Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

9 octobre 2022 7 09 /10 /octobre /2022 20:00
NOUVELLES DES SABLES D’OLONNE : STATUE SAINT MICHEL ET PROCHAINE CONSULTATION POPULAIRE DES SABLAIS

 

 

 

 

STATUE SAINT- MICHEL

 

Lors du dernier Conseil Municipal des Sables d’Olonne, comme d’habitude, il a été question d’achats ou de rétrocessions de terrains.

Cela a donné l’idée malicieuse à Jacques BARRETEAU (élu d’opposition) de rappeler au maire Yannick MOREAU sa proposition faite en janvier 2022 : « vendre le parvis de l’église à une association cultuelle, culturelle ou autre. »

Ainsi, la statue ne serait plus sur le domaine public et la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État ne pourrait plus s’appliquer.

Pour le Maire, qui, bien sûr, a fait étudier cette hypothèse, c’est malheureusement « une fausse bonne idée ».

Pour l’instant, l’arrêt de la Cour d’Appel de Nantes de septembre 2022 confirmant la décision du Tribunal Administratif de Nantes du "déboulonnage" de la statue fait l’objet d’un recours en cassation devant le Conseil d’État. Pour le maire Yannick MOREAU, défenseur du patrimoine de la ville, il lui appartient de « convaincre » le juge que la place de la statue emblème de l’école Saint Michel est bien sur la place devant l’Église Saint Michel dans le quartier Saint Michel près de la résidence Saint Michel ! « Elle est là et vraiment bien là 

Rappelons que c’est une initiative d’un responsable Monsieur Jean REGOURD, de la Fédération de Vendée de la « Libre Pensée » que cette procédure a été lancée. Le Conseil Municipal des Sables d’Olonne opposition comprise n’apprécie, comme la majorité des sablais cette initiative d’un autre âge. « La Libre Pensée » au moins son dirigeant, en manque de reconnaissance, fait vraiment une application très particulière de l’adjectif « libre » étant lui-même prisonnier d’une idéologie d’un autre temps et tentant à l’imposer à une population favorable au maintien de la statue à sa place actuelle. Nous ne voyons pas en quoi cette œuvre d’art sur une place publique peut heurter la liberté de culte et celle de conscience et avons du mal à comprendre les décisions de Justice quand on lit l’article 1 de la loi  de 1905 encore en vigueur:

« La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public. »

Quelle perte de liberté de conscience aux Sables d’Olonne cette statue inoffensive peut-elle engendrer à sa place actuelle ?

Quel trouble à l’ordre public peut-elle engendrer ?

Une minorité (la libre pensée) infime peut-elle dicter sa loi à la majorité de citoyens sablais ?

Espérons que les sages du Conseil d’État sauront, comme ils le font si souvent, redonner à la loi de 1905 sa juste place et interprétation.

Ce qui est sûr c’est que cette liberté de la pensée invoquée fait gaspiller à la collectivité une énergie qui pourrait être consacrée à des choses plus graves.

Pour prendre connaissance de la décision du 16 septembre 2022 de le Cour Administrative d’appel de Nantes :  

http://nantes.cour-administrative-appel.fr/Actualites-de-la-Cour/Communiques/Statue-de-l-archange-Saint-Michel-aux-Sables-d-Olonne-Vendee

 

 

 

 

 

 

LA LISTE YANNICK MOREAU (2020)

LA LISTE YANNICK MOREAU (2020)

CONSULTATION DES SABLAIS : PROMESSE DE YANNICK MOREAU, CONSULTER LES SABLAIS SUR LES PROJETS MUNICIPAUX

 

Sur sa profession de foi, lors de la dernière élection municipale de 2020, Yannick MOREAU, candidat, avait écrit :

« Les consultations populaires sont utiles et efficaces.

 Entre deux élections municipales les habitants seront consultés en 2022 et 2024 sur les grands projets de la ville.

Cet engagement conduira les Sablais d’Olonne, du Château, de la Chaume et des Sables d’Olonne à se prononcer tous les deux ans sur les affaires municipales

Anthony BOURGET, responsable de l’opposition (liste Aimer les Sables), lors du dernier conseil municipal, a rappelé au maire sa promesse.

