Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 17:01
CONSEIL MUNICIPAL  DE CHÂTEAU D'OLONNE : LUNDI 14 DÉCEMBRE 2015

LE CONSEIL MUNICIPAL de CHÂTEAU D'OLONNE est convoqué en séance publique le lundi 14 décembre 2015 à 20 heures.

 

Il y aura délibération sur un ordre du jour comportant 15 points avec le point N°1 important puisqu'il s'agit du Débat d'orientations Budgétaires DOB qui fixe les grandes orientations de la collectivité avec une certaine projection pour les années à venir.

 

1 - Débat d'orientations budgétaires

- Rapport sur les finances et le personnel

- Obligation de la loi NOTRe

2 - Tarifs des services publics pour 2016.

3 - Tarifs et conditions de perception de la Taxe de séjour 2016.

4 - Attribution de crédits pour dotations scolaires pédagogiques et scolaires pour 2016.

5 - Attribution d'avances sur subventions 2016.

6- Adhésion au site AGORA STORE.

7 -Budget Primitif Office de Tourisme - EPIC 2016

8 - Littoral 3 - Acquisition de la parcelle E n°527.

9 - Contrat association école privée Notre Dame du Bon Accueil à Clisson

-Participation aux frais de scolarisation d'un élève en classe spécialisée avec internat.

10 - Diffusion et exploitation de lieux de spectacles

- Demande de licences d'entrepreneur de spectacles auprès de la DRAC.

11 - Dénomination de voie - Secteur du Petit Paris.

12 - Ouvertures dominicales des commerces au titre de l'année 2016

- Avis du conseil Municipal.

13 - Personnel Municipal - Adhésion au service de médecine préventive du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Vendée.

14 - Décisions Municipales - Délibération de donner acte.

15 -Question diverse de Mauricette Maurel.


Il est rappelé que les Réunions du CONSEIL MUNICIPAL sont publiques. (Hôtel de Ville de CHÂTEAU D'OLONNE 53, rue Séraphin Buton)

Prochain Conseil Municipal : Lundi 14 décembre 2015 à 20 HEURES.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 21:12
3 clochers qui ne sonneront pas en accord

3 clochers qui ne sonneront pas en accord

LA VÉRITÉ SE FAIT JOUR : SUR LA FUSION LES MASQUES TOMBENT

 

Les conseillers municipaux de tous bords de CHÂTEAU D'OLONNE à l'exemple de leur maire qui a dit et répété que la fusion des 3 communes était "inéluctable" affichent désormais leur hostilité non seulement au projet mais aussi à ceux qui ne partagent pas leur avis.

C'est au détour d'une question du dernier conseil municipal que s'est révélé l'objectif commun des élus de ne pas tenir leurs promesses concernant la fusion des 3 communes du Pays des Olonnes.

 

L'INITIATIVE D'ANTHONY PITALIER

Sur la question concernant le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale SDCI : en fait c'est simplement la carte de demain des nouvelles intercommunalités et agglomération en VENDÉE, l'élu a pu placer son couplet.

En effet, l'élu de la liste socialiste "construire l'avenir ensemble" est parti dans un discours un peu confus sur le projet de Communauté d'Agglomération des Olonnes dont "la création va enfin voir le jour...c'est une bonne chose"...on pouvait espérer après cette déclaration liminaire un moment consensuel.

Pas du tout, il poursuit ainsi concernant cette future communauté d'agglomération sur un procès d'intention :

"Si elle fonctionne comme la Communauté de Communes des Olonnes ce serait du gâchis. On souhaite des projets, il faut développer le bassin de vie."

"La création de la Communauté d'Agglomération peut clore la création de communes nouvelles."

"J'espère qu'on ne va pas louper l'agglomération comme on voit le résultat de la CCO. Que de temps perdu, beaucoup de gâchis !"

Faisant référence au rapport d'activité de la CCO année 2014 il ajoute perfidement à l'encontre du président actuel de la CCO : "Entre la Crimée et la Syrie on ne peut être partout" faisant allusion aux missions du député Yannick MOREAU.

