Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 17:13
CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT

 

L'HEURE EST ET RESTE GRAVE

VOILÀ DES INFORMATIONS LOCALES MAIS VALABLES POUR TOUTES LES COMMUNES DONT LES MAIRES SONT SUR LE FRONT DE LA LUTTE CONTRE CORONAVIRUS ET EN SOUTIEN DE LEURS CONCITOYENS QUI EUX DOIVENT S'ENGAGER OU MÊME PARTICIPER À LA COMMUNICATION ET AUX MOUVEMENTS DE SOLIDARITÉ

La somme des petits et grands gestes et précautions de tous vaincra CORONAVIRUS : restons mobilisés et responsables.

 

Ci-dessous : c'est un long texte à parcourir et à conserver en cas d'interrogation sur des attitudes à tenir : il répond aux préoccupations de nombreux concitoyens.

 

Bon dimanche en confinement bien sûr mais avec tant de choses à faire !

CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT
CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT
CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT
CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT
CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT
CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT
CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT
CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT
CORONAVIRUS : C'EST DIMANCHE, MAIS IL N'Y A PAS DE TRÊVE DANS LE COMBAT
Partager cet article
Repost0
13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 17:31
AUX SABLES D'OLONNES 8 LISTES, 376 CANDIDATS : LA DÉMOCRATIE LOCALE NE SE PORTE PAS SI MAL

AUX SABLES D'OLONNES 8 LISTES, 376 CANDIDATS : LA DÉMOCRATIE LOCALE NE SE PORTE PAS SI MAL

 

DIMANCHE 15 MARS 2020...VOTEZ : C'EST CHOISIR CEUX ET CELLES QUI SERONT VRAIMENT CAPABLES DE GÉRER VOTRE COMMUNE, VOTEZ EN CITOYENS RESPONSABLES

 

Vous avez reçu les proclamations de foi de vos candidats.

Prenez donc quelques minutes pour parcourir ces documents avant d'aller voter. Préparer son vote en citoyen responsable. Savoir éliminer les listes vides de sens, de projets réalistes...

 

DES PROFESSIONS DE FOI VIDES QUI ATTESTENT DE LA MÉCONNAISSANCE DES BESOINS ET POSSIBILITÉS LOCALES : DIMANCHE NOUS SOMMES DANS LE CADRE D'UNE  ÉLECTION LOCALE !

Des professions de foi nous attristent : chez nous, on appelle cela plutôt de la "bouillie pour chats" : des généralités, des banalités, aucune dynamique, aucun élan pour demain dans votre commune, aucunes idées nouvelles, aucune vison d'avenir, aucun humanisme, aucun savoir faire...pas crédible !

On se demande donc pourquoi 47 personnes ont osé prêter leurs noms et cautions pour figurer sur ce type de liste.

Nous sommes dans le cadre d'une élection locale où, par définition, ce qui compte c'est l'engagement de personnes pour des projets et une gestion réaliste et réalisable sous tous les plans ( y compris financiers...sans augmenter les impôts), innovant sur le plan local, le fruit d'une réflexion collective sur le devenir du territoire concerné : la commune, votre commune.

 

D'AUTRES PROFESSIONS DE FOI : DES LISTES COMPORTANT DES INTENTIONS ET DES PROJETS À LA PRÉVERT, SANS COHÉRENCES, SANS VISION D'AVENIR, SANS CHIFFRAGES CONNUS OU REVISITÉS : PAS CRÉDIBLES.

Trouver dans des professions de foi des promesses qui défient le bon sens :

- des projets dits nouveaux sur des objets déjà en cours de réalisation comme aux Sables d'Olonne : l'antenne universitaire, les logements pour primo accédants, révision des transports publics, développement durable...

- Sur des projets irréalisables bizarrement nommés comme "sécurisations des pistes cyclables" ,"repenser la maison médicale", "

- créer "quatre mairies de proximité" dans une commune qui a opté démocratiquement et légalement pour la fusion des 3 communes...d'abord UNE COMMUNE NE PEUT AVOIR QU'UNE MAIRIE ! C'est la maison commune des locaux permettant dans chaque quartier permettent d'offrir accueil, permanences des services municipaux...

