Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 17:07

  JEAN-YVES BURNAUD, maire de Château d'Olonne titre son article dans le Journal des Sables " quelques vérités à rétablir..." en réalité ce sont des contre-vérités qu'il écrit

 

 

Après les démentis et marche-arrière déjà faites pour rétablir la vérité sur ses dires comme dans les dossiers suivants:

 

- La ferme de Villeneuve,

- les coûts de la Salle GARGAMOELLE,

- les Observations de la Chambre Régionale des Comptes,

- l’antenne Orange,

- le classement de la commune de Château d'Olonne au point de vue gestion,

- le nombre de logements sociaux construits…

 

le Maire de Château d’Olonne s’enferme dans cette technique de la diffusion d’informations fausses voire diffamatoires.

 

Pour étayer notre propos et vous permettre de juger, nous vous donnons le texte intégral qu’il a fait publier dans le Journal des Sables daté du jeudi 16 juin 2011 (texte signé du Maire et repris par le journal sans intervention d’un journaliste).

  JYB piscine Journal des S 16 06 20110001

 

 

Nous envisagions d’utiliser notre droit de réponse mais, réflexion faite, nous allons priver Monsieur Jean-Yves BURNAUD de ce plaisir laissant à nos amis lecteurs de ce blog l’exclusivité de notre réaction .

 

Nous ne nous laisserons pas  entraîner dans une polémique stérile dont les castelolonnais et tous les habitants du Pays de Olonness se moquent. Soit ils savent et une polémique de plus n'a pas d'intérêt soit ils ne sentent pas concernés. Ce sont eux qui jugeront donc les résultats de 25 ans de règne de JY BURNAUD. Déjà, en 2008, les castelolonnais étaient 48 % à VOTER CONTRE le Maire sortant. Pour nous, il nous faut continuer à défendre les intérêts de nos concitoyens, à proposer et à dénoncer si nécessaire.

 

-         1) sur le vote sur le choix du site du "complexe aquatique du Canton des Olonnes " qui a eu lieu le 30 mai 2011 à la Communauté de Communes des Olonnes (CCO ) Monsieur Jean-Yves BIURNAUD écrit : « un vote à bulletin secret dont le principe n’a fait l’objet d’aucun commentaire ni d’aucune opposition de la part…de Jean-Claude ROSSIGNOL et de Clément CHARRIER. »

On croît rêver devant tant de mauvaise foi : lors de notre intervention, ce soir du 30 mai, nous avons lu un texte dont la conclusion était :

« Nous demandons donc le report de toute décision sur le choix du site du futur " Complexe Aquatique du Canton des Olonnes ". Nous faisons appel au bon sens de tous les élus ici présents : ne prenez pas de décision aujourd’hui ». Ce texte a été donné à la presse et à la CCO ; il ne peut être contesté et d’ailleurs nombre d’élus n’ont pas hésité à dire que notre position était intimement la leur.

 

-         2) sur l’existence d’un projet de "complexe aquatique"présenté aux élus : il n’existe pas de projet de complexe aquatique. Il y a parmi les documents présentés aux élus un brouillon de croquis sur une seule page ( voir : COMPLEXE AQUATIQUE, PISCINE OU PATAUGEOIRE POLITIQUE pour le Pays des Olonnes ) .On n'appelle pas cela un projet!

         Monsieur Jean-Yves BURNAUD soit ne connaît pas la différence entre un complexe aquatique et une piscine municipale et cela est grave face à un tel dossier, soit il connaît la différence et c’est pire car cela signifie qu’il trompe sciemment se concitoyens. 

     

-         3) pas de projet donc pas d‘information possible des élus sur un projet qui n’existe pas (logique!) et pour la troisième fois dans cet article Monsieur Jean-Yves BURNAUD avance des inexactitudes graves.

 

Enfin pour couronner cela c’est avec plaisir que nous notons que nos propositions et interventions en commissions, au Conseil Municipal et à la CCO sont des "dénigrements systématiques" .

 

D’abord, rappelons que le dénigrement et la diffamation sont des termes juridiques quasi équivalents et qui sont répréhensibles civilement et pénalement :

 

« Le dénigrement consiste à jeter publiquement le discrédit sur une personne ou une entreprise. Il s'agit d'une une attitude fautive au sens de l'article 1382 du Code civil ».

 

En conséquence, nous demandons à Monsieur le Maire qui manie l’invective de nous apporter des preuves de ses allégations afin que nous fassions éventuellement amende honorable. Dans quel cas avons-nous pratiqué le "dénigrement"? A défaut, qu'il ait le courage de  s'excuser. Sinon c'est lui qui sera accusé de diffamation à notre égard. Nous attendrons peut-être en vain sa réponse? 

