Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 19:39
THOMAS LAURENT (le troisième à partir de la gauche) AVANT DE MONTER SUR LE¨PODIUM

THOMAS LAURENT (le troisième à partir de la gauche) AVANT DE MONTER SUR LE¨PODIUM

APRÈS SON EXPLOIT AU MANS LE JEUNE PILOTE CASTELOLONNAIS THOMAS LAURENT DE NOUVEAU SUR LA PLUS HAUTE MARCHE DU  PODIUM AU GRAND PRIX D'ALLEMAGNE NÜRBURGRING

Ce dimanche soir, 16 juillet, à 19 heures, le jeune pilote castelolonnais et ses coéquipiers sont encore montés sur le podium dans la catégorie reine de l'endurance LMP2 AU GRAND PRIX D'ALLEMAGNE.

Félicitations à lui, à son équipe et à ceux qui l'ont encouragé et soutenu.

Après quelques semaines de récupération méritées, ce sera le grand prix de MEXICO pour la rentrée le 3 septembre, puis les USA et ce qui sera grandiose  LA CHINE le grand prix de SHANGHAI.

Pour l'instant Thomas LAURENT conforte sa première place au classement du championnat du monde Endurance.

Souhaitons lui un bon repos en famille à Château d'Olonne en espérant que sa simplicité et sa gagne se confortent dans le cocon familial et avec ses amis et qu'il continue sur cette voie qui s'ouvre à lui avec quand même les retombées locales. Il est l'ambassadeur DES SABLES D'OLONNE dans le monde et il le fait savoir.

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 16:36
48 CONSEILLERS COMMUNAUTAIRES REPRÉSENTENT LES 7 COMMUNES DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

48 CONSEILLERS COMMUNAUTAIRES REPRÉSENTENT LES 7 COMMUNES DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

DANS CETTE SÉRIE EXCEPTIONNELLE D'ARTICLES NOUS EN ARRIVONS À LA TENTATIVE DE DÉCRYPTAGE ET CONCLUSIONS D'UN DÉBAT INUTILE SUR LES INDEMNITÉS DU PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

Suite de

http://www.olonnes.com/2017/07/communaute-d-agglomeration-les-sables-d-olonne-conseil-communautaire-du-vendredi-7-juillet-2017.htm

Peut-être que le maire de Château d'Olonne avait le secret espoir que le putsch médiatique qui a frappé François FILLON se renouvelle au niveau de la Communauté d'Agglomération Les Sables d'Olonne.

Le Président de cette Communauté, maire à nouveau d'Olonne sur Mer, Yannick MOREAU, n'avait pas réussi le pari de mettre son siège de député à l'abri de la vague MACRON et il a été emporté comme les autres...une faiblesse qu'a tenté d'exploiter, en vain, le Maire de Château d'Olonne, Joël MERCIER.

 

JOËL MERCIER FAISAIT  PARTIE D'UNE ÉQUIPE, Il S'ATTAQUE À SON CAPITAINE ET SE MET AU MOINS SUR LA TOUCHE

Par cette manœuvre contre son Président, il se marginalise par rapport à cette équipe en s'attaquant à son leader. On voit mal ce qu'il espérait de cette manœuvre qui l'a amené

-  à mentir,

- à se faire rappeler qu'il n'était pas tout blanc pour donner des leçons,

- à faire éclater publiquement une nouvelle fois que sa gestion communale fait qu'un partie importante de sa majorité ne le suit plus,

- a faire une contre-proposition qui ne tenait pas debout et dont aucun de ses proches n'a osé se faire clairement l'avocat.

La position de Joël MERCIER ressemble à un suicide politique.

La poursuite de ses mandats à Château d'Olonne et à la Communauté d'Agglomération devrait en être compromise surtout si l'on se rappelle le sort qui fut fait à son adjointe favorite Isabelle DOAT à la Communauté de Communes des Olonnes en fin 2015. Il va entrainer inévitablement celle-ci dans sa chute à moins d'une proclamation d'allégeance nécessaire et qui serait étonnante.

