Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

7 septembre 2019 6 07 /09 /septembre /2019 21:50
CONSTANT FRICONNEAU

CONSTANT FRICONNEAU

N'OUBLIONS PAS CONSTANT FRICONNEAU

 

Il y a 5 ans, la Ville des Sables d’Olonne, le Pays des Olonnes perdaient une de leur figure : Constant FRICONNEAU.

 

Voir notre article du 8 septembre 2014 :

http://www.olonnes.com/2014/09/constant-friconneau-nous-a-quittes-le-pays-d-olonne-perd-sa-memoire.html

 

Nous avons eu le plaisir et nous avons eu surtout le grand privilège de partager de bons moments avec lui. Pas assez hélas !

 

Pour nous, sablais d’adoption, c’était un régal : l’encyclopédie d’un autodidacte, dans son discours il y avait le souci du détail décrit avec des mots à lui et la notion de l’ensemble…il n’a cessé d’espérer la fusion des 3 communes…il est parti trop tôt. Cela nous aurait fait tant de plaisir de dire à Constant : ça y est, enfin !

 

Le détail, il le décrivait avec son franc-parler et sa verve à chaque coin de rue où il nous emmenait en reportage sur TV 103, la vue d’ensemble, c’était sa conception de l’urbanisme à dimension humaine, c’était ses colères contre la bétonisation de sa ville, contre la bêtise humaine et son respect de l’amitié.

 

Debout face à la "camera" avec son alter ego et complice Roger HÉRIAUD, ils nous ont fait découvrir et aimer Les Sables d’Olonne et tout simplement la vie d’hier et celle qu'il entrevoyait pour aujourd’hui.

 

Vous pouvez imaginer sa verve, son entrain, sa réflexion débordant de bon sens avec cet extrait sur Youtube

 

https://www.youtube.com/watch?v=Bll7TQ-R0JY

 

À quand le "musée de la mer et des Sables d'Olonne"que l'on pourrait baptiser "Musée Constant Friconneau"...pour le remercier de tout ce qu'il a donné à sa ville ?

Partager cet article
Repost0
29 août 2019 4 29 /08 /août /2019 17:10
CE SONT LES CITOYENS QUI, PAR "LEURS VOTES", CHOISISSENT LEURS ÉLUS ET DOIVENT LEUR DEMANDER DES COMPTES

CE SONT LES CITOYENS QUI, PAR "LEURS VOTES", CHOISISSENT LEURS ÉLUS ET DOIVENT LEUR DEMANDER DES COMPTES

POURQUOI UNE VRAIE RÉFORME DU STATUT DES MAIRES ET ÉLUS LOCAUX EST NÉCESSAIRE MAIS QUASI IMPOSSIBLE FACE À DES BLOCAGES STRUCTURELS ET CONSTITUTIONNELS ?

suite de :

http://www.olonnes.com/les-maires-preserver-leur-fonction-passe-par-des-mesures-pour-preserver-et-leur-probite.htm

 

Sont en cause : la taille des communes, le statut des élus, les structures nationales figées dans la constitution...

 

LE SÉNAT ET LES GRANDS ÉLECTEURS : ANTIDÉMOCRATIQUE AU POSSIBLE MAIS NÉCESSAIRE ?

Le pouvoir législatif est, en théorie, actuellement, détenu par le Parlement. Celui-ci est composé de la Chambre des députés et du Sénat.

On peut discuter sur l'utilité du Sénat, deuxième Chambre dite chambre de réflexion...ce qui signifie clairement que la Première Chambre est celle des députés et qu'elle n'est pas capable de vraiment bien légiférer seule!

 

RAPPEL : LE MODE D'ÉLECTION DES SÉNATEURS ET LEUR RÔLE. INTERFÉRENCES AVEC LE STATUT DES MAIRES

Complexe, antidémocratique, non représentatif de la population...nombreuses sont les critiques à l’adresse du Sénat, des sénateurs, de leurs rôles...le Grand Débat a confirmé ce malaise profond ressenti par les citoyens sur la nécessité même et le rôle d'un Sénat .

C'est la rançon de la création d'un système "camériste" (Parlement composé de deux Chambres).

Comme il ne faut pas faire obstacle à l'expression de la volonté nationale représentée par les députés élus au suffrage universel, la deuxième Chambre n'est qu'une Chambre dite "chambre haute" en réalité "Basse", chambre de réflexion peu représentative de la population qui ne se présente pas le rôle de cette deuxième Chambre.

