Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 janvier 2019 6 26 /01 /janvier /2019 20:49
LE SLOGAN TRÈS MARIN

LE SLOGAN TRÈS MARIN

 

"OUVRONS NOS HORIZONS"

C'est l'invitation du nouveau maire.

Dans ce discours, les scoops et engagements n'ont pas manqué. C'est un début de mandat mais d'un mandat court que les élus d'opposition désormais aux abonnés absents suite à leurs démissions. Les anciens maires de Château d'Olonne et des Sables d'Olonne aurait voulu une année pour achever certains de leur projets parfois fort remis en cause par la population comme la médiathèque pour les Sables d'Olonne et le dévoiement de la route littorale pour Château d'Olonne.

Bien sûr, à ce titre, les auditeurs présents et particulièrement les castelolonnais attendaient des éclaircissements sur la position de la nouvelle municipalité sur ce projet de dévoiement de la route littorale.

"GÉRER" est le fil conducteur du discours

"GÉRER, C'EST AUSSI, PRENDRE EN MAINS DES DOSSIERS SENSIBLES ET DÉLICATS "..."GÉRER, EXPÉRIMENTER , MAIS AUSSI "ARBITRER""...

Le maire prend trois exemples : la médiathèque et le nouveau musée sablais , le devenir du lycée Tabarly et le déploiement de la fibre optique.

Mais pour bien illustrer son propos et la méthodologie qui sera utilisée pour traiter les problèmes, le maire s'attarde sur "la délicate question du dévoiement de la route littorale au Château d'Olonne"

ÉCOUTER, ÉTUDIER, DIALOGUER, DÉCIDER ; EXEMPLE POUR LE PROJET DE  DÉVOIEMENT  DE LA ROUTE LITTORALE DE CHÂTEAU D'OLONNE

Citons le maire :

"En voilà un beau dossier : un dossier complexe tant sur le plan technique qu’administratif et financier.

Une partie du projet me semble très positive et assez consensuelle :  la renaturation du site de l'ancien circuit automobile ainsi que la valorisation des abords du Puits d'Enfer.

En revanche, tout ce qui concerne le dévoiement de la route littorale,, c'est-à-dire la suppression de la route littorale et touristique traversant des espaces boisés et débouchant au pied de l'Abbaye millénaire d'Orbestier, relève d'une logique et d'une urgence plus difficiles à appréhender.

Dans notre équipe municipale les avis sont partagés sur cette question délicate mais tout le monde s'accorde à relever que les élus et les habitants ne disposent pas aujourd'hui de toutes les informations utiles à la réflexion, notamment en ce qui concerne les coûts réels, l'existence et l'étude d'alternatives au projet présenté.

Face à cette situation nous proposerons de travailler sur ce dossier en deux temps

Le 1er temps sera un temps d'information tant des élus municipaux et communautaires que des habitants de la ville nouvelle?

Des commissions, des réunions publiques seront organisées pour compléter notre connaissance du sujet;

Le 2ième temps sera celui de la décision.

Je proposerai au conseil municipal de décider de l'organisation d'une consultation populaire à laquelle chaque citoyen de la ville nouvelle des Sables d'Olonne pourra participer.

Chaque habitant pourra voter et ainsi décider de l'avenir du projet.

Dans un pays et un moment où l'on critique le manque d'association des citoyens à la conduite des affaires publiques, voilà une belle et bonne occasion de faire vivre la démocratie locale.

Il va sans dire - mais c'est encore plus clair en le disant - que le conseil municipal se conformera à l'avis exprimé par les habitants  dans cette consultation qui pourrait être organisée au début de l'été.

"SUR LA QUESTION DU DÉVOIEMENT OU NON DE LA ROUTE DU LITTORAL, C'EST VOUS QUI SEREZ APPELÉS À ARBITRER." "

Important moment :

Nous sommes nombreux à attendre l'exercice de cette conception de la démocratie locale et particulièrement les castelolonnais privés en 2009 de consultation sur la fusion, privés d'informations sur ce projet...est-ce, enfin, vraiment le changement au Pys des Olonnes? 