- projet de "nouvelle médiathèque"...Où ? quand ? Comment ? Quel coût ?...il y a déjà 3 médiathèques dans la commune !

Comment peut-on présenter un programme quand on n'a pas l'équipe pour le réaliser et pour le penser en connaissance de cause...élaborés un programme sans avoir assister précédemment aux conseils municipaux et communautaire c'est comme passer son permis de conduire sans avoir jamais conduit !

 

AVANT DE VOTER : CHOISISSEZ BIEN ET EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE au moins après avoir parcouru les professions de foi que vous avez reçues.

Les candidats figurant sur la liste que vous choisirez méritent-ils votre confiance ?

 

N'oubliez pas : DEMAIN, DANS VOTRE COMMUNE ON NE RASERA PAS GRATIS !...

CAR CE SONT VOS IMPÔTS QUI FINANCENT TOUS LES PROJETS ET LES FRAIS DE FONCTIONNEMENT DE VOTRE COMMUNE .

 

Une perle dans une profession de foi : "Aider la SNSM  en lui mettant à disposition deux effectifs humains financé par la mairie" (textuel, orthographe comprise, chercher le sens de cette promesse et  où sont les erreurs et leurs auteurs)

Partager cet article
Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 22:45
DIMANCHE 15 MARS 2020 : PREMIER TOUR DES ÉLECTIONS MUNICIPALES

DIMANCHE 15 MARS 2020 : PREMIER TOUR DES ÉLECTIONS MUNICIPALES

À LIRE ATTENTIVEMENT AVANT D'ALLER VOTER

 

LA GESTION D'UNE COMMUNE, D'UNE AGGLOMÉRATION NE PEUT ÊTRE CONFIÉE  QU'À DES CITOYENS EXEMPLAIRES, COMPÉTENTS ET SE SACHANT RESPONSABLES

 

LA DÉMOCRATIE FAIT QUE TOUT CITOYEN PEUT FAIRE TOUT CE QUI N'EST PAS INTERDIT...ET DONC TOUT CANDIDAT À UNE ÉLECTION PEUT DIRE TOUT CE QU'IL VEUT, FAIRE PREUVE DE LA PIRE MAUVAISE FOI MAIS LA SANCTION ET LE JUGE UNIQUE, CE SONT LES  BULLETINS DE VOTE DANS L'URNE.

Il y a bien un code électoral mais pas de déontologie réservée voire imposée aux candidats et particulièrement aux responsables de listes.

Il y a bien une charte de l'élu mais elle sera donnée ...après l'élection aux seuls élus !

Il n'y a pas de charte du candidat...c'est cela la démocratie !

 

LA LIBERTÉ D'EXPRESSION ET LA LIBERTÉ DE LA PRESSE : NE PAS EN ABUSER

La loi fondamentale du 29 juillet 1881 votée donc sous la III ième République sanctionne certaines déviances citoyennes comme l'usage de l'injure, la diffamation...

Il est bien dommage que les plaintes déposées contre des candidats aux élections qui ont enfreint les règles légales soient quasiment systématiquement "classées sans suite" car l'exemplarité et la peur du gendarme auraient un impact certain sur la bonne tenue du débat.

 

DONC, LE MENSONGE, DES DÉFAILLANCES DANS L'EXERCICE DE LEURS FONCTIONS D'ÉLUS PRÉCÉDEMMENT, DES PROMESSES AUSSI VAGUES QU'INTENABLES, L'INEXPÉRIENCE DE LA MAJORITÉ DES MEMBRES D'UNE LISTE...

