Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 17:30
CORONAVIRUS : L'ENNEMI DES RASSEMBLEMENTS

CORONAVIRUS : L'ENNEMI DES RASSEMBLEMENTS

 

LA "RAVE PARTY" DU NOUVEL AN DANS L’ILE ET VILAINE : UN ÉTAT IMPUISSANT À FAIRE RESPECTER SES PROPRES RÈGLES. C’EST LA DROGUE ET LA CHIENTLIT QUI MÈNENT LE MONDE !

Le premier scandale d'ÉTAT 2021 est celui de l’incapacité de faire vacciner en masse…mais l’ÉTAT poursuit sa descente aux Enfers.

Après, en 2020, le mystère des masques qui n’existaient parce qu’ils étaient inutiles voilà la défense du droit au désordre et à l’illégalité en Bretagne !

Ce second scandale, nous l’avons vécu avec cette RAVE PARTY EN ILLE ET VILAINE.

 

LES CULTES ACCÈS RÉGLEMENTÉS, JAUGE À 6 M², PAS DE PUBLIC POUR LE DÉPART DU VENDÉE GLOBE ET PRÈS DE RENNES UNE "RAVE PARTY" SANS RESPECT DES RÈGLES SANITAIRES « TOLÉRÉE »…LA France À DEUX VITESSES

UN PRÉFET PARTISAN DU MAINTIEN DU DÉSORDRE

À partir du jeudi 31 décembre 2020, les fêtards teufeurs de LIEURON, ont réussi à investir ce gentil village de 720 habitants à 40 kilomètres de Rennes et à y rester jusqu’au dimanche matin.

Après un petit échange musclé avec les gendarmes et quelques déprédations, la fête a pu se dérouler normalement, les gendarmes ayant pris du recul puisqu’ils n’ont eu ni renforts, ni ordre de faire respecter la loi.

Ce rassemblement est interdit car illégal (non déclarée) et contraire aux règles sanitaires (voir ci-dessous).

Quant aux forces de l’ordre, elles savent maintenant que si elles touchent par mégarde un poil de manifestant, elles sont accusées de « violences policières »…un dérapage dans la boue bretonne est si vite arrivé ! Elles ont eu le droit de passer trois nuits glaciales, dehors, loin de la petite fête familiale du 1er de l’An et en intervention aux frais de la princesse. Des forces de l’ordre confinées pour le maintien du désordre : voilà comment la République inaugure l’année 2021.

Voilà le cadeau du Nouvel An du Président de la République aux français dans la foulée de son intervention télévisée d’espoir du Printemps. Avant la promesse d’un  Printemps de l’espoir, le Président de la République nous a donc offert en réalité ce soir-là comme espoir de l’hiver un marché libre de la drogue, de l’alcool au petit village breton de Lieuron.

 

UNE RAVE PARTY : QUEL INTÉRET ? UNE RAVE PARTY : QU’EST-CE ?

Pour ceux qui ne connaissent pas les RAVE PARTY nous dirons qu’il s’agit d’une réunion festive sur fond de musique choc, alcool et de drogues.

Jusque-là, rien n’est interdit dans ce type de rassemblement sauf…la surconsommation d’alcool dans un lieu devenu public ou ouvert au public, la consommation, la vente et la détention de drogues et le non-respect des règles concernant l’organisation d’une manifestation (déclaration préalable à faire) ainsi que le non-respect des règles édictées au titre de la sécurité sanitaire.

Il y a une constante dans ces rassemblements : celui de la présence de la drogue. Tout est agencé pour que ce marché prospère… nous reviendrons sur ce sujet trop grave !

 

UN PRÉFET TOUJOURS EN PLACE !

Le Préfet de l’Ille et Vilaine, représentant de l’État, a pu passer un réveillon du Nouvel An en famille presque tranquille.

Il n’a pas été gêné par la pollution sonore et les autres pollutions d’une manifestation qui se déroulait dans des conditions illégales à 40 kilomètres de la Préfecture.

Il était peut-être parti skier avec sa famille en Suisse ?

