Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 19:48
Joël MERCIER Maire de Château d'Olonne, Vice-Président de la Communauté de Communes des Olonnes

Joël MERCIER Maire de Château d'Olonne, Vice-Président de la Communauté de Communes des Olonnes

 

Monsieur Joël MERCIER, maire de Château d’Olonne a fait à la presse une présentation du budget 2016 de sa commune qui mérite une œil critique et une mise au point auprès des lecteurs de la presse locale qui pourraient être induits en erreur par cette présentation.

 

Si la presse locale est tenue de rapporter les propos recueillis même s’ils peuvent être sujets à caution, notre rôle, comme Association Citoyenne indépendante, est d’apporter un éclairage critique fondé.

Nous précisons que les personnes mises en cause ont toujours le droit de réponse sur ce blog et s’ils n’utilisent pas ce droit, c’est de leur fait.

A défaut, ils cautionnent le bien-fondé de nos écrits.

Nous vous renvoyons pour les problèmes de gestion de la Ville de Château d’Olonne à nos articles de mai 2015

http://www.olonnes.com/2015/05/chateau-d-olonne-ne-me-dites-pas-que-la-ville-de-chateau-d-olonne-est-bien-geree-9.html

 

MONSIEUR JOËL MERCIER N’ASSUME PAS SES RESPONSABILITÉS : RESPONSABLE DE LA GESTION DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES OLONNES ET DE LA COMMUNE DE CHÂTEAU D’OLONNE

Nous pensons donc que Joël MERCIER ne peut afficher une gestion exemplaire pour sa ville et pour la Communauté de Communes des Olonnes dont il est et a été le gestionnaire comme vice-président chargé des Finances.

Il n’assume pas ses responsabilités dans le désastre financier de la CCO prévisible et prévu lors des conseils communautaires et lors des votes au sein du conseil municipal de la précédente mandature.

Il a voté la hausse d’impôts de la CCO.

Il ne peut se dédouaner de ses responsabilités.

 

VOS IMPÔTS LOCAUX : STOP AUX MENSONGES !

« Pas d’augmentation de la pression fiscale » annonce le maire : mensonge dont chaque contribuable pourra très prochainement se rendre compte.

Les impôts locaux à CHÂTEAU D’LONNE vont continuer à augmenter sur votre feuille d’impôts :

- « C’est la faute à l’État » : dit Joël MERCIER Les bases qui permettent de calculer vos impôts locaux augmentent même plus fortement (+ 0.9%) que l’inflation.

Joël MERCIER se dédouane en affirmant, à juste titre, que cette hausse des bases est effectivement fixée par l’État et le parlement dans la loi de finances.

Sauf que cette augmentation est connue lorsque le Conseil Municipal fixe ses taux. Si le maire veut que les impôts locaux n’augmentent pas, c’est chose aisée : il baisse ses taux comme le font certaines communes.

Ne le faisant pas, le Maire de Château d’Olonne et les élus qui votent le budget sont bien responsables de toutes les hausses et donc de l'augmentation annuelle incessante de la pression fiscale .

- « C’est la faute à la Communauté de Communes des Olonnes » CCO

La CCO face à ses difficultés financières a dû augmenter en 2015 son taux de 15% !

Les habitants du Pays d’Olonne vont découvrir cela sur leurs avis d’imposition qui vont leur parvenir dans les semaines qui viennent.

Nous nous sommes indignés de cette décision de facilité : d’abord faire des économies puis si nécessaire augmenter les impôts.

Il y avait dans le budget de la CCO de sérieuses économies à réaliser. Mais qui est responsable ? N’est-ce pas Joël MERCIER qui était Vice-Président, responsable ( ???) des Finances à la CCO.

Il a eu à sa disposition des services un paquet d’études et les avertissements de l’opposition. Malgré s cela il ne s’est pas rendu compte que la CCO allait dans le mur !

L'augmentation de la pression fiscale au Pays des Olonnes et particulièrement à CHÂTEAU D'OLONNE c'est bien "la faute au maire de CHÂTEAU D'OLONNE."

 

À SUIVRE...

