Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 23:43

DSC04465

 

Voilà pourquoi tous les villages de France ont leur monument aux morts :

Ils commémorent l’immense carnage qui a fait qu’environ 9 millions de personnes y ont laissé leur vie et que cette guerre a fait au moins 20 millions de blessés. 60 millions de soldats ont participé à cette guerre.

Et pourtant deux  décennies plus tard les hommes de très nombreux pays ont repris les armes : 14/18 ce ne fut donc pas « la der des ders ».

Pour cette première guerre mondiale : la France a été le pays le plus touché avec 1.4 million de morts.

 

OUBLIER N’EST DONC PAS POSSIBLE même si les peuples en guerre se sont réconciliés.

Il appartient aux parents, aux enseignants et à tous ceux qui ont un rôle d’éducateur d’expliquer sans haine. Personne n’aime la guerre et pourtant elle peut se déclencher partout : une étincelle, la folie d’un homme…et cela peut devenir le cataclysme que rien n’arrête.

Rappeler ces faits, ce n’est pas inciter à la guerre. Ce doit, au contraire, être une occasion pour les plus âgés de rappeler aux jeunes ce danger qui change l’homme doux comme un agneau à devenir plus féroce que le plus sanguinaire des fauves.

ENTRETENIR LE SOUVENIR : c’est tenter de dompter les mauvais instincts de l’homme et mettre en exergue le courage du même homme.

Aussi, nous vous convions à venir en famille commémorer la signature de l’Armistice du 11 novembre 1918 et à parler aux enfants de ces événements.

 

PROGRAMME DES MANIFESTATIONS A CHÂTEAU D'OLONNE

9 h : Messe à la Mémoire des Morts

10h15 : Rassemblement place de l’Hôtel de Ville

10h30 : Défilé au Monument aux Morts avec la participation de l’Orchestre d’Harmonie des Sables d’Olonne

10h45 : Place du cimetière ; envoi aux couleurs, dépôt de gerbes, minute de silence et lâcher de pigeons

11 h : Vin d’honneur à la salle municipale Calixte –Aimé PLISSONNEAU. Distribution de friandises aux enfants.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 15:48

 

03437.jpgMairie de Château d'olonne 

 

Suite de : UNE VRAIE OU FAUSSE BONNE NOUVELLE, UN COUP DE PROPAGANDE ÉLECTORALE DEPLACÉ OU UN PROJET CONCRET TENU SECRET ???

 

 

Bientôt les élus castelolonnais n'auront plus besoin d'assister au conseil municipal et de délibérer. Il leur suffira de lire la presse ou d'ouvrir internet pour savoir ce qui a été décidé à leur place par le maire. Est-il nécessaire d'organiser à grands frais  des élections municipales en 2014. On peut même (avec un peu d'humour et beaucoup de gravité) se poser la question.

 

Quelques élus de Château d'Olonne ont eu le privilège de découvrir dans la presse et maintenant dans la lettre "municipale" "CASTEL  ACTU N° 14 "qu'un engagement très important semblait avoir été décidé par le maire et peut-être par des adjoints : agrandir sans offrir de "lits" supplémentaires l'EHPAD, Résidence des Vallées (Établissement Hospitalier Pour Personnes Dépendantes).

 

Pour ceux qui veulent en savoir plus :

http://www.lechateaudolonne.fr/newsletter/coup-de-projecteur/697-grand-age-la-residence-les-vallees-sera-agrandie-et-modernisee.html

Le montant prévisionnel de l'investissement est de 6 millions d'euro...pas de quoi fouetter un chat et  une bagatelle qui ne mérite pas d'être proposée en délibération au Conseil Municipal  ! Cela fait à peine plus que le coût prévisionnel de la nouvelle  Mairie (même moins si on déduit les financements externes ) où la décision avait été prise avec la même désinvolture et mépris pour les élus !

