Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 17:00

Jardiniers, pêcheurs, bricoleurs, amoureux de la nature et de la bonne eau ...vous pouvez profiter des animations organisées par le Syndicat Départemental VENDÉE EAU

 

Rendez-vous USINE DU JAUNAY À LANDEVIEILLE EN VENDÉE

JOURNÉE DE L'EAU : DIMANCHE 9 AVRIL 2017
JOURNÉE DE L'EAU : DIMANCHE 9 AVRIL 2017
Partager cet article
Repost0
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 14:45
L'eau coule encore au robinet

L'eau coule encore au robinet

UN MANQUE D'EAU ÉVIDENT EN VENDÉE

Il ne faut pas être alarmiste mais il faut être réaliste et savoir tirer les leçons des avertissements que la nature nous donne. 2017 L'eau se fait rare.

Faudra-t-il revenir aux pratiques anciennes telles que les prières publiques pour faire pleuvoir, les fameuses rogations du  1er millénaire ?

Les documents ci-dessous sont étonnants : ces dernières années, jamais les retenues qui alimentent en eau potable la VENDÉE n'avaient connu un niveau aussi bas.?

Ce qui est grave c'est que ce phénomène de sécheresse atteint toute la VENDÉE. Le système d'interconnexion mis en place par VENDÉE D'EAU et qui permet de "mutualiser" l'eau entre les divers barrages  atteint ses limites...on ne peut mutualiser que si des retenues bien remplies peuvent pallier aux manques des autres retenues. Mutualiser la pauvreté n'arrangera pas la situation.

Le système mis en place a donc des limites : 95 % de l'eau potable en VENDÉE est produite depuis les retenues. Cette spécificité vendéenne prouve ses limites et ses dangers.

Donc, il faut d'abord espérer que durant ce printemps 2017, il pleuve (surtout la nuit pour ne pas incommoder touristes et vendéens..

Puis, il faut bien prendre en considération la possibilité de pénurie et accélérer la recherche de ressources nouvelles d'approvisionnement. pour 2017 ce sera trop tard.

Cette situation prouve aussi que la recherche d'autres ressources comme le recyclage des eaux usées est nécessaire après l'abandon des projets d'usines de désalinisation.

Il faudra enfin envisager la diminution drastique de l'irrigation et préserver la reconstitution des réserves que constituent les nappes phréatiques.

Aucune piste de recherche ne doit être écartée : le tout barrage montre ses limites et ses dangers.  

Un graphe alarmiste...Un graphe alarmiste...

Un graphe alarmiste...

L'EAU POTABLE EN  VENDÉE : IL PLEUT,  MAIS IL FAUT QU'IL PLEUVE ENCORE BEAUCOUP DANS LES PROCHAINES SEMAINES
Partager cet article
Repost0
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 08:14

2016, SANS COUPURES D'EAU, EN VENDÉE?

 

Les courbes sont claires : les barrages sont à un niveau élevé parés pour l'été.

 

Mais il faut rappeler :

- que la spécificité de la VENDÉE est que  95 % de l'eau potable provient des barrages, qu'il n'y a pas de solution de rechange quand les barrages sont vidés,

- qu'il suffit de fortes chaleurs pour que la pénurie et les "interdictions d'utilisation préfectorales " pleuvent,

- que l'afflux de la population estivale est la bienvenue mais qu'elle entraîne une surconsommation importante,

- que l'agriculture "moderne " est surconsommatrice, d'eau, vide et pollue l'eau y compris l'eau souterraine.

 

ÉCONOMISEZ L'EAU, RESTE UN DEVOIR TOUJOURS D'ACTUALITÉ

Au sommet de la courbe : 2016, un bon cru, au moins pour l'eau !

Au sommet de la courbe : 2016, un bon cru, au moins pour l'eau !

En cas de difficultés, l'interconnexion des réseaux de distribution au niveau de la VENDÉE permet d'alimenter les secteurs déficitaires

En cas de difficultés, l'interconnexion des réseaux de distribution au niveau de la VENDÉE permet d'alimenter les secteurs déficitaires

Partager cet article
Repost0
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 14:17
Porcherie industrielle  de Poiroux

Porcherie industrielle de Poiroux

SEMAINE DE L'EAU, LE MONDE A L'ENVERS, L'ABONNÉ VENDÉEN, CONSOMMATEUR D'EAU, VA PAYER POUR CE QUI DEVIENT DE LA PROPAGANDE AU PROFIT DES POLLUEURS

 

L'idée d'une semaine de l'eau est bonne puisqu'elle permet de sensibiliser la population aux problèmes de cet élément vital qu'est  l'eau ...sauf...

