Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 20:28
Yannick MOREAU premier Président de la Communauté d'Agglomération

Yannick MOREAU premier Président de la Communauté d'Agglomération

L'AGGLOMÉRATION  "UNE NOUVELLE PAGE" POUR LE TERRITOIRE DU GRAND PAYS DES OLONNES.

 

Le nouveau et premier Président de la nouvelle Communauté d'Agglomération, Yannick MOREAU, a présenté ses vœux  2017 "UNE NOUVELLE PAGE" pour le territoire qui réunit les 7 communes : Les Sables d'Olonne, Olonne-sur-Mer, Château d'Olonne, Vairé, Sainte-Foy, Ile d'Olonne et Saint Mathurin.

Des vœux sobres dans leur présentation pour ouvrir la première page du nouveau livre nommé "Les Sables d'Olonne Agglomération" : un seul nom emblématique pour unir dans la réussite 7 communes soit :

53 000 habitants

17 000 hectares

48 élus "pour engager une nouvelle synergie qui va permettre d'établir une stratégie" du territoire pour les zones industrielles, la promotion du tourisme qui fait un chiffre d'affaires de 370 millions d'euros dont profite toute l'économie locale, des services publics, le développement économique, les services publics transports par exemple avec le réseau Oléane, la fibre optique qui achèvera son déployement en 2020 (si cela pouvait aller plus vite !...)

DES ANNONCES QUI RÉCHAUFFENT L'ATMOSPHÈRE

D'abord : la fin des restrictions budgétaires après la cure de ces deux dernières années. La Communauté d'Agglomération va pouvoir investir pour les 4 prochaines années 53 millions d'euros soit 13 millions d'euros par an.

"Il manque un équipement"...

petite phrase qui permet un suspense après l'énumération des équipements structurants comme les ports, les équipements sportifs...

"nous avons besoin d'un "PALAIS DES SPORTS"...

Les  porteurs du projet OLTEC que la CCO a laissé honteusement tomber peuvent se réjouir. Un petit bout de leur projet verra au moins le jour ! Leur projet a été présenté à la CCO en 2005  et fut suivi du projet de programme OLONNES 2020 qui lui aussi a sombré dans la Chnou...

On se prend à rêver quand on pense aussi à ce projet OLONNES 2020 présenté en juillet 2006 et lui aussi dans la chnou...nous sommes en 2017... les précurseurs ont toujours tort sauf si on les écoute.

Ne regardons plus dans le rétro-viseur mais devant nous et mettons notre confiance dans cette agglo nouvelle !

LE PALAIS DES SPORTS

Lui, le Palais des Sports, sera dimensionné pour recevoir 1500 spectateurs, projet tant attendu par les habitants , les sportifs, les amateurs de spectacles d'envergure... Les crédits de première étude seront dégagés en 2017... le premier vice-président de la communauté  d'agglomération Jean-Pierre DUBREUIL verra aussi une de ses visions prendre forme de réalisation au cœur de l'agglomération à la Vannerie.. "Un équipement qui fera rayonner notre agglomération"

Le deuxième SCOOP de la soirée, c'est un clin d'œil sous forme de remercîments aux 500  associations de l'agglomération. Les bénévoles sont capables de soulever des montagnes. Ils ont accompli pour le départ du VENDÉE GLOBE 40 000 heures de bénévolat...sans eux, sans bénévoles ...point de salut pour nombre d'animations.

L'autre clin d'œil fut en direction des chefs d'entreprises qui font la force économique du pays.

2017,  faisons un pari : la réussite du démarrage en beauté de l'AGGLO.

 

 

 

 

 

Le Président et ses treize vice-présidents. (Seule manque à l'appel :  Florence PINEAU maire d'Olonne sur Mer excusée )

Le Président et ses treize vice-présidents. (Seule manque à l'appel : Florence PINEAU maire d'Olonne sur Mer excusée )

Repost 0
Published by CACO - dans AGGLOMERATION
commenter cet article
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 17:03
de Montesquieu, toujours d'actualité

de Montesquieu, toujours d'actualité

« Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice. »

 

de Montesquieu

Extrait de « Considérations sur les causes de la grandeur des Romains »

 

LA DÉMOCRATIE EST UN POUVOIR FAIBLE ET FRAGILE :

