Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 22:39
CHÂTEAU D'OLONNE, CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 28 JUIN 2016 suite...

Suite de :

http://www.olonnes.com/2016/06/chateau-d-olonne-premier-conseil-municipal-dans-le-nouvel-hotel-de-ville.html

 

DES DÉBATS ENTRE SOURDS : NAVRANTS !

Il y en eut plusieurs ce soir-là à Château d'Olonne

 

LA PISTE CYCLABLE sur la RD32a (route aérodrome vers Saint Jean d'Orbestier) . C'est une question de Mauricette MAUREL (opposition de droite, liste "Ensemble agir pour le changement") concernant un projet qui lui tient à cœur. Il s'agit de la création d'une piste cyclable ou d'une voie sécurisée cyclistes, piétons.

Il est proposé aux élus d'annuler les crédits concernant ces travaux estimés prioritaires aux dires de l'intervenant pour des raisons de sécurité évidentes pour les utilisateurs réguliers de cette voie.

Ce qui choque l'élue c'est que cette annulation de crédits de 90 000 euros a déjà eu lieu pour l'exercice 2015.

Mauricette MAUREL stigmatise cette mauvais habitude qui consiste à provisionner des investissements pour une année N, investissements  qui ne sont pas réalisés. Dans ce cas précis prévoir 90 000 euros pour la création de cet aménagement de voirie pour l'année N est logique. Annuler cette provision est normal si elle se révèle irréalisable l'année N.

Par contre, l'année suivante reprogrammer cet investissement puis à nouveau l'annuler en juin pose problème.

Si cet investissement est programmé c'est qu'il a une certaine importance.

S'il n'est pas réalisé deux années de suite...il faut savoir pourquoi...c'est la question posée par l'élue. ui demande au moins des aménagements sécurisants.

La réponse de l'adjointe Isabelle DOAT" chaque chose en son temps...ce dossier n'est pas abandonné...les emprises actuelles ne sont pas suffisantes...on n'est pas prêts, on reporte et j'espère que ce dossier se concrétisera avant la saison 2017..."

Une réponse qui ne peut satisfaire l'auteur de la question et qui ne convainc personne.

 

LA COLLABORATION, MAIN TENDUE DE L'OPPOSITION À LA MAJORITÉ, POUR L'ORGANISATION DE LA CAMPAGNE POUR LA CONSULTATION SUR LA FUSION

Le chef de file de l'opposition "Ensemble agir pour le changement" revient sur l'offre faite lors du précédent conseil municipal : travailler ensemble à cette préparation de la campagne et à sa réalisation.

Cette offre a fait l'objet d'un courrier au maire le 13 juin dernier.

Donc la question est reposée pour pouvoir "afficher ensemble notre engagement commun en faveur du OUI"; "Nous attendons avec impatience votre réponse."

Aucun enthousiasme du maire qui se retranche derrière un travail qui sera exécuté dans les commissions concernées. Sans plus de précisions.

L'auteur de la question estime, à juste titre, la réponse dilatoire : "Vous ne répondez pas à ma question".

Le maire "J'ai répondu..."

Le chef de file de l'opposition met les points sur les i : "Nous ne pouvons attendre septembre pour préparer la consultation."

 

OUI dialogue de sourds !

Pourquoi le maire refuse-t-il de dire qu'il ne veut pas de cette collaboration, qu'il ne veut pas préparer en toute transparence la consultation...?

Ce n'est pas beau la démocratie locale avec ce visage.

 

ENCORE UN DIALOGUE DE SOURDS

On est revenu aux Études sur la fusion...confiées initialement au cabinet Sémaphores.

Les 12 120 € payés à ce Cabinet l'ont été pour des "déplacements" (10) des chargés d'études du cabinet Sémaphores.

