Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 mai 2022 2 03 /05 /mai /2022 09:07
DÉSAMIANTAGE, DÉCONSTRUCTION DE L'INTÉRIEUR...LA FRICHE DE L'ANCIENNE CLINIQUE DU VAL D'OLONNE APPARTIENDRA BIENTÔT AU PASSÉ

DÉSAMIANTAGE, DÉCONSTRUCTION DE L'INTÉRIEUR...LA FRICHE DE L'ANCIENNE CLINIQUE DU VAL D'OLONNE APPARTIENDRA BIENTÔT AU PASSÉ

 

 

CETTE ZONE SUD DES SABLES D'OLONNE REVIT

 

 

Nouveaux magasins, divers chantiers, plus d'animation... ce secteur dit quartier de Château d'Olonne qui fut abandonné reprend avec dynamisme : une bonne chose pour une forme de rééquilibrage des divers quartiers...et ce n'est qu'un début.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 16:20
LITTORAL : S'INFORMER AU CONGRÈS DE L'AVEL

 

 

LES ENJEUX DU DEVENIR DU LITTORAL ATLANTIQUE AVEC LES  PRÉVISIONS "INÉVITABLES" DE L'ÉLÉVATION DU NIVEAU DE LA MER ET AUTRES MENACES SUR LES OCÉANS

 

Le Mardi 5 avril 2022, L'AVEL  l'Association vendéenne des élus du littoral organise un congrès ouvert au grand public.

 

Réunion ouverte à tous : une occasion d'aborder la réflexion sur les nombreuses et lourdes conséquences de l'élévation du niveau de la mer et sur l'ensemble des problèmes qui pèsent sur le devenir des océans.

Une occasion aussi d'éviter les jugements hâtifs pas toujours bien intentionnés sur ce phénomène prévu d'une élévation du niveau de la mer de 60 à 110 centimètres d'ici l'an 2100.

20% de la population mondiale est "menacée"

Ajoutons que les phénomènes extrêmes comme XYNTHIA doivent nous inciter à comprendre pour prévoir.

XYNTHIA : 28 février 2010

XYNTHIA : 28 février 2010

Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 14:38
SI ON COMPREND : L'ÉMISSAIRE EN MER NE SERVIRA PLUS À RIEN !

SI ON COMPREND : L'ÉMISSAIRE EN MER NE SERVIRA PLUS À RIEN !

 

 

 

AUX SABLES D'OLONNE,  LE DOSSIER JOURDAIN : UNE EXPÉRIMENTATION QUI COULE DE SOURCE ?

 

UNE STATION D’ÉPURATION QUI N’ÉPURE PAS TOUT

 

La station d’épuration des Plesses (petit Plessis) aux Sables d’Olonne en 2020 a reçu environ 7 millions de m3 d’eau (mélange d’eaux pluviales et d’eaux usées) dont seulement 3 millions assujettis à l’assainissement. Elle doit rejeter ainsi en mer entre 3 et 5 millions de m3 d’eaux épurées mais impropres à le consommation faute d’un traitement insuffisant concernant les produits contenant des dérivés azotés et phosphorés. L’eau qui sort de la station est ainsi effectivement impropre à tout usage domestique et agricole.

En effet, à l’époque de sa construction, le problème budgétaire a contraint de faire des choix dont il faut maintenant payer le prix. La conception et la réalisation de l’émissaire en mer qui permet de rejeter cette eau s’est avérée défaillante et le déversement de cette eau a causé et cause encore des dégâts au milieu marin.

L’expérimentation projetée est donc bienvenue...si elle s’avère concluante.

 

ALORS POURQUOI « JOURDAIN » ?

Le Président Yannick MOREAU dans son rôle de défenseur du projet JOURDAIN a bien fait de préciser que le nom de Jourdain donné à cette expérimentation ne fait pas allusion au fleuve israélien mais c’est un hommage à Molière qui, dans sa pièce « le bourgeois gentilhomme », donne le principal rôle justement à Monsieur JOURDAIN qui faisait de la prose sans le savoir donc des choses innées, naturelles.

Pour ceux qui ont pu voir le Jourdain et suivre son cours et son histoire (lac de Tibériade) ont pu constater combien la qualité de l’eau y est dégradée, combien le niveau en est abaissé par les abus d’irrigation...le fleuve Jourdain n’est plus ce qu’il fut !