 

LES SABLES D'OLONNE !: VOEUX DU MAIRE YANNICK MOREAU ... SUITE
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 23:47
UN PROGRAMME POUR LA VILLE...ET L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

UN PROGRAMME POUR LA VILLE...ET L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

DES VŒUX SOUS FORME D'ENGAGEMENT SUR UNE GOUVERNANCE DOTÉE D'UN PROGRAMME : "L'ÉQUIPE MAJORITAIRE EST À SON POSTE, LE CAPITAINE TRACE SA ROUTE"

LE MAIRE YANNICK MOREAU FAIT APPLAUDIR UN MITE DEVENU RÉALITÉ : LA FUSION DES TROIS COMMUNES QUI S'EST FORGÉE DANS LA DOULEUR

Les habitants de l'Agglomération des Sables d'Olonne ont répondu présents (plus de mille personnes) à l'invitation du maire de la ville nouvelle des Sables d'Olonne pour les traditionnels vœux.

L'ambiance ce soir du 25 janvier 2019 fut détendue, gaie, positive...les citoyens avaient le sourire et ont attendu patiemment le discours de leur nouveau maire.

Citons les premiers phrases de ce discours de Yannick MOREAU:

"On peut raisonnablement constater que l'actualité de notre ville et de notre agglomération a été marquée par la fusion c'est-à-dire par la naissance de la ville nouvelle des Sables d'Olonne.

C'est d'abord et avant tout une bonne nouvelle pour ses 45 000 habitants et l'agglo et la Vendée toute entière.

Je voudrais pour commencer que nous nous en réjouissions tous ensemble en applaudissant cette naissance et en remerciant toutes celles et tous ceux qui, au cours des dernières décennies, ont œuvré pour unir le destin des Chaumois, des Olonnais, des Castelolonnais et des Sablais.

Ensemble, nous l'avons fait.

Ensemble, nous avons fait naître la 2 ième ville de Vendée.

Ensemble, nous ouvrons de nouveaux horizons à notre cité maritime millénaire.

Cette perspective mérite et méritait bien vos éclats de joie et nos applaudissements ."

et effectivement le public a fortement applaudi cette victoire de la raison qui dictait la fusion. Victoire sur le magma de fausses excuses, semblants qui ont tant retardé l'inévitable et naturelle fusion.

À SUIVRE...

 

UNE SALLE COMBLE QUI A BU LES PAROLES DE SON MAIRE PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

UNE SALLE COMBLE QUI A BU LES PAROLES DE SON MAIRE PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 11:43
BENOÎT BROCART PRÉFET DE LA VENDÉE A ANNONCÉ QU'IL N'Y AURAIT PAS DE NOUVELLES ÉLECTIONS AUX SABLES D'OLONNE

BENOÎT BROCART PRÉFET DE LA VENDÉE A ANNONCÉ QU'IL N'Y AURAIT PAS DE NOUVELLES ÉLECTIONS AUX SABLES D'OLONNE

SÉRÉNITÉ POUR LES VŒUX DU MAIRE YANNICK MOREAU ET APAISEMENT

 

Décision annoncée du Préfet de la VENDÉE : suite à la démission de 34 élus du conseil municipal de la ville nouvelle des Sables d'Olonne,ce lundi 21 janvier 2019,  il n’y aura pas d’élections anticipées aux Sables-d'Olonne comme ces démissionnaires l'espéraient.

 

Le conseil municipal de la ville nouvelle LES SABLES D'OLONNE (99 élus rappelons-le) sera complété en remplaçant les démissionnaires par les suivants de liste des élections de mars 2014 dans la mesure où ceux-ci accepteront d'assumer ce bout de mandat et où il y aura assez de suivants de liste. Ceci ne sera pas le cas pour la liste majoritaire de l’ancien maire Joël MERCIER.

La situation a donc été assez vite clarifiée et les vœux de ce soir (voir ci-dessous) pourront se dérouler avec gaîté et espoirs.

Les fusionnistes pourront savourer ces instants et simplement regretter que la FUSION des 3 communes ait dû encore traverser cette épreuve "inutile" pour employer un mot faible.

En effet, c'est vraiment dommage que la fête de la fusion ait été gâchée par ce nouvel épisode regrettable et incompréhensible par les citoyens qui, désormais pourront, unis, ce soir, savourer le début d'une ère nouvelle.

 

 

RAPPEL : Cérémonie des vœux du maire ouverte à tous les citoyens de l’Agglomération "les Sables d'Olonne", ce soir, 25 janvier 2019, 18h45, au Palais des Congrès, Les Atlantes, au Bout du Rembai.