L'explication lors du précédent conseil était pour le moins trouble : 12 120 € pour préparer la fameuse question à poser le 11 décembre 2016 : c'est gros !.. Si c'est cela comme résultat annoncé pour "accompagner les élus dans la démarche sur la fusion! "...ce sont enfin des frais de déplacement.

Avec ces deux réponses qui cachent gêne ou mensonge on peut comprendre que le maire ne veuille pas fournir le document d'études qui aurait dû être fait et remis aux élus et aux castelolonnais curieux et financeurs.

Ce document existe-til ?

En fait, dit le maire " la mission d'accompagnement n'a pas abouti aux conclusions que nous espérions".

Là, on touche aux "études bidon" où le financeur demande pour couvrir une manipulation à un cabinet une étude dont il a fixé à l'avance le résultat, les conclusions !

Le maire se propose donc de poursuivre ce travail avec un nouveau cabinet "Challenge public ": budget de 18 000 € et les mêmes chargés d'études ?

Et voilà donc que maintenant est inscrit un nouveau budget !

Il nous semble qu'il appartient à l'opposition qui n'obtient rien de concret sur cette "étude" d'exiger publiquement que la première étude "Sémaphores" soit présentée. Cela lèvera un doute sur la justification de cette dépense.

À l'opposition de revenir à la charge pour éclairer les castelolonnais ou au maire de leur fournir toutes explications avec clarté.

 

À SUIVRE...

 

 

 

 

30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 06:06

COMMUNIQUÉ À DIFFUSER

 

UNE INFORMATION SUR L'INFORMATION

 

LES MEDIAS
Published by CACO - dans MOREAU
commenter cet article
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 21:02
Le siège de la Communauté de Communes des Olonnes CCO

Le siège de la Communauté de Communes des Olonnes CCO

LA CONFUSION S'INSTALLE

 

Suite de :

http://www.olonnes.com/2016/06/communaute-de-communes-des-olonnes-conseil-communautaire-du-vendredi-24-juin-2016.html

 

ENCORE PLUS GRAVE...

Nous avons tenté d'expliquer la complexification des procédures et prises de décision dans cette période charnière (création de la communauté d'agglomération, fusion à deux, fusion à trois, consultation à Château d'Olonne...) et avec des élus dont les relations sont empreintes de défiance suite aux tergiversations de la majorité de Château d'Olonne au sujet de la fusion...et cette sombre histoire est loin d'être finie quand on analyse les propos publics langue de bois, de Joël MERCIER (voir conseil municipal du mardi 28 juin 2016).

 

FUTURE IDENTITÉ VISUELLE DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DES OLONNES, DE LA COMMUNE NOUVELLE...

Au 1er janvier 2017, la Communauté de Communes des Olonnes et la Communauté de Communes de l'Auzance et de la Vertonne fusionneront (suite à la loi NOTRe qui impose cette date limite pour une fusion "obligatoire")...dans la Communauté d'Agglomération.

il lui faudra nouveau logo, nouveau papier à en-tête...

Au 1er janvier 2018 les communes d'Olonne sur Mer et des Sables d'Olonne fusionneront avec ou sans Château d'Olonne dans une commune nouvelle.

Il lui faudra nouveau logo, nouveau papier à en-tête,..

 

ACCROCHEZ-VOUS ! TOUT DEVIENT COMPLIQUÉ

L'idée est donc de travailler intelligemment en recherchant pour ces deux collectivités une identité commune qui pourrait se décliner.

Donc, il est décidé de créer un groupement de commandes comprenant la communauté de communes des Olonnes et les villes des Sables d'Olonne et d'Olonne sur Mer..

Créer ce Groupement de commandes en juin 2016 quand la Communauté d'agglomération n'est pas encore créée : ce n'est pas évident !

Attendre le 1er Janvier 2017 : cela signifie que la Communauté d'agglomération démarrerait sans son "identité visuelle".

