Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 23:01
UN CONSEIL MUNICIPAL QUI RESPECTE LA DISTANCIATIONET LE PORT DU MASQUE

UN CONSEIL MUNICIPAL QUI RESPECTE LA DISTANCIATIONET LE PORT DU MASQUE

L'OPPOSANT BRUNO RABALLAND (LISTE LREM) N'EST CONCRÉTEMENT PAS FAVORABLE À LA MUTUALISATION DES MOYENS ENTRE COLLECTIVITÉS LOCALES

L'OPPOSANT BRUNO RABALLAND (LISTE LREM) N'EST CONCRÉTEMENT PAS FAVORABLE À LA MUTUALISATION DES MOYENS ENTRE COLLECTIVITÉS LOCALES

 

MUTUALISATION : UN MOT MAGIQUE POUR FAVORISER LES SYNERGIES ENTRE LES COLLECTIVITÉS LOCALES

Certes, « chacun chez soi et les moutons seront bien gardés » va à l’encontre de la mutualisation. Dire cela « c’est à moi, c’est mieux que de dire c’est à nous ». Mais quand même, acheter groupés, c’est plus intelligent, mutualiser le  matériel c’est plus intelligent aussi…Voilà pourquoi au niveau des collectivités locales qui ont le sens de l’efficacité et d’une saine gestion le mot "mutualiser" est magique !

Nous nous souvenons de débats musclés à Château d’Olonne où l’opposition assez musclée essayait en vain de faire comprendre aux derniers maires avant la fusion Jean-Yves BURNAUD et Joël MERCIER que, pour la ville de Château d’Olonne, acheter pour elle seule un engin de chantier, une balayeuse, une nacelle, des véhicules et autres engins à usages occasionnels était un non-sens économique et du gaspillage.

Voir:

https://www.olonnes.com/2015/12/chateau-d-olonne-conseil-municipal-du-30-novembre-2015.html

https://www.olonnes.com/2014/12/mutualisation-de-moyens-entre-les-collectivites-territoriales.html

Pour suivre les recommandations et réglementations des pouvoirs publics ce type d’achats ne devait se faire que dans le cadre d’une mutualisation des moyens au moins au niveau des 3 communes : Château d’Olonne, Les Sables d’Olonne et Olonne sur Mer.

Depuis ces années 2010 et suivantes sur le territoire des Sables d'Olonne, il s’est passé beaucoup de choses : des expériences de mutualisation, la création de « groupements de commandes », la fusion des communes, la création de l’Agglomération.

On en arrive en 2021 où la mutualisation s’installe même dans la gestion du personnel et où un cabinet spécialisé en organisation des collectivités territoriales a été chargé de la mise en œuvre d’un service technique commun aux deux institutions : Ville des Sables d’Olonne et Agglomération.

Lors de ce Conseil Municipal des Sables d’Olonne du lundi 11 janvier 2021 une étape décisive dans la mutualisation des moyens a été actée.

 

LA CRÉATION D’UNE DIRECTION GÉNÉRALE DES SERVICES DGS UNIQUE POUR LA VILLE DES SABLES ET L’AGGLOMÉRATION POUR FAVORISER LES SYNERGIES

Une Direction Générale des Services unique sera donc à la tête des services municipaux (ville des sables d'Olonne) et communautaires (Agglomération). La création de cette direction générale commune, dans un premier temps se limiterait donc aux postes de Directeurs Généraux des Services (DGS) et des assistantes des DGS.

Cette proposition même si elle avait été déjà vue en Conseil Communautaire a fait l’objet d’un débat étrange mais certainement nécessaire pour éclairer élus et citoyens sur le comment vont fonctionner leurs collectivités.

L’opposition « En Marche », par la voix de Bruno RIVALLAND en l’absence de Claire LEGRAND, s’est déclarée favorable au principe de la mutualisation et a posé diverses questions au Maire. Bien sûr, il y avait la question de savoir ce que deviendrait ce service DGS commun aux deux collectivités s’il advenait que la situation actuelle où le maire des Sables d’Olonne et le Président de la Communauté d’Agglomération n’étaient plus comme actuellement la même personne physique.

