Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 23:12
CE PERROQUET DU ZOO DES SABLES D'OLONNE A TENTÉ UN VOL SANS EFFRACTION

CE PERROQUET DU ZOO DES SABLES D'OLONNE A TENTÉ UN VOL SANS EFFRACTION

À TOUT INSTANT IL SE PASSE QUELQUE CHOSE AU ZOO DES SABLES D'OLONNE

 

Ce sont les vacances et le soleil est revenu...alors détendons-nous et ajoutons un chapitre au grand débat international : qu'est ce que l'intelligence et l'intelligence est-elle l'apanage de l'homme ?

 

ÉTONNANT  ! LE PERROQUET VA RÉUSSIR À OUVRIR LA FERMETURE- ÉCLAIR DE CE SAC À DOS

Il a fallu lui "expliquer" que le sac contenait effectivement quelques nourritures qui pouvaient l'intéresser mais aussi des documents sans aucun intérêts pour lui.

En fin de compte, il a été gratifié de quelques miettes piochées dans le sac (très peu, car c'est interdit ) et des pros de la photo ont pris le relais pour lui permettre de continuer à jouer aux vedettes sous le regard attendri de sa compagne en rouge vif.

LE COUPLE : EN VERT LE MÂLE EN ROUGE LA FEMELLE

LE COUPLE : EN VERT LE MÂLE EN ROUGE LA FEMELLE

Partager cet article
Repost0
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 18:33
DON DE SANG

 

COMMUNIQUÉ : MERCI !

 

Vendredi dernier, plus de 200 personnes se sont déplacées salle Audubon pour donner de leur sang, dont 17 pour un premier don.

 

C'est donc une collecte remarquable qui vient d'avoir lieu grâce à l'implication et à l'intervention de chacun,e à son niveau.

 

Bravo donc et félicitations pour tous et toutes.

 

Bien cordialement

 

 

 

Didier THOPART

Evénementiel - Vie associative

02.51.23.16.53

DON DE SANG
DON DE SANG
Partager cet article
Repost0
2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 23:06
LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU (à droite)  ET ARMEL PECHEUL, PREMIER ADJOINT

LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU (à droite) ET ARMEL PECHEUL, PREMIER ADJOINT

BUDGET 2019, LES SABLES D'OLONNE, EN BONNE SANTÉ FINANCIÈRE, FAIT LE CHOIX DU PARI SUR L'AVENIR

 

suite de :

http://www.olonnes.com/2019/04/les-sables-d-olonne-conseil-municipaldu-lundi-1er-avril-2019.html

La présentation de ce premier budget 2019 de la nouvelle Ville Nouvelle des Sables d'Olonne a été teintée d'une bonne pincée d'euphorie.

Comme l'a fait remarquer l'élu de la majorité Bernard MARCHAND, ce budget "affiche la volonté d'avoir une réflexion sur le développement et le rayonnement de notre Ville". Il se dit "fier d'appartenir à cette majorité ".

Il revenait à Mauricette MAUREL, adjointe aux finances, la responsabilité et l'honneur de présenter à ce conseil municipal ce premier budget de la Ville Nouvelle en commençant par la délibération qui fixe les taux d'imposition des taxes (Habitation et Foncières) pour cette année 2019.

 

DES TAUX D'IMPOSITION QUI PERMETTRONT DE RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE LA FUSION ET UN CADEAU DE BAISSE DES TAUX

L'harmonisation des taux entre les 3 ex-communes est un devoir et un engagement. Cette opération ne semble pas poser les problèmes que pouvaient soulever les anti-fusion. Elle pourra se dérouler sur 12 ans et l'opération sera normalement "indolore". Mais que deviendra la Taxe d'Habitation ?  ...seul Jupiter doit savoir et encore !

Ce premier budget consacre déjà l'harmonisation de la taxe principale que constitue la taxe d’habitation. Son taux est fixé à 14.38 % donc quasiment à son niveau de 2018, quasiment le même pour Château d'Olonne ces dernières années et Olonne sur Mer et une baisse plus significative pour l’ancienne ville des Sables d'Olonne. Les taux de référence baissent respectivement de 2% pour la Taxe d'Habitation et la Taxe sur le Foncier Bâti et de 1% pour la taxe sur le foncier non Bâti.

