Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 09:24

03437.jpg

 

LES ECHECS DE LA VRAIE OPPOSITION CAP VRAI : ne pas avoir convaincu le Maire et ses adjoints d’adopter un mode de gestion adapté à une ville de 15.000 habitants et une certaine désunion.

Est-ce l’heure des bilans de fin de mandat (mars 2008-mars 2014) ?

Que se reproche l’opposition CAP VRAI après 6 ans d’opposition proposante ?

N’avoir pu empêcher la gauche, alliée d’un combat, sur la base d’un programme « fusionniste » de renier ses engagements. Dès le début de mandat une conseillère membre de la gauche Madame Lise JAULIN répondant aux sirènes du maire a rejoint la majorité. Ensuite, ce furent pour ses collègues de la liste de gauche démission et semi ralliement : les castelolonnais qui avaient fait confiance à la gauche lors de leur vote en 2008 ont été trompés par leurs propres élus ! Ceci ne pouvait qu’affaiblir une opposition constructive qui représentait quand même  48 % des électeurs.

N’avoir su convaincre la MAJORITE du maire et des Adjoints que Château d’Olonne était une ville de 15.000 habitants dans une agglomération de près de 50.000 habitants et que cela ne se gérait pas comme un bourg de 1.000 habitants.

Avoir subi le refus de dialogue avec le Maire : les tentatives de dialogue dans ce sens ont échoué le maire refusant toute proposition  comme il a refusé aux castelolonnais le droit de se prononcer sur la fusion.

Ces échecs se traduisent par :

-          Toujours plus d’impôts,

-          Des dépenses faites pour dépenser ces impôts et non dans la cadre d’un projet pour une ville : la salle GARGOMOELLE, des chantiers qui se traînent dont les coûts sont trop élevés, la concurrence ne jouant plus à 100 pour 100, depuis longtemps, un Centre-Ville gouffre financier qui ne vit pas…

-           Une insécurité grandissante,

-          Une politique dite culturelle dont les « événements » ne touchent que quelques poignées d’habitants malgré leur « gratuité »,

-          Un tissu associatif chétif qui bénéficie de subventions qui ressemblent plus à des aumônes : 100 euro par exemple !

-          Logement : zéro lotissement nouveau : des projets que des projets, des études que des études et pas de réalisation alors qu’au Pays des Olonnes 1.200 familles sont en attente de logements sociaux,

Et ainsi de suite…   

-          D’ailleurs, le mode de gestion du maire a été affiché dans son programme électoral « continuer comme avant ! » sauf que la ville a maintenant 15.000 habitants, que les choses en 25 ans ont changé, que la France est en crise…l’immobilisme et le conservatisme finissent toujours par coûter cher.

-           Par contre, on va faire payer « se payer » une nouvelle Mairie !...on est parti pour 5 millions d’euro !

S’il y a un seul scandale à Château d’Olonne c’est le gaspillage de l’argent public. Il faut oser le dire et le démontrer. L'opposition tenace et attentive sur tous les dossiers a certainement  permis de limiter les dégâts. Il y a au moins cela de positif et on aura à en reparler quand les failles au sein de la majorité seront officielles, quand le navire prend l'eau.... Les langues se délieront-elles ? 

                                                        

Partager cet article
Repost0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 22:03

 

 

DSC07125

 

 

Dans CASTEL INFO de juillet 2013 ,  Bulletin Municipal de Château d’Olonne,  l’Éditorial classique du maire a un titre un peu mystérieux « OUVERTURES SUR LE LOGEMENT »…quelles ouvertures, quels espoirs pour ceux qui attendent ?

Il y est encore une fois question que de projets anciens et pas le premier coup de pioche. En effet :

Les Près de la Clais Sud …c’était déjà à l’ordre du jour des études en cours avant 2009 (voir Castel Info de janvier 2009),

Les Bourrelières …projet étudié mais passé à la trappe (confirmation lors du conseil municipal du 25 juin 2013),

Le Puits Rochais (on en parlait alors de la précédente mandature avant 2008),

Le Centre-Ville : on reprend les études…projet né aussi avant 2008 et toujours en état de projet.

Voilà où en sont les projets de la mandature de la majorité de Monsier Jean-Yves BURNAUD...toujours à l'état de projet !.