Ce point n’était pas à l’ordre du jour du Conseil Municipal mais le maire Yannick MOREAU a cependant répondu à l’élu et a annoncé qu’en novembre une consultation aurait bien lieu « sur plusieurs projets ».

Pour une saine et vivante démocratie locale et pour éviter le fossé qui se creuse, entre deux élections, souvent entre élus et citoyens, cette nouvelle ne peut que nous réjouir.

Maintenant, attendons le texte sur quel la population aura à se prononcer et attendons aussi de voir si cette expérience de démocratie directe déjà faite sur le projet Littoral et sur la fusion (à Château d’Olonne) sera mobilisatrice.

Partager cet article
Repost0
18 août 2022 4 18 /08 /août /2022 15:41
NICOLAS LE FLOCH

NICOLAS LE FLOCH

 

 

 

À 38 ans, Nicolas Le Floch, adjoint au maire des Sables d’Olonne est décédé ce matin. Il a été aussi chef du cabinet de Yannick MOREAU.

 

Quelle tristesse nous envahit...son sourire, sa gentillesse et en même temps son sérieux et sa discrétion vont nous manquer.

La Collectivité perd un fidèle et efficace serviteur et un élu remarquable digne de l’admiration que lui portaient tous ceux avec qui il a collaboré.

Nos pensées vont aux siens dans la peine et particulièrement à son épouse et à ses cinq jeunes enfants qu’il chérissait tant et si bien.

 

 

Voici l’hommage que lui rend Yannick MOREAU, maire des Sables d’Olonne et Président de la Communautés de Communes des Sables d’Olonne :

 

  Mon ami Nicolas Le Floch est décédé ce matin à seulement 38 ans. Mes premières pensées vont à son épouse et à ses cinq jeunes enfants à qui j’adresse les condoléances de la ville et de l’agglomération des Sables d’Olonne.

Nicolas Le Floch a partagé à mes côtés huit années d’engagement politique local et national, de la mairie d’Olonne à l’Assemblée Nationale, de notre communauté d’agglomération à la ville nouvelle des Sables d’Olonne.

Plus qu’un collaborateur dévoué et efficace, plus qu’un co-équipier loyal et vif d’esprit, Nicolas Le Floch était un ami, un compagnon de route, souriant, positif, bienveillant.

Nous garderons la mémoire d’un homme de convictions, d’un homme de cœur, joyeux, élégant, admirable dans les épreuves qu’il a traversées, délicieux dans l’humour partagé.

Nicolas aimait La Chaume, aimait Les Sables d’Olonne, son agglomération, mais, par-dessus tout, Nicolas aimait la France qu’il chérissait tendrement.

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2022 2 03 /05 /mai /2022 09:07
DÉSAMIANTAGE, DÉCONSTRUCTION DE L'INTÉRIEUR...LA FRICHE DE L'ANCIENNE CLINIQUE DU VAL D'OLONNE APPARTIENDRA BIENTÔT AU PASSÉ

DÉSAMIANTAGE, DÉCONSTRUCTION DE L'INTÉRIEUR...LA FRICHE DE L'ANCIENNE CLINIQUE DU VAL D'OLONNE APPARTIENDRA BIENTÔT AU PASSÉ

 

 

CETTE ZONE SUD DES SABLES D'OLONNE REVIT

 

 

Nouveaux magasins, divers chantiers, plus d'animation... ce secteur dit quartier de Château d'Olonne qui fut abandonné reprend avec dynamisme : une bonne chose pour une forme de rééquilibrage des divers quartiers...et ce n'est qu'un début.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 16:20
LITTORAL : S'INFORMER AU CONGRÈS DE L'AVEL

 

 

LES ENJEUX DU DEVENIR DU LITTORAL ATLANTIQUE AVEC LES  PRÉVISIONS "INÉVITABLES" DE L'ÉLÉVATION DU NIVEAU DE LA MER ET AUTRES MENACES SUR LES OCÉANS

 

Le Mardi 5 avril 2022, L'AVEL  l'Association vendéenne des élus du littoral organise un congrès ouvert au grand public.

