Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 22:47
SUR LE PODIUM LES 3 PILOTES DU TEAM CHAN DONT THOMAS LAURENT À DROITE LE 3 TROISIÈME

SUR LE PODIUM LES 3 PILOTES DU TEAM CHAN DONT THOMAS LAURENT À DROITE LE 3 TROISIÈME

"SUR LE PLUS BEAU CIRCUIT DU MONDE",  LE JEUNE PILOTE THOMAS LAURENT FAIT MONTER SUR LE PODIUM LE PAYS DES OLONNES "LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION"

 

Malgré de gros pépins techniques lors des essais; relégué sur la ligne de départ , Thomas LAURENT et ses deux coéquipiers ont réussi à se hisser à la troisième place en LMP2 catégorie reine du championnat du monde Endurance.

Thomas et ses deux coéquipiers sont de nouveau sur le podium et bien en place pour la course au titre de champion du monde à l'issue de cette deuxième manche après leur victoire  du Grand Prix de Silverstone.

Félicitations à lui, à son équipe et à ses supporters et sponsors comme PASO l'entreprise vendéenne, aux autres sponsors fidèles  et, bien sûr, aux siens qui donnent tant pour "notre" jeune champion.

Soutenons THOMAS le plus jeune pilote à avoir gagné un grand prix WEC et à son équipe en préparation  pour les 24 heures du Mans les 17 et 18 juin prochain.

 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 21:52
UN PROJET QUI DOIT FAIRE DÉBAT

UN PROJET QUI DOIT FAIRE DÉBAT

LA MAIRIE DE CHÂTEAU D'OLONNE AVANCE UN PROJET DE DÉPLACEMENT ("DÉVOIEMENT") DE LA ROUTE DU LITTORAL DU PUITS D'ENFER À SAINT JEAN D'ORBESTIER

Nous sommes tous concernés par ce projet : pour ou contre il va falloir choisir.

Une nécessité ?

Laquelle ?

Une urgence ?

Pourquoi ?

Il faut se réjouir de voir ce problème enfin traité avec la renaturation envisagée de ce  secteur protégé.

Il appartiendra aux citoyens de participer, de donner leurs avis . En effet, ce ne sont pas les seuls habitants de la Pironnière mais tous les castelolonnais qui sont concernés.

Il appartiendra aux élus, à tous les élus de toutes les communes concernées  d'organiser et de participer à une vraie consultation et d'en tirer avec objectivité les conclusions.

Mais, il n' y pas qu'eux : tous les amoureux de ce littoral, tous les "utilisateurs" de cette voie sont concernés par ce  projet.

L'enjeu est trop important et le droit à l'erreur et à l'échec est interdit. Il y a une esquisse de projet et de nombreuses autres alternatives qui ne sont pas nécessairement prises en compte dans ce pré projet et de nombreuses contraintes budgétaires, économiques, environnementales...

 

L'ANSE DE LA PARÉE MAL PROTÉGÉE CONTRE LES RISQUES DE SUBMERSION ! PHOTO APRÈS UNE TRMPÊTE HIVERNALE

L'ANSE DE LA PARÉE MAL PROTÉGÉE CONTRE LES RISQUES DE SUBMERSION ! PHOTO APRÈS UNE TRMPÊTE HIVERNALE

Partager cet article
Repost0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 21:58
LE LOGO DE L'AGGLO !

LE LOGO DE L'AGGLO !

LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION S'INSTALLE DANS LA PAYSAGE "DES SABLES D'OLONNE"

LES SUBVENTIONS AU MONDE ASSOCIATIF

On peut aisément  illustrer la marche en avant sereine et concrète de la Communauté d'Agglomération"Les Sables d'Olonne" en jetant un œil sur les subventions votées au profit du monde associatif.

C'est un hommage appuyé à ce monde des bénévoles qui fut rendu par les élus. Plus de 70 associations vont bénéficier du soutien de la Communauté d'Agglomération.

Ce n'est pas une tâche aisée pour une collectivité pour décider du choix des bénéficiaires et du niveau de l'aide. En l'occurrence, au cours du dernier conseil communautaire, c'est pas moins de 617 000 euros qui furent octroyés aux associations.

