Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 22:40
LE MAIRE YANNICK MOREAU

LE MAIRE YANNICK MOREAU

 

LE SOUTIEN DE LA VILLE DES SABLES D’OLONNE AUX COMMERÇANTS ET AUTRES ACTIVITÉS TOUCHÉES PAR LA CRISE

 

Covid-19 poursuit ses méfaits et cela impacte vivement l’activité économique.

Suite aux mesures gouvernementales prises dans le cadre de la lutte contre l’épidémie, le Conseil Municipal a donc décidé de poursuivre son soutien aux personnes et établissements concernés par une forte baisse de leur chiffre d’affaires et pourraient avoir des difficultés à payer leurs loyers ou redevances.

Il faut rappeler que les mesures d’aide à l’économie sont maintenant de la compétence de l’Agglomération. Par contre, la Ville peut apporter un soutien indirect en renonçant à percevoir des loyers et des redevances.

Il a donc été  donc proposé aux élus sablais d’alléger ainsi les charges de professionnels qui bénéficient de locaux du domaine public, qui sont délégataires de services publics, bénéficiaires de sous-concessions de plage pour la période pendant laquelle leurs établissements doivent rester ou seraient amenés à fermer administrativement pour la période allant du 1er janvier au 30 juin 2021 s’ils n’ont pu exercer leur activité pour cause de fermeture ou s’ils ont perdu plus de 50% de leur chiffre d’affaires par rapport à l’année 2019.

 

UN EFFORT SUBSTANTIEL ET RAISONNABLE « QUOI QI’IL COÛTE ! »

L’adjoint Armel PÉCHEUL, après la présentation de cette délibération, précise que « si tous les gens qui peuvent bénéficier de cette aide communale en bénéficient cela ferait quand même potentiellement un manque à gagner pour la commune de 829 000 euros ».

L’opposition de droite (liste Claire LEGRAND) par la voix de Madame Orlane ROZO LUCAS est, bien sûr, tout à fait favorable à cette mesure mais pose la question de savoir pourquoi cette mesure est limitée à 6 mois alors que d’autres communes ont fait le choix de décider une exonération valable pour toute l’année 2021 ?

C’est le Maire Yannick MOREAU qui répond politiquement et en gestionnaire des fonds publics de la commune avec sa vision pour 2021.

« Quoi qu’il en coûte ! C’est possible pour le Président de la République. Depuis 1975, l’État vit à crédit…l’État dépense plus qu’il ne gagne, il fait peser son train de vie sur nos enfants et petits- enfants.

Avec le « quoi qu’il en coûte »  cela pèsera sur nos arrière petits enfants « jusqu’où s’arrêtera-t-on ? se demande le Maire.

Il poursuit :

« L’impact financier, recettes plus charges a déjà été de 3 millions d’euros en moins dans les caisses de la Ville, 3 millions d’euros qui ne sont pas compensés par l’État malgré le « quoi qu’il en coûte »…

« Nous devons dimensionner notre soutien à notre capacité de soutenir, de secourir...on est rattrapés par la réalité budgétaire. »

Mais le Maire laisse la porte ouverte en osant aborder le pire que beaucoup redoutent « Si jamais en 2021 on devait étendre la période ...on le ferait. »

« La commune fait un effort substantiel. Au moment du budget nous aurons à débattre des moyens d’aider le commerce, les entreprises, les artisans frappés par la crise »

 

2021 : FAIRE MIEUX QUE SURVIVRE

Le Maire dévoile alors sa réflexion globale pour cette année 2021 : faire mieux que survivre.

Il y aura les débats sur les budgets de la Ville et de l’Agglomération. Au moment du vote de ces budgets « nous aurons à débattre des secours que nous pourrons continuer à apporter et des différentes modalités de soutien aux entreprises, commerçants, artisans frappés de plein fouet par la crise. »

« L’idée n’est pas seulement de survivre à la crise et de faire survivre les services publics et les projets municipaux, l’idée c’est de préserver les marges de manœuvre pour continuer à assurer les services publics essentiels qui relèvent des compétences de la Ville et les projets d’investissements essentiels à notre cadre de vie, à notre qualité de vie et au soutien de l’économie locale. »

Le Maire termine cet exposé en rappelant aux élus les contraintes budgétaires auxquelles les collectivités locales sont soumises dont et surtout l’équilibre du budget recettes-dépenses. Cette contrainte qui, hélas ! ne s’applique pas à l’État… « quoi qu’il en coûte ! »…on pourrait dire : quoi qu’il en coutera !

La délibération est adoptée mais l’opposition de droite s’abstient.