Quand cette manifestation est détournée de son objet comme le fait le Syndicat Mixte Départemental, VENDÉE EAU et cela devient une faute grave. Explications.

 

HISTORIQUE : UNE PORCHERIE INDUSTRIELLE (25 000 porcelets par an ) SUR UN SITE ULTRA SENSIBLE : aux sources de la Vertonne ( fleuve côtier ), et à proximité du lac de FINFARINE qui alimente en eau potable le littoral Vendéen.

L'Association de défense des consommateurs "La facture d'eau est Imbuvable" a attiré l'attention du Président de VENDÉE EAU dés 2014/ 2015 sur les dangers de pollution liés à la construction et à l'exploitation d'une porcherie industrielle prés de la retenue de FINFARINE. Le Syndicat Départemental n'a pas répondu à l'Association.

Une usine nouvelle vient d'être construite pour traiter, avant distribution, l'eau du Lac de SORIN FINFARINE. L'usine précédente étant obsolète et en survie artificielle et dangereuse depuis des années car la qualité de l'eau analysée ne permettait plus sa distribution à la population et il fallait un arrêté préfectoral dérogatoire et provisoire pour la maintenir en survie en attendant la nouvelle usine inaugurée en 2015.

 

Entre temps, un projet de porcherie industrielle du POIROUX voyait le jour et, dans un premier temps, fut bloqué par décision du Préfet en 2010 à la demande des élus locaux, des associations de défense de l'environnement et des riverains et après études et concertation.

Sur pression de la FNSEA et du Ministre de l'Agriculture Stéphane LE FOLL, le nouveau Préfet a délivré l'autorisation malgré les risques de pollution reconnus.

Donc, à quelques encablures de la retenue d'eau potable, un complexe polluant est donc édifié malgré les contentieux en cours...et aucune prise de position du Syndicat  Départemental de l'eau VENDÉE EAU, ni mesures de protection annoncées de sa part.

Précisions : le Syndicat VENDÉE EAU est l'émanation des élus qui en assument la "direction"(voir www.vendee-eau.fr) . C'est VENDÉE EAU par prestataires interposés qui facture aux 370 000 foyers vendéens abonnés leur eau consommée et l'assainissement.

 

LA SEMAINE DE L'EAU 17-20 mars 2016 : UNE USINE POUR DÉPOLLUER UNE EAU QUE VENDÉE EAU A LAISSÉ POLLUER ET CAUTIONNE AUX FRAIS DES ABONNÉS AUX SERVICES D'EAU

À cette occasion de la semaine de l'eau VENDÉE EAU organise des manifestations.

Un programme est établie pour cette semaine du jeudi au dimanche avec visite de l'usine de FINFARINE.

Cette usine nouvelle financée par les citoyens abonnés au service de l'Eau traite l'eau issue du bassin de FINFARINE dont la qualité a été longtemps en dessous des normes suite aux pollutions dont l'origine est en partie due au ruissèlement d'eau provenant d'exploitations agricoles.

Avec l'usine voisine à cochons de POIROUX, cette usine de traitement de l'eau va donc servir à dépolluer une eau polluée par une nouvelle exploitation industrielle...aux frais des consommateurs d'eau payeurs.

Il eût été plus simple de maintenir l'interdiction préfectorale pour éviter un risque évident de pollution de l'eau.

L'association "La facture d'eau est imbuvable" a demandé au Pésident de VENDÉE EAU d'intervenir pour soulever cette anomalie devant les autorités compétentes.

L'Association a saisi à nouveau le Président de VENDÉE EAU le 9 mars 2016 du caractère insolite de l'organisation de manifestations sur un site ainsi menacé.

En refusant d'agir, en ne communiquant pas sur ce sujet et en ne répondant pas à cette Association, VENDÉE EAU cautionne donc une situation qui va à l'encontre des intérêts et de la santé des abonnés aux services d'eau. Les manifestations de VENDÉE EAU se déroulant à Talmont Saint Hilaire, FINFARINE et dans ses environs viennent donc cautionner une situation porteuse de dangers et donc condamnable.

