Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 13:36
SUR LA DEUXIÈME MARCHE DU PODIUM THOMAS LAURENT QUI PORTE LES COULEURS DE L'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE"

SUR LA DEUXIÈME MARCHE DU PODIUM THOMAS LAURENT QUI PORTE LES COULEURS DE L'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE"

MERCI, THOMAS LAURENT !

Petite lettre ouverte de félicitation et d'encouragement à un jeune qui mérite notre admiration.

Ce dimanche, 18 juin 2017, toi et tes deux coéquipiers vous avez tenu la tête de ces 24 heures du Mans.

Tu montes deux fois sur le podium.

Première marche pour cette catégorie reine LMP2.

Deuxième marche, cerise sur le gâteau, pour le classement général.

 

Pour ce résultat, il y a toute une équipe à féliciter. Tes sponsors et tes parents ont droit à une mention spéciale pour leur fidélité et le soutien indéfectible qu'ils t'ont toujours apportées malgré les coups du sort que tu as pu endurer comme tout débutant qui monte et gêne et que les caciques professionnels ont tendance à mépriser.

Maintenant, nous tous et les fans qui vont t'épauler te souhaitent la carrière que tu dessines et projettent avec art. Ils espèrent que le cercle de ceux qui croient en toi s'élargisse et t'offre tous les soutiens et la sympathie que tu mérites.

BON SOUVENIR :  LA VOITURE 38 DE L'ÉQUIPE DE LAURENT THOMAS EST EN TÊTE À 1 HEURE DE L'ARRIVÉE SUR LA 38.(À DROITE) ..SUIVIE DE LA PORSCHE CATÉGORIE LMP1 QUI VA REMPORTER CES 24 HEURES

BON SOUVENIR : LA VOITURE 38 DE L'ÉQUIPE DE LAURENT THOMAS EST EN TÊTE À 1 HEURE DE L'ARRIVÉE SUR LA 38.(À DROITE) ..SUIVIE DE LA PORSCHE CATÉGORIE LMP1 QUI VA REMPORTER CES 24 HEURES

Repost 0
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 13:27
MOMENT HISTORIQUE LA 38 VOITURE QUE PILOTE THOMAS ET SES DEUX COÉQUIPIERS EST BIEN EN TÊTE

MOMENT HISTORIQUE LA 38 VOITURE QUE PILOTE THOMAS ET SES DEUX COÉQUIPIERS EST BIEN EN TÊTE

24 HEURES DU MANS : LE JEUNE CASTELOLONNAIS THOMAS LAURENT SUR LE PODIUM

Il EST DEUXIÈME AU CLASSEMENT GÉNÉRAL ET PREMIER DE LA CATÉGORIE REINE LMP 2

Thomas LAURENT rentre donc par la grande porte et par un podium dans le monde des grands du sport automobile avec cette deuxième place au classement général de ces 24 heures du Mans .

Vous pouvez le découvrir au cours du direct sur l'A2 à 17 h 25

THOMAS LAURENT REÇOIT LE TROPHÉE DU MEILLEUR ROOKIE

THOMAS LAURENT REÇOIT LE TROPHÉE DU MEILLEUR ROOKIE

Repost 0
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 07:54
THOMAS LAURENT SUR L'ORECA N°38 (au milieu sur la photo)

THOMAS LAURENT SUR L'ORECA N°38 (au milieu sur la photo)

INCROYABLE !  LE PILOTE CASTELOLONNAIS THOMAS LAURENT 2 ième AU GÉNÉRAL  ET 1er DE LA CATÉGORIE REINE LMP2

À 5 HEURES DE L'ARRIVÉE SUR l'ORECA N° 38 THOMAS LAURENT PASSE LE VOLANT À SON COÉQUIPIER SON AINÉ OLIVIER JARNIS

Il  EST INTERVIEWÉ SUR l'A2

18 juin 10 HEURES  DU MATIN THOMAS SE DIT EN " FORME " SUR l'A2

18 juin 10 HEURES DU MATIN THOMAS SE DIT EN " FORME " SUR l'A2

Repost 0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 12:53
LES ESSAIS DE NUIT : L'ORECA 38 SUR LA PISTE

LES ESSAIS DE NUIT : L'ORECA 38 SUR LA PISTE

À 15 HEURES, AU MANS, CE SAMEDI 17 JUIN 2017 LE PILOTE CASTELOLONNAIS S'ÉLANCERA POUR CES 24 HEURES EN 3 ième POSITION DE LA CATÉGORIE REINE DES LMP2

Rejoignez ses soutiens

https://www.facebook.com/ThomasLaurentPro/

et suivez-le durant ces 24 heures et après. 

