Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 11:39
UN ARC QUI UNIT LE PAYS DES OLONNES

UN ARC QUI UNIT LE PAYS DES OLONNES

L'ARC EN CIEL EST UN PRÉSAGE QUI ANNONCE LA FIN D'UN CYCLE ET LE DÉBUT D'UN AUTRE...UN CHANGEMENT HEUREUX AU PAYS DES OLONNES ...ESPOIR

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 23:29
7 communes = une agglomération nouvelle

7 communes = une agglomération nouvelle

LES COMMUNES PERDENT LEURS COMPÉTENCES, LES INTERCOMMUNALITÉS FONT LA RÉCOLTE DES COMPÉTENCES...QUE RESTERA-T-Il DEMAIN AUX COMMUNES ? QUE RESTERA-T-IL À CHÂTEAU D'OLONNE SI LA FUSION À 3 N'EST PAS RÉALISÉE ?

 

Toutes les conditions sont réunies pour qu'au 1er Janvier 2017 naisse la Communauté d'Agglomération "Les Sables d'Olonne" qui réunira les 3 communes de la Communauté de Communes des Olonnes CCO  (Les Sables d'Olonne, Château d'Olonne et Olonne-sur-Mer), les 3 communes de la communautés de communes de l'Auzance et de la Vertonne CCAV ( Sainte-Foy, Vairé, l'Ile d'Olonne) et la commune de Saint-Mathurin. 

Donc au 1er janvier 2017 plus de CCO, plus de CCAV

Cet accord est scellé dans un document programme que les conseils municipaux de chacune des 7  communes ratifient.

Paradoxalement, cette ratification lors des délibérations ne se fait pas dans l'enthousiasme délirant au niveau des élus et pourtant cela a une importance qui est certainement mal mesurée.

 

UNE PROFONDE RÉFORME TERRITORIALE QUI NE DIT PAS SON NOM ET QUI AVANCE EN TENUE CAMOUFLÉE


Par manque de courage politique le législateur n'a pas voulu affronter le mal français du millefeuille en imposant une modalité de fusion de communes contraignante ! Pourtant la France c'est 36 000 communes dont 11 000 ont moins de 300 habitants : ingérable !

Mais devant la nécessité impérative de diminuer ce nombre le gouvernement a utilisé deux armes principales :

1) la baisse de la dotation globale de fonctionnement DGF c'est-à-dire la principale recette des collectivités après le produit des impôts locaux  (pour les communes en gros 20 % de leurs recettes),

2) booster les intercommunalités (communautés de communes et d'agglomération) en leur donnant d'une part des avantages financiers et d'autre part, en leur donnant aussi plus de compétences et les transformant en intermédiaire incontournables entre les Régions et les communes. Il ne faut pas oublier qu'un commune est obligée par la loi de se rattacher à une communauté...donc d'accepter de lui abandonner ses compétences. 

Mais ces compétences nouvelles facultatives ou obligatoires données aux intercommunalités sont donc prises sur les compétences des communes qui doivent les déléguer c'est-à-dire perdre ces compétences.

La liste est longue mais aussi significative de la montée en puissance de l'intercommunalité au détriment des communes.

Il en est ainsi des transferts aux intercommunalités des compétences économiques (comme le tourisme), de la politique d'aménagement et de l'urbanisme (PLU, voirie, assainissement, politique de l'eau, transports, déchets ...), du social (politique de l'habitat, accueil des gens du voyage, projets sportifs et culturels d'intérêt intercommunal)...

LA COQUILLE "COMMUNE" SE VIDE DE SES COMPÉTENCES.

La commune perd donc des pans complets de compétences...de telle sorte qu'on peut se demander que va-t-il rester des compétences communales ? ...l'état civil, les écoles primaires, un peu d'aide sociale, le nettoyage devant la mairie, l'entretien des massifs de fleurs...et encore l'obligation légale de mutualiser les moyens va réduire la part des compétences e la commune

 

Donc, l'État est en train de réaliser ce tour de force : sans vraie réforme territoriale, obliger les communes à se regrouper pour gérer leur pénurie de compétences et la perte de ressources financières. Le maire de Château d'Olonne a-t-il vu cela ?