 

Nous n'attirerions pas l'attention de nos lecteurs si cette prise de parole publique avait fait débat et mise au point.

 

CONCENSUS DES ÉLUS CASTELOLONNAIS CONTRE LA FUSION DES COMMUNES AU PAYS D'OLONNE

S'il restait encore des castelolonnais qui croyaient les promesses de leurs élus sur la fusion des communes maintenant ils ne doivent plus avoir d'illusions.

1) Anthony PITALIER a enterré dans cette phrase la consultation des castelolonnais sur la fusion ..."s'il y a communauté d'agglomération il n'y aura pas de fusion de communes au Pays d'Olonne"...quand on connait la convergence entre les élus socialistes et la majorité du maire Joël MERCIER, il n'y a plus d'illusions à se faire sur l'avenir de CHÂTEAU D'OLONNE dans une commune unique : c'est NIET !

2) le maire Joël MERCIER, vice-président de la CCO, n'a d'ailleurs pas relevé ce propos d'Anthony PITALIER qui d'une part, n'était pas un sujet à l'ordre du jour et d'autre part, constituait une attaque grave à l'encontre du Président de la CCO et de l'institution CCO. Par cette attitude le maire et la majorité cautionnent cette déclaration et aussi oublient leurs promesses de consulter les castelolonnais sur la fusion !

3) Pourtant le maire de CHÂTEAU D'OLONNE est aussi vice-président de la CCO chargé des finances...quand Anthony PITALIER parle de gâchis, le maire de CHÂTEAU D'OLONNE devrait réagir puisqu'il porte sa grande part de responsabilité dans le gâchis dont parle l'élu Anthony PITALIER. Il faut aussi ajouter que quand on parle de gâchis...il faut prouver, argumenter ; ce que n'a absolument pas fait l'élu, aucun exemple concret, aucune analyse des activités 2012 de la CCO... et cela il appartenait au maire de le relever et de défendre l'institution CCO et son président mis en cause.

Quand on se dit socialiste donc légitimiste et humaniste et que sa liste porte le nom "construire l'avenir ensemble" cette prestation au moins permet d'émettre des doutes très sérieux sur la capacité de construire un avenir ensemble et démocratiquement.

 

BILAN

- Pour les socialistes castelolonnais pas de fusion de communes, pas de consultation des castelolonnais,

- Pour la majorité du maire qui a consenti aux propos de l'élu PITALIER, il n'y a plus d'illusion à avoir sur ses promesses de prendre le train d'une fusion dite "inéluctable",

- pour l'opposition de droite "Ensemble agir pour le changement" que vaut aussi son silence ?

 

Il appartient désormais aux citoyens castelolonnais trompés de réagir. Ils attendaient la fusion des communes et la communauté d'agglomération. Certains pensaient que cela allait venir de soi.

Ils apprendront cette semaine certainement la confirmation que L'ÉQUIPE MUNICIPALE DE CHÂTEAU D'OLONNE LES A TROMPÉS

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 21:09
CHÂTEAU D'OLONNE : CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 30 NOVEMBRE 2015

Suite de

http://www.olonnes.com/2015/12/chateau-d-olonne-conseil-municipal-du-30-novembre-2015.html

 

LES POLLUTIONS DU TANCHET : 20 000 euros POUR DÉPOLLUER

Ce malheureux et sympathique cours d'eau dit TANCHET qui serpente 8 kilomètres durant depuis l'usine TMB construite sur ses sources jusqu'au lac éponyme dit aussi de Tanchet en arrosant au passage la place et les pieds de l'Hôtel de Ville et surtout le zoo est victime de pollueurs volontairement ou accidentellement.

Voir :

http://www.olonnes.com/2015/10/pollution-chateau-d-olonne-cours-d-eau-du-tanchet.html

Ce n'est pas la première fois ces dernières années que pompiers, services municipaux et service de dépollution doivent intervenir.

