Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 12:08
Un orchestre peut-il se passer de chef ?

Un orchestre peut-il se passer de chef ?

POUR AVOIR UN RAYONNEMENT RECONNU ET UN DÉVELOPPEMENT RAISONNÉ UN PAYS DOIT AVOIR UN LEADER ET UN PROJET

 

Il était un temps, au Pays des Olonnes, il y a une dizaine d'années (2008 et avant), quand on parlait fusion, les opposants disaient :

NON !

car, ce serait la domination des Sables d'Olonne,

NON !

car, ce serait offrir un pouvoir supplémentaire au député-maire, Président de la Communauté de Communes des Sables d'Olonne, Louis GUÉDON.

 

 

2016 et après

FUSION...

les détracteurs de la fusion pour justifier leur position reprennent la chanson en modifiant un peu les paroles,

 

NON ! à la fusion

car, ce serait donner plus de pouvoir hégémonique aux Sables d'Olonne,

 

NON !

car ce serait donner un mandat de plus et du pouvoir au successeur de Louis GUÉDON, Yannick MOREAU et à son désir présumé d'ambition personnelle sur le Pays des Olonnes,

 

NON !

car ...

Nous faisons remarquer, tout en respectant l'avis de ces détracteurs de la fusion, que leur raisonnement est un peu dépassé et pêche par omission et manque de réalisme et de solidarité.

 

 

L'application de la loi sur le cumul des mandats interviendra en avril 2017, Yannick MOREAU qui a déjà abandonné ses fonctions de maire à Olonne-sur-Mer ne pourra être Président de la future commune nouvelle fusionnée, ne pourra être Président de la communauté d'agglomération s'il garde son mandat de député.

 

UN LEADER RECONNU NÉCESSAIRE POUR BOOSTER UN TERRITOIRE

Mais réfléchissons comment réussir le Grand Pays des Olonnes dont l'unanimité reconnait d'une part, les atouts et d'autre, part les déficiences, les échecs, les blocages...

 

Le succès de la ROCHE-SUR-YON n'est-il pas dû à un leader nommé Jacques AUXIETTE qui a cumulé les mandats ?

Le décollage de la VENDEE n'est-il pas lié à un leader incontesté et critiqué (violemment parfois !) nommé Philippe de VILLIERS ?

La Région Pays de La Loire, la Baule ne doivent-elles pas leur rayonnement à un certain Olivier GUICHARD puis à nouveau la Région avec Jacques AUXIETTE ?

Les Villes de Lyon, de Toulouse et plus récemment celle de Bordeaux qui déclinaient ne sont-elles pas redevables pour leur renouveau aux leaders qu'elles se sont donnés et qui se sont attelés à la restauration de la grandeur de leurs cités ?

 

 

UN PAYS POUR SORTIR DE L'ORNIÈRE, POUR AVOIR UN DÉVELOPPEMENT MAÎTRISÉ DOIT AVOIR UN PROJET ET UN LEADER POUR MENER CE PROJET

 

Au grand Pays des Olonnes, Il faut siffler la fin de la récré et des querelles de clochers, bâtir un projet, sacrer un leader porteur du projet.

 

11,5 % de chomâge dans ce Pays soit le double que dans le bocage,  c'est insupportable !

 

...aujourd'hui, dans les faits, le Pays des Olonnes s'est donné comme leader Yannick MOREAU et un projet sera élaboré avec la fusion des communes et la communauté d'agglomération

... demain ce sera peut-être un autre homme ou une autre femme...le bulletin de vote et la loi sur le cumul des mandats en décideront...

mais cessons les basses querelles stériles et agissons ensemble pour le projet de demain au Pays d'Olonne.

 

Un orchestre peut-il se passer d'un chef ?