 

AU PAYS D'OLONNE, OÙ VA-T-ON ?

S'il n'y a pas fusion des 3 communes, il y aura :

- un pôle fort né de la fusion d'Olonne-sur-Mer et des Sables d'Olonne,

- une Communauté d'Agglomération puissante où la Ville nouvelle des "Sables d'Olonne, ville nouvelle" aura une place prépondérante et où les communes rétro-littorales auront une place de choix,

- une commune Château d'Olonne, isolée, moribonde à l'image de son centre-ville actuel .

 

APPEL AUX CASTELOLONNAIS

Castelolonnais, voilà, où vous mènent le maire de Château d'Olonne et son adjointe Isabelle DOAT qui ont refusé la fusion en 2009 et fait capoter celle-ci, qui ont à nouveau refusé la fusion proposée par les deux autres communes en juin 2015 et qui recommencent leurs tentatives de sabordage de la fusion à 3 avec une consultation le 11 décembre plutôt douteuse dans sa formulation et porteuse de noirs dessins. Il faudra cependant répondre OUI à la fusion pour avoir un espoir.

Castelolonnais avez-vous mesurer l'impact sur votre devenir de la création de la Communauté d'Agglomération conjuguée avec la fusion à deux d'Olonne-sur-Mer et des Sables d'Olonne. Sans fusion, les services assurés par la commune ne pourront que se dégrader puisque les dotations de l'État baisseront. Pour compenser, il faudra que les impôts soient augmentés et  avoir recours à l'emprunt... 

Un seul espoir : que le 11 décembre 2016 lors de la consultation des castelolonnais sur la fusion un OUI massif impose au maire Joël MERCIER de rejoindre la démarche de main tendue d'Olonne-sur-Mer et des Sables d'Olonne pour rejoindre la vraie fusion à 3.

 

IMPORTANT !

VOTRE ÉQUIPE CACO (Citoyens pour un AVENIR COMMUN au pays des Olonnes) donne rendez-vous aux castelolonnais et à tous les habitants du Pays d'Olonne

LE JEUDI 1er DÉCEMBRE

à 19h30

 

 POUR UNE RÉUNION DÉBAT SUR LA CONSULTATION DES CASTELOLONNAIS QUI EST PRÉVUE LE 11 DÉCEMBRE 2016 Salle Aimé Calixte Plissonneau...on en reparlera

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 08:42
Zone économique : une friche, réserve foncière où aujourd'hui rien ne peut se faire si ce n'est un scandale

Zone économique : une friche, réserve foncière où aujourd'hui rien ne peut se faire si ce n'est un scandale

AÉRODROME ET VENDEÔPOLE AU PAYS DES OLONNES, TOUT EST COMPLIQUÉ ET INGÉRABLE

 

VENDÉOPÔLE : UN ESPACE ÉCONOMIQUE MAL CHOISI DONC UN FIASCO

Le site qu'ont poussé à choisir les élus suite aux démarches du Maire de Château d'Olonne ont abouti à un fiasco total :

- fiasco juridique avec des années de procédure pour l'achat des terrains ,

- fiasco économique avec des terrains garantis invendables au prix du marché,

- fiasco écologique avec emprise sur des zones humides dont il faudra compenser la perte,

- fiasco administratif : il a fallu faire semblant de faire des travaux d'améngement inutiles pour éviter que les procédures de ces 10 dernières années ne soient annulées,

- fiasco inter communautaire : la coopération entre les communautés de communes est tombée à l'eau...d'ailleurs le branchement sur la 4 voies s'appelle LE BOUILLON ! tout un programme !

Ces fiascos sont à mettre encore sur le compte du maire de Château d'Olonne et de son adjoint maire actuel Joël MERCIER et Isabelle DOAT qui ont réussi, face à la faiblesse des autres élus concernés ou à leur disparition même de la liste des promoteurs, à faire passer et survivre un projet qui est une impasse à plusieurs millions d'euros et à le faire financer par les autres collectivités !

voir http://www.olonnes.com/search/vendeopole%20/

et autres articles sur ce blog

La future Communauté d'agglomération LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION va démarrer le 1er janvier 2017 avec ce cadeau empoisonné.