Démarrer avant le 1er janvier 2017 : cela signifie que la Communauté d'Agglomération ne sera pas parfaitement représentée (elle pourra être représentée par ses futurs élus) et sera sans moyens financiers propres jusqu'au 31 décembre 2016 !

 

ENCORE PLUS FORT POUR COMPLIQUER

Château d'Olonne qui traîne les pieds pour la fusion des 3 communes du Pays d'Olonne vient de fixer sa phase Numéro 1 de sa démarche Fusion : la consultation sur la fusion au 11 décembre 2016...donc pour l'instant la Ville de Château d'Olonne se met "OUT"...En effet, participer à un groupement de commandes pour définir l'identité de la commune nouvelle avant que le peuple castelolonnais n'ait donné son avis : c'est bancal . En effet, cela revient à faire dès aujourd'hui comme si les castelolonnais avaient dit OUI à la consultation. C'est anticipé la décision populaire et donc peu démocratique.

 

CHÂTEAU D'OLONNE SUR LA TOUCHE

Donc la ville de Château d'Olonne s'est trouvée de facto exclue du dispositif "groupement de commandes" ; les financeurs sont d'un part, la CCO à 50 % et d'autre part, OLONNE SUR MER et LES SABLES D'OLONNE à 25 % chacune.

Comme, en général, c'est celui qui paye qui décide on voit une nouvelle fois Château d'Olonne mise sur la touche. Pas totalement puisque les élus de Château d'Olonne siégeant à la CCO pourront participer par ce biais.

Ainsi on retrouve dans la commissions marché sur 5 membres titulaires deux sont de Château d'Olonne (Annick BILLON et Joël MERCIER) et deux suppléants aussi (Isabelle DOAT et Annick TRAMEÇON).

Par contre, les signataires de la convention créant le groupement de commandes ne portera les signatures que de Françoise PINEAU, Maire d'Olonne sur Mer, Yannick MOREAU, Président de la Communauté de Communes des Olonnes et Didier GALLOT Maire des Sables d'Olonne.

 

UN LONG DÉBAT CONFUS

Ce débat fut un peu la copie de celui qui a eu lieu au Conseil Municipal des Sables d'Olonne. La gauche qui monte au créneau pour soutenir le Maire de Château d'Olonne, C'est une façon édifiante et instructive de voir comment navigue la majorité Centre droit de la Ville de Château d'Olonne. Elle s'appuie sur la gauche sablaise et castelolonnaise anti fusionniste et même sur le front de gauche olonnais.

Ce soutien ne semble pas gêner outre mesure  les élus de la majorité castelolonnaise habituée à cette manoeuvre au niveau du conseil municipal de Château d'Olonne.

Mais cela ne peut qu'entraîner de la confusion.

Et ce d'autant plus que dans ce débat le maire Joël MERCIER se tait sauf pour acquiescer au fait que la Communauté d'Agglomération aura besoin de son "identité graphique" au 1er janvier 2017...pour le reste il s'abrite maladroitement derrière la nécessité d'une délibération de son conseil municipal pour s'engager.

Le projet de délibération est porté par Armel PECHEUL, adjoint aux Sables d'Olonne. L'exclusion de Château d'Olonne après les interventions des élus  gauche ne peut que gêner un juriste comme lui...tout est bancal dans ce dossier comme on le dit ci-dessus.

Il est vrai que ce ne sont pas les élus locaux qui sont responsables du calendrier imposé par la loi NOTRe : au 1er janvier 2017 la Communauté d'Agglomération sera créée et la CCO aura disparu.

Il propose donc de laisser la porte ouverte à Château d'Olonne qui par avenant au contrat pourrait après le 11 décembre 2016 selon le résultat de la consultation rejoindre les autres partenaires.

Brigitte TESSON, première adjointe au maire des Sables d'Olonne, appuie cette proposition d'ouverture.

Mauricette MAUREL pour l'opposition de droite castelolonnaise tente aussi de présenter une petite proposition d'ouverture pour la participation financière de Château d'Olonne.