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 12:38
La salle et les intervenants : Armel PECHEUL (Les Sables d'Olonne, adjoint au maire), Yannick MOREAU (Député, président de la CCO), Jacques LOUIS (CACO Président), Daniel TESSIER( CACO) La salle et les intervenants : Armel PECHEUL (Les Sables d'Olonne, adjoint au maire), Yannick MOREAU (Député, président de la CCO), Jacques LOUIS (CACO Président), Daniel TESSIER( CACO)

La salle et les intervenants : Armel PECHEUL (Les Sables d'Olonne, adjoint au maire), Yannick MOREAU (Député, président de la CCO), Jacques LOUIS (CACO Président), Daniel TESSIER( CACO)

 

RÉUNION DÉBAT DU 4 MARS 2016 RELATIVE À « LA FUSION DES COMMUNES AU PAYS D'OLONNE »

 

Voici une nouvelle contribution résumant l'essentiel de ce qui été développé pour une meilleure compréhension du processus de la fusion des Communes du Pays d'Olonne et le lien avec la future Communauté d'Agglomération.

 

Étaient invités à l'initiative de l’Association CACO, les maires des communes de CHÂTEAU D'OLONNE, DES SABLES D'OLONNE et D'OLONNE-SUR-MER ainsi que le président de LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES OLONNES.

Étaient présents :

Yannick MOREAU, député, président de LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES OLONNES, Armel PECHEUL, adjoint au maire des SABLES

Le public est composé d'environ 200 personnes (salle comble) dont une partie a dû rester debout, originaire de CHÂTEAU D'OLONNE mais aussi des deux autres communes.

Le président Jacques LOUIS présente le débat et lit la lettre du maire de CHÂTEAU D'OLONNE refusant le débat.

Il précise également que la maire d' OLONNE-SUR-MER a décidé de ne pas être présente à la suite de la réception de la copie de la lettre du maire du CHÂTEAU.

Il présente l'Association organisatrice de la soirée CACO et rappelle son caractère apolitique.

Déclaration préalable de Daniel TESSIER rappelant l'importance de la fusion des communes.

 

En préambule Yannick MOREAU rappelle que la date du 1er janvier 2018 a été retenue pour la fusion des SABLES et d'OLONNE et précise que la question de la participation à la future commune du CHÂTEAU relève de la décision des instances municipales du CHÂTEAU et que sa présence au débat concerne l'avenir de la fusion qui doit avancer et ne vise pas à alimenter une quelconque polémique.

La fusion des communes en général est au demeurant un sujet national.

Armel PECHEUL partage la volonté d'avancer sur le dossier et insiste sur la nécessité de réunir les bonnes volontés et de gommer les différences.

Pas de commentaire sur la position du maire de CHÂTEAU D'OLONNE.

 

QUESTION SUR LES AVANTAGES ET LES INCONVÉNIENTS DE LA FUSION

Yannick MOREAU présente les inconvénients de la fusion au nombre de quatre :

- fiscalité : les taux d'imposition sont effectivement différents avec un plus haut aux SABLES et un niveau voisin, inférieur pour les 2 autres communes. Il convient d'aboutir à un taux moyen pondéré pour obtenir après la fusion aux mêmes recettes et en conséquence une baisse du taux pour les SABLES et un taux un peu plus élevé pour OLONNE et le CHÂTEAU.

OLONNE dans la perspective de la fusion a augmenté sa fiscalité de 1 % par an depuis 2009.

Une intervention dans le public confirme cette augmentation prévisible mais modérée de quelques dizaines d'euros.

Un lissage de l'évolution des impositions serait probable. Un participant dans le public fait ressortir que si actuellement l'endettement par habitant au CHÂTEAU ( 406 €) est près de moitié moindre que celui des SABLES , il va considérablement augmenter et probablement doubler à terme de trois ans.

- risque d'effacement des identités.  En fait, pas de risque : les castelolonnais le demeureront comme les chaumois le demeurent.

- réduction du nombre d'élus (maires et conseillers), ce qui d'ailleurs peut paraître un avantage. La réglementation prévoit évidemment un seul maire (avec possibilité transitoire de maires délégués) et soit une addition des conseils municipaux jusqu'aux élections de 2020 (33*2) soit un passage à un effectif correspondant à la population de la nouvelle commune.