C'est l'électeur qui va sanctionner les défaillances des candidats et l'électeur responsable se doit de les rechercher. Il doit ainsi sanctionner par le rejet les listes où il peut déceler :

- l'incompétence de candidats aux fonctions d'élus : la recherche de compétences des candidats à exercer la fonction d'élus n'est pas chose aisée puisqu'on les trouve très rarement exprimées dans les professions de foi des élus (un comble) mais juger la qualité d'une liste est chose possible,

- le retour de candidats devant les électeurs d'anciens élus qui n'ont pas brillé dans l'exercice de leurs fonctions ou pire qui, par exemple, ont été pour les Sables d'Olonne des pourfendeurs de la fusion et veulent encore, malgré les votes des citoyens favorables à la fusion, revenir au passé. Peut-on faire confiance à d'anciens élus qui ont démissionné en janvier 2019 parce que leur candidat n'a pas été choisi comme maire lors d'un vote fait  démocratiquement et incontesté : ces élus sont-ils encore dignes d'être réélus après avoir abandonné ainsi leurs fonctions d'élus ? 

- une liste composée d'une majorité de candidats inexpérimentés : ils ne savent même pas qu'en se présentant ils auront la responsabilité de gérer une agglomération et une ville 53 000 habitants, 200 millions d'euros. Ils suivront aveuglément une tête de liste qui les mènera à l'aventure...aventure que l'on retrouve d'ailleurs décrite dans les documents électoraux de ces listes.

 

LE VOTE D'UN CITOYEN AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES CONSISTE À DONNER UN MANDAT DE 6 ANS À UN CONCITOYEN POUR QU'IL GÈRE LA COMMUNE EN SON NOM. CELA MÉRITE RÉFLEXION...on ne donne pas un mandat à un tiers sans étude du dossier.

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 11:13
L'AGGLOMÉRTION LES SABLES D'OLONNE : UN TERRITOIRE OÙ LE PROGRÈS EST DEVENU POSSIBLE DANS UN MIEUX-ÊTRE COLLECTIF

L'AGGLOMÉRTION LES SABLES D'OLONNE : UN TERRITOIRE OÙ LE PROGRÈS EST DEVENU POSSIBLE DANS UN MIEUX-ÊTRE COLLECTIF

 

LA CRÉATION DE COMMUNES NOUVELLES PAR FUSION DE COMMUNES : POINT DE PASSAGE OBLIGÉ POUR UNE VRAIE DÉCENTRALISATION ET LE MAINTIEN DE SERVICES DE PROXIMITÉ

 

Il y a des citoyens qui ne comprennent pas ou font semblant de ne pas comprendre que la France et ses 35 000 communes, 600 000 élus est une anomalie ingérable.

 

 

UN MILLE-FEUILLE

 

Cet aveuglement résulte d’une incompréhension souvent justifiée de la répartition des compétences entre :

 

État,

Régions,

Départements,

Métropoles,

Cantons (ou ce qu’il en reste),

Intercommunalités :  communautés de communes et agglomérations et

Communes…

 

ajoutons aussi :

Les syndicats communaux, intercommunaux, départementaux…

 

Cela fait beaucoup de sièges, de fauteuils, de chaises, de strapontins, d’indemnités et une superbe dilution des responsabilités et des irresponsables : tout ce qui fait une France qui se ruine !

 

 

UN EXCELLENT « POINT DE VUE DE JEAN ARTHUIS, ANCIEN MINISTRE

 

Cet homme politique, ancien expert-comptable, a cette caractéristique d’avoir usé et donc de bien connaitre tous les fauteuils d’élus : maire, conseiller général, président du conseil général, secrétaire d’État, ministre y compris ministre des Finances, député européen…

 

 

STOP À L’ESPRIT CHAGRIN DE CEUX QUI PLEURENT LA PERTE DE LA PROXIMITÉ DES SERVICES PUBLICS SUITE À LA FUSION DE COMMUNES : POSONS-LEUR LES BONNES QUESTIONS

 

À ceux qui pleurnichent et à ceux qui les écoutent ou pire à ceux qui sont les relais béats voire mal intentionnées de ces pleurnichards, posons-leur les bonnes et vraies questions :