 

CET ÉPISODE QUI MET À JOUR UN MALAISE NE DOIT PAS TROUBLER LA MARCHE EN AVANT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION ET CELLE DE LA CRÉATION DE LA COMMUNE UNIQUE NOUVELLE "LES SABLES D'OLONNE"

Yannick MOREAU a cédé à tous les chantages et désidérata de Joël MERCIER :

- sur la représentation de la Ville de Château d'Olonne au sein de l'Agglomération,

- sur la date  reculé à 2019 pour la création de la commune nouvelle, 

- sur la poursuite des mandats des élus jusqu'en 2020 même si cela sera ingérable 99 élus (et après cela le même Joël MERCIER ose demander des économies sur les indemnités des élus alors que la commune nouvelle sera dotée d'une quarantaine de vice-présidents !)

Quel manque de reconnaissance de la part de Joël MERCIER !

Les maires d'Olonne-sur- Mer et des Sables d'Olonne ont su rester ouverts à une fusion à 3 au nom de l'intérêt général et à recevoir Joël MERCIER qui a été obligé de prendre le train en marche.

Celui-ci au risque de se perdre n'hésite pas à sabrer ceux qui l'ont sauvé du déshonneur d'une fusion à deux (LES SABLES D'OLONNE et OLONNE-SUR-MER ) qui aurait rejeté CHÂTEAU D'OLONNE au rang des communes oubliées et sans avenir. Mais est-ce que cela pouvait le gêner ?

Quelle ingratitude ! Quelle petitesse ! et ce n'est pas fini : que verrons-nous avant les élections de 2020, lors de l'élection du premier maire de la Ville nouvelle unique... ?

 

RESTONS MOBILISÉS

Après cet épisode navrant il y a aussi une autre  grave leçon à tirer  : rien n'est jamais gagné d'avance. Cette histoire fut un pétard mouillé. Mais  cela ne met pas les citoyens à l'abri d'autres bombes à retardement contre la réalisation de la fusion des 3 communes.

Il révèle un esprit revanchard qui ne s'embarrasse d'aucune considération éthique. C'est révélateur de l'esprit qui anime encore des élus castelolonnais et des élus de gauche qui militent contre la fusion des 3 communes et restent contre malgré le résultat du vote populaire castelolonnais du 11 décembre 2016. Ils n'acceptent même pas ce vote démocratique dont Joël MERCIER  avait  tordu les règles.

 

Ceux qui ont tenté de soutenir Joël MERCIER savent-ils ce que nous venons de développer :

Si, NON, c'est qu'ils suivent mal l'actualité locale,

Si, OUI,  c'est qu'ils jouent un jeu de politique politicienne honteuse prêts à tous les compromis pour obtenu une petite part du gâteau au mépris de l'intérêt général ?

Savent-ils jusqu'où le maire de Château d'Olonne peut les mener dans ses combats pour arriver à des fins inavouables ?

 

POUR CONCLURE QU'AJOUTER DE PLUS QUE CE QU'A DIT AVEC SIMPLICITÉ ET BRIÉVETÉ LA SÉNATRICE ANNICK BILLON

 

 

Annick BILLON au cours de son intervention

Annick BILLON au cours de son intervention

COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE : conseil communautaire  du vendredi 7 juillet 2017  suite
Partager cet article
Repost0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 21:01
COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE : conseil communautaire du vendredi 7 juillet 2017... suite

LE DÉBAT SUR LES INDEMNITÉS DU PRÉSIDENT YANNICK MOREAU ANALYSÉ MAIS À VITE OUBLIER EN ESPÉRANT QUE CE NE FUT QU'UNE ERREUR ET NON UNE STRATÉGIE DE CERTAINS AVEC DES OBJECTIFS DESTRUCTEURS À L'ENCONTRE DE LA FUTURE COMMUNE NOUVELLE ET MÊME DE L'AGGLOMÉRATION

 

Suite de :

http://www.olonnes.com/2017/07/communaute-d-agglomeration-les-sables-d-olonne-agglomeration-conseil-communautaire-du-vendredi-17-juillet-2017.html

 

LA CONTRE PROPOSITION DE JOËL MERCIER MIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE : UNE ATTAQUE CONTRE LE PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

Le débat fut ouvert par la maire de Château d'Olonne, vice-président de la Communauté d'Agglomération. Se déclarant défenseur de la bonne utilisation des deniers publics il fait une contre-proposition qui consiste à faire payer à un  fond qu'on pourrait nommer fond de chômage des députés battus et en fonction de ce verserait ce fond à l'ancien député de voir le complément que la Communauté d'Agglomération pourrait éventuellement rajouter. À défaut d'être suivi, il votera CONTRE ! Un vice-président d'une collectivité locale qui prend position contre une proposition de son Président, déjà dans la forme, c'est un dysfonctionnement grave.