D’une part, la Vendée manque de ressources en eau potable et d’autre part, en rejette à la mer et ne peut se permettre des périodes de pénurie avec ses conséquences pour la population et l'économie que sont le rationnement, voire des coupures dans la distribution de l’eau potable.

Avec les eaux usées, il faut donc tenter de faire comme le fait Monsieur JOURDAIN avec la prose. Les collectivités sont bien obligées de rejeter dans la nature les eaux usées et soi-disant traitées : dans les ruisseaux, les fleuves...et cette eau est pompée après son parcours naturel et retraitée « naturellement » pour en faire de l’eau potable !

Et si on évitait de rejeter ces eaux usées plus ou moins traitées et qu’on arrivait à les traiter en les prenant à « la source » donc au niveau de la stations d’épuration comme il est indiqué sur le schéma ci-dessus ?

D’abord l’expérimentation envisagée apporterait ainsi au littoral un complément d’eau bienvenu et deuxièmement résout les problèmes qui, par pudeur et prudence, n’ont pas été déballés lors de cette séance du Conseil Communautaire à savoir : le problème de la fiabilité de l’émissaire en mer et le problème d’une eau impure déversée en mer et son impact sur le millier marin que les professionnels ont bien identifié.

À terme ce serait potentiellement 3,5 millions de m3 d’eau potable supplémentaires pour satisfaire les besoins toujours croissants en eau potable particulièrement sur le littoral.

À SUIVRE...

L’EAU POTABLE EN VENDÉE ET LE DÉBAT EN CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE L’AGGLOMÉRATION LES SABLES D’OLONNE

 

 

 

 

YANNICK MOREAU MAIRE PRÉSIDENT DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION DÉFEND SES PROJETS AVEC DÉTERMINATION ET CONVICTION

YANNICK MOREAU MAIRE PRÉSIDENT DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION DÉFEND SES PROJETS AVEC DÉTERMINATION ET CONVICTION

Partager cet article
Repost0
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 13:57
LE PROXIBUS AUX OCÉANES

LE PROXIBUS AUX OCÉANES

INFORMATIONS,  DÉMARCHES...LA VILLE DES SABLES D'OLONNE, L'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE" VIENNENT À VOUS

Bonne fin d'été...et prudence

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2021 5 09 /07 /juillet /2021 18:00
CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU JEUDI 8 JUILLET 2021, DÉSORMAIS UN NOM À RETENIR : « LES SABLES D’OLONNE ARENA »

 

 

DES CHOIX AMBITIEUX ET POLYVALENTS POUR UN ÉQUIPEMENT TANT ATTENDU AU PAYS DES OLONNES : UN INVESTISSEMENT STRUCTURANT POUR LES QUARANTE PROCHAINES ANNÉES

 

C’était un peu le baptême officiel et public  d’un projet phare de cette mandature qui a eu dans le passé récent quelques vicissitudes à être finalisé. Aussi le Président de la Communauté d’Agglomération Yannick MOREAU l’a mis en premier point à l’ordre du jour de ce Conseil Communautaire qui porte sur l’avant-projet définitif APD qui a été soumis à l’approbation des élus.

 

C’est à l’Adjoint Gérard HECHT qu’il appartenait de présenter un des dossiers de base de cette mandature.

L’ensemble sera implanté sur le site de la Vannerie et comprendra :

 

  • L’ARENA : 2078 places
  • La salle Athlétisme, Escalade,
  • La salle musculation, boxe,
  • La salle culturelle ouverte sur le théâtre de verdure (2000 places assises et 4 000 en places assises et debout
  • Le théâtre de verdure (4000 places)
  • 259 places de stationnement.

Ce qui caractérise le projet c’est d’abord l’effort fait ces dernières années dans la grande consultation des futurs utilisateurs.

Sur le plan technique, ce projet est l’expression d’une part, d’un parti-pris qui permettra d’atteindre le label « Haute Qualité Environnementale » et d’autre part, le recours à des techniques qui rendent l’ensemble multifonctionnel avec de très nombreuses options de modularité.

 

UN INVESTISSEMENT DE 40 MILLIONS D’EUROS

Le budget de l’opération avoisine les 40 millions d’euros et l’équipement devra être opérationnel en septembre 2024. Il est attendu et espéré des subventions du département de la Vendée, de la Région, de l’État et de l’Europe. Celles-ci devraient alléger de 49 % la charge de Les Sables d’Olonne Agglomération. Il resterait donc à la charge de la collectivité environ, 20 millions d’euros HT.