Les dégâts sur la flore et la faune sont une chose, les risques encourus par les animaux du zoo et ceux qui fréquentent le lac de Tanchet et surtout pour ceux qui utilisent le lac pour leur apprentissage de  la navigation, c'est plus grave. Puis l'eau de TACHET se déverse sur la plage via la mer...

Ce problème a donc été évoqué en Conseil Municipal...il fallait voter une enveloppe de 20 000 euros pour la dépollution du cours d'eau.

L'auteur ou les auteurs de cette pollution sont recherchés, leurs prédécesseurs courent toujours : la collectivité donc les citoyens contribuables vont payer. C'est triste et récurrent !

Il doit bien y avoir dans la zone des Plesses, là où semble se situer l'origine du mal, comme ce fut le cas dans le passé, des responsables qui ne doivent pas être fiers. Ils n'ont pas le courage de se dénoncer et de faire le nécessaire auprès de leur compagnie d'assurance s'il s'agit d'un acte involontaire.

Police et organismes spécialisés enquêtent : on attend cette fois des résultats de ces enquêtes.

 

MOUVEMENTS DANS LA MUNICIPALITÉ AU CONSEIL MUNICIPAL

Il ya eu un moment de détente pour le jeu de chaises musicales où cependant la musique sonnait bizarrement faux par moments.

Il fallait souscrire au remplacement de l'adjoint Bernard GARANDEAU non seulement à son poste d'adjoint mais en plus pour les mandats dont il assumait la charge.

Pas de candidat de l'opposition. Des votes à mains levées. Jean-Pierre BOILEAU fut élu par ses pairs de la majorité. L'affaire fut vite traitée.

Cette opération de votes fut compliquée par des mutations inexpliquées dans les mandats de deux adjoints;

Les votes se succédaient dans un climat de désintérêt total et dans la confusion du maire qui ne savait plus qui il devait faire élire...il a fallu faire un coup de rétropédalage et un récapitulatif pour en terminer...avec toujours 4 voix de l'opposition qui s'abstenaient.

Des votes et procédures qui n'honorent pas une assemblée et auxquels le public présent privé de dossier n'a pas dû comprendre grand chose.

 

LES INDEMNITÈS DES MAIRES ADJOINTS ET DÉLÉGUÉS : Y VOIR PLUS CLAIR EST UNE NÉCESSITÉ IMPÉRATIVE

Compte tenu de ces votes  il fallait réglementairement faire un rappel des indemnités versées aux élus exerçant des fonctions d'adjoints ou de délégués et au maire.

Contrairement à ce que le citoyen croît la fonction d'élu n'est pas du bénévolat 100% mais parfois ce qui leur est octroyé (maire, adjoints et délégués) est à la limite de la décence. En effet, un élu adjoint qui assume sérieusement sa fonction dans une ville comme Château d'Olonne consacre beaucoup de temps à la collectivité et mérite bien sa petite compensation. Par contre, celui qui n'assume pas avec le même sérieux touche comme son collègue consciencieux.

Nous attendions que le maire à cette occasion assume sa promesse de quitter les fonctions qu'il assume dans le privé comme assureur compte tenu de ses charges d'élus de Château d'Olonne et à la CCO et compte tenu aussi des péripéties judiciaires intervenues dans son cabinet d'assurance avec son associé. Cette promesse concrètement ne parait pas encore tenue et deux ans de mandat sont passés.

Résultat du vote concernant ces indemnités :

Maire Joël MERCIER : 3 383,31 €

1ère adjointe  Isabelle DOAT :  1 349, 52 €

3 ième adjointe Annick BILLON : 1 216,47 €

6 autres adjoints : 1 083.42 €

2 délégués du maire  335,67 €

Question d'un élu d'opposition : par an  ?...Pour le maire la réponse est d'abord "oui par an"...mais il doit se raviser "non par mois" !

Effectivement, il s'agit d'une indemnité mensuelle soit quand même un budget annuel hors charges sociales de 157 000 euros.