Mais le Président Yannick MOREAU ne veut pas perdre de temps pour lancer ce travail.

Le vote ne peut que lui être favorable.

Les élus de gauche votent CONTRE, Brigitte TESSON, Nicole LANDRIEAU (front de gauche Olonne sur Mer ) et Isabelle DOAT s'abstiennent. (résultat du vote à confirmer car lui aussi fut confus au moins pour le public présent).

C'est donc le projet présenté qui est adopté sans modification confirmant une certaine exclusion de Château d'Olonne. Le maire Joël MERCIER a voté cette délibération et accepte donc une punition pour la Ville qu'il représente ?

Il est victime de sa politique et s'estimera pourtant victimisé par les autres élus.  Il entretient la confusion dont sa propre majorité souffre voyant les dégâts que cela peut causer au détriment des castelolonnais.

 

A SUIVRE...

 

28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 22:05
Bulle dans laquelle le conseil municipal de Château d'Olonne se réunira et où se célébreront les mariages. À  droite, l'entrée de le bulle Bulle dans laquelle le conseil municipal de Château d'Olonne se réunira et où se célébreront les mariages. À  droite, l'entrée de le bulle

Bulle dans laquelle le conseil municipal de Château d'Olonne se réunira et où se célébreront les mariages. À droite, l'entrée de le bulle

INAUGURATION AVANT L'INAUGURATION DU NOUVEL HÔTEL DE VILLE DE CHÂTEAU D'OLONNE

 

La prise de possession par les élus de la nouvelle salle de conseil municipal de Château d'Olonne a eu lieu ce soir.

Des goûts et des couleurs on ne discute pas : c'est fait et il faudra s'y faire.

Il y a au moins un aspect positif dans ce changement : les élus et le public pourront suivre les débats dans de meilleures conditions.

Par contre, personne n'a posé la question fondamentale pourquoi un nouvel Hôtel de Ville puisque la fusion des communes "inéluctable" selon le maire est aux portes du Pays des Olonnes ?

Après les traditionnels remerciements du maire à tous ceux qui ont collaboré à la construction de cet édifice l'ordre du jour de ce premier Conseil Municipal dans cette salle peut démarrer.

 

LA ZAC DU CENTRE VILLE DE CHÂTEAU d'OLONNE...QUAND VERRA-T-ON UN BOUT DE LOGEMENT SORTIR DE TERRE ?

C'est par le vieux, très vieux dossier du projet de lotissement du Centre Ville 3 que débuta ce Conseil Municipal.

Le projet date d'avant 2008, les élus de la précédente mandature (2008/2014) et les services municipaux ont été très sollicités. La ZAC a été créée en 2011 avant de devenir un grand fiasco, un échec fracassant consacré par son abandon lors du Conseil Municipal du 29 janvier 2013.

Cet épisode peu glorieux aurait pu être rappelé lors de ce débat pour éviter une récidive dans l'erreur.

Il fallait repenser le projet, le modifier, refaire certaines procédures dont l'information au public .Le périmètre en est légèrement modifié mais surtout c'est le programme de logement qui se trouve chamboulé.

D'ailleurs, il est intéressant de noter que dans cette délibération il est bien spécifié aux dires du maire qu'il s'agit de " créer une zone d'aménagement concerté ayant pour objet l'aménagement et l'équipement des terrains à vocation principales d'habitat " conformément aux plans annexés à la délibération.

alors MODIFIER ? ou CRÉER ?

Le nouveau programme comprendra 90 à 110 logements ainsi répartis :

- 25 % de logements sociaux,

- 75% de logements à destination du parc privé y compris des logements en accession "abordable".

En réalité, le projet 2011 a été tellement mal pensé et calculé et a tellement traîné qu'il devenait inadapté à la situation de 2016.

