Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 23:02
LA JUSTICE

LA JUSTICE

 

LE PRINCIPE : L’INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE, LA RÉALITÉ DEVIENT AUTRE

Suite de

https://www.olonnes.com/2021/01/l-independance-de-la-justice.html

Si comme nous l’avons vu la Constitution de 1958 proclame, en France, l’indépendance de la Justice, la réalité est plus cruelle.

En effet, le pouvoir politique garde un pouvoir sur les magistrats. Le Président de la République est Président du Conseil de la Magistrature. Position ambiguë puisqu’en plus, c’est le Président de la République qui nomme les magistrats de rangs élevés.

Ce pouvoir officiel qui est celui qui est défini aussi pour ses modalités dans la Constitution est donc dangereux en lui-même.

Les magistrats ambitieux se battent pour leur carrière et toutes les armes sont bonnes d’une part, pour obtenir les bonnes grâces du Conseil Supérieur de la Magistrature qui « donne son avis » pour les nominations et d’autre part, auprès du Pouvoir Exécutif dont le Ministre de la Justice qui nomme les magistrats !

Ainsi, les juges de rang élevés sont nommés par la Président de la République après avis (favorable ou pas) du Conseil de la Magistrature…qui est présidé par le même Président de la République !

L’indépendance de la Justice est donc fragile. Les magistrats sont un corps de 8600 membres...si au plus haut niveau l'indépendance de la Justice est mise à mal, comme nous le verrons, c'est à plus ou moins long terme, tout le corps qui sera infectée et la défiance des citoyens vis-à-vis de leur Justice deviendra un nouveau danger pour l'équilibre de la société.

 

LA CONFUSION DES POUVOIRS EXÉCUTIF ET JUDICIAIRE

L’élection des membres de l'important  Conseil de la Magistrature par leurs pairs est dominée par 2 syndicats dont celui de la magistrature SM réputé à gauche.

Depuis quelques années, le loup est sorti du bois…de hauts magistrats se sont compromis en servant la politique. Ce sont ainsi les magistrats qui ont aidé Emmanuel MACRON pour qu’il accède au pouvoir en détruisant le candidat François FILLON, favori des sondages.

Cette opération s’est montée sur la base d’un dossier concernant des faits en partie prescrits s’étalant de 1981 à 2012…et révélés au grand public, comme par hasard, en 2017. Il y avait donc bien dans les tiroirs des magistrats depuis des années des dossiers qui ont été (par hasard ?) rouverts lors de la campagne électorale 2017. En la matière, il y a bien eu chez des juges préméditation pour intervenir dans la vie politique !

Sans cette procédure Emmanuel MACRON n’aurait certainement pas été élu. Les accusations portées publiquement, sans le respect du secret de l’instruction, pendant la période électorale, ont cassé la candidature François FILLON.

Il ne faut surtout pas oublier cette donnée.

Passons au cas SARKOZY qui demeure encore pour les observateurs une menace pour les candidats potentiels en 2022. Si, dans l’affaire BYGMALION, un magistrat instructeur a refusé de renvoyer le dossier de l’ex Président SARKOZY devant la correctionnelle, il y a une raison juridique…le dossier monté à charge de l’ancien Président ; comme l’atteste l’affaire des écoutes, ne le permettait pas. Cette manipulation n’est pas ce que les français attendent de leur Justice.

Il faut que les magistrats mesurent le danger pour eux « d’entrer » ainsi en politique…Nous sommes, en France et en 2021, avec un pouvoir politique qui ne jouit plus d’une grande confiance du peuple. Donc, ces magistrats tentés et succombant remettent gravement en cause l’indépendance de la Justice.

Dans ces procédures comme dans d’autres, des juges qui, heureusement, ne sont pas la Justice s’arrogent le droit d’abandonner leur devoir d’impartialité pour peser sur l’opinion publique…c’est certes une façon de montrer l’indépendance de la Justice…en mettant la Justice au service d’un clan ou d’un homme.

S’il y a un point qui est incontestable c’est le plus, en matière d’indépendance de la Justice institutionnalisée par la Constitution et le moins, au niveau de l’impartialité dans ces affaires politiques…Ainsi, la Justice a pu voler au peuple l’élection libre et ouverte du Président de la République en 2017.

 

 

LA JUSTICE NE DOIT PAS INTERFÉRER AVEC LA POLITIQUE : QUE LE VOL DE L’ÉLECTION DE 2017 NE SE REPRODUISE PAS

L’interférence entre la Justice et la politique dans notre République est donc dans la nature des choses : souvenons-nous dans notre histoire d’autres fameuses affaires.

Les quatre pouvoirs institutionnels :

Il y a deux pouvoirs constitutionnels incontestables juridiquement même s’ils sont bien à la peine en 2021 : l’exécutif avec un pouvoir quasi présidentiel et le législatif avec un Parlement affaibli.

Mais, il y a aussi deux autres pouvoirs puissants et plus occultes : celui des juges liés avec le pouvoir médiatique…ils ont volé au peuple les élections présidentielles de 2017…il ne faudrait pas que des dossiers dormants dans des bureaux des juges ressortent en fin 2021, début 2022.

