Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 15:57
L'USINE TMB DE CHÂTEAU D'OLONNE EN CONSTRUCTION (ARCHIVES)

L'USINE TMB DE CHÂTEAU D'OLONNE EN CONSTRUCTION (ARCHIVES)

 

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

"LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION"

 

Le vendredi 20 septembre 2019

à 18 heures 30

se tiendra le prochain Conseil Communautaire

à la Pépinière d'Entreprises (près du Boulevard du VENDÉE GLOBE)

2, allée Titouan LAMAZOU

Aux Sables d'Olonne (Olonne-sur-Mer)

 

 

RAPPELONS QUE LA PRÉSENCE "CITOYENNE" NE PEUT QU'ÊTRE UN PLUS POUR LA DÉMOCRATIE,

que les séances du Conseil Communautaire de L'AGGLOMÉRATION sont publiques

et qu'il est intéressant pour le citoyen de voir comment fonctionne cette jeune et très importante collectivité territoriale pourvue de très larges compétences et d'un budget qui atteint 100 millions d'euros.

Un conseil communautaire avec un ordre du jour qui va permettre de prendre connaissance d'informations intéressantes pour les citoyens de l'Agglomération sur l'urbanisme, l'assainissement, l'eau potable, les ordures ménagères, la sécurité...

 

 

ORDRE DU JOUR COMPLET

 

 

 

Urbanisme -

  1. SCOT et compatibilité avis PLUiH du Pays des Achards
  2. Transfert de la compétence PLU

 

Travaux Voirie Assainissement -

  1. Rapport 2018 des délégataires du service assainissement
  2. Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public Assainissement exercice 2018
  3. Rapport 2018 du Président sur le prix et la qualité du service public de l’Eau Potable (RPGS)

 

Environnement

  1. Base de mer : convention de transfert de maitrise d’ouvrage au profit de la ville des Sables d’Olonne 23
  2. Convention relative au raccordement à l’éclairage public de caméras de vidéo protection

 

Formations et transition énergétique -

  1. Transfert de la compétence « aides à la rénovation énergétique de l’Habitat » au 1er janvier 2020 – modification des statuts de la Communauté d’Agglomération des Sables d’Olonne

 

Déchets -

  1. Taxe d’enlèvement des ordures ménagères : exonération facultatives 2020
  2. Marché collecte des déchets ménagers avec Urbaser : avenant n° 1
  3. Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de prévention et de gestion des déchets ménagers et assimilés – exercice 2018

 

Culture & Evènementiel -

  1. Les Sables d’Olonne Orchestra : contrat de cession à la ville des Sables d’Olonne

 

Tourisme -

  1. Taxe de séjour 2020. : ajustement des modalités de perception

 

Bureau -

  1. Approbation du rapport 2018 de la SEM Les Sables d’Olonne Plaisance
  2. Avenant au contrat Vendée Territoires 2017-2020
  3. Candidature au label Terre de jeux 2024
  4. Nuisances olfactives de l’usine de tri mécano biologique

 

Questions diverses

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 11:23
UNE PETITE VISITE AU STAND CACO...DES ADHÉRENTS VOUS ATTENDENT POUR VOUS ACCUEILLIR

UNE PETITE VISITE AU STAND CACO...DES ADHÉRENTS VOUS ATTENDENT POUR VOUS ACCUEILLIR

VOTRE ASSOCIATION "CITOYENS POUR UN AVENIR COMMUN AU PAYS DES OLONNES"   CACO    EST  PRÉSENTE AU FORUM DES ASSOCIATIONS  DES SABLES D'OLONNE 

 

INVITATION AU...

