Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:35
Pépinière d'entreprises où se déroulent les conseils communautaires

Pépinière d'entreprises où se déroulent les conseils communautaires

POUR LA FORME : changement d'ambiance, POUR LE FOND : un ordre du jour qui peut mobiliser et faire l'objet de débats consensuels.

 

Il est intéressant de noter un virage important dans la vie de la Communauté de Communes des Olonnes CCO, ne serait-ce que dans l'ambiance :

- déjà notons que la participation "physique" des élus est importante surtout si on la compare à celle de la fin de la mandature précédente où l'absentéisme des élus devenait inquiétant l

- la présence du public dans la salle du conseil communautaire...elle ne représente qu'une douzaine de personnes mais c'est "infiniment mieux " que l'absence totale de public que nous avons connue les précédentes années. Il est vrai que précédemment la salle du Conseil et sa sonorisation au siège de la CCO où le public et même les élus ne voyaient rien, n'entendaient rien, n'était pas attractive. La grande salle de la Pépinière même si ce n'est pas du luxe est au moins fonctionnelle,

- le ton courtois et positif des débats.

 

LA MUTUALISATION AVANCE ET PREPARE L'AVENIR: un exemple, l'assainissement devient communautaire

 

On sort des débats théoriques "fusion, pas fusion" en entrant dans les travaux pratiques qu'est le transfert de toute l'activité assainissement à la CCO.

 

ASSAINISSEMENT UNE PAGE SE TOURNE : compétence unique de la communauté de communes et tarifs unifiés.

 

Ce sujet a été longuement débattu dans nos articles passés où il était particulièrement ingrat pour les élus d'opposition de rappeler sans cesse une situation anormale, coûteuse... En effet, les 3 communes sombraient dans le ridicule d'une gestion ainsi définie...chaque commune gérait son propre réseau d'assainissement et la CCO assumait la compétence du traitement et du transport des eaux usées vers la station d'épuration ...donc nous avions des tuyaux communaux, des tuyaux communautaires, un traitement communautaire ...et donc 4 gestions, 4 tarifs...

Il est donc proposé pour concrétiser le transfert de compétence intégrale à la CCO d'adopter une délibération qui va harmoniser les tarifs à partir de 2015 selon la procédure suivante :

- aligner les tarifs (très différents dans leurs montants et dans leurs méthodes de calcul) sur la base de la facturation à Château d'Olonne qui était près de la moyenne pour les 3 communes,

- réaliser cet alignement sur une période de 3 années 2015, 2016, 2017.

Le résultat de cet alignement pour une consommation d'eau moyenne d'un foyer soit 120 m3  sera pour :

OLONNE SUR MER :  +15.92%

CHATEAU D'OLONNE : aucune

LES SABLES D'OLONNE : - 7.54%

 

Le même principe d'alignement sera opéré pour la participation à l'assainissement collectif (ancienne  taxe de raccordement).

 

Cette proposition ne pouvait que faire débat.

Pour Madame LANDRIEAU (opposition front de gauche à OLONNE SUR MER), on va faire avaler des couleuvres aux olonnais avec une eau plus chère ...cela est un avant goût amer de ce que pourra donner la fusion.

La méthode de calcul du poids de la hausse à Olonne sur Mer est aussi contestée.

Le Président Yannick MOREAU dans sa réponse reprend l'objectif de cette mesure qui découle d'une délibération de début de mandat. Maintenant on va travailler "collectivement et solidairement", " c'est le jeu collectif" : cette fois c'est OLONNE-SUR-MER qui est un peu perdante et Les SABLES D'OLONNE gagnant. Une autre fois ce sera différent.

Ceci permet à Loïc PERON (opposition de droite aux Sables d'Olonne) d'ajouter "c'est inévitable". Il fait appel à l'histoire : "la Ville des Sables a payé le boulevard urbain, les premières zones économiques...on essaie de vivre ensemble."