Le pilote castelolonnais  à 19 ans porte haut les couleurs des SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION sur la célèbre piste du Mans.  

 

THOMAS LAURENT en juillet 2015 at home au KARTING du COUDRIOU...2 ANS PLUS TARD IL PARTICIPE AUX 24 HEURES DU MANS

THOMAS LAURENT en juillet 2015 at home au KARTING du COUDRIOU...2 ANS PLUS TARD IL PARTICIPE AUX 24 HEURES DU MANS

Repost 0
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 11:56
UN BEL ÉQUIPEMENT MAIS...

UN BEL ÉQUIPEMENT MAIS...

RELANCE DU PÔLE ÉQUESTRE VENDÉEN DE SAINTE FOY ?

Suite de http://www.olonnes.com/2017/05/communaute-d-agglomeration-conseil-communautaire-du-vendredi-19-mai-2017.html

C'était un point de  l'ordre du jour de ce conseil communautaire mais le dossier est vu par la petit bout de la lorgnette...comment gérer l'existant alors que le problème est celui de l'existence même, de l'avenir de cet équipement qui ne manque pas de "panache" et déborde de possibilités à développer .

LE BREF HISTORIQUE

L'ex Communauté de Communes de L'AUZANCE et de la VERTONNE  (CCAV) a construit en 2013 un pôle équestre événementiel . Celui-ci s'inscrivait dans le périmètre d'un projet plus global d'un parc d'activités touristiques et de loisirs de pleine nature. Le pôle équestre occupe 8 hectares de l'ensemble qui comprend : un centre équestre, une zone de loisirs (plan d'eau, théâtre de verdure, jeux pour enfants...)  et un parc réservé à l'implantation d'un parc d'hébergements touristiques de loisirs.

La gestion du jeune Pôle Équestre Événementiel a connu, malgré son jeunesse bien des vicissitudes.

Il comprend un bel ensemble pour sa partie "Evénementiel" :

- un manège couvert de 4200 m²,

- une "carrière",

- un "Rond" de 648 m²,

- un parcours de 8 km,

- parkings et paddocks.

Tout est prêt pour l'organisation de manifestations de tous niveaux y compris le haut niveau.

Il faut préciser que cet équipement qui a une vocation sportive équestre spécifique : (saut d'obstacles, dressage, concours complet, voltige, attelage....) et peut répondre à l'organisation d'événements équestres amateurs et professionnels départementaux, régionaux voire internationaux

 

À cela, s'ajoutent des installations dédiées aux pensions de chevaux : 28 boxes et les locaux annexes nécessaires.

L'ensemble a représenté un investissement de 1 851 000 € et fut cofinancé par la filière équine, la Région, le Département, la Commune de Sainte Foy et par un emprunt de 300 000 €.

Mais s'il y a eu un bon démarrage, la suite fut plus décevante et les événements de moins en moins nombreux.22 événements équestres en 2013, seulement 14 en 2015 et seulement 6 depuis le 1er juin 2016.

Il est vrai que les difficultés de gestion n'incitaient pas les professionnels à programmer des manifestations sur le site.

Divers événements ont aussi contribué à cette "dégringolade "  : la cessation progressive d'activité de la SAEM, le changement de délégataire, la résiliation anticipée du contrat de délégation de service public DSP.

 Pour couronner le tout, le Préfet de la VENDÉE a, par courrier en date du 18 octobre 2016, demandé la résiliation du contrat d'affermage passé entre la CCAV et le Centre Équestre de Sauveterre pour la gestion du Pôle Équestre. Résiliation qui devait être effective au plus tard le 1er novembre 2017.

Afin d'éviter un arrêt brutal de l'activité il fallait donc, en catastrophe, choisir un mode de gestion pour assurer la continuité du service public.

Au 1er janvier 2017, cette compétence est transférée à la Communauté d'Agglomération LES SABLES D'OLONNE qui en prend acte dans sa délibération du 7 avril 2017 et décide des premières mesures de "régularisation" de la situation.

