Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 17:43
La mairie actuelle d'OLONNE-SUR-MER au centre de la ville

La mairie actuelle d'OLONNE-SUR-MER au centre de la ville

UN CONSEIL MUNICIPAL PLUTÔT CALME ET CONSENSUEL

Ce conseil municipal a commencé par une minute de silence, recueillement en hommage aux victimes du vendredi 13 novembre.

 

MUTUALISATION DES MOYENS ET GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LES ACHATS DE MOBILER URBAIN

 

Ce conseil municipal d'OLONNE-SUR-MER a débuté par une phrase qui doit en combler d'aise ceux qui ont prôné des années durant la logique économique qui consiste à mutualiser entre les 4 collectivités du Pays d'Olonne (Communauté de Communes CCO, CHÂTEAU D'OLONNE, OLONNE-SUR-MER et SABLES D'OLONNE) moyens et achats.

Ce .soir le thème était l'achat de mobilier urbain dont le mobilier publicitaire, celui de la signalétique et celui de l'information.

Cela a valu une petite digression des élus sur l'invasion des supports de publicité particulièrement aux entrées de ville et à certains carrefours.

Yannick MOREAU a demandé à Madame le maire l'autorisation de prendre la parole. Il voulait rappeler ce que fut un marathon : l'élaboration d'un règlement communautaire sur la publicité en ville lors de la mandature précédente ? Ce règlement entre maintenant en application sur les 3 communes et la communauté de communes.

Bien sûr la digression s'est poursuivie ciblée sur des panneaux et leur interdiction. Ceci a permis à Régis Bernard pour l'opposition socialiste de souligner que des sociétés attaquent ces décisions municipales.

On s'éloignait donc de l'ordre du jour qui était la création d'un groupement d'achats entre la ville de Château d'Olonne et celle d'Olonne-sur-Mer.

Yannick MOREAU faisait un bilan : des panneaux disparaissent, d'autres apparaissent...s'ils ne sont pas conformes au règlement, il sera dressé procès-verbal;

Les élus auraient pu parler de l'agression que constitue la "pollution visuelle" à certains carrefours !...ce n'était pas à l'ordre du jour.

On apprend cependant que le marché porte par exemple sur 64 planimètres.

Nous eussions aimé que les élus expliquassent aux béotiens ce qu'était un planimètre qui est ainsi défini dans les dictionnaires : "Intégrateur qui permet, en suivant la frontière d'un convexe compact du plan, de mesurer son aire intérieure" On est loin du mobilier urbain...en fait il s'agit de panneaux permettant l'affichage en l'espèce d'affiches de format 120*176 !

Nous vous le disions en publiant cet ordre du jour puis en assistant pour vous à ce conseil municipal nous allions découvrir du mystérieux caché derrière certains titres de l'ordre du jour de ce conseil municipal.

La délibération est adoptée.

 

Les mutualisations suivent leur petit bonhomme de chemin pour le bienfait des collectivités et des contribuables : au moins une bonne nouvelle dont on ne voulait pas vous priver.

 

LA MODIFICATION DU PLU

Un débat pour des professionnels de l'urbanisme.

Il existe une possibilité d'éviter les procédures lourdes pour de petites modifications à apporter du PLU (ex Plan d'occupation des Sols) : le règlement communal incontournable par exemple pour tout pétitionnaire d'un permis de construire.

Cette procédure "soft" est dite de modification simplifiée.

Diverses modifications qu'on pourrait qualifier de forme seront proposées.

Mais Régis BERNARD, pour l'opposition de gauche socialiste, juge qu'il y a là pour ce professionnel du bâtiment qu'il est ou fut une opportunité de rappeler la crise du bâtiment et de souligner que la délivrance des permis de construire quelques jours avant la date limite est pénalisante pour les entreprises de constructions. Elles attendent du travail.

"C'est une simple demande" que tente de faire passer en force l'élu en infraction avec le règlement intérieur du conseil municipal que lui rappellent les élus de la majorité car cette demande sort du cadre de l'ordre du jour.

Cela déplait aussi à la majorité et particulièrement au responsable de l'urbanisme car cette "demande" met en cause le fonctionnement du service municipal !