FORUM DES ASSOCIATIONS

 

ce vendredi 6 septembre 2019 de 15 heures à 19 heures 

et samedi 7 septembre 2019 de 10 heures à 17 heures

 

Complexe Sportif Marcel GUILBAUD

Rue Colette BESSON

OLONNE-SUR-MER

 

Votre Association CACO sera heureuse de vous recevoir sur son stand

Stand N° 49 (à l'extérieur face à l'entrée)

 

Merci d'avance pour cette visite avec le plaisir de vous rencontrer

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 14:49
FORUM DES ASSOCIATIONS AU PAYS DES OLONNES : VENDREDI 5 ET SAMEDI 6 SEPTEMBRE 2019

VOTRE ASSOCIATION "CITOYENS POUR UN AVENIR COMMUN AU PAYS DES OLONNES"   CACO    SERA PRÉSENTE AU FORUM DES ASSOCIATIONS  DES SABLES D'OLONNE 

 

INVITATION

 

Un Pays fort et convivial est caractérisé par un développement important du monde associatif : LA VENDÉE, sur ce point aussi, fait partie du peloton de tête des départements pour le nombre d'associations (Entre 12 et 13 000 associations et environ 130 000 bénévoles pour la VENDÉE).

La Municipalité Nouvelle ds Sables d'Olonne organise un

 

FORUM DES ASSOCIATIONS

ce vendredi 6 septembre 2019 de 15 heures à 19 heures 

et samedi 7 septembre 2019 de 10 heures à 17 heures

Complexe Sportif Marcel GUILBAUD

Rue Colette BESSON

OLONNE-SUR-MER

 

 

151 ASSOCIATIONS seront présentes et animeront ce forum : démonstrations, présentation des activités...

 

Une occasion exceptionnelle de faire plus ample connaissance avec la richesse du monde associatif des Sables d'Olonne

 

Votre Association CACO sera heureuse de vous recevoir sur son stand

 

Stand N° 49 (à l'extérieur)

 

Merci d'avance pour cette visite et le plaisir de vous rencontrer

 

 

Partager cet article
Repost0
21 août 2019 3 21 /08 /août /2019 21:46
LE MILLEFEUILLES EN CAUSE AINSI QUE LES 35 000 COMMUNES ET LE STATUT DE L'ÉLU

LE MILLEFEUILLES EN CAUSE AINSI QUE LES 35 000 COMMUNES ET LE STATUT DE L'ÉLU

MAIRE, EN FRANCE, UNE NOBLE FONCTION AUJOURD'HUI IMPOSSIBLE À EXERCER

suite de

http://www.olonnes.com/2019/08/les-maires-un-sondage-porte-ces-elus-au-pinacle-de-l-amour-des-francais.une-erreur-de-casting.html

 

 

LES MAIRES : UN CONCENTRÉ DE TOUS LES POUVOIRS

Rappelons que c'est le collège des conseillers municipaux de la commune élus au suffrage universel qui constitue l'assemblée des élus nommée  "conseil municipal". Ils sont élus par leurs concitoyens de leur commune.

Puis, juste après les élections municipales, c'est par un vote à bulletin secret que les conseillers municipaux élus choisissent celui d'entre eux qui sera leur maire.

Le maire est donc un conseiller municipal élu par deux votes successifs dont celui de ses collègues.

 

Le maire est à la fois le chef de l'exécutif qui applique les décisions (délibérations) du conseil municipal mais il est aussi le "Président" du conseil municipal qui vote toutes les décisions qu'il fera exécuter...il est donc doté du pouvoir "législatif" local et du pouvoir exécutif et en prime il est Officier de Police judiciaire.

Il est le responsable de l'ordre public : maintien de l’ordre, de la sécurité, de la tranquillité et de la salubrité publics sur le territoire de la commune.

Il est le représentant de l'État.

Le Maire concentre donc au niveau communal beaucoup de pouvoirs ! donc de responsabilités (potentiellement !) mais comment peut-il les exercer  ?

 

PEUT-ON RÉHABILITER LA FONCTION DES MAIRES : MAIRE, FONCTIONS ET MISSIONS TROP SOUVENT IMPOSSIBLE À EXERCER?

La fonction de maire reste une fonction valorisante à caractère bénévole (ouvrant cependant droit à indemnités prises en charge par le budget de la commune).