...mais pour la ZAC créée nouvelle mouture 2016 : dans combien de temps en verra-t-on le premier logement sur cette ZAC ?

Là aussi, à cette question de l'opposition "Ensemble, agir pour le changement" la réponse du maire est floue : 2019 ? répond le maire sans conviction.

Ce doit être difficile pour un maire de se vanter dans un même conseil municipal d'avoir réalisé un Hôtel de VILLE nouveau en 3 ans et d'être incapable de faire sortir le premier logement d'un lotissement en moins de 10 ans !

Quant aux demandes de précisions sur le projet faites par les oppositions la réponse est simple : rien n'est figé.

Disons qu'on démarre un avant projet.

 

A SUIVRE...DES DÉBATS ENTRE SOURDS : NAVRANTS

 

 

 

Le maire et les adjoints et à droite autre vue de la salle Le maire et les adjoints et à droite autre vue de la salle

Le maire et les adjoints et à droite autre vue de la salle

27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 22:46
Le siège de la Communauté de Communes des Olonnes

Le siège de la Communauté de Communes des Olonnes

LA PÉRIODE OÙ TOUT SE COMPLIQUE : communes, communauté de communes, communauté d'agglomération...

Il y a eu le Loi NOTRe adoptée en aout 2015 qui a contraint les Communautés de Communes de moins de 15 000 habitants à fusionner avec une de leurs voisines.

Ainsi la Communauté de Communes de l'AUZANCE et de la VERTONNE (Vairé, Sainte-Foy et l'Ile d'Olonne) doit fusionner avec la Communauté de Communes des Olonnes CCO.

À ce mariage s'est jointe la commune de Saint Mathurin.

Ainsi verra le jour le 1er janvier 2017 (demain !) la Communauté d'Agglomération peut-être nommée aussi Communauté d'Agglomération  des Sables d'Olonne.

Cette "fusion" se fait dans une bonne ambiance positive mais...quel labeur pour nos élus !

 

LA MACHINE À FAIRE DES LOIS ET DÉCRETS NE S'ARRÊTE PAS...LES COLLECTIVITÉS PEUVENT-ELLES SUIVRE ? ON COMMENCE À DOUTER.

Des compétences obligatoires doivent être transférées des communes vers les communautés de communes ou communauté d'agglomération.

Ainsi le Plan Partenarial de Gestion PPG de la demande de logement social et d'information des demandeurs

Les communes seront des points d'information et les bailleurs sociaux concernés (Vendée Logement et Vendée habitât) des points d'information d'enregistrement...(des demandes)

Chaque commune va donner son accord, puis la CCO l'approuvera.

Si l'on suit un calendrier la signature et accord définitif sera pour fin 2016...quand la CCO va disparaitre fondue dans le Communauté d'Agglomération.

Il ne peut en être autrement puisque le but de ces textes est de renforcer les compétences des communautés de communes et d'agglomération.

 

ENCORE PLUS COMPLEXE...ET DES ÉLUS MUETS SUR LE FUTUR PLUI

Le transfert de la compétence en matière d'urbanisme et d'organisation territoriale : PLU, DOCUMENT D'URBANISME EN TENANT LIEU ET DE CARTE COMMUNALE

La loi fixe la date limite pour le transfert de compétence au 27 mars 2017...la Communauté d'Agglo aura juste vu le jour et la CCO aura disparu ! Bravo pour le calendrier...les énarques ont-ils vu ce problème insoluble de calendrier ? Les élus ont-ils pris leurs dispositions ?...à force d'attendre, de mener des combats stériles...ils sont rattrapés...mais était-ce le souci de l'ancien maire de Château d'Olonne et de ses adjoints et adjointes?

Pour le Pays des Olonnes il faut ou aurait fallu élaborer un PLAN LOCAL D'URBANISME INTERCOMMUNAL PLUI qui remplacera ou aurait remplacé les 3 PLU des 3 communes du Pays des Olonnes.