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 17:37
CHÂTEAU D'OLONNE : conseil municipal du 28 septembre 2015

LE CONSEIL MUNICIPAL de Château d'Olonne est convoqué en séance publique le lundi 28 septembre 2015 à 20 heures.

 

Il y aura délibération sur un ordre du jour de rentrée "copieux" qui ne comporte que pas moins de points détaillés ci-dessous :

1- Alignement Avenue du Lac - Acquisition de la parcelle BM n°299.

2 - Alignement Rue des Grands Riaux - Acquisition de la parcelle BH n°377.

3 - Budget Principal - Décision modificative n°3.

4 - Mesures fiscales applicables en 2016.

5 - Office de tourisme - Solde des comptes de l'association.

6 - Office de tourisme-EPIC - Subvention d'équilibre 2015.

7 - Convention de partenariat avec l'Office de Tourisme-EPIC pour la billetterie des concerts et spectacles du service Animations culturelles.

8 - Tarifs des manifestations culturelles - Saison culturelle 2015-2016.

9 - BNP - Avenant de résiliation amiable du bail - Encaissement de l'indemnité.

10 - Garantie de prêt en faveur de Vendée Logement esh - Villa Nina d'Asty - Annule et remplace délibération du 29 juin 2015.

11 - Garantie de prêt en faveur de Vendée Logement esh - Les Grands Terrages - Annule et remplace délibération du 29 juin 2015.

12 - Association « Olonnes Vendée Handball » - Attribution d'une avance sur subvention 2016.

13 - Association « Les Amis de la Danse » - Attribution d'une subvention exceptionnelle.

14 - Syndicat mixte de lutte contre la chenille processionnaire du Pin - Convention d'adhésion Approbation et autorisation de signature.

15 - Marché de prestations de service « Transport scolaire et périscolaire » - Résiliation du marché - Autorisation de lancement et de signature du marché avec l'entreprise retenue.

16 - Constitution d'un Groupement de commandes portant sur l'étude du bassin versant Le Phare Rouge - Approbation et autorisation de signature.

17 - Constitution d'un Groupement de commandes pour la fourniture de vêtements de travail et chaussures de sécurité - Approbation et autorisation de signature.

18 - Demande de subvention pour du matériel de désherbage auprès de l'Agence de l'Eau.

19 - Partenariat avec le Conseil Départemental de Vendée pour les interventions « Musique & Danse » en milieu scolaire.

20 - Les Prés de la Clais Sud - Dénomination des voies des tranches 1 et 2.

21 - Personnel Municipal - Création de postes - Modification du tableau des effectifs.

22 - Personnel Municipal - Recours à des intervenants vacataires dans le cadre des TAPE.

23 - Décisions Municipales - Délibération de donner acte.

24 - Question diverse de Mauricette Maurel.

 

Il est rappelé que les Réunions du CONSEIL MUNICIPAL sont publiques.

(Hôtel de Ville de Château d'OLONNE, 53 rue Séraphin Buton)

Prochain Conseil Municipal : LUNDI 28 SEPTEMBRE 2015 20 HEURES

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 10:12
Enfin un lotissment communal en cours de réalisation !Enfin un lotissment communal en cours de réalisation !

Enfin un lotissment communal en cours de réalisation !

QUAND LE BÂTIMENT NE VA PAS AUSSI BIEN QUE PRÉVU ET ESPÉRÉ...

 

Un accédant au logement à CHÂTEAU D'OLONNE nous fait part de ses réflexions sur la politique du logement à CHÂTEAU D'OLONNE.

Cela rejoint nos précédents articles où nous reprochions à la municipalité de faire des projets coûteux mais pas de réalisation : Centre Ville , Les Bourrelières, Le Puits Rochais, Les Prés de la Clais. Le démarrage des chantiers demeurait toujours à l'état de prévisions et études...

Cela a duré toute la précédente mandature 2008-2014 !...et pourtant à longueur de bulletins municipaux et de conseils municipaux, la municipalité parlait de logements ...pour demain !

Les lotissements à caractère privé fleurissaient, les lotissements municipaux n'arrivaient même pas à germer.

Puis enfin, en  2014, le lotissement des Prés de la Clais Sud démarrait...(voir photo ci-dessus) ,on espérait !