Car elle respecte la pluralité, le pluralisme

Elle respecte l’individu et ses libertés

Elle respecte et défend les libertés fondamentales

Elle respecte et donne des droits aux minorités

Elle admet la critique ; elle s’en enrichit ; au risque de se perdre

Elle gère au mieux l’impossible de la diversité de son peuple

L’individualisme et même l’utopie y ont droit de cité

La démocratie tolérante par définition peut succomber à l’intolérance

 

La démocratie est donc vulnérable

 

O, liberté que de crimes on commet en ton nom

 

LA DICTATURE A LES MOYENS DE S'IMPOSER

ET DE SE DÉFENDRE

 

La dictature, ennemie multiforme de toute démocratie, est un pouvoir fort

Pour elle, la fin justifie tous les moyens

Elle trouve toujours de fidèles serviteurs capables du pire

Elle a la force d’écraser

Au nom d’une certaine idée fausse de liberté, d’égalitarisme elle peut opprimer le peuple

Elle n’a de comptes à rendre à personne

La pensée unique est son objectif : tous les citoyens y sont fondus dans le même moule ou voués à à la discrimination ou pire à l’élimination.

 

 

Repost 0
Published by CACO - dans DEMOCRATIE album
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 20:14

LA FOULE N'A PAS HÉSITÉ À VENIR ACCUEILLIR SON HÉROS MALGRÉ UN FROID VIF, TRÈS VIF

L'approche après le passage de la ligne : record battu 74 jours 3 heures 35 minutes pour un tour du monde

L'approche après le passage de la ligne : record battu 74 jours 3 heures 35 minutes pour un tour du monde

Encore de la toile pour finir de boucler la boucle

Encore de la toile pour finir de boucler la boucle

Préparation de l'entrée dans le chenal

Préparation de l'entrée dans le chenal

L'accueil pyrotechnique pour l'entrée dans le chenal

L'accueil pyrotechnique pour l'entrée dans le chenal

L'entrée dans le chenal : la patience et la résistance au froid des spectateurs massés sur le jetée récompensée

L'entrée dans le chenal : la patience et la résistance au froid des spectateurs massés sur le jetée récompensée

Cette nuit ...le gallois Alex THOMPSON et son Hugo BOSS arrivent

Repost 0
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 21:33
On l'attend...

On l'attend...

DEMAIN,  LES PHOTOS DE L'ARRIVÉE...

Repost 0
Published by CACO
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 11:47
Deux symboles de progrès

Deux symboles de progrès

UNE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION SOLIDE, PORTEUSE D'ESPOIRS, UN PROJET DE COMMUNE NOUVELLE UNIQUE CONSTITUERONT UN ENSEMBLE COHÉRENT AU GRAND PAYS DES OLONNES

 

Nous avions à cœur de vouloir pour la France une vraie réforme territoriale qui permette de hisser notre pays au niveau de nos voisins ; un grand ménage éytait nécessaire. Il n'y a eu qu'un  petit coup de balai et, en plus ,on a caché de la poussière sous le tapis et sous les meubles.

 

Il faut savoir que le mille-feuille coûte une fortune aux français et que la tentative de vraie réforme territoriale a avorté, que les nouvelles régions sont des gouffres financiers. 

 

Reprenons la déclaration officielle lors du lancement des 3 réformettes

http://www.gouvernement.fr/action/la-reforme-territoriale

 

« Aujourd’hui, la France compte quatre échelons administratifs locaux qui se partagent des compétences : commune, intercommunalité, département et région. Cet empilement des échelons d’administration, les compétences partagées et les financements croisés sont souvent résumés par l'expression "millefeuille territorial". Cette organisation est souvent illisible pour le citoyen et nuit à l’efficacité de l’action publique des territoires.

Une importante réforme territoriale portée par le chef de l’État entend transformer pour plusieurs décennies l’architecture territoriale de la République. En jeu, la baisse des dépenses publiques et une meilleure prise en compte des besoins citoyens ».

 

Désolé, mais la montagne a accouché d'une souris. 

Voilà le résumé sanglant et réaliste d'un chroniqueur qui est rejoint par l'ex Ministre chargée de cette fumeuse réforme qui elle-même a reconnu son échec. Ce chroniqueur écrit :

" Au final, toujours quatre échelons administratifs, toujours des compétences partagées et sans doute encore des financements croisés et une collectivité croupion (le Département) essentiellement axée sur le social."

et de conclure que le citoyen aura le privilège de payer toujours plus d'impôts locaux...alors que la réforme  territoriale devait améliorer la gestion des 4 échelons. administratifs locaux.

