Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 18:29

03437.jpg

 

Une question importante à l'ordre du jour de ce Conseil Municipal : 

 

Le débat d'Orietations Budgétaires qui permet de faire le point sur le "réalisé" des derniers exercices et les projections pour l'avenir.

 

Ce débat obligatoire précède le vote du budget et il est intéressant pour les citoyens responsables de participer à cette réunion

 

 

Il est rappelé que les Réunions du Conseil Municipal sont publiques (Hôtel de Ville de Château d'Olonne, 53, rue Séraphin Buton) 

  Mardi 22 février 2011 à 20 heures

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 21:23

  office de tourisme 002

 

 

 

L'OFFICE DE TOURISME en question

 

Malgré l'excellent travail réalisé par l'Office de Tourisme de Château d'Olonne, l'image de marque de celui-ci pâtit de son implantation.

 

C'est la rançon d'une politique "petit bras"...certes on dépense moins au début mais au bout du chemin cela coûte plus cher. On retrouve le même problème pour la voirie, les réserves foncières...Ce sont les collectivités qui investissent en anticipant qui tirent leur épingle du jeu. On appelle cela de la bonne gestion.

 

L'office de tourisme devait faire l'objet d'une réhabilitation mais celle-ci doit être abandonnée actuellement. Ce fut l'objet d'un débat au dernier Conseil Municipal marqué par l'intervention de Daniel TESSIER pour l'opposition :

 

 

"J'ai du mal à comprendre que vous ayez passé un marché négocié avec le maître d'œuvre et que maintenant, vous ayez besoin de notre avis pour résilier le contrat.

 

Au sujet de l'office du tourisme, je maintiens les remarques faite par courrier le 04 Août 2010 auquel vous avez répondu.

 

Certes, cet équipement ne correspond plus aux attentes des utilisateurs, mais avant de faire payer par les Castelolonnais un remaniement lourd dont le coût passe de 150.000 euros à provisoirement 205.000 euros, nous devons nous poser les questions suivantes :

 

a)Pourquoi ne pas ne pas fusionner les offices de tourisme, avec une, voire deux antennes dans chaque commune. Nous y gagnerions en terme de puissance, d'image, de lisibilité, nous aurions un impact plus fort et non concurrentiel, dans les représentations, les démarches, et ferions de sérieuses économies d'échelle.

 

b) L'emplacement actuel n'est pas idéal, l'office de tourisme est enclavé. Les usagers ont tendance à regarder au cœur des centres bourg, place centrale, église, ou bien route de grand trafic.

 

c)Actuellement l'office du tourisme partage le même site que la poste. Celle ci du fait de l'accroissement des prestations, des services nouveaux et de l'augmentation forte de la population aura besoin de surfaces supplémentaires importantes.

 

d) A certaines heures de la journée, notamment l'été, il est impossible de stationner sur le parking. Dans votre projet vous n'offrez que très peu de places supplémentaires.

 

e)Les ressources de fonctionnement des offices du tourisme viennent pour une partie des taxes de séjour .Des doutes apparaissent sur la répartition de ces taxes.

Bien que je reconnaisse le besoin, je ne m'associe pas à ce projet et je m'abstiendrai.

 

Monsieur le Maire a répondu qu'il y avait déjà, grâce à des outils communs, synchronisation des actions entre les offices des Sables et ceux d'Olonne et de Château d'Olonne. 

 

On ne va pas vers une fusion des 3 offices avec des accés simplifiés pour nos amis visiteurs . C'est regrettable, car on aurait à y gagner en efficacité et qualité d'accueil .

 

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 21:21

 

« Errare humanum est, perseverare diabolicum » 

  « Il est humain de se tromper ; persévérer dans l’erreur est diabolique ».

 

 

Ouest France de ce 1er février 2011 fait état de précisions apportées par Monsieur Daniel TESSIER, élu de l'opposition CAP VRAI de la Commune de Château d'Olonne, sur l'opération immoblière qui a consisté à construire 160 résidences sur le site remarquable parcouru par le cours d'eau du PUITS ROCHAIS.

 

Ce qui intrigue et fait ici débat : le prix de vente de ce terrain communal situé à moins de 700 mètres du bord de mer.

 

Nous rappelons qu'une instance concernant cette vente de terrains et son urbanisation est en cours devant le Tribunal Administratif de Nantes.