 

Réunion ouverte à tous : une occasion d'aborder la réflexion sur les nombreuses et lourdes conséquences de l'élévation du niveau de la mer et sur l'ensemble des problèmes qui pèsent sur le devenir des océans.

Une occasion aussi d'éviter les jugements hâtifs pas toujours bien intentionnés sur ce phénomène prévu d'une élévation du niveau de la mer de 60 à 110 centimètres d'ici l'an 2100.

20% de la population mondiale est "menacée"

Ajoutons que les phénomènes extrêmes comme XYNTHIA doivent nous inciter à comprendre pour prévoir.

XYNTHIA : 28 février 2010

XYNTHIA : 28 février 2010

Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 14:38
SI ON COMPREND : L'ÉMISSAIRE EN MER NE SERVIRA PLUS À RIEN !

SI ON COMPREND : L'ÉMISSAIRE EN MER NE SERVIRA PLUS À RIEN !

 

 

 

AUX SABLES D'OLONNE,  LE DOSSIER JOURDAIN : UNE EXPÉRIMENTATION QUI COULE DE SOURCE ?

 

UNE STATION D’ÉPURATION QUI N’ÉPURE PAS TOUT

 

La station d’épuration des Plesses (petit Plessis) aux Sables d’Olonne en 2020 a reçu environ 7 millions de m3 d’eau (mélange d’eaux pluviales et d’eaux usées) dont seulement 3 millions assujettis à l’assainissement. Elle doit rejeter ainsi en mer entre 3 et 5 millions de m3 d’eaux épurées mais impropres à le consommation faute d’un traitement insuffisant concernant les produits contenant des dérivés azotés et phosphorés. L’eau qui sort de la station est ainsi effectivement impropre à tout usage domestique et agricole.

En effet, à l’époque de sa construction, le problème budgétaire a contraint de faire des choix dont il faut maintenant payer le prix. La conception et la réalisation de l’émissaire en mer qui permet de rejeter cette eau s’est avérée défaillante et le déversement de cette eau a causé et cause encore des dégâts au milieu marin.

L’expérimentation projetée est donc bienvenue...si elle s’avère concluante.

 

ALORS POURQUOI « JOURDAIN » ?

Le Président Yannick MOREAU dans son rôle de défenseur du projet JOURDAIN a bien fait de préciser que le nom de Jourdain donné à cette expérimentation ne fait pas allusion au fleuve israélien mais c’est un hommage à Molière qui, dans sa pièce « le bourgeois gentilhomme », donne le principal rôle justement à Monsieur JOURDAIN qui faisait de la prose sans le savoir donc des choses innées, naturelles.

Pour ceux qui ont pu voir le Jourdain et suivre son cours et son histoire (lac de Tibériade) ont pu constater combien la qualité de l’eau y est dégradée, combien le niveau en est abaissé par les abus d’irrigation...le fleuve Jourdain n’est plus ce qu’il fut !

D’une part, la Vendée manque de ressources en eau potable et d’autre part, en rejette à la mer et ne peut se permettre des périodes de pénurie avec ses conséquences pour la population et l'économie que sont le rationnement, voire des coupures dans la distribution de l’eau potable.

Avec les eaux usées, il faut donc tenter de faire comme le fait Monsieur JOURDAIN avec la prose. Les collectivités sont bien obligées de rejeter dans la nature les eaux usées et soi-disant traitées : dans les ruisseaux, les fleuves...et cette eau est pompée après son parcours naturel et retraitée « naturellement » pour en faire de l’eau potable !

Et si on évitait de rejeter ces eaux usées plus ou moins traitées et qu’on arrivait à les traiter en les prenant à « la source » donc au niveau de la stations d’épuration comme il est indiqué sur le schéma ci-dessus ?

D’abord l’expérimentation envisagée apporterait ainsi au littoral un complément d’eau bienvenu et deuxièmement résout les problèmes qui, par pudeur et prudence, n’ont pas été déballés lors de cette séance du Conseil Communautaire à savoir : le problème de la fiabilité de l’émissaire en mer et le problème d’une eau impure déversée en mer et son impact sur le millier marin que les professionnels ont bien identifié.