L’élu pose cette hypothèse et affiche ses craintes « Nous pourrions alors être alors dans un fonctionnement si, j’ose dire, schizophrénique, et irions à l’inverse des objectifs affichés… »

Le maire Yannick MOREAU répond pédagogiquement que ce qu’une Assemblée délibérante peut faire elle peut toujours le défaire et insiste sur l’expérience qui est lancée qui permettra par exemple d’éviter des échanges ridicules de courriers entre le maire des Sables d’Olonne et le Président de la Communauté de Communes CCO « se tançant », se transmettant leurs doléances respectives sur les dysfonctionnements de leurs services réciproques.

Et le maire met les points sur les i en rappelant le passé « Vous ne pouvez sans doute pas imaginer la perte d’énergie, de temps donc d’argent public qu’il y a lorsque des services compétents dans le même domaine font jouer la concurrence au lieu de faire jouer le partenariat.»

In fine, le maire indique que cette réorganisation engendre une économie de 96 000 euros « ce qui en ces temps n’est pas anodin même si ce n’est pas l’objectif premier de cette réorganisation. »

L'opposition dans sa déclaration d’une part se dit favorable au principe de la mutualisation mais ajoute qu’elle ne peut adhérer à la proposition au motif que " ce que vous nous demandez de voter aujourd’hui a une dimension politique au sens large et aussi et surtout il faut nous éclairer sur le mode de gouvernance que vous comptez mettre en place puisque ici  nous parlons de la Direction Générale. Pour toutes ces questions, ces interrogations nous voterons contre ce projet. " Position presque contradictoire : la mutualisation de moyens matériels et humains est-ce de la politique ou de la bonne gestion ?

 

La délibération est adoptée…mais le Maire n’a effectivement pas réussi à convaincre toute l’opposition.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 19:59
L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

YANNICK MOREAU, MAIRE DES SABLES D'OLONNE

YANNICK MOREAU, MAIRE DES SABLES D'OLONNE

 

SOIRÉE DES VŒUX...

VIVE 2021, faisons vivre l'espoir et adressons nos pensées très amicales à tous ceux qui vivront seuls cette soirée.

 

 

Nous vous prions de trouver ci-dessous les vœux qu' adrese à ses concitoyens Yannick MOREAU, maire des Sables d'Olonne et Président des "Sables d'Olonne Agglomération".

"Que 2021 soit moins sanitaire et plus solidaire ! Moins antisociale et plus conviviale."

Voir la vidéo (2 minutes) en cliquant sur ce lien

https://www.youtube.com/watch?v=K2_zgVpoxw8&feature=youtu.be

 

 

Chers amis, 

En cette fin d'année qui approche, j'ai souhaité vous adresser un message de bonne année avant de nous retrouver lors de la traditionnelle cérémonie des vœux. 

En raison de la crise sanitaire, celle-ci se déroulera en ligne. Je vous donne donc rendez-vous le 28 janvier 2021 à 19h00 sur les réseaux sociaux et les sites internet de la ville et de l'agglomération. 

Retrouvez en cliquant ici mon message !

N’hésitez pas à aimer, commenter et partager celui-ci !  

"Sablais du Château, des Sables, de La Chaume et d’Olonne,

Sablais d’origine, d’adoption ou de cœur,

Chers amis de notre belle agglomération,

J’ai une bonne nouvelle à partager avec vous !

2020 s’en va. 2020 c’est fini.

Enfin, on tourne la page. Place à l’année 2021.

La page est blanche, elle sera ce que nous en ferons tous ensemble.

Il ne tient qu’à nous que 2021 soit plus solidaire des personnes, des entreprises et des projets les plus durement touchés par la maladie et la crise sanitaire.

Il ne tient qu’à nous qu’elle soit plus attentive aux plus fragiles, plus protectrice, plus responsable.