 

DSC06630                              Site initial 

 

  Villeneuve google earth 2011 site en 2010

 

     

 

« Surréaliste » comme on le dit maintenant : ainsi fut ce début de Conseil municipal en ce soir du 24 janvier 2011 !

 

Monsieur le Maire ouvrit les débats en demandant que l’opposition lui explique comment, lui maire ,a pu faire perdre une recette importante à la Ville de Château d’Olonne dans l’opération les Jardins d’Olonne ou Jardins de Villeneuve !

 

Rappel :

 

Sur ces terrains anciennement communaux s'achève l'édification d'une résidence de tourisme et un restaurant.

 

Malheureusement, le projet initié en 1994, a été jugé entaché d’irrégularités telles que le Préfet a ordonné une nouvelle enquête publique de régularisation de ces irrégularités commises par les collectivités et particulièrement par la ville de Château d’Olonne !...et cela en 2007, soit 13 ans après le lancement du projet !

 

Entre temps, les prix des terrains  et leur affection ont beaucoup changé…mais la Ville de Château d’Olonne n’a pas révisé le prix du terrain…et la Cour de Comptes a donc fait l’observation suivante « la commune s’est privée de recettes » en vendant en 2008 des terrains constructibles (pour une résidence de tourisme) 7 € le m² !

 

Or, dans ce secteur, les terrains constructibles se négocient, au bas mot, à  200 euros le m².

 

Monsieur le Maire, Jean-Yves BURNAUD voudrait que l’opposition lui donne son mode de chiffrage de cette perte de recette de la commune donc des castelolonnais ?

 

Mais, qui a donc passé un contrat de vente de terrain en 2008 sur la base d'ue estimation de prix faite en 1996 : le maire de Château d’Olonne ? ...en 12 ans les prix ont bien changé en terre olonnaise. Or,   l'estimation que doit faire le service de l'ETAT du DOMAINE pour la vente de biens publics n'est valable que pour une année ! là 12 ans ont passé entre l'estimation et la vente !

 

Qui a mal mesuré l’impact des textes légaux sur le projet ? C’est bien le Maire de Château d’Olonne.

 

Qui a ainsi obligé le Président de la Communauté de Communes et le Préfet à bloquer ce projet. C’est encore le Maire de Château d’Olonne et ses mauvais Conseils ?

 

Il y a des fois où il est plus digne de reconnaître ses erreurs (que celui qui ne n'en fait pas nous jette la première pierre !) et de ne pas revenir sur des faits peu glorieux.

 

Quel est l’élu qui, dans les choix qu’il doit faire, ne commet pas une erreur ? L’erreur commise, il faut la reconnaître et profiter de cette mauvaise expérience pour s’améliorer.

 

On a commencé par une citation latine, terminons "idem" 

  • Nemo creditur propriam turpitudinem allegans:
  • N'est pas cru celui qui allègue pour excuse sa propre turpitude ! 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 20:06

 

 

03437.jpg

13 points à l'ordre du jour. Citons :

 

- le bilan de la politique foncière : les achats et ventes de terrains voire habitations réalisés en 2010,

- aménagement de la route d'Olonne,

- rénovation de l'Office de tourisme,

- rapport annuel service assainissement,

- questions posées par CAP VRAI : devenir du site du Puits d'Enfer,et la répartition des compétences Communauté de Communes des Olonnes CCO et commune de Château d'olonne par exemple pour la rénovation des Océanes (zone Géant Casino, accés, pistes cyclables, sécurité...)

 

 

 

Il est rappelé que les Réunions du Conseil Municipal sont publiques (Hôtel de Ville de Château d'Olonne, 53, rue Séraphin Buton) 

  Mardi 25 janvier 2011 à 20 heures

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 13:45

 

 

 

 

03437.jpg

 Ce point a fait l'objet d'un débat au Conseil Municipal de Château d'Olonne du 14 décembre 2010 et le dossier de la Chambre Régionale des Comptes est maintenant  en ligne sur le site de la Chambre Régionale des Comptes :

 

http://www.ccomptes.fr/fr/CRC19/documents/ROD/ROD10-237C.pdf

 

Voici le texte de l'intervention de Monsieur Daniel TESSIER au nom de l'opposition

 

Le rapport reprend des points sur lesquels nous avions attiré l’attention du Conseil Municipal. Vous étiez vous-même outré qu’on ose mettre en doute certaines procédures que vous utilisiez. Vous avez même attaqué véhémentement nos collègues alors que leurs propos et les craintes qu’ils émettaient s’avèrent maintenant confirmés par le rapport qui fait débat ce soir.