LA DÉLIBÉRATION DU 19 MAI 2017

Dans l'urgence et après avis de la Commission Consultative des Services Publics Locaux CCSPL et présentations au Bureau de la Communauté d'Agglomération, il est proposé au Conseil Communautaire que la gestion de l'ensemble soient divisée en deux délégations de Service Public :

- une délégation qui porterait sur l'exploitation des pensions de chevaux et la gestion de l'ensemble des installations du pôle équestre événementiel

- une seconde délégation qui porterait exclusivement sur la programmation et l'organisation d'événements équestres et ponctuellement non équestres.

L'articulation entre les délégations sera fixée par les contrats mais elle repose qu'entre les deux éventuels délégataires  qui seront choisis l'entente s'installe et demeure. Ceci n'est pas une évidence.

CONCLUSIONS

C'est un équipement structurant manifestement intéressant pour le développement du tourisme au niveau de l'Agglomération. Pour l'instant, il est ignoré de presque tous les élus et des citoyens. Il fait partie de l'héritage qui incombe à la Communauté d'Agglomération et cet héritage comporte, par définition, du passif et de l'actif.

Cette délibération ne règle pas le fond du problème qui est celui de la promotion du Pôle Équestre Vendéen donc du diagnostic, de la relance et des moyens nécessaires pour sa réussite.

Aucun diagnostic, aucun plan de relance n'accompagnent cette délibération. Il faudra bien que cela soit fait rapidement et que les élus s'investissent dans ces deux DSP comme dans les autres délégations de service public.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by CACO - dans AGGLOMERATION
commenter cet article
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 20:29
L'HONORABLE ASSEMBLÉE SIEGEAIT DANS LA MAIRIE ANNEXE DE LA CHAUME

L'HONORABLE ASSEMBLÉE SIEGEAIT DANS LA MAIRIE ANNEXE DE LA CHAUME

UN CONSEIL MUNICIPAL CONSENSUEL : 28 DÉLIBÉRATIONS, 27 VOTES À L'UNANIMITÉ

Le quorum exigé par la loi ne fut atteint qu'après une petite attente. Les conseillers municipaux des Sables d'Olonne nous accoutumaient à une plus grande assiduité. Mais le climat de la CHAUME a du bon. Dans un passé récent, en début de mandature,  les débats, dans cette même enceinte, avaient été particulièrement tendus.

L'ordre du jour de ce conseil municipal n'incitait certes  pas les oppositions à l'attaque, un modus vivendi s'établit au sein du Conseil Municipal, la fusion est en bonne voie et l'agglomération se met en route...autant d'éléments qui ne peuvent qu'améliorer l'ambiance des conseils municipaux sablais.

L'AGGLOMÉRATION ABSORBE SES COMPÉTENCES NOUVELLES

Les transferts de compétences entre la commune et l'agglomération passent dans la phase active.

Il y a eu d'abord eu Le Centre de Congrès des Atlantes.

La naissance au sein du "groupe Agglomération" de la Société Publique Locale SPL "Destination Les Sables d'Olonne" qui a en charge le Tourisme et  particulièrement l'exploitation des équipements à vocation touristique. La ville des Sables d'Olonne avait déjà pris la décision de conclure une convention de Délégation de Service Public. pour la gestion et l'exploitation du Centre de Congrès Les Atlantes.

Le maire Didier GALLOT a bien insisté sur le fait que la ville des sables d'Olonne n'abandonne pas son Palais des Congrès, propriété de la ville.

La vocation de cet équipent est d'organiser des colloques, séminaires, expositions commerciales et manifestations d'ordre culturel.

Les objectifs cités par le maire sont multiples :

- développer l'activité du Centre et son attractivité,

- maintenir l'équipement en parfait état,

- contribuer au rayonnement de la ville des Sable d'Olonne

- objectif financier : la Ville des Sables d'Olonne continuera à financer l'équipement mais de manière dégressive : en partant de 330 000 euros pour l'année 2018 pour atteindre le niveau de 140 000 euros en 2021.

Le bénéficiaire du contrat "fermier" assumera la responsabilité du maintien en parfait état des équipements et leur sécurité. Mais la ville des Sables d'Olonne assumera la charge des grosses réparations et s'engage pour la période du contrat à réserver un budget annuel de 100 000 euros à cet effet.

La Ville des Sables d'Olonne garde bien un pied voire deux dans son Palais des Congrès. Cela pourra rassurer les utilisateurs comme certaines associations. Il faut espérer que cette relance du Palais des Congrès sera la bonne...

Le projet présenté par le maire recueille l'unanimité : un bon début pour ce Conseil Municipal.

À SUIVRE : AUTRES TRANSFERTS DE COMPÉTENCES ET...