"Cette réforme n’a pas été faite pour vous, mais pour les élus et par les élus (on n’est jamais si bien servi que par soi-même."

L'OPTIMISME VIENT DE LA BASE POUR UNE VRAIE RÉFORME TERRITORIALE LOCAL AU GRAND PAYS DES OLONNES... À CONDITIONS...

Tout est en place pour une vraie réforme territoriale locale au pays des Olonnes.

Une transition programmée qui trouvera son aboutissement à  la fin du mandat en mars 2020,

Des élus motivés, une volonté collective, une adhésion populaire désormais incontestable avec deux niveaux :

- celui de la Communauté d'Agglomération pour les projets importants et la mutualisation de moyens donc des économies à terme et plus d'efficacité et de cohérence dans les prises de décisions, le moteur du progrès local

- celui de la Commune Nouvelle unique LES SABLES D'OLONNE qui aura un rayonnement de ville moyenne attractive alliant mer et retro-littoral, qui pourra se faire entendre et être crédible au niveau départemental et régional avec une capacité de développement nouvelle.

Ce progrès pour plus d'efficacité, plus de solidarité n'a pu se réaliser au niveau national...il peut se réaliser maintenant à l'échelon local du Pays des Olonnes. Un bel exemple du pouvoir des élus locaux.

Une seule ombre au tableau, une inconnue : les 3 maires d'Olonne-sur-mer, de Château d'Olonne et des Sables d'Olonne doivent conclure positivement leur accord dans les dix-huit mois ans qui viennent.

Si un des trois maires fait défaut, le bel édifice sera soit bancal soit s'effondrera. Et celui qui portera la responsabilité d'un impossible échec devra supporter le poids de la honte publique que la population entière du Pays des Olonnes et de toute l'agglomération pourront lui réserver. Mais l'échec évoqué est interdit !

Il appartient aux citoyens de veiller à cela.

 

 

 

Repost 0
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 21:37
Des antennes protégées ou pas il y en a partout : un danger ?

Des antennes protégées ou pas il y en a partout : un danger ?

COMPTEURS INTELLIGENTS ET COMMUNICANTS UN DANGER POUR LA SANTÉ PUBLIQUE ? RELATIVISONS

 

L’HYPERSENSIBILITÉ DE CERTAINS

Il faudra encore attendre les prochaines études pour avoir peut-être une réponse aux éventuels dangers courus par les êtres humain, les animaux..;et on peut craindre que ces études ne soient que partielles. En effet, étudier les effets d'un seul type d'appareil ne peut permettre de juger de l'effet combiné des émissions de l'ensemble des sources électromagnétiques qui entourent une être humain voire l'agressent.

 

Les experts de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (Anses) rappellent que l’exposition liée aux compteurs domestiques de type Linky est bien en deçà des valeurs limites.

Mais ils n’en concluent pas à l’innocuité totale…

Le problème est plus vaste et dépasse LINKY. Le problème est que LINKY s’ajoutera à toutes les autres sources de champs électromagnétiques qui nous "traversent".

UNE DÉCISION DE JUSTICE QUI NE PEUT FAIRE JURISPRUDENCE

Le 9 décembre 2016, le tribunal de grande instance de Grenoble a ordonné en référé le retrait d’un compteur d’eau à radiofréquence du domicile de Mme C, qui se déclare être électrosensible. «Ma cliente a été diagnostiquée électrohypersensible, raconte l’avocat de l’habitante du département de l’Isère, et ses symptômes se sont aggravés après l’installation en 2012 de ce compteur dans son appartement.»

Ce mercredi 15 décembre, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) lui répond indirectement. Elle publie en effet un avis qui qualifie de «peu probables» les risques sanitaires liés aux compteurs communicants.

«L’agence conclut à une faible probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants (...) engendre des effets sanitaires à court ou long terme»

.La formulation est prudente car, en matière sanitaire, il est presque impossible d’exclure un risque, mais les experts ne relèvent aucun exemple d’impact sur la santé avec ce type d’appareil.

Cet avis de l’agence fait suite à une saisine de la Direction Générale de la Santé.

Dans leur travail, les experts rappellent qu’il faut distinguer deux types de matériels: les compteurs Linky, qui communiquent via le courant sur le réseau de distribution d’électricité, et les compteurs de gaz (Gazpar) ainsi que ceux dédiés à l’eau, «qui utilisent la technologie des communications radioélectriques par voie hertzienne».

