Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 21:19
 
 
FESTIVAL DE LA BD : la quatorzième édition sur le thème des enfants est un bon cru
DSC00100-copie-1
 
Ce week-end 14 15 septembre 2013 avait lieu la 14ième édition du festival de la BD ABRACADABULLES à Olonne-sur-Mer.
En plus des stands de présentation des auteurs (une quarantaine avec à l’affiches des grands de la BD) où ils présentaient leurs œuvres et les dédicaçaient, les animations se succédaient : concours, ateliers de dessin, maquillage…
A l’heure des bilans l’organisation peut être satisfaite de cette édition.
Pour nous, les questions sont pour ce type d’animation « comment les pérenniser, comment mobiliser les volontaires bénévoles et assurer leur renouvellement, comment articuler les rapports entre les collectivités locales qui supportent ces initiatives et participent à leur développement et les associations qui souvent ont été à l’origine de l’événement ? ». C’est un travail de fond des partenaires que sont les élus, le monde associatif, les professionnels et les sponsors…facile à écrire plus difficile à réaliser au quotidien. Mais, dans ce cas d’ABRACADABULLES édition 2013, le résultat et la réussite ont été au rendez-vous…bonne continuation pour préparer et réussir l’édition 2014 !
 
DSC00102
Claude DURAND, adjoint au maire, veille au bon déroulement de la manifestation
DSC00098

Gaël SEJOURNE,auteur émérite, habitant du Pays des Olonnes et un des initiateurs de cette manifestation

 

Le Pays des Olonnes a besoin de ce type d’événement qui prolonge la saison, le bénévolat y trouve aussi un moyen de s’exprimer et d’être valorisé et les visiteurs sont heureux.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 21:46

 

 

DSC04435Centre Ville SAINTE FOY

 

 

RYTHMES SCOLAIRES

La Ville de SAINTE-FOY poursuit sa démarche pour instaurer dans les meilleures conditions la semaine de 5 jours pour les scolaires (voir OUEST FRANCE de ce 21 mai 2013).

C’est unanimement reconnu que ce rythme constitue pour l’équilibre et la santé tout court des jeunes une amélioration certaine.

Les Villes des Sables d’Olonne, de Château d’Olonne et d’Olonne sur Mer après concertation ont décidé d’attendre la rentrée de septembre 2015 pour adopter le nouveau rythme.

Nous étions favorables à la solution de SAINTE-FOY…il nous fût répondu que c’était trop compliqué pour les enseignants, les associations, les services municipaux, les transports, peut-être aussi les élus…

Chacun jugera de la valeur de ces arguments mais QUAND ON VEUT ON PEUT !

 

 

lOrduresOF

 

 

 

 

RAMASSAGE DES ORDURES MENAGERES : une fois par semaine au lieu de deux !

La présentation du nouveau parc de véhicules de ramassage est l’occasion d’en reparler.

Les communes dépendants de la CCO (Communautés de Communes des Olonnes) ont vu le rythme de ramassage des ordures ménagères réduit à un seul passage par semaine (hors saison juillet et août)

L’argument pour prendre cette mesure fut le quantitatif…hors saison la moitié les « containeurs » lors de la collecte  ramassés étaient à moitié vide. Il y avait une économie à réaliser.

Si l’on suit les déclarations officielles :

La division par deux des passages permet une économie de 300 à 400.000 euro,

Collecte plus respectueuse de l’environnement

Vu du côté des « usagers » qui nous ont contactés  ce n’est pas du tout la même chanson :

Il n’y aura pas d’économie, donc pas de baisse de la taxe, puisque celle-ci est confisquée pour une cagnotte qui servira à payer les surcoûts du traitement des déchets. Il faut bien payer les erreurs de gestion comme l’usine TMB du Taffeneau à Château d’Olonne (25 millions d’euro).

Une gêne grave : certains déchets ne supportent pas (et l’environnement aussi) un séjour d’une semaine dans les containeurs,

Les containeurs ne permettent pas à certaines familles de « conserver » leurs déchets pendant une semaine : cela déborde !

Un week-end chargé déjà montre que les gens sont condamnés à déposer en quantité leurs ordures dans ou près des bacs enterrés qui eux-aussi débordent !