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 23:38
LE MAIRE YANNICK MOREAU ET SON DIRECTEUR DE CABINET DAVY LERSTEAU

LE MAIRE YANNICK MOREAU ET SON DIRECTEUR DE CABINET DAVY LERSTEAU

 

UN INTÉRESSANT CONSEIL MUNICIPAL QUI, DÉSORMAIS, S’INVITE CHEZ VOUS

 

Ce Conseil a débuté par les vœux du Maire Yannick MOREAU et par la présentation de Davy LERSTEAU son nouveau directeur du cabinet. Les rituels vœux  à la population seront aussi bousculés par COVID-19...nous serons tous invités à les suivre sur nos écrans le jeudi 28 janvier à 19 heures.

Ce fut un intéressant Conseil Municipal sur le thème mené par la Majorité du Maire YANNICK MOREAU : en 2021, COVID-19 n’empêchera pas que les collectivités locales comme la Ville des Sables positivent.

 

PLUS DE DÉMOCRATIE LOCALE

Une nouvelle fois, le Maire est revenu sur son souhait de voir au sein du Conseil et dans les commissions disparaître les éventuels clivages majorité oppositions. Il entrouvre les portes des commissions aux oppositions dans les limites de la loi.

À ce plus pour la démocratie locale il y en a un autre qui fait son chemin.

En effet, ce Conseil Municipal était retransmis en direct sur le site de la Mairie. Nous avons pu apprécier l’amélioration de la qualité de la retransmission de ce Conseil Municipal. Cela devrait permettre désormais à l’avenir à ce que de nombreux sablais puissent ainsi « participer » plus aux Conseils Municipaux et s’intéresser à la vie publique locale, à la vie de leur cité.

Cette évolution était prévue et annoncée de longue date par le Maire mais elle fut précipitée par COVID-19 qui prive le public de sa possibilité d’assister aux conseils municipaux.

Dans ce contexte, on a mieux perçu les interventions des oppositions qui devraient à l'avenir ainsi profiter de ce vecteur de communication qui leur est offert. Mais il lui faudra aussi qu’elles se donnent les moyens d’élever et enrichir le débat.

À ce titre; le Maire a levé le voile sur la future présentation du Débat d’Orientation Budgétaire 2021 DOB…une belle occasion se profile à l’horizon pour majorité et oppositions de présenter aux citoyens leurs options, leurs différences, leurs complémentarités.

 

Dans les prochains articles nous descendrons un peu dans le détail des 21 délibérations adoptées.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 20:27
RÉFLÉCHIR N’EST PAS AGIR !

 

UNE GOUVERNANCE QUI NE GOUVERNE PLUS ET UNE BUREAUCRATIE PLÉTHORIQUE QUI BLOQUE LA GOUVERNANCE ET SERT D'ALIBI

Suite de : 

https://www.olonnes.com/2021/01/l-etat-paralyse-par-un-virus-face-auquel-il-se-montre-impuissant.html

Dans les petites nouvelles du matin celle que nous adresse Nicolas BOUZOU de l’Express : un résumé poli mais saisissant sur la gouvernance paralysée de la France :

« L’échec du début de la campagne de vaccination est lié aux interactions entre un manque de leadership politique et une bureaucratie pléthorique »

 

LE RÈGNE MALFAISANT DES COMITÉS THÉODULE, ALIBIS POUR NE PAS PRENDRE DE DÉCISIONS ET BLOQUER L’APPAREIL ÉTATIQUE

Qu’ils ou qu’elles soient nommées commissions, observatoires, agences, comités …au seul niveau national il y en a environ 400 à émarger au budget de l‘État.

Il y a 55 ans le Général de GAULLE les avait condamnées vertement en les traitant de comités Théodule…aujourd’hui rien n’a changé et pire cela empire. Elles n’ont jamais été aussi nombreuses, aussi néfastes, aussi coûteuses, aussi inutiles.

Quand un gouvernement veut enterrer un problème il crée une commission qui fera un rapport qui servira à combler les placards et à oublier qu’il y a un problème urgent et important à régler.

Nous signalons à ce sujet un lien qui donne une idée de cette production de rapports inutiles ; c’est aussi intéressant qu’ahurissant.

C’est une publication de l’officielle « Vie Publique » www.vie-publique.fr qui diffuse la lettre édifiante puisqu’elle affiche au compteur 15 000 rapports !!! voir ci-dessous. C'est la FRANCE qui fait des rapports  "réflexion publique" !

https://www-service.public.fr

« Lettre n°448 - 7 janvier 2021

La lettre d'information BRP

Un œil sur la réflexion publique : 15 000 rapports en accès libre »

Vous avez bien lu : 15 000 rapports !!!

Réfléchir, n’est pas agir ! Pire souvent « réfléchir » dans l’appareil étatique actuel permet de différer la solution à un problème ou même l’enfouir au fond d’un tiroir même s’il y a urgence.

 

LES RAPPORTS ALIBIS ET INUTILES

Ce qu’il y a de grave c’est que ces rapports sont en général très intéressants…surtout les rapports faits à la demande de l’Assemblée Nationale et du Sénat.