Un premier pas vers un rapprochement des communes. Le Président n'a pas de mal à obtenir un vote quasi unanime.

 

RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT :

La compétence unique c'est pour demain, le bilan 2013 pour la CCO figure dans ce rapport mais c'est pour hier...2013.

Le rapport de synthèse du service concédé à la SAUR mérite qu'on s'y arrête même s'il n'a pas fait débat

Nombre d'usagers : 39 232 abonnés ainsi répartis

Chateau d'Olonne :  10 742

Les Sables d'Olonne : 20 399

Olonne sur Mer : 8 091

Les Sables d'Olonne représentent donc 52% des abonnés, Olonne-sur-Mer progresse rapidement (+6%).

Prix du service pour un foyer consommateur de 120 m3 : 206,46 € TTC soit une baisse de de 7,1% par rapport à 2013...résultat de la renégociation du nouveau contrat qui a pris effet au 1er janvier 2013. Une baisse, c'est une bonne nouvelle...même si elle aurait pu être plus importante...à mettre à l'actif de la précédente mandature et particulièrement au travail du service et de la commission TVA travaux, voirie, assainissement.

Un petit commentaire sur ce dossier aurait éclairé le public et certains élus.

 

 

A SUIVRE...

 

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 21:00
Le village entreprises nautiques

Le village entreprises nautiques

Ce jeudi 25 septembre se tenait le Conseil Communautaire de rentrée .

Il y a au moins deux choses réconfortantes : la forte participation des élus et la présence du public.

Retenons  quelques points importants ou qui firent débat.

 

LES EXONERATIONS DE COTISATION FONCIERE DES ENTREPRISES CFE ET CELLES  SUR LA VALEUR AJOUTEE DES ENTREPRISES CVAE

Joël MERCIER Vice-Président de la CCO fait un peu de pédagogie. Ces deux ressources essentielles de la CCO sont nées après la disparition de la taxe professionnelle jugée depuis des années injuste, contreproductive car elle frappait particulièrement l'investissement et les entreprises de main d'oeuvre.

La proposition qui est faite est de maintenir les exonérations antérieures et de ne pas majorer la fiscalité qui pèse sur les entreprises.

Ceci n'est pas du goût de Madame Nicole LANDRIEAU, élue "front de gauche " , qui estime que cette fiscalité abaisse les taxes qui pèsent sur les entreprises pour en transférer la charge sur les particuliers.

 Après une réponse technique de Joël MERCIER sur le bien-fondé de cette contribution au moins au niveau du Pays d'Olonnes, le Président  fait un rappel au règlement concernant les interventions des élus qui doivent se limiter aux questions figurant à l'ordre du jour.

Madame Nicole LANDRIEAU se plaint alors et veut qu'il soit acté qu'"on ne peut s'exprimer  dans cette assemblée".

Monsieur Jean-Pierre CHAPALAIN intervient pour suggérer que soit mise en place une exonération qui favoriserait les entreprises investissant dans le domaiune des économies d'énergies et énergies nouvelles.

Il est pris acte de cette demande.

 

TAXE D'ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES TEOM. EXONERATIONS

Il faut rappeler que ce "service" du ramassage des ordures ménagères et de leur traitement est financé par cette TEOM que chacun retrouve sur sa contribution foncière (environ 300 euros en moyenne par an et par foyer français).

Il existe quelques exonérations sur lesquelles la CCO doit se pencher tous les ans.

Rappelons aussi quelques chiffres : cette TEOM rapporte 7,5 millions d'euros dont 3,5 servent à financer le syndicat départemental TRIVALIS chargé du traitement des ordures ménagères (cela permet de  financer entre autres l'usine TRI MECANO BIOLOGIQUE de Château d'Olonne, investissement et traitement que nous dénonçons). La collecte des ordures ménagères coûte quant à elle : 2,5 millions d'euros.

