Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 13:19
FACÉTIES SOLAIRES : CE N'EST QU'UN AU-REVOIR

FACÉTIES SOLAIRES : CE N'EST QU'UN AU-REVOIR

5 MINUTES PLUS TARD

5 MINUTES PLUS TARD

Repost 0
Published by CACO
commenter cet article
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 21:42
CHÂTEAU D'OLONNE  : "LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÉ" A ANIMÉ SON QUARTIER
CHÂTEAU D'OLONNE  : "LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÉ" A ANIMÉ SON QUARTIER

 56 "EQUIPES" SE SONT AFFRONTÉES DANS LA BONNE HUMEUR SUR LE BOULODROME DE LA PIRONNIÈRE

Le soleil était au rendez-vous, les compétiteurs aussi pour une après-midi passée dans la convivialité

Encore félicitations et encouragements aux bénévoles dévoués qui animent ainsi leur quartier.

Repost 0
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 13:38

LA GREFFE D'UN POUMON VERT DANS CE QUARTIER DES ROSES DOIT VITE PRENDRE

 

LES SABLES D'OLONNE : PARC DES ROSES, UN SITE AUSSI REMARQUABLE QU'AGRÉABLE
LES SABLES D'OLONNE : PARC DES ROSES, UN SITE AUSSI REMARQUABLE QU'AGRÉABLE
LES SABLES D'OLONNE : PARC DES ROSES, UN SITE AUSSI REMARQUABLE QU'AGRÉABLE
LES INSECTES BUTINENT, LES ENFANTS ET LES PLUS AGÉS  PEUVENT Y LUTINER S LEUR AISE

LES INSECTES BUTINENT, LES ENFANTS ET LES PLUS AGÉS PEUVENT Y LUTINER S LEUR AISE

LES SABLES D'OLONNE : PARC DES ROSES, UN SITE AUSSI REMARQUABLE QU'AGRÉABLE
Repost 0
Published by CACO
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 12:08
CHÂTEAU D'OLONNE : LE DEUXIÈME RENDEZ-VOUS DE L'ÉTÉ À LA PIRONNIÈRE

INVITATION À LA CONVIVIALITÉ

CONCOURS DE PÉTANQUE EN DOUBLETTES

Concours ouvert à tous

 


L'ASSOCIATION "LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÉ"

vous convie

LE JEUDI 10 AOÛT 2017

13 h 30

À SON GRAND CONCOURS D'ÉTÉ DE PÉTANQUE

  

Parking école rue Jules-Ferry La Pironnière

CHÂTEAU D'OLONNE

 

Tarif : Tarif 5€, autre : 5 € par joueur ; 10 € la doublette.

Contact et réservation :

06 77 25 25 44

Repost 0
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 13:07
KART LA RONDE DU COUDRIOU : ATLANTIC KART SYSTEM...SPORTS MÉCANIQUES À CHÂTEAU D'OLONNE VENDÉE
LES 20 PILOTES QUI SE SONT AFFRONTÉS CE DIMANCHE  23 JUILLET 2017 KART DU COUDRIOU À CHÂTEAU D'OLONNE EN VENDÉE

LES 20 PILOTES QUI SE SONT AFFRONTÉS CE DIMANCHE 23 JUILLET 2017 KART DU COUDRIOU À CHÂTEAU D'OLONNE EN VENDÉE

COMPÉTITION "INTERNE" OUVERTE AUX PRATIQUANTS KARTING ET PISTE DE KART OUVERTE À TOUS ET...

Les amateurs de sports mécaniques sont à la fête au Coudriou à Château d'Olonne

Ils ont le choix entre le motocross ce week end du 5/6 août 2017 (plus de 400 compétiteurs)

http://www.rookiescup.com/

 

et la pratique du karting sur la superbe piste d'Atlantic Kart System avec en prime la possibilité d'une partie de paintball sur un terrain exceptionnel

voir conditions

www.akskart.com

 

 

 

 

 

 

Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 20:59
MAURICETTE MAUREL, ÉLUE D'OPPOSITION,  ANCIENNE DIRECTRICE DES SERVICES DE LA MAIRIE DE CHÂTEAU D'OLONNE

MAURICETTE MAUREL, ÉLUE D'OPPOSITION, ANCIENNE DIRECTRICE DES SERVICES DE LA MAIRIE DE CHÂTEAU D'OLONNE

LE RÉGLEMENT INTÉRIEUR  DU CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D'OLONNE MIS À MAL SUITE À UNE ERREUR STRATÉGIQUE ÉTONNANTE DU MAIRE JOËL MERCIER

RAPPEL SUR LE RÈGLEMENT INTÉRIEUR

La loi impose l'adoption d'un règlement intérieur qui fixe les modalités de fonctionnent du conseil municipal

Article.2121-8 du CGCT : « Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le conseil municipal établit son règlement intérieur dans les six mois qui suivent son installation.