Pourquoi ne pas lancer une vraie collecte sélective qui, elle, garantirait la réduction de la production des déchets (certaines villes ont réduit de 40 ¨% leur collecte : cela c’est une vraie économie ! et une baisse de la taxe pour les habitants )

Relancer la mise à disposition des composteurs sur le Pays des Olonnais : la complexité de cette distribution freine la demande et fait que le Pays des olonnais est le plus mauvais élève de la VENDEE en ce domaine

QU’EN PENSEZ-VOUS ?

Abribus neuf du centre commercial Des Océanes à CHÂTEAU D’OLONNE

CIVISME-ET-INCIVISME 0325-copie-1

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 17:38

 

Les-Sables-Chateau-olonne-vues05829.jpg

 

 

Le TURN OVER : qu’est-ce ?

C’est un indice qui traduit la satisfaction ou l’insatisfaction du salarié dans toute institution.

« Le turn over est la rotation de l’emploi ou encore le renouvellement du personnel, il s’agit d’un indicateur décrivant le rythme de renouvellement des effectifs dans une organisation.

C’est un indicateur très important pour les ressources humaines et la psychologie du travail, il donne une estimation synthétique de l’ampleur des mouvements de personnels dans une organisation, ainsi que des coûts associés au départ et à l'arrivée de ces effectifs.

En effet, dans une entreprise, le turnover du personnel indique le rythme de renouvellement des employés et il est souvent exprimé sous forme de pourcentage sur une période généralement annuelle.

Lorsque ce taux est excessif, cela démontre généralement que l’organisme professionnel en question rencontre des problèmes de fidélisation de la main d’œuvre opérant dans son sein, ainsi qu’un opportunisme des candidats, ceci est principalement dû à de mauvaises conditions de travail (particulièrement éprouvant, des rapports conflictuels entre collègues ou encore un management de mauvaise qualité)."

Un article qui fait référence à une enquête indique bien les inconvénients d’un turn over élevé et propose des remèdes simples qu’utilisent les Directions des Ressources Humaines pour fidéliser le personnel d’une structure. Voir : 

http://www.cvmalin.fr/comment-et-combattre-le-turn-over-la-perte-repetee-de-competences-peut-couter-tres-cher.html

Nous avons ait été surpris du turn-over étonnant des cadres au niveau de la Ville de Château d’Olonne, de la Communauté de Communes des Olonnes et maintenant la presse titre sur celui des Sables d’Olonne (Ouest France du 10 mai 2013 et Le Journal des Sables pour le départ des directeurs de l’Office de tourisme et l’Institut des Sports Océan, ISO).

CADRE DANS UNE COLLECTIVITE TERRITORIALE : une certaine instabilité

La situation de ce salarié est particulière et peut difficilement être comparée à celle qu'il aurait bdans une entreprise privée. En effet, le « patron » dont il dépend est un élu donc une personne qui n’a que rarement le profil d’un patron chef d’entreprise et dont le siège est remis en cause à chaque élection.

Cette situation engendre au moins 3 conséquences qui peuvent être sources de déstabilisation du personnel :

Le Maire peut ne pas être un gestionnaire des ressources humaines et le statut « protecteur » des salariés des collectivités territoriales peut être incompatible avec ses ambitions et son mode de fonctionnement personnel : d’où des sources de conflits.

Dans la période préélectorale les cadres « dirigeants » de la collectivité sont dans une situation très inconfortable : leur patron sera-t-il réélu et quel sera son successeur présumé ?

Si le Maire change, les relations avec le nouveau maire peuvent être de nature conflictuelle avec ceux qui ont « servi » son prédécesseur…d’où la tentation pour nombre de cadres de se chercher une porte de sortie avant même les élections.

 

LA VALSE AUX SABLES D’OLONNE

 

La liste des " mouvements" est importante : directeur des services, son adjoint, responsable communication, directeur de l’office de tourisme et celui de l’ISO…C’est vrai que cela fait beaucoup et traduit inquiétudes, frustrations, fin de règne.. .L’article d’Ouest France évoque même l’échec de la fusion qui a bouché certaines perspectives alors que les opposants à la dite fusion mettaient en avant l’argument du personnel qui était selon eux contre la fusion…fusion, confusion…on continue !

 Lors du départ en retraite de la responsable des services de la mairie de Château d’Olonne il a été fait état publiquement de la vie orageuse des relations entre le maire et sa directrice des services. Il y a eu aussi dans les services techniques des refontes successives de l’organigramme, des départs et des arrivées…

La vie des cadres des structures territoriales comme les Communes du Pays des Olonnes n’est pas « un long fleuve tranquille ». Il appartiendra aux élus de demain surtout de ne pas de tout chambouler mais de prendre à cœur une vraie gestion des ressources humaines : chaque collectivité devra se choisir un adjoint du Maire ayant eu cette pratique ou au moins le profil ou les prédispositions de DRH. Il devra prendre cette fonction avec doigté et adapter son « poste » avec celui de directeur des Services.

