Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 13:19

JOURNÉE OUVERTE À TOUS SUR NOTRE MONDE MARIN

 

UN PATRON PÊCHEUR, LA PÊCHE, SES RESSOURCES, LES MÉTIERS DE LA MER, LA CRIÉE, LA PÊCHE À L'ÉCHELLE MONDIALE, CHANTS DE MARINS, EXPOSITIONS...

 

 

SAMEDI 30 janvier 2016

 

de 9h30 à 18 h

Lycée Sainte Marie du Port

aux SABLES D'OLONNE

(ou plus exactement

95 Avenue Charles de Gaulle

 85340 Olonne-sur-Mer)

 

 

 

contacts CCFD

02 51 44 15 28

 

Table Ronde du Matin

10h - 12 h30

Robert BOUGUEON : 36 ans, patron pêcheur, dont 30 ans pêche au large,

Florence PINEAU : présidente de l'association "Femmes et familles de marins",

José JOUNEAU (Comité Régional des Pêches),

Pierre SARRAZIN (Directeur de la criée des Sables d'Olonne),

Patrice DORIE (mareyeur "Marée Océane"),

Yves VASSEUR ("MERAVENIR" grande pêche à la morue : Norvège, Amérique du Nord...).

 

Pique-nique à apporter (produits de ma mer si possible)

 

13h 30 - 14h

fresque humaine

(apporter un tissu bleu 1m sur 0.5 environ) à son nom

 

14h - 16h 30

Alain  LE SANN

Président du Collectif "Pêche et Développement"

La pêche à l'échelle mondiale, impacts, solutions, initiatives...

 

17h 15

Célébration, Temps d'envoi

 

 

LA MER : UNE JOURNEE EXCEPTIONNELLE DE DÉCOUVERTES AVEC CEUX QUI VIVENT LA MER
Repost 0
Published by CACO - dans ENVIRONNEMENT
commenter cet article
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 17:59
Joël MERCIER Vice-président de la CCO responsable des finances

Joël MERCIER Vice-président de la CCO responsable des finances

LES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES DE LA CCO : ASSAINISSEMENT ET AMÉLIORATION EN VUE MAIS À QUEL PRIX ?

 

Cette photographie de la situation financière d'une institution comme la CCO à travers la présentation d'un document qui reprend le passé et tente une projection est particulièrement intéressante.

Le public nombreux qui assistait à cette délibération du Conseil Communautaire du 22 janvier 2016 n'a pas beaucoup résisté à la platitude de la présentation chargée d'hésitations des orientations budgétaires par le vice-président Joël MERCIER chargé des Finances.

Les élus décrochaient, le public décrochait.

Il serait grand temps que toutes les institutions comme le font nombre de communes et intercommunalités adoptent un mode de présentation des budgets dynamique et accessible. Et ce, d'autant plus que la comptabilité publique n'est pas une comptabilité classique voire trompeuse pour le commun des mortels.

 

QUE RETENIR ?

LA MECANIQUE IMPLACABLE QUI A MENÉ LA CCO À LA QUASI CESSATION DE PAYEMENT EN 2015. Il a fallu augmenter les impôts et les taxes .

La CCO créée en 1994 a été et devait être le moteur économique du Pays des Olonnes. Les réalisations furent nombreuses. Citons:

- la création de 4 zones industrielles et commerciales : Actilonne, Les Plesses, la Vannerie et le Vendéopôle,

- le Boulevard du VENDÉE GLOBE,

- Les transports publics : OLÉANE a succédé TUSCO,

- la gestion des déchets avec la création des 2 déchetteries,

- la fourrière animale,

- l'assainissement avec la station d'épuration,

- le conservatoire de musique,

- des équipements sportifs dont les deux piscines,

- le réseau des bibliothèques,

- la petite enfance avec le multi accueil de l'Ile VERTIME et les Relais Assitance Maternelle ,

- l'accueil des gens du voyage (grands rassemblements)...

Donc, des compétences toujours croissantes et de gros investissements réalisés.