Un vice-président qui demande qu'un point mis à l'ordre du jour avec accord du Bureau de la collectivité soit retiré parce que tout d'un coup il n'est pas d'accord : c'est de la cacophonie ! Ce n'est pas sérieux.

De plus, comme on le verra ci-après, la proposition ne tient pas debout...ce n'était donc qu'une vile attaque publique contre son Président dans uns stratégie difficile à discerner et suicidaire. En effet, soit cette attaque tombera dans l'oubli telle une erreur comme cela sera démontré par certains "défenseurs" de Yannick MOREAU  soit on en retiendra que la motivation de Joël MERCIER était d'attaquer son Président. dans ce cas, le résultat du vote très favorable à Yannick MOREAU renvoie le maire de Château d'Olonne comme un mauvais élève au fond de la classe avec une sale note et pourquoi pas un renvoi.

LES AUTRES ATTAQUANTS 

Le maire de Château d'Olonne était rejoint par les habituels opposants politiques à Yannick MOREAU : Gérard MERCIER, Anthony PITALIER, Nicole LANDRIEAU.

Résumons leurs griefs : aucun ne remet en cause la légalité de la proposition mais pour Gérard MERCIER le reproche est que Yannick MOREAU fait de la politique un métier : "vous faites de la fonction un métier" et va jusqu'à parler de "tripatouillage".

Anthony PITALIER, opposant socialiste de Château d'Olonne , cette fois, est plus nuancé et il met sur la table la véritable question du statut de l'élu en France, celui du cumul des mandats de maire d'Olonne sur Mer et de président de la Communauté d'Agglomération ; deux pleins temps et en plus la condamnation à rechercher un emploi : "je ne sais pas comment vous aller faire.". Il condamne la méthodes et le candidat trés malheureux au législatives "nos deux partis ont été laminés et ce n'est pas sans raison nos concitoyens récusent certaines méthodes..." 

Nicole LANDRIEAU, front de gauche, élue d'Olonne-sur-Mer elle aussi critique salue le cumul des  mandats locaux de Yannick MOREAU 3surhomme ". Elle envoie à l'adresse de celui-ci le rappel pour les dernières législatives de sa "cuisante défaite " et ajoute " les français ne supportent plus les cumulards."

On était loin du débat sur les indemnités du président !

LES DÉFENDEURS DE LA DÉLIBÉRATION ÉLÈVENT LE TON ET LA TENEUR DU DÉBAT

C'est à Bernard MARCHAND élu d'Olonne sur Mer que revient la charge d'ouvrir le feu pour la défense de la délibération concernant les indemnités de Yannick MOREAU pour sa présidence de la communauté d'Agglomération. Il se dit écœuré, déçu par autant de démagogie. Il précise d'emblée qu'il s'agit de rétablissement des indemnités et non de leur augmentation et fustige la théorie fumeuse du maire de Château d'Olonne : proposition scandaleuse qui propose de tricher.

Le Président n'est pas un demandeur d'emploi. L'élu voudrait qu'on parle de compétence à manager une équipe, gérer un budget...et de prendre l'exemple du démarrage de la Communauté d'Agglomération lancée il y a 7 mois et déjà en ordre de marche. Jusqu'à maintenant on n'a pas parlé de le compétence de Yannick MOREAU.

Discours clair parfois  véhément pour répondre aux opposants. Ce discours sera repris par les autres intervenants sur la compétence, sur le "tout travail mérite salaire", surtout pour un élu qui se donne 24 heures sur 24 tandis que d'autres élus qui ne servent à rien touchent aussi des indemnités (Michel BAUDUIN)

"On ne devrait pas avoir besoin de délibérer

"Je ne vois pas pourquoi on s'interroge" (Frédéric BENELLI)

Encore une fois c'est le statut de l'élu, des 650 000 élus en France qui est en cause. Pour Jean-Pierre CHAPALAIN opposant de droite de Château d'Olonne "il faut réduire le nombre d'élus", "moins d'élus pour plus d'efficacité".