Il appartiendra maintenant aux élus de communiquer largement auprès de la population pour la convaincre du bien-fondé de cet investissement et pour la collectivité d’assumer la conduite du projet pour éviter déviances, dérapages...

 

UN DÉBAT PRESQUE CONSENSUEL : LE FRUIT ÉTAIT MÛR.

Certes, le dossier depuis plus de deux ans a eu le temps de murir et il n’y eût réellement que deux interventions. L’une; d’ordre technique; sur la « chaudière à bois » et l’autre, plus politique, d’Anhony BOURGET sur le défaut de consultation populaire sur ce projet, sur la folie des sommes engagées et leur évolution depuis 2016.

Pour le Président, la consultation populaire a eu lieu lors des élections municipales de mars et juin 2020 où ce projet faisait partie du programme électoral de la majorité. Il a donc été ratifié par ce vote.

Le Président Yannick MOREAU, dans sa réponse à l’élu d’opposition, a aussi rappelé que le projet est en discussion depuis la fin de la précédente mandature et qu’il ne serait pas opportun de retarder encore sa réalisation.

Sur l’évolution des coûts, il y a deux paramètres à prendre en compte d’une part, depuis 2017, les coûts de la construction ont augmenté et le projet a évolué et d’autre part, la Communauté d’Agglomération a fait le nécessaire sur le plan financier ces dernières années en faisant passer sa capacité d’autofinancement de 6 millions d’euros à 20 millions d’euros. La possibilité d'emprunter à des taux proches de 0% rend l'opération financièrement encore plus aisément supportable pour un ensemble d'équipements structurants rentabilisables qui amélioreront les conditions et la qualité de vie au Pays des Olonnes. Le Président Yannick MOREAU a esquissé un schéma de l'ensemble des salles culturelles qui joueront la complémentarité dont une nouveauté au Centre Ville des Sables d'Olonne qui se substituerait à l'Auditorium actuel  en très mauvais état.

On était loin des débats théoriques et plus politiques de la précédente mandature!

Le projet est adopté. Seule fausse note, les 3 abstentions de l’opposition que se fonde essentiellement sur le refus d’une nouvelle consultation populaire.

 

 

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU JEUDI 8 JUILLET 2021, DÉSORMAIS UN NOM À RETENIR : « LES SABLES D’OLONNE ARENA »
Partager cet article
Repost0
1 juin 2020 1 01 /06 /juin /2020 21:50
STÈLE ÉRIGÉE SUR LE SITE DU DRAME PLAGE DE TANCHET AUX SABLES d'OLONNE

STÈLE ÉRIGÉE SUR LE SITE DU DRAME PLAGE DE TANCHET AUX SABLES d'OLONNE

 

IL Y A UN AN : AUJOURD'HUI ET PLUS PARTICULIÈREMENT DIMANCHE PROCHAIN NOUS N'OUBLIERONS PAS CEUX QUI, CE 7 JUIN 2019, N'ONT ÉCOUTÉ QUE LEUR COURAGE ET LEUR SENS DU DEVOIR ET DE LA SOLIDARITÉ

 

Nous accompagnerons de nos pensées, dans la dignité, leurs familles qui se recueilleront,  compte tenu du souhait des familles et de ce qu'impose la situation sanitaire actuelle, ce dimanche 7 juin 2020, devant la stèle érigée sur le bord de mer face au lieu du drame à TANCHET.

Cette stèle porte les noms des 3 disparus : Yann CHAGNOLLEAU, Alain GUIBERT, Dimitri MOULIC.

Dimanche, à 12 heures, nous aurons le geste qui marquera que nous sommes en pensées avec eux, avec leurs familles. Nous n'oublierons pas.

 

Voir ci-dessous l'organisation de cette cérémonie du souvenir.

 

7 JUIN 2019, 7 JUIN 2020 : HONNEUR AUX SAUVETEURS EN MER
UNE STELLE SUR LE SITE DU DRAME

UNE STELLE SUR LE SITE DU DRAME

UNE FOULE SILENCIEUSE PARTICIPE LE 10 JUIN À LA MARCHE BLANCHE DE SOUTIEN AUX SAUVETERS EN MER ET AUX FAMILLES DE DISPARU

UNE FOULE SILENCIEUSE PARTICIPE LE 10 JUIN À LA MARCHE BLANCHE DE SOUTIEN AUX SAUVETERS EN MER ET AUX FAMILLES DE DISPARU

7 JUIN 2019, 7 JUIN 2020 : HONNEUR AUX SAUVETEURS EN MER
7 JUIN 2019, 7 JUIN 2020 : HONNEUR AUX SAUVETEURS EN MER
Partager cet article
Repost0
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 22:17
LES SABLES D'OLONNE : CHEMINEMENT D'UN CANDIDAT SUR LA LISTE DU MAIRE SORTANT YANNICK MOREAU

UN ADHÉRENT CACO S'EXPLIQUE SUR SON CHOIX POUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES

 

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

 

En tant que membre de CACO depuis la création de l'Association, je me devais d'apporter une précision, sur le pourquoi de ma présence sur la liste du maire sortant Yannick MOREAU.