Chaque investissement entraîne du recrutement de personnel pour sa gestion comme ce fut le cas en 2015 avec les piscines, la petite enfance, l'assainissement et entraîne aussi d'autres frais de gestion.

Ainsi l'effectif, par exemple, est passé de 124,78 "équivalents temps plein" en 2014 à 133,23 en 2015.

 

Ainsi d'un côté la dette croît et surtout de l'autre, les frais de fonctionnement ont augmenté de 21.4% entre 2010 et 2015 dont 60% pour les frais de personnel.

Les recettes ne suivent pas ce rythme :

Donc le résultat de la soustraction qui donne la capacité d'auto-financement

recettes - frais de fonctionnement

est de plus en plus petit.

Or, ce résultat c'est la ressource  qui permet d'investir...en 2015 ce résultat tendait vers zéro, les recettes baissaient et les frais de fonctionnement augmentaient.

Cause de cette situation : l'imprévoyance des élus surtout lors de la précédente mandature. Ils  ont chargé la barque : OLÉANE, piscine de Château d'Olonne , VENDÉOPOLE...sans mesurer l'impact en fonctionnement et prévoir les recettes pour couvrir les frais générés par ces investissements.

C'est ce qu'a dû rappeler Yannick MOREAU, Président  de la CCO en réponse à une question de l'opposition expliquant du même coup pourquoi il avait fallu augmenter la taxe d'habitation de 15% .(10 428 200 € de recette  en 2014 deviennent 12 481 024 en 2015).

 

PROJECTION 2016 et 2017 à 2020

Pour 2016, le redressement intervenu en 2015 laisse cependant peu de marges de manoeuvre car les dépenses de fonctionnement obligatoires représentent maintenant 84 % du budget. Ce sont :  

- l'ensemble des délégations de services publics comme OLÉANE, la collecte des déchets et les piscines pèse trés lourd : 5.2 millions d'euros,

- Trivalis (traitement des déchets) : 3,5 millions d'euros !,

- VENDÉOPOLE et autres budgets annexes : 900 000 euros

- 5.5 millions d'euros de frais de personnel.

La prudence est donc de mise et conduit à une certaine paralysie de la CCO en attendant le 1er janvier 2017,date de création de la Communauté d'Agglomération et la fin de la CCO.

Dans ce cadre, les projections pour 2017 et les années suivantes ne présentent pas d'intérêt aujourd'hui.

Ce dernier Débat d'Orientations Budgétaires de la CCO est donc un budget prévisionnel d'attente sans grand projet si ce n'est celui de gérer les affaires courantes en attendant 2017 : peu enthousiasmant mais le réalisme économique et l'héritage font loi.

 

 

 

 

-

Repost 0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 05:43
La mairie des Sables d'Olonne

La mairie des Sables d'Olonne

Le prochain Conseil Municipal de la Ville des Sables d'Olonne se tiendra en la mairie des Sables d'Olonne

le mardi 26 janvier

à 19 heures

 

 

Il est rappelé que les séances de conseil municipal sont publiques et qu'il est bon pour la démocratie locale que les citoyens viennent y assister pour y juger du bon fonctionnement de leurs communes...

Voter c'est donner un mandat pour 6 ans à ceux qui géreront votre ville mais qui dit "mandat" dit contrôle de l'exécution du mandat.

Le vote aux élections municipales n'est pas un blanc-seing. L'assistance citoyenne au conseil municipal de sa ville est pleine d'enseignements.

 

Ordre du jour complet ci-dessous

LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal du mardi 26 janvier 2016
LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal du mardi 26 janvier 2016
LES SABLES D'OLONNE : conseil municipal du mardi 26 janvier 2016
Repost 0
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 19:07
Pässage du collectif place de la Mairie aux Sables d'Olonne

Pässage du collectif place de la Mairie aux Sables d'Olonne

LE COLLECTIF DU NON A LA PORCHERIE INDUSTRIELLE DE POIROUX FAISAIT CE SAMEDI SON SHOW PÉDAGOGIQUE

 

Après l'inauguration simulée de la dite porcherie au POIROUX,

http://www.olonnes.com/2016/01/porcherie-industrielle-et-polluante-les-vendeens-n-en-veulent-pas.html

 

ce fut Talmont Saint Hilaire puis Les Sables d'Olonne.