Il ne faudrait pas qu’une nouvelle collusion juges, politiques et médias nous « tuent » encore des candidats potentiels aux prochaines élections et truquent ainsi encore les élections de 2022. La réaction du peuple grugé une nouvelle fois pourrait d’être violente.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2021 6 30 /01 /janvier /2021 22:00
LA GRAVE PROBLÉMATIQUE DE LA JUSTICE EN 2021

 

LA JUSTICE, OBJET RÉCEMMENT DE CRITIQUES VENANT DE TOUS BORDS, NE SERA JAMAIS PARFAITE

 

En début de chaque année civile les tribunaux font leur examen de conscience et le livre à qui veut bien l’entendre : bilan d'activités, états d’âme, résolutions pour s’améliorer. Mais le message reste peu audible au niveau de la population. Par contre, celle-ci est, trop souvent, à notre avis, prompte à émettre des opinions, à l’encontre de l’institution Justice, excessives donc en partie au moins infondées.

Voilà, pris au hasard des infos réseaux sociaux, un « jugement » récent sur la Justice en France :

« La justice française, on la connait : des corporatistes généreusement rémunérés, qui libèrent à tour de bras, et qui obéissent directement ou indirectement aux politiques. »

C’est malheureusement une opinion livrée brute de fonderie, abrupte portée par un français en 2021. Ce « jugement » est aussi partiel que partial mais il reflète un sentiment qui est partagé par de trop nombreux français qui sont tous des justiciables. Mais ce jugement sommaire sur la Justice doit nous interpeller et nous faire réagir.

Il fait peur comme la Justice aussi fait peur quand on doit l’affronter. Pourtant, la Justice n’est ni bonne ni mauvaise. C’est simplement une institution, un service public dit noble, qui ne vaut que par la qualité des hommes qui la servent. Mais son pouvoir peut et doit parfois être terrifiant.

La Justice est ainsi une machine capable du meilleur comme du pire mais c’est un mal nécessaire. C’est une machine protectrice de la société mais capable de broyer, de soigner, de protéger, de mettre du liant dans les relations sociales.

 

LA JUSTICE EST HUMAINE DONC FAILLIBLE

La justice est humaine, elle ne sera donc jamais parfaite.

Faire rendre la justice par des hommes qui sont plombés par leurs faiblesses et qui vont juger les actes de leurs congénères, c’est risquer en permanence le pire : l’erreur judiciaire.

D’ailleurs, puisqu’il y a une certitude, c’est que l’erreur, d’une manière générale, est humaine…pourquoi l’erreur judiciaire ne serait-elle pas inhérente à toute justice ? D’ailleurs, il faut constater que, sur cette terre, il n’y a pas encore de justice divine infaillible. Le juge doit parfois décider en fonction de son "intime conviction" qui peut être un bon guide et parfois aussi un mauvais guide. La Justice ne connait pas la science exacte.

Nous sommes donc condamnés à avoir une justice rendue par des hommes avec leurs faiblesses.

Ainsi, la Justice, même avec les meilleurs juges du monde, n’aura jamais le don de l’infaillibilité. Et on en arrive à la notion du doute permanent qui doit envahir le Juge qui répétera sans cesse, par exemple pour les affaires pénales, « Mieux vaut un coupable en liberté qu’un innocent en prison. » Apprend-t-on vraiment assez aux futurs magistrats de l'École de la Magistrature à savoir douter ?

Alors, il nous faut ainsi rechercher la voie qui fasse que les imperfections inhérentes à la Justice humaine soient limitées, admises par tous et rectifiées. Le rôle d’un État responsable sera ainsi de protéger et mettre en avant « sa » Justice et ceux qui sont ses serviteurs et d’éduquer la population afin qu’elle reconnaisse la place et la grandeur et la difficile mission de la Justice dans la société.

Partant de ce constat, nous tenterons d’ouvrir des voies pour expliquer et tenter de chasser le malaise qui sévit au sein de la Justice  et entre la Justice et la population : trop d’indépendance, pas assez d’indépendance et l’indépendance pour quoi faire ?

 

À SUIVRE  : des écueils à éviter, l'entrée de la politique dans le prétoire...une Justice à la dérive.

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2021 2 26 /01 /janvier /2021 16:56
VACCINATION, CAFOUILLAGE : DES EXPLICATIONS

 

IL Y AVAIT LE MILLEFEUILLE DES COLLECTIVITÉS PUBLIQUES, IL Y A MAINTENANT LE MILLEFEUILLE DU SERVICE PUBLIC DE LA SANTÉ

 

NOTRE SOURCE : L'IREF

Nous ne dirons jamais assez l'admiration que nous portons à cette institution nommée IREF ( Institut européen de recherche militant pour la liberté économique et la concurrence fiscale https://fr.irefeurope.org/ ) pour la pertinence de ses analyses, le sérieux fait dans ses recherches documentaires...

