Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

20 août 2019 2 20 /08 /août /2019 14:03
UNE MAIRIE DONT LA CONSTRUCTION (4,5 millions d'euros) N'EST PAS JUSTIFIÉE

UNE MAIRIE DONT LA CONSTRUCTION (4,5 millions d'euros) N'EST PAS JUSTIFIÉE

UN SONDAGE TROMPEUR : 83 % DES FRANÇAIS ONT UNE "BONNE OPINION" DE LEURS MAIRES

Ce sondage et les réactions qu'il a engendrées nous donnent l'occasion de nous préparer à l'échéance de mars 2020 : les prochaines élections municipales.

 

QUE PEUT VALOIR CE SONDAGE ?  CERTAINEMENT PAS GRAND CHOSE

Sur le site de l'IFOP ce sondage porte ce commentaire :

"Parmi les critiques formulées à l’encontre des élus en général figurent aux premiers rangs la longueur des carrières politiques (70%), la rémunération excessive (66%) ainsi que la concentration des pouvoirs dans leurs mains (55%). Autre illustration de la défiance à laquelle sont confrontés les élus, seuls 30% des Français les jugent compétents, 26% proches des préoccupations des citoyens et 20% honnêtes."

La communication faite sur ce sondage (sondage IFOP, pour le journal du dimanche) nous surprend donc fortement.

En effet, nous notons que, dans le même sondage, les français ne sont que 38 % à avoir une bonne opinion des élus en général...donc 62 % des "sondés" ont une opinion défavorable des élus ou n'ont pas ou plus d'opinions sur leurs élus !

Alors comment peuvent-ils être 83 % à dire qu'ils ont une opinion favorable de leurs maires !...qui sont pourtant bien des élus ! (voir ci-dessous)

À moins que les français "sondés" pensent que leurs maires ne sont pas des élus ?...c'est grave à quelques mois des élections municipales (mars 2020).

 

INCOMPÉTENTS, CARRIÉRISTES, PIRE MALHONNÊTES ?

Pire : les français dans les autres questions de ce sondage sont donc très sévères avec leurs élus puisque :

- ils estiment à 70% que les "carrières" des élus sont trop longues,

- qu'ils ne sont que 30% à estimer leurs élus compétents,

- et que seulement 26 % des élus sont honnêtes,

- que les élus sont trop payés.

Ces pourcentages s'appliquent donc à tous les  élus, les maires y compris...comment peut-on alors avoir une bonne opinion de quelqu'un qu'on estime incompétent, pas honnête, carriériste et ayant trop de pouvoirs ?

Ce sondage et sa présentation sont comme l’aurait dit le général de Gaulle : "une foutaise".

De plus, quand on parle "des maires", peut-on porter un jugement aussi bien sur un maire d'une commune de moins de 100 habitants et que sur ceux des grandes villes et des villes moyennes.

Il faut savoir que dans notre cher pays 53% de ses communes ont moins de 500 habitants et que ces communes ne représentent que 6,4% de la population.

Ce sondage est donc trompeur !

 

À SUIVRE : LES MAIRES D'AUJOURD'HUI ET DE DEMAIN...

 

 

LE MAIRE DE CETTE PETITE COMMUNE TRAITÉ ET JUGÉ COMME LE MAIRE DE PARIS ?

LE MAIRE DE CETTE PETITE COMMUNE TRAITÉ ET JUGÉ COMME LE MAIRE DE PARIS ?

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2019 2 23 /07 /juillet /2019 14:50
UN BUREAU DE VOTE AUX SABLES D'OLONNE, CE DIMANCHE 23 JUIN 2019 : DES CITOYENS HEUREUX D'ÊTRE CONSULTÉS

UN BUREAU DE VOTE AUX SABLES D'OLONNE, CE DIMANCHE 23 JUIN 2019 : DES CITOYENS HEUREUX D'ÊTRE CONSULTÉS

 

 

AUX SABLES D’OLONNE : BILAN POSITIF D’UNE CONSULTATION POPULAIRE, APRÈS LA GRANDE CRISE DES GILETS JAUNES …

 

 

Cette période estivale voire caniculaire est propice à la réflexion : nous revenons donc sur la consultation des citoyens sablais sur un projet qui divisait la population…et sur la démocratie directe : quand les élus redonnent la parole aux citoyens...