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2019 3 23 /01 /janvier /2019 11:57
DIDIER GALLOT, DERNIER MAIRE DES SABLES d'OLONNE, LE 2 JANVIER 2019

DIDIER GALLOT, DERNIER MAIRE DES SABLES d'OLONNE, LE 2 JANVIER 2019

UN GESTE IRRAISONNÉ, IRRATIONNEL...UNE ERREUR POLITIQUE, ÉCONOMIQUE, JURIDIQUE... NOUS DIT CET OBSERVATEUR ATTENTIF DE GAUCHE

Nous publions avec son accord l'intégralité de sa réflexion...pour ces 34 démissionnaires, coalition hétéroclite  nous écrivions qu'ils étaient de mauvais perdants et surtout des élus irresponsables.

 

"La nouvelle minorité municipale de la ville nouvelle des Sables d’Olonne a fait savoir que 34 des 99 conseillers municipaux avaient démissionné le 21 janvier 2019.

 

Ses portes paroles prétendent pouvoir demander au préfet d’organiser de nouvelles élections  au motif que un tiers du conseil municipal a démissionné.

 

Ils se réfèrent sans doute aux dispositions de l’article L258- premier alinéa du code électoral selon lesquelles « Lorsque le conseil municipal a perdu, par l'effet des vacances survenues, le tiers de ses membres, il est, dans le délai de trois mois à dater de la dernière vacance, procédé à des élections complémentaires. »

 

Il est regrettable que le 2° alinéa du même article n’ai pas retenu l’attention de l’ancien magistrat porte parole de la minorité. Selon cet alinéa, ainsi rédigé « Toutefois, dans l'année qui précède le renouvellement général des conseils municipaux, les élections complémentaires ne sont obligatoires qu'au cas où le conseil municipal a perdu plus de la moitié de ses membres »

 

Nous sommes en 2019, c'est-à-dire dans l’année qui précède le renouvellement général des conseils municipaux prévu en 2020. Le Préfet n’est pas obligé de provoquer de nouvelles élections municipales. Et pour cause, cette éventuelle élection anticipée organisée en 2019,  ne remplacerait pas le renouvellement obligatoire de 2020.

 

Si le Préfet en décidait autrement, il apparaitrait aux yeux de l’opinion comme un dilapidateur des fonds publics. Cette élection éphémère (pour quelques mois)  coûterait très cher à l’état (remboursement de frais de campagne aux candidats) ainsi qu’à la collectivité locale : affichage, rémunération des heures supplémentaires du personnel municipal, chauffage et nettoyage des lieux de vote etc…

 

Ces dépenses seront compensées par une augmentation des impôts, locaux et nationaux, au moment où les citoyens contestent la pression fiscale.

 

Électeur de gauche, je regrette que des élus de gauche, se soient associés à cette manœuvre provocatrice d’élection anticipée sans en mesurer les conséquences financières et  sociales.

 

Enfin, il est incompréhensible que l’ex- maire du Château d’Olonne se soit opposé à une fusion prenant effet en 2018 et maintenant  il cherche par tous les moyens à perturber l’intérêt général qui consisterait à laisser travailler la nouvelle municipalité régulièrement  élue, de la commune nouvelle dans l’intérêt de tous les Sablais.

 

2020, c’est demain, alors un peu de patience mesdames et messieurs les mauvais perdants. La démocratie est sauvegardée.

 

Pascal GRACIA

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 22:48
LES SABLES D’OLONNE AGGLOMÉRATION : le conseil communautaire du mercredi 16 janvier 2019 fut refondateur

LES SABLES D’OLONNE AGGLOMÉRATION : LA VERSION 2019/2020 VOTÉE CE MERCREDI 16 JANVIER 2019

 

 Ce Conseil Communautaire à peine deux ans après la création de la nouvelle communauté d’Agglomération « Les Sables d’Olonne » fut une remise en cause tant au niveau de sa gouvernance que dans sa structure même.

Il a attiré la foule des grands jours. C’est effectivement un événement qui clôt une période et qui marquera la vie de l’Agglomération LES SABLES D’OLONNE.

