Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

14 juin 2018 4 14 /06 /juin /2018 21:22
LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE EST REJETÉ PAR LA POPULATION

LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE EST REJETÉ PAR LA POPULATION

LE NON AU PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE EST PLÉBISCITÉ

Suite de

http://www.olonnes.com/2018/06/donner-la-parole-aux-citoyens-l-exercice-du-droit.html

Ce mercredi, sur le Remblai des Sables d'Olonne des adhérents de l'Association CACO (Citoyens pour un Avenir Commun au pays des Olonnes) recueillaient des signatures pour une pétition contre le projet du maire de Château d'Olonne de fermer, dévoyer la route littorale depuis le parking du célèbre Puits d'Enfer jusqu'à Saint Jean d'Orbestier (voir document ci-dessus).

 

AMBIANCE

De la curiosité, un accueil étonnement sympathique des nombreux  promeneurs qui sont de toutes origines : des locaux de l’agglomération du Pays des Olonnes, des vacanciers, des  jeunes, des retraités...un vrai panel qui ferait rougir les "manipulateurs" de sondage !

Un dialogue aisé, beaucoup, beaucoup de questions.

Plébiscité : la population qu'elle soit sédentaire, de passage, étrangère... aime "son" littoral qu'elle parcourt à pied, en vélo, en voiture...

 

UNE QUESTION ESSENTIELLE ET FORT SOUVENT POSÉE : POURQUOI CE PROJET ?

Pourquoi fermer la route littorale et détourner la circulation importante sur une route nouvelle qui va massacrer une zone boisée, déboucher au pied de l'Abbaye romane... pourquoi ?

 

UNE RÉPONSE DIFFICILE

Les arguments avancés par le maire sont vite balayés : érosion, problème de submersion de l'Anse de la Parée...les gens ne croient pas que cela justifie le projet . Ils cherchent plus loin la vraie réponse. 

 

CONFIANCE DANS L'AVENIR ET DANS LA RAISON

"Un préfet ne laissera jamais faire cela !" Combien de fois cela a-t-il été dit devant nos petites affichettes !

Pour ceux qui sont plus au fait de la vie locale...c'est aussi "pourquoi faire cela à quelques mois de la fusion...c'est à la nouvelle commune et à l'Agglomération de décider".

Puis la discussion glisse en étudiant la carte exposée...n'y aurait-il pas des projets de construction ? n'y a-t-il pas des intérêts particuliers ?...et le maire ?

Du bas de la rue TRAVOT, au milieu de la belle baie des Sables d'Olonne, les passants vous montrent la barre des immeubles du front de mer, le bétonnage de l'après-guerre. Ils ne veulent plus de cela ! ...On a beaucoup entendu parler de "loi littoral", Xynthia, et de la beauté du site, du littoral, de la tentation des maires, des dérogations accordées par certains ...

La population ne veut pas qu'on leur vole leur littoral.

Mais aucun passant n'a pu avoir une réponse claire à ce POURQUOI ? ...qui justifierait la réalisation du projet.

Ces passants ont signé la pétition, ont emporté des documents pour les faire signer à leurs proches...

Car la population rejette massivement le projet du maire de Château d'Olonne et cet après-midi a ainsi permis de lui apporter le complément d'informations demandé.

CETTE ACTION MENÉE PAR CACO AU NOM DU COLLECTIF SE TERMINE MAIS... 

Si le maire ce Château d'Olonne ne prend pas acte de ce rejet de son projet, d'autres actions suivront avant l'éventuelle "enquête publique" en fin 2018.

Le recueil de signatures de la pétition, bien sûr, se poursuit sous la houlette du collectif SOS ROUTE LITTORALE" sos.route.littorale@gmail.com

Nous retiendrons de cette action et particulièrement de ces contacts de cet après-midi du 13 juin :

- les mots et attitudes de soutien de la population à notre action,

- son rejet du projet,

- l'accueil de ces centaines de familles qui nous ont interrogés, entendus, encouragés, remerciés et ont souhaité que notre action porte ses fruits.