 

GESTION DU PERSONNEL DE LA CCO

Il faut créer un poste pour le directeur adjoint des services de la CCO . C'est chose faite.

Deuxième point rituel : la prime de fin d'année du personnel. Il se trouve que le personnel détaché de la commune d'Olonne (5 salariés)bénéfice d'une prime de 1438,90 euros alors que les autres personnels ont une prime que de 999,50 euros.

D'aucuns font remarquer la générosité de la Ville d'Olonne sur Mer.

Cette disparité est maintenue, statut du personnel oblige.

Il n'en faut pas plus à Monsieur Gérard MERCIER pour revenir sur les rapprochements communaux et rappeler son penchant pour une intercommunalité renforcée qu'il semble préférer à la fusion des communes qui décidément est invitée (hors ordre du jour) à toutes les séances du conseil communautaire.

Le Président Yannick MOREAU en rajoute en rappelant qu'au-delà de la fusion il y a aussi son souhait de voir naître "une communauté d'agglomération complémentaire à l'union des communes des Olonnes"

Monsieur Gérard MERCIER profite du fait qu'il ait la parole pour faire part de ses états d'âme sur le devenir des quatre  candidats élus à la communauté de communes qui se présentent aux élections sénatoriales de fin de semaine ..sujet hors ordre du jour !

 

OLEANE : transports publics

En attendant un bilan du fonctionnement d'OLEANE il faut gérer l'existant et pour ce soir régulariser le problème de la TVA sur les recettes qui est passée de 5.5% en 2012 lors de la signature du contrat avec le prestataire à 7% en 2012 et 10% au 1er janvier 2014.

C'est la CCO qui prendra en charge cette hausse pour ne pas pénaliser les usagers.

Le sujet permet à Madame Nicole LADRIEAU de demander s'il est envisagé la gratuité du transport.

Monsieur BLANCHARD rappelle que " tout ce qui est gratuit n'a pas de valeur"

Le Président Yannick MOREAU rappelle que" la gratuité n'est pas notre politique"

Là aussi on était un peu hors ordre du jour.

 

LE VILLAGE ENTREPRISE NAUTIQUES (photo ci-dessus) situé au rond point Charcot;

A quand l'opération vérité ou l'opération sauvetage...les bateaux au sec dans les halls vont-ils sombrer ?

En étant optimiste disons que cet investissement a du mal à vivre.

Conçu en période faste...il est déserté en temps de crise: 4 lots sont occupés sur les 8;

S'il faut en parler c'est qu'une décision doit être prise concernant l'ardoise que laisse un occupant ; les non-dits l'emportent .sur ce point de l'ordre du jour.

Le Président Yannick MOREAU mise sur le futur VENDEE Globe pour attirer des occupants. Pour l'instant il n'est pas question de changer la vocation nautique de cet ensemble.

On sent bien qu'un jour il faudra prendre une décision...les annuités d'emprunt sont à payer...et si les locaux sont inoccupés, la question est : qui va payer les annuités d'emprunt ?

Ce sujet n'est pas épuisé : "il faudra donner une nouvelle vie à cet outil...situé sur un site stratégique" a dit le Président Yannick MOREAU.

 

LE TRES HAUT DEBIT

Il fallait achever ce conseil sur une note positive.

Ce fut le cas avec l'annonce de la signature d'une convention entre ORANGE, Etat, Conseil Régional des Pays de la LOIRE et Conseil Général de la VENDEE.

Priorité sera donnée aux zones d'activités  économiques et aux zones d'habitation qui sont actuellement les plus mal desservies.

Le programme s'étend sur la période 2015-2020.

Il serait intéressant de voir en même temps s'ouvrir le vaste chantier de la Zone d'activités économiques future ZAC de la VANNERIE sur laquelle il faudra "mettre le paquet" si l'on veut développer l'emploi au Pays d'Olonne.