Il faut savoir que les textes encadrent ces indemnités en fixant le nombre maximal de bénéficiaires et une enveloppe globale qui est fonction de la taille de la commune et  pour Château d'Olonne. Les élus concernés ont opté pour une consommation de 99% de l'enveloppe.

Mais ces indemnités sont cumulables avec celles décidées pour ceux qui sont concernés par la communauté de communes, le canton et celles découlant d'autres mandats locaux, départementaux, régionaux et dans certains organismes et d'éventuel mandat national.

Ces cumuls sont dénoncés par certains élus spécialistes des collectivités locales car la transparence qu'impose la loi pâtit de cela et crée des disparités entre élus voire pousse à la course aux mandats.

Mais de cette réflexion, il ne fut point question dans ce conseil municipal !

Il faudra bien un jour faire un sérieux ménage législatif pour sauvegarder la notion d'élu méritant et la fonction d'élu elle-même : la réconciliation élu-citoyen passe par là aussi.

 

 

.

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 21:32
Mairie de Château d'Olonne

Mairie de Château d'Olonne

Ce conseil municipal était annoncé avec un ordre du jour pléthorique mais dont les objets étaient plus de l'ordre de l'exécution des affaires courantes que celui des grands projets d'avenir. C'est ce qui est malheureusement courant dans cette enceinte où même les élus paraissent s'ennuyer.

 

MUTUALISATION DE MOYENS, COOPÉRATION INTERCOMMUNALE...

Il y avait, comme maintenant c'est une coutume bien établie, les délibérations sur la création de groupements de commandes entre les 3 communes (voire 2) et même parfois entre les 3 communes et la communauté de communes : le souci de travailler ensemble pour l'intérêt général et l'économie de moyens financiers peuvent donc bien l'emporter sur les querelles de clochers. Ceux qui ont prêché pour cette technique, des années durant, doivent se réjouir de voir leurs vœux exaucés.

Il y a eu ce soir deux conventions à adopter :

- une convention sur le diagnostic organisationnel et fonctionnel des services, ressources et process informatiques et télécom réunissant les 4 collectivités,

- un groupement d'achats pour le mobilier urbain publicitaire et d'information : ville de Château d'Olonne et Olonne-sur-Mer.

 

LES RISQUES : PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX :  PPRL

La tempête XYNTHIA a réveillé les esprits et la machine à prévenir les risques s'est mise en route : une digue peut s'effondrer, le niveau marin peut monter, les phénomènes météorologiques peuvent se combiner pour créer des situations de catastrophes...

Il faut prévenir les conséquences du changement climatique particulièrement en matière d'urbanisation : un immeuble est construit pour 100 ans et en 2100 le niveau de la mer aura, peut-être monté (de 60 centimètres : hypothèse retenue)

Á  partir d'hypothèses (aléas) de dangers des zones seront déclarées inconstructibles, des ouvrages devront être améliorés, des plans communaux de sauvegarde établis...

Le PPRL va couvrir les communes des Sables d'Olonne; Olonne-sur-mer, Château d'Olonne, Ile d'Olonne et Brem-sur-Mer.

Les règles édictées par zones posées vont s'imposer à l'urbanisation, aux activités, aux voiries...

La commune de Château d'Olonne a jusqu'au 14 décembre 2015 pour donner son avis sur ce PPRL puis le Préfet va soumettre le texte à l'enquête publique avant l'approbation préfectorale. il appartiendra aux communes de mettre leurs PLU en compatibilité avec le PPRL dans le délai d'un an.

Sur la commune de Château d'Olonne il est noté quelques lieux à risques :

- pour l'aléa d'érosion : le roc Saint Jean et le Refuge,

- pour les chocs mécaniques : le boulevard de Lattre de Tassigny et la zone de l'Anse de la Parée,

- pour la bande de précaution : la baie de Cayola au niveau de l'anse où le pont et la passerelles ont été emportées.