 

LE PALAIS DES CONGRÈS LES ATLANTES

LE PALAIS DES CONGRÈS LES ATLANTES

Repost 0
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 21:01
7 COMMUNES, UNE AGGLOMÉRATION NOMMÉE "LES SABLES D'OLONNE"

7 COMMUNES, UNE AGGLOMÉRATION NOMMÉE "LES SABLES D'OLONNE"

LA COMPLEXITÉ DES COMPÉTENCES TERRITORIALES DEMEURE

 

CONTRAT TERRITOIRE VENDÉE 2017/2020

On pouvait croire qu’avec la réformette territoriale de la précédente législature, le partage de compétences entre les collectivités qui font le millefeuille français serait clarifié. Que nenni !

Précédemment, la Région pour les territoires (notion floue assimilable au bassin d’emploi comme le canton des Sables d’Olonne) donne une enveloppe de participation aux investissements au titre d’un « contrat territorial » . Ces enveloppes représentent un engagement conséquent de 300 millions d’euros pour 2016/2020.

Le département dont l’avenir était incertain était spécialisé dans l’action sociale.

Les intercommunalités se trouvaient renforcées dans leur domaine économique, investissements collectifs (transports locaux, zones industrielles…)

La commune gardait une compétence « générale » comme échelon de base. En réalité, ses compétences se réduisent.

 

LE DÉPARTEMENT SOUTIENT ENCORE LES INVESTISSEMENTS LOCAUX

Et voilà que lors de ce Conseil communautaire, réapparait au niveau du département « une compétence économique » puisque celui-ci a créé une aide du département aux projets locaux basée sur un plan dit « Contrat VENDEE Territoire » pour la période 2017/2020 .

L’Agglomération LES SABLES D’OLONNE est devenue depuis sa création le 1er janvier 2017 le niveau territoriale pertinent pour contractualiser et aider au financement de projets communautaires et communaux.

Dans ces contrats, le département contractualise avec les intercommunalités et les communes un partenariat financier sur un programme d’actions autour de 3 thèmes :

  • Développement « équilibré » et durable du territoire,

  • Solidarité et développement des services,à la personne, l’amélioration du cadre de vie,

  • L’environnement

Cette proposition de co-financement bouscule la logique.

L’Agglomération doit choisir des projets intercommunaux avant l’établissement d’un vrai projet consensuel à son niveau territorial.

L’Agglomération créée au 1er janvier 2017 est donc contrainte pour « profiter » de l’aide départementale de faire des choix ponctuels avant d’avoir établi, après concertation, son projet d’AGGLO pour les années à venir.

 

LE PLAN 2017 2020 : LES 7 COMMUNES DE L’AGGOMÉRATION ET L’AGGLOMÉRATION

Il manque donc l’épine dorsale de cohérence. Il faut prendre la subvention au risque de perdre de vue (momentanément ?) la globalité des projets de l'agglomération et la détermination consensuelle des priorités.

En effet, le plan comprend au niveau de l’Agglomération et des sept communes un saupoudrage de

  • 19 projets dont 3 pour l’agglomération et 16 pour les communes

  • Donc cela, pour les 8 collectivités concernées

  • Avec une enveloppe du département fixée à 3 701 000 € pour des investissements estimés à 11 000 000 d’euros.

 

LES CHOIX DE L’AGGLOMÉRATION

Les trois projets choisis sont :

  • Le Palais des Sports Sablais (Vannerie) pour un montant « d’études et construction » de 1 480 000 € et une subvention départementale de 740 000 €

  • La Vannerie : zone d’équipements et de services publics, acquisitions foncières et aménagement notamment d’un parking multimodal pour un montant de 500 000 € et une subvention départementale de 250 000 €

  • Étude en vue de la réalisation de la maison de la randonnée à VAIRÉ pour un montant de 25 000 € et une subvention départementale de 11 102€.

Le niveau total de subvention de l’Agglomération s’élève donc à environ 1 million d’euros sur une subvention globale au niveau des 7 communes et de l’Agglomération fixée par le Département à 3,7 millions d’euros.