Pour les Prés de la Clais Sud et Centre Ville « ces objectifs seront ensuite incontournables  même si nous ne les atteindrons que par étapes à partir de 2011 » (éditorial du maire en juillet 2009 et nous sommes en juillet 2013 et encore en phase d’études !).

Comme l’écrit  aussi le maire  dans son dernier éditorial … « de nombreuses familles disposent d’une réelle chance d’accéder au logement… » mais c’est pour quand ?

Par ces exemples que chacun peut vérifier l’Équipe de Monsieur Jean-Yves BURNAUD a montré ces dernières années son incapacité à tenir ses promesses, à passer du stade projet à celui de la réalisation et donc à  répondre à l’attente des familles : 1.200 familles au Pays des Olonnes sont sur la liste d’attente d’un logement ! Il y a des obstacles et des procédures lourdes pour créer des lotissements et bien : quand on a promis on se donne les moyens d'avaler les obstacles, de se retrousser les manches et de travailler concrétement. D'autres réussissent.

Ce problème du logement à Château d'olonne est donc bien une priorité. A lumière de ce qui est indiqué ci-dessus on comprend pourquoi les classes ferment dans les écoles de Château d’Olonne, pourquoi la population stagne et est même dépassée par la ville voisine d’Olonne sur Mer.

Un  constat d'échecs est donc dressé.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 15:33

 

DSC06750

 

 

Le site du circuit du Puits d'Enfer (propriété privée)  envahi

 

DSC00678

 

 

 

 

Au Conseil Municipal de Château d'Olonne en VENDEE les gens du voyage encore une fois sont les invités.

L'installation intempestive de ces rassemblements depuis mai 2013 sur la commune de Château d’Olonne en VENDEE ne va jamais sans difficultés.

Cette année, c'était donc le tour de Château d'Olonne de préparer l'accueil pour ces rassemblements. Dès le premier rassemblement, les difficultés sont apparues : le premier groupe de gens du voyage estimant que le site des Soulardières qui avait été choisi avec leurs représentants ne leur convenait pas (terrain recouvert de végétation, terrain difficile pour la manœuvre des caravanes…) a squatté un terrain privé et cultivé 200 mètres plus loin.

Deuxième rassemblement début juin : même motif, même punition ! Entre temps un autre rassemblement se déroulait au bois Saint Jean sur le site de l’ex LUNA PARK.

Depuis la loi de 2.000, les communes de plus de 5.000 habitants se doivent d'accueillir les gens du voyage sur des aires aménagées à cet effet (aires permanentes) mais elles doivent aussi organiser l'accueil des rassemblements.

Ceux-ci sont prévus à l’avance, les responsables des gens du voyage doivent en faire la demande à la Préfecture où un coordinateur organise les choses.

D’autre part, la commune désignée pour recevoir les rassemblements met en place une aire avec les branchements et autres services pour un accueil décent (eau, électricité, bennes…)

La question était posée par l’opposition CAP VRAI : il y a une loi qui règlemente l’accueil et le stationnement des gens du voyage pourquoi n’est-elle pas respectée ?

Le maire Jean Yves BURNAUD et son adjoint Jean-Pierre HEUZE partent du constat que les gens du voyage en toute impunité peuvent « s’’installer n’importe où, n’importe quand »…et donc qu’il n’a rien à faire…et si l’opposition a des solutions miracles qu’elle le fasse savoir !

L’opposition s’arque boute sur la loi : cette loi impose des règles aux gens du voyage et impose des règles d’accueil aux municipalités de plus de 5.000 habitants.

Si le Maire d’une commune refuse les possibilités que lui offre la loi de faire respecter les règles, il abdique son pouvoir de police et de représentant de l’État. Ainsi une « zone » de non droit se crée. Le maire doit donc, pour le cas, demander au Préfet d’user de ses pouvoirs pour faire respecter la loi…si celui-ci ne le fait pas il engage la responsabilité de l’État.

Pour l’opposition on ne peut laisser faire : la loi doit s’appliquer, si elle est inapplicable il faudra la modifier : une catégorie de français ne peut imposer sa loi, violer la loi, porter atteinte aux biens des collectivités et des propriétaires qui sont squattés en toute impunité, se servir en électricité, eau…sans bourse délier au détriment de la collectivité.

