Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 20:12

Suite et fin

 

Voir articles précédents  :

   AVOIR MAL A SON PAYS DES OLONNES

AVOIR MAL A SON PAYS DES OLONNES : vers des solutions pour en sortir

 

II – DES SOLUTIONS, DES PROPOSITIONS OPTIMISTES…

 

            A défaut d’une possibilité de fusion rapide des 3 communes, compte tenu de l’isolement de la commune d’Olonne, on peut aussi imaginer que la première étape du processus soit avancée celui de la fusion ou création d’une commune nouvelle entre deux communes des Sables d’Olonne et de Château d’Olonne.

 

 

 

 

 

            UN PROJET POUR LE  PAYS : « OLONNES 2020 »

 

Il faut rappeler l’élan qui a présidé à l’élaboration en 2005/2006 de ce projet élaboré sous l’égide de la Communauté de Communes des Olonnes CCO et d’un grand cabinet spécialisé.

 

Les élus et les forces vives du Pays (le cadre des participants dépassait le canton) ont contribué à la mise au point de ce plan « 2020 » que, par la suite, les élus ont enterré mais dont l’analyse et les conclusions demeurent globalement d’actualité, malgré le fait qu’un de ses moteurs  le Comité de Développement, soit mort né faute de moyens et de volonté politique. L'idée devait être bonne puisque la Communauté de Communes vient de la reprendre 6 ans aprés !

 

Cette base toujours d’actualité constitue, d’une part, l’ossature d’un projet de développement du Pays et d’autre part, permettra la mobilisation conjointe d’élus et des forces vives pour une relance de l’économie locale et le développement coordonné des actions sociales, culturelles…sa mise en œuvre aurait, par exemple, évité les cafouillages et magouilles concernant le complexe aquatique ex cantonal, le PLU d’Olonne-sur-Mer…et aurait favorisé un développement économique coordonné cantonal en lien avec le Pays des Achards, le Talmondais…

 

            UN EXECUTIF UNIQUE ET LA PARTICIPATION CITOYENNE

 

Dans ce cadre, il faut, pour « gouverner » le Pays, une volonté incarnée par un homme ou une femme et une équipe qui s’investissent totalement, apportant le sang neuf et l’énergie dont le Pays a besoin.

 

Cet homme ou cette femme « providentiel » doivent recevoir le soutien des citoyens actifs et celui des représentants des forces vives du Pays (monde de l’économie, monde associatif…) qui, eux aussi, doivent se mobiliser et être présents auprès des futurs élus. Le Pays n’a pas besoin de politique(s) voulant faire carrière mais de gestionnaires « honnêtes », dynamiques, acquis à la cause du Pays des Olonnes et ayant la conviction que le potentiel de ce Pays mérite qu’on s’y dévoue.

 

 

Cette analyse est partagée par nombre de citoyens du Pays des Olonnes contraints de subir une situation qu’ils déplorent.

 

Ces citoyens, comme d’ailleurs certains élus des majorités et des oppositions actuelles, sont aujourd’hui isolés et donc impuissants pour apporter une réaction appropriée à ce qu’ils réprouvent.

 

Pour ces élus, troublés par les méthodes de gestion de leurs leaders si peu participatives et parfois même peu orthodoxes, il est temps de retrouver leur liberté. Ils doivent franchir le cap de la rupture pour rejoindre un mouvement de RENOUVEAU DU PAYS DES OLONNES et préparer l’avenir. Ce mouvement a besoin de fédérer toutes les énergies citoyennes, sans aucun ostracisme.

 

 

C’est pour cela que fort de nos espoirs, nous ne baisserons pas les bras malgré les attaques : elles proviennent d’hommes du passé et sont largement contrebalancées par les soutiens que nous recevons.

 

Nous reprendrons prochainement le texte intégral de ce document qui comporte trois volets. (voir liens ci-dessus)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A


Ce qui est encore plus incompréhensible c'est l'absence de leur réaction sur ce blog. Car, si n'étions pas en phase avec la majorité de nos concitoyens sur nos critiques, ces "brillants" élus
devraient réagir ? Que je sache, ce blog est ouvert à tous même à eux pour justifier leur politique désastreuse !



Répondre
A


Changer, oui, mais avec quel élécotorat ? Qui veux vraiment le changement dans cette cité ? Et, pour y faire quoi ? La majorité des électeurs sont des retraités pour beaucoup aux revenus
confortables (ils n'ont pris ni la réforme Balladur ni la réforme Fillon dans la figure). Ici, tout leur convient on fait des travaux pharaoniques, on construit des maisons et des résidences de
retraites (certaines ne sont pas pour des fauchés). On flatte. On se promène ça et là sur les marchés pour exliquer voyez ce que nous faisons pour vous " chers retraités
". Rappelez-vous les débats organisez par Louis Guédon aux Sables : pas une question sur l'économie !  Ah ! Les jeunes, comment ? j'ai pas compris Ah ! oui les jeunes oh,
qu'ils aillent à Nantes , La Roche, La Rochelle etc. , bref, qu'ils aillent travailler ailleurs, ils reviendront ici à leur retraite ? Cela s'appelle l'ostracisme économique par défaut d'emplois
rejet de l'entreprise et absence de projet d'avenir  



Répondre


OUI on a conclu dans une réunion CCO...Pays des Olonnes agglomération dortoir réservée aux retraités.