 

Nous ne pouvons que regretter ce silence de VENDÉE EAU qui devient complice d'une situation dangereuse.

Ceci nous contraint à dénoncer publiquement des faits très regrettables mettant en cause un organisme vendéen très important. Nous attendons les explications de cet organisme pour les fournir à nos lecteurs et aux réseaux sociaux qui relaient l'information.

 

VENDÉE EAU va donc ainsi à l'encontre de la position des élus locaux qui assument la gouvernance de VENDÉE EAU et qui, quasi unanimement en 2009 et 2010, ont pris officiellement position contre la création de cette porcherie industrielle.

Pire, le syndicat départemental VENDÉE EAU finance donc des manifestations contraires à l'intérêt des 370 000 abonnés en prélevant les coûts de ces manifestations sur ce que ces abonnés payent avec leurs factures d'eau et de plus, ainsi, cautionne une situation dénoncée, potentiellement  dangereuse pour l'environnement et la santé publique et faisant l'objet de contentieux !

 

OUI, VRAIMENT, DANS CE DOSSIER, ON MARCHE SUR LA TÊTE !

 

EAU : LES CONSOMMATEURS D'EAU PAYENT LES ACTIVITÉS DES POLLUEURS
Partager cet article
Repost0
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 15:31
EAU : L'HEURE DE LA FACTURATION DE LA CONSOMMATION ANNUELLE ARRIVE

FACTURE D'EAU : S'ÉVITER UNE MAUVAISE SURPRISE EN RELEVANT SON COMPTEUR

 

UN DROIT TRÈS DÉFAVORABLE AU CONSOMMATEUR

La jurisprudence consacre un droit exorbitant aux prestataires et défavorable au consommateur:

le compteur d'eau est présumé fiable

et le relevé fait par un agent ou automatiquement (télé relevage) est aussi présumé exact même s'il est fait sans que l'abonné consommateur soit présent et même s'il n'a pas été avisé par le prestataire (VEOLIA, SAUR, une Régie locale, Lyonnaise des eaux...) de la date du relevé annuel.

Cela signifie que s'il y a une "surconsommation" due à une défectuosité du compteur, due à une fuite d'eau...la position de l'abonné est difficile : c'est à lui à prouver qu'il n'y a pas eu une fuite sur son installation, qu'il n'a pas laissé malencontreusement un robinet ouvert...preuve qu'il ne peut pas apporter.

Il devra payer.

En effet, comment apporter cette preuve ? Le plombier appelé constatera qu'il y a ou qu'il n'y a pas de fuite le jour où il est passé mais cela ne signifie pas qu'il n'y ait pas eu une fuite avant son passage.

Si vous mettez en doute le bon fonctionnement de votre compteur et que vous contestez l'index indiqué sur votre facture le contrôle de votre compteur vous coutera au moins 100 euros..

Donc l'abonné est piégé

 

D'OÙ UNE RECOMMANDATION AUX ABONNÉS AUX SERVICES DES EAUX : CONTRÔLE ET SOLIDARITÉ

Effectuez des relevés de votre compteur régulièrement.

Toute "anomalie de consommation "doit être signalée aux services des eaux (adresse sur les factures)...même les dimanches et jours fériés s'il y a urgence.

Si vous avez des voisins et amis qui pour diverses raisons n'ont pas les moyens de faire ces contrôles (problème d'absence, problème d'accés ou de santé...) rendez-leur ce service : un eptit cop d'œil vaut mieux qu'une facture exorbitante.

Des associations agréées de consommateurs comme "la facture d'eau est imbuvable" pour la VENDÉE (02 51 96 90 26) sont à disposition des abonnés face à d'éventuelles difficultés rencontrées par les abonnés. Elles oeuvrent aussi pour améliorer le statut juridique de l'abonné et pour le suivi de la qaulité et du prix de l'eau.