 

AÉRODROME : SITUATION INEXTRICABLE 

Les terrains de l'aérodrome des Sables d'Olonne dit "aérodrome de la lande" sont situés sur la commune de Château d'Olonne.

Les infrastructures sont sablaises ainsi qu'une partie des terrains. leur gestion est associative via l'Aéro-club !

L'aérodrome est une structure qui ne peut évoluer : il est inadaptable.

En effet, lors de sa création l'aérodrome était en zone rurale . Mais l'agglomération du Pays des Olonnes a lancé des tentacules  tous azimuts pour satisfaire la demande en logement et le développement économique ...l'aérodrome se trouve ainsi petit à petit en zone urbanisée et les riverains groupés au sein de l'Association DCA font feu de tout bois pour bloquer tout projet même d'aménagement qui serait susceptible d'augmenter le trafic qui les dérange.

La piste actuelle est d'une longueur de 700 mètres et de 20 mètres de largeur...au bout la mer, et une zone protégée par la loi littorale. Ceci limite la capacité d'accueil d'appareils et pire, il ne peut accueillir des activités professionnelles.

Chaque fois qu'il y a eu des tentatives d'aménagement, de déplacement de l'aérodrome les réunions se sont terminées par "il est urgent de ne rien faire !"

 

À SUIVRE...

AÉRODROME ET VENDÉOPÔLE SE REJOIGNENT : UNE SOLUTION MIRACLE ?

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 21:16
Une ancienne et une nouvelle mairie à Château d'Olonne et leur maireUne ancienne et une nouvelle mairie à Château d'Olonne et leur maire

Une ancienne et une nouvelle mairie à Château d'Olonne et leur maire

REGARDS DANS LE RÉTROVISEUR DES ÉVÉNEMENTS DE CES DERNIERS JOURS AU PAYS DES OLONNES

 

UNE MAIRIE NOUVELLE À CHÂTEAU D'OLONNE : MAIS POUR QUOI FAIRE ?

 

Vendredi 30 septembre 2016: inauguration quasi clandestine de cette fameuse mairie de CHÂTEAU D'OLONNE ...elle est construite, mais on va enfin commencer à se demander à quoi elle va servir demain,

-après la fusion espérée

-et après les transferts de compétences à la Communauté d'Agglomération (voir ci-dessous).

 Avec ces deux inconnues, il était donc effectivement impossible de définir les besoins et affectation de ce bâtiment puisque fusion et agglomération vont entraîner un bouleversement total des compétences exercées par les communes, par exemple en matière d'urbanisme, de voirie, espaces verts, domaines sociaux et culturels, transports...

 

LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION "AVANCE À GRANDS PAS LE 30 SEPTEMBRE 2016 aussi !

 

Effectivement le 30 septembre, les élus de la Communauté de Communes des Olonnes CCO ont voté l'adoption d'une charte, acte de fondement de la Communauté d'Agglomération qui est un  schéma détaillé d'engagements réciproques dont le texte figure sur ce blog en "PAGE" :

 http://www.olonnes.com/agglomeration-la-charte-document-fondateur-de-l-union-des-7-communes.html

Ce vote intervenu sur un texte de 13 pages a nécessité un travail en commun des 7 communes partenaires dont le trio LES SABLES d'OLONNE, OLONNE-SUR-MER, CHÂTEAU D'OLONNE qui a donc pu s'entendre sur un texte  d'engagement sur le fonctionnement et les compétences de cette Communauté d'Agglomération.

Alors pourquoi ces 3 mêmes maires de ces communes (présents ou passés)  ont-ils été incapables depuis des années de faire leur charte pour la fusion des 3 communes ?

