Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 22:44



Lors du Conseil Municipal du 3 novembre 2009 nous avons posé à Monsieur  le Maire la question suivante:


Question IV - Sécurité des gens et des biens

 

"Nous avons signalé en mairie récemment divers incidents concernant des atteintes aux biens qui se sont produits dans notre commune. Nous espérons qu’il s’agit de cas isolés mais qui sont douloureux et traumatisants pour les victimes.

 

Dans le cas de vols, de dégradations chez des particuliers…les indices laissés sur place par leurs auteurs sont nombreux. Nous constatons que ceux-ci (par exemple les empreintes) ne sont pas relevés par les services de police certainement débordés ou dépourvus de moyens.

 

Pouvez-vous nous indiquer s’il y a effectivement une recrudescence de ces actes et si oui, quels moyens et quelles mesures pourront être envisagés pour rassurer nos concitoyens et agir efficacement contre les auteurs de ces faits ? "


La réponse laconique du maire fut  faite sur la base du courrier du commissaire de police en date du 30 novembre 2009 : la délinquance à Château d'Olonne "faits de voie publique" a baissé de 47,19 % en 2009 par rapport à 2007 ;  pour la période du 1er septembre au 28 octobre la baisse n'est que de 8,57 %.


Nous pensons que les castelolonnais victimes des faits que nous avions cités seront sartisfaits de cette réponse administrative. Rien n'est proposé pour  rassurer les castelolonnais victimes, pour tenter de remédier au renouvellment de faits qu'ils craignent.

Cette réaction du maire de Château est indigne d'un élu qui dispose du pouvoir de police et du devoir de protéger les citoyens et leurs biens.


Suite à cette réponse de passivité, nous comprenons désormais  pourquoi les habitants hésitent à porter plainte sauf pour satisfaire les exigences de leur assurance. Et cette attitude des habitants est ,en plus, bonne pour les statistiques.

...autres décisions de ce conseil municipal à suivre...
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 07:58
Vous êtes conviés  à assiter au prochain Conseil Municipal
le 3 novembre à 20 h
en Mairie de Château d'Olonne

Rappel : les séances sont publiques




Ordre du Jour (principaux points) :

- La Vannerie : délégation à la CCP
- Accessibilité à la plage de Tanchet,
- Centre de Loisirs: création d'une "section Jeunesse : 11/13 ans)),
- Redevance assainissement,
- ANTENNES COLLECTIVES : pas de redevance en 2010 !
- BUDGET SUPPLEMENTAIRE 2009

- QUESTIONS DE L'OPPOSITION :
Consultation des castelolonnais le 29 novembre ?
Frais de justice suite à la procédure engagée par le maire contre CACO et sin Président
Calendrier de Conseils muniicpaux
Sécurité des personnes et des biens à Château d'Olonne
 


Partager cet article
Repost0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 08:35

CONVOCATION Assemblée Générale CACO

18h30

Lundi 19 octobre 2009

 

Annexe de la Mairie

Rue de l’Eglise

CHATEAU D’OLONNE

 

Chers amis,

 

Nous traversons une période féconde en événements auxquels votre association CACO est mêlée et, nous l’espérons, en sort renforcée. A Château d’Olonne de nombreux citoyens comptent sur nous.

 

Cela doit donner un relief particulier à notre assemblée générale annuelle dont voici l’ordre du jour :

 

Rapport d’activités

 

Rapport financier

 

Orientations et projets pour 2009/2010

 

Renouvellement des membres du Conseil d’Administration sortant et du Bureau. Appel aux bonnes volontés.

 

Vos questions et celles que le Bureau pourra adjoindre

 

Comment voyez-vous CACO demain ????

 

Nous prolongerons amicalement cette réunion par le « verre de l’amitié ».

 

Nous comptons non seulement sur votre présence mais sur celle d’amis qui nous suivent dans notre combat, venez avec vos proches, il faut que nous sentions notre force pour aller de l’avant.

 

Merci pour votre présence nombreuse ce lundi 19 octobre

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 10:52



Les élus de l'opposition au Maire Jean-Yves BURNAUD n' ont pas voulu participer à l'inauguration de cette fin de travaux et s'en expliquent:

L’axe principal que constitue la rue Georges Clemenceau à Château d’Olonne a fait peau neuve.

 

L’opposition castelolonnaise constate le mieux apporté par ce lourd investissement. Mais elle se refuse à participer à son inauguration.