"Les 348 sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par environ 162 000 grands électeurs. Dans chaque département, les sénateurs sont élus par un collège électoral de grands électeurs formé d'élus de cette circonscription : députés et sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux, conseillers municipaux, élus à leur poste au suffrage universel." (site du Sénat)

Les grands électeurs sont donc très majoritairement des élus des communes. Il est donc aisé pour un sénateur de bien connaitre, maîtriser ses électeurs et donc d'assurer sa réélection et ces grands électeurs connaissent bien "leurs" sénateurs.

Le caractère représentatif de la nation est donc pour un sénateur très relatif. Par contre, c'est quand même, parfois, un contre pouvoir consacré dans la Constitution pour le meilleur et parfois pour le pire (voir ci-dessous).

La Vendée, par exemple, lors des dernières élections sénatoriales, avait 1733 grands électeurs pour élire 3 sénateurs !

 

UNE SITUATION DE BLOCAGE

L'inconvénient  majeur de cette situation, réside surtout dans le fait que les sénateurs peuvent bloquer toute réforme constitutionnelle surtout si celle-ci peut concerner une réforme territoriale et leur ré-égibilité. C'est ce que nous vivons à nouveau. Si les maires hurlent au scandale sur une projet de loi, sur une réforme constitutionnelle ...les sénateurs ne peuvent aller contre "leurs grands électeurs" et la machine est bloquée ! Plus de vraies réformes territoriales possible...que des réformettes coûteuses et inefficaces.

D'où une situation bloquée : touchez pas à notre maire, touchez pas à nos communes, touchez pas à la répartition des compétences, touchez pas au Sénat...

Les Présidents de la Cinquième République qui ont tenté de bousculer un peu les maires ou  les sénateurs ont dû, en général, battre en retraite.

Les maires représentent donc une force insoupçonnée dans l'équilibre des pouvoirs. Mais l'intérêt général dans cette situation passe trop souvent bien en arrière plan face aux ambitions, copinages...d'une minorité d'élus dont la bonne moralité peut-être parfois mise en doute. Cette minorité pourrit la fonction d'élus et dessert ses vrais fidèles serviteurs.

 

SORTIR VITE DE CETTE SITUATION DE BLOCAGE

Il n'est pas question ici de noircir le tableau avec des exemples qui frappent, par an, quelques dizaines d'élus brebis galeuses mais qui dégradent gravement la dignité de la fonction d'élus.

Nous citons les faits reprochés à des élus dans les dernières procédures en cours qui font l'objet de poursuites et ont fait parfois parfois l'objet  de sanctions prononcées :

- favoritisme,

- prise illégale d'intérêts, attribution illégale de marchés,

 -escroqueries ou complicité d'escroqueries, abus de biens sociaux, détournements de fonds publics, corruption,

- faux en écritures...

Pour nous, association citoyenne, il s'agit de mettre le doigt sur une triste réalité parce qu'elle très dangereuse pour la démocratie locale elle-même.

Nous ne pouvons admettre que Patrick BALKANY puisse déclarer "Si on n'investit que ceux qui n'ont pas été condamnés par la justice, on n'a plus de candidats dans les Hauts de Seine." Dans le livre que nous avons cité "Délits d'élus" figure une liste de "400 politiques aux prises avec la justice". Il faut que la justice passe sans faiblir mais ce n'est pas suffisant.

Le maire est une "institution" incontournable, indispensable et solidement établie.

Les élus locaux sont soumis en permanence  aux sollicitations de leurs concitoyens électeurs. La commune est la structure de base de la pyramide des institutions françaises. c'est le lieu privilégié où élus et électeurs vivent proches.

Il faut donc sauvegarder l'institution "MAIRE" pour sauvegarder la NATION démocratique FRANCE.

 

UNE RÉFORME NÉCESSAIRE ET URGENTE

Cela passe donc par une double réforme : une réforme des textes qui concernent les élus et l'exercice de leur mandat et une réforme des mentalités et procédures au niveau des magistrats saisis des défaillances d'élus.

La France et ses serviteurs honnêtes, besogneux, méritants qui composent la majorité des élus méritent qu'une réforme très sérieuse du statut de l'élu fixe la limite de leurs responsabilités, les mette à l'abri des faux pas et coupe court aux velléités de ceux qui pourraient se laisser prendre par les démons tentateurs qui rodent partout où il y a argent, honneurs, avantages...