La commune a d'ores et déjà préparé des éléments de réponse et projets sur les zones concernées par les chocs mécaniques;

 

INCIDENT ÉTONNANT DE PROCÉDURE : LE MAIRE PIÉGÉ PAR LE CODE

La mairie propose d'acheter des parcelles de terrains sur l'emplacement de la ZAC CENTRE VILLE 3 qui ne voit jamais le jour.

Une élue d'opposition membre de la famille du vendeur présente dans la salle aurait voulu prendre la parole...mais il y a opposition du maire.

Cela peut s'admettre effectivement dans le cas de risque de conflit d'intérêts. Sont illégales les délibérations auxquelles ont pris part des conseillers intéressés soit en leur nom personnel, soit comme mandataire (article L 2131-11 du Code Général des Collectivités Territoriales).

Ce texte a été invoqué à plusieurs reprises lors des précédentes mandatures où des conflits d'intérêts semblaient évidents.

Le maire peut-il interdire de parole un élu dans cette circonstance ?

Les textes et la jurisprudence précisent bien que ces conseillers "intéressés directement ou indirectement" peuvent participer à la délibération correspondante. Leur présence à la délibération ne vicie pas celle-ci mais elle ne doit pas influer sur la manifestation du conseil.

Le fait que le conseiller intéressé prenne part au vote ne suffit pas à lui seul à établir l'influence. Dans l'affaire l'intéressée ne semblait pas aller contre le projet de délibération mais voulait modifier, si on a bien compris son intervention en fin de séance, un terme sans influence sur la décision.

Il est donc étonnant que d'une part, les collègues de l'opposition dont l'ancienne directrice des services n'aient pas soutenu leur colistière dans son droit à la parole voire n'aient pas repris le dossier à leur compte et que d'autre part, aucun élu n'ait eu connaissance ni le maire ni le directeur des services de la règle de droit : il est interdit d'interdire !

Que se passera-t-il pour l'approbation du procès-verbal lors du prochain conseil municipal ? L'erreur de droit sera-t-elle corrigée ?

 

A SUIVRE...

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 19:52
CONSEIL MUNICIPAL  DE CHÂTEAU D'OLONNE : LUNDI 30 NOVEMBRE 2015

LE CONSEIL MUNICIPAL de CHÂTEAU D'OLONNE est convoqué en séance publique le lundi 30 novembre 2015 à 20 heures.

 

Il y aura délibération sur un ordre du jour particulièrement chargé avec  37 points avec des sujets d'importances variables  qui pourraient faire débat si les élus...

 

 

1 - Budget Principal - Décision Modificative n°4.

2 - Attribution d'une subvention en faveur de l'association « Amicale sablaise des déportés, internés et des familles des disparus ».

3 - Constitution d'un Groupement de commandes portant sur un audit en vue de la création d'un service informatique commun- Approbation et autorisation de signature.

4 - Constitution d'un Groupement de commandes pour la mise à disposition de mobilier urbain publicitaire et d'information - Approbation et autorisation de signature.

5 - Convention de partenariat avec l'Office de Tourisme-EPIC au 1er janvier 2016 pour la billetterie des concerts et spectacles au sein de la Gargamöelle.

6 - Subvention d'équilibre 2015 en faveur de l'Office de Tourisme-EPIC - Annule et remplace la délibération en date du 28 septembre 2015.

 7 - Adhésion au Syndicat Mixte e-collectivités Vendée - Approbation des Statuts et autorisation de signature.

8 - Syndicat mixte e-collectivités Vendée - Désignation d'un représentant au sein du collège des Communes.

9 - Plan de Prévention des Risques Littoraux - Avis de la Commune du Château d'Olonne dans le cadre de la consultation au titre de l'article R.562-7 du code de l'Environnement.

10 - ZAC du Centre Ville 3 - Acquisition de parcelles nécessaires à la réalisation du projet.

11 - Réserves Foncières - Acquisition du bien cadastré BO n°174 situé au 17, rue d'Olonne.

12 - Secteur à urbaniser des Bourrelières - Acquisition de la parcelle AL n°136.