Il ne faut pas se faire d'illusion sur l'impact de cette baisse des taux au niveau des foyers car elle sera "mangée" par l’augmentation annuelle des bases fixée par le Parlement lors du vote de la loi de Finances.

Plus significatif sera l'impact pour les familles de l'harmonisation des dégrèvements.

La Ville peut ainsi se permettre de diminuer ses recettes fiscales de 813 000 euros...c'est le cadeau de baptème aux sablais de la Ville Nouvelle Unique.

Ce budget n'avait pas la prétention de vouloir obtenir l'approbation de l'opposante  Nicole LANDRIEAU qui se félicite cependant des chiffres présentés. Par contre, l'élue ne peut se satisfaire des choix faits par la majorité du maire. Les options choisies ne sont pas les siennes. Elle aurait voulu plus de solidarité, plus de services publics, la révision de fond en comble de la fiscalité locale ...

 

UN BUDGET DE PLUS DE 100 MILLIONS D'EUROS QUI FAIT LA PART BELLE AUX INVESTISSEMENTS

Le budget total de la Ville est équilibré (obligation légale ) à  107 millions d'euros, reports de 2018 sur 2019 inclus, ainsi répartis :  

- fonctionnement : 65,5 millions d'euros

- investissements : 41,5 millions d'euros.

Cet effort pour les investissements, tout en contenant la dette et même en l'abaissant de 3%, se traduit par un montant d'investissement que jamais les 3 villes réunies n'avait atteint.

 

UN CHOIX EST FAIT : ALLER DE L'AVANT !

Pour ce budget, la municipalité avait à faire un choix risqué, politique et stratégique :

- considérer qu'à 1 an des élections municipales de mars 2020  la prudence commandait d'attendre en expédiant les affaires courantes,

- estimer que ce ne sont pas des élections en mars 2020 qui doivent arrêter la vie publique de la ville Nouvelle.

La décision explicitée ci-dessous est claire ; il faut donner l'élan d'un bon départ à la Ville Nouvelle sans démagogie électorale en respectant la poursuite des actions engagées et en préparant l'avenir avec un programme important d’investissements et d'études de nouveaux projets.

Il s'agit bien d'un choix de politique de gestion locale. Le concurrent de Yannick MOREAU au poste de maire, Joël MERCIER, prônait le confort de l'attentisme, spécialité des maires de Château d'Olonne. Yannick MOREAU et son équipe appliquera une autre politique : investir pour préparer DEMAIN.

Deux chiffres importants pour illustrer le projet de la majorité :

7,7 millions d'euros pour des acquisitions foncières pour que la Ville se dote pour l'avenir des moyens permettant d'avoir une politique du logement qui jusqu'à ce jour fait tant défaut !

8,5 millions d'euros pour la poursuite des engagements avec par exemple :

- la rénovation de l'Église Notre Dame de Bon port pour 1 200 000 euros,

- Réaménagement du Boulevard de l'ile VERTIME pour un montant de 1 700 00 euros,

- Aménagement du boulevard du Vendée Globe pour un montant de 1 150 000 euros,

- Centre bourg de Château d'Olonne pour un montant de 1 370 000 euros,

- Voiries pour un montant de 3 962 000 euros

- bien d'autres engagements moins importants...

Le pari sur l'avenir se traduit aussi par un programme très important de 680 000 euros d'études pour 2019. Citons les projets de la Villa CHAILLEY, un Espace festif intergénérationnel, un Plan Vert, le Musée d'Art Moderne  (tant attendu), Musée de la Mer (serpent de Mer aussi tant attendu), un plan pluriannuel d’entretien de la voirie,  l’Aménagement des Nouettes (projet promis sans cesse reporté par les maires de Château d'Olonne)...

Ce budget permet aussi de faire le point sur les programmes en cours et de prévoir les crédits pour 2019. On y découvre avec satisfaction la programmation de l'axe rue des Moulineaux/ Grands Riaux promis depuis deux mandats par l'ancienne municipalité de Château d'Olonne l’achèvement du Parc de la Jarrie, la poursuite des travaux d’aménagement de l'Avenue François Mitterand...