Encore un changement positif à prévoir aprés les élections de mars 2014.

 

Les salariés de nos collectivités au Pays des Olonnes : c’est plus de 800 personnes !

 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 13:00

 

 

 L'Hôtel MERCURE (groupe ACCOR) n'intéressait plus le Groupe ACCOR...changement de stratégie du GROUPE tant pour thalossothérapie que pour la partie  l'hôtellerie et ce fleuron du Pays des Olonnes commençait à faire pitié. 

  AVANT

DSC08732

 

Sans faire de bruit, le Groupe vendéen DUBREUIL a repris le dossier et investi de manière très significative dans cet ensemble en lui redonnnt une nouvelle jeunesse tant à l'extérieur qu'à l'intérieur entièrement relooké : une initiative qu'il faut souligner et saluer. Nous souhaitons une belle réussite à cette "entreprise" qui valorise ainsi le TOURISME au Pays des Olonnes.

  MAINTENANT

020.JPG

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 22:13

  puzzle

 

 suite de UNE OPPOSITION CONSTRUCTIVE ET REALISTE AU PAYS DES OLONNES

 

Surtout l’opposition a été force de propositions. Elle n’a jamais joué les opposants systématiques : elle a voté environ 80% des délibérations et a toujours présenté des alternatives aux propositions de la majorité. Citons par exemple :

Concernant la voirie et les équipements à Château d’Olonne : elle a maintes fois proposé un audit professionnel de toute la voirie et un plan pluriannuel sérieux et chiffré de remise à niveau ; des circuits « liaisons douces », deux roues et non des bouts non raccordés les uns aux autres, un vrai Centre-ville vivant et attractif ;

Concernant le logement à Château d’Olonne : le choix de sites proches pour des lotissements nouveaux : les Bourrelières, le Centre Ville, la zone Pierre Corneille et la réalisation de projets qui restent à l'état de projets et promesses ne sortent jamais de terre…

Concernant le secteur économique : relancer la dynamique de la Communauté de Communes des Olonnes avec un projet ambitieux et digne du Pays et des moyens humains pour accompagner ce développement qui ne viendra pas tout seul ;

Concernant le tourisme et les animations culturelles : une coordination des 3 communes avec la Communauté de Communes avec la fusion des offices de tourisme et la création d’un Espace capable d’accueillir des manifestations importantes ;et serait un atout pour le développment du tourisme particulièrement hors saison ;

Pour ces propositions dégager des moyens financiers en mutualisant les actions et les moyens des 3 communes et de la CCO. Cela entraîne un changement de mentalité, l’abandon de l’esprit de clocher et la culture de la priorité à l’intérêt général. Ainsi, l’opposition a dit OUI à une vrai complexe aquatique au niveau du Canton situé à la VANNERIE et NON à une pataugeoire dans la Zone Industrielle des Plesses.

Surtout l’opposition CAP VRAI a toujours mis l’accent sur la relance de la coopération voire la fusion des 3 communes.

Pour avoir parlé avec son cœur, interrogé la majorité, l’opposition CAP VRAI a certes été « maltraitée » mais ne s’est pas laissée museler : elle a servi, par sa présence active, à défendre le droit d’expression de la démocratie locale et la cause des intérêts de tous les habitants du Pays des Olonnes. Elle a préparé l'avenir.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 21:52

 

puzzle

  Ordures ménagères et autres déchets, ventes de terrains de la commune, conduite de chantiers, frais de fonctionnement des collectivités, emploi... 

 

LA VRAIE OPPOSITION A CHÂTEAU D’OLONNE ET A LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DES OLONNES A EFFECTIVEMENT MENE LA BONNE POLITIQUE D’OPPOSANT CONSTRUCTIF ET A EU RAISON DANS LES DOSSIERS IMPORTANTS DU PAYS DES OLONNES

Au sein du conseil municipal de Château d’Olonne comme au sein de la communauté de communes des Olonnes CCO, l’opposition n’est que faiblement représentée même si, aux dernières élections à Château d’Olonne, elle a obtenu 48 % des votes au deuxième tour ! Le mandat s’achève, les candidats potentiels se dévoilent…le moment de faire un bilan .