 

Au tout début des années 1990, j'ai adhéré à l'AREPO, Association pour le REgroupement du Pays des Olonnes. Cette association apolitique et citoyenne avait pour buts, statutairement, entre autres, celui de promouvoir la réunification des 3 communes.

 

En effet, nous constations chaque jour comme observateur attentif de ce qui se passait au Pays des Olonnes les difficultés qui auraient pu être surmontées s’il y avait eu une commune unique.

 

Pour cela, il nous a fallu combattre, dénoncer les réticences, les hésitations, les à priori, les querelles de clocher, les compromis et les compromissions qui détruisirent même les meilleurs projets.

 

À chaque élection, les têtes de liste de l'époque, pour se faire élire, mettaient à leur programme une hypothétique fusion qui ne se réalisait jamais. Il y avait rupture entre les élus et les citoyens.

 

L'association citoyenne CACO créée en 2001 avait inscrit la fusion comme une action prioritaire. Nombre de ses adhérents s’unirent donc pour présenter en 2008 une liste fusionniste « CAP VRAI », conduite par Jean-Claude Rossignol. Lors du mandat  2008/2014, le projet de fusion échoua suite aux manœuvres du maire de Château d'Olonne.

 

Après 2014, sentant le souhait de la population favorable à la fusion, nous avons donc poursuivi nos actions. C'est ainsi que nous avons obtenu que soit organisé une consultation sur la commune de Château d'Olonne. Le 11 décembre 2016, le OUI pour la fusion l'emportait avec 68 % des suffrages.

 

Pour mener à terme cette opération, il nous fallait un porteur du projet qui irait jusqu'au bout de son engagement. Nous l'avons trouvé en Yannick Moreau, maire d'Olonne.

 

Le 2 janvier 2019, Yannick Moreau fut élu maire des Sables d’Olonne à une très large majorité des 99 conseillers municipaux des 3 communes réunies.

 

Sans plus attendre, celui-ci s'est mis au travail avec une équipe bien déterminée. Il a réussi la difficile tâche d’assumer la fusion des multiples services des 3 communes (plus de 800 salariés) tout en assumant avec succès l’harmonie entre la grande commune nouvelle des Sables d’Olonne et l’Agglomération nouvelle et le bon fonctionnement des deux collectivités.

 

Pour les élections de mars 2020, Yannick Moreau se représente devant les électeurs.

 

Son projet est porteur d'avenir pour l'emploi, pour la qualité de vie, pour l'environnement, pour la sécurité, pour les plus âgés, pour le logement, pour la santé, pour la formation, pour les jeunes…

 

Son programme correspond à mes attentes, et c'est donc tout naturellement que j'apporte mon soutien en figurant sur la liste de Yannick Moreau.

 

Mr Tessier Daniel

28, rue Louis Jouvet

Château d'Olonne

85180 Les Sables d'Olonne

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 19:15
AUX URNES CITOYENS ! 15 MARS, 22 MARS 2020 ÉLECTIONS MUNICIPALES

LA FRANCE FAIT SA RENTRÉE ET SE PRÉPARE DÉJÀ AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES DE MARS 2020

 

Le décret convoquant les électeurs est paru : ce seront les dimanches 15 et 22 Mars que les citoyens éliront leurs nouveaux élus locaux.

 

POURTANT LES MAIRES N'EN PEUVENT PLUS, ILS NE VEULENT PLUS SE REPRÉSENTER

VA-T-ON VERS UNE DISPARITION DES VOLONTAIRES POUR BRIGUER LA FONCTION DE MAIRES ?

 

Tout cet été 2019, les médias ont bassiné les citoyens sur les heurs et malheurs des élus  avec la conclusion : 50 % des maires en place ne veulent plus se représenter !

Même un maire d'un commune de l'Agglomération sablaise, vice-Président de l'Agglomération dit vouloir jeter l'éponge : trop lourd, manque de considération de la part de ses administrés, complexification des tâches administratives...