 

Si le fait de proposer régulièrement des améliorations aux projets présentés par le maire ou de demander des éclaircissements sur des dossiers constitue un "dénigrement", il est effectivement impossible d’avoir le moindre dialogue constructif et l’opposition sera réduite au silence. Ce qui n’est ni son rôle ni son devoir.

 

Quant au dénigrement « systématique » nous précisions que nous avons voté plus de 80% des délibérations proposées au Conseil Municipal et que chaque apport critique que nous faisons est assorti de contre-proprositions.

 

Passons vite à autre chose ; le Pays est malade de la perte de ses emplois, les classes se ferment dans les écoles, les logements sociaux ne sortent pas de terre, la voirie est à reprendre, les ados ont besoin de structure, les associations ont besoin de réels soutiens, les personnes agées, isolées de structures...Là sont les vrais problèmes...et tant pis si, par magouille ou bêtise, on a un sous-équipement de piscine, pas de "complexe aquatique" ;  déjà, ce sera à Château d'Olonne tant mieux ! On s'en contentera d'autant plus que ce sont surtout les autres communes voisines et "amies" qui en payeront la plus lourde charge ! sauf si le projet tombe à l'eau...

 

VOIR CI-DESSOUS les documents que les élus ont eus pour statuer sur un "complexe aquatique" et pas sur une piscine : tous les documents portent le titre "complexe aquatique" y compris le premier document ci-dessous qui fut présenté par la Maire de Château d'Olonne : un comble ! lisez bien complexe aquatique du canton !

titres convoc ordre du jour preuves0001

 

convoc preuves complexe aqua 2011 050001

Partager cet article
Repost0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 15:07

Décidément, on vous parle piscine(s)...

 

Mais là c'est d'une vraie piscine qu'on parle, pas une pataugeoire ni un projet fantôme ! Mais celle des Chirons dont la rénovation a été "inaugurée" par Monsieur LOUIS GUEDON .

 DSC04106

La Communauté de Communes des Olonnes a réalisé une remise à niveau et aux normes de cette piscine, doyenne de sa génaration, mais qui, désormais, flambe neuf ! et est partie pour une deuxième jeunesse. Une belle réalisation faite en un temps record pour éviter aux utlisateurs d'être privés de leur installation.

  DSC04098

  un ruban coupé dans la joie!

 

C'est d'ailleurs cet investissement de 1,5 millions qui avait fait dire aux responsables élus de la CCO (le 13 mai 2011) qu'avec cet équipement supplémentaire des Chirons rénovés le besoin pour les scolaires sur le canton était presque totalemnt satisfait et qu'ainsi se justifiait un autre investissemnt d'une autre envergure : un complexe aquatique (objet du Conseil Communautaire du 30 mai 2011)...qui est maintenant devenu une autre piscine scolaire qui devrait être construite sur la Commune de Château d'Olone (aux PLESSES) .

 

...soit nous ne comprenons rien à ce qui nous est prétendument dit, soit il y a vérités successives, soit il y a tromperie...

 

DSC04105

 

de toute façon, nous concluons de ce "coup bas" que tout projet ambitieux pouvant sortir le Pays des Olonnes de sa décadence économique est désormais voué à l'échec : nos élus n'assument plus...enterrons le complexe aquatique, la construction d'hôtels, l'installation d'un parc économique tertaire à la Vannerie, l'accueil de centres de formations... 

 

et attendons les prochaines élections ! 2014, c'est loin ?

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 22:24

La deuxième et dernière  tranche des travaux est bien avancée ; les jeunes et moins jeunes musiciens vont pouvoir s'installer dans les lieux à la rentrée.

 

DSC03961

 

 

Ce sera pour ces quelques 500 amateurs de musique et leurs enseignants un bel outil au service de cet art et des joies qu'il peut procurer. Nous y reviendrons.

 

Mais il faut d'ores et déjà se féliciter de cette oeuvre commune gérée par la Communauté de Communes des Olonnes. C'est un investissement digne d'une agglomération de près de 50 000  habitants.

 

De plus, cette nouvelle structure qui est située sur l'arrière du Musée était "hébergée" dans le Musée même et cete nouvelle implantation va dégager de l'espace pour permettre au Musée  et autres activités aussi hénbergées dans cet ensemble du Musée de de s'adapter avec un peu d'espace supplémentaire.