 

Cette expérience mériterait une large diffusion pour le renouvellement des reélations élus/citoyens

 

 

Novembre/décembre 2018 : l’apogée des gilets jaunes se « clôt » par le Grand Débat (janvier/mars 2019) lancé par le président MACRON : beaucoup de « contributions » peu de résultats à ce jour.

 

Janvier 2019, le nouveau maire de la Ville Nouvelle des Sables d’Olonne confirme que le projet de dévoiement de la Route littorale RD 32 proposé et monté par l’ex municipalité de Château d’Olonne sera soumis à une « votation » et que c’est le résultat de ce vote qui décidera de l’avenir de ce projet.

 

Le dimanche 23 juin 2019, après une campagne d’informations très importante et 5 réunions publiques très suivies, la population des Sables d’Olonne se prononce sur le projet.

 

 

LA CONSULTATION POPULAIRE DU 23 JUIN 2019 ET LE RÉSULTAT

 

La question posée :

"Renaturer le secteur du « Puits d'Enfer » est un projet d'utilité publique qui sera mené jusqu'à son terme.

En complément de ce projet, êtes-vous favorable à la suppression de la route du littoral RD 32A, entre le Puits d'Enfer et l'Anse aux Moines et à la création d'une nouvelle route d'1,7 kilomètre empruntant les rues du Puits d'enfer, du fief Saint-Jean et débouchant sur l'Abbaye Saint-Jean d'Orbestier ?"

Rappelons que le projet représentait un budget d’au moins 10 millions d’euros, qu’il était fondé sur des études contestées et qu’il comportait le détournement d’une route littorale très fréquentée (6 000 véhicules par jour en période estivale), sur une nouvelle voie qui devait traverser une zone boisée à moins de 400 mètres de la côte.

Étaient appelés à voter tous les citoyens inscrits sur les listes électorales de la commune.

La réponse des 12 000 votants a été à 80 % NON au détournement de la route

Inscrits sur la liste électorale de la commune :   38 767

Votants : 11 973    31.01 %

OUI au détournement :         2 346    19,59 %

NON au détournement :        9 627     80.41%

 

Des chiffres sans appel avec une importante mobilisation pour un vote local, un résultat positif incontestable…

 

À SUIVRE : LES CONCLUSIONS D'UNE CONSULTATION RÉUSSIE

 

 

LES RÉSULTATS

LES RÉSULTATS

Partager cet article
Repost0
25 juin 2019 2 25 /06 /juin /2019 20:48

LE COLLECTIF "SOS ROUTE LITTORALE" REMERCIE LES SABLAIS DU RÉSULTAT EXCEPTIONNEL DE CETTE CONSULTATION DU  DIMANCHE 23  JUIN 2019

 

"DIEU QUE LA VICTOIRE EST BELLE !"  " IL N'Y A QUE LA VICTOIRE QUI EST BELLE " mais... après la victoire, après avoir échappé au pire, il faut savoir construire.

Nous nous joignons donc à ces remerciements du Collectif SOS ROUTE LITTORALE. Les nombreux gestes de remerciements reçus nous confortent maintenant à construire tous ensemble DEMAIN.

Il nous faut bâtir un projet à hauteur des ambitions justifiées, mesurées des Sables d'Olonne pour ce magnifique littoral sauvegardé. Ce projet devra être établi avec la participation de tous. Il faudra mobiliser, rassembler, donner de la puissance au bénévolat...pour que la victoire soit vraiment bénéfique pour tous et avec tous.

 

 

MERCI À VOUS TOUS !
Partager cet article
Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 18:08
LES SABLES D'OLONNE : LA POPULATION A DIT NON AU PROJET DE FERMETURE ET DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE CASTELOLONNAISE ACTUELLE

LES SABLES D'OLONNE : LA POPULATION A DIT NON AU PROJET DE FERMETURE ET DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE CASTELOLONNAISE ACTUELLE

 

 

MERCI À VOUS TOUS !