 

LE RENOUVELLEMENT DES DÉLÉGUÉS COMMUNAUTAIRES

C’est le tsunami est parti du séisme prévu suite à la création de la ville nouvelle des Sables d’Olonne. Désormais, l’agglomération compte 5 communes : les Sables d’Olonne, L’Ile d’Olonne, Sainte-Foy, Vairé, Saint-Mathurin.

La loi impose logiquement qu’aucune commune ne soit « dominatrice » et donc même si une commune a une population supérieure à la totalité des communes sœurs elle ne peut disposer de la majorité au sein du Conseil Communautaire.

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE DEMEURE COMPOSÉ DE 48 ÉLUS DÉLÉGUMAIS ILS SONT RÉPARTIS DIFFÉREMMENT EN 2019

En effet, cette règle a donc fortement bouleversé la structure puisqu’en 2018 les communes des Sables d’Olonne, Olonne-sur-Mer et Château d’Olonne disposaient chacune de 13 sièges (soit 39 au total) et que les 4 autres communes (Sainte-Foy, Vairé, Ile d’Olonne et Saint Mathurin) disposaient au total de 9 sièges.

Désormais, la nouvelle ville les Sables d’Olonne ne dispose plus que de 24 élus donc -15 et les 4 autres communes disposent aussi de 24 élus donc + 15 (5 pour Sainte-Foy, 5 pour Vairé, 8 pour l’Ile d’Olonne et 6 pour Saint Mathurin).

De nouveaux élus sont ainsi désignés par les communes et c’est une redistribution totale des postes qui doit ce soir, être votée.

Après les votes devenus désormais rituels pour l’utilisation du « vote électronique » avec une zapette par élu et celui du nombre d’adjoints le doyen du nouveau Conseil Communautaire Jean-Paul DUBREUIL prenait la direction des opérations pour la désignation du nouveau Président.

 

LES ANCIENS MAIRES DE CHÂTEAU D’OLONNE JOËL MERCIER ET DIDIER GALLOT QUITTENT LA SÉANCE

Fortement secoué, ému Joël MERCIER pour qui les défaites sont amères tente une manœuvre pour justifier le caractère illégitime des votes qui vont se dérouler. Nous avions vu cette position dans la lettre de Joël MERCIER aux élus ? C’était sur la déclaration initiale de candidature lors des votes pour la ville nouvelle : procédure légale mois soi-disant illégitime.

Malgré les interventions bienveillantes et insistantes du Président doyen Jean-Paul DUBREUIL pour faire revenir ses collègues sur leur décision de ne pas participer aux votes et de quitter la salle, ceux-ci suivis de leurs derniers fidèles prennent la direction de la sortie dans une salle.

A l’appel des candidatures au poste de Président du Conseil Communautaires il ne restait plus que celle de Yannick MOREAU.

Sa déclaration de candidature est sobre sur le thème l’union fait la force comme l’atteste les réalisations des deux années de vie de l’Agglomération.  

« Unis, nous réalisons des investissements qui structurent l’avenir. Les sportifs de l’Agglo pourront bientôt évoluer dans un complexe sportif et évènementiel à la Vannerie. Et peut-être accueillerons-nous une délégation à l’occasion des JO de 2024 ? » Un scoop ?

« J’invite tous les conseillers communautaires qui voient dans l’intercommunalité une formidable opportunité de faire ensemble ce que l’on ferait moins bien seuls, à m’accorder leur confiance en soutenant ma candidature

Depuis le début du mandat, nous avons investi en moyenne 10 M € pour bâtir une Agglo où il fait bon vivre, travailler et s’épanouir. »

Yannick MOREAU l’emportait avec un vote de 36 élus pour sa candidature, 6 bulletins blancs …il ne manque que les voix des 4 élus qui ont quitté la salle avec les deux pouvoirs qu’ils avaient reçus.

Yannick MOREAU remerciait ses collègues et s’engageait :

« Je serai le Président de la solidarité entre l’Agglo et les communes ?

Merci de votre confiance. »

 

Cette longue soirée laisse un relent d’un rendez-vous un peu manqué. L’abandon de Didier GALLOT, abandon fait avec regret et par « solidarité » et celui de Joël MERCIER plus dramatisé et dissonant posent question.