 

  • Combien de fois par an avez-vous eu besoin d’aller à « votre » mairie et y avez-été ?
  • Combien de fois par an avez-vous eu besoin d’aller à « votre » Tribunal,
  • Combien de fois par an avez-vous eu besoin d’aller à « votre » sous-Préfecture ?
  • Combien de fois par an avez-vous assister à votre conseil municipal ou communautaire ?...même parmi les centaines de candidats à ces élections la grande majorité n’a jamais assisté à un conseil municipal ou communautaire et cependant ils postulent !
  • Combien de fois par an…

 

  • Combien coûtent à la Nation en efficacité et en indemnités les 600 000 élus ?
  •  

UN SYSTÈME QUI NOUS APPAUVRIT

 

Si l’on n’a pas assez de médecins, pas assez d’auxiliaires de santé, pas assez d’aides à domicile, pas assez de haltes garderies, pas assez de services locaux et moyens pour la sécurité, pas assez d’encadrants pour les jeunes, pas assez de lieux de rencontres inter-générationnels, pas assez d'investissements collectifs de qualité …n’est-ce pas la faute à cette pléthore d’élus et à leurs incompétences liées au manque de formation des élus et à leur statut ?

 

Pourquoi demander des maires en plus pour Olonne sur Mer, Château d’Olonne, les Sables d’Olonne ? La Chaume…pourquoi pas la Pironnière, les Grands Riaux, Le Passage, « les centres bourgs »… ? Il y a bien des mairies pour une commune de moins de 10 habitants. Arrêtons de rêver et de faire rêver le citoyen à des chimères : c’est malhonnête, c’est immoral, c’est une escroquerie !

 

Car, cela n’est-ce pas demander le beurre et l’argent du beurre et en plus gaspiller l’argent que, nous, la France n’avons plus… ?

 

Voulez-vous, chers amis, une augmentation de vos impôts locaux et de la dette et chers candidats, pourquoi proposer dans vos programmes tant de choses sans jamais mettre sur chaque promesse le coût de celle-ci ? Cela s’appelle de l’inconscience, de l’incompétence, de la tromperie… ?

 

 

CONFIANCE : LES SOLUTIONS EXISTENT MAIS IL FAUT AVOIR LE COURAGE DE LES METTRE EN ŒUVRE

 

Ce fut le cas au Pays des Olonnes avec la fusion des 3 communes des Olonnes et avec la loi NOTRe qui a imposé la fusion des communautés de communes des Olonnes et d’Auzance Vertonne et la création de l'Agglomération…et l’on commence à mesurer maintenant l’élan que cela donne au territoire de ces 5 communes.

 

Reprenons donc le propos et les propositions de Jean ARTHUIS qui connait mieux que quiconque les problèmes de services publics, de proximité, les solutions d’autres pays voisins…

 

« Les communes nouvelles…présentent l’avantage d’aller jusqu’au bout de la logique de mutualisation, de recherches d’économies, de rationalisation des investissements…

 

La dynamique des communes nouvelles est probablement le meilleur levier pour transformer la sphère publique, la rendre plus réactive, plus robuste. Les communes nouvelles se construisent sur une vision et un projet, leurs dimensions sont le gage de leur pérennité, leurs compétences et la somme de leurs capacités les rendent attractives pour accueillir les talents professionnels nécessaires à leur développement...

 

La commune nouvelle constitue le préalable à l’ambitieuse et complète décentralisation du pouvoir administratif.

 

Osons construire l’avenir en scellant un pacte de confiance entre l’État et les communes nouvelles. »

 

 

HOMMAGES AUX CRÉATEURS ET GESTIONNAIRES DES COMMUNES NOUVELLES

 

Une nuée d’espoirs pour ceux qui osent ou ont osé créer les communes nouvelles…maintenant il faudra aller jusqu’au bout de la démarche au niveau de la France comme au Pays des Olonnes.