De plus, ce laisser-faire a un gros inconvénient : les gens du voyage qui respectent les règles que la loi leur impose sont pénalisés par rapport à ceux qui la bafouent et cela aussi est intolérable. Un groupe a effectivement utilisé l'aire aménagée.

A Château d’Olonne, la position laxiste du maire par rapport à l’application de la loi qu’il semble mal connaitre a donc fait réagir l’opposition.

Comme d’habitude le maire est resté sur sa position.

LIBERTE D'INFORMER, LIBERTE DES ELUS DE S'INFORMER ET DE VOUS INFORMER

 

PS : Pour nous informer et pour vous informer, nous, élus d'opposition CAP VRAI qui diffusons cette information sur ce blog, avons comme nous le faisons depuis des années, pris contact avec les gens du voyage...cela  risquant de créer quelques gênes au maires, élus, fonctionnaires... il nous a été demandé en Conseil Municipal de cesser nos interventions pour cause de risque d'interférences.

Nous pensons que cette requête est malvenue car elle risque de porter atteinte à la liberté des élus, à la liberté de communication...par contre nous nous engageons   à ne pas interférer avec les services et nous proposons au maire pour éviter des situations ambigues de convier les élus d'opposition chaque fois   qu'il y aura intervention d'élus de la majorité dans ce type d'opération.

Comme nous connaissons l'attention que portent les élus de la Majorité castelolonnaise à lire votre blog nous ne tarderons pas à avoir réponse à notre proposition. 

À suivre...

Partager cet article
Repost0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 19:50
 
Détendons-nous par ce reportage qui commence par cette information municipale donc officielle puis...suivons le guide
 
 
Voilà Ce qui est écrit dans la lettre N° 9 de la Mairie de Château d'Olonne (reproduction textuelle) :
 
« L'avenue de Talmont est désormais totalement méconnaissable...
 
Avec la saison estivale, les travaux seront bientôt en mode pose. Pour l'avenue elle-même, c'est presque fini. Le cadre de vie est plus apaisé. Reprise du chantier en septembre pour les rues Rues Dumouriez et Juin. Et à l'automne, saison des plantations !
 
Signes que ça va beaucoup mieux... Les piétons et les cyclistes ont désormais toute leur place. Ils investissent le quartier. La circulation automobile étant passée à double sens, les automobilistes roulent plus paisiblement. L'avenue commence à verdir avec les premières plantations qui seront suivies à l'automne par des arbres et des arbustes à hautes tiges.
 
La restructuration du secteur prend forme ! »
 
Les auteurs de ces lignes ont-ils pris soin de se rendre sur place ?...et de tester les itinéraires en vélo ? « Les cyclistes et les piétons ont désormais leur place »…laquelle ? Ainsi :
 
Comment les cyclistes vont-ils sortir du parking des Océanes ? à droite pas de piste, en face le carrefour ...vive le VTT
 
 
001
 
 

S’ils veulent aller (surtout les cyclistes) vers les commerces rue Dumouriez comment font-ils ?...encore le VTT ou prendre la route et l'ambulance

 
004
 

Comment aller de l’avenue de Talmont aux commerces rue Dumouriez (boulangerie, couleurs marché, magasins de meubles, Ma campagne…) ? encore le VTT...

006
 

Après le carrefour, Avenue  de Talmont en direction de Talmont…on est toujours Avenue  de Talmont. Celle-ci ne s’arrête pas au N °45

Dans cette partie haute de l'Avenue de Talmont on est  bien en plein chantier, sans piste… il n' a même pas de place pour le VTT ! et ci-dessous au premier casse jante : une petite marche.

 
007
 

Oui, là, l’Avenue de Talmont est méconnaissable…un été de galère, quelle gestion de chantier et enfin pourquoi cette information municipale pour le moins trompeuse...l'Avenue de Talmont est méconnaissable et pour combien de temps encore !

009
 
 
Si je quitte la piste cyclable rue de Talmont et que je veux aller vers les commerces rue Dumouriez ...par où puis_je passer ?
 