L'intervention de la sénatrice ANNICK BILLON a été brève et marquante et nous vous en donnerons la teneur intégrale qui recadre le débat. Contrairement au devoir de réserve dans ces Conseils, elle fut applaudie.

 

À SUIVRE : LES CONCLUSIONS DE CE DÉBAT "INUTILE ET NÉFASTE" OÙ IL Y EUT UNE DIZAINE D'INTERVENANTS.

UNE VICTOIRE POUR YANNICK MOREAU OU UNE VICTOIRE POUR LES PROJETS DE COMMUNE NOUVELLE ET LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION OU UN COMBAT SANS VAINQUEUR ET SANS VAINCU : UN DÉBAT DÉMOCRATIQUE.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 23:03
JOËL MERCIER, MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE, VICE-PRÉSIDENT DE LA COMMUNAITÉ D'AGGLOMÉRATION

JOËL MERCIER, MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE, VICE-PRÉSIDENT DE LA COMMUNAITÉ D'AGGLOMÉRATION

LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE JOËL MERCIER VICE-PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION ATTAQUE SON PRÉSIDENT

 

SUITE

voir

http://www.olonnes.com/2017/07/communaute-d-agglomeration-les-sables-d-olonne-agglomeration-conseil-communautaire-du-vendredi-7-juillet-2017-suite.html

CHERCHER À COMPRENDRE CE QUI S'EST PASSÉ LE 7 JUILLET 2017 EN LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

Pourquoi le maire de Château d’Olonne Joël MERCIER  Vice-Président de la Communauté d’Agglomération a-t-il mené une offensive publique contre Yannick MOREAU, Président de la dite Agglomération ?

 

LES RAISONS DE CETTE ATTAQUE MOINS AVOUABLES SONT NOMBREUSES ET PARFOIS PEU GLORIEUSES POUR LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE

  • La première raison a été la prise de position ferme de Yannick MOREAU pour la fusion des 3 communes dont le maire de Château d’Olonne ne voulait pas vraiment au moins pas avant 2020…il repoussait la fusion aux calendes grecques, reniant ses promesses.
    Le peuple castelolonnais enfin appelé à donner son avis en a décidé autrement en décembre 2016.
  • La deuxième raison découle de la première : tout ce qui est bon à faire du tort au Président de la Communauté d’Agglomération est bon à prendre et à exploiter. Cela peut servir pour bloquer la future commune nouvelle et rendre ingérable la Communuaté d'Agglomération. Ceci est attestée par les propos de Joël MERCIER le 18 juin  lors de la soirée du deuxième tour des dernières élections législatives. Le maire  se réjouissait de l’échec de Florence PINEAU donc échec de Yannick MOREAU son suppléant.
  • La troisième raison ce sont  les échecs successifs de la proche adjointe Isabelle DOAT qui non seulement a été écartée en début 2016 de la vice-présidence de la défunte Communauté de Communes des Olonnes présidée par Yannick MOREAU mais aussi elle a vu ses prétentions à d’autres fonctions barrées au niveau local et départemental. Quand on sait la proximité des deux élus ces échecs d’Isabelle DOAT ne pouvaient que déplaire à Joël MERCIER et  il fallait venger cela.
  • La quatrième raison est que depuis début 2016 la majorité du maire de Château d’Olonne s’effrite. La tentative d’Isabelle DOAT de reprise en main des élus de cette majorité en juillet 2016 a été un fiasco complet. Malgré les menaces, pressions sur les élus la fronde celle-ci grossissait sans cesse ses rangs. Le maire était obligé de retirer des délibérations pour ne pas être mis en minorité !

Donc pour celui-ci tout prétexte à revanche et règlement de compte avec Yannick MOREAU est bon à exploiter et peut servir à affaiblir le projet de commune nouvelle LES SABLES D’OLONNE.

 

MAIS JOËL MERCIER, MAIRE DE CHÂTEAU D’OLONNE EST DISQUALIFIÉ POUR CRITIQUER YANNICK MOREAU SUR CE POINT MÊME DES INDEMNITÉS D’ÉLU

En effet, voyez ci-dessous...