 

UN PROGRAMME ENCORE OUVERT À D'AUTRES PROJETS

En réponse à une question de l’opposante Évelyne ROBIN (photo ci-dessous) qui aurait bien voulu voir venir s'installer logiquement aux Sables d'Olonne une université de la Mer, le Maire Yannick MOREAU a laissé la porte ouverte à d'autres projets comme en matière de formation le renforcement des formations supérieures et des formations professionnelles.

 

À SUIVRE...

ÉVELYNE ROBIN, conseillère d'opposition

ÉVELYNE ROBIN, conseillère d'opposition

Partager cet article
Repost0
31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 19:29
LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire du vendredi 29 mars 2019 ...suite

 

LES BUDGETS DE TRANSITION 2019, EN ATTENDANT 2020 ANNÉE D'ÉLECTIONS

Suite de

http://www.olonnes.com/2019/03/les-sables-d-olonne-agglomeration-conseil-communautaire-du-29-mars-2019.html

 

Pourtant il y a un coup d'accélérateur salutaire donné aux investissements. Ce qui est bon signe pour la santé des finances de la collectivité.

Ce sont bien sûr les gros chiffres du "Budget Primitif" qui attirent l'attention :

- section de fonctionnement : 46 millions d'euros

- section d'investissement : 24 millions d'euros

En fonctionnement  : la prudence est de rigueur et fait suivre une limitation de l'augmentation des dépenses en corrélation avec les recettes qui progressent assez fortement.

Le budget s'équilibre avec, si nécessaire, la prévision d'un faible recours à l'emprunt (2,2 millions d'euros).

Les deux augmentations les plus importantes en charge sont d'une part, la nouvelle Délégation de Services Public concernant les Transports Publics (650 000 euros) et d'autre part, le transfert de la Piscine du remblai à agglomération (300 000 euros).

Les frais de personnel vont passer de 6,3 millions d'euros (prévision du compte administratif de 2018) à 6,9 millions d'euros prévus pour 2019.

En investissements : dans la continuité

Il n'y a pas de grandes nouveautés : l'Agglomération gère sa mise en route avec ses actifs et ses passifs comme le Vendéopôle (devenu Parc d'activités Les Sables d'olonne Sud), le Pôle Équestre qui va être pudiquement noyé dans le budget général de l'Agglomération.

On voit poindre le début de la réalisation du complexe sportif et culturel pour près de 2 millions d'euros, les acquisitions prévues pour la Vannerie (1,6 million d'euros), les investissements liés aux transports et traitement des déchets ménagers (1,3 million d'euros), la mise en valeur de la Place du Vendée Globe (près de 2 millions d'euros) et l'Aérodrome des Sables d'Olonne avec une Autorisation de Programme (2018/2021) de 5.2 millions d'euros  et une provision de 300 000 euros pour 2019.

On notera aussi des projets qui démarrent pour la mise en valeur, mise aux normes comme le gymnase des Chirons, le Pont de la Salaire, l'extension de l'île aux enfants...

Le vote du budget ne pose plus aucun problème, l'opposante unique Nicole LANDRIEAU ne rejoint pas l'unanimité qui se fait sur ce budget comme sur les autres budgets et ne fait que confirmer courageusement ses remarques tout en admettant que la santé financière de l'Agglomération est bonne.

Elle demande aussi pour 2019 un projet EAU et ajoute une dose de mesures pour le développement durable : déchets, cantines scolaires et EPHAD...

Le Président Yannick MOREAU enregistre la litanie de critiques de "son" opposante qui ouvre le futur débat des municipales de 2020?. Il relève la confusion entretenue par l'élue d'opposition pour les compétences des deux collectivités que sont la ou les communes et l'Agglomération.

Ce ne fut pas un débat, ce fut une explication magistrale de texte faite avec courtoisie.

 

LES AUTRES BUDGETS

Le budget annexe dit de l'Assainissement

Il aurait mérité d'être traité dans un vrai débat avec une section de fonctionnement de 6 millions d'euros et une section d’investissement qui va atteindre pour cet exercice 2019 : 11,4 millions d'euros avec encore de très gros travaux sur le Poste de la Sablière.

L'eau potable coûte cher depuis sa source jusqu'à son traitement et rejet dans la station d'épuration. Le réseau des eaux pluviales est lui-m^me onéreux en entretien et traitement.