 

On notera la facilité du dialogue avec les promeneurs du samedi, leurs inquiétudes.

Comment faire comprendre au public qu'avec la crise du porc invendable et polluant il y ait la création de nouvelles installations classées dangereuses pour l'environnement comme cette porcherie industrielle qui privent les vrais paysans de leur gagne-pain et le consommateur de bons produits ?

 

C'est ce message, cette interrogation que fait passer auprès du public le collectif NON À L'USINE A COCHONS DE POIROUX, non à ce "modèle" contreproductif.

 

SOUTENEZ LE COLLECTIF  : www.porcherie-poiroux.fr/

Repost 0
Published by CACO - dans ENVIRONNEMENT
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 17:20
La Ligier JSP3 pilotée par Thomas Laurent

La Ligier JSP3 pilotée par Thomas Laurent

3 PREMIÈRES COURSES ENDURO DANS LA CLASSE DES GRANDS , 3 VICTOIRES : CARTON PLEIN POUR THOMAS LAURENT

 

Il peut rentrer à Château d'Olonne pour qu'on le félicite, lui et tous ceux qui le soutiennent, et ont toujours cru dans son jeune talent et à sa sympathie communicative (voir ci-dessous).

 

SUR LE CICUIT DE SEPANG EN MALAISIE

Dans la catégorie LMP3, victoire pour la Ligier JSP2 du David Cheng Racing du trio composé du patron David Cheng de son compatriote Chinois Ho-Pin Tung et du jeune Français Thomas Laurent, le Champion du Monde KZ2 de karting, sacré au Mans, le 13 septembre 2015.

Signalons que cette Ligier termine 4éme au général à deux tours de l’ORECA 03 R -Nissan victorieuse.

 

 

Suivre Thomas LAURENT

https://www.facebook.com/pages/Thomas-Laurent-Pro/1543509312559198

 

VENEZ RENCONTRER  THOMAS LAURENT AU PALACE AUX SABLES D'OLONNE ...ET LA LIGIER LMP3

 

LE JEUDI 4 FÉVRIER 2016

300 places, pas une de plus, la salle devrait être comble le jeudi 4 février prochain. Le Multiplexe Le Grand Palace donne rendez-vous aux amateurs de sensations fortes. “Un moment dans l’année où l’on rassemble les passionnés pour partager le fil sur la course la plus regardée au monde”. Le film de l’ACO, les 24 heures du Mans, demeure une référence. Autour du film, c’est tout un programme que François Lesuisse a concocté, épaulé par Tugdual Rabreau et la société Paso impliquée dans le monde automobile.

Et pour 10 euros la soirée, les amateurs vont en avoir pour leur argent.

En arrivant ce jour-là, le public pourra découvrir la toute nouvelle Ligier LMP3 participant au championnat ELMS (European Le Mans Series).

Suite à la projection du film, François Lesuisse présentera le Team d’Yvan Muller Racing.

Avec Yvan Muller 4 fois champion du Monde WTTC, Yann Erlacher champion de France en Supertourisme, le jeune castelolonnais Thomas Laurent champion du Monde de karting 2015 et vice-champion de l’Asian Le Mans Series LMP3 ainsi que le Sablais Alexandre Cougnaud, pilote Porsche Carrera Cup. Du beau monde sur la scène du Grand Palace.

Pour compléter ce bel ensemble, les 300 spectateurs pourront découvrir le simulateur Le Cube Racing animé par son concepteur François Charneau et Sébastien Champion, tous deux Vendéens. “C’est un outil que les pilotes utilisent pour se préparer. Ça avait été le cas pour Thomas Laurent avant de se rendre à Burinam”, confirme Tugdual Rabreau dont les yeux pétillent à la simple évocation de la soirée. •

Jeudi 4 février, à 19 heures, places en vente au cinéma (10 euros).