 

C'est vrai le TANCHET est le cours d'eau qui passe à la mairie et à distance d'un coup de fusil de la Résidence des Vallées...mais ce pauvre cours d'eau est une victime de la pollution et les derniers gardons n'attirent plus les pêcheurs : même ceux qui, en période électorale, vont à la pêche aux voix.   

 

Souhaitons à nos anciens de pouvoir jouir d'un cadre rajeuni et, même si nous sommes choqués par les méthodes de gouvernance de la municipalité actuelle, cela ne nous empêche pas, en dehors de toute considération électoraliste, d'apprécier toute mesures de bonne gestion qui constituent une amélioration des conditions de vie de nos anciens qui n'ont pas à être otages de manœuvres ou d'erreurs politiciennes de bas étage.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 23:31

A CHÄTEAU D'OLONNE ,

    la Maison de retraite des Vallées devenue EPHAD,  va subir un nouveau rajeunissement : un investissement de « 6 millions d’euro pour la commune »

On se perd en conjonctures sur ce sujet. 

 

EHPAD vue d'ensemble recadrage

 

 

C’est pour nombre d’élus de Château d’Olonne …une découverte faite en parcourant la presse cette semaine !

À notre connaissance et après recherche cet investissement n’a jamais été évoqué en Conseil Municipal.

Conclusions sur ce « fait divers » :

Soit il s’agit d’un projet bidon , une promesse électorale qui a pour but, encore une fois, de faire croire que le maire Jean-Yves BURNAUD et son équipe ont  des projets pour améliorer les conditions d’accueil des personnes âgées. C’est un leurre qui veut faire confondre projet et réalisation et qui est un aveu de la pauvreté des réalisations de la Municipalité au cours de cette mandature 2008/2014. Jouer ainsi de la crédulité des citoyens castelolonnais n’est pas à mettre au compte de l’honneur de ces élus.

Soit il s’agit d’un projet réel qui commence à se mettre sur pied…alors cela signifie que l’annonce faite à la presse avant que les élus aient été informés est la parfaite illustration du mode de fonctionnement tant de fois dénoncé et parfaitement antidémocratique de la Municipalité. Il atteste le mépris que le maire, son premier adjoint Joël MERCIER et les autres élus figurant sur les photos de presse affiche vis-à-vis des autres élus représentants des castelolonnais.

Soit il s’agit d’une information purement électorale. Nous n’osons développer cette hypothèse : tant de familles sont en proie à de grandes difficultés suite à l’obligation de mettre un proche dans un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) leur donner de faux espoirs est une action condamnable. En effet, Les listes d’attente sont longues. Dans ce cas déjà il n’y aura pas de « lits » supplémentaires…donc cela ne changera rien pour les familles en attente ? Cela pourra seulement, et c'est un plus, améliorer les conditions d’accueil des personnes âgées dans l’établissement.

Nous ne pouvons que dénoncer ce type de procédure et demander à la presse pour ne pas être piégée d’appliquer le principe de la réciprocité (comme elle sait si bien le faire) qui veut que quand l’opposition castelolonnaise fait une déclaration, celle-ci ne « passe » qu’après que le maire ait été interrogé par ladite presse. Messieurs les journalistes interrogez donc les élus de la vraie opposition s’il vous plaît. On vous maisse toute votre liberté bien sûr mais pensez aussi à l'égalité !

Dans cette période préélectorale, nous prendrons  soin de relever tout ce qui est discrimination, erreurs de la presse, traitement différencié des sortants et des listes nouvelles d’opposition aux sortants.

La communication sur ce projet EHPAD est donc une grave erreur, peut-être une insulte aux familles qui attendent une place pour un des leurs. On ne joue pas à ce sujet indigne.

Nous attendons que le maire présente lors du prochain conseil municipal, documents à l’appui, la teneur de ce qui est peut-être un « projet » occulte jusqu’à maintenant et dise "occulte pourquoi ?" 

