERMER LA ROUTE À CET ENDROIT, LA DÉVIER ET DÉPLACER LE PARKING

 

Ce jour dimanche 30 septembre 2018 il y avait foule sur le parking du Puits d'Enfer à Château d'Olonne.

Regardez cette vue du parking qui affiche complet !

Le peuple en foule plébiscitait le site...alors pourquoi ne pas l'aménager et le conserver ? Le Maire de Château d'Olonne veut tout chambouler, dévier la route, déplacer le parking, massacrer la forêt pour déplacer la route...Mais pourquoi donc ?

Tout le monde se pose la question.

Le bon sens l'emportera-t-il  : aménager, "renaturer", ne pas fermer la route ...?

C'est le vœu de la population,  sera-telle écoutée ?

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2018 5 28 /09 /septembre /2018 21:21
IL NY AURA PAS QUE LES DRAPEAUX À CHANGER LE 1er JANVIER 2019

IL NY AURA PAS QUE LES DRAPEAUX À CHANGER LE 1er JANVIER 2019

LES SABLES D'OLONNE, OLONNE SUR MER, CHÂTEAU d'OLONNE ONT PLUS QUE LE NOM D'OLONNE EN COMMUN...IL Y A AUSSI DES NOMS DE RUE HOMONYMES...ET AU 1er JANVIER 2019 IL FAUDRA DONC, POUR CERTAINS, CHANGER D'ADRESSE !

INFORMATIONS POUR CHÂTEAU D'OLONNE

Il y aurait dans les 3 communes au moins 101 rues dites homonymes. Tout le monde aime bien "le bel air" aux Sables d'Olonne et à Château d'Olonne, idem pour le fabuliste Jean de la Fontaine, la Liberté, la mer, les écureuils...

Pour le 1er janvier 2019, il faudra, pour la ville nouvelle unique "LES SABLES D'OLONNE", que les facteurs et les habitants s'y retrouvent donc que les homonymes disparaissent.

Les élus et le personnel communal ont donc travaillé à cela et il est proposé pour Château d'Olonne les changements figurant dans les tableaux ci-dessous (présentés en conseil municipal du lundi 24 septembre 2018).

FUSION DE COMMUNES ET DÉNOMINATION DES RUES
FUSION DE COMMUNES ET DÉNOMINATION DES RUES
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2018 4 27 /09 /septembre /2018 17:16
MAURICETTE MAUREL ÉLUE D'OPPOSITION À CHÂTEAU D'OLONNE OUVRE UN DÉBAT QUI DÉSORMAIS N'AURA PLUS LIEU

MAURICETTE MAUREL ÉLUE D'OPPOSITION À CHÂTEAU D'OLONNE OUVRE UN DÉBAT QUI DÉSORMAIS N'AURA PLUS LIEU

À CHÂTEAU D'OLONNE POUR LES LOGEMENTS SOCIAUX LA VILLE EST MAL LOTI

IL N'Y A JAMAIS EU CES TROIS DERNIÈRES DÉCENNIES DE POLITIQUE DU LOGEMENT, DE POLITIQUE D'URBANISME ET DE POLITIQUE DE RÉSERVE FONCIÈRE

 

suite de

http://www.olonnes.com/2018/09/chateau-d-olonne-conseil-municipal-du-lundi-24-septembre.html

 

Ce conseil municipal s'achevait sur une question de l'élue d'opposition Mauricette MAUREL de la liste "ensemble agir pour le changement"

C'était plutôt un rappel d'une triste réalité qu'une interrogation au maire. L'intervenante a rappellé que c'est un sujet qui lui tient à cœur puisqu' "en 4 ans je serai intervenu 15 fois à ce sujet" dit-elle.

 

UN BILAN LAMENTABLE, DES CHIFFRES DÉCEVANTS

Mauricette MAUREL rappelle les données chiffrées de Château d'Olonne

- en 2011, 6 654 résidences principales dont 424 logements sociaux, soit 6.3%

- en 2016, 7 118 résidences principales dont 468 logements sociaux, soit 6.57 %

- en 2017, 7 308 résidences principales mais toujours 468 logements sociaux !