Quitte à régler les problèmes il faudra régler celui du VENDEOPOLE qui n'est  qu'un fantôme coûteux.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 18:09
La pépinière d'entreprises à Olonne sur Mer

La pépinière d'entreprises à Olonne sur Mer

QUELQUES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUITE AU CONSEIL COMMUNAUTAIRE (communauté de communes des Olonnes CCO) DU 12 JUIN  2014

SUITE DE : http://www.olonnes.com/2014/06/communaute-de-communes-des-olonnes-conseil-communautaire-du-12-juin-2014-suite-la-gestion-de-la-cco-passee-au-crible-de-la-chambre-r

 

 

EVOLUTION DES PRODUITS IMPOTS ET DES TAXES de 2008 à 2012 : une bonne santé + 22,3 % soit une moyenne de 5,2% par an

Les collectivités locales devront participer à l'effort national budgétaire : les dotations de l'Etat vont donc diminuer. C'est déjà une réalité.

Cependant quand on regarde les recettes de la CCO et des 3 communes du Pays des Olonnes on est un peu étonnés de la croissance permanente (supérieure à l'inflation) des rentrées fiscales de ces collectivités.

Précisons que ces recettes fiscales sont les principales recettes des collectivités. "Gérons et relativisons la diminution des recettes des collectivités" doit-on dire aux élus.

A entendre certaines litanies d'élus (voir par exemple lors du Congrés des Maires de France ou dans nos collectivités lors du vote des budgets) les collectivités sont sur la paille.

Les petites communes ont certes des difficultés à monter des projets d'où l'intérêt de se grouper au sein de Communautés de Communes voire de fusionner! 

Les villes moyennes bien gérées, pas trop endettées  ont de quoi vivre : n'ayez pas d'inquiétudes.

Nombre d' élus qui n'aiment pas serrer les boulons crient au loup depuis des années...et "à trop crier au loup on finit par ne plus y croire"  

 

L'encours de la dette de la CCO est raisonnable. Il atteint 42 millions d'euros mais la charge d'intérêts croît quand même de 4.5 % par an. La station d'épuration continue à peser lourdement (prés de 20 millions d'euros d'encours).

 

 

 

LES ATELIERS COMMUNAUTAIRES

 

Les élus de tous bords majorité opposition  commencent à avoir le réflexe...fusion, mutualisations

Lors de la fin de la précédente mandature, il fut décidé de réorganiser le site des ateliers de la CCO.

Nous avons noté les interventions d'élus..."mais a-ton pensé au devenir de ces ateliers en cas de mutualisation des moyens, de fusion des 3 communes."

Le Président Yannick MOREAU ne pouvait que répondre...on peut se  poser la question, le projet est maintenant lancé. C'est l' héritage de la précédente mandature et il faut donc l'assumer.

L'engagement est quand même pour les marchés déjà passés de 233.000 euros.

 

LES EMPRUNTS TOXIQUES dits structurés

 

La CCO a son petit paquet qu'il faudra résorber : seulement 3 emprunts .

Sur les 3 emprunts cités seul un est dit "dangereux" d'aprés la Chambre Régionale des Comptes.

D'autres collectivités sont beeaucoup plus en danger;

 

LA BOURSE DU TRAVAIL

Elle a quitté l'Ile Vertine et les syndicats ( CFDT, UNSA, SOLIDAIRES, EEDF, CFTC, DO, CGT) sont installés dans les locaux communautaires d'Olonnespace .

La mise à disposition des locaux est gratuite.

Il leur est proposé pour les charges (électricté, eau, nettoyage...) une convention.

 

 

Bienvenue à la nouvelle jeune élue communautaire d'Olonne sur Mer : Madame Nathalie SILARI .

 

 

.