Si l’on dispose de peu d’études sur les compteurs Linky, la technologie étant trop récente, il en existe suffisamment sur des techniques similaires plus anciennes, rappelle l’Anses. Dans ce contexte, les niveaux d’exposition liés à Linky «sont très inférieurs aux valeurs limites d’exposition», souligne Olivier Merckel, chef de l’unité d’évaluation des risques liés aux agents physiques à l’Anses. Ce type de compteur «est à l’origine d’une exposition comparable à celle d’autres équipements électriques déjà utilisés depuis de nombreuses années: télévision, chargeur d’ordinateur, table de cuisson à induction...

 

UNE SOUFFRANCE RÉELLE

Quant aux compteurs d’eau et de gaz, ils fonctionnent avec une technologie radio à l’instar des téléphones mobiles. Or «l’exposition à proximité d’un compteur de gaz ou d’eau est très faible, compte tenu de la faible puissance d’émission et de la forme impulsionnelle utilisée, soit quelques impulsions toutes les six heures», précise l’agence. «Et à la différence d’un téléphone, les compteurs ne se collent pas à l’oreille», rajoute le Pr Gérard Lasfargues, directeur général adjoint scientifique de l’Anses.

À l’origine, rappelle l’Anses, la controverse sur ces compteurs, qui a commencé en 2011 aux États-Unis avant d’arriver en Europe, portait sur des questions plus économiques que sanitaires. Imposés dans la plupart des pays dans le cadre des mesures d’efficacité énergétique, les citoyens redoutaient des risques de surfacturation ou dénonçaient des atteintes à la vie privée. Mais, depuis, les craintes sanitaires ont pris le dessus. Pour aider à lever les craintes des usagers sur les nouveaux compteurs, l’agence demande expressément aux opérateurs «de leur fournir une information claire et facilement compréhensible incluant notamment la fréquence et la durée des expositions aux champs électromagnétiques».

L’avis de l’Anses permettra-t-il de rassurer les usagers? Rien n’est moins sûr. Car si la souffrance des personnes électrosensibles est bien réelle, aucune étude n’a pu faire un lien avec des émissions électromagnétiques. Avant l’été, l’Anses doit justement rendre un rapport sur l’électrosensibilité.

 

Un document très attendu. même si ce ne sera pas la levée de tous les doutes par rapport à  l'ensemble des émissions électromagnétiques...car appliquer le principe de précaution aujourd'hui nécessiterait plus d'études incontestables prenant en charge tous les paramètres, l'étude causes à effets, l'étude...pour arriver à interdire compteurs intelligents, antennes relais, téléphones cellulaires...Le sujet qui revint à l'ordre du jour st loin d'être épuisé.

 

Repost 0
Published by CACO - dans SANTE
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 21:20

UNE INVITATION POUR UNE SOIRÉE DÉTENTE

SORTIR AU PAYS DES OLONNES
Repost 0
Published by CACO - dans DIVERS
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 21:22
Le  Président prend la porte suite à une demande de suspension de séance : suspension de séance inattendue

Le Président prend la porte suite à une demande de suspension de séance : suspension de séance inattendue

L'incident est clos : la séance peut reprendre.

L'incident est clos : la séance peut reprendre.

CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DU SAMEDI 14 JANVIER 2017 : PLÉTHORE DE POINTS Á l'ORDRE DU JOUR ET MAUVAIS DÉMARRAGE

 

Le démarrage de l'institution impose un formalisme désuet d'élections, de nominations aux commissions et dans une multitude d'organismes qui rendent une rentrée qui eût pu être solennelle rébarbative. Mais il faut en passer par là. D'ailleurs, le public l'a compris, puisqu'il a fait défaut.

C'est Nicole LANDRIEAU (élue front de gauche d'Olonne sur Mer  ) qui ouvre le débat avec une question qui semble pouvoir faire l'unanimité...pourrait-on finir ce conseil à une heure décente ?...et l'on va voir que cela a bien mal commencé.

CHASSEZ LA POLITIQUE ET ELLE REVIENT PAR LA FENÊTRE

Décidément, ce n'est pas avec délicatesse que Gérard MERCIER, élu socialiste des Sables d'Olonne, est revenu à la charge sur la position de Yannick MOREAU, élu président de la Communauté d'Agglomération,et toujours député, face à la loi qui interdit ce cumul de fonctions...mais cette loi ne sera pas applicable avant le 31 mars 2017 et touchera les parlementaires élus en juin...qui auront 3 mois pour faire le choix du poste qu'ils veulent conserver si la loi n'est pas modifiée !