Il y a un réel problème de compétence pour les collectivités...quel est le niveau "agglomération" pour une association ?

En effet, il y a bien des associations "purement communales". Par contre, pour les soutiens à l'événementiel ou à la solidarité, nombreuses sont les associations qui œuvrent au niveau de l'agglomération voire même au-delà. Il y a les sportifs de haut niveau qui portent haut, à l'extérieur de l'agglomération, voire même à l'international, la renommée "des Sables d'Olonne" et  ui honorent leur agglomération  et assurent sa promotion.

Donc, la Communauté d'Agglomération, comme la commune, le département, doivent gérer ces subventions et éviter les doublons, mesurer l'impact et l'engagement des associations et même leur gestion.

La Communauté d'Agglomération n'échappe pas à la règle de cet exercice périlleux et ses responsables ont bien indiqué leurs souhaits après ce premier essai. Les critères seront affinés et la gestion de ce dossier sensible aussi. Pour 2017, la continuité est assurée et les associations rassurées.

 

L'AGGLOMÉRATION S'INSTALLE AUSSI DANS LE SOCIAL ET DANS LE CULTUREL

Deux  sujets furent abordés lors de ce dernier conseil communautaire.

Sur le plan social, la communauté d'agglomération les relais assistants maternels RAM voient donc leur rayon d'action augmenté pour couvrir les 4 communes retro-littorales.

Il faudra donc prévoir un permanent en plus pour être conforme aux exigences de la Caisse d'Allocations Familiales CAF qui prend en charge 43 % des frais de fonctionnement des RAM.

Il sera étudié avec la CAF la mise en place d'un RAM itinérant.

Il faut saluer ce dispositif qui permet aux assistantes maternelles qui sont, par essence, des travailleurs isolés de se regrouper, d'échanger, d'être suivis et aux parents d'avoir des informations sur les formules de garde de leurs enfansts.

Le Conseil Communautaire a eu aussi à étudier la tarification communautaire de l'accès aux bibliothèques et l'extension du réseau informatique aux 4 communes du rétro-littoral.

Pour ce qui est des tarifs des bibliothèques la disparité est importante : de la gratuité à 12 €.

Durant l'année 2017 sera étudié le tarif unique pour l'ensemble des 7 communes.

Ainsi on assiste, dans la sérénité, à la mise en place des structures de l'agglomération dont on peut apprécier la variété des compétences et donc l'importance de la tâche qui incombe aux élus et aux agents pour réussir les transferts de compétences et l'unification des procédures et tarifications.

Il faudra, aussi, pour la réussite de ce vaste chantier que les transferts soient bien répercutés au niveau des économies d'échelle : que la communauté d'agglomération ne soit pas ressentie comme un échelon de plus dans le millefeuille territorial, que soit maintenue la  notion de proximité des services sans alourdir les procédures et les impôts voire mieux, faire bénéficier les citoyens des économies d'échelle et de l'amélioration des services rendus à la population : UN BEAU PROGRAMME, UN CHALLENGE.

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 20:46
NUMERIMER  : affichages sans date ...de 2014
NUMERIMER  : affichages sans date ...de 2014

NUMERIMER : affichages sans date ...de 2014

LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION PREND LE VIRAGE DU NUMÉRIQUE

Le projet baptisé NUMERIMER avance ou plus exactement repart.

Ce projet boosté par "Entreprises des Olonnes" (EDO) élaboré dans la douleur en fin de la précédente mandature (voir photos ci-dessus) va cette fois  enfin voir le jour.

Ce centre NUMERIMER aura 3 finalités :  

- un espace de co-working "formule anglaise signifiant cotravail (terme officiel en France) ou parfois bureaux partagés qui est une nouvelle formule d'organisation du travail,

- une pépinière pour faciliter le "démarrage des start-ups" formule franco anglaise redondante osée,

- des salles de cours et de formation permettant de dispenser des formations en lien avec le numérique.

Il s'agit d'un budget de 1 660 000 euros dont la Région prendrait en charge 913 400 euros.

La communauté en  est à la finalisation de l'avant-projet.

QUEL DÉBAT !