Déjà en tant que vice président de la communauté de communes il avait soutenu une tentative de majoration d’indemnités pour son mentor Jean-Yves BURNAUD au syndicat mixte du canton.

Mais  plus fort et plus récent (conseil municipal du 27 mars 2017) la création du poste de 9 ième adjoint pour Raymond GAZULL : poste inutile qui va couter à la collectivité 30 000 euros alors que Gérard MAINGUENEAU se proposait pour ce poste renonçant à toute indemnité.

voir : GASPILLAGE DE FONDS PUBLICS EN TERRE CASTELOLONNAISE

http://www.olonnes.com/2017/03/chateau-d-olonne-les-lecons-du-conseil-municipal-du-lundi-27-mars-2017.html

 

Et après cet exemple récent Joël MERCIER ose donner des leçons à son président sur le gaspillage de fonds des deniers publics en matière d'indemnités versées aux élus !

Mais ce n'est pas tout : l'opposition castelolonnaise a soulevé le problème de l'indemnité du maire qui ne correspondait pas à la strate de population. Le maire a répondu de manière dilatoire que cela serait vu en fin de mandat. Depuis le maire n'a jamais clarifier ce problème ? Une raison de plus pour dire au maire de Château d'Olonne  que, le vendredi 7 juillet 2017, il n'était pas qualifié pour s'attaquer au Président de la Communauté d'Agglomération sur un sujet où, lui, il ne peut être à l'aise. peut-être va-t-il demain nous éclairer sur ce problème ? Nous attendons et espérons une mise au point...à défaut...

 

LE VICE-PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION EST-IL BIEN PLACÉ POUR CRITIQUER SON PRÉSIDENT ?

Nous avons appris au cours des débats que la délibération proposée avait été débattue en Bureau de la Communauté d'agglomération et adopté par celui-ci.

Le fonctionnement logique de la structure veut que les membres du Bureau soient solidaires. ¨Pour se défendre publiquement Joël MERCIER a dit qu'il n'avait pas assisté à ce bureau et qu'il avait appris le contenu de cette délibération par la presse.

Cette défense est étonnante pour ne pas dire mensongère et elle n'a convaincu personne car l'article a paru dans la presse le jeudi 6 juillet (veille du Conseil Communautaire) et l'ordre du jour du Conseil Communautaire est adressé aux élus une semaine avant le Conseil Communautaire.

Joël MERCIER a failli à son devoir de membre du bureau, il a été trop loin...que voulait-il ?

- montrer qu'il existe au moment où il sentait le Président affaibli politiquement par l'échec aux législatives,

- régler des comptes très personnels,

- ouvrir une crise au sein de la Communuaté d'Agglomération ?

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE PAR SON VOTE LUI A DONNÉ TORT  SUR 47 VOTANTS 31 VOIX  POUR LA DÉLIBÉRATION et 15 CONTRE ET UN VOTE BLANC.

POUR NOTRE PART NOUS POURSUIVONS L'ANALYSE DE CE DÉBAT QUI N'AURAIT PAS DÛ AVOIR LIEU SURTOUT DE LA PART DE JOËL MERCIER.

Pour que les citoyens comprennent tout...

 

À SUIVRE...

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 19:09
UN PRÉSIDENT QUI AFFRONTE UNE BRONCA INSOLITE

UN PRÉSIDENT QUI AFFRONTE UNE BRONCA INSOLITE

LES INDEMNITÉS DU PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION : DÉBAT INAUDIBLE, BLESSANT, INUTILE...POUR L'INTÉRÊT GÉNÉRAL

 

Pour les  concitoyens qui suivent de loin l'actualité locale, pour  qui la chose publique (res publica) mérite réflexion, nous devons décortiquer le non événement que constitue  ce conseil communautaire et particulièrement le malheureux débat pugilat verbal sur les indemnités du Président.

La position du maire de Château d'Olonne ne peut qu'interroger les citoyens qui ont vu dans la création de l'agglomération et dans le projet acté de fusion des 3 communes du Pays d'Olonne une lueur d'espoir, de renouveau, de dynamisme pour le territoire.

