Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 22:00
UNIS, ON SERA PLUS FORTS

UNIS, ON SERA PLUS FORTS

IDENTITÉ VISUELLE ET IDENTITÉ DU NOUVEAU TERRITOIRE DES SABLES D'OLONNE

UNE SITUATION DÉBLOQUÉE : UNE INCANTATION SUR LE THÈME TOUS DIFFÉRENTS ET TOUS COMPLÉMENTAIRES

Nous ne dirons jamais assez "Merci" aux castelolonnais qui se sont mobilisés pour dire OUI à la fusion des 3 communes.

Le résultat de ce vote du 11 décembre 2016  a fait sauter des verrous qu'on croyait encore, en fin 2016, cadenassés  à jamais.

Pas même les politicologues les plus avertis du littoral vendéen et les instituts de sondage de La Chaume ou de l'Épinette ou de ...ne pouvaient prévoir le résultat de ce vote et ses conséquences.

Pourtant ces conséquences très importantes pour le devenir du nouveau territoire que représente l'agglomération "Les Sables d'Olonne" dépassent de beaucoup le cadre d'un scrutin communal où seulement un avis avait été demandé aux castelolonnais.

Ce vote a donné une impulsion incroyable au rapprochement des 7 maires, à l'expression du souhait de poursuivre ce travail en commun pour l'intérêt général de toute la population des 7 communes  et non pour la défense des 7 chapelles et de leurs clochers. Les élus eux-mêmes sont étonnés de cet élan qu'ils ont unanimement tous salué comme l'a fait Didier Gallot. qui, pour la commune nouvelle, a souligné cette "volonté d'aboutir pour constituer cette deuxième ville du département" et qui a particulièrement "apprécié la façon dont s'est constituée la communauté d'agglomération".

Ce mardi 7 mars 2017, le G7 (les 7 maires) avait donc convié élus et présidents d'associations des 7 communes à la présentation de l'identité visuelle de la Communauté d'agglomération qui figurera et sera décliné sur tous les documents , les drapeaux et autres emblèmes  des 7 communes et sur ceux de l'agglomération.

L'invitation des associations à cette manifestation est un signal fort adressé aux milliers de bénévoles qui sont une richesse pour le pays et c'est un hommage appuyé qui leur fut rendu par tous les maires. Il faut savoir que nombre d'associations attendent beaucoup pour leur développement d'une politique ambitieuse, coordonnée, fédérative de l'agglomération en lien avec les communes. 

Alors que les élus et autres personnalités conviées étaient venus sagement assister à la présentation du logo de la nouvelle Agglomération il y eut beaucoup plus que cela comme nous allons tenter de vous le dire ci-dessous.

En effet, qui aurait pu, avant le 11 décembre 2016, imaginer les photos, ci-dessous illustrations d'un parfait consensus ? Les présents dans la salle des Atlantes ont cru rêver. Ils étaient venus pour "voir" un logo et ils ont découvert un discours unanime rassemblant Agglomération et Commune Nouvelle (Château d'Olonne, Olonne sur Mer et les Sables d'Olonne) avec la carte  2019 (voir ci-dessous) où les 7 communes initiales de l'agglomération sont devenues 5 avec la fusion des 3 communes, Château d'Olonne, Olonne-sur-Mer et Les Sables d'Olonne.

Les prises de parole des 7 maires et de Yannick MOREAU, Président de la Communauté d'Agglomération; étaient à l'unisson et porteurs des espérances d'un avenir commun. Les 7 communes unies jouaient la complémentarité littoral et retro littoral, ville(s) et ruralité. Tous seront sous la bannière du nom choisi "les Sables d'Olonne" : identité que Didier Gallot a salué en remerciant ses collègues qui ont porté leur choix sur le nom de la ville phare du Territoire.

Reprenons le mot du Président Yannick MOREAU pour définir la répartition des rôles et compétences : "la commune fait tout et l'agglomération fait le reste"...en réalité, la commune fait tout sauf ce que la loi et les communes ont et vont déléguer à l'agglomération.