L'intervenant Nicole LANDRIEAU semble hermétique au projet et au devenir du numérique? Ceci peut étonner quand on sait l'importance pour le développement économique de l'implantation de réseaux de fibres optiques et que cela ne peut être assimilé par les représentants du front de gauche. Son représentant n'y va as par quatre chemins. Le projet ne répond pas aux espoirs attendus? C'est un échec économique. "Qui va payer la note de ce pari hasardeux ?""Je préférerai sur ce secteur des investissements utiles à la population : structures pour personnes âgées..."

Le Président Yannick MOREAU a qualifié cette intervention de réquisitoire. En réalité, c'est pire ; c'est une erreur. Le secteur a une affectation qui, en plus, ne date pas d'hier. Le secteur de la Vannerie comporte, de plus, le secteur santé avec des développements "aides à la personne" très larges. Mais surtout l'erreur est sur le fond : pas de réseaux hauts débits, c'est non seulement pas d'entreprises nouvelles et pire c'est le départ des entreprises installées qui ont toutes besoin du haut débit. Pas de réseaux hauts débits, c'est la garantie de ne rien pouvoir faire pour la création d'emplois sur l'Agglomération. La gauche de la gauche est-elle contre l'emploi ? Faut-il transforme la Vannerie en super centre gérontologique excentré, en parcs pour personnes âgées ? Cette intervention nous a fait mal. 

La réponse à Madame Nicole LANDRIEAU viendra sous peu quand  seront dévoilés les noms des entreprises qui vont s'installer sur NUMERIMER.

Par contre, il faudra réussir NUMÉRIMER : c'est-à-dire mettre des moyens de prospection adéquats ; c'est fini l'ère de la prospection limitée à la distribution a minima de plaquettes qui ne servent à rien. Aujourd'hui , la Communauté d'Agglomération est au pied du mur : elle doit réussir, se structurer pour réussir, établir une parfaite communauté d'action avec les chefs d'entreprises d'Entreprises des Olonnes, gérer son plan marketing. Vendre de l'espace NUMERIMER c'est un métier comme vendre des m² de zones industrielles. Décidément, la Communauté d'Agglomération, c'est beaucoup de challenges en même temps.

 

UNE ASSEMBLÉE UN PEU CLAIRSEMÉE MAIS TRÈS STUDIEUSE

UNE ASSEMBLÉE UN PEU CLAIRSEMÉE MAIS TRÈS STUDIEUSE

Partager cet article
Repost0
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 22:31
LE POLE ÉQUESTRE VENDÉEN À SAINTE-FOY À LA PEINE : CEPENDANT UN ENSEMBLE À VISITER

LE POLE ÉQUESTRE VENDÉEN À SAINTE-FOY À LA PEINE : CEPENDANT UN ENSEMBLE À VISITER

LE PRÉSENT ET L’AVENIR DU PÔLE ÉQUESTRE DE VENDÉEN EN DISCUSSION

Il s’agit d’une belle structure porteuse d’ambitions légitimes portée par la Communauté d'Agglomération de l'Auzance et de la Vertonne et édifiée sur la commune de Sainte-Foy. Pourtant elle est loin de faire l’unanimité au sein de des collectivités concernées et loin d'avoir atteint ses objectifs.

 

LA LOGIQUE DU DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL

Le développement d’animations sportives, culturelles va de pair avec le développement économique.

Mais la vie locale sportive, culturelle, sociale pour être attractive a besoin de leaders, d’équipes fanions, d’installations dignes de leur rang. C’est comme cela et autour de cela que se créée le lien social.

« Les Sables d’Olonne Agglomération » a besoin de ce type de structure et des animations qui doivent s’y faire, comme elle a besoin d’un site dédié aux grandes manifestations correspondant à une population de 60 000 sédentaires auxquels s’ajoutent les 300 à 500 000 touristes (voir plus lors du VENDÉE GLOBE).

De plus, le pays « Agglomération LES SABLES D’OLONNE » a aussi besoin d’être connu, reconnu et pour cela il faut avoir des porte-drapeaux. On voit bien cette nécessité avec l’effet VENDÉE GLOBE.