 

 

Vous avez pris connaissance du résultat de cette consultation du 23 juin 2019 des Sablais sur la renaturation du secteur littoral 3 et le dévoiement de la route littorale.

 

Si le triomphe du NON est une évidence de par la participation des sablais et aussi par le score sans appel (81,4%), il faut bien savoir que ce NON n’est pas une invitation à ne RIEN FAIRE sur le littoral : il y aura la renaturation, il y aura un projet pour le devenir et la mise en valeur de cette centaine d’hectares autour du Puits d’Enfer et du site exceptionnel de Saint Jean d’Orbestier…

 

 

QUE CEUX QUI SE SONT DONNÉS SANS COMPTER SOIENT TOUS REMERCIÉS

 

- Les responsables membres des Associations et du Collectif SOS Route Littorale, bien sûr,

 

_ Les 7000 personnes qui les ont écoutés et qui ont signé la pétition,

 

- Les élus qui ont osé prendre une position bienveillante et à l’écoute de tous les arguments POUR ou CONTRE

 

Et tous ceux qui ont eu un geste ou un mot de sympathie et d’encouragements : combien de fois a-t-on pu entendre « …on vous souhaite bon courage…» ?

 

Il y en a un, parmi nous, qui s’est beaucoup donné et dont nous regrettons tant l’absence : notre Président, Jacques LOUIS. Il aurait été si heureux de partager la joie du triomphe de l’intérêt général à travers le résultat de cette consultation et il a tant donné avec toute sa conviction. Nous ne l’oublions pas, lui et les siens.

Partager cet article
Repost0
22 juin 2019 6 22 /06 /juin /2019 21:13
QUEL DEVENIR POUR UN AÉRODROME LOCAL ?

QUEL DEVENIR POUR UN AÉRODROME LOCAL ?

L'ENVIRONNEMENT, SA DÉFENSE, C'EST LE SOUCI DE TOUS MAIS DANS UN DIALOGUE POSITIF ET PROPOSANT QUE PARFOIS DES ÉLUS OMETTENT DE PRATIQUER

 

LAURENT AKRICHE, représentant local d'Europe Écologie les VERTS EELV, ancien élu de Château d'Olonne nous écrit, au sujet du vote de demain, ceci, en commentaire sur notre blog :

 

« Si le non l’emporte Comme vous le souhaitez
Nous aurons la preuve que toutes vos vérités ne sont que mensonges et que rien ne se réalisera
Votre soit disant défense de l’environnement sera-t-il aussi intense contre l’extension de l’aérodrome
? »

 

Alors, en dehors de cette campagne pour le vote POUR ou le CONTRE  le dévoiement de la route littorale venons-en à l'aérodrome puisque Laurent AKRICHE nous convie à aborder ce problème et voici notre réponse :

 

 

"Nous pensions que vous suiviez un tant soit peu la vie de notre agglomération et nous nous apercevons qu’il n’en n’est rien et nous le montrez encore une fois.

 

Élu d’opposition, vous avez trahi vos électeurs, vous avez rejoint l’ancienne majorité castelolonnaise MERCIER DOAT, voté ses budgets…Alors, ainsi, vous oubliez qu’ainsi vous avez cautionné la décision de faire capoter le projet de déplacement de l’aérodrome ? Encore un dossier dont vous ignorez la teneur car vous ignorez cela. Cette attitude de reniement des engagements électoraux ont abouti au gouffre qui sépare élus et citoyens. Ce gouffre mène au désordre  et aussi à la violence comme on a pu le voir en novembre dernier, 

 

Sur le dossier réaménagement de l’Aérodrome actuel, nous n’avons pas attendu une réaction de votre part. Par contre, notre équipe ne cesse de s’informer et agit ? Et vous que faites-vous donc ?