 
014
 
La piste s'arrête là au 23 de l'Avenue de Talmont...nous ne pensons pas que les cyclistes apprécieront cet été cette avenue et ses méandres cahotiques que les élus de la majorité castelolonnaise nous font miroiter. N'auraient-ils pas pu activer les travaux pour que la voie soit belle et bonne pour cette saison ou se taire et annoncer à grand renfort de com les travaux achevés quand ils étaient effectivement achevés !
 
015
 
Partager cet article
Repost0
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 14:45

 

03437.jpg

 

Le Conseil Municipal de Château d'Olonne est convoqué en séance publique le mardi 25 juin 2013 à 20 heures.

 

Il y aura délibération sur un ordre du jour qui comporte 14 points dont nous retiendorns particulièrement les points suivants :  

 

- Projet de Plan Local de l'Habitat - Avis de la commune,

- Institution d'une participation pour voirie et réseau lotissement Boilardries,

- Acquisition d'une emprise pour la réalisation d'une palette de retournement située rue Pierre Corneille,

- Emprises pour alignement secteur Océanes,

- Marché à bons de commande petits travaux d'assainissement,

- Marché de prestations de services d'assurances,

- Requalification de l'Avenue de Talmont et de la zone Commerciale les Océanes,

- Appel à projets des clubs sportifs : aide aux clubs pour des opérations concernant les jeunes,

- Dénomination de voies dans les lotissements Mamoda et Clos des Callunas

- Personnel municipal,

- Décisions municipales - délibération de donner acte,

- Question des élus Cap Vrai : accueil des rassemblements des gens du voyage, aire d'accueil permanante..

 

 

 

Il est rappelé que les Réunions du Conseil Municipal sont publiques (Hôtel de Ville de Château d'Olonne, 53, rue Séraphin Buton)

    Prochain CONSEIL MUNICIPAL mardi 25 juin 2013 à 20 heures.  

Partager cet article
Repost0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 00:03

 

 

DEUX VERITES OU DEUX MENSONGES ?

Ville de plus de 5.000 habitants, la ville de Château d’Olonne en VENDEE, se doit de respecter les obligations de la loi de 2000 : créer une aire d’accueil permanente et créer une aire pour les rassemblements temporaires.

Voir : LES GENS DU VOYAGE : fin de ce premier épisode     

LES GENS DU VOYAGES A CHATEAU D'OLONNE et les responsabiltés des maires et préfets

Nouvel épisode ce jour 12 juin 2013…nous avons simultanément deux rassemblements de gens du voyage :

L'un qui est installé près du bord de mer (Cayola) sur un terrain privé (ancien LUNA PARK). Ce groupe évangéliste doit repartir dimanche prochain.

L’autre, installé non pas sur l’aire préparée à cet effet mais à une centaine de mètres (photo ci-dessous)

DSC00505

 

 

 À cela s’ajoute un petit groupe installé sur l’aire réservée aux rassemblements ! Alors que ce sont des familles en voie de sédentarisation qui étaient précédemment installées dans la zone Industrielle des Plesses provisoirement n’ayant plus le droit d’accéder à l’aire qui leur est réservée fermée pour cause de déprédations. (photo ci-dessous).

 

 

 DSC00504

 

 

 

Que de questions et de doutes sur les réponses faites par le maire et son adjoint sur les interrogations faites par l’opposition CAP VRAI lors des précédents Conseils Municipaux :

Concernant les familles en situation de sédentarisation, l’opposition avait demandé si le petit groupe insatllé^prés du stade sur la zone des Plesses était constitué des familles résidant précédemment sur l’aire permanente. La réponse négative faite en Conseil Municipal est fausse : ce sont au moins pour certains d’entre eux bien des « résidents » qui se sont installées près d’un stade (zone des Plesses) puis qui ont dû en partir pour s’installer …sur l’aire réservée aux rassemblements …dont aucun responsable des dits rassemblements ne veut !...Pourront-ils y rester en attendant la réouverture de l’aire permanente ?

L’aire des grands rassemblements (près de la SPA) : elle semble reconnue par tous comme inutilisable !...les branchements eau, électricité, la benne pour les ordures…tout est en place et le groupe de gens du voyage est à 100 mètres de là sur un terrain privé. Quelle embrouille !