Trois certitudes :

- cette fonction de maire est devenue techniquement d'une extrême complexité qui fait que les maires de petites communes ne peuvent assumer correctement leurs obligations faute de compétences, faute de personnel, faute de moyens...

- l'ampleur des compétences demandées et donc de l’investissement personnel de l'élu est telle que ceux qui seraient à même d'occuper le poste s'ils ont, dans la vie civile, des responsabilités importantes ne peuvent consacrer le temps nécessaire pour bien gérer leur commune...donc ils sont en grand nombre auto-éliminés de la possibilité d'accéder à la fonction de maire. Pour nous, cette situation est une atteinte à la démocratie locale et à l'égalité des citoyens à accéder aux fonctions électives.

- 34 968 maires : c'est une folie ! c'est une folie française qui coûte cher...comme l'indique le sondage (voir précédent article :

http://www.olonnes.com/2019/08/les-maires-un-sondage-porte-ces-elus-au-pinacle-de-l-amour-des-francais.une-erreur-de-casting.html)

les français jugent leurs élus incompétents ! et confier la gestion des 34 968  communes à des incompétents...cela finit par coûter très cher au Pays et donc dégoute les citoyens qui voit bien le gaspillage, les faiblesses du système...ce n'est pas l'élu qui est responsable du fiasco que nous constatons mais c'est le système qui est devenu ingérable.

Les réformettes territoriales successives n'ont pas fait évoluer la situation : la FRANCE demeure un millefeuilles ingérable ! Le nombre de strates des collectivités territoriales doit diminuer, le nombre de communes doit être considérablement réduit sans diminuer la qualité des services de proximité (les moyens de communication nouveaux doivent rendre cela possible dans des délais brefs).

 

UNE VRAIE RÉFORME QUI DÉBLOQUERAIT LA SITUATION : DES ÉLUS RESPONSABLES, RÉMUNÉRÉS POUR UNE FONCTION À DURÉE LIMITÉE

Avec les dernières réformettes, la France s'est dotée d'un système complétement dévoyé : l'exercice des compétences confiées au maire se réduit comme peau de chagrin suite aux transferts des principales  compétences de la commune aux "intercommunalités "...le maire petit à petit voit son pouvoir diminuer alors le maire est-il encore responsable de tout pour ses concitoyens ? Certainement plus maintenant.

Le retour à la confiance élus/électeurs passe par l'égalité des citoyens face au droit pour tout citoyen de faire une parenthèse dans sa vie professionnelle pour se consacrer au service de la vie publique pendant une durée qui pourrait être fonction de la taille de la commune et des fonctions exercées. En effet, aujourd'hui un citoyen normalement constitué ne peut à la fois se consacrer sérieusement à la gestion de sa commune, de son intercommunalité, du département...et continuer à gérer sa vie personnelle, son métier, entreprise, cabinet, commerce, ferme...

Ceux qui, depuis 2 ou 3 décennies, comme nous, suivent l'exercice du pouvoir exercé par les maires sont atterrés par la pauvreté des débats, par l'incompétence, par les difficultés croissantes de l'exercice de leurs pouvoirs par les maires.  

Le statut souhaitable doit rendre l'élu indépendant par rapport aux pressions qu'il subira systématiquement. Un maire doit être un "patron " de sa commune à laquelle il consacre l'essentiel de son temps. C'est impossible actuellement avec les 35 000 communes dont plus de la moitié a moins de 500 habitants.

 

À SUIVRE : POURQUOI UNE VRAIE RÉFORME EST NÉCESSAIRE MAIS QUASI IMPOSSIBLE À RÉALISER FACE À DES BLOCAGES STRUCTURELS ET CONSTITUTIONNELS ?