 

 

Aux prochaines sélections, il ne faudra pas se tromper :

 

dites STOP aux esprits chagrins et retardataires

 

et

 

OUI à l’Avenir d’une Communauté d’Olonne, Agglomération forte et riche en solidarités car elle s’en donne et s’en est donnée les moyens.

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 19:29
LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE S'EST PENCHÉ SUR LA PRODUCTION D'ÉNERGIES RENOUVELABLES

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE S'EST PENCHÉ SUR LA PRODUCTION D'ÉNERGIES RENOUVELABLES

LES SABLES D'OLONNE À LA RECHERCHE DE SOURCES D'ÉNERGIES RENOUVELABLES POUR RÉPONDRE AUX OBLIGATIONS LÉGALES ET À LA NÉCESSITÉ D'IMPLANTER DES DISPOSITIFS LOCAUX DE PRODUCTION D'ÉNERGIE RENOUVELABLES ET PROPRES

suite de notre article précédent ...Les Sables d'Olonne Agglomération : conseil communautaire...

http://www.olonnes.com/2020/03/les-sables-agglomeration-conseil-communautaire-du-vendredi-6-mars-2020.html

Le Pays des Olonnes n'a pas de pétrole, il n'a pas non plus de charbon, ni de possibilités d'installations de centrales hydroélectriques. Il aurait bien l'énergie parfois considérable développée par les marées dite énergie hydrolienne.

En effet, il existe déjà des  hydroliennes qui convertissent l’énergie cinétique des courants marins (courants océaniques et courants de marée) en électricité. Mais on en est à la phase expérimentale en Normandie et en Angleterre.

Il y a bien d'autres sources d'énergies comme celles qui peuvent résulter du traitement des déchets (à manipuler avec précautions!), l'exploitation des forêts...

Mais les sources essentielles d'énergies exploitables dans de bonnes conditions aux Sables d'Olonne sont naturellement le vent et le soleil.

Pour le vent et les éoliennes, le Pays des Olonnes est déjà équipé et les sites possibles nouveaux sont limités.

Donc, c'est tout naturellement que pour entamer le processus de recherches locales de possibilités de productions d'énergie, l'Agglomération a priorisé d'opter pour des projets de centrales photovoltaïques.

 

LE CADRE LÉGISLATIF : UNE OBLIGATION LÉGALE SUR UN TERRITOIRE QUI N'A PAS BEAUCOUP DE SOURCES D'ÉNERGIE !

Attention aux sigles à encore apprendre à déchiffrer et utiliser !

Rappelons que la Loi sur la Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV ) impose aux intercommunalités d'établir un Plan Air Énergie Territorial (PCAET) dont la procédure a été initiée pour l'Agglomération Les Sables d'Olonne en fin 2017 et présenté au Conseil Communautaire en fin 2019 (fin de la phase diagnostic).

Il faut maintenant passer à la phase "actions" dont le programme sera fixé lors de la prochaine mandature.

Aujourd'hui, la production d'énergie renouvelable EnR sur le Territoire de l'Agglomération est très faible et correspond à 2 millions d'euros pour une consommation estimée à 84 millions d'euros.

Or, en 2030, la production locale d'énergie renouvelable devra couvrir  32 % des besoins d'énergie ! On sera encore loin du plan PCAET avec l'objectif ambitieux d'un territoire autonome. La route pour atteindre l'autonomie en matière d'énergie sera longue, certainement coûteuse et nécessitera de la volonté.

Mais la loi aussi a ouvert de larges possibilités de collaboration de l'Agglomération avec des Sociétés dont l'objet social est la production d'énergies renouvelables.

 

UN PROJET PRÉSENTÉ LORS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU VENDREDI 6 MARS 2020

Partant du constat ci-dessus l'Agglomération s'est rapprochée de VENDÉE ÉNERGIE, filiale du SyDev "syndicat départemental "qui a déjà une expertise acquise dans ce domaine des énergies renouvelables.

Un projet de protocole d'accord a été présenté aux élus de l'Agglomération.