 

LE DÉBAT QUI N’EN FUT PAS UN

Pour Madame Nicole LANDRIEAU (opposition olonnaise, front de gauche) il y aurait d’autres choix plus prioritaires. Le vote bloqué sur les 3 projets gêne l’élue pour qui le projet de Palais des Sports Sablais qui mobilise 73% de l’enveloppe départementale pour l'agglomération n’est pas prioritaire par rapport aux besoins en matière culturelle, établissements publics pour personnes âgées…

Gérard MERCIER (opposition socialiste sablaise) revient lui aussi sur son désaccord sur le projet de Palais des Sports Sablais et s’interroge sur les frais de fonctionnement que celui-ci va générer.

Le diagnostic territorial prévu dans le contrat avec le département n’a pas été discuté et il regrette aussi que rien ne soit prévu pour la solidarité.

Pour cette phase initiale du projet Palais des Sports, Annick BILLON qui a en charge la responsabilité de l’inventaire des moyens existants et des besoins du milieu sportif de l’Agglomération les questions posées sont prématurées. Le groupe de pilotage n’en n’est qu’ à sa première réunion, « On parle de frais de fonctionnement, de choix, de construction alors qu’il faut un diagnostic précis de ce qu existe » et cette étude n’en est qu’à ses débuts.

Après une mise au point du Président Yannick MOREAU sur la genèse du projet Palais des Sports dont il est question depuis début 2015, vu par le Comité de Développement de la Communauté de Communes des Olonnes, le débat qui n’en fut pas un se clot par un vote où seules les oppositions votent CONTRE.

Citoyennement on peut regretter ce vote négatif : le Pays a un besoin crucial de ce type d’équipement polyvalent , les adeptes de la salle BEAUSÉJOUR peuvent en attester : pas de parking, un toit qui fuit, des installations sommaires…On ne fait pas une station balnéaire de renom avec des salles BEAUSÉJOUR !...et d’autres salles et équipements non homologables pour des manifestations de haut et moyen niveau.

 

À SUIVRE...

Repost 0
Published by CACO - dans AGGLOMERATION
commenter cet article
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 21:09
LE MENU ÉTAIT COPIEUX ET DES CONVIVES ÉLUS N'AVAIENT PAS TROP FAIM ET SESONT ABSTENUS DE VENIR AU FESTIN DES CHIFFRES

LE MENU ÉTAIT COPIEUX ET DES CONVIVES ÉLUS N'AVAIENT PAS TROP FAIM ET SESONT ABSTENUS DE VENIR AU FESTIN DES CHIFFRES

44 QUESTIONS À L'ORDRE DU JOUR, CELA A DÛ FAIRE PEUR À CERTAINS  ÉLUS QUI N'ÉTAIENT PAS LÀ POUR PARTICIPER À CETTE RÉUNION

TRANSFERTS DE COMPÉTENCES, TRANSFERTS DES BUDGETS

Nous avons été étonnés par le nombre de places restées vides  lors de ce conseil communautaire de l'AGGLOMÉRATION en marche.

Cette séance avait une particularité : celle de prendre acte de la fermeture des comptes au 31 décembre 2016 concernant les compétences de l'agglomération encore exercées en 2016 par les deux Communautés de Communes défuntes (Communauté de Communes des Olonnes CCO et Communauté de Communes Auzance et Vertonne CCAV)  et par les sept communes  et l'ouverture des comptes de la Communauté d'Agglomération qui prend le relais.

Ce ne fut pas moins 15 délibérations teintées d'un formalisme pesant qui furent enfilées sans commentaires des élus avec des votes similaires : les opposants de gauche se démarquant en s'abstenant.

Ainsi doivnet être considérés comme  clos les comptes :

- des deux communautés de communes des OLONNES et AUZANCE ET VERTONNE ,

- de leurs budgets annexes :

        Assainissement, Zones d'Activités Communautaires et d'Activités Industrielles et Commerciales, Pépinière d'Entreprises, Vannerie, Vendéopôle pour la CCO,

         SPANC (assainissement non collectif), Office de Tourisme, Pole Equestre Evènementiel pour la CCAV,  

- du Syndicat Mixte du Pays des Olonnes qui n'existe plus et dont le compte est soldé..

Désormais, ce sera l'Agglomération seule qui récolte avec la compétence les budgets qui s'y attachent.

La logique de ces transferts impose que les patrimoines des communes en matière de zones industrielles et artisanales soient aussi transférées à l'Agglomération avec cession symbolique "à titre gracieux" et mise à disposition de l'agglomération des biens situés sur le domaine public concerné.

L'affaire a été expédiée en une demie heure sans enthousiasme.

 

À SUIVRE...

 

 

Repost 0
Published by CACO - dans AGGLOMERATION
commenter cet article