Sujet en discussion entre les 2 communes concernées actuellement.

- risques liés à la réorganisation et la rationalisations des services en terme de proximité des citoyens Pas de réduction des effectifs envisagée ( le statut des agents territoriaux les protège) mais une rationalisation avec possibilité de redéploiement des agents (sur question du public). « L'État étant en faillite », de moins en moins de dotations sont attribuées aux communes ce qui imposera dans l 'avenir un effort de productivité et de mutualisation.

Au passage Armel PECHEUL remarque que la fusion projetée ne pourra bénéficier des mesures prévues par l'état pour limiter la diminution des dotations aux communes.

 

Les avantages de la fusion (Armel PECHEUL)

- mise en accord du droit avec les faits

Nous vivons dans un ensemble unique. Il est difficile de différencier les 3 communes et leurs points forts appartiennent à tous (rochers du bord de mer du CHÂTEAU, remblai des SABLES, …). Il est donc logique d'avoir une gestion unique.

- Image d'une ville dynamique forte unie avec une cohérence des services et des politiques, attractive pour la jeunesse,

- l'industrie du tourisme et l'économie

Y MOREAU précise qu'en dehors de la diminution du nombre d'élus, le nombre de centre de décisions de cinq actuellement (3 conseils municipaux, la communauté de communes, un syndicat mixte) pourrait passer à deux (un conseil municipal, la communauté d'agglomération).

La prise de décisions en sera facilitée grandement.

Sur question du public : l'opposition ne disparaîtra pas avec l'éventuelle réduction du nombre des conseillers. La réduction du nombre d'élus serait proportionnelle.

Autres questions posées par le public la ville des SABLES n'a plus qu'un emprunt « toxique » qui disparaîtra avant 2018.

 

Yannick MOREAU et Armel PECHEUL souhaitent que la fusion concerne les 3 communes, mais la décision de leur participation relève des castelolonnais.

Cette fusion aura lieu tôt ou tard mais il est préférable de construire la fusion plutôt que de la subir si l'État venait à en décider.

Articulation de la fusion avec la création de la communauté d'agglomération CA

La fusion de 2communes (LES SABLES, OLONNE) réduira le nombre de participants à la communauté d'agglomération.

Les compétences respectives des communes et de la CA sont en discussions actuellement.

Un budget prévisionnel pour 2017 sera présenté avant l'été.

Yannick MOREAU et Armel PECHEUL ne se prononcent pas sur la proposition faite en conseil de CHÂTEAU D'OLONNE de reporter la fusion au 1er janvier 2019 ou sur la participation du maire du CHÂTEAU aux négociations antérieures en vue de la fusion.

Y MOREAU rappelle la genèse du processus de la Fusion à 2 :

Juin 2015 le conseil municipal d'OLONNE adopte le principe de la fusion au 1er janvier 2018 sur la base d'un document de 11 pages. Le tout est transmis aux 2 autres partenaires (les municipalités des SABLES et du CHÂTEAU) pour décision.

Juillet 2015 la commune des SABLES donne son accord pour la date du 1er janvier 2018. Décembre 2015 toujours pas de réaction de CHÂTEAU D'OLONNE.

D'où la décision de lancer la fusion à deux afin d'avancer et d'aboutir avant les prochaines élections de 2020.

Y MOREAU et A PECHEUL confirment que la porte est sur le principe ouverte à CHATEAU.D'OLONNE

Mais en l'absence de réponse ou signe favorable de CHÂTEAU D'OLONNE, dans les faits elle se referme du fait de la phase active de préparation déjà engagée à deux communes (2 cabinets mandatés sur la question des financez et de la gestion des ressources humaines).

Le dialogue avec CHÂTEAU D'OLONNE se poursuit dans les autres instances (CCO...)