 

Pour nous, Association Citoyenne, il y a une loi qui s’impose à la collectivité et aux gens du voyage. Pourquoi est-on en dehors de cette loi ? Pourquoi les gens du voyage refusent-ils de stationner sur une aire qui leur est destinée…elle est impraticable. Si c’est vrai, le devoir d’accueil défini par la loi n’est pas réalisé par la commune de Château d’Olonne ! La visite sur place laisse des doutes effectivement sur la possibilité d’installer un groupe d'une cinquantaine  de caravanes sur ce site. On a parlé d’herbes hautes…or ce qui est couché et forme un matelas spongieux n’est pas de l’herbe !

Pourquoi la commune et le Département s’accommodent-t-ils d’une installation sur un terrain privé? …c’est bien que le terrain prévu n’est pas adapté…le coordonnateur départemental  aurait (conditionnel) reconnu cela.

Ce qu’il y a de sûr c’est encore un dossier délicat mais constatons-le mal géré.

A entendre les uns et les autres on ne peut distinguer clairement qui dit la vérité et qui ment. 

Nous espérons encore une fois des explications claires et franches de la part de la mairie de Château d’Olonne…encore une fois nous convions le maire à nous fournir donc, à vous fournir, sa vérité…nous, après investigation, on a du mal à savoir qui dit vrai et qui ment.

 

 

Cette situation ne peut durer ni se renouveler : force doit rester à la loi et rien qu’à la loi.

 

 

 

 

ljbwd,vb

Partager cet article
Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 10:14

 

 

 LES GENS DU VOYAGE suite voir aussi LES GENS DU VOYAGES A CHATEAU D'OLONNE et les responsabiltés des maires et préfets

 

 

 

gens-du-voyage 0329

 

 Ce rassemblemnt est terminé...espérons que le suivant se passera plus "correctement".

Sur cette photo :

- l'herbe au premier plan a été fauchée...pour faciliter l'accueil du rassemblement suivant : cela aurait certainement pu être fait avant,

- il reste des déchets abandonnés (aprés l'enlévelent de la benne affectée à cet effet ?),

- le terrain occupé illégalement et ses alentours ont été nettoyés.

Il restera à faire le bilan financier mais il n'y a pas que cela.

Le problème est réglé pour ce rassemblement mais pas le problème de fond qui est social et juridique :

- comment une municipalité peut-elle recevoir un rassemblement dans de bonnes conditions comme l'impose la loi : il lui faut de la mobilisation, du courage, un esprit d'ouverture et de dialogue et de la fermeté,  

-  comment les responsables de ces rassemblements peuvent-ils se plier aux exigences de cette loi ?

 

 

Mais, jetons aussi un coup d'oeil sur l'aire d'accueil permanent saccagée et maintenant fermée pour cette cause...par exemple, l'installation électrique envolée et  ces emplacements d'eau transformés en barbecue, fermetures des blocs cassées et cette couverture...

 

Pourtant cette aire avait tout pour être agréable

 

DSC00368.JPG

 

 

 DSC00371---Copie-copie-1.JPG

 kjgj

DSC00377

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 16:28

DSC04461

 

LES GENS DU VOYAGE

À l’ordre du jour du Conseil Municipal de Château d’Olonne le 28 mai 2013 il y avait un sujet d’ordre financier « décision modificative » qui concerne le budget. Cette délibération comportait ainsi deux points qui remettaient à l’ordre du jour le stationnement des gens du voyage :

Sur l‘aire de stationnement permanente vandalisée à 100 % et fermée. Un budget de 32.600 € doit être dégagé pour sa tremise en état. En 3 ans, cela fera une dépense  pour la commune de 70.000 euro (PV du CM du 30 04 2013). L’État et le Département prendront-ils en charge une partie de cette dépense ?

Pour  l’aire aménagée pour l’accueil des grands rassemblements. L’aménagement a consisté à faire les branchements électriques, la desserte en eau, la pose d’une benne pour la collecte des déchets et l’aménagement d’une entrée avec busage.

Rappelons qu’il n’est pas question de stigmatiser cette population qui a son propre mode de vie que nous respectons et que la collectivité doit admettre.  En contrepartie des droits qui lui sont octroyés les gens du voyage sont soumis à des obligations légales précises. Cela résulte d'une loi de juillet 2000. Nous avons dit et redit qu’il s’agissait d’une loi équitable si elle est respectée. 