Il faut par des exemples "encadrés juridiquement" que les magistrats de toutes les juridictions se prononcent sur les signalements et procédures qu'ils reçoivent pour que disparaisse le ressenti de la population face à la l'impunité dont les élus paraissent pouvoir bénéficier de la part d'une JUSTICE malade, déclassée par rapport aux pays voisins et qu'il faudra bien un jour aussi soigner comme les Français le réclament depuis des décennies.

Un délit est un délit sanctionnable qu'il soit commis par le simple citoyen ou pire par un élu dont la conduite doit être exemplaire compte tenu du mandat que le peuple lui confie.

Les Français ont le droit d'avoir et de réclamer une JUSTICE digne de leur pays, des ÉLUS réconciliés avec leurs concitoyens...ces deux exigences doivent être transcrites dans les décisions gouvernementales. Elles passent bien avant des réformettes et réformes inutiles, coûteuses et très souvent avortées à peine conçues !


 

Partager cet article
Repost0
21 août 2019 3 21 /08 /août /2019 21:46
LE MILLEFEUILLES EN CAUSE AINSI QUE LES 35 000 COMMUNES ET LE STATUT DE L'ÉLU

LE MILLEFEUILLES EN CAUSE AINSI QUE LES 35 000 COMMUNES ET LE STATUT DE L'ÉLU

MAIRE, EN FRANCE, UNE NOBLE FONCTION AUJOURD'HUI IMPOSSIBLE À EXERCER

suite de

http://www.olonnes.com/2019/08/les-maires-un-sondage-porte-ces-elus-au-pinacle-de-l-amour-des-francais.une-erreur-de-casting.html

 

 

LES MAIRES : UN CONCENTRÉ DE TOUS LES POUVOIRS

Rappelons que c'est le collège des conseillers municipaux de la commune élus au suffrage universel qui constitue l'assemblée des élus nommée  "conseil municipal". Ils sont élus par leurs concitoyens de leur commune.

Puis, juste après les élections municipales, c'est par un vote à bulletin secret que les conseillers municipaux élus choisissent celui d'entre eux qui sera leur maire.

Le maire est donc un conseiller municipal élu par deux votes successifs dont celui de ses collègues.

 

Le maire est à la fois le chef de l'exécutif qui applique les décisions (délibérations) du conseil municipal mais il est aussi le "Président" du conseil municipal qui vote toutes les décisions qu'il fera exécuter...il est donc doté du pouvoir "législatif" local et du pouvoir exécutif et en prime il est Officier de Police judiciaire.

Il est le responsable de l'ordre public : maintien de l’ordre, de la sécurité, de la tranquillité et de la salubrité publics sur le territoire de la commune.

Il est le représentant de l'État.

Le Maire concentre donc au niveau communal beaucoup de pouvoirs ! donc de responsabilités (potentiellement !) mais comment peut-il les exercer  ?

 

PEUT-ON RÉHABILITER LA FONCTION DES MAIRES : MAIRE, FONCTIONS ET MISSIONS TROP SOUVENT IMPOSSIBLE À EXERCER?

La fonction de maire reste une fonction valorisante à caractère bénévole (ouvrant cependant droit à indemnités prises en charge par le budget de la commune).

Trois certitudes :

- cette fonction de maire est devenue techniquement d'une extrême complexité qui fait que les maires de petites communes ne peuvent assumer correctement leurs obligations faute de compétences, faute de personnel, faute de moyens...

- l'ampleur des compétences demandées et donc de l’investissement personnel de l'élu est telle que ceux qui seraient à même d'occuper le poste s'ils ont, dans la vie civile, des responsabilités importantes ne peuvent consacrer le temps nécessaire pour bien gérer leur commune...donc ils sont en grand nombre auto-éliminés de la possibilité d'accéder à la fonction de maire. Pour nous, cette situation est une atteinte à la démocratie locale et à l'égalité des citoyens à accéder aux fonctions électives.