L'Agglomération apportera du foncier pour des projets d'implantation de "centrales photovoltaïques" et facilitera les démarches administratives. Quelques sites ont été  identifiés, parking de la piscine Aqualonne, sur la base logistique de déchets, sur les parking de l'Hôpital, Numérimer, Piscine des Chirons, une centrale au sol sur l'aérodrome, une autre aux Chais des Marins et sur d'autres bâtiments publics et sur les sites des anciens centres d’enfouissement...

Les deux partenaires vont créer une société de projets et cette phase préparatoire devrait être achevée avant la fin 2020.

Nous aurions aimé et nous nous permettons de suggérer que les terrains de ce qui reste du Vendéopôle (devenue zone d'activités ) qui a coûté si cher à l'achat et en procédures soient éligibles à ce type d'opérations...au moins cet achat de terrains dont une part importante est inconstructible et inexploitable se verrait utilisé pour une bonne fin !

La décision des élus ce soir du vendredi 6 mars 2020 consacre un nouveau projet pour la future mandature.

Il reste à connaître et veiller à la rentabilité d'un tel projet, à son financement et le planning.

En fin de compte, voilà un bel exemple qui constitue une réponse aux journalistes qui se hasardent à tirer des conclusions hâtives d'une démographie qui est ce qu'elle est  pour la ville des Sables d'Olonne et son agglomération. Ce territoire possède une dynamique forte et des atouts indéniables qui sont encore à développer.

 

De plus, disons qu': "il vaut mieux un taiseux, grand faiseux qu'un diseux, petit faiseux" : c'est ce que les élus ont exprimé et démontré dans leurs votes à l'Agglomération ce vendredi 6 mars 2020 et lors des propos sur cette fin de ce court mandat (3 ans : 2017/2020).

L'Agglomération : c'est désormais une structure en ordre de marche qui ouvrira sa deuxième mandature avec de beaux projets d'intérêt général à réaliser et qui nécessiteront une gestion exemplaire et beaucoup d'investissement des élus et de la structure administrative...et aussi...la participation citoyenne.

LE PCAET...LE PLAN CLIMAT AIR ÉNERGIE TERRITORIAL SE MET EN PLACE

LE PCAET...LE PLAN CLIMAT AIR ÉNERGIE TERRITORIAL SE MET EN PLACE

Partager cet article
Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 15:45
DERNIER CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE CETTE BRÈVE MANDATURE DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION

DERNIER CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE CETTE BRÈVE MANDATURE DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION

UN CONSEIL COMMUNAUTAIRE DES "SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION" CHARGÉ D'UNE CERTAINE ÉMOTION

UN ACCORD UNANIME ET POSITIF DES ÉLUS SUR LE TRAVAIL RÉALISÉE PENDANT CE COURT MANDAT ET SUR L'AMBIANCE POSITIVE QUI A RÉGNÉ.

Nous rappelons que l'Agglomération a vu le jour suite à la loi NOTRe. C'est alors qu'il y a eu fusion des Communautés de Communes voisines celle des Olonnes la CCO et celle de l'Auzance et de la Vertonne CCAV. Cette fusion a donné naissance le 1er janvier 2017, avec la commune de Saint-Mathurin, à la Communauté d’Agglomération qui a rejoint le projet "LES SABLES d'OLONNE Agglomération".

Ce vendredi 6 mars 2020, une page se tournait donc puisque c'était le dernier conseil communautaire de cette première mandature de l'AGGLO et que parmi les élus certains ne se représentent pas.

Ce fut en final de ce Conseil un défilé de prises de paroles d'au-revoir très positives : pas d'ombres au tableau ! et de l'émotion dans la salle.

Le président Yannick MOREAU fut bref et insista sur ces 3 ans où il eût le plaisir avec les élus des communes voisines de travailler ensemble et d'ouvrir des perspectives d'avenir  comme le PLU intercommunal et il émet le souhait de "continuer ainsi dans l'harmonie"?