Nous allons tenter de vous donner toutes les clés pour décrypter, par épisodes, les tenants et aboutissants  de ce qui pourrait être une crise  locale grave, nuisible à l'intérêt générale et qui nous l'espérons ne sera qu'une tempête dans un verre d'eau.

UN VOTE À BULLETIN SECRET SANS APPEL : 31 POUR, 15 CONTRE

Ce débat qui n'aurait jamais dû avoir lieu comme l'ont dit certains élus fut donc clos démocratiquement par un vote à bulletin secret qui a donné le résultat suivant ;

48 élus

47 votants

1 vote blanc

31 voix pour l'adoption de la délibération qui fixe le nouveau montant des indemnités du Président Yannick MOREAU

15 voix contre

Rappelons aussi que tous les intervenants (une dizaine) ont reconnu le caractère légal de la demande : les textes fixent un plafond d'indemnité pour le Président d'une collectivité type Communauté d'Agglomération et la proposition présentée aux élus entre dans la limite légale.

 

MAIS QUELLE MOUCHE A PIQUÉ CERTAINS ÉLUS ?

Face à ce résultat presque prévisible du vote qu'avaient donc à gagner les élus qui sont montés au créneau pour flinguer le Président de l'Agglomération, quel objectif poursuivaient ces élus ? 

Parmi ceux-ci il faut distinguer globalement : 

- les élus politiquement contre le Président Yannick MOREAU comme les élus socialistes d'Olonne-sur-Mer et des Sables d'Olonne et leurs collègues du front de gauche. Pour ces socialistes, la prise de la Bastille que constituait la Ville d'Olonne-sur-Mer est le fondement de leur opposition systématique à l'usurpateur qu'est Yannick MOREAU. Pour s'en rendre compte il suffit d'assister aux Conseils Municipaux d'Olonne. Cela ne justifie pas la virulence des attaques à l'encontre du Président de l'Agglomération.

- et les élus qui appartiennent à la majorité du Président de la Communauté  d'Agglomération essentiellement les élus de Château d'Olonne restés fidèles à leur maire Joël MERCIER devenu ce soir-là opposant.

Ainsi, premier intervenant, celui-ci, vice-président de la Communauté, a proposé maladroitement une demi-mesure d'augmentation des indemnités de son Président et a demandé le report de la délibération. Il a voulu lui donner une leçon de civisme, de moralisation de la vie publique et de gestion des fonds publics. Cette critique de son Président par un Vice-Président dans un long exposé lu, donc très préparé, est donc une attaque en règle inadmissible pour l'autorité du Président Yannick MOREAU.

On pourrait appeler cela une tentative d'intimidation, de chantage enfin de mise en cause de Yannick MOREAU devant l'opinion publique.

Monsieur Joël MERCIER est-il habilité, est-il à même de jouer ce jeu-là quand on sait qu'il n'est pas suivi par toute sa majorité castelolonnaise et que dans ce combat (et ce fut effectivement un combat) il s'allie avec la gauche et l'extrême gauche ce qui ne peut que désorienter son électorat ou ce qui lui reste d'électorat ?

 

PROCHAIN ARTICLE :

LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE, JOEL MERCIER, VICE PRÉSIDENT DE LA COMMNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION, EST-Il BIEN PLACÉ POUR SAPER L'AUTORITÉ DE SON PRÉSIDENT ?

 

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 17:22
SALLE COMBLE : DES MAINS SE LÈVENT POUR DEMANDER UN VOTE À BULLETIN SECRET

SALLE COMBLE : DES MAINS SE LÈVENT POUR DEMANDER UN VOTE À BULLETIN SECRET

UN VENDREDI NOIR AU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION

 

YANNICK MOREAU N'EST PLUS DÉPUTÉ, IL EST MAIRE D'OLONNE ET PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE MAIS IL EST AUSSI LA CIBLE...

Il y avait un public inhabituel pour assister à ce conseil communautaire...plus exactement pour assister au premier point de l'ordre du jour : "fixation indemnités élus "...en réalité il s'agissait de fixer les indemnités du seul Président Yannick MOREAU suite à la modification de ses fonctions et donc de ses indemnités d'élu.