Partager cet article
Repost0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 20:52
EAU : restrictions d'usages de l'eau en VENDÉE
Un secteur important du département de la VENDEÉE classé en zone de "crise" c'est-à dire au niveau le plus élevé de vigilance et de restrictions

Un secteur important du département de la VENDEÉE classé en zone de "crise" c'est-à dire au niveau le plus élevé de vigilance et de restrictions

VENDÉE

RESTRICTIONS D'EAU : DES INTERDICTIONS QUI TOUCHENT LES PARTICULIERS

 

Les arrêtés préfectoraux s'ajoutent les uns aux autres mais ils ne traitent que des restrictions des prélèvements dans les rivières et cours d'eau.

Pour avoir des informations sur les mesures de restrictions touchant tous les citoyens résidant actuellement en VENDÉE il faut partir...à la pêche...4 sites départementaux traitent ou sont censés traiter  des problèmes d'eau : VENDÉE-EAU , OBSERVATOIRE DÉPARTEMENTAL DE L'EAU, LA PRÉFECTURE, LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL.

Aucun de ces sites n'a la simplicité ou le bon goût d'indiquer en détail les interdictions (il ne s'agit plus de conseils mais bien d'interdictions ) faites aux citoyens qui se trouvent verbalisables, par exemple, pour un arrosage en dehors des heures légales au nom du principe que nul n'est censé ignorer la loi !...mais qui a le devoir d'informer le citoyen ?

 

Donc, ci-dessus, vous avez la situation de la VENDÉE extraite du site du ministère de l'Environnement PROPLUVIA ...vous y voyez la majorité de la VENDÉE classée en zone rouge dite de "crise".

 

Pour savoir à quoi cette situation de "crise" correspond voir ci-dessous les "interdictions "...

Merci d'avoir suivi le jeu de piste.

 

 

Restrictions et interdictions correspondant à une zone dite de "crise" comme cela a été décrété en VENDÉE

Restrictions et interdictions correspondant à une zone dite de "crise" comme cela a été décrété en VENDÉE

Partager cet article
Repost0
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 16:21
VENDÉE EAU : le syndicat départemental de distribution de l'eau potable

VENDÉE EAU : C’est le syndicat départemental chargé de l’alimentation en eau potable de la VENDÉE.

 

Avec l’adhésion récente de  FONTENAY LE COMTE 278 communes adhèrent à VENDÉE EAU sur les 282 communes du département. (N’adhérent pas LA ROCHE SUR YON, ROCHESERVIERE, SAINT MARS LA RÉORTHE et SAINT PHILBERT DE BOUAINE).

VENDÉE EAU est donc le responsable de la distribution de l’eau potable aux abonnés. Il confie l’exécution de sa mission (entretien des ouvrages et réseaux, compteurs, facturation, contrôle qualité de l’eau…) à des exploitants privés : SAUR, LYONNAISE DES EAUX, NANTAISE DES EAUX (jusqu’à maintenant) et VEOLIA EAU.

La production d’eau est de la compétence des syndicats intercommunaux qui vendent leur eau à VENDÉE EAU qui achète aussi de l’eau aux communes vendéennes non adhérentes et aux départements voisins.

 

CHIFFRES

Nombre d’abonnés 368 000 soit 574 000 habitants desservis

Volume d’eau acheté par VENDÉE EAU: 44 millions de m3 (40 millions en eau de surface issus des retenues ou barrages, et 4 millions de m3 d’eau souterraine).

Consommation annuelle par abonné en décroissance: 98 m3 par abonné ( 120 m3 en 1995, 102 m2 en 2006)

Réseau : 14 510 km

Rendement du réseau : 88% soit une perte en ligne de 12% ce qui est un bon %

Tarifs : - Abonnement semestriel : 43,50 € - Eau : 1,08 € le m3

S’ajoutent sur la facture les taxes et l’assainissement (traitement des eaux usées)

 

BUDGET VENDÉE EAU

 

Recettes : 95 millions €

Dépenses : 73 millions €

Résultat affecté aux investissements et réserves

Programme d’investissements 2014 : 33 millions €

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 23:34
EAU : IL TOMBE PLUS D'ARRÊTÉS PRÉFECTORAUX QUE DE PLUIE

UNE POLITIQUE ABERRANTE : Á QUAND LA FIN DE LA DICTATURE DU SYNDICAT AGRICOLE FNSEA MODÈLE 2015 ?