Très intéressant pour des gens, comme nous, qui cherchons à vérifier nos sources, en savoir plus, à décrypter les travaux, projets dont nombre ont été faits, rédigés à la demande de l’État et de ses serviteurs …mais très débilitants parce qu’ils ne servent sur le plan pratique concrètement à rien…comme les belles études du Conseil d’État et de la Cour des Comptes.

 

C’est bien écrit, bien présenté mais…inutile et en plus la participation massive voire exclusive de serviteurs de l’État aux études et autres enquêtes fait aussi que ces rapports sont « édulcorés » « aseptisés » voire truqués comme le fut celui de la fameuse Convention Citoyenne pour le Climat CCC.

Voir :

https://www.olonnes.com/2020/12/projet-de-referendum-demagogie-et-realisme.html

 

Rappelons-nous les travaux des commissions sur l’affaire d’OUTREAU, sur la crise sanitaire et les masques, sur les pesticides, sur la laïcité et l’islamisme, sur les prisons, sur les violences policières, sur les milliers de disparus français d’origine française musulmane d’Algérie et de français en 1962, …

 

COMMISSION VACCINATION…ET UNE DE PLUS

Comme pour la Convention Citoyenne pour le Climat CCC il faut dénoncer le mensonge-tricherie : il y avait 150 soi-disant citoyens tirés au sort…mais ils n’avaient pas été tirés au sort sur l’ensemble des français mais sur des personnes choisies ! dont la moitié s’est récusée ! Leur rapport leur a été dicté par leur encadrants !

Maintenant, le Gouvernement nous présente le collectif de 35 citoyens tirés au sort ??? comme ceux de la CCC qui va composer le Collectif Citoyen chargé du suivi du plan vaccination abrité dans les locaux du Conseil Économique Social et Environnemental CESE, maison de retraite dorée pour agents ayant par leurs fonctions rendu service au Pays.

Ces commissions citoyennes ne sont pas de la participation citoyenne…seulement de la poudre aux yeux ! Et comme l’écrit Le Monde « Cette initiative risque de brouiller un peu plus la lisibilité de la stratégie vaccinale. » !

En plus, à quoi servent nos élus députés et sénateurs, les 1 000 « employés » à l’Élysée, ceux du Premier Ministre à Matignon, ceux des cabinets ministériels…et les autres chargés de mission ?

Tout ce beau monde sert à réfléchir à la place de ceux qui doivent décider mais qui ne décident pas ou plus, à reporter les décisions, à émettre des avis divergents et autres alertes …qui bloquent la machine ÉTAT…pendant que 66 millions de français attendent leurs VACCINS !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 22:19
MASQUES, VACCINS...L'ÉTAT EST UNE ÉNORME MACHINE BLOQUÉE SUR LA VOIE DE GARAGE

MASQUES, VACCINS...L'ÉTAT EST UNE ÉNORME MACHINE BLOQUÉE SUR LA VOIE DE GARAGE

 

Y A-T-IL ENCORE UN PILOTE DANS L’AVION ÉTAT ? MAIS QUE PEUT VRAIMENT FAIRE LE PILOTE ?

Malgré le confinement, les couvre-feux... il y a de bons moments où psychologiquement et moralement on se sent moins seuls. Depuis plusieurs jours, éditorialistes de quotidiens et d’hebdomadaires, politicologues de tous bords… nous ont rejoints dans nos inquiétudes : Y A-T-IL ENCORE UN PILOTE DANS L’AVION ÉTAT ? MAIS QUE PEUT VRAIMENT FAIRE LE PILOTE ?

 

EN DÉMOCRATIE, L’ABSOLUTISME EST INEFFICACE SI LE PILOTE N’EST NI NAPOLÉON, NI DE GAULLE

Certes, ces deux derniers cités n’ont pas fait que du bon mais ils ont trouvé à leur arrivée au pouvoir la maison France dans une dèche innommable et ils l’ont relevée. Ils restent dans les mémoires de l’histoire.

En 2021, les pouvoirs sont concentrés abusivement au niveau de Chef de l’État. En réalité et concrètement, il montre qu'il n’a plus les moyens d’exercer ses pouvoirs. C’est grave en période d’insécurité publique, sanitaire, économique…

Les dérapages successifs que nous vivons sous cette cinquième République de 2020/2021 sont tellement gros que même les plus tolérants vis-à-vis du pouvoir comme les députés ‘En Marche’ finissent par se poser des questions sur les dysfonctionnements patents de l’appareil étatique.

Les hurlements et aussi les réflexions plus mesurées et débordantes de bon sens qui circulent sur les réseaux sociaux ont atteint leur cible : tous les français se posent maintenant la question :

« COMMENT SE FAIT-IL QUE L’APPAREIL DE L’ÉTAT SOIT AINSI BLOQUÉ ? »

En clair, y a-t-il un pilote capable d’agir dans l’avion pour sauver les passagers ?

Ce n’est pas Monsieur DUPONT ou Monsieur DURAND qu’il faut incriminer.

Le Président de la République qui a été élu parce que, justement, il avait promis de changer le Monstre État dont il a été le serviteur et donc qu’il connait bien, constate que son État est paralysé et que lui aussi est paralysé.