 

Cela prouve que des projets à la taille de l'agglomération peuvent se réaliser quand les trois communes s'associent sans arrière pensées et pour le bien commun. ll faut que cet esprit de collaboration s'impose au niveau des élus des trois communes olonnaises pour d'autres décisions concernant des investissements importants en cours : Zone de la Vannerie, piscine cantonale, voirie...

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 22:48

 

UN BEL ENSEMBLE MAIS QUEL DESORDRE POUR LES ENTREES SORTIES...nous espérons que l'imprévoyance qui frise l'incompétence de la municipalité de Château d'Olonne responsable de la voirie qui a fait faire une nouvelle étude pour érudier les études passées en pensant qu'une nouvelle étude pourra...

 

D'ailleurs, on ne peut parler d'imprévoyance puisque depuis des années les représentants CAP VRAI demandent au maire par écrit et au Conseil Municipal de prévoir la révision totale voirie de la zone dite des Océanes y compris le dangereux giratoire dit de la Clinique ou de GEANT.

DSC03929

 

 L'entonnoir peu carrosssable sans espace  pour les piétons et les deux roues

 

 

 

 

 

 

DSC03914

 L'autre sortie...

 

 

Cet ensemble rebaptisé "PROMENADES OCEANES" rajeuni sera un plus dans la Ville de Château d'Olonne et un rééquilibrage devenu nécessaire avec le second pôle commercial important du Pays des Olonnes  dit de LECLERC.

Nous souhaitons que touristes et résidants fassent un bel accueil à cette grande surface et aussi aux commerçants qui vont occuper la nouvelle galerie.

 

DSC03917

 

 

DSC03921

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 21:52

 

 

 

                                           TOUR DE FRANCE

Participez à la fresque humaine le dimanche 15 mai 10h à SAUVETERRE

 

 

 

La Ville d'Olonne sur Mer vous informe

 

 

Alors que le compte à rebours égrène les jours qui séparent Olonne de l’accueil du Tour de France, la pression monte et la ville et ses habitants entrent dans le vif du sujet avec l’organisation des premiers évènements liés à cet évènement historique pour notre station balnéaire.


Une fresque humaine inédite qui marquera les esprits

La municipalité a souhaité associer un maximum d’Olonnais et d’habitants du secteur à l’accueil du Tour de France et a donc décidé la mise en œuvre de manifestations festives, familiales et rassembleuses. La 1ère d’entre elle consistera en l’organisation du tournage télévisé d’une grande fresque humaine organisé sur la plage de Sauveterre le dimanche 15 mai.

Cette fresque permettra de :


 Donner une
image dynamique et accueillante d’Olonne sur Mer et du Pays des Olonnes.

 Donner l’occasion de participer à une initiative inédite et à
une véritable performance.

 Mettre en avant l’identité balnéaire et
naturelle d’Olonne.

 Réunir des participants de tous les
âges.

Les détails de l’organisation


 Quand et où se rendre
?


Le rendez-vous sera le dimanche 15 mai à 10h00 sur le parking de Sauveterre. L’accueil sera assuré sur place par des bénévoles qui distribueront à chaque participant le kit nécessaire qui comprendra notamment le T-shirt à mettre pour le tournage.


 Comment s’y rendre
?


L’affluence attendue ce jour-là ne permettra pas à tout le monde de se rendre en voiture jusqu’au site du parking de Sauveterre, aussi, la Ville a prévu et organisé plusieurs moyens d’accès. Il est préconisé de se rendre sur place :

- En vélo par ses propres moyens en empruntant les pistes cyclables qui mènent à Sauveterre. Un plan détaillé des pistes est disponible à l’office de tourisme (02.51.90.75.45 ou officedetourisme@olonnesurmer.fr)

- En utilisant le service de navettes en bus gratuites mises en place au départ du site du Havre d’Olonne où il sera possible de garer aisément sa voiture. 4 bus se relaieront dès 8h30 pour acheminer les participants et assureront également les trajets retour après le tournage de la fresque jusqu’à 13h00.

- En utilisant l’un des 250 vélos mis gratuitement à disposition au départ du Havre d’Olonne également. Les vélos pourront être retirés à partir de 8h30 également et seront à ramener sur place avant 13h30. Le trajet en vélo jusqu’à Sauveterre est sans difficulté et se fait en 20 minutes à un rythme très tranquille. Les traversées des routes départementales seront sécurisées par des bénévoles.

- En participant à l’une des randonnées organisées par les associations olonnaises (l’ARSO, les Eclaireurs de France, la Foulée Verte et l’Amicale Laïque). Quatre sites départs sont proposés : le Havre d’Olonne, le Fief Guédon, le pont de Mireille et
la sainte Emilienne.
Les contacts de ces associations sont les suivants :

 Eclaireurs de France : 06.19.64.80.46
§
 ARSO : 02.51.20.87.12§
§ Amicale Laïque : 07.86.85.71.63
 La Foulée Verte :§
06.22.56.07.55

L’heure de rendez-vous sera, pour chacune d’elle, à 8h15.