 

 

Le Conseil Municipal de Château d'Olonne a donc débuté comme rituellement par l'approbation des procès-verbaux des conseils municipaux précédents sauf que le maire Joël MERCIER a tenu à faire une mise au point sur le problème des tarifs abordé lors du conseil municipal du 26 juin 2017 (tarif des mini camps pour les jeunes)

voir  

http://www.olonnes.com/2017/06/chateau-d-olonne-conseil-municipal-du-lundi-26-juin-2017-9.html

LE MAIRE SANCTIONNÉ PERD LA MAIN : INVRAISEMBLABLE  ! 

Le maire fait donc une mise au point sur ce sujet et avance des arguments nouveaux pour justifier une augmentation (+140%) de ce tarif.

Il reçoit en retour un rappel à l'ordre de Mauricette MAUREL élue d'opposition sous la forme d'un rappel au règlement.

C'est le monde à l'envers.

En effet, d'habitude, c'est le maire, responsable de la police des débats  qui se met à l'abri des débordements de ses élus en invoquant le règlement intérieur.

Là, c'est une des élus, forte de son expérience et de son savoir qui sanctionne cette intervention du maire " On revient sur une délibération"...alors qu'il s'agit d'approuver le procès-verbal et non de rouvrir les débats

"Il y a des choses invraisemblables" s'exclame Mauricette MAUREL..."on refait le débat "

La maladresse du maire est accentuée par un de ses argumentes qui irrite  les élus à juste titre. Le maire fait état du fait que ce tarif et cette question ont  été vus par la commission ad hoc. Ceci lui vaut la remarque qu'une commission donne un avis mais  ne décide pas. Sinan le conseil municipale ne serait plus qu'une chambre d'enregistrement

Mauricette MAUREL reprend donc son argumentaire déjà développé lors du précédent conseil municipal.

C'est donc reparti  pour un tour comme si la délibération adoptée lors du précédent conseil du 26 juin 2017 était remise en cause.

Les conclusions de ce débat qui ne peut en être un sont tirées par l'opposition de droite et par Annick BILLON.

Pour l'opposition, ce qui vient de se passer fera jurisprudence à savoir que lors de l'approbation du procès-verbal d'une séance du conseil municipal les élus pourront rouvrir les débats.

Poussons le raisonnement à fond : la décision prise en conseil municipal rendue exécutoire (ayant force de loi) en général sous 2 à 3 jours après son adoption) pourra le mois suivant être remise en cause sans qu'il soit besoin que cette question soit remise à l'ordre du jour.

C'EST ÉTABLIR L'INSÉCURITÉ JURIDIQUE LA PLUS TOTALE. C'EST FAIRE FI DU VOTE DES ÉLUS QUI ONT APPROUVÉ LA DÉLIBÉRATION REMISE EN CAUSE

Une ineptie.  

Pour Annick BILLON qui s'était abstenue lors du vote de cette fameuse délibération les arguments avancés ce jour en conseil municipal font qu'au lieu de s'abstenir elle aurait pu émettre un vote favorable.

Cette réflexion de bon sens voire malicieuse caricature une situation qui exprime le désarroi d'un maire qui n'a pas pu répondre aux deux conclusions évoquées ci-dessus. Il laisse libre court à des procédures nouvelles qui peuvent rendre un conseil municipal ingérable.

C'est avec impatience que nous attendons une mise au point du maire qui non seulement s'est pris les pieds dans le tapis mais en plus est tombé groggy au tapis. Mais qui a donc pu conseiller le maire de la sorte ?...et lui-même élu depuis des décennies, qui a participé au tricotage et détricotage du règlement intérieur comment a-t-il pu oser s'assoir sur ce règlement.

Si un maire ne respecte pas le règlement intérieur qu'il a fait voter comment un citoyen, comment ses propres collègues élus peuvnet-ils  lui accorder leur confiance ?

Oui, nous sommes nombreux à attendre une mise au point qui s'impose.