- Au départ, un manque de volonté et  des EGO déplacés de  ces 3 maires,

- et aujourd'hui, par la volonté du maire de Château d'Olonne, de son adjointe Isabelle DOAT et de l'ancien maire Jean-Yves BURNAUD pour tenter de sauvegarder de vils petits intérêts locaux dont il faudra bien parler clairement un jour si on veut expliquer pourquoi la fusion à 3 n'a pu se faire. Ce que nous espérons ne pas devoir faire.

 

CONSEIL MUNICIPAL À CHÂTEAU D'OLONNE À HUIS CLOS LE 6 OCTOBRE 2016

Jeudi 6 octobre 2016 : Conseil Municipal (assemblée plénière, c'est-à-dire à huis clos).

Le maire Joël MERCIER annonce qu'il ne fera pas campagne pour le "OUI à la fusion"...ni pour le NON ?

Voilà donc le maire de Château d'Olonne, élu sur un programme où il s'engageait pour la fusion des 3 communes du Pays des Olonnes qui abandonne ses promesses au vestiaire après avoir mené en bateau, deux années durant, les deux autres communes qui préparaient la fusion des 3 communes...

Les communes sœurs Olonne-sur-Mer et Les Sables d'Olonne excédées par les tergiversations et autres mesures dilatoires fort désagréables prises par le maire de Château d'Olonne ont opté pour une fusion à deux actée en juin et juillet 2015 ...en attendant, sans illusion, une décision de Château d'Olonne qui demanderait à les rejoindre.

Comble de la décadence de la démocratie locale : le maire de Château d'Olonne fait cette annonce de son reniement de ses promesses électorales en cachette, à huis clos : a-t-il peur de ses concitoyens, de ses électeurs, de ses colistiers ?

 

 

7 communes unies dans l'intérêt général...maintenant il faut que la mayonnaise  prenne

7 communes unies dans l'intérêt général...maintenant il faut que la mayonnaise prenne

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 20:06
La Communauté d'agglomération se prépare à le Communuaté de Communes des Olonnes

La Communauté d'agglomération se prépare à le Communuaté de Communes des Olonnes

LA CCO VEUT ALLER DE L'AVANT SUR L'ÉCONOMIE LOCALE

 

Ce fut un Conseil Communautaire très dense ...comme on peut les aimer : au moins il se passe vraiment quelque chose au Pays des Olonnes.

 

LA ZONE DE LA VANNERIE : ZAC VANNERIE 1

Les acquisitions de terrains à l'amiable par la CCO se poursuivent.

C'est le développement économique du Pays qui est l'enjeu du développement de cette zone. C'est la poursuite de ce qui est né avec le Pôle Santé et l'implantation de NUMERIMER et du Data Center.

La CCO lance la ZAC "VANNERIE1"

C'est la phase première de la création de cette ZAC sur 23 hectares en continuité du pôle santé qui est présentée. La partie concertation est achevée et c'est le bilan de cette concertation positif que le président Yannick MOREAU présente : "aucune opposition individuelle ou associative ne s'est exprimée" même si les propriétaires des terrains eussent préféré une zone à usage d'habitation pour valoriser leurs biens.

Madame Nicole LANDRIEAU (front de gauche Olonne sur Mer) n'a jamais aimé le développement de cette zone. Elle remet encore en cause le prix du terrain et attend les emplois promis par exemple sur NUMERIMER faisant certainement allusion au seul Data Center et à ses 5 emplois..

Alain Blanchard et Annick BILLON se liguent pour lui donner une petite leçon d'économie sur la création d'emplois et les ouvertures sur des implantations nouvelles proches. Cela n'arrive pas à entamer la ferme résolution de l'opposante qui s'abstient.

Cela n'empêchera pas la ZAC de monter en puissance...surtout si les moyens de commercialisation de la zone sont libérés...voir ci-dessous  la création d'une SEM.

Le dossier ZAC remis aux élus atteste de la lourdeur et de la lenteur de cette gestation de la ZAC portée sur les fonts baptismaux en 2007...et nous sommes en 2017 : manque de volonté politique des élus de la précédente mandature combinée aux lourdeurs administratives...encore un exemple concret d'une FRANCE difficile à gérer pour qui l'économie n'est pas une priorité ! 