 

Nous vous signalons que dans son avis sur le projet de renaturation des dunes et...l'Autorité Environnementale (Ministère de l'Environnement) s'étonne que l'impact de ce qui est projeté pour l'Aérodrome ne soit pas pris en compte dans le dossier "littoral 3 renaturation...) qui lui fut transmis par le préfet de la Vendée sur la base du dossier du maire de Château d'Olonne.

 

De la critique et un mot fort désagréable comme « mensonges » basé sur une hypothèse que « rien ne se réalisera ». c’est sec et, en plus, vous, savez-vous ce qui se passera en 2020 ? De quel droit pouvez-vous disposer pour vous octroyer le droit d'écrire "mensonges"? Qui connaît les projets de la mandature suivante ? Personne. Par contre, nous y travaillons pour toujours tenter d’apporter notre contribution citoyenne à la préparation de notre avenir au Pays des Olonnes. Nous avons fait des propositions et d’ailleurs, depuis des années, vous ne pouvez omettre que nous réclamons l’aménagement de cette partie du littoral autour de Saint-Jean d’Orbestier…et qui a bloqué le dossier : l’équipe BURNAUD MERCIER DOAT que vous avez rejointe ? Encore bravo !

 

Mais vous, au fait, que proposez-vous donc, qu’avez-vous proposé? Rien : la critique est aisée mais l’art est difficile, surtout si on ne connait rien des dossiers et rien sur un avenir que personne ne connait.

 

Nous laisserons en ligne ces échanges par souci de la vie de la belle liberté d’expression et pour vous permettre aussi de ne pas oublier vos écrits."

 

DEMAIN, DIMANCHE 23 JUIN 2019,  SABLAIS, NOUS VOTONS POUR DÉCIDER

Partager cet article
Repost0
20 juin 2019 4 20 /06 /juin /2019 21:30
RAPPEL DU PROJET

RAPPEL DU PROJET

L’ÉCOLOGIE, L’AFFAIRE DE TOUS. IL FAUT D’URGENCE METTRE FIN À UNE ÉCOLOGIE DICTATORIALE

 

 

Suite à notre article (voir lien ci-dessous) sur la remise en mairie des Sables d'Olonen (site de Château d'Olonne) des 7063 pétitions "NON AU DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE":

 

http://www.olonnes.com/2019/06/les-sables-d-olonne-petition-non-a-la-fermeture-et-au-detournement-devoiement-de-la-route-littoralede-la.html

 

nous avons été surpris de trouver le commentaire suivant de Laurent AKRICHE, ancien conseiller municipal de Château d’Olonne Europe Écologie Les Verts EELV, au sujet de la pétition (7063 NON au dévoiement) sur la renaturation de littoral 3 et le dévoiement de la route littorale.

 

« Intox. Combien de sablais parmi ces signataires? »

 

NOTRE RÉPONSE :

 

Cher ami,

 

Nous ne sommes pas dupes : à défaut d'argument sérieux vous devez user de la calomnie.

 

Grand bien vous fasse. Vous faites fi de la démocratie : CHACUN EST LIBRE DE SIGNER UNE PÉTITION et vous verrez ci-dessous où l’aveuglement et le sectarisme vous mènent.

Je le regrette pour vous.

Cela en effet est apparu dans les écrits des partisans du dévoiement de la route littorale sur les réseaux sociaux.

Cela correspond aussi à une catégorie d'écologistes auto-proclamés qu'on voit, non pas sur le terrain, sauf s'il faut se montrer lors de manifestations. Cela correspond à ce qui est enfin dénoncé publiquement : l'écologie n'appartient à aucun groupe, aucune secte...Elle est l'affaire de tous.

 

En utilisant le mot "intox" vous venez justement exprimer le dogmatisme sectaire que la presse et les spécialistes dénoncent de plus en plus. On parle maintenant de dictature écologique. Au cours des 5 réunions publiques nous pûmes le constater...les intervenants écologistes et assimilés qui n’étaient pas d'accord avec eux étaient traités de criminels, des parents indignes…

 

Ces écologistes fondent leurs raisonnements sur des hypothèses qui ne sont pas plus solides que le maintenant fameux recul du trait de côte de 22cm par an au Puits d'Enfer soit 22 mètres en 100 ans. Sauf que les habitants et les photos de ces 75 dernières années attestent que la réalité de l'EROSION sur cette partie de côte est de quasiment ZERO ! Elle est si faible que le BRGM (vous connaissez ?) admet qu'il n'a pas les moyens de la mesurer ! 