 

 

Nous vous livrons la réflexion désabusée d'un castelolonnais.

 

"Lotissement ou champ à poules

 

Pour pallier à la fuite de nos jeunes, qui vont construire dans la première, voire dans la deuxième couronne du Pays des Olonnes, des projets de lotissements ont été annoncés au début de la précédente mandature, puis repris avec orgueil dans la promesse électorale de la municipalité en place.

Aujourd'hui, qu'en est il ?

-Les Près de la Clais en sont à une commercialisation difficile de la première tranche.

Les plus beaux terrains sont vendus, par contre, pour les autres, trop étroits ou ne possédant aucun angle droit, et où il est donc très difficile de construire, la commercialisation s'essouffle.

De plus, l'architecte mandaté par la commune de Château d' Olonne exige toujours et encore plus de contraintes architecturales.

Un certain nombre de candidats abandonnent leur projet.

 

-Le Puits Rochais autre lotissement destiné à aider les jeunes ménages ne sort toujours pas de terre

 

-Quant au Centre ville (zone Boulevard AFN face à la salle des sports ), un riverain excédé de vivre dans un tel environnement, l'a dénommé champ à poules, car il est clôturé comme tel.

 

Nous devons rappeler que la commune de Château d' Olonne est celle qui à la plus grande surface constructible des 3 communes ; c'est aussi celle qui, en 2015, livrera le moins de logements.

Vous pourrez vérifier en vous promenant, aux Sables ou à Olonne. "

 

Merci pour cette opinion qui mériterait débat...nous y sommes ouverts, bien sûr.

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 08:18
Site Ferme de Villeuve devenu "résidence de loisirs"
Site Ferme de Villeuve devenu "résidence de loisirs"

Site Ferme de Villeuve devenu "résidence de loisirs"

 

UNE MISE AU POINT : vente d’un terrain municipal constructible à 13.40 € le m² à un promoteur à CHÂTEAU d’OLONNE

 

Rappelons qu’après l’annulation de la vente du terrain (environ 20 000 m²) de la ferme de VILLENEUVE à une société de promotion immobilière par la Cour Administrative d’Appel de NANTES la commune de CHÂTEAU D’OLONNE a proposé au promoteur un « arrangement ».

Le Conseil Municipal, en date 28 mai 2013, a eu à délibérer sur cet « « arrangement » qui fut contesté par un élu.

Le tribunal administratif par jugement en date du 25 mars 2015 a rejeté cette contestation.

Le demandeur a fait appel de ce jugement…l’affaire suit son cours.

 

Malgré cela, l’ancien maire Jean-Yves BURNAUD a dit publiquement que le dossier était clos !

Nous nous inscrivons en faux contre cette déclaration et contre sur ce qui est écrit au nom de la nouvelle majorité dans le bulletin municipal castel info N° 39

« Par jugement du 25 mars, le tribunal administratif a jugé que la régularisation de la vente était tout à fait équitable et sans préjudice pour la commune.»

Il n’est nullement question de cela dans la décision du jugement du Tribunal Administratif du 25 mars 2015.

Suite aux tergiversations et à la multiplication des actes de procédures multiples diligentés par l’ancien maire et par le promoteur la vente du terrain annulée par la Cour Administrative d’APPEL de NANTES n’est toujours pas régularisée et le préjudice de la commune donc des habitants de Château d’Olonne demeure.

En effet, qui peut croire que le juste prix de cession du m² de terrain municipal constructible à environ 500 mètres de la mer puisse être fixé à 13.40 € le m² alors qu’un emplacement voisin « réservé pour une voie nouvelle » a été acquis par la même ville sur la base d’une estimation du service du domaine à 60 €.le m²et que d’autres transactions ont été enregistrées dans ce secteur à plus de 100 € le m².

Peut-on accepter cette spoliation estimée à 3 millions d’euros de la ville de CHÂTEAU D’OLONNE donc des castelolonnais ?

La municipalité ne peut-elle arriver à obtenir du promoteur une juste transaction ?

Une information sera faite aux castelolonnais lors de cette rentrée 2015.