 

En résumé, sur cette période 2011 à 2017 : 109 résidences principales de plus par an et seulement 7 logements sociaux de plus par an. Ce n'est pas ainsi que la Ville pourra rattraper son retard et prouver sa bonne foi.

 

UNE OBLIGATION LÉGALE LA LOI SRU : 25% DE LOGEMENTS SOCIAUX ET LA VOLONTÉ DES MAIRES SUCCESSIFS DE NE PAS FAIRE

C'est la loi SRU article 55 renforcée dans sa nouvelle version du 11 janvier 2018 qui s'applique : le niveau fixé pour Château d'Olonne est de 25 % de logements sociaux. (voir : http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/transparence-logement-social).

Maintenant, ce n'est plus un vœu pieux mais une obligation sanctionnée par une pénalité qui peut être très élevée mais aussi par l'intervention du Préfet dans le fonctionnement même de la commune (exemple : prélèvement sur le budget ...)!

Avec les chiffres exposés par l'élue, le rappel répétitif de cette carence fait par l'opposition lors de la ou même des mandatures précédentes, le maire est pris en faute. Il y a eu de la part des deux derniers maires, l'actuel et son prédécesseur, une volonté de ne pas faire dénoncée publiquement lors des conseils municipaux.

La sénatrice Annick BILLON qui fut adjointe à l'urbanisme, malheureusement absente ce lundi, aurait pu témoigner de cette carence et peut-être tenter de l'expliquer. Pourquoi le projet les Bourrelières a-t-il été bloqué ? Pourquoi le projet ZAC Centre-Ville a-t-il capoté alors que les études étaient achevées ? Pourquoi ...Puits Rochais ? Pourquoi les retards sur les Prés de la Clais (les tritons eurent bon dos )?...et pourquoi tout d'un coup le lotissement privé des Grands Terrages (Petit Paris) est sorti si vite alors que les autres cités ci-dessus ne sortaient pas ?

 

COMMENT EXPLIQUER CETTE CARENCE ?

On a la réponse dans les débats annuels obligatoires sur les réserves foncières en Conseil Municipal.

La réponse des deux derniers maires interrogés sur leur carence fut "ne varietur " : on a des projets : Bourrelières, Puits Rochais, Centre Ville, Les Près de la Clais mais c'est compliqué, les procédures et contraintes ...

On a eu droit encore ce lundi à cette même litanie éculée.

La réalité est plus complexe encore et pas belle. La ville s'est refusée à élaborer une politique du logement parce que le maire et quelques adjoints étaient sous le boisseau de la promotion privée qui dictait sa loi.

Ce n'est pas innocent : la ville laissait aux mains des promoteurs le soin se constituer un patrimoine foncier qui les rendait maitres du jeu et des prix. Il ne fallait pas que la commune perturbe le marché des logements. Ceci aurait pu les gêner dans leurs projets.

C'est une erreur car promotion privée et lotissements communaux sont faits pour jouer la complémentarité.

Les victimes de ce jeu : les centaines de jeunes et moins jeunes ménages demandeurs de logements condamnés à s'exiler à l'intérieur des terres, l'économie locale, la montée des prix du logement avec un foncier inaccessible...

Comme quoi il est plus facile de construire une nouvelle mairie inutile ou de se lancer dans un projet inutile comme la fermeture de la route littorale que de bâtir du concret pour faire face à une demande réelle.

Tous les élus, à part quelques uns marginalisés et qui osèrent parler ou écrire, oui  tous les élus ont couvert cette politique malthusienne et malsaine que la loi va condamner.

Sur tout cela Mauricette MAUREL en posant sa question aurait pu donner la réponse compte tenu de son expérience au sein de la mairie.

Maintenant, c'est trop tard.

C'est la commune nouvelle Les Sables d'Olonne qui, le 1er janvier 2019, va hériter du bébé. La loi lui donne 3 ans pour améliorer la situation pour les 3 communes et elle devra se défendre devant les exigences préfectorales fondées sur la loi SRU. Il faudra un maire qui ait la taille et le temps de s'investir sur ce dossier aussi !

C'est tout le mal que nous souhaitons à nos concitoyens : sortir Château d'Olonne de l'ornière. C'était peut-être un peu le message de leur vote sur la fusion en décembre 2016 !

Partager cet article
Repost0