Le mode de traitement de l'eau de son extraction à son traitement eau potables et eaux usées en Délégation de Service Public (choix de la collectivité) reste une gestion opaque qui pet se faire interroger une élus comme Nicole LANDRIEAU.

Ce sont les redevances payées par les consommateurs d'eau qui sont la source quasiment unique de recettes propres de ce budget.

L'impression du consommateur payeur reste que les élus ne peuvent pas avec le statut actuel de l'élu local, techniquement et comptablement ,  maîtriser tous les éléments de ce budget.

L'approbation de ce budget n'a qu'une valeur très très relative comme l'approbation de la gestion par le délégataire...il faudra bien un jour traiter ce problème come on traite l'eau pour la rendre potable !

 

LES AUTRES BUDGETS ANNEXES

Il y a bien un budget annexe du Parc d'Activités LES SABLES D'OLONNE SUD ex Vendéopôle.

Pas de débat sur ce budget : on reste sur notre scepticisme sur le devenir commercial de ces hectares, folie de l'ancien maire de Château d'Olonne et de son successeur démissionnaire de son (ses) mandat(s).

Nous souhaiterions partager l'optimisme nouveau de Jean-Paul DUBREUIL qui fut pourtant, en fin connaisseur, très pessimiste quand cette zone s'appelait VENDÉOPÔLE DU LITTORAL. Nous restons des citoyens attentifs voire sceptiques malgré les 2,8 millions d'euros de budget de fonctionnement et 2 Millions d’investissement de ce budget 2019...est-ce un pari calculé ou une fuite en avant ?

On clôt, au moins comptablement, le Budget annexe du Pôle Équestre. On risque fort d'en reparler !

Le Conseil communautaire a passé en revue, a survolé les autres budgets annexes dont ceux des zones d'activités économiques : 

- Actilonne Plesses Sud,

- Les Epinettes,

- Les Bajonnières,

- Biottières,

- La Combe,

- La Vannerie,

- Activités Industrielles et Commerciales sur Actilonne

L'Agglomération est riche en hectares à aménager et à commercialiser.

On aurait bien aimé une information sur le Village d'Entreprises Nautiques.

En réalité ces votes des budgets fut ceux de votes successifs et formels sur des comptes mais pas un débat budgétaire : phase de transition oblige ?

Partager cet article
Repost0
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 17:06
STUDIEUX, LES MEMBRES DU BUREAU DE L'AGGLOMÉRATION

STUDIEUX, LES MEMBRES DU BUREAU DE L'AGGLOMÉRATION

LE BUDGET OU LES BUDGETS 2019 DE L'AGGLOMÉRATION  VOTÉS : 100 MILLIONS D'EUROS MAIS POUR FAIRE QUOI ?

L'effort déployé dans la présentation par les Services de l'Agglomération, par Jean-Paul DUBREUIL , responsable des finances, par Yannick MOREAU Président et par Nicole LANDRIEAU seule opposante n'a pas été payant.

La litanie des 26 délibérations budgétaires n'a entraîné ni débat, ni enthousiasme, ni critiques, ni approbations, ni assoupissements même sur des sujets qui auraient pu être intéressants pour la population. Elle fut lassante et sans intérêt pour le public citoyen.

Le public incité à suivre les débats n'en peut plus. Les projections sont de plus illisibles : l'Agglomération ne peut-elle imaginer une animation, un condensé des chiffres donnés en séance publique ? Il n'existe pas de" budget consolidé" permettant d'avoir une vue d'ensemble des douze budgets de l'Agglomération (une collectivité de plus de 50 000 habitants). Le Président Yannick MOREAU a annoncé 100 millions d'euros...le citoyen aimerait bien connaître la ventilation de cet important budget divisé en 12 budgets.

Comment capter le spectateur citoyen ainsi ? Nous savons qu'il y a tant d'autres sujets intéressants mais quand même, en année de transition, l'Agglomération ne peut-elle offrir à ses citoyens un petit confort pour qu'ils en sachent plus sur "leur budget"?

L'exercice est difficile : le carcan imposé par la législation pour cette cérémonie des budgets plus l'absence d'opposition font que ce moment très important pour la vie d'une collectivité devient pour tous les participants élus et public une corvée fastidieuse, insupportable, qui plus est, un vendredi soir !