13 - Alignement rues Millerand/Auriol - Acquisition d'une emprise à prendre sur la parcelle cadastrée BS n°374.

14 - Alignement rue Victor Cornil - Acquisition d'une emprise à prendre sur la parcelle cadastrée BK n°430.

15 - Extension du périmètre d'intervention foncière au profit du Conservatoire du Littoral.

16 - Sydev -Travaux d'éclairage public - Rénovation piste cyclable de la Boussole - Approbation et autorisation de signature.

17 - Sydev - Travaux d'éclairage public - Rénovation aire des Vallées - Approbation et autorisation de signature.

18 - Vendée Eau - Pose de poteau Incendie - Approbation et autorisation de signature.

19 - Vendée Eau - Travaux d'extension du réseau d'eau potable - Propriété de M. Cougnaud rue du Petit Paris - Approbation et autorisation de signature.

20 - Convention avec GrDF pour implantation de compteurs communicants - Approbation et autorisation de signature.

21 -Contrat Enfance jeunesse Ville du Château d'Olonne et CAF Vendée - Renouvellement pour la période 2015-2018 - Approbation et autorisation de signature.

22 - Principe récurrent de régulation des collections de la Médiathèque Municipale

23 - Concert du Nouvel An aux Atlantes - Convention de partenariat avec les Villes des Sables d'Olonne et Olonne-sur-Mer - Approbation et autorisation de signature.

24 - Concert « Vendée en Scène » - Convention de partenariat avec le Conseil Départemental de la Vendée pour l'organisation du concert Oldarra - Approbation et autorisation de signature.

25 - Convention de partenariat avec l'orchestre d'Harmonie des Sables d'Olonne - Approbation et autorisation de signature.

26 - Lotissement « Les Voiles du Château » - Dénomination de voie.

27 - Personnel Municipal - Création de postes - Modification du tableau des effectifs.

28 - Personnel Municipal - Formation des membres du CHSCT

29 - Avis sur le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI).

30 - Communauté de Communes des Olonnes -  Rapport d'activités exercice 2014.

31 - Maintien du nombre de postes d'adjoints au Maire.

32 - Election d'un nouvel adjoint au Maire.

33 - Révision des indemnités des élus.

34 - Renouvellement de la composition de commissions municipales et autres instances.

35 - Renouvellement de représentations auprès d'organismes extérieurs.

36 - Décisions Municipales - Délibération de donner acte.

37 - Question diverse de Sylvie Epaud.

 

Il est rappelé que les Réunions du CONSEIL MUNICIPAL sont publiques. (Hôtel de Ville de CHÂTEAU D'OLONNE 53, rue Séraphin Buton)

Prochain Conseil Municipal : Lundi 30 novembre 2015 à 20 HEURES

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 21:27
le 20 novembre le barrage retient ce qu'il peut, gasoil ou autre hydrocarbure arrive à passer...le 20 novembre le barrage retient ce qu'il peut, gasoil ou autre hydrocarbure arrive à passer...

le 20 novembre le barrage retient ce qu'il peut, gasoil ou autre hydrocarbure arrive à passer...

le 21 novembre le barrage ne retient plus rien : les hydrocarbures et autres déchets peuvent courir vers le zoo et le lac de TANCHET

le 21 novembre le barrage ne retient plus rien : les hydrocarbures et autres déchets peuvent courir vers le zoo et le lac de TANCHET

Á CHÂTEAU D'OLONNE L'AMOUR DE LA NATURE, DEUX FORMES POUR UNE FORME D'ÉCOLOGIE : celle de Jean qui rit et celle de Jean qui pleure

 

JEAN QUI RIT

C'est la rituelle fête des 1000 arbres où les élus, ce week-end des 21 et 22 novembre 2015, offrent arbustes et autres plantes aux citoyens castelolonnais.

C'est un petit retour sur les impôts qu'ils sont entrain de payer, un peu de bonheur et l'occasion de rencontrer quelques élus et peut-être pour les féliciter, pour se plaindre, pour dialoguer ou demander quand se fera la fusion des 3 communes promise ?