- 34 968 maires : c'est une folie ! c'est une folie française qui coûte cher...comme l'indique le sondage (voir précédent article :

http://www.olonnes.com/2019/08/les-maires-un-sondage-porte-ces-elus-au-pinacle-de-l-amour-des-francais.une-erreur-de-casting.html)

les français jugent leurs élus incompétents ! et confier la gestion des 34 968  communes à des incompétents...cela finit par coûter très cher au Pays et donc dégoute les citoyens qui voit bien le gaspillage, les faiblesses du système...ce n'est pas l'élu qui est responsable du fiasco que nous constatons mais c'est le système qui est devenu ingérable.

Les réformettes territoriales successives n'ont pas fait évoluer la situation : la FRANCE demeure un millefeuilles ingérable ! Le nombre de strates des collectivités territoriales doit diminuer, le nombre de communes doit être considérablement réduit sans diminuer la qualité des services de proximité (les moyens de communication nouveaux doivent rendre cela possible dans des délais brefs).

 

UNE VRAIE RÉFORME QUI DÉBLOQUERAIT LA SITUATION : DES ÉLUS RESPONSABLES, RÉMUNÉRÉS POUR UNE FONCTION À DURÉE LIMITÉE

Avec les dernières réformettes, la France s'est dotée d'un système complétement dévoyé : l'exercice des compétences confiées au maire se réduit comme peau de chagrin suite aux transferts des principales  compétences de la commune aux "intercommunalités "...le maire petit à petit voit son pouvoir diminuer alors le maire est-il encore responsable de tout pour ses concitoyens ? Certainement plus maintenant.

Le retour à la confiance élus/électeurs passe par l'égalité des citoyens face au droit pour tout citoyen de faire une parenthèse dans sa vie professionnelle pour se consacrer au service de la vie publique pendant une durée qui pourrait être fonction de la taille de la commune et des fonctions exercées. En effet, aujourd'hui un citoyen normalement constitué ne peut à la fois se consacrer sérieusement à la gestion de sa commune, de son intercommunalité, du département...et continuer à gérer sa vie personnelle, son métier, entreprise, cabinet, commerce, ferme...

Ceux qui, depuis 2 ou 3 décennies, comme nous, suivent l'exercice du pouvoir exercé par les maires sont atterrés par la pauvreté des débats, par l'incompétence, par les difficultés croissantes de l'exercice de leurs pouvoirs par les maires.  

Le statut souhaitable doit rendre l'élu indépendant par rapport aux pressions qu'il subira systématiquement. Un maire doit être un "patron " de sa commune à laquelle il consacre l'essentiel de son temps. C'est impossible actuellement avec les 35 000 communes dont plus de la moitié a moins de 500 habitants.

 

À SUIVRE : POURQUOI UNE VRAIE RÉFORME EST NÉCESSAIRE MAIS QUASI IMPOSSIBLE À RÉALISER FACE À DES BLOCAGES STRUCTURELS ET CONSTITUTIONNELS ?

Partager cet article
Repost0
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 22:03
LE 2 JANVIER 2019 LES ÉLUS DES  3 COMMUNES FUSIONNÉES ONT CHOISI LEUR MAIRE YANNICK MOREAU
LE 2 JANVIER 2019 LES ÉLUS DES  3 COMMUNES FUSIONNÉES ONT CHOISI LEUR MAIRE YANNICK MOREAU

LE 2 JANVIER 2019 LES ÉLUS DES 3 COMMUNES FUSIONNÉES ONT CHOISI LEUR MAIRE YANNICK MOREAU

 

 

HEUREUSEMENT QUE LES SABLAIS ONT ÉVITÉ L’ÉLECTION DE JOËL MERCIER COMME MAIRE !

 

 

Suite de

http://www.olonnes.com/2019/04/la-gestion-d-une-commune-vue-par-des-nuls-donneurs-de-lecons.html

 

Nous voudrions vous laisser apprécier la qualité des conseils de Joël MERCIER, élu démissionnaire, ex maire de Château d’Olonne et candidat malheureux à l’élection du 2 janvier 2019 pour le poste de maire des Sables d’Olonne.

 

FIN DE L'ANALYSE DES PROPOS DÉSOLANTS D'UN ÉLU CANDIDAT QUI A ÉCHOUÉ

 

 

Quand les citoyens sablais voient ses critiques du budget de la ville des Sables d’Olonne 2019, (Journal des Sables du 11 avril 2019) et sa conception de la gestion d’une commune, ils peuvent juger de la chance de ne plus avoir le risque de supporter les conséquences de la gestion catastrophique qu’il aurait imposée aux Sables d’Olonne.