Enfin, le vote de ces budgets est précédé du Débat d'Orientation  Budgétaire (DOB).

voir : http://www.olonnes.com/les-sables-d-olonne-agglomeration-conseil-communautaire-du-vendredi-8-mars-2019.html

C'est donc du réchauffé qui nous fut servi. Madame Nicole LANDRIEAU a donc dû reprendre ses critiques et propositions.

Cette  ne fut donc pas du productif !

LES IMPÔTS : SIMPLE RECONDUCTION DES TAUX DE L'AN PASSÉ

Ce seront donc près de 19 millions de recettes fiscales attendues pour 2019.(Taxe d'habitation, Taxes Foncières et Contribution Foncière des Entreprises). 

Pour la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères, c'est le même traitement : taux 2018 maintenu.

Madame Nicole LANDRIEAU eût préféré un allégement de la pression fiscale sur les particuliers compensé une augmentation des prélèvements sur les entreprises et préconise de revoir de fond en comble la fiscalité locale.

La réponse du Président est claire : "la majorité n'est pas sur cette logique !". Ce n'est pas une surprise !

À SUIVRE : LE BUDGET PRINCIPAL ET LES BUDGETS ANNEXES

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 11:55
LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire du vendredi 29 mars 2019

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

"LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION"

 

Le vendredi 29 Mars 2019

à 18 heures 30

se tiendra le prochain Conseil Communautaire

à la Pépinière d'Entreprises (près du Boulevard du VENDÉE GLOBE)

2, allée Titouan LAMAZOU à Olonne-sur-Mer

 

 

RAPPELONS QUE LA PRÉSENCE "CITOYENNE" NE PEUT QU'ÊTRE UN PLUS POUR LA DÉMOCRATIE, que les séances du Conseil Communautaire de L'AGGLOMÉRATION sont publiques et qu'il est intéressant pour le citoyen de voir comment fonctionne cette jeune et très importante collectivité territoriale pourvue de très larges compétences.

Un conseil communautaire avec un important ordre du jour. Il aura en premier point la présentation du Budget Primitif 2019 de l'Agglomération . Ceci permet de voir les grandes options de l'Agglomération et son positionnement face aux grands choix d'investissements.

 

 

                        ORDRE DU JOUR COMPLET
 

 
FINANCES ET PERSONNEL
 
o FISCALITE :

1. Fiscalité directe 2019 vote des taux

2. Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères 2019 vote du taux
 
 
o BUDGET PRINCIPAL :

3. Reprise et affectation anticipée résultat Budget Principal 2018

4. Budget Primitif 2019


 
o BUDGET ANNEXE D’ASSAINISSEMENT 

5. Reprise et affectation anticipée résultat Assainissement 2018

6. Budget Primitif Assainissement 2019


 
o BUDGETS ANNEXES ÉCONOMIQUES

7. Reprise et affectation anticipée résultat Actilonne Plesse Sud 2018

8. Budget Primitif Actilonne Plesses Sud 2019

9. Reprise et affectation anticipée résultat Les Epinettes 2018

10. Budget Primitif Les Epinettes 2019

11. Reprise et affectation anticipée résultat Les Bajonnières 2018

12. Budget Primitif Les Bajonnières 2019

13. Budget Primitif Biottières 2019

14. Reprise et affectation anticipée résultat La Combe 2018

15. Budget Primitif La Combe 2019

16. Reprise et affectation anticipée résultat AIC 2018

17. Budget Primitif AIC 2019

18. Reprise et affectation anticipée résultat Pépinière 2018

19. Budget Primitif Pépinière 2019

20. Reprise et affectation anticipée résultat Vannerie 2018

21. Budget Primitif Vannerie 2019

22. Reprise et affectation anticipée résultat Parc Activités Sud 2018

23. Budget Primitif Parc Activités Sud 2019

24. Reprise et affectation anticipée résultat Pôle Équestre Vendéen 2018

25. Reprise et affectation anticipée résultat Port de Plaisance 2018

26. Budget Primitif Port de Plaisance 2019
 
 
URBANISME

27. Contrat territorial des milieux aquatiques : validation programme travaux de 665 048 € pour la préservation de l’environnement 