FRANÇOIS LESUISSE et TUGDUAL RABREAU team PASO soutien fidèle et managrer de Thomas  Laurent

FRANÇOIS LESUISSE et TUGDUAL RABREAU team PASO soutien fidèle et managrer de Thomas Laurent

Repost 0
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 22:37
Malgré la mobilisation et les risques de pollution, la construction de la porcherie se poursuit

Malgré la mobilisation et les risques de pollution, la construction de la porcherie se poursuit

Discours d'"inauguration" de la porcherie sur le site sous forme de parodie

Discours d'"inauguration" de la porcherie sur le site sous forme de parodie

UNE "INAUGURATION" DONT ON VOUDRAIT SE PASSER

 

Ce samedi 23 janvier 2016, le collectif d'associations contre la porcherie de POIROUX a "inauguré", sous haute et bienveillante protection, la future porcherie industrielle de POIROUX.

Ce sont 25 000 porcelets par an qu'il faudra engraisser certainement en VENDÉE.

La mobilisation se poursuit. La population vendéenne menacée et les élus sont très sensibles aux risques que court le littoral : NON À LA PORCHERIE DE POIROUX !

Est-ce avec ce type d"agriculture" que sera sauvée la filière porcine?

Produire plus avec des méthodes contestables, pour vendre des produits de qualité très contestable et, en prime, polluer la planète, est-ce raisonnable ?

Et la crise de la filière porcine ?

Et la crise de la filière porcine ?

Repost 0
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 17:47

Avec encore nos excuses à nos abonnés pour une alerte annonçant l'article ci-dessous parti intempestivement...notre hébergeur nous joue des tours

Étonnante salle du Conseil Communautaire envahie par le public

Étonnante salle du Conseil Communautaire envahie par le public

UN CONSEIL COMMUNAUTAIRE EXTRAORDINAIRE : ISABELLE DOAT, VICE-PRÉSIDENTE DÉMISE DE SES MANDATS

Certes, comme nous l'annoncions, l'ordre du jour devait mobiliser les citoyens. Nous pensions que c'était pour entendre les élus délibérer  sur le Débat d'Orientation Budgétaire...le dernier de la vie de la Communauté de Communes des Olonnes CCO qui sera remplacée par la Communauté d'Agglomération au 1er janvier 2017.

Le public citoyen a répondu présent, salle comble et même public debout dans le couloir. Mais ce n'était pas pour écouter les débats sur la gestion de la CCO mais pour savoir quel sort serait réservé à Isabelle DOAT 3 ième vice-présidente de la CCO.

En fait, c'est donc, avant tout, pour assister au débat et aux votes qui devaient clore l'incident créé par Isabelle DOAT, élue de Château d'Olonne, vice présidente de la CCO,  suite à la publication dans la presse d'une interview (Journal des Sables du 24 décembre 2015) mettant en cause le Président de la Communauté de Communes

http://www.olonnes.com/2016/01/tempete-au-pays-d-olonne-dans-le-ciel-et-sur-terre.html

http://www.olonnes.com/2015/12/la-treve-des-confiseurs-n-est-pas-respectee-au-pays-d-olonne.html

"On ne travaille pas bien quand on n’a pas confiance. Je pense que depuis le début de ce mandat, la confiance et le respect sont des valeurs qui ont subitement disparu." a déclaré Isabelle DOAT dans un communiqué.

 

UN DÉBAT LARGEMENT OUVERT

C'est Anthony PITALIER pour l'opposition socialiste de Château d'Olonne qui a ouvert le feu en déclarant que "cette situation ne doit réjouir personne autour de cette table...la politique n'en sort pas grandie et cela profite au front national...cela affaiblit la crédibilité de notre instance ...lors de la création de la communauté d'agglomération..."

"La communauté de communes n'est pas un Tribunal. Pourquoi en est-on arrivé là? ...Isabelle DOAT a dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas". Et il demande au Président Yannick MOREAU de changer ses méthodes et pratiques de gestion. Il va ainsi jusqu'à conseiller le Président : "il faut accepter la contradiction. Il ne faut pas confondre autorité et autoritarisme."