 

En matière d’investissement, Joël MERCIER rappelle « À la lecture du budget 2019, nous sommes passés de 24 à 32 » millions d’euros « Les services municipaux devront réaliser avant la fin de l’année les actions en face des montants inscrits, sinon le budget serait insincère. »

 

Joël MERCIER, comme maire de Château d’Olonne, là, parle en connaissance de cause…il a à son actif des dizaines de votes de budget « insincères »…faites ce que je dis mais surtout ne faites pas ce que j’ai fait des années durant…et on a vu le résultat catastrophique de sa gestion de la Communauté de Communes des Olonnes CCO ! Cette collectivité était au bord du dépôt de bilan. Le responsable des finances était Joël MERCIER quand, justement, Yannick MOREAU a repris les rennes et redressé la situation.

 

Joël MERCIER conclut ainsi « La seule anticipation que je vois dans ce budget est la dégradation très prévisible de la situation financière de la ville nouvelle »

 

L’équipe de Yannick MOREAU, nouveau maire, doit être étonnée de cette remarque particulièrement incongrue.

 

Elle prévoit un chiffre record d’investissements pour les 3 ex communes et Joël MERCIER conclut son propos en disant que la « seule anticipation que je vois dans ce budget est une dégradation de la situation financière de la collectivité. »

 

C’est fabuleux !

 

Pour Joël MERCIER, l’investissement n’est donc pas une anticipation ! Il ne sait donc pas ce qu’est un investissement ?

 

C’est vrai que faire une nouvelle mairie pour 4,5 millions d’euros à quelques mois de la décision sur la fusion qui rend inutile ce nouvel Hôtel de Ville est l’inverse d’une anticipation sauf si l’on ne croit pas en la « fusion inévitable »!

 

Rappelons qu’en économie, un investissement est une dépense immédiate destinée à augmenter, à long terme, la richesse de celui qui l'engage.

 

INVESTIR : c’est exactement ce que doit faire une ville qui veut aller de l’avant et qui, en plus, a les moyens de sa politique!

 

Alors, si le premier budget 2019 de la ville des Sables d’Olonne force sur l’investissement, c’est qu’en 2019 il faut croire aux projets structurants pour l’avenir de la Ville. Il faut justement anticiper.

 

Joël MERCIER s’enfonce encore quand il écrit ou dit au journaliste « J’affirme que le budget primitif 2019 devait être voté sans recours à l’emprunt »

 

Là, c’est un comble !

 

L’investissement vise la construction, l’achat de biens durables amortissables sur des décennies…il est donc normal de financer une part des investissements en ayant recours, au moins partiellement, à l’emprunt et cela sans aggraver l’endettement qui doit rester raisonnable.

 

Arrêtons là !

 

La conclusion : n’accablons pas le candidat malheureux Joël MERCIER. Qu’il se retire dans la dignité. Regardons l’avenir de la ville nouvelle des Sables d’Olonne. Que celle-ci, après le rodage de 2019, en 2020, se trouve une équipe d’hommes et de femmes à hauteur des enjeux, dévoués à l’intérêt général qui convaincront les électeurs sablais des mérites de leur programme et de leurs engagements au service de la collectivité.

 

La page est tournée. Regardons devant nous.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2019 3 02 /01 /janvier /2019 15:08
LE FUTUR MAIRE DES SABLES D'OLONNE YANNICK MOREAU A VOTÉ

LE FUTUR MAIRE DES SABLES D'OLONNE YANNICK MOREAU A VOTÉ

LA DEUXIÈME VILLE DE VENDÉE, LES SABLES D'OLONNE, VILLE NOUVELLE NÉE DE LA FUSION DES SABLES D'OLONNE, OLONNE SUR MER ET CHÂTEAU D'OLONNE SE DOTE D'UN NOUVEAU MAIRE

 

Suite à l'appel du Président de séance, le doyen des 99 élus, Claude DURAND, a cité les noms des 3 candidats au poste de maire :

Madame Nicole LANDRIEAU, élue communiste d'Olonne-sur-Mer,

Monsieur Joël MERCIER, maire de Château d'Olonne,

Monsieur Yannick MOREAU, maire d'Olonne-sur-Mer.

 Tous les élus ont voté : 96 présents et 3 représentés ayant donné mandat.