Gérard MERCIER invoque des propos du candidat à la Présidentielle LR François FILLON sur la loi sur le  cumul des mandats pour interpeller à nouveau Yannick MOREAU sur sa position sur le cumul.

"La loi vous imposant de choisir donnez vos intentions à l'agglomération...vous êtes choisi pour faire voter les lois vous ne devez pas vous assoir sur cette loi...par respect pour les électeurs vous devriez donner votre décision."

Impératif, maladroit, à la limite de la correction : cette tentative de faire rentrer la politique dans la communauté d'agglomération est une une erreur.

Il faut reconnaître que le Président Yannick MOREAU en acceptant de répondre à cette question qui n'est, bien sûr, pas à l'ordre du jour fait preuve d'une ouverture démocratique...d'autant plus que la semaine passée ce débat avait déjà eu lieu dans la même enceinte !

D'ailleurs, Gérard MERCIER pousse le bouchon en interpellant le Président en l'affublant d'un titre  "Monsieur le Président qui voudrait cumuler..." on sombre dans la gêne et de poursuivre "vous ne changez rien à vos méthodes"...tout cela à cause d'une préparation de ce Conseil pour l'élaboration des listes d'élus aux commissions. Pour être opposant reconnu et entendu il faut être très au fait des dossiers, précis et courtois sinon l'opposant est vite disqualifié et perd toute crédibilité et c'est un dommage fait à la démocratie qui a besoin d'une opposition courageuse, proposante, intelligente et tenace.

Cette préparation des élections aux commissions de la Communauté d'Agglomération fut faite nécessairement dans la précipitation. Dés le lundi 10 janvier ce fut la première concertation des élus et celle de l'opposition le mercredi pour un conseil qui se tient ce samedi. Le président Yannick MOREAU dans sa réponse rappelle que ces listes ont été mises élaborées en toute clarté et qu'il ne peut être d'accord sur le "manque de travail collectif" dont a parlé Gérard MERCIER et à l'adresse de celui-ci il précise " que chaque élu était invité à se prononcer...y  compris l'ensemble des minorités ..."vous vous n'êtes pas venu, vous avez refusé tout dialogue ...pour établir des listes communes."

Pour Didier GALLOT, Gérard MERCIER a été vraiment trop loin. Il faut se souvenir que Gérard MERCIER n'aurait pas été nommé à la Communauté d'Agglomération si démocratiquement les élus de la majorité sablaise ne lui avaient laisser un siège ! Il montre son juste courroux : " Monsieur MERCIER votre attitude est incohérente...je vous demande un peu de décence !" Loïc PERRON, élu de l'opposition de droite sablaise, en rajoutera une coche "je ne participe pas à une suspension de séance"

Toujours prêt à jouer la carte démocratique et le dialogue le Président suspend la séance, se retire et entame une discussion "en privé" avec ses collègues et avec Gérard MERCIER.

 

UNE INTERVENTION MALHEUREUSE MAIS BIEN GÉRÉE

Quand Yannick MOREAU rouvre la séance, la détente est là.

Un consensus a éte trouvé.

Les listes ont très légèrement modifiées et le Président repart au galop pour les élections des membres des 13 commissions...chaque Vice-Président se voit gratifié de la Présidence d'une commission :13 vice-présidents, treize commissions, à chacun la sienne.

Les votes défilent sans anicroche sauf quelques erreurs découlant de la précipitation de l'accord obtenu par Yannick MOREAU.

En fin de compte un incident inutile, désagréable qui conforte Yannick MOREAU dans sa fonction à condition que cela ne soit pas pris pour un signe de faiblesse et ne donne des envies à certains de troubler pour un rien le bon fonctionnement de la Communauté d'Agglomération.

Oui, un incident inutile, sans fondement, nuisible à la Communauté d'Agglomération naissante et nuisible à l'image de marque de l'opposition.

 

48 élus dont  un Président, treize vice-présidents, cela fait du monde48 élus dont  un Président, treize vice-présidents, cela fait du monde

48 élus dont un Président, treize vice-présidents, cela fait du monde

Repost 0
Published by CACO - dans AGGLOMERATION
commenter cet article