Cette année il n’y aura pas de cérémonie publique de vœux aux habitants et forces vives de l’agglomération et de la ville des Sables d’Olonne.

Je vous donne donc rendez-vous le jeudi 28 janvier à 19H pour une cérémonie de vœux sur internet au cours de laquelle, la convivialité et le buffet en moins, nous célébrerons notre ville, notre agglomération, et tracerons ensemble quelques perspectives d’avenir.

Belle année 2021 à toutes et à tous ! Puisse 2021 nous permettre de retrouver la chaleur de la présence de ceux que nous aimons, la douceur des bons moments passés en familles ou entre amis.

Que 2021 soit moins sanitaire et plus solidaire ! Moins antisociale et plus conviviale.

Vive les barbecues ! Les apéros ! Les fou rires ! Les bises ! Les poignées de main ! Les bars ! Les restaurants, les cinémas, les stades, la danse, les vacances, les concerts !

Vive la vie et la liberté bientôt retrouvées !

Bonne année à toutes et à tous"

Yannick MOREAU

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2020 5 25 /12 /décembre /2020 14:19

NOËL : FÊTE DE LA JOIE...

JOYEUX NOËL À VOUS TOUS !

LES SABLES D'OLONNE : NOËL, EN LUMIÈRE, POUR LA JOIE
LES SABLES D'OLONNE : NOËL, EN LUMIÈRE, POUR LA JOIE
LES SABLES D'OLONNE : NOËL, EN LUMIÈRE, POUR LA JOIE
LES SABLES D'OLONNE : NOËL, EN LUMIÈRE, POUR LA JOIE
LES SABLES D'OLONNE : NOËL, EN LUMIÈRE, POUR LA JOIE
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2020 2 15 /12 /décembre /2020 19:01
ACTIVITÉS ASSOCIATIVES AUX SABLES d'OLONNE AVEC LE COUVRE FEU

 

COMMUNIQUÉ COVID-19 AGGLOMÉRATION VILLE DES SABLES D'OLONNE

15 décembre 2020 entrée en vigueur du couvre-feu de 20 heures à 6 heures

 

DÉCONFINEMENT ET COUVRE-FEU

Retenons que :

- que les salles municipales restent fermées ...au moins jusqu'au 7 janvier 2021

- que les activités qui pouvaient être maintenues sous certaines conditions sont impactées par les règles du couvre-feu : à 20 heures. Il faudra prendre ses précautions pour veiller à être rentrés au domicile pour 20 heures.

 

 

 

Mesdames, Messieurs, les Présidents et Responsables associatifs,

 

Pour faire suite à notre dernier envoi le 2 décembre dernier, depuis le jeudi 10 décembre, la fermeture des salles municipales recevant du public a été prorogée jusqu'au jeudi 7 janvier 2021 inclus.

Par ailleurs, à compter de ce mardi 15 décembre minuit, le confinement sera levé laissant place à un couvre-feu de 20 h 00 à 6 h 00 du matin.

L'ensemble des mesures vous ayant été adressé par courriel le 2 décembre 2020 reste en vigueur.

voir : https://www.olonnes.com/2020/12/covid-19-etat-d-urgence-sanitaire.html

 

Toutefois, voici quelques précisions complémentaires nécessaires concernant les activités sportives :

 

Équipements de plein air

- Fermeture à 19 h 30 - 19 h 45 maximum, pour permettre le respect du couvre-feu.

- Vestiaires accessibles pour les mineurs (cela n'est pas encore précisé pour les majeurs), mais nous vous encourageons à ne les utiliser qu'en cas de nécessité impérative.

 

Équipements couverts

Ouverture aux mineurs uniquement, avec respect des modalités suivantes en vigueur jusqu'ici pour le plein air :

- distanciation physique et gestes barrières (port du masque obligatoire sauf en situation de pratique sportive, pas de sports collectifs et sports de contact), et respect des protocoles de vos fédérations.

- vestiaires accessibles pour les mineurs (cela n'est pas encore précisé pour les majeurs), mais nous vous encourageons à ne les utiliser qu'en cas de nécessité impérative.