 

MONSIEUR LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE : REPORTEZ LE PROJET !

On ne peut donc que redemander à Joël MERCIER, maire de Château d'Olonne et à son équipe de sortir par le haut de la crise locale qui surgit à partir de ce projet. Que tout acte décisionnel, tout engagement soient reportés après le 1er janvier 2019.

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 22:36
AFFICHE DE JUIN 2009 (extrait)

AFFICHE DE JUIN 2009 (extrait)

UNE COMMUNE NOUVELLE  J-200

EN VENDÉE

 

LA VILLE NOUVELLE "LES SABLES D'OLONNE"

DOIT VOIR LE JOUR LE 1er JANVIER 2019

 

Dernière ligne droite d'un marathon

 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2018 2 12 /06 /juin /2018 20:27

TROIS MAIRES UNIS POUR LA FUSION

 

L'UNION FERA LA FORCE

LES 3 MAIRES RÉUNIS EN OCTOBRE 2014 POUR ANNONCER LEUR SOUHAIT COMMUN DE LA FUSION

LES 3 MAIRES RÉUNIS EN OCTOBRE 2014 POUR ANNONCER LEUR SOUHAIT COMMUN DE LA FUSION

NOUS ATTENDONS AVEC IMPATIENCE LA PHOTO 2018 DES 3 MAIRES ANNONÇANT LA CRÉATION DE LA COMMUNE NOUVELLE "LES SABLES D'OLONNE" AU 1er JANVIER 2019 ET LA DATE DE LA RÉUNION DES 3 CONSEILS MUNICIPAUX (2 JUILLET 2018 ?)  OÙ SERA ACTÉE OFFICIELLEMENT LEUR ADHÉSION À CETTE CRÉATION DE LA GRANDE VILLE "LES SABLES D'OLONNE"

 

..comme cela se fit le 13 octobre 2014 où les 3 conseils municipaux ont adopté une motion commune (voir ci-dessous)

Depuis, il y a eu au niveau des 3 communes sœurs un gros travail de mutualisation des moyens, d'achats groupés, de préparation de la mise en place des services de la ville nouvelle, de rapprochement sur la fiscalité...

Il ne faudrait pas que des petits grains de sable bloquent cette magnifique  marche en avant bien réelle et bien gérée mais dont effectivement on ne parle peut-être pas assez.

L'intérêt général doit l'emporter sur les autres petites contingences personnelles que nous préférons ignorer car la marche arrière est désormais impossible.

Le bon peuple du Pays des Olonnes ne pourrait admettre un blocage, un retard...le vote des castelolonnais du 11 décembre 2016 a gravé la fusion dans le marbre.

Le 1er janvier 2019 est et restera la date de naissance de la commune nouvelle : "Les Sables d'Olonne"

FUSION DES TROIS COMMUNES SOEURS AU PAYS DES OLONNES AU 1er JANVIER 2019
Partager cet article
Repost0
6 juin 2018 3 06 /06 /juin /2018 17:05
LA FUSION DES  COMMUNES : LES ESPOIRS NE DOIVENT PAS ÊTRE DÉÇUS

AVERTISSEMENT AVANT LA " FUSION " ESPÉRÉE AU PAYS DES OLONNES

 

AU 1er JANVIER 2019, LE NOUVEAU MAIRE DES SABLES D’OLONNE DEVRA ÊTRE UN SUPER GESTIONNAIRE ET NE PAS CÉDER À LA FACILITÉ

La fin du mille-feuille territorial promise par le Président HOLLANDE devait permettre de limiter la dépense publique.

D’abord le mille-feuille demeure entier et il y a même des feuilles en plus !  

Nous avions déjà insisté sur l’échec de la réforme territoriale HOLLANDE : elle a été quasiment limitée aux Régions et là maintenant la Cour des Comptes nous dit…l’économie espérée sera une augmentation des charges des Régions ! Cela sans être devin nous le savions : toute fusion commence par couter pour finir à moyen terme à éventuellement rapporter.