C'est un discours qui a pu plaire aux défenseurs d'Isabelle DOAT et à celle-ci mais qui n'a apporté aucun éclairage sur le fond du débat comme si l'intéressé ignorait, occultait le malaise qui règne au sein de l'institution CCO. Les origines de ce malaise sont anciennes et multiples : résultats de la précédente mandature, situation financière de la CCO, attitude de Château d'Olonne sur le débat sur la fusion des communes.

Il ne faut pas oublier que la Communauté de Communes pouvait se transformer, en toute simplicité, en commune unique si Château d'Olonne avait accepté : que de temps et d'argent gagnés...et en fin 2016 naissait la communauté d'agglomération...en 3 ans ce dossier des fusions de communes et d'intercommunalités était réglé. Isabelle DOAT a donc payé cette erreur politique, financière et économique des élus de la majorité de Château d'Olonne..

Isabelle DOAT a fait sa déclaration sans attendre que ses collègues lui aient apporté leurs arguments. Elle a fait l'historique du vote de défiance du conseil communautaire de décembre 2015 qui lui a interdît de conquérir son 8 ième mandat de représentation de la CCO. Elle a clamé son honnêteté et son dévouement à l'Institution et condamné cette atteinte à la liberté d'expression dont elle est victime "j'ai exprimé une opinion... quelle faute ai-je commise? Ai-je failli dans les missions qui m'étaient confiées ?...Vous comprendrez mon étonnement et mon sentiment d'injustice." Elle a donc plaidé non coupable comme si l'interview qu'elle a donnée au Journal des Sables était une chose anodine et  malgré les mises en cause qu'elle y faisait à l'adresse de Yannick MOREAU Président de la CCO dont elle était vice-présidente.

N'est-ce pas cette interview qui rompait la cohésion des vice-président, du bureau de la CCO ? et non la mesure que devait prendre le Président de la CCO ?

Cette cohésion, le Président de la CCO, Yannick MOREAU, la porte à bout de bras alors qu'elle était de façade suite à l'attitude des élus majoritaires de Château D'Olonne depuis leur refus de la transformation de la CCO en commune nouvelle unique et donc depuis que ces élus castelolonnais affichent leur opposition à la fusion alors qu'ils l'ont promise lors de la campagne électorale.

Nicole LANDRIEAU, élue olonnaise sur la liste du front de gauche, ne pouvait laisser passer une occasion pareille de dire ce qu'elle pensait de la gestion du président de la CCO au nom aussi de la liberté d'expression "droit légitime" malmené par le Président de la CCO.

Enfin, Joël  MERCIER pour les élus majoritaires de Château d'Olonne met en garde le Président Yannick MOREAU "ne franchissez pas le Rubicon" et laisse sous-entendre que "la question de ce soir dépasse le rôle de Madame DOAT". Elle n'a pas mis à mal la majorité communautaire, majorité d'alliance et de coopération intercommunale et de reprendre le rôle de président Rassembleur que doit être celui de Yannick MOREAU à qui il propose de "prendre de la hauteur". Ce n'est pas une défense de l'erreur commise par Isabelle DOAT mais une mise en garde adressée au Président.

 

LA BRÈVE RÉPONSE DE YANNICK MOREAU PRÉSIDENT DE LA CCO

"Comment voulez-vous qu'après avoir lu cet article je lui maintienne ma confiance ?"....

"J'ai pris mes responsabilités." c'est-à-dire celles de retirer les délégations données par le Président à sa Vice-Présidente.

Puis la procédure suit son cours comme l'exige le Code Général des Collectivités Territoriales CGCT : la décision appartient aux élus du Conseil Communautaire. Ils doivent décider si Isabelle DOAT peut être maintenue dans ses fonctions.

Le vote s'organise un peu dans l'improvisation.et comme demandé par l'élu de l'opposition de droite castelolonnaise ("Ensemble agir pour le changement" ) le scrutin se fait à bulletin secret avec passage dans l'isoloir.