 

ENFIN UNE SOCIÉTÉ D'ÉCONOMIE MIXTE POUR S'OCCUPER DE L'ÉCONOMIE LOCALE

La CCO avait pour vocation première le développement économique du Pays des Olonnes : réalisation et gestion de zones d'activités économiques, construction et gestion de bâtiments à vocation économique, promotion et conseil à l'installation des entreprises, promotion touristique...

Elle s'est acquittée tant bien que mal de cette mission mais les élus n'ont jamais voulu vraiment mettre les moyens pour atteindre un objectif ambitieux. Il n'y a pas eu de souffle porteur.

Avec l'arrivée de la Communauté d'Agglomération, de sang neuf , on a senti un vent nouveau souffler.

Cela s'exprime aujourd'hui concréèement par la création d'une Société d'Économie Mixte Locale regroupant dans un premier temps la CCO, la CCAV et Entreprises des Olonnes EDO ( l'association dynamique locale des chefs d'entreprises).

L'article 3 développe largement l'objet social de cette SEM créée "dans l'intérêt général du bassin économique de l'Agglomération des Sables d'Olonne"

Par souci d'efficacité la CCO décide donc d'externaliser sa compétence "développement économique au profit de cette société d'économie mixte.."

 Le débat fut bref car on sentait un consensus certain. Didier GALLOT se félicitait de cette création et tirait la couverture du côté sablais en demandant déjà que la future SEM se saisisse de la créativité commerciale et de l'équilibre entre les activités commerciales du Centre-Ville et celui de la périphérie

"Il na faudrait pas mieux habiller Leclerc, pour finir par déshabiller la rue de Halles " (le coeur de ville sablais).

Les différentes délibérations qui découlent de cette décision sont approuvées à l'unanimité.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 20:16
Il faudra s'habituer à cette carte

Il faudra s'habituer à cette carte

"LES SABLES D 'OLONNE AGGLOMÉRATION" : CE SERA LE 1er JANVIER 2017...UN ÉVÉNEMENT ET UNE CHANCE.

 

Il y en a qui ont le regard fixé sur le calendrier du départ du VENDÉE GLOBE J -41, il y en a d'autres qui sont parfois les mêmes qui ont le regard fixé sur le 1er janvier 2017, date de la naissance de la Communauté d'Agglomération "LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION".

 

LE G7 DE LA VENDÉE

Pourquoi 7 ?

- parce que l'agglomération nommée LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION réunira :

                les membres de la Communauté de Communes des Olonnes CCO (Les Sables d'Olonne, Château d'Olonne, Olonne-sur-Mer)

                les membres de la Communauté de Communes de l'Auzance et de la Vertonne CCAV ( Sainte-Foy, Vairé , l'Ile d'Olonne )

               et Saint-Mathurin

Un ensemble de 7 communes d'où G7, plus de 52 000 habitants...mais pour quoi faire ?

 

UNE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION, CE N'EST PAS UNE NOUVELLE COMMUNE, CE N'EST PAS UNE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Les 2 Communautés de Communes CCO et CCAV vont disparaitre. Les communes demeurent (pour l'instant : on parle "fusion" ,parfois, au niveau d'Olonne-sur-Mer et Les Sables d'Olonne, voire Château d'Olonne) !

La loi a prévu des compétences transférées obligatoirement des communes à "l'agglo" selon un calendrier. Il y aura aussi des compétences facultatives qui seront "absorbées" par la CCO avec accord des communes.

Il est déjà envisagé le transfert de la COMPÉTENCE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE (dont le tourisme), le traitement des déchets, gens du voyage, les transports...

Pour la compétence économique, ce sera une chance pour toute la population de l'Agglomération.

Depuis des années cette compétence patine, s'embourbe, cumule échecs et réussites. Va-t-on enfin avoir l'outil et les compétences pour sortir de l'ornière et des errances l'économie locale et mettre en valeur ses atouts indéniables ? Le mariage retro-littoral et littoral est un atout.

Il n'est pas envisagé pour l'instant d'augmentation(s) d'impôts. Il faudra, par prudence, avoir le premier budget pour y voir plus clair de ce côté-là et être rassurés.