 

QUE DONNE DONC LA MINI-RÉFORME "HOLLANDE" QUI S'EST QUASIMENT LIMITÉE AUX FUSIONS DES RÉGIONS ? UNE GESTION HASARDEUSE

La Cour des Comptes dans son dernier rapport passe en revue l’échec des Régions sur le plan structurel et sur celui de la gestion et constate que "la réforme territoriale récente n’a que partiellement simplifié l’architecture institutionnelle locale et la répartition des compétences entre les collectivités, qui demeurent d’une grande complexité."

Donc, dans l'immédiat, c'est un échec sur le plan de la gestion.

Pour la Cour des Comptes, tout y passe : hausse des frais de personnel, doublons des bâtiments, logos, augmentation des indemnités des élus…

De plus, avec le maintien des départements et la création des métropoles, la complexification du partage des compétences s'accroit. Par exemple, en matière de Transports, on ne sait plus exactement encore qui fait quoi ? Idem pour les interventions économiques où demeurent souvent encore possibles les cumuls de subventions communes, départements, régions, État, Europe demeurent.

 

FUSION DES COMMUNES AU PAYS DES OLONNES : ÉVITER CETTE ERREUR GRAVE DES RÉGIONS EN PRÉPARANT SEREINEMENT LES ÉCHÉANCES DU  1er JANVIER 2019 ET DE MARS 2020

En matière d'harmonisation des structures et de la gestion commune un important travail a été réalisé ces derniers mois et cela devrait rassurer les citoyens. Le Comité de Pilotage, au moins vu de l'extérieur, fonctionne bien, les budgets des 3 communes sont maîtrisés et l'harmonisation de la fiscalité locale sera rendue possible et indolore sans augmenter la pression fiscale.

Les outils de gestion communs tant financiers qu'en ressources humaines se mettent en place.

Il appartiendra donc à la prochaine équipe et à son "chef" de réussir et cela ne s'improvise pas. Pour cette équipe, l’investissement humain, la disponibilité et le sens de l'intérêt général seront très importants. Ceux qui mettront des obstacles par des ambitions personnelles démesurées à la création de cette équipe porteront une lourde responsabilité en cas d'échec.

Il appartiendra aussi aux citoyens de veiller à protéger leur acquis qu'est la FUSION et les espoirs qu'elle permet de faire du Pays des Olonnes un havre de paix et de progrès.

Il faut donc pour ne pas rompre l'élan que la guéguerre larvée entre les 3 maires menace que place soit faite à l'investiture au 1er janvier 2019 d'un homme ou d'une femme et de son équipe pour gérer la transition.

Il faut pouvoir offrir à l'équipe qui prendra le relais en 2020, lors des prochaines élections municipales, les conditions de la réussite de la ville nouvelle des Sables d'Olonne.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2018 2 05 /06 /juin /2018 16:47
PETITS RAPPELS : LE 13 OCTOBRE 2014 LES CONSEILS MUNICIPAUX DES 3 COMMUNES ONT ACTÉ LEUR ACCORD SUR LA FUSION
PETITS RAPPELS : LE 13 OCTOBRE 2014 LES CONSEILS MUNICIPAUX DES 3 COMMUNES ONT ACTÉ LEUR ACCORD SUR LA FUSION

PETITS RAPPELS : LE 13 OCTOBRE 2014 LES CONSEILS MUNICIPAUX DES 3 COMMUNES ONT ACTÉ LEUR ACCORD SUR LA FUSION

LA COMMUNE NOUVELLE, COMMUNE UNIQUE LES SABLES D'OLONNE DOIT ÊTRE ACTÉE DANS LES PLUS BREFS DÉLAIS. CELA DÉCOULE DES DÉCISIONS POPULAIRES ET DES ACCORDS DONNÉS PAR LA POPULATION

LES TROIS MAIRES DOIVENT TENIR LEURS ENGAGEMENTS : COMMUNE NOUVELLE AU 1er JANVIER 2019

 

LE 2 JUILLET 2018, LES 3 COMMUNES DE CHÂTEAU D'OLONNE, OLONNE SUR MER DOIVENT TENIR UN CONSEIL MUNICIPAL POUR ACTER DANS LES MÊMES TERMES LA CRÉATION DE LA COMMUNE NOUVELLE "LES SABLES D'OLONNE" FUSION DES 3 COMMUNES SOEURS

Première alerte : lors du Conseil Municipal de Château d'Olonne, le 28 mai 2018, le maire Joël MERCIER en réponse à une question de l'opposition sur la date du futur conseil municipal du 2 juillet prévu dans les 3 communes a déclaré qu'il ignorait cette date.