 

La pétition "intox" vous écrivez…

 

Sachez que sur 7063 pétitions les signataires sont :

 

- 35% domiciliés à Château d'Olonne,

- 28% domiciliés aux Sables d'Olonne (la pétition date de 2018 avant la fusion),

- 8% domiciliés à Olonne sur mer,

- 6,5 % domiciliés à Talmont,

- 22,5 % seulement domiciliés hors de cette sphère.

 

Vous pouvez vérifier cela en mairie les pétitions devant être des documents publiables consultables sous certaines conditions.

 

Je reconnais que ce fut avec plaisir que nous avons mené de justes combats ensemble et je n'arrive donc pas à comprendre que vous puissiez vous laisser aller à ce qui devient une position de reniement de ces combats et remplacer le dialogue par l'insinuation "intox". Ce n’est pas digne de vous.

 

Votre position d'élu écologiste est incompatible avec le soutien que vous portez au dévoiement de la route littorale et au massacre écologique que cela entrainera.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 09:10
EXAMINER LE PROJET RAVAGEUR : EN ROUGE LA ROUTE PROJETÉE

EXAMINER LE PROJET RAVAGEUR : EN ROUGE LA ROUTE PROJETÉE

SABLAIS, LE 23 JUIN 2019, VOTEZ : CE SONT LES CITOYENS SABLAIS QUI DÉCIDERONT

AUX SABLES D'OLONNE, LE 23 JUIN 2019, VOUS VOTEREZ POUR OU CONTRE LE  PROJET DE L'ANCIENNE MUNICIPALITÉ DE CHÂTEAU D'OLONNE : RENATURATION DE LA ZONE LITTORALE 3, FERMETURE DU PARKING DU PUITS D'ENFER, DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE... suite
Partager cet article
Repost0
14 juin 2019 5 14 /06 /juin /2019 18:14
SALLE AUDUBON PLEINE: L'INTÉRÊT DE LA POPULATION SABLAISE NE SE DÉMENT PAS

SALLE AUDUBON PLEINE: L'INTÉRÊT DE LA POPULATION SABLAISE NE SE DÉMENT PAS

 

 

UN SUCCÈS INCONTESTABLE : LA SALLE AUDUBON PLEINE ET UNE TRENTAINE DE QUESTIONS ET AUTRES PRISES DE PAROLES

 

 

Les réunions d’informations sur le projet monté par l’ancienne municipalité de Château d’Olonne seraient-elles comme le bon vin ? …Il faut constater que Oui, car elles s’améliorent au fil du temps.

 

Le rituel mis au point par l’équipe d’élus sablais Armel PÉCHEUL et Jean-Pierre CHAPALAIN s’affine même si, avec l’assistance du personnel de la ville nouvelle des Sables d’Olonne et d’une journaliste, tout n’est pas encore parfait. L’art et la réussite, en la matière, sont effectivement toujours perfectibles.

 

Comme l’a dit, dans son introduction, le premier Adjoint Armel PÉCHEUL pour définir le débat ; « ce sera chaud et je demande que ce ne soit pas brulant » en exhortant une nouvelle fois les intervenants à la courtoisie. Ce fut parfois un peu chaud mais il n’y a pas eu le feu.

 

La présentation de Jean-Pierre CHAPALAIN fut suivie avec attention par les 500 personnes présentes.

 

LE DÉBAT : COMMENT PEUT-ON SE DIRE ÉCOLOGISTES ET DÉFENDRE UN PROJET DESTRUCTEUR DE L’ENVIRONNEMENT FONDÉ SUR DES HYPOTHÈSES QUI ELLES NE RÉSISTENT PAS AUX OBSERVATIONS FAITES SUR LE TERRAIN ?