Le sujet avait été abordé sans esprit polémique, la veille, dans un long article paru dans le Journal des Sables sous la plume de la journaliste Marion TRAVERS;

Il n'y avait donc apparemment pas matière à suspense ni à polémique, injures, procès d'intention...et pourtant certains élus dont le maire de Château d'Olonne et ses derniers fidèles alliés à des opposants par idéologie  ont osé l'infamie et l'infamant et certains ont perdu non seulement le peu d'honneur qui leur restait mais en plus ils ont subi une défaite cuisante et ont dévoilé une haine hors de mise dans une enceinte publique.

Ce qui a été dit  ce vendredi soir en Conseil Communuataire avec des mots violents voire diffamatoires comme "magouille", "tripatouillage politique" doit être vite oublié  pour reprendre l'énorme travail qui attend les élus avec la poursuite de la mise en route de la Communauté d'Agglomération et la mise en musique de la fusion des 3 communes .

Ce triste épisode devra être mis entre parenthèses au nom de l'intérêt général et celui des 53 000 citoyens de la Communauté d'Agglomération.

Mise entre parenthèse ne veut pas dire oublier...au contraire !

Pour cela, nous vous proposerons des articles d'analyse sur la situation vécue et ses conséquences dans les jours qui viennent.

 

A SUIVRE...

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 20:22
L'AGGLOMÉRATIOn "LES SABLES D'OLONNE"

L'AGGLOMÉRATIOn "LES SABLES D'OLONNE"

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION

 

Le vendredi 7 juillet 2017

à 18 heures 30

se tiendra le prochain Conseil Communautaire

à la Pépinière d'Entreprises (près du Boulevard du VENDÉE GLOBE)

2, allée Titouan LAMAZOU à Olonne-sur-Mer

 

RAPPELONS QUE LA PRÉSENCE "CITOYENNE" NE PEUT QU'ÊTRE UN PLUS POUR LA DÉMOCRATIE, que les séances du Conseil Communautaire de l'AGGLOMÉRATION sont publiques et qu'il est intéressant pour le citoyen de voir comment fonctionne une collectivité territoriale pourvue de larges compétences.

 

 

 

 

 

ORDRE DU JOUR COMPLET

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire du vendredi 7 juillet 2017
LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire du vendredi 7 juillet 2017
Partager cet article
Repost0
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 14:36
SUR LA DEUXIÈME MARCHE DU PODIUM THOMAS LAURENT QUI PORTE LES COULEURS DE L'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE"

SUR LA DEUXIÈME MARCHE DU PODIUM THOMAS LAURENT QUI PORTE LES COULEURS DE L'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE"

MERCI, THOMAS LAURENT !

Petite lettre ouverte de félicitation et d'encouragement à un jeune qui mérite notre admiration.

Ce dimanche, 18 juin 2017, toi et tes deux coéquipiers vous avez tenu la tête de ces 24 heures du Mans.

Tu montes deux fois sur le podium.

Première marche pour cette catégorie reine LMP2.

Deuxième marche, cerise sur le gâteau, pour le classement général.

 

Pour ce résultat, il y a toute une équipe à féliciter. Tes sponsors et tes parents ont droit à une mention spéciale pour leur fidélité et le soutien indéfectible qu'ils t'ont toujours apportées malgré les coups du sort que tu as pu endurer comme tout débutant qui monte et gêne et que les caciques professionnels ont tendance à mépriser.

Maintenant, nous tous et les fans qui vont t'épauler te souhaitent la carrière que tu dessines et projettent avec art. Ils espèrent que le cercle de ceux qui croient en toi s'élargisse et t'offre tous les soutiens et la sympathie que tu mérites.

BON SOUVENIR :  LA VOITURE 38 DE L'ÉQUIPE DE LAURENT THOMAS EST EN TÊTE À 1 HEURE DE L'ARRIVÉE SUR LA 38.(À DROITE) ..SUIVIE DE LA PORSCHE CATÉGORIE LMP1 QUI VA REMPORTER CES 24 HEURES

BON SOUVENIR : LA VOITURE 38 DE L'ÉQUIPE DE LAURENT THOMAS EST EN TÊTE À 1 HEURE DE L'ARRIVÉE SUR LA 38.(À DROITE) ..SUIVIE DE LA PORSCHE CATÉGORIE LMP1 QUI VA REMPORTER CES 24 HEURES

Partager cet article
Repost0