Ce qui est certain c’est que Monsieur le Préfet n’a pas été gêné non plus par le froid que les forces de l’ordre enduraient elles, qui n’avaient pour se réchauffer que la chaleur du ou des véhicules de ces mêmes forces de l’ordre incendiés par les teuffeurs (appellation consacrée à ces fêtards, pâles reliques des hippies du siècle passé).

C’est vrai que dans ce secteur de la France l’ordre a l’habitude de ne pas régner et la loi, celle d’être inappliquée : il suffit de se souvenir des bonnets rouges, du projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes et de l’occupation illégale de la Zone à Défendre et non Zone d’Aménagement Différé…ne parlons pas non plus de l’incendie du Parlement de Bretagne et de la vie agitée de certains quartiers voire des chaudes soirées du Centre de RENNES.

Donc, pour ce Nouvel An, un nouveau coin de France a mis entre parenthèses l’État de droit et cela ne gêne personne au niveau de l’État puisqu’on n’a pas entendu le rappel à l’ordre du Préfet par le Ministre de l’Intérieur ni celui du Président de la République.

2500 personnes ont pu ainsi repartir tranquillement dans tous les coins de France après avoir fait leur plein d’alcool, de drogues et de virus COVID-19 à propager dans tout l’hexagone et même d’après les organisateurs ; ils ont même trouvé des fêtards pour ramener le Virus Covid-19 version bretonne en Belgique, Espagne…

C’est tout simplement une insulte au bon sens, au civisme, au personnel soignant…

 

 

RAPPEL : INTERDICTION DES RASSEMBLEMENTS

« Diverses mesures relatives à la phase III du déconfinement sont entrées en vigueur suite au décret n°2020-759 du 21 juin 2020 modifiant le décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

Ainsi, en application de l’article 3 de ce décret, « tout rassemblement, réunion ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes, est interdit sur l’ensemble du territoire... » jusqu’à nouvel ordre.

Il convient de noter que cette interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes concerne les activités dans les lieux privés lorsque ceux-ci sont ouverts au public. En vertu de la décision n° 2020-800 DC du 11/05/2020 du Conseil Constitutionnel, seuls les locaux d’habitation ne sont pas concernés par cette interdiction.

Cependant et par dérogation, les cortèges, défilés, rassemblements de personnes et d’une manière générale toutes les manifestations sur la voie publique peuvent être autorisées par le Préfet, les organisateurs s’engageant au strict respect de règles sanitaires.

Ainsi, ces organisateurs devront en faire la déclaration, adressée au service instructeur de la Préfecture au moins 3 jours francs avant la date de la tenue de la manifestation. »

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2021 7 03 /01 /janvier /2021 14:36
LE SERGENT YVONNE HUYNH ET LE BRIGADIER LOÏC RISSER SONT TOMBÉS AU COMBAT POUR NOTRE LIBERTÉ ET CONTRE LE FANATISME TERRORISTE ISLAMIQUE

LE SERGENT YVONNE HUYNH ET LE BRIGADIER LOÏC RISSER SONT TOMBÉS AU COMBAT POUR NOTRE LIBERTÉ ET CONTRE LE FANATISME TERRORISTE ISLAMIQUE

 

LOURD TRIBUT PAYÉ PAR L'ARMÉE FRANÇAISE AU SAHEL. IL FAUT QUE NOUS SACHIONS TOUS POURQUOI ? ET IL FAUT RENDRE HOMMAGE À "NOS" MILITAIRES

 

En ce dimanche, il nous faut tous nous recueillir en hommage à ces deux jeunes victimes de leur devoir et de leur engagement au service non seulement de la FRANCE mais aussi au de L'Europe, de la défense de la dignité de l'homme et de la lutte menée contre cette forme nouvelle de l'esclavagisme que les islamistes veulent rétablir d'abord en Afrique, puis...

Nous pensons aux familles et aux proches de ces héros que l'on nomme seulement quand ils tombent au combat et qui sont des héros de tous les jours dont le peuple français devrait porter dans sa chair collectivement  les souffrances et les honneurs.

Il faut que nos militaires sentent que tous les français et les européens sont vraiment avec eux sur le terrain. Il faut que nos responsables sortent de leur mutisme pour nous expliquer pourquoi en une semaine où soit-disant c'est la trêve, c'est la fête, aujourd'hui c'est la tristesse !