- Enfin, le parking de Sauveterre sera en partie ouvert et permettra à un certain nombre de véhicules de venir sur place. Une fois complet, les voitures supplémentaires seront réorientées vers le Havre d’Olonne et les dispositifs de navette.



Afin d’inciter un maximum de personnes à venir, la Ville d’Olonne mettra en jeu par tirage au sort parmi l’ensemble des participants, les lots suivants : un saut en parachute, des entrées au Grand Parc du Puy du Fou et des initiations au surf.


La Ville tient à remercier l’ensemble des partenaires sans qui l’organisation de cette fresque ne serait pas possible, à savoir :


- Les associations olonnaises mobilisées
- Le Centre Commercial Leclerc d’Olonne sur Mer
- La société de production télévisuelle olonnaise AMP

Partager cet article
Repost0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 01:47

DSC01688.jpg      LES LECONS A TIRER D'UN NAUFRAGE COLLECTIF

 

 

La lente agonie et l'histoire tumultueuse du chantier naval ALLIAURA spécialisé dans la "plaisance" arrivent à leur terme implacablement sur les sites de Château d'Olonne et des Sables d'Olonne.

Dés 2007, voir " EMPLOI AU PAYS DES OLONNES ...incompétence, imprévision  "  nous attirions l'attention des élus sur les problèmes d'emplois au Pays des Olonnes.

Ce n'est donc pas un propos d'opportunité que nous développons mais un cri d'alarme.

Ne cherchons pas des boucs émissaires pour cette responsabilité de la fuite des emplois au Pays des Olonnes. Ne perdons pas temps et énergie à chercher des responsables. C'est la collectivité de tous les citoyens du Pays des Olonnes qui est le vrai responsable.

L'économie dérange les élus car elle impose des choix parfois peu aisés sur le plan électoral ; elle dérange aussi ceux qui croient que l'économie locale se base sur la spéculation foncière ; elle dérange parce qu'elle oblige à admettre l'inadmissible : que la pêche n'est plus la panacée, que le tourisme tel qu'il est conçu est aléatoire, donc qu'il faut changer : aller là où l'avenir se dessine ; tournons-nous vers la recherche, nouvelles technologies, formation...et sachons assumer que cela nécessite des investissements très importants et pas de bricolage... l'étude OLONNES 2020 nous a tracé le chemin et malheur à ceux qui l'ont enterrée car les faits leur donnent tort et toute la collectivité en pâtit.

 

Profitons de ce nième naufrage industriel pour tous nous remettre en cause et batir " demain" en s'appuyant sur les exemples qui marchent : les pôles de compétitivité, les délégations d'enseignements supérieurs, un tourisme ciblé...

 

Pour tout cela il faudra INVESTIR et changer nos MENTALITES donc avoir du courage ! ...et cesser les jeux petits bras, les querelles de clocher...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 23:08

 

Les-Sables-Chateau-olonne-vues05826.jpg

 

POT DE TERRE CONTRE POT DE FER

 

Aux Sables d’Olonne : Le Cinéma Le Palace contre la Ville des Sables d’Olonne

 

« Enterrez la hache de guerre !»

C’est avec un regard attristé que nous assistons à cette chicanerie entre la famille LESUISSE propriétaire du cinéma « Le Palace » et la Ville des Sables d’Olonne.

-          D’un côté, des passionnés du 7ème ART qui ont investi pour la construction de ce complexe cinématographique à la grande satisfaction des habitants du Pays des Olonnes et des Sablais en particulier et aussi des visiteurs. Cette famille est prête à investir pour apporter des améliorations techniques et agrandir le complexe ; 

 

-          De l’autre, la Ville des Sables d’Olonne, représentée par son premier adjoint Monsieur Yves ROUCHER qui, depuis des années, suit les dossiers de la demande d’extension du cinéma et de transfert du Super U de la Chaume sur ce site.

 

Alors, pour le commun des mortels, une grande surface, un cinéma multiplex, un parking mutualisé, des équipements sportifs et de loisirs sur un site unique , c’est logique, parfait et intelligent.

 

Il faut donc faire arrêter le massacre et que cessent les provocations et l’escalade verbale et judiciaire où tous les intéressés et l’intérêt général sont perdants.