UNE SITUATION ILLEGALE QUI PERDURE

Le groupe de gens du voyage qui est arrivé le 19 mai 2013 à Château d’Olonne a préféré s’installer à 100 mètres de l’aire aménagée pour eux. Selon les dires du maire en Conseil municipal il a été fait par les gens du voyage un branchement électrique pirate et un branchement sur le réseau d’eau avec ses propres tuyaux.

Pour ne pas utiliser le terrain aménagé le reproche a été fait par les gens du voyage que sur le terrain proposé l’herbe y est particulièrement haute et dense !

Ainsi, on a une situation intolérable : depuis ce 19 mai, environ 80 caravanes installées en toute illégalité sur un terrain privé, cultivé!

Pour le maire, il y a 25 ans qu’il voit que cela se passe ainsi et il n’y a pas de moyens d’éviter ces situations ! Position facile qui ne résout rien.

Cela étonne l’opposition CAP VRAI qui, depuis des années aussi,  suit ces dossiers…surtout l’année où il échoit à la commune de Château d’Olonne d’organiser cet accueil (un an sur deux).

D’un côté, il y a la loi du 5 juillet 2000 qui impose aux collectivités d’organiser l’accueil des gens du voyage, il y a un plan départemental d’accueil des gens du voyage…ces règles s’imposent à la commune et, en 2013, elles ont été globalement respectées par la commune.

De l’autre, il y a les gens du voyage qui ont leurs propres exigences qui peuvent dépasser la ligne jaune de la légalité : comme ici le fait de s’installer sur un terrain privé, de ne pas accepter la convention d’occupation, de ne pas payer éventuellement le prix des fluides consommés, de porter atteinte à la salubrité publique…

Voir : LES GENS DU VOYAGE : une situation intolérable à CHÂTEAU D’OLONNE s’installe

POURQUOI LE MAIRE ET LE PREFET LAISSENT-ILS  FAIRE ?

Ce que l’opposition conteste c’est la résignation du maire et de son adjoint qui admettent cette situation de non droit…la loi de 2000 donne pourtant des pouvoirs exceptionnels au Préfet qui, saisi par le Maire, peut procéder à l’expulsion dans des délais très brefs et sans passer par la case judicaire. Ces pouvoirs peuvent aller jusqu’à la saisie des véhicules (sauf ceux qui servent au logement des gens du voyage).

Pourtant, les gens du voyage sont toujours là. Le Maire avance qu’ils  partiront dimanche juste avant la signification de leur expulsion, ils ne payeront certainemment pas ce qu’ils doivent, dans quel état le terrain sera-t-il … Le maire estime qu’il n’y a rien à faire et n’engagera pas une procédure coûteuse.

C’est au propriétaire du terrain privé d’agir...a dit le Maire. Effectivement celui-ci a porté plainte. Mais comme il est dit ci-dessus, il y a d’autres moyens de faire rentrer dans la légalité ceux qui en sont sortis.et l’initiative de ces moyens appartient au Maire contrairement à ce que celui-ci a dit en Conseil Municipal…à moins que le dit Maire n’ait pas fait le nécessaire sur le plan réglementaire avant l’arrivée dd ce groupe de gens du voyage ?

 

LA POSITION DE L’OPPOSITION

L’opposition se veut légaliste ; elle ne veut pas que ce soit le seul contribuable castelolonnais qui paye la facture : c’est trop facile.

L’opposition CAP VRAI veut que la loi soit appliquée et par le Maire et par les gens du voyage et notamment que la procédure exceptionnelle d’expulsion possible qui est de la compétence du préfet soit mise en oeuvre comme cela est prévue dans la loi du 5 juillet 2000 article 9 modifié par la loi du 20 décembre 2007 dès lors qu’il y a « atteinte à la salubrité, la sécurité ou la tranquillité publique. ». 

Il faudra quand même que les nouveaux élus de 2014 prennent le problème à bras le corps afin que les citoyens n’aient pas à subir encore les conséquences de l’inertie d'élus comme celle du  maire actuel et de ses adjoints.

 

Partager cet article
Repost0