- fermeture le soir à 19 h 30 - 19 h 45 maximum.

 

Pour les publics "spécifiques" (scolaires, personnes en situation de handicap, sportifs professionnels et de haut-niveau), les dispositions jusqu'ici en vigueur ne changent pas.

Le service vie associative, ainsi que les autres services municipaux restent ouverts et sont à votre écoute pour toutes vos questions et demandes complémentaires au 02.51.23.16.00 ou par courriel à vie.associative@lessablesdolonne.fr ou sports@lessablesdolonne.fr

Les clubs sportifs remplissant les conditions particulières mentionnées ci-dessus, et qui souhaitent utiliser les équipements sportifs sur leurs créneaux habituels sont invités à solliciter le service des sports et nautisme au préalable.

Sachant pouvoir compter sur vous et restant à votre disposition, je vous prie d'agréer, Mesdames, Messieurs, les Présidents et Responsables associatifs, l'expression de mes respectueuses salutations.

 

 

Alain Blanchard

Vice-président Les Sables d'Olonne Agglomération

Adjoint délégué à Olonne sur Mer

et à la Vie Associative

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 22:01
LES BASSINS, LE CHENAL....

LES BASSINS, LE CHENAL....

 

LES INVESTISSEMENTS POUR DES ÉQUIPEMENTS DES COLLECTIVITÉS LOCALES, C’EST FAIRE DES CHOIX JUDICIEUX AVEC UN CONSENSUS DE TOUS LES PARTENAIRES CONCERNÉS ET CELUI DE LA POPULATION

Comme doit le penser très fort le Président de la République faire des choix, c’est prendre le risque de faire des erreurs, c’est aussi faire des mécontents…ainsi poursuivre ou pas la nécessaire réforme des retraites ? Choisir entre l’économie à sauver et la prise des mesures sanitaires contraignantes nécessaires mais qui peuvent tuer l’économie comme le démontre le premier confinement.

 

À L’ÉCHELLE D’UN TERRITOIRE COMME CELUI DES SABLES D’OLONNE, C’EST LA MÊME PROBLÉMATIQUE

Nous avons retrouvé, lors du dernier Conseil Communautaire des « Sables d’Olonne Agglomération » : le dossier AÉRODROME, une piste recouverte d’épines et le dossier de PORT OLONA gestionnaire du port de plaisance qui ne demande qu’à être développé, mais comment ?

Le Président de l’Agglomération Yannick MOREAU, au nom de l’intérêt général, fonde son action en matière de développement économique du territoire sur un pilier solide qui est la notoriété du NAUTISME aux Sables d’Olonne avec son histoire, les infrastructures existantes, un site exceptionnel, un savoir-faire…

Jusque-là tout le monde peut être d’accord avec l’élu. Avant Covid-19, le gros chantier de la Place du Vendée Globe a pu se faire boosté par des temps propices à l’investissement, l’approche du Vendée Globe …cet investissement aurait-il pu se faire après la pandémie ? Pas sûr !

Aujourd’hui, si le nautisme a encore le vent en poupe, si cette pépite sablaise mérite des investissements pour préparer l’avenir, créer des emplois, de la richesse, améliorer le cadre de vie sablais…quels investissements sont à privilégier et comment ?

Le débat en conseil communautaire du 10 décembre dernier, après la noyade accidentelle dans le chenal du dossier d’un Yacht Club, nous apprend que la prudence pour ces grands projets est de mise.

 

QUE REPRÉSENTE LE NAUTISME ET PORT OLONA ?

C’est beaucoup d’interlocuteurs concernés : bien sûr, l’Agglomération pour qui c’est une « compétence » obligatoire, la plaisance, le monde associatif, la pêche, les entreprises, des formations, la Société d’Économie Mixte, une partie du patrimoine sablais, la Chambre de Commerce, le département de la Vendée, la Région…

Parmi les axes proposés figure la création d’un « conseil du nautisme » qui regroupera les représentants de tous les partenaires concernés par le Nautisme au sens large. Ce sera le donneur d’avis avec pouvoir de proposition.