Lui qui régna à BERCY, qui a eu sa place à l’Élysée comme ministre sait bien pourquoi.

Lui qui a eu si peur des gilets jaunes parce qu’il savait que le peuple anesthésié pouvait brutalement se réveiller mesure le risque de voir ce peuple réaliser qu’il peut encore frapper en chassant les incapables au pouvoir depuis des décennies.

 

C'EST LE JEU MALSAIN DES ÉLITES DE LA TECHNOCRATIE QUI PARALYSE L’ÉTAT

En effet, la bande de copains technocrates installée à Bercy joue depuis des années sans cesse sa survie en flinguant ceux qui sont à l’Élysée et ceux qui sont dans les grands Ministères…leur intérêt ce n’est pas de SERVIR LA FRANCE mais de SERVIR LEUR CARRIÈRE et de protéger leur groupe.

D’ailleurs, les livres qui sortent sont fort intéressants. Leurs auteurs qu’ils soient en fonction comme Bruno LE MAIRE ou marginalisés comme Arnaud MONTEBOURG et l’ancien Président Nicolas SARKOZY maintenant sont d’accord : ce n’est pas la France qui est malade mais ce sont d’un part, un État envahissant, monstrueux et impuissant et d’autre part, les faiblesses de notre organisation de ce pouvoir qui tuent la France.

Ainsi, vous comprendrez tous le renoncement de François HOLLANDE conscient qu’il était réduit à jouer les figurants.

Mais surtout qu’Emmanuel MACRON ne dise pas qu’il ne savait pas que, si, sur sa route, survenait un écueil, il était incapable de franchir l’obstacle et d'entraîner le peuple derrière lui. Toutes ses reculades cumulées de ce mandat viennent du simple fait que la puissance du POUVOIR est réduite à néant, à l’impuissance.

Le Président de la République est conscient qu’il ne peut mener à leurs termes ses projets phares et que son bilan tourne à la catastrophe l’amenant à prendre le chemin de son prédécesseur François HOLLANDE.

Dans notre prochain article nous démontrerons la mécanique implacable de cet ÉCHEC COVID-19 VACCINATIONS : les masques, encore eux, tombent à cause d’un infiniment petit COVID-19.

Le peuple français attend mais il est impatient et pas seulement le peuple mais on sent aussi se réveiller, se lever la relève que le peuple français se choisira. Car il y a bien une relève qui se révélera le moment venu...c'est la richesse de la France !

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 23:21
UN ORGANIGRAMME QUI ILLUSTRE L'USINE À GAZ CONSTRUITE POUR ALIMENTER  LA FABRICATION DE DYSFONCTIONNEMENTS

UN ORGANIGRAMME QUI ILLUSTRE L'USINE À GAZ CONSTRUITE POUR ALIMENTER LA FABRICATION DE DYSFONCTIONNEMENTS

 

RECHERCHE SUR LES COMMISSIONS, CONSEILS? COMITÉS... ET LES BLOCAGES DE L’APPAREIL ÉTATIQUE

 

DES DÉCISIONS, IL EN PLEUT TOUS LES JOURS, DES QUESTIONS NOUVELLES AUSSI …ET COVID-19 POURSUIT SON CHEMIN

Des décisions il faut en prendre tous les jours, sur tout…et nos dirigeants ne peuvent faire front.

Faut-il rouvrir les restaurants, les remontées mécaniques,,… ?

Faut-il avancer, rallonger les vacances d’hiver,,… ?

Faut-il une jauge pour l’assistance aux cultes,… ?

Faut-il modifier le code du travail pour organiser, réglementer le télétravail, ?

Faut-il rallonger les trains pour que les voyageurs puissent respecter la jauge, et les quais de gare, ceux du métro,… ? et idem pour les avions,… ?

Faut-il transférer les théâtres dans les métros pour les rouvrir dans des conditions compatibles avec la réglementation, ?

Faut-il interdire le co-voiturage ?

Faut-il faire varier les horaires du couvre-feu en fonction du lever et du coucher du soleil ?

Plus on y réfléchit plus on se dit qu’il y a beaucoup, beaucoup de questions qui restent encore sans réponse.

 

ET LA VACCINATION ?

Maintenant arrive la grande marée des questions sur la vaccination…les principales étant …y a-t-il des vaccins en France, du personnel pour vacciner et des sites aménagés et qui sera vacciné et dans quel ordre ?

Nos dirigeants peuvent, veulent tout réglementer d’en haut…mais localement, serait-ce impossible?

Mais voyons donc comment peuvent se prendre les décisions ou pourquoi ne se prennent-elles pas ?

 

QUI DÉCIDE ?

Nous vous proposons une visite simplifiée des instances et institutions qui concourent à l’élaboration des décisions.  (Voir organigramme ci-dessus presque à jour).

  • Le Président de la République

Dans le régime actuel, c'est bien lui le seul décideur?