Renseignement pris il ne pouvait ignorer cette date et ce rendez-vous historique et symbolique....pris de court par cette question de l'élue il a dû mentir.

 

Deuxième alerte : OUEST FRANCE de ce jour fait paraître un article (voir ci-dessous) où le chef de file de l’opposition castelolonnaise (liste "ensemble agir pour le changement") rappelle les étapes de la procédure avant la fusion et insiste sur le calendrier.

 

Les engagements du Maire de Château d'Olonne repris dans son discours en mairie le soir du 11 décembre 2016 suite à la "votation" populaire des castelolonnais sur la fusion par création d'une commune nouvelle et déjà énoncés auparavant sont sans équivoque.(voir documents ci-dessous)

Les maires ont une obligation de résultat : commune nouvelle au 1er Janvier 2019

Toute mesure qui retarderait l'échéance du 1er Janvier 2019 devra être sanctionnée par la réprobation populaire sous toutes les formes que la loi n'interdit pas.

 

Communiqué passé dans le presse locale

Fusion : Après les paroles, passons aux actes

Dans l’esprit de tous, la fusion aura lieu au 01 janvier 2019

Les Sables d’Olonne, Château d’Olonne et Olonne sur Mer formeront une seule et unique commune de plus  de 45 000 habitants avec des capacités budgétaires élargies et une représentation  plus conséquente.

Considérant que les trois communes sont aujourd’hui volontaires pour se rassembler, deux étapes essentielles restent encore à franchir.

La première est celle d’une délibération favorable des conseils municipaux pour la création d’une commune nouvelle.

La seconde est  d’obtenir l’arrêté préfectoral actant la création de la commune nouvelle.

Or la procédure administrative conduisant à un arrêté de création de commune nouvelle est assez longue et soumise à différents niveaux de contrôle. Il n'y a donc plus de temps à perdre pour boucler administrativement le dossier de la fusion et mettre sereinement en œuvre la volonté d'une large majorité des Castelolonnais

Ainsi, au 01 janvier 2019, les 99 conseillers municipaux devront élire le Maire de la commune nouvelle et l’ensemble des adjoints qui devront fidèlement l’entourer  pendant la période transitoire.

Moins d’adjoints qu’aujourd’hui pour plus d’efficacité au service de l’intérêt général.

Le temps presse

Passons aux actes.


   Jean-Pierre CHAPALAIN

LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE DOIT TENIR SES ENGAGEMENTS QUI NE SUPPORTENT AUCUNE AMBIGUÏTÉ

LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE DOIT TENIR SES ENGAGEMENTS QUI NE SUPPORTENT AUCUNE AMBIGUÏTÉ

 TROIS FOIS LE OUI À LA FUSION AU 1er JANVIER 2019 DE L'EQUIPE MUNICIPALE DE CHÂTEAU D'OLONNE

TROIS FOIS LE OUI À LA FUSION AU 1er JANVIER 2019 DE L'EQUIPE MUNICIPALE DE CHÂTEAU D'OLONNE

Partager cet article
Repost0
30 mai 2018 3 30 /05 /mai /2018 23:08
N'OUBLIONS PAS CE PANNEAU QUI "PROTÈGE" LE SITE CONTRE UN MASSACRE POTENTIEL QUI N'AURA PAS LIEU

N'OUBLIONS PAS CE PANNEAU QUI "PROTÈGE" LE SITE CONTRE UN MASSACRE POTENTIEL QUI N'AURA PAS LIEU

LE PANNEAU CI-DESSUS , ŒUVRE DE LA VILLE DE CHÂTEAU D'OLONNE ET DU  DÉPARTEMENT, DEVRAIT SIGNIFIER À UN TRÈS ÉVENTUEL COMMISSAIRE ENQUÊTEUR SON IMPOSSIBILITÉ DE DONNER UN AVIS FAVORABLE AU PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE DE DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE.