21 ehpad perspective interieure

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 19:00

VENDEOPOLE Les Plesses OF 130515172813716 82 000 apx 470Photo Ouest France sur le VENDEOPOLE....tout un programme

 

 Nous sommes en période préélectorale ; toute parution peut avoir un aspect favorable à telle ou telle liste. Il est donc essentiel dans ce contexte de pratiquer l'objectivité dans l'information diffusée et c'est pour cela que prenant les devants nous faisons cette mise au point pour éviter des animosités, des dérapages et prévenir tout tendance à une propagande sentant le favoritisme.

Nous resterons toujours ouverts aux mises au point, aux droits de réponse...espérant être suivis dans cette voie.

    

LA PRESSE LOCALE : faut-il la croire ?...Nous avons déjà  dans le passé posé le problème d’une forme de censure…mais ne prononçons pas le mot en attendant les réponses espérées aux questions que nous posons à OUEST France : pourquoi la relation de ce conseil municipal ed Château d'Olonne  n’est-elle pas fidèle, objective ?

Nous avons donc pris connaissance du « compte rendu » du Conseil Municipal de ce mardi 29 octobre publié dans OUEST-France du 31 octobre 2013.

Nous nous contenterons dans le présent article à ne reprendre que les deux premiers points que nous avons abordés hier : CHATEAU D'OLONNE : conseil municipal du 29 octobre 2013...suites

1 - La construction d’une maison de l’enfance

Choix du site

L’opposition CAP VRAI s’est élevée contre le choix du site…pas de trace de cette intervention de Daniel TESSIER…pourtant il y a eu débat avec la majorité sur ce thème. Madame Annick  BILLON, Adjointe au maire et présidente de la commissions URBANISME est d’ailleurs intervenue pour tenter de justifier ce choix.

Vote de l’opposition CAP VRAI : CONTRE

« L’opposition regrette simplement que ce ne soit pas une association vendéenne … » : ce raccourci du journaliste est trompeur.

Ceci laisserait croire que l’opposition CAP VRAI a voté cette délibération.

Non, car, en plus de ce« regret » qui était à l’adresse du Conseil Général, le plus important était le choix du site (voir ci-dessus). Devant l’inconsistance des réponses du maire et de ses adjoints sur le problème du choix du site dans une zone affectée aux équipements sportifs l’opposition CAP VRAI a voté contre ce point de l’ordre du jour.

Il eût été préférable par souci d’objectivité de préciser ce vote et ses motivations.

2 – LE VENDEOPOLE : question écrite de Daniel TESSIER point 17 de l’ordre du jour

Le projet de Vendéopôle dont le Maire Jean-Yves BURNAUD et ses adjoints ont assumé la promotion est en panne et pire des déficits sont annoncés alors que les partenaires (communautés de communes de l 'Auzance et de la Vertonne, du Talmondais et du pays Mothais) ont dans un premier temps refusé de voter le budget 2013 et fait décider que désormais elles n’assumeront plus les charges du Vendéopole (budget initial première tranche : 8.600.000 € quand même !).

L’équipe du maire a fait le forcing pour la poursuite de ce projet (né officiellement en janvier 2005) dont en fait il était le seul à vouloir vraiment le voir aboutir. Dans sa question Monsieur Daniel TESSIER rappelait au maire que « depuis 10 ans vous avez communiqué avec les castelolonnais sur la création d’une zone d’activité au lieudit le Bouillon… »

 

À force d’être isolés sur ce dossier , les élus de la CCO et plus particulièrement Monsieur Jean-Yves BURNAUD, Annick BILLON, Joël MERCIER, Isabelle DOAT, (ces deux derniers étant  vice-présidents de la CCO) se sont retrouvés seuls.

La question d’importance posée par Daniel TESSIER est de savoir dans ce contexte qui va payer et combien, que va devenir le projet de Vendéopôle ? Questions d’importance.

D’abord, Monsieur Jean-Yves BURNAUD n’a pas voulu accéder à la demande de Daniel TESSIER qui était de relire publiquement la question. Cette lecture était logique ne serait-ce que par courtoise avec le public qui ne pouvait savoir quel sujet était traité ! Ceci méritait déjà commentaire.