28. Boulevard du Vendée Globe : cession foncière parcelle AS 121

29. Redevance convention d’occupation précaire pour une antenne de téléphonie mobile


 
TRAVAUX VOIRIE ASSAINISSEMENT

30. Création constitutive d’un groupement de commandes pour la fourniture de carburant à la pompe par carte accréditive 

31. Création constitutive d’un groupement de commandes pour la réalisation de travaux simultanées sur les réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales 

32. Avenant au marché de maitrise d’œuvre pour l’optimisation du fonctionnement du poste de pompage des eaux pluviales de la Cabaude.

33. Service public d’assainissement non collectif : aide financière pour la réhabilitation des installations d’assainissement non collectif

34. Rapport sur le choix du mode de gestion et lancement de la consultation de délégation du service public de collecte de transport et de traitement des eaux usées sur le territoire de la commune de l’Ile d’Olonne


 
CULTURE ÉVÈNEMENTIEL & SPORT

35. Bibliothèques : gratuité de la carte réseau à compter du 1er avril 2019
 
 
BUREAU

36. Création constitutive d’un groupement de commandes pour la passation d’accords- cadres de prestations de services juridiques, conseil et représentation en justice 

37. Création constitutive d’un groupement de commandes en vue du 1er Ironman 70.3 aux Sables d’Olonne les 15 et 16 juin 2019

38. Création constitutive d’un groupement de commandes pour des prestations de services relatif à l’organisation des relations de presse et médias 

39. Désignation des conseillers communautaires dans les commissions
 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2019 6 16 /03 /mars /2019 20:21
LE TRRITOIRE DE L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

LE TRRITOIRE DE L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

DES SUBVENTIONS QUI VONT, POUR 2019, S’APPROCHER DU MILLION D’EUROS VOTÉES PAR « LES SABLES D’OLONNE AGGLOMÉRATION »

 

LA PROBLÉMATIQUE DES SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS

 

LES COLLECTIVITÉS, FACE AUX SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS : UNE COMPÉTENCE TRÈS DIFFICILE À GÉRER

 

Difficile pour les élus de répartir un budget entre des associations tisseuses de lien social indispensable au niveau local et dont l’objet social est quasiment toujours louable : des choix à faire pas toujours évidents. Les subventions sont des fonds publics donc leur utilisation doit rimer avec rigueur.

 

Face aux élus, les ASSOCIATIONS dont la survie de certaines est parfois dépendante de l’octroi de subventions.  Impossible pour celles-là de se passer de la ou des subventions demandées ! Cette « dépendance » des Associations difficile à juger par les élus peut être malsaine : une mauvaise habitude ? Il y a des Présidents d’Associations importantes culturelles ou sportives qui sont des spécialistes de la course aux subventions et il y d’autres dirigeants d’associations qui ont la chance de pouvoir être plus raisonnables.

 

De plus, les bénévoles dont on ne dira jamais assez de bien sont localement une force électorale incontournable donc dangereuse (paramètre pas toujours négligeable pour un élu local).

 

Mais les bénévoles responsables d’associations ne sont pas toujours des experts en matière de gestion. Il est donc pour les élus délicat de juger du bien-fondé de la demande et de juger des justificatifs comptables, de la bonne utilisation des subventions passées déjà octroyées, de juger aussi les résultats obtenus dans leur secteur par les associations…

 

L’élu est pris entre le risque d’être coincé par la crainte ou même la découverte brutale d’une mauvaise utilisation des fonds publics par des associations et un regard inquisitorial qu’il va avoir en examinant les documents et explications fournies par les dirigeants pour justifier leur demande. L'étude des dossiers de demandes de subventions comporte évidemment pour l'élu le risque de déplaire à une personnalité locale influente.

 

Dans la décision d'accorder une subvention, les élus doivent prendre de la hauteur. Ils peuvent plutôt doivent poser des critères : importance de la fonction sociale remplie, nombre d’adhérents, clarté et fiabilité de la gestion, part de la subvention dans le budget de l’association…

 

Encore une fois, il faut parler de la délicate fonction d'élus et de l’investissement personnel qui leur est demandé.