Un mauvais point pour cette opposition : elle n’a pas su rester unie. Les élus venus de la liste de gauche ont abandonné leurs engagements d’opposants, démissionné, voté avec la majorité et même rejoint celle-ci par un bel acte de trahison dont l’électorat se souviendra. L'opposition a été alors représentée par les élus de l’équipe CAP VRAI fidèle à ses engagements pour une autre gestion à Château d’Olonne, pour une Communauté de Communes active capable de mobiliser pour faire face aux graves problèmes du Pays des Olonnes : le chômage, le logement, la gaspillage qui résulte notamment de la non mise en commun des moyens des 3 communes et de la CCO…

Mais le travail de l’opposition CAP VRAI a fini par payer : quand on examine les positions et événements on constate que la ténacité des élus CAP VRAI soutenus par l’équipe de fidèles et par ceux qui l’ont rejoint a été payante pour la collectivité :

D’une manière générale, la présence de l’opposition sur les dossiers sensibles a obligé l’ensemble des élus à prendre conscience que la routine, l’augmentation permanente des impôts et des charges de fonctionnement n’étaient plus de mise. Combien d’élus ont pu dire en privé « vous, opposition, avez osé dire cela ; vous aviez raison, mais, nous, on ne pouvait pas !». Lâcheté, solidarité de façade, peur de représailles ??? II faut s’interroger pour tenter de savoir pourquoi les élus de la majorité n’ont pas le droit d’exprimer en public des avis divergents de ceux de leurs collègues, voire de ne pas suivre la majoré quand ils estiment que celle-ci commet une erreur. Cette situation est dommageable à la démocratie locale. Dans les assemblées on le voit bien : il n'y a pas de débat !

 

Fausse route : quand les élus de Château d’Olonne, de la Communauté de Communes des Olonnes ont accepté la construction de l’usine TMB de Château d’Olonne…maintenant tout le monde et particulièrement les riverains reconnaissent les erreurs et mensonges sur cette usine. Pas de bruit, pas d’odeurs, production d’un super compost : qui va oser encore le dire maintenant ? L’opposition menait bien un juste combat. Cet article est écrit le 20 mars au moment où est officialisée pour la VENDEE l’annonce officielle de l’abandon de la troisième usine TMB prévue à CORPE. Aurions-nous eu raison…mais que faire des deux usines actuelles dont celle de Château d’Olonne ?...faire au mieux ou si c’est impossible faire comme les suisses ont fait : fermer les deux usines de Château d’Olonne et Saint Christophe du Ligneron.

 

00264.jpg

 

Fausse route : quand, après ceux de la Communauté de Communes des Olonnes qui s'est débarrassée du dossier en 2008, les élus majoritaires de Château d’Olonne ont refusé d’examiner avec sérieux le dossier de la Ferme de Villeneuve. Ces derniers  n’ont même pas accordé un délai de réflexion à l’opposition pour prendre connaissance de cet « énorme dossier », et la preuve vient d'être apportée par la Justice que l’opposition défendait par la procédure qu'elle a menée les intérêts des citoyens castelolonnais.

 

Fausse route quand on examine le résultat catastrophique de la politique du développement  économique  qui se meut à la vitesse d’une tortue, sans volontarisme, sans grand projet porté avec une réelle mobilisation. avec pour conséquence une situation de l’emploi au Pays des Olonnes des plus dégradées.

 

Fausse route : quand on voit les sommes considérables englouties pour la création d’un Centre-Ville à Château d’Olonne : le Centre Ville n’existe toujours pas. L’opposition a un tout autre projet basé sur des études déjà réalisées, financées  et mises au placard.

A SUIVRE : rappel d'autres propositions faites par l'opposition

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 09:38

 

Nous voyons au Pays des Olonnes des projets traîner en longueur : tout est cause de retards . Il y a des modifications en cours de projets (projets mal conçus), des retards dans l'exécution(conduites de chantiers mal gérées, contrats mal ficelés), d'autres lenteurs...et on vous dit : c'est toujours la faute des autres...faisons notre autocritique : n'y a-t-il pas de l'incompétence  et une mobilisation insuffisante des élus ?  Un élu ne sait pas tout faire...il lui faut qu'il sache  se mobiliser et mobiliser ses collègues, s'entourer d'une équipe et de Conseils fiables et solides.