Le président de la CACO réaffirme l'intérêt de la pétition en cours et envisage de demander l'intervention du Préfet de la Vendée pour obtenir une consultation des castelolonnais.

Armel PECHEUL réaffirme que pour lui la fusion est incontournable entre autres pour des raisons financières (majoration des subventions de l'Ètat aux communes plus importantes ) et qu'elle ne portera pas atteinte à la sensibilité propre des différentes composantes locales.

Le président de la CACO conclut.

Partager cet article
Repost0
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 17:32
Avec Trois en Un : cela marche mieux

Avec Trois en Un : cela marche mieux

Nous vous convions à cette réunion d'échanges avec les élus sur ce sujet, sur ce choix important pour l'avenir de notre pays. Une occasion exceptionnelle pour les citoyens d'engager  un dialogue direct, démocratique, une soirée d'échanges.

 

 

 

INVITATION

L’Association « Citoyens pour un Avenir Commun au Pays des Olonnes »

vous convie à la

RÉUNION DÉBAT PUBLIC

 

« LA FUSION DES COMMUNES AU PAYS D’OLONNE »

 

VENDREDI 4 MARS 2016

19 Heures

Salle des GRANDS RIAUX

44, rue des GRANDS RIAUX

85180 CHÂTEAU D'OLONNE

 

Entrée libre

Le verre de l'amitié va clore cette soirée

 

 

Info : 02 51 96 90 26 et 06 14 95 62 41

 

Avec la participation des invités suivants :

Monsieur Yannick MOREAU, député de la Vendée, Président de la Communauté de Communes des Olonnes,

Madame Florence PINEAU, maire d’Olonne-sur-Mer,

Monsieur Joël MERCIER, maire de Château d’Olonne,

Monsieur Didier GALLOT, maire des Sables d’Olonne.

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 23:02
FUSION DES  COMMUNES : OUI NON ...AÉROPORT : OUI NON FUSION DES  COMMUNES : OUI NON ...AÉROPORT : OUI NON

FUSION DES COMMUNES : OUI NON ...AÉROPORT : OUI NON

AU PAYS DES OLONNES : NOUS, HABITANTS DU PAYS DES OLONNES, SOMMES VICTIMES DE LA CONCURRENCE DANS LE DOMAINE DE LA CONSULTATION POPULAIRE 

 

En effet, après que nous eûmes lancé une pétition pour une consultation des castelolonnais sur la fusion des communes ...le Président de la République propose un "référendum local" pour sortir du problème de la création de l'Aéroport de Notre Dame des Landes ...on ne connaît pas la question ni les futurs votants...il est simplement question d'un référendum.

C'est vrai le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes...ce n'est pas Château d'Olonne :

- les enjeux sont certainement différents,

- le pouvoir de décisions est d'un côté national et local et de l'autre local seulement.

Mais l'idée est la même : consulter les citoyens  selon certains principes encadrés par des lois et la constitution.

 

Comme la consultation populaire est un domaine familier que nous côtoyons depuis 2008 au niveau local avec plus ou moins de succès, nous avons tenté d'éclairer le débat (voir le lien ci-dessous),

voir :

http://www.olonnes.com/2016/02/signez-et-faites-signer-la-petition-droit-d-expression-des-castelolonnais-1.html

Ce qu'il y a de sûr c'est que juridiquement et démocratiquement une consultation des castelolonnais sera plus sûre, plus claire, plus ciblée  que ce qui attend les citoyens appelés à voter dans le secteur (quel secteur ?) de Notre Dame des Landes.

 

SIMILITUDES DE SITUATION : DES ÉLUS ONT PROMIS

 

Le maire de Château d'Olonne a promis la fusion pour se faire élire mais des causes externes et inavouées font qu'il ne veut pas tenir sa promesse et préfère renvoyer l'exécution de sa promesse aux "calendes grecques" selon son expression.