La réponse de Monsieur Jean-Yves BURNAUD est simple :

Si le projet a pris tant de retard, c’est suite d’une part, aux nouvelles normes de l’environnement…sauf que nous avions signalé, dès 2007, le problème des zones humides protégées sur la zone et que, par définition, ceci imposait des mesures et procédures adaptées et que, d’autre part, il y avait les procédures diligentées par les propriétaires des terrains objet d’expropriations. Ceci est bien arpporté par Ouest France. 

« Les engagements financiers sont supportés par les communautés de communes et le Département »…sauf qu’il ne reste quasiment qu’une communauté de communes pour payer l’addition la communauté de Communes des Olonnes CCO c’est à dire les contribuables du Pays des Olonnes !

 

Il nous semble que, pour le moins, cela méritait développement pour que les habitants du Pays des Olonnes soient objectivement informés.

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 22:47

 

03437.jpg

 

LES ANTENNES COLLECTIVES VONT DISPARAITRE 

Parmi les questions évoquées lors de ce conseil municipal figurait celle concernant le service des antennes collectives appartenant à la commune.

 

Il faut savoir que la commune possède une quinzaine d’antennes collectives desservant plus de 1300 foyers.

Suite aux difficultés de maintenance de ces antennes et suite à l’annonce du passage au numérique il fallait sortir du système instauré qui ne donnait plus satisfaction et dont le coût de remise à niveau aurait été très élevé.

En plus des problèmes techniques, l’évolution des moyens de réception télévisuels a fait que de nombreux foyers s’étaient équipés de moyens de réception personnels et n’avaient plus de raisons de payer une redevance pour un service dont ils n’avaient plus le besoin.

 

Il a donc été décidé, après l’arrêt provisoire de la collecte de la redevance ces dernières années,  de ne plus assurer l’entretien des antennes collectives. C'est donc la fin des antennes collectives municipales. 

Les foyers concernés  seront avisés et ils disposeront d’une année pour s’équiper.

Le service cessera, en eeffet, le 31 octobre 2014.

L’opposition CAP VRAI par la voix de Daniel TESSIER a demandé, en vain, que cette date soit reportée au 31 décembre 2014 sachant que certains foyers, dans la difficulté, auront du mal à assumer cette dépense d’équipement.

Proposition donc rejetée pour des motifs un peu confus : coûts, maintenance…

Il est donc décidé à l’unanimité que la redevance est désormais supprimée, que le service des antennes collectives sera aussi de facto supprimé et plus du tout assuré à partir du 31 octobre 2014 et qu’enfin les antennes actuelles seront démontées.

 

CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE L’ENFANCE

Il était proposé de délibérer sur la cession du terrain sur lequel l’ancienne salle des sports était édifiée (Boulevard des Anciens combattants de l’AFN).

L’acheteur de ce terrain est l’Association MONTJOIE spécialisée dans la protection de l’enfance basée dans la Sarthe. Elle a été retenue par le Conseil Général pour le projet de transformation et d’extension d’une Maison de l’Enfance à caractère social.

L’Association a le projet d’implanter à Château d’Olonne une « unité éducative » pour des enfants de 2 à 12 ans.

Si le projet n’a pas donné matière à de discussion, par contre, le choix du site a fait l’objet de la part de l’opposition CAP VRAI d’une remarque importante.

En effet, après avoir regretté que, pour cette prestation sociale, ce soit une association située dans un autre département qui ait été choisie Daniel TESSIER, pour l’opposition, a rappelé que ce site est dans un environnement « sportif » : salle des sports, maison des sports, terrains de sports …et qu’il avait été dit que ce secteur serait dédié au monde du sport. Donner à cette enclave une autre destination n’est pas logique. Cela va notamment bloquer des possibilités d’extension des installations actuelles.  