Le personnel des communautés sera fusionné et, pour cet aspect important des choses, il règne un certain optimisme.

Mais on s'aperçoit bien l'énorme travail et la mobilisation que cette" fusion" de collectivités vont demander.

On comprend mieux ainsi le propos du Maire des Sables Didier GALLOT en réponse à l'opposition de gauche  lors de ce Conseil Municipal : "Dans ces moments, l'énergie de notre équipe est concentrée sur deux dossiers conséquents : le VENDÉE GLOBE et le lancement au 1er janvier prochain de la COMMENAUTÉ D'AGGLOMÉRATION. La fusion de communes vient une année après !"

 

 

REPRÉSENTATION DES COMMUNES DANS LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION

On en a déjà parlé dans les conseils municipaux des 7 communes de la communauté d'agglomération (sigle CA) parce qu'il fallait d'abord répartir les sièges entre les 7 partenaires.

Si les conseils municipaux avaient opté pour la formule "de droit commun" proposée par la loi on aurait eu la répartition suivante des 40 sièges :

Olonne-sur-Mer :         12 conseillers

Les Sables d'Olonne ; 12 conseillers

Château d'Olonne :      11 conseillers 

l'Ile d'Olonne :                 2 conseillers

Saint-Mathurin :              1 conseiller 

Sainte -Foy :                   1 conseiller

Vairé :                             1 conseiller 

Répartition que le maire de Château d'Olonne a trouvé offensante.

Pour faire plaisir à Château d'Olonne, la formule de "droit commun" a été abandonnée au profit de la formule de "l'accord local" qui permet aussi une meilleure représentation des petites communes et n'humilie plus Château d'Olonne par rapport à ses communes soeurs.

 

La formule nouvelle comprend 48 conseillers aisni répartis : 

Olonne-sur-Mer :         13 conseillers

Les Sables d'Olonne ; 13 conseillers

Château d'Olonne :     13 conseillers

l'Ile d'Olonne :               3 conseillers

Saint-Mathurin :            2 conseiller

Sainte -Foy :                 2 conseiller

Vairé :                           2 conseiller

C'est ce qu'a voté le Conseil Municipal des Sables d'Olonne, ce mardi 20 septembre 2016.

 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 22:47
La future agglomération des Olonnes

La future agglomération des Olonnes

 

LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

 

Ce fut parfois une coquille vide, une feuille de plus dans le millefeuille

Mais la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) a sérieusement renforcé compétences obligatoires (économie, tourisme, tripots, ordures ménagères et traitement des déchets...) et compétences facultatives.

La communauté d'agglomération doit avoir une population minimale de 50 000 habitants, c'est donc sur un territoire en général plus important que celui des communautés de communes. L'objectif du législateur est donc de "favoriser une structure qui soit de taille à discuter avec la RÉGION et qui, si possible, corresponde à un "bassin de vie"."

 

LA PROBLÉMATIQUE DU BASSIN DE VIE DES OLONNES, UNE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION POUR FAIRE FACE AUX BAISSES CERTAINES DES RECETTES DES COLLECTIVITÉS

En plus de cette baisse programmée il y a l'impossibilité d'augmenter les impôts...donc il faut trouver des solutions pour maintenir la qualité de services aux citoyens voire l'améliorer.

L'intérêt de la réunion conférence de ce lundi 30 novembre 2015  était justement de voir si le costume que pouvait proposer la loi irait bien avec le projet de "rapprochement" de deux communautés de communes fort disparates auxquelles viendrait s'ajouter la commune de Saint-Mathurin.

A travers quelques exemples de collaboration potentielles comme le traitement des ordures ménagères, les transports : le groupement des marchés permettra des économies. C'est déjà cela de gagné ! mais c'est insuffisant...il faut regarder plus loin.

 

Autre constatation importante : les caisses de l'État sont vides et celui-ci a tendance à taper sur les collectivités pour résoudre son problème financier : diminution des aides de l'Etat et transfert de charges aux collectivités dont "les marges de manœuvres s'érodent "

Il a été ainsi démontré, ce soir, que l'avenir de la manne attendue de l'État n'est pas rose.