Cela aurait pu et dû être fait depuis des années si la CCO avait fonctionné normalement et avait pu passer au-dessus des égoïsmes  locaux.

Il nous a été dit que pour les sept maires de la future Communauté d'agglomération saisis  de ce grave problème il est apparu opportun de décaler ce transfert au 1er janvier 2018 "afin de permettre à la communauté d'agglomération de se mettre en place et de consolider les liens pendant cette première année de collaboration." 

Est-ce une décision légale? Pourquoi les textes ont-ils fixés une date incompatible avec le fonctionnement des collectivités concernées

Quel désordre !

Il faut dès l'approbation de ce transfert par la CCO de cette compétence qu'elle-même  n'aura jamais assumée à la future communauté d'agglomération les communes délibèrent sur ce principe du transfert et sur cette date du 1er janvier 2018.

Il faut  bien imaginer que la mise en compatibilité des PLU ne sera pas une mince affaire.

Il est pour le moins étonnant que sur ce sujet il n'y ait eu aucun débat, aucune interrogation.. Les élus ne semblent pas prendre conscience des enjeux et des difficultés qui se présentent. En ont-ils tous conscience ?

Comment les citoyens vont-ils être informés ?

 

ENCORE PLUS GRAVE....À SUIVRE

 

 

26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 19:25
Une partie de l'équipe des Salines et leur maître René CLOUTEAU avec à sa gauche l'adjointe au maire des Sables d'Olonne Pascale BALLE et la Maire d'Olonne sur Mer Florence PINEAU.

Une partie de l'équipe des Salines et leur maître René CLOUTEAU avec à sa gauche l'adjointe au maire des Sables d'Olonne Pascale BALLE et la Maire d'Olonne sur Mer Florence PINEAU.

UN LIEU PRIVILÉGIÉ PARTICULIÈREMENT BIEN MIS EN VALEUR

 

Avant d'entrer dans la forêt d'OLONNE en venant de la Chaume par la route de la côte il y a le hameau de l'AUBRAIE.

C'est là que niche en plus des oiseaux dont certains grands migrateurs une institution dont le maître de cérémonie avait invité professionnels, amis, élus à venir ouvrir la saison et à découvrir la version 2017 de ce lieu où tous : touristes et sédentaires, enfants, parents et grands parents trouvent leur place et le plaisir d'un agréable moment.

Dans son petit mot d'accueil , René CLOUTEAU, qui dirige cet établissement qui a le privilège de recevoir plus de 30 000 visiteurs par an a refait un petit historique avec les mots de cette langue qu'il sait si bien faire parler en images.

"Les Salines sont en route depuis juin 1985, ce qui veut dire que nous commençons notre 32ème saison. Un tiers de siècle bientôt aura fallu pour sortir les marais de leur sommeil et redonner à ces lieux leur intérêt culturel et social."

..."Les messages que nous passons ici sont assez simples. Cultivons nos efforts, cultivons-nous ! Dans les bras la volonté, au bout des mains le cerveau.

Il existe un subtil équilibre entre l'économie et l'écologie. Nous avons beaucoup d'élèves de classe de mer et c'est par eux que nos messages se multiplient.

Tous les enfants accompagnés de leurs parents ou grands-parents du 1er avril à la fin des vacances de la Toussaint vont reproduire les gestes du saunier et récolter le sel de leurs vacances.

Ces images et le cartable pédagogique sont ancrés à jamais dans la mémoire de nos petites têtes blondes. Lorsque nous parlons travail aux Salines, nous parlons toujours passion. Faîtes ce que vous aimez et aimez ce que vous faites."

Mieux que tous les discours et tous les écrits... allez faire une visite aux Salines, une promenade en bateau dans les marais, allez découvrir ou redécouvrir le SEL et son histoire...