 

-          Les propriétaires du cinéma perdent temps, argent et épuisent leur santé,

 

-          L’élu des Sables d’Olonne  responsable face à ses concitoyens perd sa crédibilité et se disqualifie dans ses fonctions,

 

-          Le Super U, otage du conflit, se met à dos une fraction de sa clientèle qui ne comprend pas l’objet de ce combat.

          

 

Puisque le dialogue direct entre les parties à ce conflit devient impossible, qu’elles engagent un ARBITRE afin que s’engage la négociation et qu’on en sorte vite, très vite avant que les parties à ce combat inutile ne sombrent dans le ridicule au regard de toute la population.

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 22:36

 

  DSC07263

 

 

POLITIQUE FONCIERE : le temps perdu ne se rattrappe jamais

 

Faute d'avoir acquis des terrains dans le passé  pour créer des réserves foncières municipales sur lesquelles pourraient se construire des lotissements permettant l'accés àau logement particulièrement pour les jeunes ménages, la muniicpalité actuelle de Monsieur Jean-Yves BURNAUD doit gérer la pénurie.

 

Ce mardi 25 janvier 2011, le Conseil Municipal de Château d'Olonne avait à approuver les mouvements achats ventes de terrains et immeubles réalisés au cours de l'exercice.

 

Ce fut l'occasion pour l'opposition CAP VRAI de rappeler son programme et les graves insuffisances actuelles en matière de logement suite au manque de prévoyance du Maire dans le passé.

 

Voici le texte de l'intervention du conseiller municipal Daniel TESSIER  de la liste d'opposition CAP VRAI :

 

"Vous nous demandez d'approuver le bilan de votre politique foncière. Pour ma part, cette politique est trop timide, pas assez ambitieuse, et ne correspond pas aux besoins urgents.

 

Nous devons offrir à nos jeunes la possibilité d'habiter dans le Pays des Olonnes, pour cela la collectivité doit maîtriser le coût du foncier.

 

Certes, vous avez fait les Prés de la Claie N°1 mais c'est insuffisant face aux besoins, et depuis pas grand-chose n’a été fait.

 

Vous devez enrayer cette fuite de nos jeunes vers la moyenne voir la grande périphérie Ceci entraine la fermeture des classes, il faut optimiser les équipements, redonner de la vie dans notre commune. Vous ne vous en donnez pas les moyens

 

 

-Vous ne dites rien sur les réserves foncières destinées aux entreprises. .De belles entreprises du pays des Olonnes sont parties s'installer ailleurs. Rien n'a été fait pour les retenir. Les projets La VANNERIE et VENDEOPOLE concurrents n’avancent pas. Il faut dérouler le tapis rouge devant les demandes des entreprises, car vous le savez, ce sont elles qui sont les créatrices d'emplois.

 

"Lorsqu'elles partent, les employés suivent et font construire à proximité de leur lieu de travail.

 

-Vous ne dites rien, et ne faites rien non plus pour la formation. Nous sommes dans une agglomération de près de 45000 habitants avec très peu de formations supérieures. Il faut former nos jeunes sur place pour qu'ils travaillent sur place.

 

La formation, c'est la clef voûte de la création d'entreprises et par conséquent des emplois. Pour cela, il faut prévoir des réserves foncières pour accueillir ces écoles et centres de formation.

 

Notre slogan devrait être: de pouvoir se former, de travailler et de vivre au Pays des Olonnes. Nous n'avons rien de tout cela dans le bilan de votre politique foncière.

 

Vous allez me dire, que ceci ou que cela, vous allez nous parler de C.C.O, de communauté d'agglomération, mais rien n'avance.

 

Nous constatons tous que les entreprises partent, nos jeunes ne trouvent pas à se loger, des classes ferment, et l'utilisation des équipements communaux n'est pas optimisée.

 

Cette situation est de votre responsabilité car c'est vous qui avez mené cette politique foncière .Vous êtes maire depuis plus de vingt ans.

 

Je désapprouve cette politique."

 

En réponse, le maire a fait état des réalisations anciennes et des projets qui souffrent dans leurs réalisations de la lourdeur administrative....5 ans pour voir un projet être prêt d'aboutir, le lotissement des Prés de la Clais Sud bloqué pour cause de 3 tritons palmés qui occupent une petite mare et ne peuvent être déplacés...le temps perdu ne se rattrappe jamais et gouverner c'est prévoir.

 

Il a peut-être dans le passé manqué à Château d'Olonne d'une opposition aussi critique que proposante pour pousser la majorité à agir...on en reparlera avec le bilan et l'état de la pauvre voirie de Château d'Olonne qui fut abandonnée si longtemps!

 

 

 

Partager cet article
Repost0