L'intervention de Nicole LANDRIEAU, élue de gauche (communiste) d'Olonne sur Mer, fit une brève intervention , brève mais remarquée. Elle fut l'animatrice opposante dans les débats. La collectivité aura certainement du mal à trouver le ou la remplaçante. Elle espère avoir été utile. Elle a rappelé, bien sûr, qu'elle ne fut pas toujours d'accord avec la  gouvernance de l'agglo et que parfois ce fut difficile particulièrement au moment de la  la fusion mais elle prend soin d'ajouter quand même et c'est important " que les projets proposés ont été de bons projets" et que "la gestion en a été bien faite".

La sénatrice, Annick Billon, était à l'unisson. Concernant Nicole LANDRIEAU, elle  en salua la conviction de l'opposante et remercia ses collègues élus et le personnel de la structure qui n'a pas eu la tâche facile pendant ce mandat difficile pour mener à bien et à leur terme le projet d'Agglomération et simultanément avec le création de la Commune Nouvelle.

Albert BOUARD, maire de Saint-Mathurin, estime que, pour sa commune et pour lui, ce fut "important qu'on soit ici", 'je vous remercie".

L'intervention de Bernard CODET, élu de Château d'Olonne, qui ne devait pas être à l'aise dans cette Assemblée après les prises de position de son maire, annonce qu'il ne se représente pas mais qu'il a été heureux de travailler avec ses collègues et qu'il les remercie.

 

FIN DE MANDAT : UN SATISFECIT UNANIME

Cet échantillon d'élus qui a pris la parole avec des mots qui avaient la simplicité de la sincérité en cette fin de Conseil fait apparaître qu'à partir d'une situation difficile sur tous les plans, le Président Yannick MOREAU a réussi à faire prendre la mayonnaise. Il a réussi à faire collaborer les élus des communes de la périphérie avec ceux des 3 grandes communes, la mise en place de la structure  qui a bien rempli sa mission ; le train est sur les rails.

Effectivement, quand on jette un petit coup d’œil dans le rétroviseur il est remarquable que les obstacles de la création de la structure, du lancement ou de la poursuite de projets, que le travail en commun des élus de provenances différentes ont été franchis avec succès ...

 

À SUIVRE : LES DERNIÈRES DÉCISIONS DE L'AGGLO...ÉNERGIES RENOUVELABLES

Partager cet article
Repost0
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 20:04
LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : UN TERRITOIRE COHÉRENT, UN RÉEL BASSIN D'EMPLOI

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : UN TERRITOIRE COHÉRENT, UN RÉEL BASSIN D'EMPLOI

Le vendredi 6 mars 2020

à 18 heures 30

se tiendra le prochain Conseil Communautaire

à la Pépinière d'Entreprises (près du Boulevard du VENDÉE GLOBE)

2, allée Titouan LAMAZOU

Aux Sables d'Olonne (Olonne-sur-Mer)

 

INVITATION À ASSISTER AU DERNIER CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE CETTE COURTE MANDATURE

 

 

RAPPELONS PARTICULIÈREMENT DANS CETTE PÉRIODE PRÉ-ÉLECTORALE QUE LA PRÉSENCE "CITOYENNE" NE PEUT QU'ÊTRE UN PLUS POUR LA DÉMOCRATIE LOCALE,

que les séances du Conseil Communautaire de L'AGGLOMÉRATION sont publiques

et qu'il est intéressant pour le citoyen de voir comment peut fonctionner cette jeune et très importante collectivité territoriale pourvue de très larges compétences et d'un budget qui atteint 100 millions d'euros : s'informer et comprendre pour exercer pleinement son droit d'électeur.

 

CI-DESSOUS ORDRE DU JOUR COMPLET

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire du vendredi 6 mars 2020
Partager cet article
Repost0
25 février 2020 2 25 /02 /février /2020 21:35
LE GRAND DÉBAT AUX SABLES D'OLONNE : DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE...MAIS QUE RESTE-T-IL DE CET ESPOIR ?