 

En effet, elle n’a cessé depuis l’élaboration du projet, déjà sous la précédente mandature, d’attirer l’attention de la Municipalité sur la mauvaise gestion du projet :

-         un chantier interminable qui a asphyxié riverains et commerçants et une concertation défaillante,

-         l’oubli volontaire de créer une piste cyclable,

-         des places de stationnement contestés par les riverains tant par leur nombre que par leur positionnement,

-         une inadaptation aux impératifs concernant les personnes à mobilité réduite,

-         des erreurs de conception qui font que, par exemple, des riverains ont des difficultés pour sortir de chez eux.

 

Toutes nos propositions ont, sur ce projet aussi, fait l’objet d’un rejet systématique. Par respect pour les castelolonnais, en refusant de participer à cette inauguration, nous affirmons notre refus d’une gestion que nous ne pouvons cautionner.


Et à quel prix : prévisionnel : 4,6 millions HT d'€ ...à l'arrivée 5,8 d' € (on espère TTC ).

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 16:42
Après les débats importants des derniers conseils municipaux sur l'usine de traitement des déchets au TAFFENEAU et celui sur "le projet de consultation sur la fusion des communes", l'ordre du jour de ce dernier conseil muniicpal paraissait fade ormis les questions et propositions faites par  l'opposition.

Ouest France de ce samedi a tiré la quintescence de ce Conseil Municipal dans l'article qui suit :

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 13:16

Monsieur Alain Guyot, conseiller municipal, lors du dernier Conseil Municipal, a tenu a rappeler, suite aux dérapages de la "majorité" de Monsieur Jean-Yves BURNAUD,  quelques vérités : la "minorité" opposante qui représente 53% des électeurs castelolonnais au premier tour des élections municipales et 48 % au deuxième tour a le devoir et le droit de s'exprimer, de faire des propositions, de critiquer les erreurs, de tirer la sonnette d'alarme en cas de dangers... 

Texte de l'intervention d'Alain GUYOT à méditer

Conseil Municipal du 22 septembre 2009

Monsieur le Maire,

 

Dans votre intervention vous venez de nous demander de respecter votre point de vue sur la fusion , et de nous comporter en démocrates…

…et c’est justement de démocratie dont je vais vous parler ;

 

s’agissant du débat sur la fusion, je n’interviendrai donc pas sur le fond (Jean-Claude Rossignol et Francine Vrignon s’en chargeront) mais sur la forme.

 

Car il vient de se  produire hier quelque chose de très grave :

en assignant en référé Jean-Claude Rossignol, au motif qu’il avait divulgué un texte préparatoire au débat de ce soir, vous avez voulu nous empêcher d’associer nos concitoyens au débat… !

Ce qui montre que vous avez une conception toute particulière de la démocratie locale !

 

Le juge naturellement vous a débouté, estimant votre requête  irrecevable.

 

Mais cette décision laisse les frais d’avocat à la charge de Jean-Claude Rossignol, alors que les frais engendrés par votre recours abusif seront (certainement) supportés par le budget municipal, et donc par les contribuables ;

 

Votre recours fut anti-démocratique !

 

Ses conséquences financières ne sont ni justes, ni morales !

 

Vous semblez allergique au débat ; or la démocratie repose sur le débat contradictoire : les différents points de vue doivent pouvoir s’exprimer librement ;

 

Mais vous, sur les grandes questions, vous faites en sorte que le débat n’ait pas lieu, ou soit escamoté.

 

Vous commencez par nous compliquer les choses : avant chaque conseil municipal.

 

les questions et les dossiers (quand il y en a) nous parviennent au dernier moment ; tout est fait pour mettre l’opposition en difficulté.

 

Est-ce cela être démocrate ?

 

 

Quelques exemples récents :

 

« Le barrage sur l’Auzance » : il n’y eut ni dossier ni débat !

Vous avez dit : « nous allons manquer d’eau ; le conseil général nous demande de nous prononcer pour la construction de ce barrage ! » et le débat s’est limité à cette déclaration !

Nous avons eu beau réclamer une étude, notamment des coûts environnementaux, rien n’y a fait ! et votre majorité a apporté  son soutien au conseil général, comme un seul homme,   sans en discuter, alors que le « Grenelle de l’environnement » condamne désormais toute initiative de ce genre !

 

Autre exemple : « le TMB »(1)

 

A cette occasion vous n’avez fait que relayer les contre vérités proférées par Trivalis et le conseil général, à propos de l’ADEME (2), de la convention agricole, des scientifiques.