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 21:29
CHÂTEAU D'OLONNE : conseil municipal du 27 juillet 2015

Suite de

http://www.olonnes.com/2015/07/chateau-d-olonne-conseil-municipal-du-27-juillet-2015.html

 

ACCESSIBILITÉ ET MAUVAIS CHOIX BUDGÉTAIRES

 

Rappelons qu'une loi du 11 février 2005 prévoit l'accessibilité des bâtiments recevant du public aux personnes à mobilité réduite.

Le calendrier d'application de cette loi n'a pu être tenu et il a fallu deux ordonnances de 2014 pour prendre acte de cette situation au grand dam des associations œuvrant dans ce domaine.

Il est vrai que le législateur avait certainement sous-estimé les difficultés d'application de sa loi.

Aujourd'hui par exemple au Pays d'Olonne nombre d'établissements ne pourront pas économiquement ou techniquement être adaptés aux normes. Seront-ils condamnés à disparaître ?

Le législateur a donc décidé que les établissements publics et tout établissement recevant du public qui n'ont pas encore rempli leur obligation de mise aux normes accessibilité devront établir un calendrier dit Agenda d'Accessibilité Programmée avant le 27 septembre 2015.

Madame Annick BILLON fait remarquer que la Ville de Château d'Olonne a rempli une grande partie de ses obligations et, que, compte tenu des problèmes budgétaires des collectivités (baisse des dotations de l'ÉTAT et charges supplémentaires), il faut faire des choix : on ne peut tout faire en même temps.

Les citoyens castelolonnais et la majorité municipale qu'ils se sont donnée ont effectivement fait des choix :

- une nouvelle mairie : 4,5 millions d'euros,

- ils ont refusé la fusion proposée par la loi au 1er janvier 2016...qui leur évitait, en plus d'autres avantages, la baisse des dotations de l'État.

Donc, cet argument de l'adjointe au maire, sénatrice...déjà entendu maintes fois en d'autres circonstances ne devrait plus être de mise dans cette enceinte : les élus ont fait des choix, ils doivent les assumer.

Le choix est fait : l'accessibilité des personnes à mobilité réduite attendra pour un certain nombre d'équipements.

Il est regrettable qu'aucun élu y compris ceux de l'opposition n'ait saisi l'opportunité de rappeler cette triste vérité et de corriger cette malheureuse phrase échappée lors de ce débat pour le moins confus.

Quant à l'opposition de gauche elle n'a pas pris une seule fois la parole au cours de ce conseil municipal.

C'est ainsi que peut se mesurer le fossé qui se creuse inéluctablement avec le cumul des mandats et le carriérisme des élus. Cette situation éloigne trop souvent les élus et les citoyens : l'élu qui traite des dossiers politiquement et  technocratiquement et le citoyen confronté aux dures vicissitudes de la vie quotidienne.

 

Il y a eu aussi sur ce sujet de l'accessibilité un court débat confus (bis repetita) sur la rampe d'accès située sur la plage de TANCHET dont il a fallu modifier une partie (faute de l'entreprise ?) et qui ne semble pas encore donner entière satisfaction pour son accès final sur la plage. Pourtant des solutions simples et peu onéreuses existent pour permettre aux personnes à mobilité réduite de franchir en fauteuil l'obstacle "sable".

Il a été bredouillé quelques préconisations en réponse aux questions de l'opposition.

Le mot de la fin revient au maire qui rapporte les propos des personnels responsables de la plage qui constatent une augmentation de la fréquentation de la plage par des personnes à mobilité réduite.

Aucune solution n'est donc envisagée pour améliorer la fonctionnalité de cette rampe. C'est le genre de débat stérile qui ne débouche sur rien si ce n'est un constat d'impuissance et de non décision.

Nous espérons que ce propos mesuré d'observateur attentif mais volontairement "moralisateur" est  un simple constat qui ne met personne en cause et ne vise qu'à contribuer à une saine réflexion plus globale : le devoir et le pouvoir des élus au service de leurs concitoyens et de l'intérêt général. Revenir à une conception humaniste de l'élu.