Nombreux sont les édiles qui ont porté le projet de Notre Dame Des Landes dont Jean-Marc Ayrault !...Le Président de la République par l'organisation de son référendum lui aussi gagne du temps, bloque l'exécution de décisions de Justice, met en jeu des contrats fabuleux signés...Le chef du gouvernement après les décisions de Justice annonçait la reprise des travaux arrêtés en 2012 !

La date de la consultation à CHÂTEAU D'OLONNE ne peut qu'être en 2016.

La date de la consultation pour Notre Dame des Landes devra aussi être fixée pour courant 2016.

 

 

Au moins à CHÂTEAU D'OLONNE les choses sont plus claires : Monsieur le Maire, vous l'avez promis, vous en avez le pouvoir et les moyens : organisez la consultation des castelolonnais sur la fusion en 2016.

 

Et vous aussi, castelolonnais, exprimez-vous pour être consultés en signant la pétition en ligne...cliquez sur :

 

https://www.change.org/p/monsieur-le-maire-de-ch%C3%A2teau-d-olonne-exigez-de-votre-maire-une-consultation-en-2016-sur-la-fusion-des-3-communes

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 18:21
Une image maintenant bien connue : une agglomération unique mais 3 communes imbriquées mais toujours divisées

Une image maintenant bien connue : une agglomération unique mais 3 communes imbriquées mais toujours divisées

DÉFENDRE LE DROIT D'EXPRESSION DES CASTELOLONNAIS

 

Déjà privés du droit de s'exprimer sur la fusion en 2009, les castelolonnais le seront-ils en 2016 une seconde fois, malgré les promesses électorales du maire Joël MERCIER ?

 

CASTELOLONAIS, DEMANDEZ UNE CONSULTATION EN 2016 SUR LA FUSION...APRÈS IL SERA TROP TARD

Joël MERCIER, maire de Château d'Olonne, avait promis une consultation à mi-mandat....on y est et car, en 2017, il y aura des consultations nationales.

 

 

SIGNEZ ET FAITES SIGNER LA PÉTITION EN LIGNE

 

CASTELOLONNAIS

"EXIGEZ DE VOTRE MAIRE UNE CONSULTATION EN 2016 SUR LA FUSION DES 3 COMMUNES"

lien pour la pétition

https://www.change.org/p/monsieur-le-maire-de-ch%C3%A2teau-d-olonne-exigez-de-votre-maire-une-consultation-en-2016-sur-la-fusion-des-3-communes

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 22:13
FUSION DES COMMUNES ET FUSION EN GÉNÉRAL

APRÈS LE DISCOURS DE LA MÉTHODE D'UN GRAND PHILOSOPHE FRANÇAIS, LA MÉTHODE D'UN STRATÈGE LOCAL FACE UNE INERTIE PARALYSANTE POUR LE PAYS DES OLONNES

 

Une chronique réfléchie d'un de nos lecteurs : un sage observateur décortique l'attitude de l'homme face à une fusion qu'elle soit de communes, d'entreprises, d'associations...qu'en pensent les élus castelolonnais ?...après cette réflexion et les autres déjà exprimées continueront-ils à ne pas voir la réalité en face ? Continueront-ils à ne pas assumer le choix de l'intérêt général et à ne pas répondre aux souhaits majoritaires des habitants de Château d'Olonne ?

 

"LA FUSION, UNE AFFAIRE :

- de choix sans ambiguïté,

- de responsabilité au regard de la fonction,

- de respect des procédures et de l'intérêt commun.

 

1ère étape : Si je suis détenteur d'un mandat institutionnel à savoir : Chef d'entreprise, Maire d'une commune, Président d'une association, l'éventualité de recourir à une fusion risque de se produire à tout moment.

Dans ce cas précis, face à la décision à prendre, quelle attitude liée à la responsabilité de la fonction puis-je avoir ?

- Puis-je me cacher derrière mon petit doigt en me retranchant pour prendre la décision derrière une consultation de tous les membres de la structure peu ou pas informés des tenants et aboutissants en rapport avec les enjeux ???