 

UN SEUL TOUR A SUFFI AVEC UN TRÈS BON SCORE POUR YANNICK MOREAU

61 POUR Yannick MOREAU,

37 POUR Joël MERCIER,

1 POUR Nicole LANDRIEAU,

 

Nous reviendrons beaucoup plus longuement sur le déroulement de cette matinée historique pour la VENDÉE et surtout pour le Pays des Olonnes.

 

LE NOUVEAU MAIRE CEINT DE SON ÉCHARPE QUE VIENT DE LUI REMETTRE CLAUDE DURAND. IL EST ENTOURÉ DE PRESQUE TOUS LES 99 ÉLUS DE CE NOUVEAU CONSEIL MUNICIPAL

LE NOUVEAU MAIRE CEINT DE SON ÉCHARPE QUE VIENT DE LUI REMETTRE CLAUDE DURAND. IL EST ENTOURÉ DE PRESQUE TOUS LES 99 ÉLUS DE CE NOUVEAU CONSEIL MUNICIPAL

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2018 4 27 /12 /décembre /2018 08:30
2014 !

2014 !

2014 !

2014 !

APPEL AUX ÉLUS INTELLIGENTS ET QUI ONT DE LA MÉMOIRE ET LE SENS DE L'INTÉRÊT GÉNÉRAL

 

POUR QUE LES  ÉLUS QUI VOTERONT LE 2 JANVIER 2019 POUR ÉLIRE LEUR MAIRE DE LA COMMUNE NOUVELLE LES SABLES D'OLONNE SE SOUVIENNENT QUE JOËL MERCIER VOULAIT ENCORE EN 2015 ET MÊME EN 2016 FAIRE CAPOTER LA FUSION OU LA REPOUSSER "AUX CALENDES GRECQUES"

 

SVP, Monsieur Didier GALLOT, maire des Sables d'Olonne, ayez l'intelligence du cœur et de la mémoire en n'oubliant pas vos écrits et vos paroles de 2015, vous n'en sortirez que grandi.

 

SVP, Monsieur Joël MERCIER, maire de Château d'Olonne,  vous n'étiez pas pour la fusion. C'était votre droit mais pas vos promesses. Vous avez repoussé l'échéance jusqu'à ce que les citoyens exigent la consultation promise et que, le 11 décembre 2016, ils vous contraignent à accepter la fusion. Le 2 janvier 2019, faites amende honorable et preuve de votre sens de l’intérêt général et du souhait de la population : retirer votre candidature.

 

SVP, Monsieur Yannick MOREAU, maire d'Olonne-sur-Mer, tendez la main, une nouvelle fois, à vos collègues pour que, dès le 2 janvier 2019, les 99 élus travaillent ensemble pour le bien-être et le bonheur de tous les "sablais".

 

FUSION DES COMMUNES  AU PAYS DES OLONNES, LE 2 JANVIER 2019 : LES 99 ÉLUS DOIVENT VOTER INTELLIGEMMENT ET POUR
FUSION DES COMMUNES  AU PAYS DES OLONNES, LE 2 JANVIER 2019 : LES 99 ÉLUS DOIVENT VOTER INTELLIGEMMENT ET POUR
FUSION DES COMMUNES  AU PAYS DES OLONNES, LE 2 JANVIER 2019 : LES 99 ÉLUS DOIVENT VOTER INTELLIGEMMENT ET POUR
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 10:48
COPIE DE LA PROJECTION FAITE LORS DU CONSEIL MUNICIPAL DE CE LUNDI 17 DÉCEMBRE 2018

COPIE DE LA PROJECTION FAITE LORS DU CONSEIL MUNICIPAL DE CE LUNDI 17 DÉCEMBRE 2018

LA TRÈS MAUVAISE GESTION DE LA MUNICIPALITÉ CASTELOLONNAISE

 

Tous les ans, depuis plus de 10 ans, des élus ont fait valoir lors des approbations des budgets et lors de l'approbation des comptes, le manque de réalisation des projets annoncés dans les budgets : projets budgétés et toujours reportés voire abandonnés.

C'est une faute grave car s'il y a projet budgété il y a les recettes correspondantes qui sont votées c'est-à-dire des impôts que le contribuable va payer.

Il en a été des années pour l'Abbaye Saint Jean d'Orbestier, les lotissements Centre Ville, Puits Rochais , Bourrelières, des opérations de voirie...