Aussi on comprend mal d’une part, les difficultés du PÔLE ÉQUESTRE VENDÉEN et d’autre part, l’attitude négative d’élus qui risquent d'enfoncer l’institution.

 

UN DÉBAT INUTILE ?

Au cours de ce Conseil Communautaire, Stéphane VIOLLEAU, maire adjoint de la commune de l’Ile d’Olonne, a attaqué l’existence même du Pôle Équestres qui n’a pas d’intérêt général ; pour cet élu il n’y a pas eu et il n’y aura jamais de « concours » d’envergure au Pôle. En clair, un des deux objectifs essentiels assigné au pôle, l’événementiel, ne sera jamais réalisé. Ce n’est pas tout à fait l’avis de son collègue de Sainte-Foy, Noël VERDON, qui s’appuie pour défendre « son » pôle sur la réunion concours hippique de ce week-end qui va rassembler 700 concurrents. Certes, avoue-t-il « il y a eu des débats difficiles au niveau de la Communauté de Communes AUZANCE ET VERTONNE » qui a porté le projet. Mais le redressement de la situation est sensible. « On doit pouvoir être une référence » dit-il en conclusion.

On peut penser que le projet devait être trop ambitieux pour les collectivités concernées de la Communauté de Communes de l'AUZANCE ET DE LA VERTONNE. Elles n'ont pu mettre les moyens pour un lancement et un encadrement à hauteur des ambitions initiales...Ne manquait-il une Communauté d'Agglomération pour impulser et porter un tel projet ?

 

UN DÉBAT PRÉMATURÉ MAIS MALHEUREUSEMENT RENDU OBLIGATOIRE

En réalité, comme l’a fait remarquer, Annick BILLON puis Armel PÉCHEUL le débat de ce vendredi 7 avril 2017 devait se résumer au sauvetage juridique de l’institution secouée par une admonestation préfectorale concernant la forme de la délégation de service public.

Il s’agit de régulariser les structures juridiques du Pôle. De son avenir, il sera discuté plus tard.

La délégation de service public à la SARL Centre Équestre de Sauveterre n’est pas conforme à la loi et doit donc être dénoncée pour être remplacée par une délégation conforme. LA SEM doit être dissoute.

Le problème supplémentaire est que cette dénonciation entraînera un dédommagement au profit du délégataire (estimation de 113 000 euros) conformément au contrat initial …si ce n’est pas lui qui bénéficie d’une nouvelle délégation !

Cette dénonciation et la nouvelle délégation de service public doivent se faire simultanément pour éviter une rupture dans l’exploitation du site.

C’est la date du 1er novembre 2017 qui a été retenue.

Tout cela se fera sous la houlette de la Communauté d’Agglomération…cela fait partie de l’héritage où il n’y aura pas que des opérations positives à solder.

C’était cela qui devait être débattu mais on pouvait bien imaginer que le débat serait élargi.

Il faut reconnaitre qu’un petit déballage a été fait.

Il y eût quelques abstentions lors du vote sur la délibération.

Mais ce dossier difficile a été bien maîtrisé. On le retrouvera lors des propositions pour la nouvelle délégation de service public, lors du règlement de la précédente...

En fin de compte les élus de la Communauté d'Agglomération ont bien sauté l'obstacle mais le parcours n'est pas achevé et le chrono tourne...pourvu que les juges ne distribuent  pas trop de pénalités.

Désormais, il faudra vraiment un plan pour le devenir du pôle équestre vendéen : poursuite avec plan de relance, stop, aménagement possible…une collectivité comme l’Agglomération peut-elle abandonner un bel outil et un investissement aussi important : la chasse aux solutions géniales est ouverte !

Partager cet article
Repost0
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 17:57

AUX SABLES D'OLONNE : IL Y A LE VENDÉE GLOBE MAIS IL N'Y A PAS QUE LE VENDÉE GLOBE

Une des premières actions de la Communauté d'Agglomération LES SABLES DOLONNE dans le cadre de la promotion du tourisme fut le soutien apporté à l'organisation de ce meeting avec la présence de la célèbre Patrouille de France

 

UN GRAND RENDEZ-VOUS : LE 17 JUIN 2017

17 JUIN 2017 : UNE ANIMATION EXCEPTIONNELLE AUX SABLES D'OLONNE
Partager cet article
Repost0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 23:14
UNE SIGNALÉTIQUE DONT IL FAUDRA SE SOUVENIR

UNE SIGNALÉTIQUE DONT IL FAUDRA SE SOUVENIR

LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION COMMENCE À FAIRE L'INVENTAIRE DE SON HÉRITAGE ET À LE GÉRER EN SE DONNANT UNE LIGNE DE CONDUITE.