 

Reprenons celui-ci :

 

1) Sur la situation financière de la commune

Le rapport met en évidence qu’il y avait bien des moyens financiers depuis des années pour réaliser les investissements nécessaires à une commune de plus de 10 000 habitants et que cela n’a pas été réalisé. Maintenant il faut rattraper le temps perdu.

 

2) Sur le dossier de la Ferme de VILLENEUVE « les jardins du château d’Olonne »

 (voir en liens nos nombreux articles sur ce scandale local qui fait l'objet d'un contentieux devant le Tribunal Administratif de Nantes

VILLENEUVE : le village de Château d'Olonne )

VILLENEUVE : les jardins du Château d'Olonne 

VILLENEUVE suite...et fin ? .... 

Relevons trois points essentiels :

- le manquement aux obligations environnementales : non seulement la commune a méconnu ces obligations lors de l’établissement du permis de construire mais pire une « étude de 2000 qui pointait les risques du terrain »» a été occultée et remplacée par une nouvelle étude nouvelle de 2004 plus favorable à l’opération.

- Le fondement juridique de l’abandon de la compétence de la commune à la Communauté de Communes des Olonnes est mis en cause : « c’est à tort que la commune s’est dessaisie de sa compétence sur cette opération »

- le manque à gagner de la commune

La Chambre Régionale des Comptes souligne que « le prix de cession des terrains par la commune » « faute… de clause d’indexation ou d’actualisation » a fait que la commune a été privée d’une recette importante sur cette opération portant sur 118 000 m². C’est 3 millions d’euros de manque à gagner pour la commune soit une année d’investissement voirie !

(on ne trouve pas de terrain à batir, y compris en zone dite touristique, dans le secteur  à 7 € le m² mais plutôt des terrains négociés au-dessus de 40  euros le m²).

 

3 – Risque financier pris par la commune:   

Un type d’emprunt contracté par la commune est dénoncé par la Chambre Régionale des Comptes dans des termes forts que nous citons : « de tels contrats sont éloignés de la mission d’une commune et peu compatibles avec l’origine de ses financements ».

 

4 – Autres irrégularités graves relevées

 

- marché de relevés topographiques

Dans votre réponse vous mettez ce grief sur le compte de Monsieur GARANDEAU alors que vous avez laissé se développer des années durant une pratique condamnée par le rapport qui souligne qu’il y a un risque de conflit d’intérêts.

 

- Travaux de voirie

Nous avons relevé à deux reprises les revalorisations injustifiées allant jusqu’à 15% des marchés. Cette pratique est aussi condamnée par la Chambre Régionale des Comptes.

 

- Nous ne reviendrons pas sur les statues LAPIE

 

et allons en rester là dans l’énumération des points sensibles relevés par la Chambre Régionale des Comptes. Mais après la lecture d’un tel rapport, nous admettons mal que le Premier Adjoint, responsable des finances, dans un certain Conseil municipal vienne nous donner des leçons de morale et nous critiquer de façon très désobligeante notamment Jean-Claude ROSSIGNOL. "

 

Le rapport fait allusion  au projet de fusion des 3 communes Château d'Olonne, OLonne sur Mezr et Les  Sables d'Olonne et l'opposition, par la voix de Clément CHARRIER, rectifie le tir par rapport à la réponse faite sur ce sujet par le Maire à La Chambre Régionale des Comptes 

 

"FUSION

En introduction de ce rapport, Madame la Présidente de la Chambre Régionale des Comptes écrit :

« la proximité des trois villes les conduit actuellement à réfléchir à une possible fusion »

 

A cela vous répondez :

« les communes des Sables d’Olonne et d’Olonne sur Mer ont souhaité lancer une consultation de leur population sur le scénario de la fusion »…en quelque sorte, grand bien leur fasse !

Ainsi, concernant Château d’Olonne, vous ne faites que confirmer que ce schéma n’est pas celui que VOUS, vous avez choisi pour vos concitoyens castelolonnais et ce, à leur place…en clair, restons dans notre tour d’ivoire et conservons nos prérogatives égoïstes d’élus communaux.