 

 

LES DÉCISIONS DE MARS 2019 AU NIVEAU DE L’AGGLOMÉRATION « LES SABLES D’OLONNE »

 

Un mieux pour le PAYS DES OLONNES : la partage des subventions entre la part des communes et celle de l’agglomération et plus de clarté.

 

C’est le « partage » de compétences entre ce qui est alloué au titre de l’événementiel qui est du domaine de l’Agglomération et ce qui est alloué au titre des besoins en matière de financement du fonctionnement même des associations compétence potentielle des communes.

 

C’est une solution logique qui a donc guidé les décisions de l’Agglomération. Assez simple du moins en théorie. Il y a des associations à vocation Agglomération pour lesquelles l’Agglo va bien accepter une demande de subvention pour du fonctionnement.

 

Ainsi, la compétence de l’Agglomération étant le domaine économique donc le tourisme, les demandes de subvention, pour des « événements » qui boostent le territoire et qui doivent avoir des répercussions sur le tourisme donc sur l’économie et la renommée de l’agglomération SABLES D’OLONNE, peuvent être prises en charge et admises à droit à des subventions que l’Agglo va octroyer.

 

La compétence des municipalités est celle de la proximité, les actions sociales…les municipalités peuvent prendre en charge une éventuelle aide au fonctionnement d’une association qui recevra donc une subvention.

 

Un inventaire des demandes des associations sur tout le territoire de l’Agglomération a été fait pour clarifier les demandes.

 

C’est sur cette base qu’un budget de 950 00 euros a été voté et « distribué » lors du dernier conseil communautaire quasiment sans débat.

 

 

DES EXEMPLES

 

Pour le basket « POB » : une demande de 110 000 euros sera « examinée » par la ville des Sables d’Olonne. Donc, cette subvention n’est pas prise, pour l’instant, au niveau du budget de l’Agglo. Il en est de même pour les OLONNES VENDÉE HANDBALL.

 

Par contre, la course de pirogues tahitiennes recevra de l’Agglo une subvention de 38 000 euros et le Société hippique du pôle vendéen pour diverses manifestations et concours recevra 83 500 euros de subventions.

 

Le VENDÉE SPORTS AÉRIENS qui va organiser un deuxième « Air Show » se voit octroyer une subvention de 100 000 euros.

 

Quant au football, avec les Tigres Vendéens, sur la ligne du tableau présenté aux conseillers communautaires il y a bien une référence au passé mais pas de demande inscrite pour cette « distribution » 2019 !

 

L'attribution des subventions par les Sables  d'Olonne Agglomération, c’est encore bien complexe même si le Président de l'Agglomération et celui de la Ville des Sables sont une seule et même personne. Qu'adviendra-t-il si jamais, un jour, ce n'est plus le cas ?

Partager cet article
Repost0
12 mars 2019 2 12 /03 /mars /2019 23:07
LE SIÈGE DE L'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE"

LE SIÈGE DE L'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE"

 LE DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE DOB : APRÈS LES RECETTES, LES DÉPENSES

suite de

http://www.olonnes.com/les-sables-d-olonne-agglomeration-conseil-communautaire-du-vendredi-8-mars-2019.html

 

AUTRES PETITES EXPLICATIONS :

1)Dans tout budget d'une collectivité, il y a deux parties vraiment distinctes :

- le budget de fonctionnement,

- le budget d'investissement .

C'est une précaution légale qui permet d'éviter par exemple que les dépenses de fonctionnement soient financées par de l'emprunt...ah ! nous direz-vous si l'État avait la même sagesse comptable !!!

Puis, si cette collectivité, bonne gestionnaire, a limité ses dépenses de fonctionnement et n'a donc pas dépensé toutes ses recettes de fonctionnement...il lui reste de "l'épargne" qu'elle peut consacrer à des investissements collectifs et ne pas avoir à emprunter pour investir. À l'inverse, si une collectivité a de grosses dépenses de fonctionnement et si elle veut ou doit quand même investir elle doit emprunter donc s'endetter.