Quand on s’engage pour une mission d’intérêt général comme celle de la participation à la gestion d’une collectivité, il y a des façons plus élégantes d’accepter la défaite au nom du même intérêt général, il y a des façons de tendre la main pour que le mot « UNIS » raisonne dans sa plénitude, il y a des façons de participer et d'assumer ses mandats.

 

Il appartient désormais à Yannick MOREAU de montrer qu’à la tête de l’Agglomération et de la grande commune nouvelle LES SABLES D’OLONNE, ce bassin de vie sera une terre d’avenir et d’ambitions où il fait toujours bon de vivre.

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2019 4 10 /01 /janvier /2019 20:08
LISTE DES 15 ADJOINTS AU MAIRE DES SABLES D'OLONNE

LISTE DES 15 ADJOINTS AU MAIRE DES SABLES D'OLONNE

LA VILLE NOUVELLE "LES SABLES D'OLONNE" : UNE ASSEMBLÉE DE 99  ÉLUS SE CHOISIT SA GOUVERNANCE ET VOTE SA CONFIANCE À YANNICK MOREAU, MAIRE D'OLONNE SUR MER, PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

La salle est impressionnante, le public nombreux mais on ressent une ambiance  simplement un peu tendue.

Pour le nouveau Maire, Yannick MOREAU, le problème est d’abord technique comment faire voter 99 élus sur un ordre du jour très chargé par de très nombreuses délibérations et surtout de très nombreux votes. La solution proposée fut celle du vote électronique avec un boîtier. (voir photo ci-dessous). Ceci ne semble pas plaire à tous les élus…mais comment faire autrement ?  Cependant il y a un accord unanime sur cette procédure par une délibération qui autorise le vote à partir d’un boitier pour chaque élu.

 

LE CHOIX DES 15 ADJOINTS : L’ÉQUIPE PRÉSENTÉE PAR LE MAIRE YANNICK MOREAU EST ÉLUE AVEC UNE LARGE MAJORITÉ

Le maire Yannick MOREAU a proposé une liste panachant des élus des 3 ex communes : élu des oppositions mais aussi élus, dissidents des majorités des Sables d’Olonne et de Château d’Olonne. C’est une équipe solide mais au départ bien sûr hétérogène. Il faut souhaiter que le travail en commun assurera le liant qui en fera une équipe soudée ?

Il y eût le discours de Nicole LANDRIEAU (élue communiste candidate au poste de maire le 2 janvier et qui n’a eu qu’une seule voix pour elle). Elle sera candidate aux prochaines municipales de mars 2020. Bien sûr elle ne cautionne pas la liste des adjoints proposés

Ce vote sur les adjoints était la phase test après le conseil municipal du 2 janvier qui avait élu Yannick MOREAU à cette fonction de premier maire de la commune nouvelle.

L’opposition qu’on appellera « liste d’opposition MERCIER » ex maire de Château d’Olonne ne présentera pas de liste contre celle du maire.

L’examen de passage pour Yannick MOREAU et son équipe a été réussi puisque 60 élus ont voté pour la liste présentée par le maire et seulement 33 voix contre et il y a un vote nul. Restent donc 5 élus qui n’ont pas participé au vote.

 

CONFIRMATION DE CE VOTE : DÉSIGNATION DES ÉLUS DÉLÉGUÉS COMMUNAUTAIRES À « LES SABLES D’OLONNE AGGLOMÉRATION »

Le second test de la soirée portait ainsi sur la désignation des élus à l’Agglomération.

Chaque commune d’une Communauté d’Agglomération désigne ses délégués au conseil communautaire à laquelle elle doit adhérer. Pour l’Agglomération  LES SABLES D’OLONNE née le 1er janvier 2018, il y avait les représentants des 3 communes qui constituaient la Communauté de Communes des Olonnes CCO  (Les Sables d’Olonne, Olonne sur Mer et Château d’Olonne ), les représentants des 3 communes qui constituaient la Communauté de Communes de l’Auzance et de la Vertonne CCAV ( Sainte- Foy, Vairé, l’Ile d’Olonne ) et Saint Mathurin venue se rattacher aux communes des deux Communautés de Communes. Soit 7 communes.

Au 1er janvier 2019 avec la création de la Commune nouvelle LES SABLES D’OLONNE il n’y a juridiquement plus que 5 communes. La ville nouvelle LES SABLES D’OLONNE devait donc désigner ses délégués « communauataires ».