 

LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES A RELEVÉ CETTE ERREUR GRAVE DE GESTION

Comme l'écrivait la Chambre Régionale des Comptes dans son dernier rapport sur la gestion de la commune : compte tenu des dépenses réalisables il n'est pas nécessaire de prélever de l'impôt et le rapport cite deux années budgétaires étudiées par elle

"Cette bonne santé financière n'appelait pas d'augmentation des taux d'imposition en 2011 ni en 2012"

En réalité cette "observation" de la Chambre Régionale des Comptes peut s'appliquer à tous les budgets que nous avons étudiés durant cette décennie.

Les maires agissaient ainsi pour faire valoir la bonne santé "financière" de la commune, son faible endettement...c'était simplement le résultat de cette très mauvaise gestion dénoncée maintes fois et ce jusqu'au dernier conseil municipal de la commune !

En effet, lors de ce dernier et ultime Conseil Municipal l'élue Mauricette MAUREL, une nouvelle fois, a souligné sur la base de l'exemple projeté durant le Conseil (document ci-dessus) : l'Axe Vert de TANCHET...depuis 2008 des crédits sont votés en début d'année pour des projets qui, comme celui-ci, ne se réalisent pas l'année suivante.

Cela signifie que des impôts sont demandés aux contribuables pour des projets qui ne se réaliseront pas.

Ceci signifie aussi que les élus peu au fait de ces problèmes ont voté des années durant des budgets sciemment mensongers.

Ceci signifie aussi que des projets importants comme ceux qui concernaient une maison médicale, l'immobilier n'ont pu être réalisés faute de crédits et que les réserves foncières nécessaires à une commune en expansion comme Château d'Olonne n'ont jamais été réalisés facilitant une spéculation honteuse qui a privé les jeunes ménages et les personnes à revenus modestes et moyens de la possibilité de se loger à Château d'Olonne !

Et, en prime, pour cette gestion désastreuse : une dépense de 4.5 millions d'euros pour une mairie inadaptée et inadaptable à l'inévitable commune unique" ' comme le disait Joêl MERCIER.

4,5 millions d'euros pour une mairie annexe! Voir ci-dessous

Quand on nous écrit que Monsieur Joël MERCIER était pour la fusion qu'on nous explique pourquoi il a fait à la hâte bâtir une mairie pour une commune qui, dans 10 jours, n'existera plus.

Les élus qui acceptent cela devront le 2 janvier 2019 apprécier avec leur bulletin de vote à qui ils remettent les clefs du portefeuille et aller bien au-delà de basses considérations personnelles.

 

Voilà la gestion BURNAUD-MERCIER

 

Texte un peu ardu pour ceux qui ne sont pas familiers de la comptabilité publique... n'hésitez pas à nous interroger.

 

 

À QUOI VA SERVIR CETTE SALLE DE CONSEIL MUNICIPAL...À LA CÉLÉBRATION DES MARIAGES ?

À QUOI VA SERVIR CETTE SALLE DE CONSEIL MUNICIPAL...À LA CÉLÉBRATION DES MARIAGES ?

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 23:40
L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

LE PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL DES SABLES D'OLONNE

SE RÉUNIRA LE MARDI 18 DÉCEMBRE 2018

  Á 19 H 00

HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

 

Il est rappelé que les séances de conseil municipal sont publiques et qu'il est bon pour la démocratie locale que les citoyens viennent y assister pour y juger du bon fonctionnement de leur commune, suivre ses projets ...

Voter, c'est donner un mandat pour 6 ans à ceux qui géreront votre ville mais qui dit "mandat" dit contrôle citoyen de l'exécution du mandat.

Le vote aux élections municipales n'est pas un blanc-seing. L'assistance citoyenne au conseil municipal de sa ville est pleine d'enseignements.

 

Pour ce conseil municipal, l'émotion marquera cette soirée. LES SABLES d'OLONNE deviendront "LES SABLES D'OLONNE" ville nouvelle au 1er janvier 2019 suite à la décision populaire et à celle des élus...