Allez-y comprendre...les maires et autres élus locaux crient qu'ils en ont marre, qu'être élus c'est la galère...et à peine entrés dans la pré campagne les candidats se bousculent au portillon...sera-ce que les médias racontent n'importe quoi à partir, par exemple, d'un fait divers désolant, le décès d'un élu du VAR dans l'exercice de ses fonctions !

Sera-ce que la fonction attire encore ?

Voire pire qu'elle soit convoitée par certains ?

La réponse à ces interrogations n'est pas simple. Les motivations des candidats aux élections municipales sont multiples et demeurent parfois même mystérieuses. Alors qu'elles devraient être fondées sur une seule motivation : celle de se mettre au service de la collectivité, de  leurs concitoyens.

 

LE PEUPLE FRANÇAIS RÉCLAME DES ÉLUS HONNÊTES ET LA STABILITÉ EN MATIÈRE DE RÉGLEMENTATION POUR LA GESTION DE LEUR COLLECTIVITÉ

Comme par hasard, le Conseil des Ministres de ce 12 septembre 2019 promet des petits cadeaux aux maires en place...c'est démago-minable.

On voulait une vraie réforme du statut des élus qui soit motivant, protégeant citoyens et électeurs.

C'est un besoin vital pour éviter les affaires Patrick BALKANY, René MARRATIER maire de La Faute sur Mer, un des responsables de la catastrophe XYNTHIA dans sa commune, les affaires Jean-Yves BURNAUD à Château d'Olonne, passation de marchés publics dans des conditions illégales et prise illégale d'intérêts...nous le verrons les élus sont vulnérables sur le plan pénal : plus de 1200 ont été poursuivis lors de la mandature 2008/2014 indique le rapport du Sénat sur ce sujet.

voir notre article

http://www.olonnes.com/2019/08/les-maires-d-aujourd-hui-et-de-demain-6.html

 

Au lieu d'une vraie réforme salvatrice de l'union essentielle entre citoyens et élus, le gouvernement veut offrir aux français une nouvelle réformette et quelques sous de plus pour les maires méritants ! Une triste comédie qui va encore plus écœurer les citoyens attentifs à la chose publique et les autres qui ne veulent plus entendre parler d'élections...trompe-citoyens !

On voit bien que le Président de la République n'a jamais été élu au niveau local...il a mal jugé le rôle social des élus locaux. Lui, il a sauté tous les échelons pour grimper directement au sommet ! Il ne peut pas comprendre la démocratie locale, les maires et les risques juridiques qu'ils encourent.

En début de mandat, il a boudé, malmené les maires avec qui il veut se réconcilier maintenant, comme par hasard à la veille des élections municipales,  pour acheter leurs bonnes grâces : c'est petit et vile ! Mais que peut connaitre le Président de la République de la vie d'un maire de petite commune, de celle d'un maire de moyenne taille confrontés à une population qui ne croit plus en ses élus, confrontés à une réglementation à géométrie très variable et à l'incertitude concernant son budget suite aux ponctions de l'État et aux réformes concoctées à Paris comme celles prévues pour les taxes foncières et taxe d'habitation ?

Il y a aussi la haine naissante de citoyens à l'égard des élus, la perte d'un certain respect, l'incivisme...

Aujourd’hui, en septembre 2019, lors du début de la campagne électorale de ces municipales, il y a une situation angoissante pour de futurs candidats, une situation démobilisante pour les élus en place qui auraient pu envisager de se représenter.

On a un climat particulièrement défavorable : une crise de confiance des élus en place, une crise de confiance des électeurs et candidats potentiels.

Cette situation conduit : 

- à l'abandon des velléités de candidatures nouvelles aux prochaines élections par les citoyens qui auraient fait de bons élus,

- à offrir la charge d'élus aux citoyens moins motivés, moins aptes à assumer leur charge...

Résultat : les mauvais prendront les places abandonnées par les bons !

Il faut éviter cela...il faut une mobilisation des citoyens de nos 35 000 communes pour qu'ils se donnent des élus dignes de la fonction, des élus qu'ils respecteraient et des élus "performants".

 

Nous devons élever le débat et expliquer ce qu'est un maire et sa mission, ce que le citoyen leur doit et ce qu'est une commune, une communauté ou agglomération...

 

 

À SUIVRE...ET AUX SABLES D'OLONNE ?

Partager cet article
Repost0