Suivant ce que le Président Yannick MOREAU a appelé le travail des membres de l’Association ARMADA regroupant des chefs d’entreprises, « déclencheurs et agitateurs d’idées », une étude a été réalisée d’octobre 2019 à octobre 2020 afin d’identifier les forces et les faiblesses de notre territoire en matière nautique et pour poser les bases d’un schéma directeur de développement du nautisme aux Sables d’Olonne.

Parmi les axes proposés figure la création d’un « conseil du nautisme » qui regroupera les représentants de tous les partenaires concernés par le Nautisme au sens large. Ce sera le donneur d’avis avec pouvoir de proposition.

Les collectivités ont déjà pu réaliser les projets les plus urgents la Place du Vendée Globe et les travaux pour le quai droit le long du quai Albert PROUTEAU. Le troisième projet était le yacht club dont on sait que son accueil fut controversé avant d’être abandonné ou plus exactement mis entre parenthèses dans l’attente d’une nouvelle étude.

Le Président Yannick MOREAU se donne un an de réflexion stratégique pour élargir la concertation, mettre en place rapidement et au travail le conseil du nautisme afin de pouvoir justement définir une stratégie globale et cohérente du développement de Port Olona intitulée « Port Olona 2040 ». Avec cette date éloignée, les élus visent avec raison le moyen et le long terme pour un aménagement global qui doit largement dépasser la simple cadre d’aménagement de Port Olona : c’est tout un secteur autour de Port Olona qui sera remodelé.

Dans l’immédiat, après cette première phase de concertation élargie, cette étude devra déterminer, chiffrer et ordonnancer les priorités de développement de Port Olona.

Le Conseil Communautaire a adopté avec une belle unanimité la procédure, la création du conseil du nautisme et sa charte de fonctionnement ainsi que la nomination des élus qui siègeront au conseil du Nautisme.

 

CE VOTE UNANIME CONSACRE LE RETOUR À UNE PROCÉDURE PRUDENTE, RÉALISTE ET RAISONNABLE OÙ UNE VRAIE CONCERTATION POURRA ET SERA INSTALLÉE.

Sans elle, on voit bien, en 2020, que la réalisation d’un projet public d’aménagement ne peut se monter sans une concertation structurée et crédible…le temps passé à celle-ci n’est pas du temps perdu mais fait partie de la longue démarche d’une collectivité locale qui veut réussir à bâtir et réaliser des projets structurants pour le moyen et le long terme.

Comme l’a écrit ARMADA dans son document Port Olona 2030 : « FUTURE IS NOW »…mais pas dans la précipitation et en toute transparence.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 23:27
AU CENTRE LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU, À SA DROITE MATHIEU SORIN, DEUXIÈME RANG DERRIÈRE ERIC LE FLOCH

AU CENTRE LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU, À SA DROITE MATHIEU SORIN, DEUXIÈME RANG DERRIÈRE ERIC LE FLOCH

 

"MUTUALISATION", UN MAÎTRE MOT QUI A DU MAL À PASSER

Dans ce blog, depuis plus de 10 ans, le mot magique « mutualisation » des moyens n’a cessé de figurer.

C’était du temps où il y avait la Communauté de Communes des Olonnes CCO et les 3 communes…et la Communauté de Communes de l’Auzance et de la Vertonne CCAV et ses trois communes.

Citons, par un heureux hasard, de la même époque (2010) un rapport parlementaire du sénateur Alain LAMBERT, Président de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation : « Un nouvel atout pour les collectivités territoriales : la mutualisation des moyens »

Ce qu’on peut lire dans ce rapport dépasse l’entendement particulièrement en matière réglementaire…dont il reste des traces dans les us et coutumes locales.

Mais le mot magique « mutualisation » était honni : la règle était plutôt « Chacun pour soi et Dieu pour tous » à condition que Dieu n’impose pas la collaboration entre les communes et entre elles et entre les communes et leur Communauté de Communes.