 

Lors du débat il y a eu plus de questions pratiques et concrètes…les sempiternels preneurs et accapareurs de la parole, porte-paroles de mouvements comme les gilets jaunes, l’APNO, la France Nature Environnement ont été un tantinet plus raisonnables et ils n’ont fait que répéter leurs proclamations de foi souvent teintée d’un écologisme dogmatique incompréhensible par la majorité des présents. Sur leur« dada » qu’est l’érosion de la côte (érosion marine) leur pseudo-scientifisme se heurte à la réalité : ces cent dernières années la roche du Puits d’Enfer n’a pas subi d’érosion. Pourquoi ne résisterait-elle pas encore cent ans ou même des millénaires ?

 

Il faut bien constater que le rapport du BRGM a fait l’objet d’interprétations lors du montage du dossier puisqu’il annonce une érosion de 22 centimètres par an. LE BRGM peut se tromper et là il se trompe et il trompe. Certes, il reste sur cette partie de la côte quelques points faibles comme les Moulières et l’Anse de la Parée. Ils seront traités par la nouvelle municipalité.

 

MAIS ALORS POURQUOI, POUR "RENATURER" LA ZONE, FAUT-IL OBLIGATOIREMENT DÉVOYER LA ROUTE, DÉTRUIRE, MASSACRER ?

 

Le public ose désormais supposer que cette nouvelle route pourra permettre à certains acheteurs de terrains de faire sur le site des opérations immobilières ?

 

Cette hypothèse, jusqu’à ce soir chuchotée, cette fois fut exprimée clairement.

 

Il faut reconnaitre que certaines intervenantes dont l’ancienne élue de gauche et de Château d’Olonne Sophie METAIREAU et le docteur Soizic DARY-CHABOT sont maladroites car elles se trouvent personnellement en position délicate puisque leurs domiciles bénéficieraient du dévoiement.

 

Leurs interventions ouvrent donc la porte à de nombreuses supputations…on est plus en défense de l’environnement on est dans le domaine de l’immobilier et de la spéculation.

 

Le Conservatoire du Littoral dans cette histoire aussi s’est avancé imprudemment et son responsable local ne sait pas faire marche arrière. Le projet qu’il a promu peut effectivement être beau. C’est facile de dire qu’un projet est beau.

 

C’est un projet « Pharaonique » sur le plan financier et sur le plan des désastres écologiques, comme l’a bien exprimé une intervenante. Mais s’il n’est pas nécessaire…pourquoi le réaliser ?

 

Après toutes ces questions et ces constats vient la question dure pour les tenants du OUI au dévoiement. Une bonne question qui a dû leur faire du mal : comment les associations comme l’APNO, France Nature Environnement qui se disent défenseurs de l’Environnement peuvent-elles défendre un projet qui condamne non seulement des espèces et de la faune protégées mais aussi une zone forestière et qui, en plus, va créer une voie qui sera accidentogène ? Les réponses à cette question sont des banalités qui ne collent pas au projet  : réchauffement de la terre, montée des eaux…catastrophisme qui fait dire à la majorité des assistants dans la salle que, quand cela arrivera, la belle ville des SABLES D’OLONNE sera engloutie …et que le projet pharaonique de l’ancienne municipalité de Château d’Olonne n’aura servi à rien.

 

 

 

UN GAGNANT DANS LE DÉBAT : L’APPRENTISSAGE DE LA DÉMOCRATIE LOCALE

 

Il y a de la part de la municipalité un effort méritoire d'informer.

Ce soir-là les intervenants ont pu s’exprimer, questionner, accuser…

Ce n’était pas évident après la première réunion à LA CHAUME.

Un pas a été franchi : les POUR et les CONTRE LE PROJET ont pu dialoguer.

 

DERNIÈRE RÉUNION

 

LUNDI 17 JUIN

18h30

SALLE CALIXTE-AIMÉ PLISSONNEAU (entre la mairie ancienne et  nouvelle et la poste )

CHÂTEAU D’OLONNE

LES SABLES D'OLONNE

Partager cet article
Repost0