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 23:48
La pépinière d'entreprises de la communauté de communes des olonnes CCO

La pépinière d'entreprises de la communauté de communes des olonnes CCO

 

MIEUX CONNAITRE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DES OLONNES CCO ET SA PROBLEMATIQUE A TRAVERS LE RAPPORT DE LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES

 

Il est un point qui n'a pas fait débat lors de ce conseil communuataire et qui pourtant aurait mérité plus d'attention de la part des élus : c'est la situation financière et de gestion de la Communauté de Communes des Olonnes CCO vue à travers le "rapport d'observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes pour les années 2007 à 2012"

C'est vrai que parfois les élus par timidité, par pudeur ou par crainte du jugement de leurs concitoyens et colistiers préfèrent fermer les yeux sur le passé et ne pas regarder dans le rétroviseur.

Pourtant les budgets annuels de la CCO oscillent entre 50 et 80 millions d'euros selon les investissements réalisés : cela mérite une attention, une analyse et une réflexion.

 

Quelques points de repaire :

 

 SATISFECIT GLOBAL DONNE PAR La CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES POUR LA GESTION COMPTABLE 2007 2012

Capacité d'autofinancement largement positive.

Respect des règles comptables sauf quelques erreurs corrigées ou en cours de correction.

Qualité des prévisions budgétaires : le taux d'exécution des dépenses réelles de fonctionnement du budget principal est compris entre 90 et 98% des crédits  ouverts votés par les élus. Un petit peu moins bien en matière d'investissement.

 

SITUATION PLUS CRITIQUE POUR LA GESTION ET LE FONCTIONNEMENT DE LA CCO : ainsi les charges de fonctionnement croissent plus vite que les recettes

C'est sur ce point que le bât blesse : c'est l'expression de la limite du fonctionnement de l'ensemble 3 communes et  CCO : des transferts de compétences à la CCO sans transferts de moyens humains et financiers. Cela a une limite.

"La période 2008 / 2012 est marquée par une augmentation forte des charges de plus de  27% soit 6,2% par an en moyenne. Le montant des charges par habitant est passé de 330 € en 2008 à 416 € en 2012."

Par exemple, les charges de personnel augmentent de 5,3% par an et les frais financiers de 10% par an.

Les recettes de fonctionnement ne croissent en moyenne que de 3%.

 

C'EST CETTE SITUATION QUE NOUS AVONS DECRITE MAINTES FOIS QUI MARQUE LES LIMITES A TERME DES CAPACITES D'INVESTISSEMENT DE LA CCO

Chaque investissement réalisé par la CCO augmente son patrimoine mais augmente aussi ses frais de fonctionnement. Pour illustrer notre propos quelques exemples :

-  le boulevard du VENDEE GLOBE...il faut l'entretenir, il faut du matériel et maintenant augmenter la capacité des ateliers communautaires,

- la future piscine dite de Château d'Olonne :  il faudra du personnel supplémentaire pour  la faire tourner ou confier  la gestion à une société spécialisée...donc des frais de fonctionnement supplémentaires,

- l'assainissement et particulièrement la station d'épuration,

- les crèches...idem,

- la fourrière... idem

...

C'est cette "technique" qui a transformé petit à petit la CCO en "quatrième commune" avec près de 150 salariés tandis que les 3 communes ne réduisent pas leur train de vie.

C'est cela qu'il faudra bien comprendre et faire comprendre dans le débat sur la mutualisation des moyens humains et financiers des 3 communes et de la CCO et sur la fusion.

 

A SUIVRE

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 15:34
Siège

Siège

Ce jeudi 12 juin se tenait en la Pépinière d'entreprises de la Communauté de Communes des Olonnes CCO le conseil communautaire.

La salle du conseil érigé dans le nouveau siège rue Carnot dont nous avions vilipendé le coût, l'inconfort, les difficultés de stationnement semble abandonnée à son triste sort et remisée au rang de banale salle de réunions pour commissions et autres  travaux.