Il consulte avant toute décision « son » Conseil scientifique d’ailleurs fortement contesté.

Le Conseil scientifique, conseil de défense et de sécurité, est un comité pluridisciplinaire de 11 experts. Il a été constitué le 11 mars 2020 par le gouvernement pour "éclairer la décision publique dans la gestion de la situation sanitaire liée au coronavirus". Il est donc chargé de donner son "éclairage scientifique" sur les différentes mesures qui seront prises en matière de vaccination.

À cela, il faut ajouter, créé par le Président MACRON, un groupe informel qui semble prendre de l’importance dans le pouvoir de décider ?

  • Le Gouvernement :

Donc d’abord le Premier Ministre et

  • Son Ministre de la Santé

Qui dispose du HCSP le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) qui est une instance chargée d'apporter une aide à la décision du Ministre.

 

  • Le CESE Conseil Économique Social et Environnemental qui a créé une Commission temporaire vaccination CTV à la demande du Premier Ministre !

https://www.lecese.fr/content/saisine-vaccination-contours-et-calendrier-du-dispositif

C’est le CESE qui va gérer l’ingérable Collectif Citoyen de 35 membres soit-disant tirés au sort (nous y reviendrons). Ce collectif citoyen sera chargé de formuler des observations sur les choix de politique vaccinale qui lui seront proposés. Il s’exprimera également sur les questionnements, peurs, résistances et questions éthiques que peut susciter la vaccination contre la COVID 19...

  • Le Parlement

On ne peut pas dire qu'il soit considéré en haut lieu comme force de réflexion et de proposition

Les commissions des Affaires Sociales de l’Assemblée et du Sénat vont intervenir pour entendre le Ministre de la santé !

Mais, en plus, il y a l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques dont le Président est M. Cédric VILLANI, député et qui regroupe en son sein Chambre des Députés et Sénat.

  • Le Comité Vaccin COVID-19

Ce comité, composé de 12 personnes et présidé par la vaccinologue Marie-Paule KIEBY, est chargé d'analyser les différents essais cliniques,

  • Le Haut Conseil d’Orientation pour la stratégie vaccinale

Comme il y avait trop d’interlocuteurs trop d’intervenants…il fallait coordonner …donc ce Haut Conseil a été créé…et un comité Théodule en plus !

Un journaliste d'investigation a déjà répertorié 17 institutions qui sont intervenants dans le processus de consultation/décision !

 

Si vous avez eu le courage de parcourir cette énumération, vous pouvez bien comprendre que deux conclusions atroces doivent être tirées :

  • L’usine à gaz montée illustre l’impossibilité de prise de décision bonne et ou mauvaise. Il faut savoir que tous ces conseils et comités doivent se faire valoir auprès du décideur suprême le Chef de l’État et donc ils doivent se combattre entre eux au lieu de combattre COVID-19,
  • Le temps perdu à la prise de décision est du temps gagné pour COVID-19 et perdu pour la vaccination des millions de français et surtout des personnes à risques, des personnels soignants...
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 13:39
UN GOUVERNEMENT SI NOMBREUX ET EN MODE COVID

UN GOUVERNEMENT SI NOMBREUX ET EN MODE COVID

 

UN VRAI DRAME NATIONAL RÉVÉLÉ PAR LE SCANDALE DE LA VACCINATION SUITE LOGIQUE DE CELUI DES MASQUES : UNE FRANCE BLOQUÉE, PARALYSÉE, INGOUVERNÉE, INGOUVERNABLE

 

Des pays démocratiques comme la Belgique, l’Espagne, l’Italie… arrivent à se passer de gouvernement durant des semaines, voire des mois et cela n’empêche pas ces pays d’avancer.

La liberté d’expression nous autorise à écrire ce que tant de français pensent tout bas. Avec cet article de la voix citoyenne nous libérons les français qui n’osent ou ne peuvent pas se faire entendre,  écrire ou penser tout haut.

Merci de nous lire. N’hésitez pas à faire suivre…

 

UN CHEF D’ÉTAT, UN PARLEMENT ET C’EST TOUT !

Il faudrait tirer les leçons de ces situations de nos voisins qui peuvent vivre sans gouvernement.

Avec le régime Vème République bis du Président MACRON, à quoi sert un Gouvernement ?

Non seulement, il ne sert à rien mais pire comme vous allez le voir cela sème la panique au niveau de l’appareil d’État : la France est un pays qui a tellement de têtes qu’il ne peut plus penser et agir.

Nous constatons tous que ce soit pour la vaccination, pour les grandes causes comme pour les petites, les ministres et sous-ministres ne servent à rien puisque tout se décide à l’Élysée.

En plus, comme ils ne servent à rien et ne savent pas grand-chose pour chaque problème, ils font appel comme le chef de l’État à des spécialistes qui d’une part, ne sont pas d’accord entre eux et d’autre part, alourdissent le pouvoir de décision et perdent eux-mêmes leur temps.