Ceci faisait l’objet d’une délibération très attendue.

La ville nouvelle devait ainsi désigner 24 délégués.

Il y avait deux listes en présence :

  • Celle présentée par le maire Yannick MOREAU,
  • Celle présentée par l’opposition Joël MERCIER.

Le résultat a donné 16 élus sur la liste Yannick MOREAU et 8 élus sur la liste Joël MERCIER

 

CONCLUSIONS DE CETTE LONGUE SOIRÉE : LA POSITION DE YANNICK MOREAU CONFORTÉE ET LE DEVOIR DE RÉUSSIR LA MISE EN PLACE DE LA VILLE NOUVELLE

La structure de la Ville Nouvelle est désormais bien en place avec une gouvernance « bien élue »

Incontestablement les élus ont confirmé leur vote du 2 janvier 2019 qui a porté Yannick MOREAU à la tête de la ville nouvelle « Les Sables d’Olonne ». L’ouverture faite par le maire d’Olonne sur Mer vers les élus des deux autres communes a porté ses fruits.

Il y aura donc à l’avenir pour les 15 mois qui restent avant les prochaines élections municipales tant à la ville nouvelle « Les Sables d’Olonne » qu’à  L’Agglomération une majorité pour assumer la gouvernance et une opposition importante.

A noter aussi l’ambiance quasi sereine de cette soirée qui est plutôt de bon augure pour cette fin de mandat où nombre d’élus s’estiment déjà en campagne électorale.

À l'équipe de Yannick MOREAU de réussir l'énorme challenge de bâtir les fondations de la ville Nouvelle "Les Sables d'Olonne"

ASSEMBLÉE D'ELUS IMPRESSIONNANTE (5ALLE AUDUBON)

ASSEMBLÉE D'ELUS IMPRESSIONNANTE (5ALLE AUDUBON)

LE BOITIER MIRACLE ET SON MODE D'EMPLOI

LE BOITIER MIRACLE ET SON MODE D'EMPLOI

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2018 7 23 /12 /décembre /2018 12:12
DES ÉLUS ET UN PUBLIC FIDÈLE
DES ÉLUS ET UN PUBLIC FIDÈLE

DES ÉLUS ET UN PUBLIC FIDÈLE

LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU N’A PAS ESQUIVÉ LE DÉBAT MÊME SI SON ACCUSATEUR ÉTAIT ENCORE LÂCHEMENT ABSENT

Suite de

AU PAYS DES OLONNES, AUJOURD’HUI, LES BORNES SONT DÉPASSÉES

https://admin.over-blog.com/934384/write/9773747

 

Après lecture de la lettre d'Anthony PITALIER élu socialiste inscrit sur la liste des abonnés absents aux conseils municipaux et communautaires , dans une ambiance glaciale, Yannick MOREAU a fait un large et documenté exposé qui répond point par point aux allégations d’Anthony PITALIER dont le siège était encore et toujours vide. Chose que le Président Yannick MOREAU regrette en s’exprimant ainsi :

« Qu’il est facile de s’opposer et d’insinuer à distance lorsque l’on n’assume pas réellement le mandat pour lequel on a été élu »

Au moins, ce discours du Président a eu l’avantage d’apporter un éclairage positif sur cette course et ses retombées pour le Pays des Olonnes toujours en recherche d’animations sur le thème de la Mer pour faire connaître LES SABLES D'OLONNE  et pour faire en sorte que la Ville ne connaisse pas le grand creux de la fin de la saison et le vide qui suit en matière d'animations, commerces...

Il met aussi en évidence l’acharnement qu’il faut pour transformer un essai, la GGR édition 2018/2019 en opération pérenne dans le cadre des SABLES D’OLONNE dont la « spécialité » mondiale que pourrait être la course au large.

Retenons suite aux informations données par Yannick MOREAU que les nuitées hôtelières ont augmenté de 28 % entre 2018 et 2017, 13 nationalités différentes au niveau des skippers, des articles dans plus de 60 journaux internationaux dont the Times, the daily Miror, el Pais,la Stampa...et des reportages sur plus de 30 chaînes de télévision dont CNN.

Souvenons-nous aussi de l'aventure du Vendée Globe : le chemin n'a pas été facile. On verra lors des arrivées de la GGR courant de ce début 2019 le bilan de cette opération.