 

LES DÉCISIONS PRÉFECTORALES SE SUCCÈDENT

Après l'arrêté du 30 juin 2015 il y a eu ceux du 8 juillet 2015, du 16 juillet 2015 et du 22 juillet 2015 qui réinstaurent pour la VENDEE des restrictions des usages de l'eau.

http://www.vendee.gouv.fr/IMG/pdf/2015_07_09_AP_15DDTM85_324_signe.pdf

http://www.vendee.gouv.fr/IMG/pdf/2015_07_09_AP_15DDTM85_324_signe.pdf

http://www.vendee.gouv.fr/IMG/pdf/AP-15DDTM85_346.pdf

 

 Les débits de plusieurs cours d'eau des bassins de la Vie et Jaunay, côtiers vendéens, Lay et Autize ont franchit les seuils d'alerte renforcée, et même le seuil de coupure pour la Boulogne.

Le Préfet de la Vendée a donc décidé de mettre en place de nouvelles limitations aux prélèvements à compter du samedi 25 juillet 2015 à 8h. C'est une mesure de prudence qui ne résoud pas le problème récurrent de l'utilisation et de l'approvisionnement en eau de la VENDÈE.

 

LA VRAIE SITUATION

voir documents ci-dessous

- des réserves dans les barrages avec un taux de remplissage de 83,4 % : on n'est donc pas dans la situation de 2008 ou 2010;

- une pluviométrie très légèrement supérieure à la moyenne.

Une situation quasi normale mais mieux vaut prévenir que guérir.

 

POUR UNE POLITIQUE DE L'EAU ET EN FINIR AVEC L'INCOHÉRENCE

- D'un côté, un préfet avant de partir de VENDÉE interdit la construction d'un barrage supplémentaire sur l'AUZANCE dans un département où 93 % de l'eau potable potable est fournie par les barrages (retenues). De grands travaux ont dû être faits (interconnexion) pour suppléer à cet arrêt du projet de barrage et assurer un approvisionnement de la VENDÉE et particulièrement du littoral qui vit en grande partie du TOURISME...qui a grand besoin d'eau surtoiu en période estivale. 

- De l'autre, des autorisations de créations en VENDÉE de retenues dites "bassines" (ou réserves de substitution) pour l'irrigation.

Ces "bassines" peuvent stocker  jusqu'à 450 000 m3 prélevés sur ce que peut recevoir "la terre vendéenne" sur une superficie de 5 hectares...imaginons l'évaporation sur cette surface !...c'est au moins la capacité de deux barrages moyens de VENDÉE !

Cela permettra de voir les arrosages massifs dits irrigation diurnes continus autorisés pour une agriculture irraisonnée mais défendue par le Syndicat FNSEA et ses groupes financiers dont il faut rappeler qu'à leur tête figure désormais le patron du groupe tentaculaire AVRIL SOFIPROTEOL Xavier BELIN.

 

"Or au cœur d’Avril-Sofiproteol et de la FNSEA, un homme, Xavier Beulin. Indestructible, faiseur de ministres, lié au grand patronat, il applique la politique de l’industrialisation de l’agriculture française. Au prix de la disparition de dizaines de milliers d’exploitations agricoles et de la destruction de l’environnement" ainsi défini par la presse.

Ce sont 20 retenues qui vont être créées en VENDÉE pour siphonner la nappe phréatique : une fuite en avant sans contrôle réel...les services de la Chambre d'Agriculture sont au service de la FNSEA et de ses adhérents...alors pour les contrôles des prélèvements...

Les particuliers sont incités, à juste titre, à économiser l'eau...l'agriculture industrielle prônée par le Président de la FNSEA est incitée à consommer plus d'eau, à tarir la source ! et à ne payer que symboliquement cette eau si chère et parfois si rare.

Si on veut faire payer cette eau nous aurons des tracteurs, des blocages de route....et la FNSEA et la rue seront encore gagnants au détriment de la JUSTICE et du pouvoir politique décrédibilisé qui cède toujours (voir encore le problème d'actualité de l'élevage).

Il nous faut une politique cohérente et juste de l'EAU !...on est proche du 4 août anniversaire de l'abolition des privilèges.

 

Etat du remplissage des barrages en VENDEE

Etat du remplissage des barrages en VENDEE

Pluviométrie en VENDEE 2015 07

Pluviométrie en VENDEE 2015 07

Partager cet article
Repost0