Vous pouvez vérifier en reprenant le rapport du Sénat sur la crise sanitaire " Dans un climat général de défiance envers la parole publique qui s'accompagne désormais d'une défiance envers la parole médicale et scientifique…"

http://www.senat.fr/notice-rapport/2020/r20-199-1-notice.html

Ainsi chers amis français, vous comprenez pourquoi on n’a pas eu de masques et qu’on a pas de vaccins ! La machine France est bloquée.

Trop de ministres et sous-mnistres ont tué le pouvoir de décision et celui de la réflexion. La France de 2021 n'a vraiment plus besoin d'un gouvernement.

 

UN PREMIER MINISTRE (et 60 membres de son cabinet !) +42 MINISTRES ET SECRÉTAIRES D’ÉTAT QUI NE SERVENT À RIEN : UN DRAME NATIONAL

https://www.gouvernement.fr/composition-du-gouvernement

Qui avait parlé d’un gouvernement resserré … ?

Le Gouvernement français par rapport à l’État c’est l’ARMÉE MEXICAINE : une armée qui comporte plus de colonels que de soldats ! et le peuple qui paye.

Rendez-vous compte du nombre de masques consommés et du risque de contamination puisqu’ils ne cessent de bouger pour se prouver leur existence, du nombre de véhicules de fonction, de chauffeurs, de gardes du corps, d’agent de sécurité, de bureaux pour loger les membres des 42 cabinets…

D’ailleurs consacrez une minute pour aller sur le site du gouvernement (lien ci-dessus) et dites-vous honnêtement combien de noms connaissiez-vous sur ces 42 ministres et sous-ministres ?…c’est un vrai jeu CASSE TEX que nous vous proposons.

Mais plus grave : cette armée gouvernementale est d’ailleurs dangereuse aussi politiquement car comme ils ne sont pas au courant de ce qui se trame au-dessus d’eux au niveau du Premier Ministre et surtout au niveau de l’Élysée ils racontent n’importe quoi …que le Président de la République ne cesse de rectifier !

D’ailleurs, si ces 42 portent (maintenant) des masques (anciennement inutiles) c’est qu’ils ont certainement peur qu’on les reconnaisse.

C’est dramatique pour la conduite de l’État : ou ces ministres parlent voire agissent et ils disent et font n’importe quoi ou ils ne parlent pas et ne font rien et c’est aussi dramatique puisque, inutile,  ils coutent très cher à la nation, à nous tous.

Rendez-vous compte du nombre de vaccins qui pourraient être achetés même au prix fort si on supprimait ces 42+1 (le Premier Ministre) inutiles !

 

 

PROCHAINS ARTICLES : 

L’AUTORITÉ N’EST PAS L’AUTORITARISME,

VACCINATION ANTI COVID-19 UNE PAGAILLE... DROIT DANS LE MUR…

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 17:30
CORONAVIRUS : L'ENNEMI DES RASSEMBLEMENTS

CORONAVIRUS : L'ENNEMI DES RASSEMBLEMENTS

 

LA "RAVE PARTY" DU NOUVEL AN DANS L’ILE ET VILAINE : UN ÉTAT IMPUISSANT À FAIRE RESPECTER SES PROPRES RÈGLES. C’EST LA DROGUE ET LA CHIENTLIT QUI MÈNENT LE MONDE !

Le premier scandale d'ÉTAT 2021 est celui de l’incapacité de faire vacciner en masse…mais l’ÉTAT poursuit sa descente aux Enfers.

Après, en 2020, le mystère des masques qui n’existaient parce qu’ils étaient inutiles voilà la défense du droit au désordre et à l’illégalité en Bretagne !

Ce second scandale, nous l’avons vécu avec cette RAVE PARTY EN ILLE ET VILAINE.

 

LES CULTES ACCÈS RÉGLEMENTÉS, JAUGE À 6 M², PAS DE PUBLIC POUR LE DÉPART DU VENDÉE GLOBE ET PRÈS DE RENNES UNE "RAVE PARTY" SANS RESPECT DES RÈGLES SANITAIRES « TOLÉRÉE »…LA France À DEUX VITESSES

UN PRÉFET PARTISAN DU MAINTIEN DU DÉSORDRE

À partir du jeudi 31 décembre 2020, les fêtards teufeurs de LIEURON, ont réussi à investir ce gentil village de 720 habitants à 40 kilomètres de Rennes et à y rester jusqu’au dimanche matin.

Après un petit échange musclé avec les gendarmes et quelques déprédations, la fête a pu se dérouler normalement, les gendarmes ayant pris du recul puisqu’ils n’ont eu ni renforts, ni ordre de faire respecter la loi.

Ce rassemblement est interdit car illégal (non déclarée) et contraire aux règles sanitaires (voir ci-dessous).