 

 

VOICI LE TEXTE FIGURANT SUR LE PANNEAU CI-DESSOUS

 

"Site de 34 hectares aménagés par le Conseil Général de la Vendée, l'espace nature de Saint Jean d'Orbestier permet de découvrir, à deux pas de l'océan, un milieu où la faune et la flore sont particulièrement préservés.

Amateurs de ballades à vélo ou simples randonneurs pourront profiter de cet espace d'exception en circulant sur les deux kilomètres de sentiers spécialement aménagés.

Entre l'abbaye Saint Jean d'Orbestier et l'Anse aux Moines, il pourra apprécier une végétation typique de prairies et de landes parsemées de fourrés arbustifs .

Les plus chanceux auront peut-être le plaisir d'apercevoir la discrète fauvette pitchou qui aime à scruter l'horizon du haut des ajoncs, son domaine de prédilection.

 

L'espace naturel de Saint Jean d'Orbestier est un site acquis par le Conseil Général de la VENDÉE .

Respectons et protégeons notre environnement"

 

PANNEAU PARKING DE L'ABBAYE
PANNEAU PARKING DE L'ABBAYE

PANNEAU PARKING DE L'ABBAYE

Partager cet article
Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 21:23
LE OU LES OPPOSITIONS...COMPLIQUÉ...DERRIÈRE LA SÉNATRICE ANNICK BILLON LES MEMBRES DE L'OPPOSITION DE DROITE

LE OU LES OPPOSITIONS...COMPLIQUÉ...DERRIÈRE LA SÉNATRICE ANNICK BILLON LES MEMBRES DE L'OPPOSITION DE DROITE

LE DÉBAT TRUQUÉ, DÉCEVANT, SANS CONCLUSION ...

L'OPPOSITION VOUDRAIT UN REPORT DE TOUTE DÉCISION SUR LE DÉTOURNEMENT DE LA ROUTE LITTORALE

Suite de

http://www.olonnes.com/2018/04/fermeture-de-la-route-littorale-au-conseil-municipal-de-chateau-d-olonne-de-ce-lundi
-23-avril-2018.html
 

 

LE DÉBAT TRUQUÉ, DÉCEVANT, SANS CONCLUSION ...

La question posée par l'opposition a le mérite d'être simple : reporter toute décision après la création de la VILLE NOUVELLE "LES SABLES D'OLONNE"

Le débat ne débouchera pas même pas sur une esquisse de réponse à la question posée !

Laurent AKRICHE, élu Europe Écologie-Les Verts EELV sur une liste dite d'opposition socialiste, réitère sa "volonté" d'apporter son soutien au projet du maire et profite de l'occasion pour revenir sur les attaques personnelles

(voir : http://www.olonnes.com/2018/04/des-opportunistes-qui-deshonorent.html) dont il serait victime.

Laurent AKRICHE nous fait l'honneur, sans nous citer, et sous forme d'allégations qu'il qualifie de "méthodes plus que douteuses" d'attaques personnelles. Rappelons que ce sont les positions de l'élu l'homme public que nous analysons sans viser l'homme. Or, nous avons le droit de juger ses positions changeantes et difficilement compatibles avec l'idée généreuse que nous nous faisons de l'écologie et du vrai militantisme écologique. De plus, Laurent AKRICHE sait que ce blog lui est ouvert pour tout droit de réponse. 