Au Pays des Olonnes, le personnel des 4 collectivités était « confiné » dans sa commune parce qu’on est mieux seul chez soi que plusieurs chez nulle part.

C’était la belle époque du gâchis institutionnalisée : à chacun son matériel, sa balayeuse, ses camions, sa bibliothèque (quelle histoire !), sa cantine scolaire, sa piscine…

 

L’AGGLOMÉRATION, C’EST PAR DÉFINITION LA MUTUALISATION

Il faut dire qu’un virage était pris en douceur en fin de la précédente mandature : des échanges, des « groupements de commandes »…des petits pas pour préparer les lendemains d’une plus grande et plus facile mutualisation.

 

Le mouvement est maintenant facilité par les lois sur la réforme des collectivités territoriales 2010, la loi MAPTAM 2014 et la loi de 2015 dite loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République).

 

C’est un paradoxe que l’on a maintenant : des agglomérations créées pour mutualiser ce que les communes peuvent difficilement faire tout seules et qui pour des objets, parfois sans importance, prennent des délibérations de mutualisation alors que celles-ci sont dans leur « objet social » ou plus exactement pour l’Agglomération les Sables d’Olonne dans leur charte fondatrice !

 

L’AGGLOMÉRATION « LES SABLES D’OLONNE » À L’HEURE DE LA MUTUALISATION : UNE DIRECTION GÉNÉRALE UNIQUE POUR LA VILLE DES SABLES D'OLONNE ET POUR L’AGGLOMÉRATION

Le Président de L’Agglomération Les Sables d’Olonne, Yannick MOREAU, a ouvert le Conseil Communautaire du jeudi 10 décembre 2020 justement sur le thème de la mutualisation pour « trouver de nouvelles synergies ».

Les mouvements de personnel au niveau de l’Agglo et de la ville des Sables d’Olonne ont poussé à la réflexion avec le projet de mutualisation importante que devrait être prochainement celle des Services Techniques avec le Conseil de la société de conseil KPMG.

Mais le départ annoncé du Directeur des Services de la ville des Sables d’Olonne Eric LE FLOCH pour cause d’une opportunité professionnelle, nouveau challenge dans une ville du sud de la France, permet de remettre en cause la structure de la Direction des Services pour l’Agglomération et celle de la ville des Sables d’Olonne.

En effet, il a été annoncé par le Président Yannick MOREAU que prochainement ce serait le Directeur Général des Services de l’Agglomération des Sables d’Olonne Mathieu SORIN qui assumerait la Direction Générale d’un Service Direction Générale Mutualisée Ville et Agglo à compter du 11 janvier 2021.

Il ne s’agit donc pas simplement d’un poste de Directeur Général unifié mais de la création d’une Direction Générale Mutualisée avec directeurs adjoints, assistants…

Ce service sera porté par l’Agglomération.

L’opposante de gauche Catherine POTTIER qui défend les services publics de proximité et leurs agents voudrait que ce type d’opération s’inscrive dans un plan pluriannuel de développement des services de proximité de plus en plus utiles. Mais elle ne votera pas contre cette décision.

Par contre, Claire LEGRAND, élue de l’opposition de droite, refuse de valider cette décision.

Ce premier point de l’ordre du jour de ce Conseil Communautaire s’est achevé, à la demande du Président, qui, après avoir remercié son directeur Eric LE FLOCH, lui a donné la parole. Covid-19 nous a volé même ce moment d’émotion et les applaudissements et autres gestes de sympathie qu’il aurait dû recevoir.

C’est quand même au niveau des deux collectivités une page importante qui se tourne non seulement au niveau des hommes mais, en plus, au niveau de la structure.

C’est aussi une réflexion forte à se faire sur la place grandissante des structures intercommunales comme L’AGGLOMÉRATION LES SABLES D’OLONNE et les communes la composent : le transfert très important des compétences dans le sens unique des communes vers les Agglomérations et Communautés de Communes est-il une façon d’obtenir la disparition des petites communes ?