Quant aux forces de l’ordre, elles savent maintenant que si elles touchent par mégarde un poil de manifestant, elles sont accusées de « violences policières »…un dérapage dans la boue bretonne est si vite arrivé ! Elles ont eu le droit de passer trois nuits glaciales, dehors, loin de la petite fête familiale du 1er de l’An et en intervention aux frais de la princesse. Des forces de l’ordre confinées pour le maintien du désordre : voilà comment la République inaugure l’année 2021.

Voilà le cadeau du Nouvel An du Président de la République aux français dans la foulée de son intervention télévisée d’espoir du Printemps. Avant la promesse d’un  Printemps de l’espoir, le Président de la République nous a donc offert en réalité ce soir-là comme espoir de l’hiver un marché libre de la drogue, de l’alcool au petit village breton de Lieuron.

 

UNE RAVE PARTY : QUEL INTÉRET ? UNE RAVE PARTY : QU’EST-CE ?

Pour ceux qui ne connaissent pas les RAVE PARTY nous dirons qu’il s’agit d’une réunion festive sur fond de musique choc, alcool et de drogues.

Jusque-là, rien n’est interdit dans ce type de rassemblement sauf…la surconsommation d’alcool dans un lieu devenu public ou ouvert au public, la consommation, la vente et la détention de drogues et le non-respect des règles concernant l’organisation d’une manifestation (déclaration préalable à faire) ainsi que le non-respect des règles édictées au titre de la sécurité sanitaire.

Il y a une constante dans ces rassemblements : celui de la présence de la drogue. Tout est agencé pour que ce marché prospère… nous reviendrons sur ce sujet trop grave !

 

UN PRÉFET TOUJOURS EN PLACE !

Le Préfet de l’Ille et Vilaine, représentant de l’État, a pu passer un réveillon du Nouvel An en famille presque tranquille.

Il n’a pas été gêné par la pollution sonore et les autres pollutions d’une manifestation qui se déroulait dans des conditions illégales à 40 kilomètres de la Préfecture.

Il était peut-être parti skier avec sa famille en Suisse ?

Ce qui est certain c’est que Monsieur le Préfet n’a pas été gêné non plus par le froid que les forces de l’ordre enduraient elles, qui n’avaient pour se réchauffer que la chaleur du ou des véhicules de ces mêmes forces de l’ordre incendiés par les teuffeurs (appellation consacrée à ces fêtards, pâles reliques des hippies du siècle passé).

C’est vrai que dans ce secteur de la France l’ordre a l’habitude de ne pas régner et la loi, celle d’être inappliquée : il suffit de se souvenir des bonnets rouges, du projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes et de l’occupation illégale de la Zone à Défendre et non Zone d’Aménagement Différé…ne parlons pas non plus de l’incendie du Parlement de Bretagne et de la vie agitée de certains quartiers voire des chaudes soirées du Centre de RENNES.

Donc, pour ce Nouvel An, un nouveau coin de France a mis entre parenthèses l’État de droit et cela ne gêne personne au niveau de l’État puisqu’on n’a pas entendu le rappel à l’ordre du Préfet par le Ministre de l’Intérieur ni celui du Président de la République.

2500 personnes ont pu ainsi repartir tranquillement dans tous les coins de France après avoir fait leur plein d’alcool, de drogues et de virus COVID-19 à propager dans tout l’hexagone et même d’après les organisateurs ; ils ont même trouvé des fêtards pour ramener le Virus Covid-19 version bretonne en Belgique, Espagne…

C’est tout simplement une insulte au bon sens, au civisme, au personnel soignant…

 

 

RAPPEL : INTERDICTION DES RASSEMBLEMENTS

« Diverses mesures relatives à la phase III du déconfinement sont entrées en vigueur suite au décret n°2020-759 du 21 juin 2020 modifiant le décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

Ainsi, en application de l’article 3 de ce décret, « tout rassemblement, réunion ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes, est interdit sur l’ensemble du territoire... » jusqu’à nouvel ordre.

Il convient de noter que cette interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes concerne les activités dans les lieux privés lorsque ceux-ci sont ouverts au public. En vertu de la décision n° 2020-800 DC du 11/05/2020 du Conseil Constitutionnel, seuls les locaux d’habitation ne sont pas concernés par cette interdiction.

Cependant et par dérogation, les cortèges, défilés, rassemblements de personnes et d’une manière générale toutes les manifestations sur la voie publique peuvent être autorisées par le Préfet, les organisateurs s’engageant au strict respect de règles sanitaires.

Ainsi, ces organisateurs devront en faire la déclaration, adressée au service instructeur de la Préfecture au moins 3 jours francs avant la date de la tenue de la manifestation. »

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2020 1 21 /12 /décembre /2020 18:03
L'ÉLYSÉE : UN PROJET DE RÉFÉRENDUM SUR LE CLIMAT À RANGER AU PLACARD

L'ÉLYSÉE : UN PROJET DE RÉFÉRENDUM SUR LE CLIMAT À RANGER AU PLACARD

 

IL FAUT ÉVITER À EMMANUEL MACRON DE COMMETTRE UNE FAUTE, PIRE UNE ERREUR GRAVE

Oser ou faire croire au bon peuple qu’un référendum va changer la face de ce monde et permettre d’influencer les caprices de la climatologie…c’est de la démagogie pure et dure.