Ce qui est apparu c'est qu'il existe un suivi minutieux des retombées tourisme, presse, financières...

Soyons certains que les résultats seront attendus et étudiés démocratiquement et en toute transparence...pour juger de l'opportunité d'une deuxième édition GGR ou pas avec départs et arrivées depuis les SABLES D'OLONNE.

 

Il ressort de ce dernier point de l'ordre du jour de ce conseil communautaire que :

- d'une part,  la GGR, grâce à ce point de l'ordre du jour est ainsi mieux connu des élus,

- d'autre part, l'exercice de la démocratie locale tant vantée en cette période mérite mieux que cette intervention d'Anthony PITALIER qui a déshonoré en la rabaissant la fonction d'élu local.

 

 

UNE VIELLE NOUVELLE EN MAYENNE : Château Gontier sur Mayenne

Une information qui nous fait rêver.

Le conseil municipal d’installation de la commune nouvelle Château-Gontier-sur-Mayenne a eu lieu ce mardi 18 décembre 2018 au soir.

Les communes de Château-GontierBazouges, Azé, Sait Fort ont décidé de se regrouper pour créer une commune nouvelle : Château-Gontier-sur-Mayenne. Ce mardi 18 décembre, Philippe Henry a été élu maire de la commune nouvelle par 67 voix sur 68.

On aurait tant aimé cela au Pays des Olonnes !...cela aurait permis de débuter l'année 2019 par une belle fête.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 20:05
LES DEUX CANDIDATS (SUR TROIS) AU POSTE DE MAIRE DE LA VILLE NOUVELLE LES SABLES D'OLONNE

LES DEUX CANDIDATS (SUR TROIS) AU POSTE DE MAIRE DE LA VILLE NOUVELLE LES SABLES D'OLONNE

AU PAYS DES OLONNES, AUJOURD’HUI, LES BORNES SONT DÉPASSÉES

suite de

https://admin.over-blog.com/934384/write/97674598

 

Ce qui se passe aujourd’hui au Pays des Olonnes dépasse les bornes.

Association citoyenne, avec notre petite notoriété et notre indépendance nous nous devons d’intervenir pour dire STOP : les bornes ont été dépassées ce vendredi 14 septembre en conseil communautaire.

La « question diverse » surprise arrive en fin de conseil. Elle a figé la salle.

Une lettre fut lue par Gérard MERCIER, élu socialiste des Sables d’Olonne. Elle émane d’Anthony PITALIER, élu socialiste élu castelolonnais, dit d’opposition puisque depuis au moins deux ans il a rejoint Joël MERCIER, maire de Château d’Olonne.

Maintenant, Anthony PITALIER apporte à celui-ci son soutien pour l’élection du futur maire de la Ville nouvelle les Sables d’Olonne le 2 janvier 2019.

 

UNE LETTRE D’UN ÉLU QUI OCCUPE LE POSTE D'ABONNÉ ABSENT

Elle comporte deux parties :

La première concerne la GGR (Golden Globe Race) ce challenge de tour du monde à la voile et à l’ancienne qui se déroule actuellement,

La seconde constitue des insinuations visant Yannick MOREAU et son épouse afin de jeter le doute sur l’honorabilité de ceux-ci en utilisant la technique des question diffamantes comme celle-ci : « il serait important que vous disiez ou confirmiez si oui ou non l’Agglomération a participé au financement de ces déplacements à l’étranger »en visant les déplacements du Président de l'Agglomération lors des événements concernant la GGR ( à l’occasion du pré-départ de la Course en Angleterre et du voyage en Australie point de passage obligatoire pour les skippers). Nous tairons la deuxième question encore plus diffamatoire.

 

UN ÉLU DISCRÉDITÉ QUI N’EXERCE PLUS SA FONCTION

D’abord Anthony PITALIER brille par son absence aux conseils municipaux et communautaires. Il a besoin du facteur Gérard MERCIER pour cracher son venin. Il n’a ni le courage d’assister au conseil municipal ni au conseil communautaire ni celui de démissionner. Alors il écrit.

Ainsi, la méthode condamne l'individu.

Pour l’Agglomération sur les 9 derniers conseils il ne fut présent qu’à un seul. Il devrait, à ce titre, soit démissionner soit être convoqué par le Président qui doit engager une procédure de révocation. Il n’assume plus ses fonctions d’élus mais il trouve le temps pour se faire interviewer durant la journée.