La réponse de l'adjoint ne convient pas non plus à Régis BERNARD qui la qualifie de langue de bois !

Petite escarmouche, un peu déplaisante mais qui donne à montrer que les oppositions olonnaises existent...puisqu'on ne parle

 

A SUIVRE...

Repost 0
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 20:26
C'est cela l'élevage industriel et la nourriture quelle est-elle ? et les tonnes de déjection où vont-elles  avec leurs nitrates, phosphates, vitamines, et antibiotques...il faut savoir s'informer

C'est cela l'élevage industriel et la nourriture quelle est-elle ? et les tonnes de déjection où vont-elles avec leurs nitrates, phosphates, vitamines, et antibiotques...il faut savoir s'informer

Mercredi 2 décembre 2015

20H00

Soirée ciné- débat

 

Á Grosbreuil

 

Salle polyvalente près de la mairie à Grosbreuil

 

 

L'élevage porcin en France venez visionnez ce film

 

"Cousin comme cochon" documentaire de Mathurin Peschet de 52 minutes

Débat en présence du réalisateur

 

Voici le lien pour présenter le film Cousin comme cochon :

http://www.mille-et-une-films.fr/cousin-comme-cochon

cliquez sur cette adresse pour vous donner l'envie de découvrir et le droit de juger d'un type d'industrialisation agricole et pourquoi tout n'est pas rose comme la chair du porcelet.

 

Pour informations complémentaires : collectif@porcherie-poiroux.fr

Entrée gratuite Participation volontaire aux frais d'organisation

Repost 0
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 18:44
DÉCHETS : EN RÉDUIRE LA PRODUCTION AU LIEU DE LES TRAITER

LE MEILLEUR DÉCHET EST CELUI QU'ON NE PRODUIT PAS

 

Il était un temps où les "gestionnaires" des déchets annonçaient une croissance de la production des déchets de 2 à 3% par an.

Ce temps est révolu et maintenant la réflexion est de dire : on peut et on doit diminuer la production de déchets et particulièrement des déchets voués à l'enfouissement dans des centres de plus en plus techniques, de plus en coûteux et malgré tout polluants.

Il y a les gestes au niveau du consommateur et il y en aura de plus en plus au niveau de la production.

 

Du samedi 21 au dimanche 29 novembre, c’est la Semaine européenne de réduction des déchets.

 

Voici le communiqué du cercle national du recyclage : 

L’objectif de cet événement, piloté par l’ADEME, (ministère de l'environnement), est de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée, et de donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison ou au bureau qu’à l’école.

L’objectif de la Semaine est de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée et donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l’école, en faisant ses achats ou même en bricolant.

Le concept de la Semaine est basé sur la prévention des déchets c’est-à-dire avant que ce dernier ne soit produit, car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

La prévention des déchets c’est donc agir pour ne pas produire les déchets

- en consommant mieux (consommation de produits peu emballés, éco labellisés),

- en produisant mieux (production de produits éco-conçus),

- en prolongeant la durée de vie des produits (réparation et don) et en jetant moins (compost par exemple) !

La Semaine s’adresse aussi bien aux administrations et collectivités, aux associations, qu’aux scolaires et au grand public. Tout le monde peut agir !

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD), inscrite dans le cadre de la campagne nationale sur la réduction des déchets, est un moment fort de mobilisation.

Elle dépasse même nos frontières, la Semaine est également organisée en Europe où près de 12 000 actions ont été organisées dans plus de 23 pays.

 

Avec un tri performant, des collectivités parviennent à faire en sorte que la production familiale de déchets soit passée de près de 500 kilos par personne et par an à 50 kilos ! C'est possible et tout le monde y gagne : les taxes ont baissé pour les foyers concernés en vertu du principe "je trie donc je gagne" intelligemment appliqué par les élus.