 

Il faudra bien un jour ouvrir le débat et faire en toute clarté cette réforme territoriale tant attendue.

La MUTUALISATION DES MOYENS entre communes et intercommunalités ne doit pas cacher une disparition des communes faite de manière rampante et donc insatisfaisante.

Cette mutualisation de moyens est aussi source d'économies et de capacité de modernisation de nos collectivités locales au service du public.

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2020 5 11 /12 /décembre /2020 23:04
L'AÉRODROME DES SABLES  D'OLONNE : SURVIE ?

L'AÉRODROME DES SABLES D'OLONNE : SURVIE ?

 

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE MÉRITE UN TAUX D’AUDIMAT PLUS ÉLEVÉ

Le confinement et ses règles sanitaires sévit même lors de conseils communautaires : c’est la règle de l’exemplarité qui a dû faire la loi !

Donc, un effectif d’élus présents réduit, des pouvoirs nombreux donnés aux élus présents…et une longue soirée que nous avons passée devant nos écrans sur YouTube, depuis nos domiciles. Ils ont été ainsi entre 20 et 25, les citoyens et certainement parmi eux les élus confinés, à suivre ce conseil communautaire.

C’est quand même trop peu de citoyens, une vingtaine pour une population de 53 000 habitants : vraiment trop peu !

Défaut d’information sur la diffusion en directe, désintérêt des citoyens qui après se plaindront de ne pas être informés. Pourtant les bonnes conditions de diffusion, l’heure choisie (20 heures), les activités de soirée des uns et des autres réduites par les règles sanitaires, pas d’émissions télé vraiment exceptionnelles…tout plaidait en faveur d’un espoir d’audimat plus élevé.

L’ordre du jour était chargé, surchargé même. De nombreux dossiers qui auraient mérité un meilleur sort : décidément Covid-19 n’aime pas la démocratie locale ou du moins ne la favorise pas !

Nous verrons dans nos parutions à venir tout ce qui a été distillé par l’Agglo, beaucoup de matières et projets qui poussent à une réflexion sur l’importance que prend localement l’Agglomération.

 

LE PROJET CONCERNANT L’AMÉNAGEMENT DE L’AÉRODROME DES SABLES D’OLONNE : UNE DÉLIBÉRATION QUI N’A PAS VOLÉ ASSEZ HAUT

Nous aurions pu entendre des élus qui aillent au fond du débat. Mais déjà celui-ci était bloqué par le timing du Conseil Communautaire.

Le dossier fut présenté par l’adjoint Alain BLANCHARD. Ce dossier fait partie des vieux serpents de mer sablais.

Il se résume ainsi :

  • Reconstruction de deux hangars, parking avions,
  • Construction d’une nouvelle zone d’accueil avec restaurant,
  • Possibilités d’améliorer les conditions d’occupations temporaires,
  • Infrastructures de l’aérodrome améliorées : 2 taxiways, allongement des extrémités de la piste (100 mètres),
  • Parking et voirie.

Budget prévisionnel : 3,5 millions d’euros

Démarrage des premiers travaux : début 2022.

 

FAISONS UN PEU D’HISTOIRE

La fin du restaurant qui était le seul accueil des arrivants et des partants remonte à plus d’une décennie. Elle ne fut pas due exclusivement à la faillite de l’exploitant qui avait investi pour rendre le site accueillant mais au propriétaire du restaurant qui n’a pas assumé ses engagements de le mettre aux normes. En plus, il y avait des problèmes de mitoyenneté qui n’était pas non plus de la compétence de l’exploitant du restaurant. Et, ce propriétaire n’est autre que la Ville des Sables d’Olonne !

Déjà les hangars à cette époque étaient « pourris » voire dangereux.

Le pré projet fait suite à d’autres pré projets et à d’autres études de déplacement de l’aérodrome sur le site du Vendéopôle « abandonné», comme ces autres projets de déplacements sur des communes voisines. L’aérodrome pour les élus était un boulet et son évolution absolument pas maîtrisée.