Encore une fois l’opposition n’a pas été entendue. Il faut espérer que la décision prise le Conseil Municipal de Château d’Olonne ne sera pas regrettée à l’avenir. La demande de l’opposition répondait simplement à une logique prospective et on ne comprend pas que la municipalité n’ait pas pu proposer d’autres sites à l’Association MONTJOIE.

L’opposition CAP VRAI a voté contre la délibération proposée.

 

 

Décidément les propositions contructives de l'opposition, malgré leurs fondements justifiés, raisonnables et incontestables  ne reçoivent aucun écho favorable de la part de la municipalité qui, par contre,  n'avance aucun argument sérieux pour s'opposer aux propositions de l'opposition CAP VRAI.

 

 

A SUIVRE...

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 07:50

 

03437.jpg

 

    Le Conseil Municipal de Château d'Olonne est convoqué en séance publique le mardi 29 octobre 2013 à 20 heures.

 

Il y aura délibération sur un ordre du jour qui comporte 17 points dont nous retiendrons particulièrement les points suivants :  

 

- Diverses mesures concernant le domaine communal,

- Suppression du service des Antennes Collectives,

- Plage de Tanchet : approbation rapport annuel d'activités de la concession d'exploitation, année 2012,

- Diverses mesures budgétaires,

- Subvention exceptionnelle Beauséjour Gymnatique,

- Education routière en milieu scolaire,

- Diverses mesures concernant la gestion du personnel municipal,

 - Mise à disposition salles communales pour réunions publiques électorales,

- Rapport  d'activités de la Communuaté de Communes des Olonnes, Année 2012, 

- Décisions municipales, délibération de donner acte,

- Question posée par Daniel TESSIER, conseiller Municipalk.

 

Il est rappelé que les Réunions du Conseil Municipal sont publiques (Hôtel de Ville de Château d'Olonne, 53, rue Séraphin Buton)

    Prochain CONSEIL MUNICIPAL mardi 29 octobre 2013 à 20 heures.        

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 18:17

 

 

 

  Un parking désert devant des commerces qui attendent les clients : "rue barrée" pour travaux qui n'en finissent pas de finir à Château d'OLonne. Ne pouvait-on pas faite autrement ? 

 

DSC00194

  Ce jour à 17 heures 2 voitures de clients sur leur parking... 

    ces commerces ont une perte très importante d’activité (rue barrée, signalétique déficiente et même parfois illisible),  

 

 

DSC00198DSC00201

Des signalétiques provisoires aussi peu visibles et lisibles...de qui se moque-t-on ?  

 

 

Déjà, lors des travaux, rue Georges Clémenceau en 2008, les commerces avaient anormalement souffert du chantier et de sa durée (au moins un commerçant n’a pas résisté et même ceux du Centre-Ville ont souffert)

La durée des travaux sur ce site  de la zone commerciale LES OCEANES (Géant Casino)est incompatible avec les exigences d’une zone commerciale,

La concertation faite par la municipalité n’a pas satisfait tout le monde : mais de là à jouer les commerçants les uns contre les autres, il y a un pas qui a été vite franchi ! Oui, des commerces ont pu tirer leur épingle du jeu : tant mieux pour eux ; d’autres souffrent en silence, la rage au cœur. La Municipalité a vraiment un manque de respect vis-à-vis de ses administrés.

Nous avons le sentiment, voire la certitude, que la Municipalité castelolonnaise prend en considération en premier les désidératas des entreprises qui traitent les chantiers : plus ceux-ci  durent, plus c’est bon ? C’est cette gestion que nous ne pouvons admettre. Deux ans pour ce chantier, les professionnels vous diront que c’est anormalement trop long. Ils ont raison puisque nous avons noté (qu’en dehors de la période estivale) il y a eu des semaines sans un engin sur le chantier. Cela a été dénoncé en Conseil Municipal.