On pourra toujours dire du mal des réseaux sociaux mais avoir la chance d'accéder, justement sur les réseaux sociaux, à un tel niveau de compétence est un privilège pour ceux qui veulent savoir et comprendre. Privilège que nous espérons partager avec vous, chers amis lecteurs.

 

GESTION CATASTROPHIQUE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Nous nous étonnions de voir au niveau des services d'État  apparaître depuis le début de la crise sanitaire des sigles nombreux avec des informations parfois contradictoires sur une sujet aussi sérieux que COVID-19, la pandémie, les vaccins. Ces sigles cachent des organismes et leurs "spécialistes" qui gravitent toutes dans les hautes sphères du pouvoir auquel ils prodiguent leurs conseils.

Dans son article sur le sujet, IREF cite une dizaine de ces organismes (voir tableaux ci-dessous).

 

LES CONSEILLEURS NE SONT PAS LES PAYEURS MAIS SONT PAYÉS

L'IREF donne cette précision exemplaire.

"Ainsi Santé publique France, le Haut Conseil à la Santé publique et la Direction générale de la Santé ont tous des prérogatives de prévision, respectivement « observation et surveillance épidémiologique », « fournir aux pouvoir publics l’expertise nécessaire à la gestion de crise », et « protéger des menaces sanitaires nationales et internationales ».

Donc, voilà des organismes qui ont souvent le même objet, qui doivent donc apporter au pouvoir des compétences, justifier de leurs budgets et dont les membres sont soit des fonctionnaires, soit des scientifiques, soit des décideurs tous plus ou moins "influencés" par les lobbies de l’industrie pharmaceutique.

 Le pouvoir face à COVID-19 hésitant, critiqué, dépassé en résumé démuni et impuissant suite  surtout à ses erreurs du début de crise fait tellement confiance à ces organismes qu'il en a multiplié le nombre.

Cette situation à elle-seule déjà explique la nouvelle crise pour le cafouillage concernant la vaccination et peut-être le naufrage de l'Institut PASTEUR ET SANOFI , nos fleurons de l'industrie pharmaceutique.

 

LES RAPPORTS DES COMMISSIONS D'ENQUÊTE DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE ET DU SÉNAT SONT ACCABLANTS POUR LES GOUVERNEMENTS

Ces rapports du Parlement qui ont du être édulcorés (pour pouvoir être publiés et éviter les mises en cause personnelle ! ) sont des documents maintenant disponibles au public.

Voici un tout petit extrait de la présentation du rapport au Sénat cet exemple parmi tant d'autres...sur les masques, sur les tests...

Extrait de :

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/covid-19-le-rapport-du-senat-qui-accuse-186095

« À une insuffisante coordination des instances d’expertise scientifique, s’est ajoutée une organisation peu lisible et peu efficiente d’une communication de crise gouvernementale jugée trop verticale » ... « Les querelles entre scientifiques sur la gestion de l’épidémie ont également pesé sur la capacité des pouvoirs publics à emporter l’adhésion de la population à des recommandations sanitaires souvent évolutives » ajoutent-ils.

CONCLUSION EMPRUNTÉE À L'IREF

"En termes de santé publique comme en politique générale, la simplicité et la rapidité sont gage d’efficacité. Ce dont nous avons besoin plus que jamais."

VACCINATION, CAFOUILLAGE : DES EXPLICATIONS
VACCINATION, CAFOUILLAGE : DES EXPLICATIONS
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 11:31
LIBERTÉ CHÉRIE

LIBERTÉ CHÉRIE

 

 

LA LIBERTÉ D’EXPRESSION EST UN BIEN PRÉCIEUX MAIS IL NE FAUT PAS EN ABUSER

 

Cela devait arriver…comme le Pouvoir ne peut pas encore les faire taire, les réseaux sociaux sont montrés du doigt, chargés de tous les maux. Ils vont finir par être jugés comme responsables des graves dérapages comme ceux d’Olivier DUHAMEL et de certains propos d’hommes célèbres comme l’ancien ministre Jack LANG et l’écrivain Alain FINKIELKRAUT.

 

ABUSER DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION COMME DE TOUTES LES LIBERTÉS FONDAMENTALES, C’EST JOUER AVEC LE FEU

Il nous faut condamner ceux qui jouent avec le feu : par exemple ceux qui demandent la tête d’Alain FINKIELKRAUT et avouent ne pas avoir écouté l’émission où il s’exprimait en condamnant sans ambiguïté la pédophilie et l’inceste mais aussi en condamnant le lynchage public du philosophe et en évoquant l’évolution du droit.

 

https://www.franceculture.fr/emissions/le-rendez-vous-de-la-mediatrice/le-rendez-vous-de-la-mediatrice-du-jeudi-21-janvier-2021!

Les réseaux sociaux sont ouverts à tous même aux imbéciles et aux irresponsables ; c’est cela la liberté ainsi définie maladroitement en 1968 par cette sentence « il est interdit d’interdire ». Répétons-le : la liberté ne peut survivre que si elle est défendue et si elle ne nuit pas à autrui par un usage abusif. Un Pouvoir quel qu’il soit dès qu’il est en difficultés va chercher à limiter la critique donc à limiter la liberté d’expression par tous moyens.