 

De plus, les résultats de la consultation du 29 novembre 2009 sur la fusion auxquels vous vous référez sont incomplets.

 

En effet, vous ne faîtes ressortir que des résultats en pourcentage en omettant bien de préciser que le cumul des voix en valeur absolue pour les deux communes qui se sont exprimées font ressortir un vote favorable à la fusion : ne l’oubliez surtout pas.

 

Et pour terminer, plagiant les propos de notre député maire reportés récemment dans la presse, nous maintenons qu’il est hautement regrettable de ne pas connaître « l’opinion publique majoritaire des citoyens de Château d’Olonne sur la fusion."

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 23:12

03437.jpg

 

Citons parmi les 22 points à l'ordre du jour :

 

 

- Accessibilité plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics,

- divers avenants à des contrats,

- maîtrise d'oeuvre pour l'aménagement de la Zone commerciale des "Océanes",

- participation financière à l'achat du nouveau bateau de la SNSM,

- centrales photovoltaîques sur des écoles,

- les tarifs : location salles...

- redevance assainissement,

- rapport de la Cour Régionale des Comptes,

- question de l'opposition : où installer la future piscine espace aquatique et ludique communautaire ? sur l'espace abandonné par la clinique du Pas du Bois ?

 

Il est rappelé que les Réunions du Conseil Municipal sont publiques (Hôtel de Ville de Château d'Olonne, 53, rue Séraphin Buton) 

  Mardi 14 décembre 2010 à 20 heures

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 22:50

03437.jpg

 

Séance assez chargée

 

Retenons sur les 20 points à l'ordre du jour les points suivants  :

 

- Des acquisitions de bien et terrains en Centre Ville, Petit Fenestreau

- Projet de création de la ZAC d'aménagement du Centre Ville : le point sur la procédure et le projet après la concertation qui a eu lieu cet été et à laquelle les castelolonnais étaient conviés,

- Etude énergétique pour les lotissements et ZAC,

- Panneaux photovoltaïques sur les groupes scolaires,

- Contentieux OGEC /Ville de Château d'Olonne : transaction,

- Contrat Environneemnt Littoral,

- Contrat Territorial Unique, CTU,

- Mesures budgétaires,

- Mesures de gestion du personnel municipal,

- Délibération de donner acte dont droits d'ester en justice pour le maire concernant le dossier du lotissement du Petit Paris

- Questions de l'opposition dont aussi dossier lotissement Petit Paris (Grands Terrages)

 

 

Il est rappelé que les Réunions du Conseil Municipal sont publiques (Hôtel de Ville de Château d'Olonne, 53, rue Séraphin Buton) 

JEUDI 4 Novembre  2010 à 20 heures

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 10:28

03437.jpg

 

Ce Conseil Municipal de rentrée ne restera pas dans les mémoires. Château d'Olonne as-tu une vie, as-tu une âme ? Après ce pauvre Conseol Municipal, on se repose encore une fois la question.

On retiendra deux points :

 

PLU d'OLONNE

La confusion règne entre les trois communes, le Syndicat Mixte du Canton présidé par Monsieur Jean-Yves BURNAUD, la Communauté de Communes.

La majorité du Conseil Municipal a donné un avis favorable à ce PLU mais avec des réserves et nous nous sommes abstenus, les choses manquant de clarté.

 

Petit Paris

 

Dénomination d'une voie désservant le futur nouveau lotissement Petit Paris dans le secteur dit des Grands TERRAGES. Notre position ne bouge pas : cette zone anciennement inconstructible et pour laquelle le Préfet dans le passé avait annulé le projet fait partie de l'ARC VERT à protéger. De plus, cette rue du Petit Paris est réputée pour sa dangerosité et accroître la circulation sans aménagement ajoute aux dangers.

Petit espoir confirmé par le Maire : pour  2012, le projet initial d'aménagement de cette voie prévu en 2009, sera réalisé avec piste cyclable...

 

N'oubliez pas, il ne vous reste que quelques jours pour aller voir l'exposition en Mairie sur les projets concernant l'aménagement du CENTRE VILLE 3 et Les  PRES DE LA CLAIS SUD.

Partager cet article
Repost0