Une municipalité n’a pas le droit d’empêcher les commerçants de travailler normalement et ce n’est pas la promesse d’un embellissement de leur environnement (promesse vieille de plus de 10 ans !) qui compensera les pertes d’exploitation. L’argent que la collectivité investit est le leur et le nôtre aussi. Ils travaillent et ont droit au respect de leurs efforts.

Certes ces commerçants concernés n’iront pas manifester par crainte des représailles mais leur amertume est justifiée. S’ils n’osent s’exprimer à leur maire et à ses adjoints nous avons le devoir de le faire et nous nous permettons de rendre cette situation publique en espérant que cela va faire bouger les choses.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 18:00

 

 

dépendance photo0001

 

Le conseil municipal était appelé à délibérer sur les exonérations et abattements en matière de fiscalité locale : abattements sur la taxe d’habitation et sur les taxes sur le foncier bâti et non bâti.

Ce fut une occasion pour les élus de l’opposition CAP VRAI par la voix de Daniel TESSIER de rappeler une demande déjà faite dans le passé qui concerne les familles et particulièrement les personnes isolées souvent âgées et seules qui se trouvent confrontées à de très graves problèmes financiers.

Voici le texte intégral  de l’intervention de Daniel TESSIER :

« Aujourd’hui la somme des prélèvements devient insupportable pour de nombreux foyers français.

Il l’est particulièrement, au Pays des Olonnes, au niveau de certaines personnes âgées vivant seules et qui souhaitent finir leurs jours en paix dans leur logement. Même avec une pension dépassant le seuil de 10.000 € par an, avec leurs dépenses pour des aides dont le maintien à domicile, les impôts fonciers et mobiliers elles n’ont pas assez de revenus y compris pour se nourrir correctement.

C’est une misère cachée, complexe, insoutenable, parfois ignorée même de leurs proches, Les soignants, par contre, les connaissent. Le CCAS peut ignorer ces cas.

Il faut que la municipalité les prenne en considération. Nous avions déjà attiré votre attention sur ces cas.

Certes, la législation fiscale laisse peu de place aux initiatives locales mais il faut trouver une solution humaine pour cette nouvelle catégorie de personnes abandonnées au bord du chemin et dont le nombre est malheureusement sans cesse croissant. Pourriez-vous demander aux services concernés les moyens qu’il serait possible de mettre en œuvre pour donner un début de solution à ce grave problème qui doit nous tenir à cœur ?

Les abattements proposés ne pourraient-ils donc pas prendre en compte ces situations au moins au niveau de la taxe d’habitation ?»

Il semble que, pour Monsieur Joel MERCIER, premier Adjoint chargé des finances comme pour d‘autres élus de la majorité, il n’y ait pas de problème. Donc, le maire Jean-Yves BURNAUD prend le relai pour répondre à cette demande en rappelant plusieurs choses :

-          La fiscalité a des principes fixés par la loi, y déroger, au niveau communal, n’est pas possible,

-          les aides ménagères peuvent et doivent saisir les maires de ces cas,

-          Le CCAS dès qu’il a connaissance de gens en difficulté répond toujours présent.

Le problème n’est pas là a répété l’opposition : c’est une misère grave et cachée. Le cumul des dépenses d’aides à domicile, de frais médicaux et les impôts locaux devient catastrophique pour les personnes seules qui veulent rester dans leur logement. Ces personnes sont au-dessus du seuil de 800 euro par mois et donc écartés des abattements et éventuellement d’autres aides.

Comme d’habitude le maire n’a pris aucun engagement de démarches en faveur de ces personnes qui sont victimes de cette notion de « seuil de ressources »que tous les organismes à vocation sociale connaissent bien. L’opposition espérait que le maire fasse un appel auprès des castelolonnais pour que ces cas lui soient signalés, qu’il engage des démarches auprès des services voire qu’il interpelle députés et conseil général. Rien.

Après ce débat il nous reste donc qu'à faire appel à vous tous ceux qui avez  connaissance de ces cas afin de saisir le maire et les services sociaux.

Partager cet article
Repost0