Cinq des nôtres sont ainsi, en une semaine, tombés pour nous protéger, nous et aussi les populations locales endoctrinées, exploitées, piégées, et même massacrées.

Mettons entre parenthèses COVID-19  et écoutons, entendons l'appel des populations locales sacrifiées et les populations menacées directement...après elles, ce sera qui ? Nous tous ? La France a vécu et vit encore sous le régime de la peur du terrorisme dont il faut reparler pour remercier ceux qui, loin de nous, combattent ce fléau à la racine.

Il faut savoir remercier et aussi savoir pourquoi  ces deux militaires français sont tombés.

Il nous faut une prise de conscience et une réaction collective adaptée car elle  est encore trop loin de notre conscience collective.

En ce dimanche 3 janvier 2021; nous nous tournons vers les familles qui ont perdu un des leurs, mort pour nous. Nous leur transmettons notre admiration pour leur héros et notre compassion.

 

CI, RÉSIDE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, CHEF DES ARMÉES

CI, RÉSIDE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, CHEF DES ARMÉES

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2021 5 01 /01 /janvier /2021 16:29

 

 

EXAMINEZ L'ILLUSTRATION DE CET ARTICLE

LE SOLEIL EST PLUS PUISSANT QUE TOUS NOS ENNUIS...IL ÉCARTE LES NUAGES POUR FAIRE TOUTE LA PLACE AU CIEL BLEU

LE SOLEIL EST PLUS PUISSANT QUE TOUS NOS ENNUIS...IL ÉCARTE LES NUAGES POUR FAIRE TOUTE LA PLACE AU CIEL BLEU

2021 : LE CITOYEN DOIT REPRENDRE EN MAINS SON DESTIN

 

SI TOUTE CETTE ANNÉE NOUS AVONS MIS EN LIGNE PLUS DE 400 ARTICLES, C'EST PARCE QUE NOUS CROYONS FERME QUE LES FRANÇAIS ONT DU RESSORT POUR BONDIR HORS DE LA COQUILLE OÙ ILS SONT TENUS ENFERMÉS.

Covid-19 nous a invité à la réflexion.

 

QUE LES FRANÇAIS ET TOUS LES CITOYENS DU MONDE SENTENT LA PUISSANCE QU'ILS ONT EN EUX ET S'ARRÊTENT DE DEMANDER À LA SOCIÉTÉ ANOMYME "ÉTAT" DE LUI DONNER TOUT...L'ÉTAT N'A RIEN À DONNER . IL N'A NI CŒUR, NI PORTE-MONNAIE, NI BONTÉ, NI SENTIMENT.

 

L'État c'est nous tous qui l'avons créé et maintenant il nous prend tout. Réveillons-nous : c'est la leçon que COVID-19 nous donne.

Car,

"L'État, c'est nous !" et pourtant il nous spolie de toute notre énergie, de toute notre bienveillance, de toute notre compassion pour celui qui est dans la peine. Il nous vole tout même le droit d'aider nos familles, nos voisins, l'enfant africain ou indien abandonné au bord de la forêt, il voudrait qu'on le laisse mourir dans l'indifférence.

 

EN 2021, RÉVEILLONS-NOUS !

Il faut qu'une lame de fond envahisse le peuple pour qu'il retrouve sa personnalité, son pouvoir et renverse les idoles qui l'ont anesthésié et redonne à l'homme citoyen son droit et son devoir de se consacrer à faire le bonheur des autres.

 

À vous tous,

Nous voudrions de tout cœur pour 2021 vous souhaiter que l' illustration ci-dessus devienne  un présage, un symbole de nos vœux.

Certes, sur cet océan, il y a eu des tempêtes et il y en aura encore mais le calme, la paix, les sourires reviendront et nous les partagerons avec tous ceux qui nous entourent et le soleil sera sur vous que nous imaginons debout face à l’immensité de la mer, caressés par ce soleil couchant.

Oui, le soleil brillera et il réussira à ce que le petit coin de ciel bleu naissant envahisse le firmament et nous trouverons tous qu’il fait beau et bon.