En effet, l'État pour faire passer sa politique distribue des avantages par exemple aux communes qui se groupent, aux agglomérations...mais ces avantages sont financés en diminuant la part du gâteau...de ceux qui ne bougent pas.

Pour sauvegarder leur capacité de financement les collectivités locales doivent donc s'organiser.

"Aujourd'hui les autres collectivités qui n'auront pas fusionné seront sacrifiées et condamnées à subir des baisses de l'aide publique."

Il a déjà été donné un exemple frappant ...l'aide de l'État (dotation) est pour une communauté de communes de 78 euros par habitants. Pour une communauté d'agglomération elle est de 148 euros !

 

UN SCHÉMA NATIONAL FAVORABLE AU REGROUPEMENT DES COLLECTIVITES ET DÉFAVORABLES AUX ISOLÉES

Les Régions prendront du poids et établiront leurs schémas de collaboration avec l'État.

Ce schéma s'imposera aux collectivités donc les régions " discuteront" avec les intercommunalités (communauté de communes ou d'agglomération);

Les grandes communautés seront certainement mieux armées dans cette discussion

Par contre, il faudra avoir la bonne taille : un regroupement trop large .c'est l'éloignement du citoyen, c'est un risque de perte d'identité, de qualité des services de proximité ...il faudra trouver la bonne taille.

Pour l'intervenant la taille de la future Communauté d'Agglomération des Olonnes serait dans une bonne moyenne.

 

SORTIR DU MÉNAGE À TROIS DE LA CCO

La loi NOTRe en obligeant la Communauté de Communes de l'AUZANCE et de la VERTONNE à fusionner avec la CCO a booster le changement;

Ce ménage à trois infernal était celui de la Communauté de Communes des Olonnes, la CCO.

D'abord la CCO financièrement est en grandes difficultés et, dans ce cas, il n'est plus question de grands projets.

Mais, c'est le système CCO qui est mis en cause : chacun défendait son projet, voulait le sien chez soi...

Le constat d'échec est non seulement financier mais structurel : c'est le constat de choses qui n'auraient pas été faites comme elles le furent si la communauté d'agglomération avait vu le jour : il n'y aurait pas eu ce problème des transports, des piscines, des zones industrielles qui restent dans les tiroirs...

"On va élever le regard pour regarder plus loin...on peut imaginer qu'on sorte des querelles de clochers"...pour relever les défis actuels et particulièrement celui du recul du chômage au Pays d'Olonne.

Il faudra un projet "IL Y A TOUT Á CONSTRUIRE EN 13 MOIS"...au 1er janvier 2017 il y aura fusion des 2 communautés de communes dans la communauté d'agglomération et arrivée de Saint Mathurin et un projet commun.

C'est ce qu'on peut souhaiter et c'est ce qui a été ressenti dans le jeu des questions réponses : qui a clos cette soirée studieuse : on tourne une page...il était temps !

La communauté d'agglomération ne sera peut-être pas la panacée mais ce sera comme toute institution :

"Les institutions ne valent que par les hommes qui les incarnent." : que les citoyens choisissent les leurs pour le meilleur !

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 09:10
La communauté d'agglomération a besoin de la fusion des communes du Pays des Olonnes

La communauté d'agglomération a besoin de la fusion des communes du Pays des Olonnes

Suite de


http://www.olonnes.com/2015/10/pays-des-olonnes-fusion-communaute-d-agglomeration-ou-en-est-

 

LA FUTURE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION NE SERA POSSIBLE QUE S'IL Y A FUSION DES 3 COMMUNES DU PAYS d'OLONNE

 

UNE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION...c'est simplement une communauté de communes plus grande ! avec des compétences limitées.

 

Définition de la communauté d'agglomération : c'est un établissement public de coopération intercommunale regroupant plusieurs communes formant, à la date de sa création, un ensemble de plus de 50 000 habitants d'un seul tenant et sans enclave, autour d'une ou plusieurs communes centre de plus de 15 000 habitants.