 

Repost 0
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 19:10
L'OPPOSITION "ENSEMBLE AGIR POUR LE CHANGEMENT" STUDIEUSE ET ATTENTIVE

L'OPPOSITION "ENSEMBLE AGIR POUR LE CHANGEMENT" STUDIEUSE ET ATTENTIVE

LE CONSEIL MUNICIPAL EST-IL ENCORE UNE NÉCESSITÉ À CHÂTEAU D'OLONNE ?

Après ce conseil municipal comme après certains autres que nous avons évoqués, on peut se poser la question.

Le citoyen informé que ce lundi se tenait en mairie de Château d'Olonne un conseil municipal à 20 heures fut intrigué par la présence des élus bien avant le début de ce conseil.

Lés élus qui s'égayaient autour de la salle avaient eu, en primeur et à huis clos, un conseil municipal bis. Ceci explique leur présence avant l'heure fatidique.

UN CONSEIL MUNICIPAL ALLÉGÉ MAIS PRÉCÉDÉ PAR UN HUIS-CLOS QUI NE RIME PAS AVEC DÉMOCRATIE

En effet, il n'y avait que 10 points à l'ordre du jour de ce conseil municipal : aucune nouveauté , aucun débat.

Pour un observateur un peu au fait de la gestion d'une commune il y a deux hypothèses :  

HYPOTHÈSE 1 : les informations intéressantes comme celles qui concernent  la démarche de la fusion des communes, les transferts de compétences à l'Agglomération, le dossier dévoiement (détournement) de la route de la corniche sont un secret auquel le citoyen n'a pas toujours accès... Le citoyen garde cependant le droit de payer.

HYPOTHÈSE 2 : un maire; 33 élus; 25 millions de budget servent-ils à quelque chose ? L'institution vit-elle ?

Nous préférons opter pour l'hypothèse 1. Il doit bien se passer des choses puisque les élus ont été conviés avant le Conseil Municipal à une séance à huis-clos.

Des dossiers peuvent-ils intéresser les élus et ne pas intéresser les citoyens ?

Si parmi les sujets abordés durant ce huis-clos il y avait le fameux dévoiement de la route de la corniche et ses quelques millions de travaux annoncés avec un planning affiché publiquement : tous les castelolonnais étaient intéressés et m^me plus que les seuls castelolonnais.

Un planning qui précipite les procédures intrigue. Alors que l'équipe municipale pour d'autres sujets plus importants comme le logement ne cesse d'invoquer la lourdeur des procédures qui font que des lotissements mettent des dizaines d'années à voir le jour...là, comme pour la nouvelle mairie, les délais du projet à la réalisation sont d'une précipitation étonnante.

Mais pourquoi faudrait-il donc qu'en fin 2018 le projet soit bouclé ?

Ce secret, cette précipitation cachent-ils  des manœuvres non avouables ?

Notre devoir d'informer nous oblige à investiguer et nous le ferons.

En effet, on a d'une part, un conseil municipal dont l'objet est vide et d'autre part,  des choses importantes qui ne peuvnet être débattues en public au sein du conseil municipal en présence de citoyens, de la presse...

À défaut de communication claire et à tous les citoyens le projet de dévoiement déjà contesté fait l'objet de supputations qui contribuent à accroitre sa décrédibilisation voire son utilité.

Mais cela ne gêne pas le maire de Château d'Olonne et son équipe qui avancent à marche forcée...mais pourquoi donc ? Pour qui ? Comment ? 

Donc, d'un côté des projets gérés secrètement ou confidentiellement par une équipe très réduite d'élus et de l'autre, un conseil municipal où l'on ne parle pas ouvertement et publiquement de ces projets et où ils ne sont même pas discutés. Mais alors à quoi servent 33 élus, 9 adjoints et le conseil municipal ?

 

À SUIVRE : HALLUCINANT LE "RÈGLEMENT INTÉRIEUR" LUI AUSSI VICTIME DE DÉVOIEMENT

 

 

Repost 0
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 20:20
VOUS DITES : MORALISER ?VOUS DITES : MORALISER ?

VOUS DITES : MORALISER ?

D'AREVA, ENTREPRISE PUBLIQUE, AUX MARCHÉS PUBLICS DE VOIRIE DE CHÂTEAU D'OLONNE EN PASSANT PAR LES CONTRATS DE DÉLÉGATIONS DE SERVICES PUBLICS ...