 

2) LES BUDGETS ANNEXES : LES ARBUSTES QUI CACHENT LA FORÊT

Des impératifs de gestion et de réglementation font que certaines opérations parfois très importantes font l'objet de "budgets annexes" donc hors budget général de l'Agglomération. Citons : feu le Pôle Équestre qui tombe dans l'escarcelle de l'Agglo (héritage) qui va dans le budget général et ainsi qui devra  payer l'emprunt en cours, le défunt VENDÉOPÔLE rebaptisé Parc d'Activités Les Sables d'Olonne Sud, actif pourri de l'héritage que l'on doit à l’ancienne municipalité de Château d'Olonne grâce à certaines complicités bienveillantes dont il faudra bien reparler, la Zone d'Activités de la Vannerie...et le gros budget annexe Assainissement...et les autres budgets annexes.

Il faut espérer que,lors du prochain Conseil qui sera amené à voter ces budgets, une synthèse dite "consolidation" des budgets permette d'y voir plus clair sur l'activité et les activités, toutes les activités de l'Agglomération.

.

LES DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT  DE L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

Les dépenses "réelles" de fonctionnement sont prévues pour un montant de 36,3 millions d'euros à rapprocher des 43 ,4 millions d'euros de recettes réelles de fonctionnement (voir notre précédent article).

Ceci laisse une épargne de  7,9 millions d'euros pour investir sans cours à l'impôt.

Les dépenses de personnel sont toujours un gros poste pour les collectivités surtout si celles-ci ont pris la décision de faire elle-même et non de faire faire. Pour 2019, il est annoncé, pour le salaires, une augmentation importante de 8 % portant cette charge à 6,9 millions d'euros pour un effectif temps plein de 146 salariés.

 

LES PRÉVISIONS D'INVESTISSEMENTS : 15 MILLIONS D'EUROS !

Si l'on suit la présentation de Jean-Paul DUBREUIL qui a en charge la commission Finances, le budget d'investissement de l'Agglo sera porté en 2019 à 15 millions d'euros après la pause des années passées qui a permis un certain désendettement.

Le 1er vice-président chargé de la Commission Finances compte aussi pour boucler ce budget investissement ambitieux sur des emprunts avec des taux encore favorables y compris sur du long terme. Pourquoi pas ?

 

RAPPELS DE QUELQUES PROJETS D'INVESTISSEMENTS IMPORTANTS POUR 2019 et pour les années suivantes (autorisation de programmes).

L'agglomération poursuit ses projets nouveaux (2018 ) et poursuit aussi ce qu'elle a reçu en héritage.

Le futur complexe sportif pour 2019 : 2 millions d'euros pour une autorisation de programme de 20.9 millions d'euros,

L’aérodrome pour 2019 : 300 000 euros pour une autorisation de programme de 5,5 millions d'euros,

La place du Vendée Globe pour 1,9 million d'euros en 2019 sur une autorisation de programme de 5,3 millions d'euros,

L'intégration du Village Nautique pour 2,3 millions d'euros (sur budget 2018),

La poursuite de l'opération Vannerie (terrain et aménagement)...

 

LE DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE DOB : UN DÉBAT ?

Ce fut le débat d'orientation budgétaire, comme d'habitude, sans débat à rappporter politiquement. Pourtant sa co-infection a dû être un travail énorme pour les services de l'Agglomération qui méritaient mieux pour une présentation aux citoyens. Mais en attendant le vote du budget, il faudra se contenter de cela.

Pour la vie démocratique et pour attirer les citoyens qui devraient aussi "se bouger" il faudra envisager des formules plus attractives.

Enfin, encore une fois, il faut constater que la bonne idée de cette préparation au budget qu'est le DOB a été massacrée par BERCY et le législateur. Ils ont oublié l'essentiel, c'est que les élus et les citoyens ne sont pas des spécialistes de la Comptabilité Publique qui est pourtant d'une extrême simplicité : foi d'un ancien comptable public ! et qu'il faut que ce soit à la portée des citoyens dont les 600 000 élus.

Faire simple et rendre claire la gestion d'une collectivité est-ce impossible pour nos énarques et spécialement ceux du Ministère des Finances ?

Tiens...à ce propos, nous n'avons pas vu dans le GRAND DÉBAT NATIONAL l'obligation pour les énarques de faire simple !...faudra-t-il demander la suppression de l'ENA ? pour aboutir au " faire simple".

 

 

 

Partager cet article
Repost0