À terme ce serait potentiellement 3,5 millions de m3 d’eau potable supplémentaires pour satisfaire les besoins toujours croissants en eau potable particulièrement sur le littoral.

À SUIVRE...

L’EAU POTABLE EN VENDÉE ET LE DÉBAT EN CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE L’AGGLOMÉRATION LES SABLES D’OLONNE

 

 

 

 

YANNICK MOREAU MAIRE PRÉSIDENT DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION DÉFEND SES PROJETS AVEC DÉTERMINATION ET CONVICTION

YANNICK MOREAU MAIRE PRÉSIDENT DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION DÉFEND SES PROJETS AVEC DÉTERMINATION ET CONVICTION

Partager cet article
Repost0
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 13:57
LE PROXIBUS AUX OCÉANES

LE PROXIBUS AUX OCÉANES

INFORMATIONS,  DÉMARCHES...LA VILLE DES SABLES D'OLONNE, L'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE" VIENNENT À VOUS

Bonne fin d'été...et prudence

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2021 5 09 /07 /juillet /2021 18:00
CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU JEUDI 8 JUILLET 2021, DÉSORMAIS UN NOM À RETENIR : « LES SABLES D’OLONNE ARENA »

 

 

DES CHOIX AMBITIEUX ET POLYVALENTS POUR UN ÉQUIPEMENT TANT ATTENDU AU PAYS DES OLONNES : UN INVESTISSEMENT STRUCTURANT POUR LES QUARANTE PROCHAINES ANNÉES

 

C’était un peu le baptême officiel et public  d’un projet phare de cette mandature qui a eu dans le passé récent quelques vicissitudes à être finalisé. Aussi le Président de la Communauté d’Agglomération Yannick MOREAU l’a mis en premier point à l’ordre du jour de ce Conseil Communautaire qui porte sur l’avant-projet définitif APD qui a été soumis à l’approbation des élus.

 

C’est à l’Adjoint Gérard HECHT qu’il appartenait de présenter un des dossiers de base de cette mandature.

L’ensemble sera implanté sur le site de la Vannerie et comprendra :

 

  • L’ARENA : 2078 places
  • La salle Athlétisme, Escalade,
  • La salle musculation, boxe,
  • La salle culturelle ouverte sur le théâtre de verdure (2000 places assises et 4 000 en places assises et debout
  • Le théâtre de verdure (4000 places)
  • 259 places de stationnement.

Ce qui caractérise le projet c’est d’abord l’effort fait ces dernières années dans la grande consultation des futurs utilisateurs.

Sur le plan technique, ce projet est l’expression d’une part, d’un parti-pris qui permettra d’atteindre le label « Haute Qualité Environnementale » et d’autre part, le recours à des techniques qui rendent l’ensemble multifonctionnel avec de très nombreuses options de modularité.

 

UN INVESTISSEMENT DE 40 MILLIONS D’EUROS

Le budget de l’opération avoisine les 40 millions d’euros et l’équipement devra être opérationnel en septembre 2024. Il est attendu et espéré des subventions du département de la Vendée, de la Région, de l’État et de l’Europe. Celles-ci devraient alléger de 49 % la charge de Les Sables d’Olonne Agglomération. Il resterait donc à la charge de la collectivité environ, 20 millions d’euros HT.

Il appartiendra maintenant aux élus de communiquer largement auprès de la population pour la convaincre du bien-fondé de cet investissement et pour la collectivité d’assumer la conduite du projet pour éviter déviances, dérapages...

 

UN DÉBAT PRESQUE CONSENSUEL : LE FRUIT ÉTAIT MÛR.

Certes, le dossier depuis plus de deux ans a eu le temps de murir et il n’y eût réellement que deux interventions. L’une; d’ordre technique; sur la « chaudière à bois » et l’autre, plus politique, d’Anhony BOURGET sur le défaut de consultation populaire sur ce projet, sur la folie des sommes engagées et leur évolution depuis 2016.