 

JEAN QUI PLEURE

C'est notre cours d'eau Le TANCHET fort de ses 8 kilomètres qui irrigue la place de la mairie avec ses jets d'eau qu'on voit si peu, qui serpente aux Vallées pour rejoindre le zoo et se jeter dans le lac de TANCHET.

Il pleure une nouvelle fois puisque depuis plus de 3 semaines il est teinté parfois fortement même de l'irisation des hydrocarbures qu'un accident (répété) ou une malveillance (répétée) ont amené dans ses eaux.

Cette pollution ne va pas nourrir les poissons du cours d'eau TANCHET qui ont disparu mais va nourrir les animaux du zoo, les poissons du lac, incidemment nos enfants et petits enfants qui font leurs armes de jeunes navigateurs sur le lac...puis va rincer le sable de la plage et nourrir les derniers poissons et crustacés qui ont résisté aux déversements d'eaux pluviales douteuses mêlées à l'eau "traitée" de la station d'épuration (sauf phosphates et nitrates ) de l'émissaire "en mer et en péril" à hauteur de l'anse de la Parée.

 

Ainsi va la défense de la nature en terre castelolonnaise...à quand l'abattage des arbres à la Pironnière...? Pourvu que ce ne soit pas un mauvais présage !

CHÂTEAU D'OLONNE : ÉCOLOGIE Á DEUX FACETTES
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:07
3 communes, 99 élus, une communauté de communes...et si on pensait fusion et communauté d'agglomération avec les voisins

3 communes, 99 élus, une communauté de communes...et si on pensait fusion et communauté d'agglomération avec les voisins

Suite de :

http://www.olonnes.com/2015/11/fusion-de-communes-au-pays-d-olonne-une-information-grave-et-un-appel-aux-castelolonnais.html

 

UNE ÉTUDE QUI EST UNE RUSE DE BASSE POLITIQUE

La population castelolonnaise a élu un maire qui leur disait et écrivait la fusion des 3 communes est « inéluctable », un objectif de la mandature mais sans dire quand : un piège à électeurs.

Le maire, candidat en 2014, Monsieur Joël MERCIER ne pouvait pas dire qu’il était contre la fusion ; il n’aurait pas été élu.

Cela aurait été la fin du "système castelolonnais" que nous aurons l'occasion de décrire : mainmise sur la ville !

Ceci aussi est clair quand on examine l’évolution de son discours lors de la campagne électorale de fin 2013, début 2014. Le 3 octobre 2013 il disait « il faut utiliser ce qui existe et ne pas agiter le miroir aux alouettes. »…on est très, très loin d’une déclaration favorable à la fusion : on lui tourne le dos. Entre les deux tours de cette élection il s'affichait plus fusionniste !

Quand on connaît l’aversion de son mentor Jean-Yves BRNAUD pour la fusion on comprend ce que cette phrase de Joël MERCIER en octobre 2013 veut dire.

On peut donc légitimement se demander pourquoi commander une étude dont on va attendre, attendre, attendre les résultats, dixit le maire, pour décider de faire une chose qui est « inéluctable».

Alors : pourquoi attendre ?

 

LA RÉPONSE EST SIMPLE : GAGNER DU TEMPS JUSQU’AUX PROCHAINES ÉLECTIONS MUNICIPALES EN 2020. C’EST LA RUSE…

qui a un goût de mensonge pour les Castelolonnais. Ils ont été trompés.

 

CETTE RUSE SE FAIT AUX DÉPENS DES DEUX AUTRES COMMUNES QUI ONT ACTÉ LE PRINCIPE DE LA FUSION ET AUX DÉPENS DE LA POPULATION CASTELOLONNAISE

Cette étude bidon a aussi d’autres fonctions.

Dédouaner le maire de Château d’Olonne qui est le méchant qui a promis la fusion et bloque le processus.