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 15:13
LE 23 JUIN 2019, LA POPULATION SABLAISE ÉTAIT CONSULTÉE SUR UN PROJET LOCAL

LE 23 JUIN 2019, LA POPULATION SABLAISE ÉTAIT CONSULTÉE SUR UN PROJET LOCAL

AUX SABLES D’OLONNE : BILAN POSITIF D’UNE CONSULTATION POPULAIRE, APRÈS LA GRANDE CRISE DES GILETS

JAUNES …

 

Suite de

2019/07/democratie-directe-consultation-de-la-population-un-essai-transforme-en-vendee.html

 

 

 

CONCLUSIONS

 

Cette période estivale voire caniculaire est propice à la réflexion : nous revenons donc sur la consultation des citoyens sablais sur un projet qui divisait la population…et sur la démocratie directe : quand les élus redonnent la parole aux citoyens.

 

 

LA CONSULTATION FUT UN SUCCÈS

 

Les responsables des bureaux de vote unanimement ont estimé que l’ambiance avait été particulièrement sympathique, positive : des citoyens heureux d’être consultés.

 

Il y avait eu une mise au point de la règle du jeu posée par les élus qui a favorisé la participation à cette consultation : informations, réunions publiques; application des règles du code électoral comme pour une élection nationale......

 

 

UNE PREMIÈRE EN FRANCE après l’épisode « gilets jaunes »

Ce fut une première en France au niveau d’une ville de près de 50 000 habitants et après la crise « des gilets jaunes » où il fut effectivement beaucoup question de référendum d’initiative citoyenne, consultation populaire, votation…

 

VOTE « DÉCISIONNAIRE » : il fut décidé que la parole et le pouvoir de décision soient donc données aux citoyens et, par conséquent, les élus de la municipalité ont observé un devoir de neutralité. La parole, pour une décision locale importante, fut donc réellement donnée aux citoyens sablais.

 

L’engagement des élus était clair : ce n’était pas un simple « avis » que les citoyens donnaient. En effet, le résultat du vote tranchait le débat entre les POUR et les CONTRE le détournement de la route.

 

 

TOUS GAGNANTS

 

Dans le passé et jusqu'à fin 20108, le dossier rejeté par une large part de la population était parti pour aggraver au niveau local la fracture constatée entre élus et population.

 

À l’initiative d’un collectif, une pétition faite « au porte à porte » contre le projet avait déjà rassemblé plus de 7 000 signatures.

 

Si le projet avait passé le stade de l’enquête publique une avalanche de procédures contentieuses l’aurait bloqué. Donc la consultation a évité à la collectivité des procédures interminables.

 

Désormais, après le vote, le processus de relance du projet se fera en concertation avec la population.

 

Les élus y ont donc gagné en crédibilité donc en confiance. Ils n’ont pas imposé un projet pharaonique, inutile, destructeur d’un environnement exceptionnel…ils peuvent bâtir, après cette consultation, un projet qui recevra l’adhésion de la quasi-totalité de la population. Le terrain et les esprits sont murs pour une participation à l’élaboration d’un projet consensuel : excellent résultat !

 

Se sont décrédibilisés des élus promoteurs du projet qui, d’ailleurs, peu de temps avant le lancement de la consultation, ont démissionné…clarifiant ainsi la situation !

 

 

LA SUPER GAGNANTE : LA DÉMOCRATIE LOCALE…AUX SABLES D’OLONNE, CE NE FUT PAS LE SIMULACRE DE CONSULTATION TYPE NOTRE DAME DES LANDES

 

Ce ne fut pas une copie de certains référendums et autres consultations tel que le navrant exemple de la consultation sur le projet d’Aéroport Notre-Dame des Landes. Exemple parfait d’un montage politico-technocratique, simulacre de consultation populaire, qui a sombré dans l’absurdité ! Que peuvent penser les citoyens du département de la Loire Atlantique (et élus) ainsi consultés mais dont le résultat du vote n’a pas été respecté ?

 

Cette consultation aux Sables d'Olonne démontre donc :

 

  • que consulter la population sur un projet local est souhaitable et possible,

 

  • que cette consultation peut être décisionnaire et donc être motivante pour le citoyen,

 

  • qu’à l’échelon d’une ville moyenne, d’une agglomération, le montage bien géré d’une consultation est très positif,

 

  • la participation citoyenne à des consultations est donc possible et souhaitable sous certaines conditions qui doivent être équitables et bien explicitées donc acceptées par la population.