Il ne faut pas oublier que lors de la Révolution française, dès 1789, la « liberté » pour tous fut premier terme de la trilogie qui figure encore dans notre Constitution de 1958 : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ et que l’article 4 de la déclaration des droits de l’homme définit la liberté avec ses justes limites

Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

 

POURQUOI S’EN PRENDRE AUX RÉSEAUX SOCIAUX ?

Jack LANG et Alain FINKIELKRAUT se sont exprimés dans un cadre bien déterminé juridiquement.

Jack LANG pour « s’excuser » d’avoir défendu Olivier DUHAMEL d’une part, utilise l’argument liberté totale de l’après-1968 et d’autre part, il accuse maladroitement les réseaux sociaux.

Alain FINKIELKRAUT qui dans ses déclarations condamnant sans ambiguïté l’inceste et la pédophilie attaque lui aussi les réseaux sociaux : « J’ai été naïf en oubliant que les réseaux sociaux font la loi »

N’en déplaise à l’éminent penseur, c’est confondre la cause que sont les actes dont Olivier DUHAMEL se serait rendu coupable avec leurs conséquences plus anodines que sont les réactions parfois excessives des réseaux sociaux.

De plus, ce ne sont pas les réseaux sociaux qui font la loi…au contraire ils ont tendance à la défaire, à la critiquer, à la limite à demander son évolution, son amélioration.

Cette réaction de Jack LANG est étonnante de la part de ces deux intellectuels qui se prétendent défenseurs de la liberté mais qui sont prompts à faire fusiller cet espace de liberté d’expression que constituent les réseaux sociaux. Ce sont des soupapes de sécurité d’un monde qui étouffe sous la pression de l’omnipotence des médias.

La loi de 1881 sur la presse et la jurisprudence délimitent les abus de la liberté que sont l’injure, la provocation au crime et aux délits, la calomnie et la diffamation et protégeant l’individu et la société.

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 22:21
LE CHEF DE L'ÉTAT ET LES PROCUREURS

LE CHEF DE L'ÉTAT ET LES PROCUREURS

 

ENFIN UN CHEF D’ÉTAT QUI PARLE DE LA JUSTICE !

Une « petite phrase » du Président MACRON prononcé ce jeudi 21 janvier :

« Et je le dis parce que ce qui va avec la défiance française, c’est aussi cette espèce de traque incessante de l’erreur. C’est-à-dire nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs. Ce n’est pas comme ça qu’on fait face à la crise ou qu’on avance »

Avant de commenter ce qu’a ainsi tenté d’expliquer aux français le Président de la République nous rappellerons ce qu’est le Procureur de la République et l’importance de la fonction dans le système judiciaire français.

Dans une juridiction classique il y a deux têtes : le Président, magistrat du siège, qui appartient à la magistrature assise donc super protégée, « indépendant » et le Procureur, magistrat du parquet, à qui il appartient de requérir l’application de la loi au nom de la société.

La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum…dit la Constitution.

Donc, quand Emmanuel MACRON traite tous les français de procureurs, c’est une La Palissade puisqu’il est le Président de tous les français à qui il doit donc rendre compte de sa gestion. Ses décisions doivent être « jugées » par les français.

Être procureur garant de la bonne exécution de la loi est aussi un honneur puisque, par définition, le Procureur est un serviteur de la Justice et servir la Justice est une responsabilité fondamentale pour un pays.

Par contre, ce qui peut choquer les puristes c’est d’entendre le Chef de l’État se mêler ainsi du monde de la JUSTICE en jetant sans respect en pâture le mot « procureur ».

Le Président de la République est le chef de l’EXÉCUTIF et d’après le sacrosainte séparation des pouvoirs EXÉCUTIF, JUDICIAIRE ET LÉGISLATIF il n’a pas à interférer dans le domaine de la JUSTICE.

Mais, chacun sait que c’est trop de la théorie et que les chefs d‘État en France nomment les magistrats ! Donc, leur neutralité et leur indépendance est relative, même très relative.

Traiter les français de procureurs devrait être un honneur et mais remis dans le contexte de l’invective du Président de la République c’est une forme d’injure ou au moins une admonestation.

Nous pensons que les Procureurs ne sont certainement pas très heureux de l’utilisation péjorative faite de leur titre et que la Justice, justement fonction régalienne, mal traitée depuis des décennies et indispensable à la Nation attend autre chose du Chef de l’État.

La noble fonction de Procureur fait que ce mot a un sens qui va à l’inverse de ce que le Chef de l’État a voulu lui donner. Nous sommes 66 millions de citoyens français fiers d’être des procureurs chargés de veiller à l’application de la loi qui demeure encore l’émanation de la volonté du peuple souverain !

Le peuple a le droit et le devoir d’être critique vis-à-vis de ceux à qui il donne mandat avec son bulletin de vote. Vouloir retirer ce droit au peuple, c’est détruire l’édifice sur lequel est bâti la démocratie et la République.