 

Ce sont les vacances (encore) et certains élus doivent avoir droit à un peu de repos.

Pourtant l'ordre du jour de ce conseil communautaire léger a permis d'avancer dans l'étude des dossiers lourds qui sont tombés dans l'escarcelle de la Communauté d'Agglomération :

- les déchets,

- les subventions aux associations,

- NUMERIMER,

- le pôle équestre,

- transports publics.

Comme dans tout héritage le bénéficiaire doit accepter ce qui est au crédit mais aussi ce qui est au débit, ce qui est bon et ce qui est moins bon.

Sur les dossiers de ce soir c’est l’épreuve du feu pour la solidarité intercommunale.

Le Pôle NUMERIMER c’est un pari sur le devenir économique : un pari cela se gagne ou se perd. Mais ne rien faire sous prétexte qu’il y a un risque d’échec, c’est condamner l’agglomération à l’inaction.

Étendre le réseau de transports publics aux 4 nouvelles communes non encore desservies c’est un investissement important. Le réaliser c’est aussi prendre le risque d’un échec mais c’est la marque de la mise en œuvre de la solidarité intercommunautaire.

Quant au Pôle Équestre qui est le bébé de l’ex Communauté de Communes Auzance Vertonne ’est effectivement un cadeau empoisonné. Il y a des décisions immédiates à prendre sans revenir sur un passé douloureux et rechercher des responsables. C’est vraiment un test pour la Communauté d’Agglomération. Revenir sur le passé n’apportera rien de positif…avançons pour résoudre les problèmes et promouvoir ce qui doit l’être et peut-être éliminer, modifier ce qui ne pourra plus être poursuivi à l'identique.

Pour les subventions 2017, c’est la somme de 617 000 € qui sera attribué au monde associatif pour son fonctionnement et pour la création d’événements. Un geste fort en direction des bénévoles et surtout la mise en place d’une politique de suivi, de rigueur pour éviter les doublons ou pire la course aux subventions communales, intercommunales, départementales, régionales…une politique naissante qui doit accompagner la mise en valeur des réalisations de l’agglomération.

La Communauté d’Agglomération n’a que 4 petits mois d’existence : elle devra trouver ses marques dans la sérénité comme ce soir vendredi 7 avril 2016.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 22:41
L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

LES DÉLIBÉRATIONS DES CONSEILS MUNICIPAUX SONT DÉSORMAIS MARQUÉS PAR LA FUSION DES 3 COMMUNES ET LE TRANSFERT DE COMPÉTENCES À LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION

 

L’OFFICE DE TOURISME DES SABLES D’OLONNE A TOURNÉ LA PAGE

C’était une institution importante qui vient de disparaître au profit de la SPL « Destination Les Sables d’Olonnes » émanation de la Communauté d’Agglomération à qui la compétence TOURISME est dévolue pour les 7 communes.

En fin 2016, la Ville des Sables d’Olonne avait décidé de la dissolution de son Office de Tourisme. Cet organisme était doté d’un budget qui dépassait le million d’euros. Il apporte à l’Agglomération un savoir-faire incontestable, il appartient à celle-ci désormais d’assumer une présence forte au niveau de chaque collectivité de l’Agglomération. Au moins la coordination des actions doit en sortir renforcée, naturelle.

Il faut donc espérer une union féconde pour le bénéfice du Tourisme moteur de l’Économie. La dilution des crédits affectés aux actions de promotion du tourisme au pays des Olonnes était l’exemple type d’un gâchis financier couplé avec un manque d’efficacité : il y avait le Syndicat Mixte du canton, les offices de tourisme des 7 communes, l’adhésion à diverses associations…

Il faut espérer que la Communauté d’Agglomération assumera cette transition tout en maintenant la proximité.