Consulter le site : http://www.serd.ademe.fr/

Repost 0
Published by CACO - dans ENVIRONNEMENT
commenter cet article
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 20:27
le 20 novembre le barrage retient ce qu'il peut, gasoil ou autre hydrocarbure arrive à passer...le 20 novembre le barrage retient ce qu'il peut, gasoil ou autre hydrocarbure arrive à passer...

le 20 novembre le barrage retient ce qu'il peut, gasoil ou autre hydrocarbure arrive à passer...

le 21 novembre le barrage ne retient plus rien : les hydrocarbures et autres déchets peuvent courir vers le zoo et le lac de TANCHET

le 21 novembre le barrage ne retient plus rien : les hydrocarbures et autres déchets peuvent courir vers le zoo et le lac de TANCHET

Á CHÂTEAU D'OLONNE L'AMOUR DE LA NATURE, DEUX FORMES POUR UNE FORME D'ÉCOLOGIE : celle de Jean qui rit et celle de Jean qui pleure

 

JEAN QUI RIT

C'est la rituelle fête des 1000 arbres où les élus, ce week-end des 21 et 22 novembre 2015, offrent arbustes et autres plantes aux citoyens castelolonnais.

C'est un petit retour sur les impôts qu'ils sont entrain de payer, un peu de bonheur et l'occasion de rencontrer quelques élus et peut-être pour les féliciter, pour se plaindre, pour dialoguer ou demander quand se fera la fusion des 3 communes promise ?

 

JEAN QUI PLEURE

C'est notre cours d'eau Le TANCHET fort de ses 8 kilomètres qui irrigue la place de la mairie avec ses jets d'eau qu'on voit si peu, qui serpente aux Vallées pour rejoindre le zoo et se jeter dans le lac de TANCHET.

Il pleure une nouvelle fois puisque depuis plus de 3 semaines il est teinté parfois fortement même de l'irisation des hydrocarbures qu'un accident (répété) ou une malveillance (répétée) ont amené dans ses eaux.

Cette pollution ne va pas nourrir les poissons du cours d'eau TANCHET qui ont disparu mais va nourrir les animaux du zoo, les poissons du lac, incidemment nos enfants et petits enfants qui font leurs armes de jeunes navigateurs sur le lac...puis va rincer le sable de la plage et nourrir les derniers poissons et crustacés qui ont résisté aux déversements d'eaux pluviales douteuses mêlées à l'eau "traitée" de la station d'épuration (sauf phosphates et nitrates ) de l'émissaire "en mer et en péril" à hauteur de l'anse de la Parée.

 

Ainsi va la défense de la nature en terre castelolonnaise...à quand l'abattage des arbres à la Pironnière...? Pourvu que ce ne soit pas un mauvais présage !

CHÂTEAU D'OLONNE : ÉCOLOGIE Á DEUX FACETTES
Repost 0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 09:31
Mairie OLONNE-SUR-MER

Mairie OLONNE-SUR-MER

Prochain Conseil Municipal avec au menu une quinzaine de points et des intitulés un peu mystérieux...à découvrir lundi prochain

 

LUNDI 23 NOVEMBRE 2015

 

19 h15

 

EN L'HÔTEL DE VILLE D'OLONNE-SUR-MER

 

 

Ordre du Jour

 

Commande publique

Groupement de commandes planimètres

 

Urbanisme

modalité de mise à disposition de dossier de modification simplifiée du PLU

 

Domaine et patrimoine

acquisitions,

actes de gestion du domaine public,

autres actes de gestion du domaine privé

 

Fonction publique:

Personnels titulaires et stagiaires de la FPT

 

Institutions et vie politique

désignation des représentants

 

Finances locales

Subvention à l'association de l'autre côté des Dunes

 

Domaines de compétence par thèmes

politique de la Ville,

habitat,

logement,

environnement,

culture.