LE GRAND DÉBAT AUX SABLES D'OLONNE : DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE...MAIS QUE RESTE-T-IL DE CET ESPOIR ?

 

UNE PIQURE D'INJECTION D'OPTIMISME

 

LES SABLES D’OLONNE : LA REDYNAMISATION ET LA MISE EN VALEUR DU CENTRE VILLE D'OLONNE SUR MER ET LA PARTICIPATION CITOYENNE EFFECTIVE

Un beau projet avec la participation citoyenne...il faut, sur ce projet comme sur d'autres qui sont "lancés", poursuivre l'implication des citoyens dans le montage des projets structurants. On est plus intelligents à plusieurs que tout seul.

Ainsi le projet de redynamisation du centre bourg d'OLONNE SUR MER connait des évolutions positives suite à la prise en compte de remarques formulées lors de l'atelier participatif du 7 octobre dernier.

Il faut espérer que la participation citoyenne devienne une coutume et s'incruste dans les mentalités de tous les habitants...ce n'est pas à l'autre de participer...c'est à nous tous de participer.

Si le citoyen se sent écouté, il participera de plus en plus et c'est par ce biais que l'on sortira de la procédure dite de l'enquête publique que les citoyens boudaient à juste titre. En effet, cette procédure  donnait l'impression trop souvent d'une consultation bidon. Quand l'auteur d'un apport à l'enquête lisait le traitement fait à ses remarques déposées auprès de l'enquêteur il trouvait une réponse injustifiée de rejet de ses suggestions dans le rapport de celui-ci qui, trop souvent, était un ancien fonctionnaire et aux ordres du maire. De plus, n'ayant pas la formation adaptée à l'objet de l'enquête il est soumis au bon vouloir et dires des techniciens qui ont participé au projet.

À quand la réforme des "enquêtes publiques" simulacre de consultation et aussi la fin de la nomination des commissaires enquêteurs sur "proposition" du préfet ?

Mais il faut surtout réussir à incruster dans les mœurs citoyennes la démocratie participative au niveau local et consacrer ainsi la fin du potentat voire de la dictature de certains maires et autres élus.

C'est l'espoir porté pour ces futures élections municipales.

 

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Lu dans le magazine "indépendant", Environnement Magazine :

"Lors de sa visite au Salon de l’agriculture, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a indiqué que près de 400 éleveurs laitiers étaient d’ores-et-déjà labellisés « bas-carbone ». La certification de ces exploitations est un marché donnant donnant puisque les exploitations concernées qui ont investi peuvent vendre leur efforts réalisés en matière de réduction des émissions de carbone. Elles peuvent vendre des crédits aux entreprises ou encore aux institutions qui souhaitent compenser leurs propres émissions."

 

L'ÉCONOMIE ENVIRONNEMENTALE

Nous condamnons une certaine dictature des écologistes qui voudraient imposer parfois par la force et la tromperie leurs idées et l'expression de leurs revendications et finissent par faire plus de mal que de bien à notre TERRE et agissent sous forme de diktat car ils s'imaginent qu'en la matière eux seuls détiennent la vérité !

C'est pour cela que nous saluons cette initiative savoyarde qui devrait pouvoir mettre de la Raison là où il n'y a souvent que trop de passion et de l'intuition et pas assez de rationnel et de consensuel.

"Un collectif de scientifiques et d’entreprises, soutenu par l’agglomération du Grand-Annecy, l’université de Savoie-Mont-Blanc et la Fondation université Savoie-Mont-Blanc, annonce lancer, ce lundi 24 février, la phase de préfiguration et de structuration de la chaire Économie environnementale.

« Inventer l’entreprise de demain. » Tel est l’objectif du projet de chaire Économie environnementale que lance, ce lundi 24 février, l’agglomération du Grand-Annecy, l’université de Savoie-Mont-Blanc et la Fondation université Savoie-Mont-Blanc."

 

 

Partager cet article
Repost0