 

Cette communauté d'agglomération a les compétences limitées que lui donne la loi (des compétences obligatoires et des compétences facultatives) : ce n'est qu'une union de communes sur des problèmes d'intérêt général aux communes membres: transports, économie, tourisme...

La compétence "générale" reste donc aux communes membres et les décisions nécessitent l'accord de quasiment toutes les communes membres.

 

QUID AU PAYS DES OLONNES ET AUZANCE VERTONNE ? LA CRÉATION D'UNE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION FAIT DISPARAÎTRE LES COMMUNAUTÉS DE COMMUNES MAIS PAS LES COMMUNES MEMBRES

Comme nous l'avons indiqué la communauté de communes des OLONNES CCO et celle d'AUZANCE VERTONNE CCAV doivent fusionner. Suite à des rencontres entre élus la commune et à une délibération du conseil municipal du 22 septembre 20115 la commune de SAINT-MATHURIN a rejoint ce qui devait être la fusion des deux communautés de communes..

En effet, le groupe des 7 communes dépassera alors le seuil de 50 000 habitants et permettra de créer une communauté d'agglomération. l'entente sur ce sujet entre les 7 maires est acquise.

C'est donc le souhait que ces communes expriment et cela entraîne la disparition des 2 communautés de communes : celle des OLONNES et celle d'AUZANCE VERTONNE pour laisser la place à la COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION.

 

ET LA FUSION DES COMMUNES AU PAYS D'OLONNE ? IL FAUT CONTINUER. POURQUOI ?

La création d'une communauté d'agglomération n'a rien à voir en matière de compétence avec la compétence générale d'une commune : la "communauté d'agglo" n'est qu'une alliance entre communes pour faire ce que ces communes veulent bien lui déléguer.

C'est une coopération de communes dont l'activité peut être réduite et peut être importante si toutes les communes adhérentes le veulent bien...cela fonctionne comme une communauté de communes :

- s'il y a entente, c'est parfait

- s'il y a tiraillement, comme on l'a vu au niveau de la communauté de communes des Olonnes CCO, cela peut tourner à la catastrophe, aux blocages, à la paralysie...

C'est pour cela que la démarche fusion de communes du Pays des Olonnes doit se poursuivre.

 

S'Il N'Y A PAS DE FUSION DES COMMUNES AU PAYS D'OLONNE..UNE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMERATION SERA INGÉRABLE comme le fut la communauté de communes des OLONNES CCO particulièrement de 2008 à 2014...et on a vu les résultats !

 

Sans fusion des communes au Pays d'Olonne, La Communauté d'Agglomération créée au 1er janvier 2018 va naître "paralysée "...les querelles intestines entre les 3 villes OLONNE-SUR-MER, CHÂTEAU D'OLONNE ET LES SABLES D'OLONNE seront arbitrées par les autres "petites communes" : imaginez l'ambiance et l'efficacité !

 

LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION FUTURE NE SERA DONC SOUHAITABLE ET GÉRABLE QUE S'IL Y A FUSION DES COMMUNES DU PAYS D'OLONNE

 

Aussi nous demandons que la commune de CHÂTEAU d'OLONNE tienne sa promesse de" fusion inéluctable". Nous allons inciter les castelolonnais à se mobiliser pour que : 

- la municipalité de CHÂTEAU D'OLONNE s'engage à faire la fusion des communes rapidement,

- qu'elle décide son planning de création du projet de commune unique "nouvelle" regroupant les 3 communes,

- qu'elle annonce la date de la "consultation" des castelolonnais promise depuis 2009.

 

UNE FUSION Á DEUX (OLONNE SUR MER ET LES SABLES D'OLONNE) N'EST PAS UNE BONNE CHOSE : ELLE DONNERA LE POUVOIR DANS L'AGGLOMÉRATION Á CETTE ENTENTE...CHÂTEAU D'OLONNE N'EXISTERA PLUS !...sauf pour payer et subir la loi des autres communes associées.

 

Nous ferons le nécessaire très rapidement pour donner la parole aux citoyens castelolonnais.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0