Mais justement lors du débat Laurent AKRICHE confirme d'ailleurs dans son propos un de ses reniements volte-face en lançant "la fusion, vous avez voulu la fusion..." Amnésie politique : en 2008, Laurent AKRICHE était sur une liste fusionniste qui avait à son programme le référendum sur la fusion et fut un militant fusionniste.

http://chateaudolonne.capvrai.over-blog.com/article-17680237.html

C'est vrai : "il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis"...l'élu Laurent AKRICHE a le droit de changer d'avis...en politique, cela s'appelle "retourner sa veste". En 2018, l'élu d'opposition Écologique a rejoint la majorité du maire (divers droite)  sur le projet de dévoiement qui est tout sauf écologique. À défaut d'électeurs, les derniers militants EELV, après leurs déboires locaux et nationaux cherchent-ils des alliances pour survivre quitte à perdre leur âme ?

Nous l'avons dit et redit l'écologie est le devoir et l’affaire de tous et ne doit pas être l'apanage de professionnels ou d'amateurs dits éclairés de la politique.

 

L'OPPOSITION DE DROITE LISTE "ENSEMBLE AGIR POUR LE CHANGEMENT "VEUT UNE RÉPONSE À SA QUESTION

OUI OU NON y aura-t-il report de toute décision concernant le projet du maire ? Le débat n'est pas POUR OU CONTRE le projet comme semble le vouloir l'allié du maire dans ce débat Laurent AKRICHE. 

Mauricette MAUREL voudrait recadrer le débat...il ne faut pas se tromper de débat...ce n'est pas celui du POUR ou du CONTRE le dévoiement comme semble le vouloir l'allié du maire sur ce projet.

Sur certaines de ses supputations, Laurent AKRICHE qui mélange un peu tout se fait aussi remettre en place par l'auteur de la question... l'opposition de droite précise bien qu'elle est composée de " 5 personnes indépendantes et non subordonnées".

Citons aussi sa manière de fustiger les signataires de la pétition. Ce n'est pas "quelques centaines de signatures"...étrange conception de la démocratie directe ...surtout que la pétition avance vers les 4 000 signatures...OUI, le bon peuple dit NON au dévoiement malgré le mépris qu'affiche Laurent AKRICHE à leur égard.

Rappelons à Laurent AKRICHE que le présent blog peut se vanter de son indépendance et de son apolitisme.

 

RÉPONSES ET NON RÉPONSE DU MAIRE ET DE SON ADJOINTE

En guise de réponse à la question posée, les deux édiles sont repartis sur la défense de leur projet avec toujours les mêmes arguments...dont ils paraissent moins assurés. Ce fut vraiment confus parfois.

Au passage, le maire égratigne son collègue Yannick MOREAU qui a pris position pour le report de toute décision à la création de la Ville Nouvelle.

voir :

http://www.olonnes.com/2018/04/vox-populi-non-a-la-fermeture-de-la-route-littorale.html

Annick BILLON sobrement rappelle que le projet de renaturation fait l'unanimité alors que, sur le problème du dévoiement de la route littorale, "chacun à un avis". Elle attend que la "Grande Ville LES SABLES D'OLONNE" se saisisse de la question de la programmation et reprenant la parole elle tranche sur l'argument d'Isabelle DOAT sur les supposées subventions ; il ne faut pas ramener le dossier au problème du financement ..."le financement ne doit pas être l'argument "

Le débat s'enlise...le maire ne veut rien céder sur l'information aux élus, le report, l'état d’avancement des études, pas de date précise sur le document d'Autorisation Environnementale Unique et d'Étude d'Impact  essentiel pour la constitution du projet, la ligne budgétaire sur le études maîtrise d’œuvre existe toujours laissant penser que le maire peut être tenté un passage en force ...