ORDRE DU JOUR COMPLET

 

DÉCISIONS DU MAIRE

 

- ADMINISTRATION GÉNÉRALE –

 

1. AVENANT N°1 À LA CONVENTION DE DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC DE LA PISCINE DU REMBLAI

– PROLONGATION DE LA DURÉE DU CONTRAT

 

2. ACHAT DE PRESTATIONS DE SERVICES POUR L’ÉDITION 2020-2021 DU VENDÉE GLOBE – MARCHE

NÉGOCIÉ SANS MISE EN CONCURRENCE ET SANS FORMALITÉ PRÉALABLE

 

- DOMAINE PUBLIC -

3. RÉGIE DE RECETTES DES HORODATEURS – REMISE GRACIEUSE

 

- RESSOURCES HUMAINES -

4. MODIFICATION DU TABLEAU DES EFFECTIFS

5. MODALITÉS DE TEMPS PARTIEL

 

- ACTIONS SOCIALES –

6. SUBVENTIONS SOCIALES

 

- ÉDUCATION – JEUNESSE -

7. CONTRAT D'ASSOCIATION AVEC LES ÉCOLES PRIVÉES

 

- ANIMATIONS - DÉVELOPPEMENT CULTUREL -

8. SUBVENTIONS ASSOCIATIVES D'AIDES AU LOYER

 

- ACTIVITÉS NAUTIQUES – GESTION ET SÉCURITÉ DE LA PLAGE -

9. CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DES SABLES D’OLONNE ET L’ASSOCIATION DES

SPORTS NAUTIQUES SABLAIS

10. SUBVENTION EXCEPTIONNELLE AUX SPORTS NAUTIQUES SABLAIS

11. INSTITUT SPORTS OCEAN : SUBVENTION A L'ASSOCIATION « LA SAPOVAYE »

 

- VOIRIE – ASSAINISSEMENT -

12. RAPPORT PRIX ET QUALITÉ DU SERVICE ASSAINISSEMENT 2017

13. CLASSEMENT DANS LE DOMAINE PUBLIC COMMUNAL DES VOIES DU LOTISSEMENT DES ROSES

14. CLASSEMENT DANS LE DOMAINE PUBLIC COMMUNAL DES VOIES DU LOTISSEMENT LES LOBELIAS

– ALLEE CONSTANT FRICONNEAU

15. CLASSEMENT DANS LE DOMAINE PUBLIC COMMUNAL DES VOIES DU LOTISSEMENT LES PATIOS DE L’OCÉAN – RUE JEAN HUGUET ET RUE CHARLES CHARRIER

16. COMPLÉMENT DANS LES DÉNOMINATIONS DE VOIES DANS LE CADRE DE LA CRÉATION DE LA

COMMUNE NOUVELLE

 

 

- CADRE DE VIE – URBANISME – BÂTIMENTS ET DÉVELOPPEMENT DURABLE – AFFAIRES FONCIÈRES

17. AIDE A L’HABITAT – ATTRIBUTION DE PRIMES VILLE – 2018

18. AFFAIRES FONCIERES – VENTE D'UNE PARCELLE COMMUNALE SITUEE IMPASSE DES

CHARDONNERETS A MONSIEUR ANGE BRAULT

19. AFFAIRES FONCIERES – VENTE D'UNE PARCELLE COMMUNALE SITUEE IMPASSE DES

CHARDONNERETS AUX CONSORTS BRAULT

20. AFFAIRES FONCIERES – VENTE D'UNE PARCELLE COMMUNALE SITUEE IMPASSE DES

CHARDONNERETS A LA SCI CHARLES ET EUGENE

21. AFFAIRES FONCIERES – ACQUISITION D’UN DELAISSE DE VOIRIE SITUE RUE DU REMBLAI

APPARTENANT A LA COPROPRIETE RESIDENCE 63 RUE DU PALAIS

22. AFFAIRES FONCIERES – VENTE D'UNE PARCELLE COMMUNALE SITUEE IMPASSE DES

CHARDONNERETS A MADAME LENA CHARRIER

23. AFFAIRES FONCIERES – VENTE D'UNE PARCELLE COMMUNALE SITUEE IMPASSE DES

CHARDONNERETS AUX CONSORTS CHARRIER

24. CREATION D’UNE SERVITUDE DE VUE AU PROFIT DE LA PARCELLE AP N° 395 SUR LA PARCELLE

COMMUNALE AP N° 396

25. APPROBATION DE L’AIRE DE VALORISATION DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE (AVAP)

26. APPROBATION DU BILAN DE LA MISE A DISPOSITION ET APPROBATION DE LA MODIFICATION

SIMPLIFIEE N°3 DU PLAN LOCAL D’URBANISME

Partager cet article
Repost0