Tout cela signifie que l’installation actuelle est une niche à problèmes : nuisances pour le voisinage (pollutions sonore et olfactive), infrastructures abandonnées, impossibilités d’allonger la piste pour accueillir des avions un peu plus importants, axe de la piste à revoir…

Et pendant que ces projets naissaient et disparaissaient on ne sait trop pourquoi, d’une part, les installations se détérioraient et d’autre part, la population autour de l’aérodrome croissait rassurée par des élus qui lui avait promis que l’aérodrome ne verrait pas son activité s’accroître.

 

LA PROBLÉMATIQUE ACTUELLE DE L’AGGLOMÉRATION

Comme l’a dit le Maire Yannick MOREAU, l’aérodrome fait partie de « l’héritage », L’Agglo doit assumer. Peut-on sacrifier les emplois directs et induits ? Devenir de l’Aéroclub ?

Autre question structurelle : une station balnéaire comme les Sables d’Olonne peuvent-ils se passer d’un aérodrome alors qu’il en possède un depuis 73 ans ?

Une chose est sure : la situation actuelle ne peut perdurer. Il y a péril dans la demeure.

Si le principe du maintien d’un aérodrome viable est acquis, les moyens d’atteindre cet objectif font-il l’unanimité ?

 

L’AGGLOMÉRATION REPREND LE DOSSIER

Le réaménagement de cet équipement envisagé a pour objectif principal d’optimiser et de dynamiser la plateforme actuelle ainsi que de requalifier l’espace existant notamment dans un souci de répondre aux besoins des occupants du site et préserver la quiétude du voisinage.

L’adjoint Alain BLANCHAD teint à rassurer les élus : « tout le monde est d’accord sur le pré projet : usagers, riverains, associations...», « consensus global » tout en précisant qu’on en n’est qu’à l’avant projet, « tout pourra être revu !».

L’opposant, Anthony BOURGET, dresse un véritable réquisitoire : la méthode, pas de consultation, pas d’études d’impact, nuisances, aucun intérêt écologique d’un projet fait pour distraire quelques pilotes privés…c’est un mauvais emploi de l’argent public.

L’adjoint Alain BLANCHARD conteste avec vigueur les dires d’Anthony BOURGET particulièrement sur le manque de concertation et rappelle les « deux piliers du projet : la sécurité et limiter les nuisances aux riverains ».

Son propos est conforté par l’intervention du Président Yannick MOREAU : « l’avant projet sera discuté : on ne va pas laisser le bâtiment s’effondrer, on ne va pas tuer les entreprises installées… ». Le projet ne cherche qu’à améliorer l’existant pour une aviation de loisir et touristique avec un aérodrome local conciliant vie économique et vie locale.

Cet échange n’a pas convaincu l’opposant qui votera contre.

Le débat est loin, très loin d’être achevé. Il y aura consultations, enquête publique, études d’impact…beaucoup de précautions, l’Agglo marche sur un terrain miné et lors de cette séance du Conseil Communautaire, certainement, tout n’a pas été pas pu être dit. Il demeure une impression d’inachevé que l’avenir nous permettra de découvrir.

La délibération est adoptée : le pré projet est approuvé.

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 11:02
LES SABLES d'OLONNE, HONORER NOËL
BOITE AUX LETTRES PÈRE NOËL : IL FAUT Y CROIRE

BOITE AUX LETTRES PÈRE NOËL : IL FAUT Y CROIRE

UN VACCIN EFFICACE : L'OPTIMISME

UN VACCIN EFFICACE : L'OPTIMISME

 

N'OUBLIEZ PAS CE SOIR  :

MANIFESTEZ POUR L'ESPRIT CITOYEN RESPONSABLE EN SUIVANT LES DÉBATS DU CONSEIL DES "SABLES AGGLOMÉRATION"

SUR LE SITE DE L'AGGLO :

www.lsoagglo.fr

À PARTIR DE 20 HEURES

retransmission en direct

 

 

 

Partager cet article
Repost0