Voir aussi :

https://www.olonnes.com/2020/12/rechauffement-climatique-un-referendum-inutile-suite-2.html

 

Le temps n'est pas aux amusettes sous les lambris de l’Élysée : il y a tant d'autres choses plus urgentes, plus importantes sous le règne exécrable de la COVID-19.

Heureusement, les sages constitutionnalistes, en général, férus des leçons d’histoire, savent que le référendum constitutionnaliste est le meilleur comme le pire. Le pire a déjà eu lieu deux fois sous la 5ième République. Sous de Gaulle et sous Chirac.

Les constitutionnalistes alliés aux autres rédacteurs de textes et penseurs n’ont certes pu établir des barrières contre COVID-19. Mais, par contre, ils ont su élever des murs quasiment infranchissables pour dissuader les apprentis-sorciers qui, pour des petites affaires personnelles, veulent s’accaparer la Constitution française.

Le sujet brule les plumes et les éditorialistes sur ce thème, eux-mêmes, ne respectent même pas la trêve de Noël.

La ficelle est trop grosse et ils travaillent d’arrache-pied pour empêcher le Président de la République de commettre une grosse faute qui serait suicidaire pour une éventuelle tentative pour une deuxième mandat en 2022

.

BIS REPETITA NON PLACENT : MONSIEUR LE PRÉSIDENT « EN MARCHE…ARRIÈRE »

Il ne faut pas tactiquement qu’en s’entêtant, le Président de la République réussisse à souder une opposition dissoute dans les magmas des querelles intestines et personnelles d’une gauche qui sombre et d’une droite sans tête unificatrice dans laquelle le peuple centriste majoritaire se reconnaitrait pour chasser le Président actuel.

Il avait déjà reculé en 2018 sur sa première tentative de référendum vers laquelle le journaleux écolo réalisateur, homme d’affaires, opportuniste donneur de leçons et enrichi Nicolas HULOT le poussait.

Conseillé par la peur et par les Gilets Jaunes, le Président avait donc retiré avec sagesse son projet.

En 2020, il s’est laissé engluer par les prétentions irréalistes de 150 français réunis au sein de « sa » Convention Citoyenne pour le Climat CCC. Un truc qui se révèle ingérable et auquel les français à juste titre ne croient pas : des « tirés au sort » qui, auparavant ont été triés et choisis, ne peuvent constituer un « échantillon représentatif de 66 millions de français ». D’ailleurs, à part quelques-uns qui se sont retirés…les 132 restant ne se sont pas aperçus lors des séances de travail et lors de l’écriture des propositions qu’ils étaient manipulés par les conseillers qui leur furent imposés. Le texte débordait de références et de projets d’engagements qui ne pouvaient pas provenir de ces seuls 150 délégués !

Ainsi, la CCC née dans l’ambiguïté se révèle maintenant gênante et le Président MACRON, père de la Convention Citoyenne pour le Climat, ne savait plus quoi dire aux 132 qu’il avait conviés pour un large débat en ce début décembre…et il leur a fait la promesse d’un référendum …qu’il a eue d’ailleurs la sagesse d’assortir d’un SI…

En effet, avec ce SI..., il pourra dire : pas de référendum, c’est pas de ma faute…c’est la faute aux réactionnaires nihilistes du Sénat, voire de l'Assemblée…que la France protège par sa Constitution. Sénat, que je ne peux même pas réformer !

Il avait d’ailleurs préparé le terrain en disant « Je ne veux pas dire que parce que les 150 citoyens ont écrit un truc, c’est la Bible ou le Coran ! ».

Un petit effort et le Président enfermera son projet de référendum dans une armoire à l’Élysée, s’attèlera sérieusement et de manière réaliste à œuvrer avec l’Europe et l’ONU pour que soient prises les mesures concernant le climat décidées conjointement. Cela ne nous empêchera pas de penser que la CCC fut une expérience qui n’aurait jamais dû être réalisée : perte de temps, d’énergie, d’argent…de Gaulle aurait dit « foutaise ! »

Si jamais le Président MACRON poursuivait dans la voie Référendum, humblement nous lui demanderions de prendre en considération ce qu’écrit l’éditorialiste de l’IREF Jean-Philippe DELSOL en conclusion de son article de ce 20 décembre 2020 :

« Si l’une des chambres du Parlement s’y oppose, le référendum n’aura pas lieu. Espérons donc que l’une des deux assemblées parlementaires au moins sache refuser de sacrifier à cette parodie de démocratie que le Président met probablement en scène dans un but purement électoral, risquant ainsi l’avenir de la France pour de petits intérêts qu’il ne réussira peut-être même pas à préserver

Partager cet article
Repost0