Repost 0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 21:48
Soirée chaude et détendue

Soirée chaude et détendue

COMMUNIQUÉ

Un peu d'exotisme au Pays d'Olonne : SOIRÉE CABARET

 

Pour en savoir plus sur le spectacle et la voix

 

LANDAH Musiques et Chansons du l’hémisphère Sud,

du Cap Vert à Madagascar

http://www.landah.fr/ma-biographie.html
 

 

 

LE VENDREDI 11 DÉCEMBRE 2015

EN SOIRÉE

Réservation :  02 51 95 11 49

 

 

HÔTEL LES VOYAGEURS

Catherine & Benoit LETARD

16 rue de la Bauduère

85100 LES SABLES D’OLONNE

02 51 95 11 49

http://www.hotel-lesvoyageurs-lessables.com

Repost 0
Published by CACO - dans DIVERS
commenter cet article
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 21:37
La BRETAGNE nous montre que d'une part, elle avait atteint des degrés de pollution extrémement dangereux et que d'autre part, ce mal se soigne

La BRETAGNE nous montre que d'une part, elle avait atteint des degrés de pollution extrémement dangereux et que d'autre part, ce mal se soigne

POLLUTION DES EAUX DE SURFACE EN VENDÉE

On a beaucoup parlé du risque de pollution des eaux encouru en VENDÉE et particulièrement au sujet de l'autorisation scandaleuse donnée par le Préfet de la VENDÉE pour la construction d'une usine à cochons au POIROUX (23 000 par an!) la lutte contre les sources de pollution et la mobilisation citoyenne est insuffisante.

Cette décision "imposée "au Préfet par le ministre de l'Agriculture sous l'emprise du lobby agro alimentaire joint à la FNSEA a scandalisé une grande partie de la population littorale vendéenne et ses élus. L'ancien Président du Conseil Général devenu Conseil Départemental Bruno RETAILLEAU ne s'est malheureusement pas battu farouchement contre ce projet qui avait été rejeté unanimement.

Certes l'Environnement et en particulier la qualité de l'eau ne sont pas le souci majeur des français.

La VENDÉE et le secteur littoral reçoivent deux avertissements :

1) au niveau du bassin Auzance Vertonne les cours d'eau sont pollués par les nitrates entre autres...donc par l'incivilité du monde agricole,

2) lors de l'élaboration du Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux SDAGE il est apparu que la VENDÉE était dans le groupe des mauvais élèves avec des taux de pollution des eaux les plus élevés de France. Nos cours d'eau vendéens sont situés en qualité entre Médiocre et Mauvais.

 

2015 UN OBJECTIF LOIN D'ÊTRE ATTEINT ET RIEN N'EST GAGNÉ POUR LE PLAN SDAGE 2016 2021

L'objectif du SDAGE 2010 2015 était 61% des eaux de surface en bon état écologique. L'objectif ne sera pas atteint...l'objectif pour 2021 sera donc encore pour le nouveau SDAGE de 61% Nous doutons même que cet objectif puisse être atteint en VENDÉE.

Si nous prenons les cours d'eau suivants : Auzance, Ciboule, Vertonne, Tanchet, Gué-Chatelnay, Ile Bernard, Goulet l'état de leurs lit mineur est pour tous soit TRES altérés soit FORT altérés.et pas exemple il en est de même pour leur cours majeur. Le Tanchet a la palme de la dégradation.

 

L'EAU UN ÉLÉMENT VITAL NON SEULEMENT POUR LES HOMMES MAIS AUSSI POUR L'ÉCONOMIE LOCALE

EN VENDÉE, terre de Tourisme, la mauvaise qualité de l'eau de surface qui constitue l'essentiel de l'approvisionnent en eau potable est un danger et ce d'autant plus qu'un flux migratoire vers la VENDÉE est prévu pour les prochaines décennies.

Ne pas oublier que 93 % de l'approvisionnement en eau potable en VENDÉE provient des retenues (barrages) et que donc les eaux provenant des forages ne sont qu'accessoires. Polluer l'eau de surface c'est faire courir le risque aux vendéens de pénurie d'eau potable même si les traitements dans les usines corrigent nombre d'effets découlant des sources de pollution mais à quel prix et pour quel résultat ?

Mieux vaut prévenir que guérir.

Les efforts imposés aux bretons ont payé mais il ne faudrait pas que les installations obsolètes de BRETAGNE et les normes imposées poussent certains à envahir la VENDÉE avec des élevages polluants non contrôlés. 

Repost 0
Published by CACO - dans ENVIRONNEMENT
commenter cet article
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 18:24

COMMUNIQUÉ

SORTIR AU PAYS D'OLONNE
Repost 0
Published by CACO - dans DIVERS
commenter cet article