LA MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE PASSE PAR AUTRE CHOSE QU'UNE LOI DE CIRCONSTANCE

Le problème dépasse, et de loin, le statut des parlementaires

 

EN 2014, ANNE LAUVERGEON PRÉSIDENTE D'AREVA ÉTAIT PRIÉE DE QUITTER SON ¨POSTE DE PRÉSIDENTE

Non seulement sa gestion de la société AREVA a été jugée catastrophique par la Cour des Comptes mais en plus elle et son mari sont poursuivis pénalement dans le dossier URAMIN et affaires connexes. 

Le comble est qu'Anne LAUVERGEON a perçu pour quitter son siège de présidente d'AREVA plus d'un million d'euros d'indemnité !

Elle est maintenant poursuivie pour présentation de comptes irréguliers, faux résultats,  plus de 3 ans après la dénonciation publique de la Cour des Comptes ...

Maintenant l'État, donc nous, renfloue la société : 2.5 milliards d'euros déjà et nous payerons encore car le rachat par EDF d'AREVA coutera et ce surcout se retrouvera sur la facture d'électricité de tout foyer. Au total le trou laissé par Anne LAUVERGEON serait de 15 milliards d'euros !

Quant à son mari Olivier FRIC (cela ne s'invente pas !) il est poursuivi pour délit d'initié et autres motifs dont celui de recel.

Rappelons qu'Anne LAUVERGEON était et est peut-être toujours "fonctionnaire sherpa de Mitterrand "comme l'indique son CV.

La Justice trop aux ordres ne se précipite pas pour statuer...pourtant le président de la République a suivi mle dossier AREVA depuis BERCY...et le Premier Ministre Édouard PHILIPPE a été "directeur" chez AREVA  

 

EN 2015, LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE EST ÉPINGLÉ PAR LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES POUR IRRÉGULARITÉS GRAVES SUR LES MARCHÉS PUBLICS

Extrait du rapport 2009 2015:

"L’intégralité des douze marchés de travaux de voirie, passés sur la période, a été attribuée à la même société, pour un montant cumulé de 13,1 M€. Cependant, la commune n’a pas toujours été en mesure de fournir l’offre du candidat retenu, ni toutes les pièces originales de procédure. Les manquements dans le secteur des achats, déjà signalés par la chambre, perdurent. "

En clair observation faite par la Chambre Régionale des Comptes déjà en 2009 reste sans effet !

Le code des marchés publics, garde fou des relations d'affaires entre élus et prestataires, peut être mis à la poubelle puisqu'une collectivité peut s'assoir sur ses règles impunément.

 

Cette entreprise bénéficie donc des conséquences du délit de favoritisme commis par des élus et leurs éventuels complices. 

La Chambre Régionale des Comptes saisie a répondu par la voix de son Président :

"Il appartient donc, le cas échéant, aux élus et aux citoyens, après que le rapport d'observations définitives de la chambre a été rendu public, de s'emparer des faits relevés et de porter plainte auprès du procureur de la République  territorialement commettent s'ils l'estiment utile ."

Le rapport d'observations définitives a été présenté aux élus...qui a porté plainte ? personne !

Pourtant le code pénal et le code des marchés publics doivent s'appliquer et  l’article 432-14 du Code pénal prévoit que :
«  est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30000 euros d’amende le fait par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public ou investie d’un mandat électif public ou exerçant les fonctions de représentant, administrateur ou agent de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics, des sociétés d’économie mixte d’intérêt national chargées d’une mission de service public et des sociétés d’économie mixte locales ou par toute personne agissant pour le compte de l’une de celles susmentionnées de procurer ou de tenter de procurer à autrui un avantage injustifié par un acte contraire aux dispositions législatives ou réglementaires ayant pour objet de garantir la liberté d’accès et l’égalité des candidats dans les marchés publics et les délégations de service public  ».

 

Depuis 2015, donc depuis plus de deux ans, rien ne s'est passé à Château d'Olonne ...les élus responsables, les agents des collectivités qui ont eu connaissance de ces faits (art 40 du code de procédure pénale) ...personne n'a bougé...

DONC AU NIVEAU NATIONAL COMME AU NIVEAU LOCAL QUE FAUDRA-T-IL FAIRE POUR "MORALISER LA VIE POLITIQUE, LA VIE PUBLIQUE' ET RÉCONCILIER CITOYEN ET ÉLU, CITOYEN ET ÉTAT ?

QUE LA JUSTICE PASSE !

Repost 0