Il veut pouvoir dire aux castelolonnais : c’est nous qui sommes sérieux, on étudie, on fera un projet, on ne se lance pas à l’aveuglette, on défendra les intérêts des castelolonnais.

Les Sables d'Olonne et Olonne-sur-Mer attendent, attendent.

Mais ce qu’il faut savoir c’est qu’en refusant les rendez-vous avec ses collègues, en ne répondant pas à leurs invitations…le maire a déjà gagné plus d’un an et il a pourri la situation et les rapports avec ses collègues.

L’ambiance entre les municipalités est empoisonnée par l’attitude de Château d'Olonne et de son maire droit dans ses bottes sous haute surveillance de Jean-Yves BURNAUD.

Avons-nous deux maires à Château d'Olonne ? avons-nous titré récemment...

 

L’OBJECTIF DU MAIRE DE CHÂTEAU D’OLONNE : un abandon de la fusion à trois dont il voudrait faire porter le chapeau à ses collègues des Sables d'Olonne et d'Olonne-sur-Mer.

 

TOUS LES ÉLUS CASTELOLONNAIS VONT-ILS ACCEPTER DE SUIVRE AVEUGLÉMENT LEUR MAIRE DANS CETTE VOIE QUI SERA L’IMPASSE NOMMEE : ISOLEMENT DE CHÂTEAU D’OLONNE ?

...pas sûr, quoique…

 

L'essentiel c'est que les castelolonnais réellement sachent ce qui se passe et réagissent s'ils veulent la fusion. Ils peuvent exiger une consultation en 2016 pour confirmer leur vote aux municipales pour la fusion. 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 12:19
Barrage sur le TANCHET octobre 2015

Barrage sur le TANCHET octobre 2015

Nième pollution du cours d'eau du TANCHET : une municipalité incapable

 

 

Les riverains du TANCHET commencent à s'habituer à la pollution du Tanchet  à répétition.

 

Il ne s'agit pas de dénoncer un incident mais une série répétitive d'incidents que la Municipalité impuissante ne veut pas vraiment prendre en compte et qu'elle préfère occulter avec la complicité des media.

 

Régulièrement le cours d'eau est pollué par des carburants qui ravagent  flore, faune, eau de baignade, eau dans laquelle évoluent sur le lac les apprentis des école de voile, les animaux du zoo...et cela se termine sur la plage. Merci, Monsieur le Maire de CHÂTEAU D'OLONNE ! Où sont passés les gardons que les enfants pêchaient dans le TANCHET, il y a quelques années ?

Il ne faut pas oublier que le cours d'eau déjà massacré par l'usine de traitement des déchets TMB du Taffeneau (installé sur ses sources) reçoit les effluents de la zone des Plesses où sont stockées matières dangereuses, algues vertes récoltées en putréfactions, vidanges de véhicules voulues ou accidentelles. Les eaux de pluies polluées se chargent en rejoignant le réseau de matières abandonnées sur les sols et rejoignent par le réseau  le lac de TANCHET et les plages..

À cela s'ajoutent les  nitrates et phosphates d'exploitations agricoles en amont.

 

SCENARII IDENTIQUES ET RENOUVELÉS

 

- des odeurs caractéristiques pour les riverains qui alertent,

- aucun signalement aux riverains ; chut !

- barrages posés sur le cours d'eau,

- pompage (très onéreux),

- la mairie dit qu'elle porte plainte,

- rien ne se passe, les dossiers sont classés sans suite...pourquoi investiguer si la mairie de Château d'Olonne n'y tient pas !

- quelques mois après cela recommence.

 

CONCLUSIONS

 

- Une Municipalité incapable de traiter ce petit problème,

- Une police démobilisée : nous avions eu connaissance de l'origine d'une pollution précédente...le sujet fut abordé en conseil municipal...puis plus rien : compromis et compromission.

- des magistrats au dossier vide qui classent les plaintes,

et la pollution continue et les contribuables payent les interventions, pompages...

Partager cet article
Repost0