 

LE PALAIS DES CONGRÉS

L’autre exemple de transfert de compétence fourni par le Conseil Municipal des Sables d’Olonne est le transfert de la gestion du centre de Congrès Les Atlantes à la Communauté d’Agglomération via « Destination Les Sables-d’Olonne » sous forme de délégation de Service Public.

Comme l’a fait remarquer un élu…ce n’est pas un cadeau et le maire de confirmer ce dire …la Ville des Sables d’Olonne mettra encore la main à la poche pour ne pas pénaliser la Communauté d’Agglomération, jeune institution naissante.

 

UNE COOPÉRATION LES SABLES D’OLONNE CHÂTEAU D’OLONNE : LE TANCHET

On ne reviendra pas sur les successions de pollutions du cours d’eau Tanchet et de son lac qui déprécient l’image de marque de l’agglomération.

Il faut donc saluer cette alliance qui passe au-delà des « frontières » des deux communes ; le Tanchet court depuis le Taffeneau (à la limite de Sainte-Foy )sur le territoire de Château d’Olonne jusqu’à son déversement dans le petit lac de Tanchet situé sur la commune des Sables d’Olonne. En clair, le ruisseau draine eau et pollution sur son territoire de Château d’Olonne et déverse son flot plus ou moins pollué dans un lac sablais et gêne la sérénité des visiteurs du zoo.

Mais cela va plus loin : le trop plein du Tanchet se déverse sur la plage qui est en première partie en zone sablaise et en seconde partie en zone castelolonnaise. Donc s’il y a pollution du TANCHET, c’est aussi une pollution des eaux de baignade sur la plage de Tranchet. Et ajoutons que lors de l’été 2016 l’activité stages de voile sur le lac TANCHET a dû être été limitée.

La décision sage des deux maires des communes concernées est donc à saluer : s’unir pour stopper une pollution récurrente en finançant à part égale les 180 000 euros de travaux envisagés.

 

UN PLAN DE 10 MILLIONS D’EUROS

MAIS CELA VA BEAUCOUP PLUS LOIN EN MATIÈRE DE PRÉSERVATION DES EAUX DE RUISSELLEMENT ET COURS D’EAU CÔTIERS : ENFIN UNE CONVENTION DE PROGRAMMATION DE RECONQUÊTE DE LA QUALITÉ DE L’EAU !

Rappelons que la VENDÉE est le mauvais élève pour la qualité de l’eau de ses rivières, cours d’eau…

http://www.olonnes.com/2017/03/l-eau-ce-bien-precieux-tres-malmene-en-vendee.html

 

Le citoyen ignore que sur sa facture d’eau il se voit prélever une dîme non négligeable au profit de l’AGENCE DE L’EAU ;

Cet organisme et ses Agences locales (Agence Loire Bretagne pour la VENDÉE) sont enfin sollicitées pour un programme assez ambitieux par les élus du Pays des Olonnes et par la département .

Ce programme a déjà été présenté dans les conseils municipaux. Il représente un investissement de 10 millions d’euros dont l’Agence de l’eau prendrait en charge 6 millions d’euros pour protéger non seulement la qualité de l’eau mais aussi la protection des usages littoraux (baignade, pêche…).

Les objectifs sont vastes :

- Protéger la qualité sanitaire des eaux de baignade,

- Reconquérir la qualité des eaux et des sédiments des zones portuaires,

- Restaurer la qualité sanitaire des eaux des zones de pêche à pied, de loisirs et d’activités aquatiques,

- Mettre aux normes les systèmes d’assainissement,

- Fiabiliser et sécuriser les ouvrages d’assainissement,

- Mettre en conformité les installations d’assainissement non collectif présentant un danger pour la santé des personnes.

Près de 30 projets sont envisagés mais rien sur nos cours d’eau ! et l’engagement pour 2017 et 2018 sera très faible à peine 500 000 euros.

De l’espoir mais très lointain. Espérons que la Communauté d’Agglomération prendra un relai très fort pour restaurer la qualité de notre eau.

Partager cet article
Repost0