Il suffit d’un échange de sourires, d’une parole ou d’un geste de sympathie pour que la vie s’éclaire…c’est nous tous qui forgerons le bonheur, le transmettrons, le distribuerons : quelle richesse à partager!

Ce n'est pas l'État qui nous donnera cette richesse!

Vive 2021, l’année de l’amitié, du sourire, de la main tendue, de la reconnaissance et de l’ouverture aux autres !

 

 

POUR UN MONDE MEILLEUR

POUR UN MONDE MEILLEUR

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 23:26
BREXIT, ACCORD…OUF

 

L’ESSENTIEL : L’EUROPE À 27 EXISTE ET A UNE CAPACITÉ TRÈS FORTE DE PROGRESSER

 

Mieux vaut un mauvais arrangement qu’un bon procès...et de sempiternelles disputes.

Tout n’est pas encore clair, mais...

 

Même si cet accord est complexe et impossible à décrypter pour le commun des mortels, c’est une lueur d’espoir en cette fin 2020.

L’EUROPE existe et peut s’affirmer face aux « monstres » tels que la Chine qui tisse sa toile avec de nombreux pays, face à une Russie dont les ambitions territoriales, économiques sont hors normes et incontrôlables, face à une hégémonie nord-américaine, notre alliée, qui oublie trop l’Europe, face à une Turquie qu’on ne pourra maîtriser même si elle a un pied en EUROPE…

N’oublions jamais que l’existence de l’EUROPE, c’est un gage de paix pour le monde et un gage de paix pour les 27 pays européens entre eux…une paix intérieure qui dure depuis plus de 75 ans : un record !

 

L’EUROPE DOIT SE STRUCTURER : CE SERA UNE LONGUE MARCHE VERS UNE UNITÉ FÉDÉRALISTE QUI DOIT ABOUTIR À TERME PLUS OU MOINS LONG

La solidarité dont l’Europe a été capable a permis de réaliser des miracles à ses débuts avec l’Italie, l’Espagne, le Portugal. Ce sont de beaux exemples de réussite. Elle a soutenu et soutient la Grèce. Elle aura à assumer une grande solidarité avec les pays de l’Est et encore du Sud. Sa position pour la crise de 2008 a été décisive pour arrêter le massacre économique avec la défense de l’euro.

Elle peut le faire maintenant débarrassée du fardeau qu’elle transportait avec le BREXIT. Et rappelons que, malgré ce fardeau, l’Europe a encore récemment avancé par exemple en matière de santé, de sécurité, d’immigration, de relance économique…

Sur les plans fondamentaux de l’éducation, de la libre circulation, de la lutte contre le terrorisme et le réchauffent climatique, de la santé, de l’économie, de la sureté …il y a tant à faire !

Et il y a aussi un travail complexe dont on parle si peu : l’harmonisation en matière de législation sociale, fiscale…qui dit harmonisation dit patience, compréhension, démarches communes mais pas contraintes et sans excès de technocratie…donner du temps au temps pour y arriver sans crises. Ainsi ce jour, il est question d’un parquet européen…c’est en ajoutant ainsi sans cesse de petites pierres que l’édifice pourra être bâti.

La solidarité sera le ciment de cette union tant attendue et la démocratie à l'européenne sera aussi un ferment pour l'UNION.

 

L’EUROPE DOIT SAVOIR SE FAIRE ENTENDRE, ELLE DOIT POUR CELA SE REPENSER AVEC AMBITION ET RÉALISME

Pour influer sur le monde, il lui faut des porte-paroles crédibles et audibles : il lui faut une DIPLOMATIE EUROPÉENNE, pensée, négociée en permanence et la puissance de l’UNION.

Les États-Unis abandonnent leur rôle de gendarme du monde. Il faudra donc que l’Europe prenne sa place comme force d’interposition dans certains conflits voire force d’intervention si nécessaire sous égide de l’ONU « une armée fédérale européenne ? »

Pour cela, il faudra donc une pensée commune, une pensée européenne qui fait encore défaut. Il faudra fonder la solidarité qui rapprochera tous les 27 peuples qui composent la Nouvelle Europe.