 

PROCLAMATION DU RÉSULTAT PAR LE MAIRE YANNICK MOREAU

PROCLAMATION DU RÉSULTAT PAR LE MAIRE YANNICK MOREAU

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2019 7 14 /07 /juillet /2019 20:56
UN EMBRYON DE CENTRE VILLE DANS L'EX COMMUNE DE CHÂTEAU D'OLONNE LES SABLES D'OLONNE

RÉAMÉNAGEMENT DU CENTRE BOURG DE L'EX COMMUNE CHÂTEAU D'OLONNE : UN PEU D'ESPOIR DANS UNE MER MORTE D'ÉCHECS, DE GABEGIE ET DE MAGOUILLES

 

Pendant des décennies la municipalité castillonnaise a gaspillé l'argent public, promis des lotissements, l'amélioration de la voirie, construit des Gargamoelle et nouvelle mairie inutiles, passé des marchés publics dans des conditions illégales, construit des jets d'eau intermittents ...puis...

OUT la municipalité MERCIER, BURNAUD et consorts...la ville nouvelle des Sables d'Olonne honore sa promesse d’achever les projets initiés par les élus précédents même s'ils sont  actuellement démissionnaires de leur plein gré!

Mais regardons devant nous... après la fusion des communes et suivons ce lecteur dans sa lueur d'espoir d'un renouveau !

 

Un fidèle lecteur nous livre donc ses réflexions pertinentes sur le "nouveau centre ville" d'une cité qui n'est plus une ville  :

 

Il nous a fallu attendre près de 30 ans, subir de très nombreuses études, fort coûteuses pour arriver à la construction d'une place en Centre ville de l'ex commune de Château d' Olonne.

Je ne reviendrai pas sur le passé, ni sur les innombrables désagréments, que les commerçants et les usagers ont eu à subir, pendant les trop longs travaux d'aménagement. Ils ont duré près de 3 ans !

Ce matin, dimanche du 14 juillet 2019, jour de la  fête nationale, nous sommes ravis de pouvoir compter sur les commerçants, qui, par leur seule présence, animent gratuitement le "centre ville".

Le commerce de proximité est toujours un lieu de rencontres, d'échanges, d’achats festifs de produits régionaux, de tradition. La vente de ces produits, près du lieu de production favorise l'emploi local, anime nos territoires, conserve nos traditions et nos coutumes. Acheter des fraises, des légumes, un poulet rôti de Challans  a un impact  carbone nettement moins important que d'acheter des produits d'importation.

Faisons vivre nos commerces de proximité.

Réservons un bon accueil à nos commerçants.

Ils vous attendent, le dimanche matin, sur la nouvelle place de Château d' Olonne, ville des Sables d'Olonne .

Un client

UN EMBRYON DE CENTRE VILLE DANS L'EX COMMUNE DE CHÂTEAU D'OLONNE LES SABLES D'OLONNE
UN EMBRYON DE CENTRE VILLE DANS L'EX COMMUNE DE CHÂTEAU D'OLONNE LES SABLES D'OLONNE
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2019 6 13 /07 /juillet /2019 21:59
LES SABLES D'OLONNE, EN ÉTÉ, L'INCIVISME POLLUE L'ENVIRONNEMENT

 

CONSTATS D'ÉTÉ : POLLUTION SONORE DES DEUX ROUES, POLLUTIONS DIVERSES, ŒUVRES DE L'INCIVILITÉ CITOYENNE

Ce matin, alors que l'entreprise concessionnaire URBASER s’affaire à charger le contenu des containers enterrés, nous découvrons aux alentours du site de dépôt des Plesses des déchets jusque sur la chaussée.

Pendant ce temps les cyclistes passent sans se soucier de l’existence des pistes cyclables.