 

66 MILLIONS DE "PROCUREURS" ! ET LEUR CHEF AUTOCRATE

Pourquoi cette invective ?

Parce que le Président MACRON ne supporte pas le mécontentement de la population dont il voudrait satisfaire tous les appétits…pour se faire réélire. C’est humain ! Mais dégradant pour la fonction de Président.

Il constate que, quoi qu’il fasse, le peuple grogne. Il gronde même…pour les masques, pour les lois d’exception prises au nom de l’État d’Urgence sanitaire, pour les vaccins qui n’arrivent pas... effectivement pour les errements dans la gestion de cette crise sanitaire…

Or, face à COVID-19, il est obligé de prendre des décisions : s’il n’en prend pas le peuple gronde, s’il en prend et que le peuple constate des errements le peuple gronde…et le Président de la République devenu un autocrate est donc, ainsi, par définition, maintenant responsable de tout ce qui se passe en France ! et particulièrement en matière de Santé. Il ne sait plus quoi faire.

Alors, au lieu de s’en prendre à lui-même, il s’en prend à son bon peuple déjà secoué par COVID-19.

Il a demandé à celui-ci de l’élire. Il a été élu. Maintenant il pense, à tort, l’injurier en traitant les français de « procureur » ; ce qui, d’une part, comme nous l’avons écrit n’est pas respectueux de cette noble fonction et de ceux qui la servent et d’autre part, voudrait être peu flatteur pour ce bon peuple qui l’a porté à la magistrature suprême !

Le Président MACRON a encore en cette occasion manqué de sang-froid et de sagesse.

Le Général de Gaulle pouvait se permettre de fustiger les français avec des petites phrases et des mots choisis.

Le Président MACRON accroché au pouvoir aujourd’hui n’est pas le Général de Gaulle qui était au-dessus du pouvoir et savait partir.

Le Président MACRON est donc avec ses 66 millions de procureurs perdant sur tous les plans.

Les 66 millions de « procureurs » sont des citoyens qui votent ou pourront voter.

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 18:37
UN BEAU PROJET !

UN BEAU PROJET !

 

UN AUTRE SCANDALE UN PEU LOINTAIN MAIS SI PRÈS DE NOUS AUJOURD’HUI

 

Un bel exemple peu connu où les écologistes préfèrent les camions indispensables mais pollueurs plus importants que le transport fluvial et les aménagements de nos fleuves.

Ce dossier va bien au-delà de ce constat.

L’Europe, les écologistes français et la SNCF…ont réussi à « faire barrage » à la construction de centrales hydrauliques incluses dans un projet beaucoup plus ambitieux. Ils ont réussi à bloquer le projet grand canal Rhin Rhône Mer du Nord (voir les dossiers CNR sur internet et nos liens ci-dessous) et ses centrales hydrauliques ainsi que des projets locaux de mini centrales « au fil de l’eau ».

On a parlé rentabilité, écologie…pour tuer ces beaux projets. Nous dirons simplement qu’aujourd’hui si on regarde les sommes fabuleuses dépensées pour acheter l’électricité d’origine éolienne ou encore d’origine solaire et pour favoriser les véhicules électriques et autres…le projet de Grand Canal serait jugé rentable, une garantie d’économie tous azimuts…

Comme nous l’avons fait pour FESSENHEIM,

https://www.olonnes.com/2021/01/les-ecologistes-professionnels-une-catastrophe-ecologique.html

nous nous permettons de rouvrir ce dossier qui va vous étonner. Vous aurez des références pour vous montrer aussi que tout n’était pas aisé pour la réalisation de ce projet grandiose qui fut un rêve qui a viré au cauchemar pour ses partisans et ses concepteurs.

 

LES ÉCOLOGISTES PEUVENT TUER L’ÉCONOMIE ET L’ÉCOLOGIE

Un grand projet enterré à la sauvette mais peut-être pas définitivement ?

C’est aujourd’hui dans les circonstances que l’on vit un scandale dont il faut aussi bien parler : LA COMPAGNIE NATIONALE DU RHÔNE, LE GRAND CANAL RHIN RHÔNE, L’AXE FLUVIAL MÉDITERRANÉE MER DU NORD : 1000 kilomètres de voies fluviales.

Cela pourra hélas vous rappeler un projet d’aéroport nommé NOTRE DAME DES LANDES où tout fut bafoué par une poignée d’extrémistes qui ont eu les mains libres par la grâce de la lâcheté politique : le droit, la Justice, la démocratie, le respect de l’argent public, l’économie locale, la décentralisation…projet nécessaire, pas nécessaire nous ne pouvons juger mais les dégâts causés par ce dossier dépassent l’entendement ?

Tout le monde sait (sauf certains écologistes) que pour le transport de certains matériaux lourds et encombrants voire dangereux la voie fluviale est la plus économique et la plus raisonnable écologiquement.

Le projet de Grand Canal et liaison grand gabarit Rhin Rhône a pour cette raison une histoire ancienne et pas toujours belle mais dont l’écriture n’est pas finie... peut-être.