Encore des "choix " passés, comme il a déjà été dit, faits sans assez d'écoutes et de concertation qui aboutissent à un fiasco technique et financier. Nombre d'élus ne se privaient pas de critiquer ces choix en privé mais les votaient : dommage !...un peu plus de courage des élus et nous aurions fait des économies au risque de rendre la gouvernance de la CCO encore pire qu'elle ne fût.

 

A l'ordre du jour de ce Conseil Communautaire 23 points

 

LA GESTION DU PERSONNEL

C'est un sujet qui passe en général inaperçu.

Ce ne fut pas le cas ce soir. Il était question surtout de recrutement

- d'un responsable du développement économique et de la Pépinière d'entreprises,

- de la création d'un emploi de Collaborateur du Cabinet du Président,

- de la mise à disposition d'une assistante de direction de la ville d'Olonne sur mer,

- du recrutement d'un chargé de mission urbanisme opérationnel et réglementaire,

Ces délibérations vont toute dans le même sens : celui du renforcement de la structure communautaire...le centre de gravité des décisions se déplace enfin vers la CCO...dans le cadre de la mutualisation des moyens et de la fusion des communes à terme.

Aujourd'hui la CCO vit la préparation de cette mutation...il faut renforcer les équipes tout en navigant encore à vue.

Le Président Yannick MOREAU n'a eu de cesse de répéter les objectifs : mutualisation et fusion.

 

TRANSFERT DE COMPETENCES

Ce fut une délibération pour illustrer cette volonté politique avec les deux décisions de principe :

1) transfert au profit de la CCO de la compétence assainissement collectif et non collectif des eaux usées au 1er janvier 2015, Une vieille histoire enterrée et réentérrée lors du précédent mandat...pour les eaux pluviales, il faudra attendre.

2) compétence donnée à la CCO pour l'Aménagement numérique  "afin de déployer le haut débit sur l'agglomération" devait préciser le Président Yannick MOREAU.

 

En sortant de ce Conseil Communautaire on avait l'impression positive  qu'avec  ces deux transferts de compétence  et le renforcement de la structure CCO les choses bougeaient : qu'on sortait des promesses pour entrer dans le concret de la mutualisation des moyens.

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 17:12
Les bus au Pays d'Olonne trop souvent se promènent à vide

Les bus au Pays d'Olonne trop souvent se promènent à vide

BUS OLEANE : les coûts pour la CCO augmenteront pour éviter une hausse des tarifs...et la gratuité ? 

 

Parmi les points abordés lors de ce Conseil Communautaire nous retenons un des rares qui ait fait débat : c’est le point sur les transports publics dits OLEANE.

 

Rappelons que le service des transports publics fait l’objet d’une délégation à la société HERVOUET par contrat décidé par la CCO lors du Conseil Communautaire du 30 en novembre 2012 pour la période allant de janvier 2013 à décembre 2018.

Pour cette période la Communauté de Communes des Olonnes s’est engagée à verser au délégataire une contribution forfaitaire annuelle dont le montant total initial pour toute la période est fixé à 13,3 millions d’euros.

L’approbation des tarifs est demandée aux élus conformément au contrat et à la réglementation.

Deux éléments doivent être pris en considération pour une éventuelle hausse des tarifs :

- La hausse de la TVA de 3%,

- La hausse prévue contractuellement en fonction d’indices pour 1.73%

Le Bureau de la CCO propose qu’il soit fait comme pour le Conservatoire c’est-à-dire le gel des tarifs jusqu’au 30 juin 2015.

Dans le débat est revenu le constat de la faible fréquentation des bus en dehors des heures de fréquentation des scolaires.

La gauche voit dans la gratuité un moyen d’incitation à la fréquentation.

« On pourra en discuter pour l’avenir»

Le Président à titre personnel rappelle qu’il n’est pas favorable pour l’instant à la gratuité et que c’est aussi la position du Bureau.

L’incitation est donc le gel des tarifs et par voie de conséquence la prise en charge du coût que cela va induire pour le budget général de la CCO.

 

Conclusion: la CCO doit en rajouter financièrement.