 

Non ! Monsieur le maire, les scientifiques ne sont pas partagés ! Ils sont tous opposés à la fabrication d’un compost par TMB ! et ceux qui sont favorables à ce procédé ne sont pas des scientifiques mais des techniciens qui sont liés aux industriels impliqués dans le traitement des déchets. (On comprend bien pourquoi ces derniers ne sont pas favorables à la mise en place d’une redevance incitative qui réduirait le volume des déchets à traiter… !)

 

Vous avez ensuite passé la parole à Jean-Pierre Heuzé.

 

Il n’a pas, lui non plus, avancé d’argument en faveur du TMB.

Il s’est contenté de nous livrer son CV !

Cet ancien officier des pompiers, après avoir souligné qu’il était lui-même commissaire enquêteur et … grand père … nous a dit sa certitude que le TMB était le bon choix.

 

Sans aucune explication.

Avec un tel profil, qui mieux que lui pouvait défendre le choix de TRIVALIS (3) et du Conseil Général ?

 

« Rentrez chez vous bonnes gens, et dormez tranquilles ! Je veille sur votre santé et sur votre sécurité ! »

Et voilà comment vous avez faussé le débat !

 

Est-ce cela être démocrate ? 

 

Dans un instant nous engagerons le débat sur la fusion, et ce débat, comme je l’ai dit tout à l’heure, vous avez d’abord tenté de le miner en demandant à la justice de faire taire Jean-Claude Rossignol.

 

Monsieur le maire, cessez de maltraiter votre opposition !

 

Normalisez nos  relations ! Ecoutez-nous ! Respectez-nous !

 

Alain Guyot

 

1)      – TMB : Usine de Tri Mécano Biologique et de compostage qui sera installée à Château d’Olonne au TAFFENEAU

2)      – ADEME : Organisme public placé auprès du Ministre de l’Environnement, AGENCE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L’ENERGIE

3)      – TRIVALIS : Syndicat départemental chargé du traitement des déchets et ordures ménagères

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 08:33


Ordre du jour léger : 
- acquisition de terrains pour l'extension du cimetière
- questions fiscales : exonération et recettes de la commune
- mesures concernant le personnel municipal
- le référé contre Jean-Claude ROSSIGNOL

et les questions de l'opposition :

- état de la voirie
- la Chambre Régionale des Comptes
- Les Océanes : un quartier à réhabiliter avec le futur "nouveau Géant Casino"
 - l'Antenne Orange à Bourdigal
- La Sécurité Routière au Petit Paris
- Pollution du Tanchet ?

Séance publique mardi 29 septembre en Mairie à 20 heures
Partager cet article
Repost0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 15:09
Certains castelolonnais ont l'avantage de ne pas avoir d'antennes sur leur toit et ainsi d'éviter de voir sur les toits de leur environnement une forêt de rateaux.

Inconvénient : une redevance annuelle de 31 €

Autres inconvénients : l'antenne collective est un réeau qui marche avec caprice, que certains ignorent, que d'autres ont remplacé par une parabole...et les 31 € sont dus qaund même.

S'il y a un réel service...d'accord pour le payer mais aujourd'hui ce service est malade et intile pour certains d'où la question que nous avons posée en Conseil Municipal, ce mardi 18 août 2009, après avoir attiré l'attention des élus lors du vote du budget.


QUESTION 1 – ANTENNES COLLECTIVES

Les castelolonnais concernés viennent de recevoir un avis des sommes à payer au titre des antennes collectives 2009.

Nombre d’entre eux sont étonnés d’avoir à payer cette redevance pour un service qu’ils n’utilisent pas et pour ceux qui l’utilisent un service d’une qualité telle que certaines chaînes ne sont pas ni  lisibles, ni audibles, que certaines ne sont pas accessibles voire le sont mais en langue étrangère (anglais ou allemand) . Nous venons de vérifier leurs dires à ce sujet. Ceci explique la multiplicité des paraboles.

Lors du vote sur cette redevance nous avions attiré votre attention sur ce problème qui crée une rente de situation anormale pour les exploitants et une « taxe » inique.

Nous vous demandons donc de bien vouloir nous indiquer quelles mesures vous comptez prendre pour :

         informer les personnes concernées sur ce « service » et les obligations du sous-traitant,

-         de prendre toutes mesures pour améliorer la qualité du service et la création d’un numéro d’appel pour répondre rapidement et efficacement aux personnes qui ont des problèmes de réception,

-         revoir les conditions d’exploitation pour rendre celle-ci opérationnelle après étude avec les utilisateurs.

Réponse de Monsieur le Maire : une réunion doit avoir lieu très prochainement avec le sous-traitnt et les services de la Mairie...à suivre, nous prenons date pour vous informer.

Partager cet article
Repost0