On pourrait remonter à l’histoire de la liaison par le canal du Rhin au Rhône jusqu’à Colbert Vauban et Louis XIV…qui, eux, ont réalisé des voies fluviales sans être bloqués par des écologistes aussi purs et durs qu’irresponsables comme on en connaît nommés parfois les ayatollahs de l’écologie qui bénéficient de la complicité des politiques.

Sur le projet de grand canal de Marseille à Rotterdam à partir de la fin des années 1970, des travaux sont réalisés sur la Saône avec de nouvelles écluses de 185 mètres au gabarit européen de 5 000 tonnes (écluses à grand gabarit de Seurre, Écuelles, Ormes, Dracé et Couzon)

Mais le projet est abandonné en 1997 suite à la demande du « couple » Lionel JOSPIN, Dominique VOYNET (Ministre de l’Environnement, inconséquente, irresponsable et native de Montbéliard !).

C’est extraordinaire : le gâchis, le manque de recul et la lâcheté des politiques (sauf Raymond BARRE, qui a « porté » la loi du 4 février 1995 pour le financement du grand canal et un peu Jean-Pierre CHEVÉNEMENT, élu local) …les études faites pour rien et pire des travaux en cours sont abandonnés, et il faut ajouter le mal fait aussi à l’économie et maintenant à l’écologie :

  • des camions qui circulent au lieu de péniches,  c’est cela à quoi les écologistes ont abouti…par contre, il y a croissance du réseau routier et de la circulation polluante,
  • des aménagements et régulations de fleuves et cours d’eau, des ports et projets condamnés au sommeil (comme le projet  Sochaux Peugeot de port pour « exporter » les véhicules produits et importer matériaux ) avec un ensemble urbain et industriel Sochaux Montbéliard qui s’écroule,
  •  
  • la Région Franche Comté sacrifiée comme les projets centrales hydrauliques dont on aurait tant besoin aujourd’hui…c’était des travaux très importants mais on a bien fait le barrage de GÉNISSIAT sur le RHÔNE !

Avec ce lien vous pourrez juger du gâchis mais aussi de l’espoir si jamais l’intelligence revenait au pouvoir : en 2009, on a reparlé d’une liaison RHIN -RHONE :

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/territoires-europeens-regions-etats-union/rte-t/canal-rhone-rhin-conflit

et

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/territoires-europeens-regions-etats-union/rte-t/canal-rhone-rhin-conflit

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 22:46
UN SITE TROMPEUR ?

UN SITE TROMPEUR ?

 

 

UN SITE INTERNET DÉDIÉ AU BILAN DES GOUVERNEMENTS MACRON

Nous avons reçu une charmante invitation à consulter un site nouveau dont le bandeau était alléchant ;

« Des mesures qui vous changent la vie : les résultats de notre action »

Nous espérions trouver sur ce site officiel (voir ci-dessus la page accueil), donc financé par nous tous, des données objectives, fiables….

Nous consultons régulièrement depuis des années le site gouvernemental « Vie-publique.fr » qui, pour ce type d’informations légales, est intéressant et assez « neutre » donc c’est un bon outil pour le citoyen qui veut rester informé.

Mais rapidement à l'ouverture du site le doute nous a envahis car on aurait pu croire à une fausse nouvelle, à un SPAM.

La sérieuse revue « Capital » a sorti un article qui nous confirmait qu’il s’agissait bien d’un site « officiel » lancé à grand renfort de communication .

Lien pour cet article de Capital

https://www.capital.fr/economie-politique/retraite-chomage-ecologie-ces-reformes-que-le-gouvernement-a-zappees-de-son-bilan-detape-1390962?utm_campaign=20210117&utm_medium=email&utm_source=nl-cap-matinale-eco#nlref=2489caa23f098fd06c4a7c14d997d770&part%255name%5D=pm&part%255token%5D=2489caa23f098fd06c4a7c14d997d770&utm_campaign=20210117&utm_medium=email&utm_source=nl-cap-matinale-eco&nlsha=3a3c375488759c9ec5d0722cf348b35581b76fbd7ef470aca33e1cb599d6d062

Donc, nous pouvons vous convier à aller visiter ce site « officiel » avec ce lien pour les vendéens  :

https://www.gouvernement.fr/les-actions-du-gouvernement/resultats?dep=85

 

UN SITE INCOMPLET MAIS LES OMISSIONS ET ERREURS SONT-ELLES INVOLONTAIRES ?

DES OMISSIONS GRAVES

Pas d’information sur le chômage, sur les créations d’emploi et la précarité! Rien sur l’évolution de la dette publique, rien sur le plan risques inhérents au vieillissement (perte d’autonomie)…

 

DES MENSONGES ET OU CONFUSIONS : PLAN VÉLO, DÉPENDANCE, PRISE EN CHARGE DES PROTHÈSES DENTAIRES, AUDITIVES, LUNETTES…

Rendons à César ce qui appartient à César ; dire que le plan vélo est l’œuvre du gouvernement, c’est mentir puisque c’est principalement un investissement des collectivités locales (d’ailleurs cités dans le texte). Il en est de même pour les aides aux personnes en difficultés…le nième plan « dépendance » est tombé aux oubliettes, la sécurité...