Des motocyclistes, eux, prennent les rues comme celles  du Commandant BELMONT, Duguay Trouin, route de Talmont...pour des portions de circuits de compétition avec des nuisances sonores qui doivent dépasser les 90 décibels. Des mesures seraient intéressantes pour justifier des opérations de contrôle.

Enfin, nous vous faisons part de cet envoi illustré des photos ci-dessus et ci-dessous :

 

"Protégeons notre environnement


Nous vivons dans sur le territoire du Pays des Olonnes qui pourrait être magnifique. Nous avons la
chance d'avoir de l'espace, la mer, la forêt et les marais, la campagne.


Nous avons des pistes cyclables, des chemins de randonnées balisés, qui font la joie des utilisateurs.


Cependant à la belle saison à partir du 15 juin, depuis 3 à 4 ans nous constatons un envahissement
des dépôts et décharges sauvages, devant l'entrée des champs, sur les bas coté des routes, des chemins de randonnées, des pistes cyclables.


Ces déchets, matelas, plastiques, roues de voiture, scooters désossés, tables, chaises, parasols, linge, taille des arbres et des haies qui proviennent, pour une part "entreprises peu scrupuleuses", qui, à la belle saison, font du porte à porte. Toutes ne sont pas déclarées et pour ne pas se faire repérer et ne pas payer la mise en décharge déversent leur chargement dans la nature.


D'autres entreprises sont plus locales, voire du pays !


D’autres dépôts proviennent aussi des habitants, qui, pour ne pas s'encombrer à la fin de la semaine de vacances, jettent leurs sacs poubelles et déchets de toutes sortes ici et là.


Nous ne pouvons accepter de tels comportements.


Certaines communes, ont mis des plans anti décharge sauvage extrêmement dissuasifs avec
d'excellents résultats. Peut-être devrions-nous nous en inspirer."

 

ON SERA AUSSI OBLIGÉ DE PARLER D'INSÉCURITÉ : malgré les mesures prises, les soirées sur le remblai, sur le port... ne sont pas vraiment sécurisées...faudra-t-il instaurer un couvre-feu à partir de minuit ou une heure ?

On est aussi en droit de se poser des questions comme celle de la responsabilité des parents de mineurs alcoolisés ou pas qui commettent des délits.

Il ne faudra pas que les citoyens pollueurs irresponsables chassent les citoyens raisonnables amoureux du Pays des Olonnes.

 


 

LES SABLES D'OLONNE, EN ÉTÉ, L'INCIVISME POLLUE L'ENVIRONNEMENT
LES SABLES D'OLONNE, EN ÉTÉ, L'INCIVISME POLLUE L'ENVIRONNEMENT
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2019 2 09 /07 /juillet /2019 09:39
LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire municipal du vendredi 5 juillet 2019

 

AMBIANCE ESTIVALE, BEAUCOUP DE QUESTIONS DE GESTION COURANTE MAIS AUSSI DES ANNONCES IMPORTANTES AU NIVEAU DE L'AGGLOMÉRATION: NOUVELLE GENDARMERIE, GGR, MAISON DES RANDONNÉES...

 

FINANCES : UN COUP DUR

Pour la collectivité LES SABLES D'OLONNE Agglomération, le premier point à l'ordre du jour de ce conseil communautaire fut financier et plutôt une mauvaise nouvelle annoncée par le Vice-Président Jean-Paul DUBREUIL.

En effet, l'alignement des règles concernant les impôts pour les 3 ex communes a produit un effet négatif et imprévisible sur les finances de l'Agglomération.

L'alignement des "abattements" dont peuvent bénéficier les contribuables locaux au niveau de la fameuse taxe d’habitation a entrainé un nouveau calcul fait par les Services de l'État qui se traduit par une " perte "de recettes pour la collectivité de 1,1 million d'impôt.

Comme le soulignait Jean-Paul DUBREUIL, pour l'Agglomération, il faut maintenir un "budget en équilibre". Les dépenses de fonctionnement étant  quasi incompressibles pour maintenir l'équilibre il faut modifier les prévisions en investissement.