 

AUTRES QUESTIONS DÉBATTUES CE LUNDI 27 JUILLET 2015

 

De nouveaux groupements de commandes d'une part, pour un diagnostic Enfance, Jeunesse au niveau de l'intercommunalité et d'autres part, pour les fameux contrôles périodiques des bâtiments communaux et des matériels. Une procédure intéressante sur le plan des marchés et aussi sur le plan des habitudes à prendre de coopération entre les élus des 3 communes et de la Communauté de Communes des Olonnes.

Enfin, il y a eu un bref débat sur la gestion du personnel communal. L'objet était le régime indemnitaire en étendant le bénéfice de certaines indemnisations aux agents non titulaires.(par exemple en matière d'arrêts de maladie).

Bien sûr, l'opposition de droite voulait savoir ce qu'il en était de ces procédures et indemnités dans les autres communes et à la Communauté de Communes et si, sur un tel sujet, il y avait concertation.

Si l'on a bien compris la réponse du maire il s'agit d'une décision prise sans concertation avec les autres collectivités concernées par le projet de commune nouvelle ou fusion...avec en prime un coup de griffe à l'adresse de ses collègues faite par le maire "certains ont pris des décisions qui vont à l'encontre de cette harmonisation" ?

Encore une phrase dite en public qu'il faudra oublier pour une vraie et franche démarche entre partenaires d'une future commune unique.

Ainsi va la mésentente cordiale...où nous ménera-telle ?

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 13:28
CHÂTEAU D'OLONNE : conseil municipal du 27 juillet 2015

Conseil municipal marqué par une ambiance de vacances où aucun sujet vraiment important n'a été abordé et pourtant il y avait matière à débat dont nous vous faisons part ci-dessous

 

UNE DÉLIBERATION DU 29 JUIN 2015 ENTACHÉE D'ERREUR

Lors de l'adoption du procès verbal du conseil municipal de juin 2015 Madame Sylvie EPAUD a posé une question dont l'importance juridique n'a pas été relevée par le maire. Il s'agissait de l'acquisition par la commune de la parcelle n°AK 77 p. Cette parcelle est grevée par l'emplacement réservé N° 12 au PLU pour la création d'une amorce de voie à la zone de VILLENEUVE.

L'estimation du Domaine porte sur la parcelle AT n°77 p.

On connaît l'importance que revêt l'estimation du service du Domaine dans les transactions immobilières qui concernent les collectivités territoriales. La validité de la cession peut être mise en cause.

Il est donc étonnant qu'il ait fallu que ce soit la vigilance d'une élue d'opposition qui éveille l'attention sur cette erreur. Comme quoi l'opposition est non seulement utile mais aussi nécessaire même si son expression est une chose rare à CHÂTEAU D'OLONNE qui vit au niveau du conseil municipal dans l'ambiguïté d'un consensus qui peut parfois étonner.

 

MARCHÉ DE TRAVAUX DE VOIRIE

Une nouvelle fois ce marché est attribué au groupement STRAPO/ATLAN'ROUTE. L'alternance ne joue pas dans ce domaine.

Les professionnels et ex professionnels s'étonnent sur le renouvellement systématique de ce marché et comme sur d'autres de voirie qui sont un des postes de charges les plus élevés de la commune de CHÂTEAU D'OLONNE (maximum pour ce marché de 1.850.000 € HT par an) .

Il aurait été intéressant qu'un débat puisse se faire sur ce sujet et sur les clauses d'indexation que comportaient précédemment ces marchés. Ont-elles été renouvelées, mises en œuvre ? Celles-ci avaient coûté fort cher aux contribuables à une période où les prix du pétrole flambaient. Qu'en est-il de ces clauses en 2015 ? Aucun élu ne s'est interrogé sur ces clauses : leur maintien ou leur suppression et le risque éventuel couru par la collectivité.

Il faut espérer que lors du prochain conseil municipal ou lors du vote du budget cette question importante sera abordée afin que soit dissipé tout doute sur le fonctionnement et l'attribution de ces marchés.

 

ENCORE SAINT JEAN D'ORBESTIER !

 

La procédure avance pour la réalisation de cette tranche nouvelle de réhabilitation qu'on pourrait nommer de sauvegarde N° 2.

Le conseil municipal a autorisé le maire à consulter pour les marchés de travaux.