Les remboursements à 100 % des lunettes et prothèses auditives et dentaires …ne sont valables que pour des « appareils » inadaptés à la plupart des gens. En plus, par exemple, pour les prothèses auditives, la prise en charge (mutuelle+Sécurité Sociale ) est inférieure à 1000 euros pour des appareils qui en valent de 2 à 4 fois plus…résultat mensonge, désillusion, une médecine et des soins à deux ou trois vitesses. 100% du tarif Sécurité Sociale n’est pas 100 % du prix d’achat du produit ! Et de nombreux assurés sociaux doivent renoncer à se faire soigner et à être appareillés alors qu’ils doivent l’être quand ils découvrent la vérité de ce qui reste à leur charge.

L’ex « Répression des fraudes » condamnerait l’auteur de cette tromperie…qui a d’ailleurs été reprise sur le site officiel « Service-Public.fr ».

Rien sur l’investissement et l’espoir d’une vraie réforme de la retraite …rien... et le point n’est pas fait sur le projet.

L’apprentissage…l’objectif 500 000 apprentis était l’ambition de la présidence SARKOZY. Il a failli être atteint et malgré l’ouverture de l’alternance …l’objectif en 2020 ne sera même pas atteint ?

Nous sommes aussi très surpris du peu de place accordée au « développement durable » ou à l’écologie, aux énergies nouvelles ... Par exemple, sur le point essentiel des centrales nucléaires nous sommes très étonnés de l’omission de cette donnée.

L’argent public et l’énergie mis pour créer ce site aurait été bien mieux employées pour la création d’un site propre et opérationnel dès octobre 2020 pour les inscriptions pour la vaccination pour nous protéger de Covid-19.

Présenter sur ce site des résultats contestables et des projections faites pour 2022 …n’est pas honnête. Mais 2022 n’est-ce pas une année d’élection ?

 

UN OUTIL DE PROPAGANDE PRÉ-ÉLECTORALE ?

Ce serait donc un site de propagande habillé d’un costume « officiel ». C’est choquant.

Porte-plume d’une Association citoyenne, ce qui nous intrigue aussi sur ce nouveau site « officiel » c’est la légèreté du Gouvernement…ce ne peut qu’être une ébauche qui affiche des résultats tronqués, faux, incomplets. Mais alors pourquoi le mettre en ligne et lui donner l’allure d’un site « officiel » ?

Pourquoi un site dont l'intitulé veut tromper : nous connaissons tous les sites ".gouv"...ici on a un site ".gouvernement"...avec des liens avec les sites officiels ?

Mais cette mise en ligne ne peut aussi que heurter le bon sens des citoyens qui se sentent encore une fois pris pour des attardés : ou c’est un document sérieux, fiable, officiel ou c’est un document de propagande pré-électoral. Mais il ne faut pas mélanger les deux genres avec une présentation « officielle ». C’est vouloir tromper ?

Donc, dans sa forme actuelle ce « baromètre des résultats de l’action publique » a pris une tournure de propagande. C’est bien dommage ! Mais que deviendra-t-il ?...DES MESURES QUI NOUS CHANGENT LA VIE...est-ce vraiment ce site qui nous les fera découvrir ?

 

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2021 1 18 /01 /janvier /2021 17:49
CET APRÈS-MIDI DU 18 JANVIER 2021 AU CENTRE DE VACCINATION DES SABLES D'OLONNE: C'EST PAS LA FOULE POUR SE FAIRE VACCINER...FAUTE DE NE POUVOIR PRENDRE LE RENDEZ-VOUS OBLIGATOIRE

CET APRÈS-MIDI DU 18 JANVIER 2021 AU CENTRE DE VACCINATION DES SABLES D'OLONNE: C'EST PAS LA FOULE POUR SE FAIRE VACCINER...FAUTE DE NE POUVOIR PRENDRE LE RENDEZ-VOUS OBLIGATOIRE

 

OÙ SONT PASSÉES LES DOSES DE VACCIN DONT DISPOSE LA France ? POURQUOI LES PRISES DE RENDEZ-VOUS SONT IMPOSSIBLE ?

 

Sur le vaccin comme sur la pandémie, nous restons en veille citoyenne mais aussi en colère.