Certes, le départ du Royaume Uni facilitera, il faut bien le dire, l’émergence de leaders européens convaincus et la possibilité d’avoir UN PROJET POUR L’EUROPE !

 

BREXIT, UNE PAGE EST PRESQUE TOURNÉE…D’AUTRES PAGES BLANCHES ATTENDENT LES HOMMES ET FEMMES EUROPÉENS CONVAINCUS QUI, AVEC COURAGE, TÉNACITÉ LES ÉCRIRONT

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 22:47
LE DRAPEAU FRANÇAIS DEVRAIT ÊTRE EN BERNE

LE DRAPEAU FRANÇAIS DEVRAIT ÊTRE EN BERNE

CE SOIR, NOS PENSÉES VONT, UNE NOUVELLE FOIS, VERS LES FAMILLES DES TROIS MILITAIRES FRANÇAIS TUÉS AU MALI LUNDI ET VERS LEURS COMPAGNONS D'ARMES

 

Nous savons que ceux qui, malgré cette trêve des fêtes de fin d'année, nous lisent et se joindront à nous  pour rendre hommage à ces défenseurs de la paix : au brigadier chef Tanerii MAURI, au chasseur de 1ère classe Quentin PAUCHET et du chasseur de 1ère classe Dorian ISSAKHANIAN.

Nous associons à cet hommage tous ceux qui assument en Afrique quotidiennement une mission complexe pour protéger les populations des méfaits de ce terrorisme et pour nous protéger.

Il ne faut pas oublier leur courage et leurs sacrifices et nous devons les  soutenir.

Qu'ils sentent tous que la Nation les honore comme eux ont honoré et honorent tous leur patrie en la servant.

 

Nous devons marquer encore plus notre solidarité avec nos combattants des forces armées opérant sur des territoires extérieurs (opex) et écrire que nous avons souffert pour eux en prenant connaissance des propos de l'ex otage Madame Sophie PETRONIN qui n'a pas su garder un silence prudent et respecter la mission que ces militaires accomplissent  et dont les propos ont même sûrement manqué de retenue puisqu'ils ont choqué.

LE CHASSEUR DE PREMIÈRE CLASSE DORIAN ISSAKHANIAN, LE BRIGADIER-CHEF TANERII MAURI, LE CHASSEUR DE PREMIÈRE CLASSE  QUENTIN PAUCHET

LE CHASSEUR DE PREMIÈRE CLASSE DORIAN ISSAKHANIAN, LE BRIGADIER-CHEF TANERII MAURI, LE CHASSEUR DE PREMIÈRE CLASSE QUENTIN PAUCHET

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 22:19
QUE RESTE-T-IL D'UN PCF EN 2020 ?

QUE RESTE-T-IL D'UN PCF EN 2020 ?

 

À L'ORIGINE, LE COMMUNISME, UNE DOCTRINE "GÉNÉREUSE" MAIS...QUEL ÉCHEC SANGLANT

Le communisme ce fut tout à la fois une philosophie, une doctrine, une organisation…pour établir un autre ordre plus juste, plus égalitaire.

En effet, l’homme étant naturellement bon, comme l’écrivait Jean-Jacques ROUSSEAU…c’est la société qui le corrompt. Celui qui a inventé la propriété a cassé le système idyllique qui préexistait. Comment le retrouver ?

Une société égalitaire serait donc possible, souhaitable mais comment y arriver ?

L’organisation prônée par le communisme fut celle d’une totale révolution sociale : une société sans classes, sans État, sans monnaie, sans religion où la richesse pourrait-être répartie avec égalité.

 

UNE DOCTRINE QUI A GÉNÉRÉ LE PLUS GRAND MASSACRE DE TOUS LES TEMPS : 100 MILLIONS DE MORTS

On est toujours stupéfait de la puissance des mots qui, manipulés par l’homme, peuvent galvaniser les foules, écraser les hommes, massacrer…les mots, les idéologies : une puissance meurtrière, mortifère.

Les tentatives de mise en pratique du système communiste dans tous les pays où elles ont été faites ou au moins tentées d’être établies se sont révélées sanglantes, appauvrissantes, improductives…et cela dans l’espoir d’un monde meilleur qui n’est jamais venu.