 

POURQUOI CET ÉLU EST-Il DISCRÉDITÉ ?

D’abord parce qu’il a trahi trois fois ses électeurs :

  • En n’exerçant pas son mandat et pire, s’il est « empêché », en ne cédant pas son poste à un suivant de liste ce sont ses électeurs qui ne sont plus représentés
  • En se faisant élire sur une liste d’opposition et en s'empressant de rejoindre la majorité ; cela l’électeur français n’aime pas,
  • En se faisait le porte-parole de Joël MERCIER candidat au poste de premier magistrat de la ville nouvelle LES SABLES D’OLONNE. En effet, la lettre adressée au Président de la Communauté d’Agglomération vise automatiquement le candidat Yannick MOREAU.

Déjà, ses questions sur la course GGR n’ont pas lieu d’être puisque s’il avait assumé ses fonctions il aurait eu et a dans les dossiers les réponses à ses questions. C'est donc bien qu'il ne suit pas les affaires de la collectivité. C’est vrai que tout élu a le droit et le devoir de s’exprimer, d’interpeller son maire, son Président de Communauté à condition de respecter les règles de la bienséance et le règlement.

 

POUR LA CANDIDATURE JOËL MERCIER : SES SOUTIENS SONT SA CONDAMNATION À L’ÉCHEC

  • Accepter le soutien d’un élu socialiste qui n’a pas caché son anti fusionnisme est pour le maire candidat Joël MERCIER divers droite un aveu : de compromission et de son anti fusionnisme qui n’a faibli que par la volonté exprimée des castelolonnais le 11 décembre 2016,
  • Accepter ce soutien, c’est aussi s’entourer d’une équipe hétéroclite donc divergente puisqu’elle comprend des élus comme le VERT EELV Laurent Akriche son colistier avec qui il est officiellement en froid et les socialistes sablais, des restes de sa majorité, des élus transfuges des Sables d'Olonne...
  • Accepter un soutien des socialistes des Sables d’Olonne qui utilisent ces méthodes qui frisent et pourraient même être considérées comme diffamatoires. Or, la pratique diffamatoire laisse ainsi mal augurer de ce que serait une gouvernance Joël MERCIER dans la Grande Ville LES SABLES D’OLONNE.

En fin de compte, le grand perdant de cette soirée est bien le candidat Joël MERCIER dont les soutiens vont devenir des fardeaux. Il n’a pas su mesurer l’impact négatif sur sa crédibilité.

En tant que responsable des années durant des finances de Château d’Olonne et de la Communauté de Communes des Olonnes CCO, Joël MERCIER ne pouvait ignorer que ces attaques était sans fondement et vaines compte tenu des règles qui régissent les finances publiques des collectivités. Le conseil municipal ou communautaire, en adoptant le budget de la commune, autorise le Président à l’exécuter, c’est-à-dire à réaliser l’ensemble des dépenses et des recettes (engagement, liquidation, ordonnancement). En revanche, « le maire (ou le Président) n’est pas autorisé à exécuter les opérations matérielles de paiement»

Par contre, nous attendions de la part de Joël MERCIER une réaction en tant que vice-président de la Communauté d’Agglomération. Son silence est donc reprochable car il le rend complice des incartades de son soutien le dit Anthony PITALIER.

D’ailleurs, cela s’est bien senti dans la brève intervention de Gérard MERCIER, le lecteur de la missive, qui a tenu à rendre hommage au travail du Président de la Communauté d’Agglomération, Yannick MOREAU…un peu tard, la lettre était devenue publique ! Un remord tardif ambigüe.

 

Triste soirée, où encore une fois la démocratie locale a souffert par ceux qui devraient la servir et lui donner ses lettres de noblesse.

 

À SUIVRE : LA RÉPONSE DE YANNICK MOREAU...

 

 

 

PARMI LES CHAISES VIDES IL FAUDRA EN RÉSERVER UNE À L'ÉLU SOCIALISTE ANTHONY PITALIER

PARMI LES CHAISES VIDES IL FAUDRA EN RÉSERVER UNE À L'ÉLU SOCIALISTE ANTHONY PITALIER

Partager cet article
Repost0