En effet, les collectivités locales (communes, intercommunalités départements...)  se doivent de voter et de maintenir des budgets en équilibre.

Cette règle de bonne gestion est imposée par l'État qui, lui-même en vertu du principe, "faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais !" vote depuis plus de 40 ans des budgets en déséquilibre et engraisse une dette qui dépasse aujourd'hui les 2 200 milliards d'euros soit plus de 98 % du Produit Intérieur Brut. Par les "Finances" ne tolèrent pas de déficit dans les comptes annuels des collectivités locales.

En plus de l'ajustement concernant les frais de fonctionnement, l'AGGLOMÉRATION doit se résoudre à décaler certains programmes d'investissements pour rééquilibrer son budget. Sont donc reportés des crédits prévus pour 2019 sur le projet de complexe sportif (cela allait d'ailleurs de soi compte tenu de l’abandon du projet initial), sur les travaux concernait l'Aérodrome et sur l'extension prévue de la structure de l'Ile aux Enfants.

 

UNE NOUVELLE GENDARMERIE AUX SABLES D'OLONNE ET LA PROBLÉMATIQUE DE LA DUALITÉ POLICE GENDARMERIE

Le désengagement de l'État en matière de sécurité des personnes et des biens, de renseignements  (...un comble en période actruelle) fait que les locaux actuels de la brigade de Gendarmerie des Sables d'Olonne ne sont plus adaptés. Nous mettons volontairement "renseignements" car le rapprochement Police Nationale et Gendarmerie s'est fait au détriment du "renseignement ". Le travail permanent des gendarmes était ( et en théorie demeure quand même) une source très importante d'informations de proximité. De plus, le statut de militaire du gendarme facilitait la collecte de l'information, son traitement et la protection des citoyens en zone rurale et périurbaine.

Rappelons donc que la Gendarmerie n'est pas compétente en milieu urbain. La Gendarmerie Nationale est une force armée française chargée des missions de police et placée sous la tutelle du ministère de l'Intérieur. Contrairement aux policiers, ses membres sont des militaires. C'est pour cela qu'il y a un commissariat au Centre Ville des Sables d'Olonne avec du personnel civile de Police Nationale dépendant du Ministère de L'Intérieur...et une gendarmerie. Situation bizarre, peut-être nécessaire pour éviter la guéguerre des polices  mais solution qui ne semble pas totalement satisfaisante et n'est certainement pas un plus pour la sécurité des citoyens.

Mais rappelons-nous la présence des CRS l'été et le plus apporté par ces renforts supprimés (y compris en personnel de Gendarmerie)...il y a bien désengagement de l'État ! et le risque avéré et ressenti de croissance de l'insécurité dans la station et sur la côte vendéenne malgré les efforts entrepris au niveau municipal. Attention à l'image de marque de la station !

Ainsi, les locaux actuels de la caserne sablaise de la Gendarmerie ne sont plus adaptés : trop importants, pas aux normes d'accessibilité, mal situés par rapport à ses missions...

Il est donc proposé une première approche du déplacement des installations et logements (24 logements et 10 studios pour les gendarmes adjoints volontaires) sur le site de la Vannerie.

Pour ce projet, comme pour tant d'autres, se pose la sempiternelle question de la collectivité : faire ou faire faire ?

C'est vers cette seconde option que s'oriente l'Agglomération dans cette délibération.

Il est proposé aux élus d'autoriser Vendée Habitat (office public de l'Habitat en Vendée) à réaliser les études préalables de faisabilité technique et financière pour la construction et la gestion d'une caserne de gendarmerie sur l’Îlot Nord du site de la Vannerie.

La proposition est adoptée à l'unanimité.

(voir ci-dessous documents de situation source Agglomération Les Sables d'Olonne)

 

À SUIVRE  : La GOLDEN GLOBE Race GGR, Les Délégations de Service Public...

 

 

 

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire municipal du vendredi 5 juillet 2019
LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire municipal du vendredi 5 juillet 2019
Partager cet article
Repost0