Massacrer pour imposer le bonheur communiste a été la règle, le point de passage obligé…en effet, tout obstacle au bonheur du peuple devait être balayé, arasé…ces obstacles étaient des résidus de la civilisation d’avant qui mène à l’exploitation de l’homme par l’homme.

Comment nos intellectuels ont-ils pu adhérer à cette idéologie, la porter dans nos institutions françaises, la répandre...? Cela aussi est une réelle interrogation.

Nous faisons ce terrible rappel parce qu’il faut surtout ne pas oublier le rappel des ravages que peuvent faire les idéologies.

Il faut se rappeler que Staline a été jusqu’à signer un accord avec Hitler pour se partager l’Europe au nom du communisme : Le 23 août 1939, les deux dictateurs se sont partagé l'Europe de l'Est ! Hitler avait alors un allié maître d’un empire dit communiste…on est bien loin des grands principes d’un ordre social nouveau imposé pour le bonheur des peuples.

Le peuple russe et même son leader actuel Vladimir POUTINE ne veulent plus entendre parler de cette période …et pourtant il existe encore un Parti Communiste Français.

 

LE PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS PCF FÊTE SES 100 ANS, MAIS QU’EN RESTE-T-IL ?...ET LES AUTRES PARTIS ?

Il y a encore au PCF quelques militants, quelque élus, quelques adhérents dont on peut se demander dans le désert des partis politiques français pourquoi, lui, existe-t-il encore ? Comment peut-il survivre ?

Il tente d’exister, de parler au nom du peuple français qu’il a représenté après la guerre. C’est bien loin.

L’idéologie qui sous-tendait son action est mise entre parenthèses tant elle paraît un échec, une utopie qui a fait le malheur des peuples.

L’existence actuelle du PCF fait partie des mystères : quelle crédibilité peuvent avoir les élus communistes englués dans le magma des élus de la gauche française malade, moribonde ?

Mais ce qui est plus grave : il n’y a plus de PCF, il n’y a plus de PS parti socialiste, il n’y a plus vraiment de parti présidentiel « EN MARCHE », il n’y a plus de parti républicain centriste, il reste un parti national affaibli… mais alors comment le système démocratique français pourra-t-il fonctionner sans « les corps intermédiaires » que sont les partis politiques ?

Les citoyens qui croient encore au système parlementaire, à la démocratie ont vraiment de quoi être inquiets de cette déliquescence des partis. Le vrai problème est là, le PCF appartient à l’histoire mais que reste-t-il, en France, comme structures pour faire vivre la démocratie, pour mobiliser les forces vives citoyennes ?

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 17:09
LA LIBERTÉ RESTE UN PRINCIPE, LES RESTRICTIONS AUX LIBERTÉS L’EXCEPTION

 

RÉSISTER À L’AUTO-CENSURE

 

2020 ne restera pas une année heureuse pour la liberté. Pire, on trouve des écrits traitant sérieusement de « virage totalitaire » pour ce qui n’est peut-être qu’une erreur de présentation.

 

LA LIBERTÉ, LES LIBERTÉS VICTIMES D’UNE CERTAINE PANIQUE SOURNOISEMENT INSTITUÉE

C’est l’histoire sempiternelle de ces "enseignants" qui abusent honteusement de leur position face à des jeunes sans défense pour leur inculquer unilatéralement leur idéologie et non les connaissances sur les idéologies, les religions.... Ils violent « sournoisement » mais délibérément la liberté des jeunes que la société leur confie ?

La liberté est aujourd’hui attaquée au nom d’autres principes solides comme ceux qui régissent la santé publique et le devoir de l’État de protéger ses citoyens, contre les incitations aux crimes, contre les vecteurs de haine et propagateurs de fausses nouvelles…

Elle serait « défendue » par ceux qui ne supportent pas de mettre des masques et par ceux qui ne supportent pas la nature de la censure contre certaines formes de caricature, par ceux qui n’ont pas envie de rouler à 80 km/h sur une belle route en ligne droite par beau temps…et par ceux qui s’estiment avoir le droit de boire de l’alcool et d’user des stupéfiants avant de prendre le volant…

Oui, en 2020, il y a eu des tentatives de rogner les libertés avec de sérieuses raisons comme aussi les dérives contre la sécurité des forces du maintien de l’ordre, la santé publique, la protection des faibles…est-ce vraiment des attaques contre LA LIBERTÉ ?