 

VERDICT DES URNES : ISABELLE DOAT N'EST PAS MAINTENUE DANS SES FONCTIONS DE VICE-PRÈSIDENTE DE LA CCO

Le résultat du vote est sans surprise et sans appel .

A la question " Isabelle DOAT doit-elle être maintenue dans ses fonctions", il est répondu par les 38 élus présents ou représentés

pour le NON : 23 voix

pour le OUi : 12 voix

BULLETINS NULS : 3

Il va rester à assumer la nomination d'un élu pour remplacer Isabelle DOAT qui perd ses sept mandats de représentation de la CCO dans divers organismes...ce sera pour la prochaine réunion de la CCO

 

Nous reviendrons largement sur ce Conseil Communautaire...à Suivre...

 

 

 

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES OLONNES : conseil communautaire du vendredi 22 janvier 2016
Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 10:35
FORMATIONS POUR FAIRE BAISSER LE CHÔMAGE ?

500 000 DEMANDEURS D'EMPLOI EN FORMATION

Cette annonce ne peut être totalement négative. Il y a des demandeurs d'emploi en attente de stage de "reconversion" ou de retour à l'emploi.

Cependant passer de l'effet d'annonce de 500 000 formations à sa réalisation et à sa réussite c'est-à-dire que les 500 000 demandeurs d'emploi soient embauchés à l'issue de leur stage entraînant effectivement une baisse du chômage en France ?

 

POURQUOI FORMER ? COMMENT FORMER ?

D'abord s'il est nécessaire de former 500 000 personnes il faut se demander :

- Est-ce la déficience en personnel formé et particulièrement les jeunes sortis du système scolaire sans qualification (100 000 par an) qui crée du chômage ?  Ils sont peut-être au chômage car ils ne sont pas formés mais ils sont au chômage parce qu'il n'y a pas d'emplois créés, pas d'embauches possibles. Compte tenu de la situation économique des entreprises : pas de marchés, pas de clients, pas d'emplois créés.

- Pour les postes à pourvoir : N'est-ce pas l'appareil éducatif qui n'est pas adapté ? A quand la fin des idéologies qui bloquent les formations en alternance? Qui a bloqué les contrats d'apprentissage ces dernières années en prenant des mesures contraignantes inadmissibles pour l'accès à certaines professions qui embauchent ?

 

LE COÛT RÉEL DE FORMATIONS DÉBOUCHANT SUR UN EMPLOI

Il faut des formations adaptées aux besoins donc aux emplois. Les catégories de  demandeurs d'emploi qui restent au bord de la route sont les non qualifiés et  les "seniors" qui ont besoin d'une reconversion. Pour ces catégories de demandeurs d'emploi il faut offrir des formations dites "qualifiantes"

En effet, faire faire 500 000 stages parking à des demandeurs d'emploi c'est à la portée de Pôle Emploi...

Mais gérer 500 000 stages et stagiaires qui auront un emploi à l'issue de leur formation, c'est autre chose.

Une formation qualifiante d'un demandeur d'emploi (soit 150 à 300 heures de formation  théorique minimum avec contrôle continu sur une durée de 6 mois à un an ) avec un encadrement permettant des formations accélérées et souvent individualisées (avec des stagiaires âgés de 18 à 55 ans ) avec le maintien d'un salaire minimum (ou indemnité de stage) et des stages en entreprises aura un prix de revient minimal de 10 000 euros par stagiaire.

Il faut ajouter à cela le bilan à l'entrée, la recherche d'entreprises d'accueil, le suivi du stagiaire en entreprise, les frais de déplacement et d'hébergement... 

 

500 000 stagiaires cela fait ...5 milliards d'euros...ce n'est pas le chiffre avancé.

Ce n'est pas la formation qui commande, c'est le marché de l'emploi qui commande et le marché de l'emploi dépend de la santé économique du pays.

 

Il faudra une opération vérité sur ce souhait du Président de la République.

 

Repost 0
Published by CACO - dans ECONOMIE
commenter cet article