- Ou bien j'assume sans délai ce qui est la charge de ma fonction à savoir la vision prospective de ma structure et je lance la procédure d'application des règles de droit ou statutaires liées au pouvoir décisionnaire qui est le mien ???

 

2ème étape :

Dans le cas d'une décision acquise au principe de fusion, si je me considère comme garant de l'avenir à court et moyen terme et de la bonne santé financière de la structure en partant du principe que le temps c'est de l'argent, deux cas de figure s'offrent à moi ?

- Soit je décide de passer outre ces bons principes pour préserver dans la durée les avantages et autres privilèges liés à ma fonction en reportant aux calendes grecques sous des prétextes divers l'application de la fusion ???

- Soit je fais fi de mes intérêts personnels au profit de ceux de la structure et de ses membres en débattant pour décider avec mes futurs partenaires de la date de concrétisation de la fusion la plus rapprochée possible; date qui marquera le début du compte à rebours à prendre en considération pour préparer l'acte final ???

 

En conclusion : « Entreprendre pour réussir a toujours ses règles et son calendrier. Quiconque se risquerait à les ignorer prend le risque d'une grande désillusion. » "

 

Merci à l'auteur de cette réflexion.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 18:17
DÉMOCRATIE : LA LIBERTÉ D'EXPRESSION, IL NE FAUT PAS EN ABUSER POUR TROMPER LES CITOYENS

UN COURRIER DES LECTEURS INDIGNE (JOURNAL DES SABLES DU 31 DÉCEMBRE 2015)

 

Sous le titre "La fusion des Sables d'Olonne et d'Olonne-sur-Mer au 1er janvier 2018 " un courrier des lecteurs signé A.P. LOTTON jette encore le trouble dans un dossier qui n'en n' a pas besoin.

 

Nous notons d'abord dans ce texte nombre d'erreurs dans les références aux textes officiels ainsi qu'une méconnaissance des procédures et autres imprécisions. Ceci est grave et disqualifiant quand on émet une pseudo docte information.

 

Á cela, s'ajoutent des ambiguïtés dans la formulation qui devraient faire perdre toute crédibilité à ce genre de document qui peut tromper le public lecteur.

Ainsi, le mot "dettes" apparaît sans précisions : les 3 communes fusionnables ont des dettes, celles de Château d'Olonne vont doubler d'ici la fin du mandat, celles des Sables d'Olonne sont dans les normes, décroîssent même et qui, plus est, sont, demeurent faibles par contribuable, celles d'Olonne-sur-Mer aussi dans les normes de la strate de "population fiscale ".

 

L'INSUPPORTABLE "OMISSION"

Mais ce qui est le plus insupportable et condamnable dans ce "courrier" c'est la méconnaissance de l'auteur concernant le programme de fusion présenté au Conseil Municipal d'OLONNE SUR MER le 11 juin 2015.

C'est sur la base d'un document programme et planning de 11 pages que le Conseil Municipal d'OLONNE SUR MER a statué et approuvé la proposition.

Les Sables d'Olonne ont adhéré à ce programme lors du conseil municipal du 7 juillet 2015.

"La porte reste ouverte" Cela fut dit et répété lors des conseils municipaux d'OLONNE-SUR-MER et des SABLES D'OLONNE.

 

VOLONTÉ DE TROMPER LES CITOYENS ?

 

Soit  l'auteur du courrier des lecteurs ignore ce document fondamental (repris dans la presse) et il est disqualifié, car il écrit n'importe quoi et trompe les citoyens.

Soit l'auteur n'ignore pas ce document et il commet un abus du droit d'expression et veut sciemment tromper les lecteurs du Journal des Sables et le Journal lui-même.