 

Voilà ci-dessous  une réalisation rondement menée. :  le projet de la communauté de communes de l'AUZANCE et de la VERTONNE...projet présenté en 2012 avec quelques réticences et incompréhensions au départ...et en juillet 2013 une part importante du projet sera opérationnelle !

 

Alors qu'on arrête de nous dire qu'il faut 20 ans pour réaliser cela, 10 ans pour réaliser ceci...QUAND ON VEUT, ON PEUT ! La preuve...et il ne s'agit pas d'un petit projet.

 

dossier-centre-equestre-copie-1.jpg 

 projet composition oct 2012

 OF 2013 03 18

 

 

 

 

 

jhkj

Partager cet article
Repost0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 22:22

canton des olonnes

 

LE CANTON des SABLES D’OLONNE

 À QUOI SERT LE CANTON ?

Cette structure CANTON est une structure intermédiaire méconnue …les citoyens y pensent une fois tous les 3 ans (ou plus exactement une fois tous les 6 ans les conseillers étant renouvelables pour moitié tous les 3 ans ) lors des élections des conseillers généraux.

Le statut de conseiller général a été remis en cause par la réforme de 2010 qui a créé les  conseillers territoriaux qui devaient siéger à la fois au niveau régional et au niveau départemental. Mais cette réforme est elle-même remise en cause !.. ;on attend la suite…

Au niveau du Pays des Olonnes existe donc le Canton des Sables d’Olonne qui regroupe les communes de Château d’Olonne, Olonne sur mer, les Sables d’Olonne (elles-mêmes regroupées au sein de la Communauté de Communes des Olonnes) et L’Ile   d’Olonne, Sainte Foy et Vairé (regroupées  au sien de la Communauté de Communes de l’Auzance et de la Vertonne).

QUELLES COMPETENCES SONT DEVOLUES AU CANTON ?

D’une manière générale,

En théorie, un canton a toutes les compétences d’une commune à condition que celles-ci les lui délègue. Mais le Canton n’est pas une collectivité territoriale comme la commune, le département, la Région

En réalité, le Canton ne dispose pas de compétences propres ; c’est plutôt le conseiller général qui comme membre du Conseil Général exerce certaines fonctions de représentation de son canton au niveau du département. Il exerce donc essentiellement des compétences départementales.

.-          Enparticulier, le canton des Sables d’Olonne exerce quelques délégations de compétences. Il en est ou a été ainsi :

            Pour la mise en œuvre du SCOT : Schéma de Cohérence Territorial dans lequel doivent s’inscrire les Plans Locaux d’Urbanisme

            Il gère le SIG système d'information géographique qui est un système d'information permettant de créer, d'organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, autrement dit géoréférencées, ainsi que de produire des plans et des cartes,

            La délégation principale de compétence des communes au canton des Sables d’Olonnes est la promotion du Tourisme.

Il n’a pratiquement pas de recettes propres et reçoit pour son fonctionnement et ses actions  des dotations des deux communautés de communes qui le composent.

En résumé : pas d’autonomie financière, pas de pouvoirs et compétences propres. Il est donc difficile de déterminer la place et le rôle du Canton dans le schéma territorial que nous connaissons. Il s'agit essentiellement d'une division électorale.

 

LE BUDGET

 Ce lundi 18 février 2013, le Comité Syndical du Canton des Sables d’Olonne tenait séance avec un point important à l’ordre du jour le Débat d’Orientation Budgétair.

Fonctionnement dépenses : 673 720.86 €

Investissement dépenses : 94 621.68 €

En dépenses, le chiffre marquant est la charge de 371 000 € pour le pôle touristique (promotion du tourisme; plaquettes, salons…). Si on enlève le tourisme on voit donc clairement que les actions du Canton sont limitées.

Nous avons demandé que, dans un souci de clarté et d’efficacité, soient recensés à ce niveau du canton, les efforts financiers fait par l’ensemble des participants publics à la promotion du tourisme (communes, canton, communautés de communes et des offices de tourisme…actions non coordonnées).Le Président Jean-Yves BURNAUD a accédé à cette demande.

 

Au vu de ce qui est dit ci-dessus et en période de crise, on est obligé de se poser des questions sur le rôle dévolu au canton et sur la justification de son existence même (en dehors d’une circonscription électorale) puisqu’il n’exerce pas de compétences propres et qu’il n’a pas d’autonomie financière. De plus, la généralisation des communautés de communes a encore diminué sa raison d’être comme collectivité active. La question a été posée pour des cantons voisins.

 

 

Partager cet article
Repost0