Seule confirmation : l'enquête publique devrait avoir lieu en fin d'année à quelques jours de la naissance de la Ville Nouvelle LES SABLES D'OLONNE

PLANNING IRRÉALISTE, CONTRE-VÉRITÉS

Ce planning est-il réaliste ? Nous pouvons en douter tant les obstacles administratifs seront importants ...alors où nous mènent Isabelle DOAT et son maire Joël MERCIER ? Et pourquoi cette stratégie du désespoir qui conduit le maire a énoncé des contre-vérités comme celle de la décision du Conseil municipal de juillet  2013 et celle de l'érosion sur cette partie du littoral

voir :

http://www.olonnes.com/2017/12/littoral-non-a-la-campagnbe-de-desinformation.html

Monsieur le maire, vous savez bien, si vous relisez la délibération que le Conseil Municipal de l'époque (30 juillet 2013) que celui-ci a statué sur la poursuite des études et non sur le projet...À ce jour aucun Conseil Municipal n'a donné son accord sur le projet et pas même sur le pré-projet.

voir : la délibération du 30 juillet 2013 !

http://www.lechateaudolonne.fr/media/conseil_municipal_du_30_juillet_2013__040660700_1558_26092013.pdf

 

 

 

À SUIVRE : UN COMPTE ADMINISTRATIF BILAN D'UNE GESTION FORTEMENT CONTESTÉE

 

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 10:54
UNE NOUVELLE FOIS CETTE PHOTO QUI EXPLICITE BIEN LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE

UNE NOUVELLE FOIS CETTE PHOTO QUI EXPLICITE BIEN LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE

PRIORITÉ AU "DÉVOIEMENT FERMETURE DE LA ROUTE LITTORALE" LE GRAND DÉBAT A ÉTÉ PETIT

LE MAIRE JOËL MERCIER DROIT DANS SES BOTTES, SON ADJOINTE ISABELLE DOAT EN DÉFENSE FAIBLE ET SANS CONVICTION

 

Pourtant la question est simple : qui veut d'un projet que la population rejette dans sa forme actuelle imposée par le Maire ?

C'est clair :

Oui, à la mise en valeur de cette partie du littoral, NON à la fermeture de la route et à son détournement et aux conséquences néfastes que cela va entraîner.

La partie aménagée du Lac de TANCHET au Parking du PUITS D'ENFER est plébiscitée par les promeneurs même si le projet initial a fait grincer quelques dents.

Il y avait donc 37 questions à l'ordre du jour de ce long conseil municipal de Château d'Olonne...et nombreux étaient ceux qui attendaient les réponses aux deux questions (dernière et avant dernière de l'ordre du jour) posées par l'opposition de droite de la liste "Ensemble, Agir pour le Changement".

 

LA QUESTION DE L'OPPOSITION

Résumons la question simple de l'opposition :

"Nous avons demandé en question diverse que ce projet soit différé. Nous sommes d'accord que les études naturalistes, indispensables, soient menées pour gagner du temps.

Nous demandons par contre que les études de maitrise d’œuvre ne soient pas engagées de façon à ce que le projet d'aménagement de cette part remarquable du littoral soit établi par la Ville Nouvelle dès 2019."

L’opposition voudrait que "les élus soient saisis et se prononcent individuellement." et donc que, lors d'un prochain Conseil Municipal, soit inscrite la "question portant décision d'engager ou de différer la maîtrise d’œuvre de l'aménagement du littoral."

Vu le trouble au niveau de la population, ne vaut-il pas mieux attendre la création de la Ville Nouvelle, le 1er Janvier 2019 ? Ne faut-il différer ce qui est décisionnel  et engagerait celle-ci sans que tous les élus concernés aient leur mot à dire ?

Nous sommes en fin avril 2018 et, dans seulement 8 mois, la nouvelle structure administrative la Commune Nouvelle LES SABLES D'OLONNE et ses 99 élus sera mise en place. Une faible partie de ces élus (la petite majorité fluctuante du maire de Château d'Olonne renforcée par 2 ou 3 opposants ralliés) soit moins de 20 élus peuvent-ils imposer aux 73 autres élus un projet aussi important ? Est-ce cela l'expression de la démocratie locale ?

Le Maire de Château d'Olonne veut donc imposer son projet aux deux communes sœurs et à la Communauté d'Agglomération...mais alors que devient le vrai débat attendu ? 

 

À SUIVRE : LE DÉBAT TRUQUÉ DÉCEVANT SANS CONCLUSION ...et les autres points importants de l'ordre du jour.

 

 

Partager cet article
Repost0