 

LE RENDEZ-VOUS IMPOSSIBLE POUR SE FAIRE VACCINER

Pour la vaccination,

  • Impossible pour les + de 75 ans d’obtenir un rendez-vous (voir l’article ci-dessous et nos expériences personnelles depuis le mercredi 13 janvier !...des heures en appels en vain et devant nos écrans...en vain aussi )
  • l’Europe, cette fois, ne peut être mise en cause que marginalement, elle a fait l’essentiel, peut-être tardivement, mais elle impose une logique de solidarité qui permet une distribution équitable des vaccins entre les pays (Royaume Uni compris ???),

S’il n’y avait pas eu l’Europe, n’en déplaise aux souverainistes, le premier vaccin prêt et « agréé » est d’origine allemande (germano américain), c’est celui du laboratoire Pfizer,

Donc, à la limite, ce vaccin disponible n’aurait profité aux débuts de la vaccination qu’aux seuls allemands. Et les français alors de crier que font notre laboratoire SANOFI, l’Institut Pasteur, l’INSERM…? Là, au moins, il y a une petite solidarité européenne,

  • Le personnel soignant renforcé par des volontaires est l’arme au pied,
  • Les centres de vaccination sont prêts,
  • La France aura reçu, cette semaine, 2 millions de doses et son problème incroyable, c’est que la logistique pour les distribuer n’est pas au point…où sont donc les 2 millions de doses ? Même si seulement un français sur deux demande à être vacciné avec la deuxième piqure...il faudra 66 millions de doses...on est donc loin, très loin du compte.
  • Des milliers de doses de vaccins ont déjà été détruites. Il faudra savoir pourquoi et comment.

 

LA LOGISTIQUE DE STOCKAGE ET DISTRIBUTION DES VACCINS INCOMBANT À L'ÉTAT SE RÉVÈLE CATASTROPHIQUE, LES PRISES DE RENDEZ-VOUS EN PANNE.

Le gouvernement a promis encore une fois ce qu’il ne savait et ne pouvait faire…c’est tromper gravement la population.

Pour les français, il est grand temps de se rendre compte que le mammouth ÉTAT qui est encore en pleine crise de boulimie est  de plus en plus impuissant et en plus, il ruine le Pays.

Ce qui est grave c’est que les français ont demandé et admis le "toujours plus d’État""ce fameux "État protecteur "et que, maintenant à cause de l’impéritie du gouvernement, il faut que les français payent leur faiblesse au prix fort. Le modèle français s’effondre.

 

ON POURRA NOUS RACONTER CE QU’ON VEUT, MAIS LA TRISTE RÉALITÉ EST LÀ…

Même si la France dispose de doses de vaccins, au rythme actuel il faudra 2 ans rien que pour vacciner les plus de 75 ans !...et combien d’années pour une vaccination générale comme annoncée ?

Le gouvernement a donc bien le temps de préparer le passeport vaccin ???

 

BILAN AU 18 JANVIER 2021

 

Prise de rendez-vous impossible

 

Pas assez de doses distribuées aux centres de vaccination ouverts

 

 

Et, on est soi-disant en état d’urgence sanitaire depuis le 9 juillet 2020…donc les pleins pouvoirs sont donnés au Gouvernement…pour aboutir à quoi ?

 

« Gouverner, c’est improviser », donc bricoler ! sauf qu’on ne bricole pas avec la santé des personnes.

 

 

LE DÉPUTÉ PHILIPPE BUCHOU SE PREND LES PIEDS DANS LE TAPIS

Monsieur le député Philippe BUCHOU sur ces problèmes et l’attente déçue de la population ose dire : " c’est normal, il y a eu des bugs..."

désolé, Monsieur le Député, nous ne pouvons pas vous laisser dire cela.

Il ne faut pas se voiler la face :

  • d’une part, il y a encore des bugs,
  • mais, d’autre part, sans le moindre doute, il faut incriminer l’impréparation, le dilettantisme du gouvernement que vous soutenez : les logiciels des plateformes d’accueil pouvaient se préparer dès octobre et être parfaitement opérationnels le 1er janvier 2021…des sociétés françaises de prestations informatiques pouvaient faire et bien faire cela et il en est de même pour la logistique.

Cette impréparation est de donc bien de l’irresponsabilité et de l'incompétence aux graves conséquences.

Monsieur le député, vous niez l’évidence, vous semblez, par vos déclarations qui ne sont pas des excuses, vraiment prendre les citoyens pour des imbéciles alors que, vous l’oubliez peut-être, eux, ils savent que leur vie est en danger !

 

 

Ouest France numérique du 18 janvier 2021

Christiane, 76 ans, nantaise qui habite près du Parc de Procé, a tenté vainement ce week-end de prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre le covid-19 : sur les sites sante.fr ou doctolib, il lui a été répondu que « tous les rendez-vous de vaccination ont déjà été réservés. » Et aucune autre date n’a été communiquée. Alors que 32 centres de vaccination doivent ouvrir dans les Pays de la Loire, comme l’a annoncé jeudi l’Agence Régionale de Santé (ARS) la mise en place sur le terrain se révèle chaotique.

À Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), c’est l’incompréhension. Un centre devait y ouvrir dès jeudi 21 janvier. Quatre villes sarthoises doivent en effet accueillir un centre. Mais faute de vaccins disponibles, le centre de Sablé-sur-Sarthe, qui concerne près de 3 000 personnes âgées de plus de 75 ans, ne pourra pas ouvrir. Pourtant, près de 200 personnes s’y étaient déjà inscrites.

LA PORTE EST ÉTROITE POUR ENTRER DANS LE SAINT DES SAINTS

LA PORTE EST ÉTROITE POUR ENTRER DANS LE SAINT DES SAINTS

Partager cet article
Repost0