Rappelons que cette délégation de Service Public qui comportait une grande amélioration des offres du service après le constat d’échec du TUSCO fut décidée en novembre 2012 dans des conditions particulières.

En effet, cela se fit sans débat…le Président Louis GUEDON ayant refusé aux élus qui en faisaient la demande de poser des questions qui aujourd’hui reviennent d’actualité.

Les questions demeurent entières :

- Quel type de transports publics au Pays d’Olonne ?

-  Quelles conditions permettront aux « usagers » du pays d'Olonne et aux gens de passage de s’approprier un mode de transports publics dans une agglomération où le stationnement et donc l’utilisation d’un véhicule personnel sera de plus en plus délicate et problématique.

La porte ne semble pas fermée (même si le contrat est signé pour 6 ans !) puisque le Président Yannick MOREAU a dit « on pourra en discuter pour l’avenir » au sujet de la gratuité et de la fréquentation…

 

A noter la désignation de Madame Brigitte TESSON pour représenter la CCO au conseil de surveillance de l'Hôpital : une lourde tâche attendue l'élue qui appartient au Corps Médical et sera donc dans un milieu qu'elle connaît. Elle devra cependant affronter une situation dégradée voire inquiétante. Nous lui souhaitons pleine réussite dans sa mission.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 15:20
COMMUNAUTE DE COMMUNES DES OLONNES conseil communautaire du 15 mai 2014

 

  Le jeudi  15 mai 2014 à 18 heures 30 se tiendra le prochain Conseil Communautaire à la Pépinière d'Entreprises (Parc d'Activités Actilonne

85 340 Olonne sur Mer ).

 

  RAPPELONS  QUE LA PRESENCE "CITOYENNE" NE PEUT QU'ETRE UN PLUS POUR LA DEMOCRATIE et qu'il n'est pas inintéressant de voir comment peut fonctionner une collectivité territoriale pourvue de larges compétences.

 

ORDRE DU JOUR

Principaux points de cet ordre du jour

 

 

FINANCES ET PERSONNEL – TRANSFERT DE CHARGES ET DE PERSONNEL

 

Approbation des Comptes de gestion 2013

 

Approbation des Comptes administratifs 2013, affectation des résultats

 

 

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE NAUTIQUE ET MARITIME

 

Création d’un emploi fonctionnel de Directeur Général Adjoint et mise à disposition d’un attaché principal

Divers travaux assainissement, voirie et entretien

Transports publics Oléane :politique tarifaire

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 08:36
Pas un chef d'oeuvre de l'architecture moderne mais un espoir

Pas un chef d'oeuvre de l'architecture moderne mais un espoir

NUMERIQUE : NUMERIMER le pôle numérique voit le jour au Pays d'Olonne

Ce sera peut-être "la" réalisation de la mandature 2008 2014 de la Communauté de Communes des Olonnes CCO.

 

Ainsi, le Pays des Olonnes met un pied dans l'avenir que représentent les nouvelles technologies. Cela fut fait empiriquement.

La démarche pour cette implantaion a été tâtonnante, hésitante mais a pu se faire grâce à une certaine unanimité des élus, au moins sur ce projet. Une leçon à retenir.

Maintenant, il appartient aux nouveaux élus de bâtir un programme. Ces élus représentent plus de cohésion avec leur engagement sur la commune unique. Pour avancer il leur faut bâtir un projet de développement du NUMERIQUE...si cette voie est la bonne pour le développement local. il y a déjà la prévision de la venue d'une école d'ingénieurs, une pépinière dédiée , des bureaux en projets...

Il faut ajouter à cela un projet global, l'avancement de la procédure de ZAC de la Vannerie, les moyens en personnels pour la recherche, le marketing pour "vendre"  la zone de la Vannerie et propulser le Pays d'Olonne dans l'ère numérique si ce choix est aprés études confirmé.

Partager cet article
Repost0