 

LA LIBERTÉ D'EXPRESSION EST UN DROIT FONDAMENTAL. EN DÉMOCRATIE, CE DROIT EST RECONNU ET GARANTI MAIS IL NE PEUT S'EXERCER QUE S'IL N'EST PAS UTILISÉ ABUSIVEMENT.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2015 5 25 /12 /décembre /2015 10:53
3  maires face à Saint Pierre

3 maires face à Saint Pierre

Suite de :

http://www.olonnes.com/2015/12/conte-pour-adultes-au-pays-d-olonne-1.html

 

SUR L'AIR DE : "VOUS N'IREZ PAS AU PARADIS..."

 

Didier, Joël et Yannick arrachés de leur terre du Pays d'Olonne doivent négocier avec Saint Pierre.

 

Pierre

"Pas la peine de mentir je sais que vous savez que je sais beaucoup de choses…rentrons dans le vif du sujet : méritez-vous une place au paradis ?

Franchement ?

N’essayez pas de me tromper, on n’est plus sur terre avec vos électeurs, ajoute le dit Pierre, en tournant son regard malicieux vers Joël.

Si vous essayez, le verdict tombe, verdict, vous savez ce que c’est, rajoute Pierre, tourné cette fois vers le plus âgé, Didier :

: - Gros mensonge : direction à droite, vous longez le mur vous arriverez au Purgatoire…pas terrible comme fin mais c’est du provisoire,

- Très gros mensonge : direction à gauche vous longez le mur et là vous sentez le chaud, la canicule et comme, chez vous, vous verrez le panneau DANGER PUY D’ENFER …

vous connaissez ! Et là pas de plage ici."

Bien compris ?"

Et de poursuivre, avec un air sérieux comme un pape : "nous avons décidé avec nos supérieurs et conseils de dire STOP à vos manipulations et gesticulations aussi terriennes que ridicules vues d’ici.

Vous êtes bien 3 sur ce petit nuage…"

et là, Pierre se détend et se fend d’un grand sourire.

"Cela ne vous rappelle pas votre catéchisme…? »

Didier encore lui ose une réponse d’historien qu’il fut : "trois comme triumvirat par exemple comme à Rome…Jules César, Crassus et Pompée ou Bonaparte, Sieyès, Ducos…"

Pierre ne peut s’empêcher de rire :

"Arrêtez donc avec votre politique, en plus, vous gaffez car vous savez bien que je garde des romains un très mauvais souvenir.

Ne me mettez pas de mauvaise humeur car la mauvaise humeur en plus cela n’existe pas ici !

Mais si vous séchez, je vous autorise à vous consulter immédiatement. Je n’admettrai pas de réponse dilatoire, ni de réponse par l’intermédiaire de la presse. La question est êtes-vous bien 3 ?"

La question est débattue sur le champ du nuage et la réponse est immédiate unanime et en chœur « Oui, nous sommes bien 3 »

Pierre reprend : " Cela ne vous gêne pas d’être 3 ?

Vous faites les mêmes choses pour les mêmes personnes de votre pays.

Vous n’avez pas l’impression parfois, souvent même, de perdre votre temps et beaucoup d’argent alors que vos amis attendent autre chose de vous ?... »

Silence embarrassé du groupe des 3.
Qu’est-ce que vous attendez pour me répondre... ? Vous n’êtes plus en bas…vous n’allez pas me dire qu’il faut réfléchir…il y a une éternité que vous réfléchissez, biaisez, retardez…excusez-moi pour le mot Éternité est excessif mais ici vous comprenez c’est un mot  courant."

"Allez, donnez-moi votre réponse."

 

Devant l’évidence les 3 en chœur répondent « Oui, Monsieur Pierre ou Saint Pierre, Majesté, sa Sainteté…comment faut-il vous appeler ? » …

Et dans un éclat de rire tombe la réponse de Pierre « ici, pas de chi chi, comme on en fait sur le remblai, appelez-moi Pierre ! »

" Eh bien, Pierre, oui nous sommes 3 et parfois....»

A Suivre...

 

 

Joyeux NOËL !

Partager cet article
Repost0