 

MAIS ON NE VOIT PAS VENIR ET NOUS SUBISSONS SANS CESSE DES ATTEINTES AUX LIBERTÉS ET DES FORMES NOUVELLES DE PERTE DE LIBERTÉ D’EXPRESSION COMME L’AUTO-CENSURE OU CENSURE DE L’OPINION DITE MAJORITAIRE OU SECTAIRE

En matière d’atteintes à la liberté d’expression, on a donc, depuis des siècles, tout connu. Les autodafés, les bûchers, les pages blanches dans les journaux, les inquisiteurs et les bannissements, les honneurs pour acheter les génies créateurs… ces pratiques ont toutes régné des siècles durant. C’était et c’est toujours à l’initiative des titulaires d’un pouvoir en place.

Mais, l'autre censure plus insidieuse et qui a toujours existé face à la peur du créateur, du lecteur et même du penseur : ne plus oser écrire, lire, parler librement, c’est l’auto-censure.

Aujourd’hui l’écrivain, les philosophes, les hommes publics et autres journalistes… sont donc victimes de cette  forme de censure aussi percutante qu’insidieuse…celle de l’opinion publique, celle du pouvoir qui contrôle chaque mot, chaque phrase pour contrôler tout dérapage voire toute critique ! le commencement de la fin de la liberté.

Regardez comment ce bon La Fontaine devait cacher sa critique de la société sous le masque (déjà !) d’animaux comme le lion, le corbeau, le renard, l’huitre…

Des courants de pensées deviennent des groupes de pression parfois intolérables comme on le voit sur le thème religieux avec islam et islamisme, les services spéciaux enquêtant sur des atteintes portées aux intérêts fondamentaux de la nation…

La peur de déplaire, la peur de la répression, cette sage conseillère, font que la vérité est occultée et que l’auto-censure s’installe.

Face à cette répression occulte mais parfois fort bien gérée et bien installée dans certains pays, les auteurs potentiels s’autocensurent ou n’acceptant pas le risque de sanctions très graves se taisent. Va-t-on, en France, encore pouvoir prononcer le mot "islamisme" s’il a une connotation raciste avec le risque que cela peut entraîner ? Mais; qui a imposé la menace contre ceux qui osent parler de la réalité concrète de l’islamisme (militant) ? Va-t-on continuer à pouvoir écrire ou prononcer les mots juif, sémite, hébreux, arabe, musulman, noir, blanc, roux, aryen … ?

Se poser la question, c’est y répondre…c’est déjà accepter l’existence de la notion d’auto-censure alors que la règle est la liberté d’expression proclamée inviolable, inscrite dans la Constitution, c’est accepter de se culpabiliser à chaque ligne écrite, à chaque discussion sur des sujets qui pourraient éventuellement être conflictuels ?

Faut-il accepter la chape qui s’est installée au-dessus de nos têtes, imposée par ceux qui pensent qu’ils sont les seuls bien-pensants, détenteurs de la Vérité?

NON, NON ET NON, NOUS NE POUVONS ACCEPTER L’INACCEPTABLE ?

VRAIMENT LA NOTION DE LIBERTÉ EST DURE À GÉRER ! À NOUS TOUS, SOLIDAIREMENT ET INTELLIGEMMENT, DE LA BIEN GÉRER

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 23:06
LES LIBERTÉS FONDAMENTALES REMISES EN CAUSE, ENCADRÉES

 

EST-IL NÉCESSAIRE DE RESTREINDRE LES LIBERTÉS POUR LES SAUVER ET PRÉSERVER LES CITOYENS ET LE PAYS FACE À CERTAINS GRANDS DANGERS ?

« C'est parce que tout le monde a un droit égal à la liberté que ma liberté est limitée par celle des autres et la leur par la mienne. »

La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.

 

Cette année 2020, liberté de circulation, liberté d’expression, liberté d’entreprendre…Les libertés fondamentales sont-elles aussi entrées dans une période de turbulences ?