Rappelons que la commune, dans cette opération patrimoniale , s'engage pour un montant global de 1 112 700 € HT. Si toutes les subventions espérées sont obtenues il ne restera à la charge de la commune qu'environ 350 000 €.

Il s'agit aussi d'une amélioration du capital touristique du Pays d'Olonne...la Communauté de Communes des Olonnes  et les deux autres communes ne pourraient-elles pas apporter leur contribution à cette opération ? Il est vrai qu'on pourrait poser la même question pour les Églises des Sables d'Olonne (Notre Dame de Bon Port) et celle d'Olonne-sur-Mer ? Le réflexe intercommunal n'existe pas encore profondément.

 

Il reste aussi à la charge des élus de CHÂTEAU D'OLONNE de déterminer les utilisations possibles de l'Église de l'Abbaye Saint Jean d'Orbestier et de son site environnant dont celui des pêcheries : animations, visites et les aménagements complémentaires...un beau projet porteur tant attendu.

 

 

 

A SUIVRE...

 

 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 20:49
CHÂTEAU D'OLONNE : conseil municipal du  27  JUILLET 2015

LE CONSEIL MUNICIPAL de Château d'Olonne est convoqué en séance publique le  lundi 27 juillet  2015 à 20 heures.

 

 

Il y aura délibération sur un ordre du jour "ultra light" qui ne comporte que les 10 points détaillés ci-dessous :

 

1 - Établissement d'une convention de Projet Urbain Partenarial (PUP) et d'une convention de reversement avec la CCO relative à la prise en charge des équipements nécessaires à la viabilisation de deux lots à bâtir.

3 - Restauration de l'Abbaye Saint-Jean d'Orbestier - Autorisation de lancement et signature des marchés de travaux.

4 - Marché de travaux à bons de commande « Travaux de Voirie » - Autorisation donnée à Monsieur le Maire de signer le marché avec l'entreprise retenue.

5 - Convention d'un groupement

6 - Réalisation d'un diagnostic Enfance Jeunesse au niveau de l'intercommunalité - Convention pour la constitution d'un groupement de commande.

7 - Lotissement Le Clos des Guittonnes - Dénomination de voie.

8 - Personnel Municipal - Création de poste - Modification du tableau des effectifs.

9 - Personnel Municipal - Régime indemnitaire - Additif.

10 - Décisions Municipales - Délibération de donner acte.

 

 

Il est rappelé que les Réunions du CONSEIL MUNICIPAL sont publiques (Hôtel de Ville de Château d'Olonne, 53, rue Séraphin Buton)

Prochain CONSEIL MUNICIPAL : lundi 27  juillet 2015 à 20 heures.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 21:14
Une centaine de joueurs sur le boulodrome

Une centaine de joueurs sur le boulodrome

VIE ASSOCIATIVE ET VIE DE QUARTIER

 

 

Petit exemple mais significatif

Des exemples comme ceux-là il y en a des milliers tous les jours en FRANCE

 

Ce jeudi 16 juillet 2015 une centaine de "boulistes" s'affairaient sur le boulodrome de la PIRONNIERE à CHÂTEAU D'OLONNE à l'initiative de l'association LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÈ . http://lapironniere.blogspot.fr/

 

Il faut imaginer le travail d'organisation du concours, les lots à préparer, l'information (affiches à concevoir, faire imprimer, diffuser...) ; on peut à ce niveau quantifier la puissance du bénévolat que nous voudrions voir plus reconnue.

Il faut espérer que ce bénévolat va résister à l'individualisme et parfois au désintérêt de certains élus.

En effet, par exemple au Pays d'Olonne le rôle des associations sera mis en valeur dans la nécessaire animation de la vie de quartier...dans une agglomération composée principalement de 3 villes d'environ 15 000 habitants chacune.

L'unité de base dans ces petites villes n'est pas la commune mais le quartier. C'est à son niveau que doit se développer le lien social qui n'existe pas dans une ville de 15 000 habitants.

Il appartient donc aux associations d'animer cette vie de quartier soutenues de manière forte et volontariste par les municipalités.

 

 

 

Partager cet article
Repost0