Pour le Président, la consultation populaire a eu lieu lors des élections municipales de mars et juin 2020 où ce projet faisait partie du programme électoral de la majorité. Il a donc été ratifié par ce vote.

Le Président Yannick MOREAU, dans sa réponse à l’élu d’opposition, a aussi rappelé que le projet est en discussion depuis la fin de la précédente mandature et qu’il ne serait pas opportun de retarder encore sa réalisation.

Sur l’évolution des coûts, il y a deux paramètres à prendre en compte d’une part, depuis 2017, les coûts de la construction ont augmenté et le projet a évolué et d’autre part, la Communauté d’Agglomération a fait le nécessaire sur le plan financier ces dernières années en faisant passer sa capacité d’autofinancement de 6 millions d’euros à 20 millions d’euros. La possibilité d'emprunter à des taux proches de 0% rend l'opération financièrement encore plus aisément supportable pour un ensemble d'équipements structurants rentabilisables qui amélioreront les conditions et la qualité de vie au Pays des Olonnes. Le Président Yannick MOREAU a esquissé un schéma de l'ensemble des salles culturelles qui joueront la complémentarité dont une nouveauté au Centre Ville des Sables d'Olonne qui se substituerait à l'Auditorium actuel  en très mauvais état.

On était loin des débats théoriques et plus politiques de la précédente mandature!

Le projet est adopté. Seule fausse note, les 3 abstentions de l’opposition que se fonde essentiellement sur le refus d’une nouvelle consultation populaire.

 

 

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU JEUDI 8 JUILLET 2021, DÉSORMAIS UN NOM À RETENIR : « LES SABLES D’OLONNE ARENA »
Partager cet article
Repost0
1 juin 2020 1 01 /06 /juin /2020 21:50
STÈLE ÉRIGÉE SUR LE SITE DU DRAME PLAGE DE TANCHET AUX SABLES d'OLONNE

STÈLE ÉRIGÉE SUR LE SITE DU DRAME PLAGE DE TANCHET AUX SABLES d'OLONNE

 

IL Y A UN AN : AUJOURD'HUI ET PLUS PARTICULIÈREMENT DIMANCHE PROCHAIN NOUS N'OUBLIERONS PAS CEUX QUI, CE 7 JUIN 2019, N'ONT ÉCOUTÉ QUE LEUR COURAGE ET LEUR SENS DU DEVOIR ET DE LA SOLIDARITÉ

 

Nous accompagnerons de nos pensées, dans la dignité, leurs familles qui se recueilleront,  compte tenu du souhait des familles et de ce qu'impose la situation sanitaire actuelle, ce dimanche 7 juin 2020, devant la stèle érigée sur le bord de mer face au lieu du drame à TANCHET.

Cette stèle porte les noms des 3 disparus : Yann CHAGNOLLEAU, Alain GUIBERT, Dimitri MOULIC.

Dimanche, à 12 heures, nous aurons le geste qui marquera que nous sommes en pensées avec eux, avec leurs familles. Nous n'oublierons pas.

 

Voir ci-dessous l'organisation de cette cérémonie du souvenir.

 

7 JUIN 2019, 7 JUIN 2020 : HONNEUR AUX SAUVETEURS EN MER
UNE STELLE SUR LE SITE DU DRAME

UNE STELLE SUR LE SITE DU DRAME

UNE FOULE SILENCIEUSE PARTICIPE LE 10 JUIN À LA MARCHE BLANCHE DE SOUTIEN AUX SAUVETERS EN MER ET AUX FAMILLES DE DISPARU

UNE FOULE SILENCIEUSE PARTICIPE LE 10 JUIN À LA MARCHE BLANCHE DE SOUTIEN AUX SAUVETERS EN MER ET AUX FAMILLES DE DISPARU

7 JUIN 2019, 7 JUIN 2020 : HONNEUR AUX SAUVETEURS EN MER
7 JUIN 2019, 7 JUIN 2020 : HONNEUR AUX SAUVETEURS EN MER
Partager cet article
Repost0