Et il n’y a pas que la Covid-19 qui soit l’instigatrice des restrictions apportées aux libertés fondamentales.

Charlie Hebdo, le meurtre de Samuel PATY…nous interrogent sur le recours, en réaction à l’atroce, aux limitations de libertés.

Le droit de manifester, fils de la liberté d’expression, entraîne des cortèges de débordements, des atteintes au droit de propriétés, des destructions de mobiliers urbains, des actes qualifiés de violences commises contre les forces de l’ordre…faut-il encadrer le droit de manifester qui est déjà encadré ?

 

POUR PROTÉGER LA LIBERTÉ ET LES VICTIMES D’ABUS DE LIBERTÉS

La loi AVIA qui voulait sanctionner les contenus haineux sur les réseaux sociaux en faisant peser des sanctions sur les sites hébergeurs, le projet de loi sur la « sureté globale » et les limites posées par ce projet à la liberté l’expression…nous verrons aussi les pouvoirs spéciaux demandés par le 1er Ministre en cas de crises sanitaires...des menaces pour nos libertés ?

Toutes ces procédures législatives engagées sont des attaques CONTRE LE TOUT LIBERTÉ qui se heurte au principe "la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres". Une liberté peut être encadrée mais cela sous conditions.

Mais, est-ce parce qu’il y a des fadas qui écrivent n’importe quoi sur les réseaux sociaux qu’il faut limiter le droit d’expression sur les réseaux sociaux, espace de liberté ?

Est-ce que parce que l’inconscience et ou le fanatisme font que certains incitent au meurtre qu’il faut légiférer en réaction pour pouvoir sanctionner des écarts qui sont complices du pire ?

Est-ce parce que le Président de la République et son gouvernement ont mal géré, particulièrement,  en partie pour faute de textes adaptés le début de crise sanitaire, qu’il faut créer des textes qui donneront à l’exécutif le pouvoir incontrôlé de limiter nombre de droits et libertés pour combattre une nouvelle ou potentielle crise sanitaire ? Ce serait contraire aux principes constitutionnels.

Toutes ces questions il faut se les poser avec humilité et sincérité. La loi au sens large est faite pour protéger les citoyens et non pour pallier aux carences du Pouvoir.

 

L’ÉTAT DOIT PROTÉGER LES CITOYENS QUITTE À PRENDRE DES MESURES QUI PORTENT ATTEINTE AUX LIBERTÉS FONDAMENTALES MAIS CELA SOUS CONDITIONS

Il est incontestable que ceux qui abusent de la liberté qui leur est offerte dans un pays démocratique doivent être mis hors d’état de nuire mais ce que disent la jurisprudence du Conseil d’État et celle du Conseil Constitutionnel est un message clair : toutes mesures de restriction des libertés fondamentales doivent être exceptionnelles et proportionnelles au risque dont l’État veut protéger les citoyens.

Il y a des cas comme celui de la Covid-19 où l’État doit intervenir en limitant l’exercice de certaines libertés. À situations exceptionnelles, mesures exceptionnelles.

Mais les mesures prises par le Pouvoir doivent être entourées de protections : contrôle du Parlement, du Conseil d’État et du Conseil Constitutionnel. Les mesures doivent être limitées dans le temps et dans l’espace, et être proportionnelles à la gravité des risques auxquels la population concernée est confronté.

Nous pourrons examiner très prochainement si ces « conditions » sont respectées. Elles ne l'étaient pas. La loi AVIA fut sanctionnée, vidée de son contenu par le Conseil Constitutionnel. En sera-t-il de même pour le projet brutal du 1er Ministre d'instituer un "régime pérenne des urgences sanitaires."

Voir :

https://www.olonnes.com/2020/12/un-regime-perenne-de-gestion-des-urgences-sanitaires.html

Notre devoir citoyen est de veiller au respect des conditions préservatrices des libertés fondamentales et à l'article 4 de la Déclaration des Droits de l'Homme incorporée dans la Constitution :

"La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi."

La liberté est le cas général, la restreindre est l'exception.

 

Partager cet article
Repost0