De la détente, du tourisme où l'on bronze intelligent...voir en images ci-dessous et sur www.lessalines.fr

LES SALINES AUX SABLES D'OLONNE : VERSION 2016
Vu depuis l'observatoire des oiseaux

Vu depuis l'observatoire des oiseaux

LES SALINES AUX SABLES D'OLONNE : VERSION 2016
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 16:26
Le duo affetuoso

Le duo affetuoso

UN FINAL À LA HAUTEUR

 

Du romantique, de l'extra romantique et du presque moderne en passant par Robert SCHUMANN, Robert MUCZYNSKI, Claude DEBUSSY, Frédéric CHOPIN et ...Astor PIAZZOLA dans l'histoire du TANGO.

 

Les voutes de l'Abbaye en ont entendu de toutes les couleurs avec le duo affetuoso composé de la pianiste Marie-Claude WERCHOWSKA et du clarinettiste Philippe PACHET.

Certes, le foot en cette saison attire plus que les concerts et autres récitals même si c'est du très bel art qui a rendu cette soirée particulièrement "heureuse" dans un monde où cela fait du bien.

Mais le résultat était là à la plus grande satisfaction du public.

.

Maintenant les regards et les oreilles sont tournés vers l'Édition 2017 des Printemps d'Orbestier

Avec encore nos remerciements à tous ceux qui oeuvrent pour donner corps à ces moments hors pair et les faire perdurer. Ils font vivre ce patrimoine exceptionnel que constitue l'église Romane de Saint Jean d'Orbestier : Conseil Départemental, Communauté de Communes des Olonnes,  Ville de Château d'Olonne et les sponsors LECLERC d'Olonne sur Mer et la Fournée Dorée...sans oublier le moteur que constitue le groupe de bénévoles de l'Association L'ORBESTIER.

 

 

 

 

 

 

 

25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 11:00
La nouvelle mairie et son entrée (à gauche) dont parlent beaucoup les castelolonnais

La nouvelle mairie et son entrée (à gauche) dont parlent beaucoup les castelolonnais

L'ancienne et la nouvelle mairie hôtel de Ville

L'ancienne et la nouvelle mairie hôtel de Ville

ON DÉMÉNAGE À CHÂTEAU D'OLONNE

 

ON DÉMÉNAGE ?

QUI ?

POURQUOI ?

COMMENT ?...

 

Il ne faut pas oublier que le nouvel Hôtel de Ville a été conçu et réalisé à marche forcée juste avant les dernières élections de 2014 par l'équipe BURNAUD MERCIER DOAT... pour la répartition des espaces sur le modèle COPIER COLLER de l'ancien...comme si la "fusion inéluctable" n'était pas inéluctable...

Rajout 350 m² ; coût entre 4.6 et 5 millions d'euros (hors terrain) ...cela fait cher le m².

Pour le reste : des goûts et des couleurs...

 

TOUJOURS PAS DE CENTRE VILLE

 

Autre rappel : on pouvait espérer un vrai CENTRE VILLE pour une commune de 15 000 habitants. Cette implantation de l'Hôtel de Ville fait fi des projets et études que l'Équipe Municipale a fait faire. GACHIS !

 

ON DÉMÉNAGE...ON RETROUVE

 

À ce propos lors des déménagements, on retrouve toujours des choses "perdues". Va-t-on avoir les réponses aux deux questions suivantes. A-t-on retrouvé :

- ces études qui ont coûté des dizaines de milliers d'euros et la mobilisation des élus et du personnel municipal ?

- les dossiers concernant les marchés publics de voirie que la Chambre Régionale des Comptes (au moins 12 millions d'euros sur ces dernières années) n'a pu se faire communiquer, Cette "perte" jette suspicion et discrédit sur la gestion municipale...Le groupe ROUSSEAU et la Préfecture n'ont-ils pas des doubles pour faire la clarté sur ces passations de marché?

 

ON DÉMÉNAGE À CHÂTEAU D'OLONNE : qui, quoi, comment ???