Le sort de l'Europe, celui des collectivités, Régions et départements est incertain.  Donc  le plus important c'est ce qui a été dit sur l'avenir : agglomération, commune nouvelle vont permettre d'atteindre une taille qui nous permettra de nous préparer à nous défendre," à nous de réussir, c'est vital !"

 

7 maires pour un territoire

7 maires pour un territoire

L'évolution du territoire porteuse d'espoirs de projets

L'évolution du territoire porteuse d'espoirs de projets

2019 !

2019 !

Partager cet article
Repost0
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 12:04
Les 7 maires des 7 communes  (le G7) face aux élus et aux représentants des associations

Les 7 maires des 7 communes (le G7) face aux élus et aux représentants des associations

PRÉSENTATION DE L'IDENTITÉ VISUELLE DE LA JEUNE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE

Ce mardi 7 mars a été dévoilée la charte visuelle de la Communauté d'Agglomération "Les Sables d'Olonne" et celle de ses deux Sociétés annexes "Les Sables d'Olonne Développement" pour la partie promotion de l'Économie  et "Destination Les Sables d'Olonne "pour la promotion du Tourisme.

Un vent d'optimisme soufflait dans la salle des Atlantes où s'est faite cette présentation aux élus et responsables d'associations des 7 communes.

Voilà son identité et celle...

Voilà son identité et celle...

Les 7 communes...51 000 habitants en route pour le développement...durable !

Les 7 communes...51 000 habitants en route pour le développement...durable !

L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE A SA CARTE D'IDENTITÉ
Les deux "filiales" de l'Agglomération
Les deux "filiales" de l'Agglomération

Les deux "filiales" de l'Agglomération

Partager cet article
Repost0
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 15:24
COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE: LES PREMIERS BUDGETS VOTÉS

LES ÉLUS DE L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE ONT VOTÉ AU PAS DE CHARGE LES 12 BUDGETS

 

En premier, le budget primitif de l'agglomération puis ont suivi les 11 autres budgets annexes que nous énumérons pour donner une idée de l'étendue des compétences 2017 de l'Agglomération :

Assainissement

ZAE Les Plesses Sud(Château d'Olonne)

ZAE L'Épinette (Sainte-Foy)

ZAE La Combe (Vairé)

ZAE Les Brottières (Saint-Mathurin )

ZAE Les Barjonnières (L'Ile d'Olonne)

Activités industrielles et Commerciales

Pépinière d'Entreprises (ex CCO)

ZA La Vannerie (ex CCO)

VENDEOPÔLE (ex syndicat mixte CCO située sur Château d4olonne)

Pôle Équestre Vendéen (ex Communauté de Communes Auzance Vertonne)

Les chiffres importants sont d'abord ceux du premier budget primitif de la Communauté  d'Agglomération

fonctionnement : 42,5 millions d'euros

investissement : 11,1 millions d'euros

charges de personnel : 6,2 millions d'euros

produits impôts et taxes : 32 millions d'euros

Á noter qu'il n'est pas prévu de recours à l'emprunt

Ci-dessous les deux "fromages " dépenses de fonctionnement et principaux investissements de la Communauté d'Agglomération

 

 

Répartition du budget

Répartition du budget

Les investissements

Les investissements

LE DÉBAT

Ce fut un échange entre Yannick MOREAU, Président de la Communauté d'Agglomération, et Anthony PITALIER candidat socialiste aux législatives, élu castelolonnais. Cette partie de ping  pong comme l'a nommée Annick BILLON a été interrompue en obligeant les 2 joueurs à faire une petite mi-temps où elle a pu s'exprimer pour éviter aux autres élus et au public d'être lassés.

 Anthony PITALIER avec la délicatesse qu'on lui connaît et sa connaissance très approximative des dossiers a développé trois angles d'attaques sur ce budget primitif de l'Agglomération :

1) La baisse des dotations versées par l'État aux collectivités locales, la DGF. Pour l'élu socialiste cette baisse serait compensée par d'autres dotations. La réponse est tombée de la bouche du Président. En 3 ans la CCO (devenue communuaté d'agglomération ) a subi un baisse cumulée de sa dotation de  1,5 million d'euros compensée par un espoir d'aide nouvelle de 400 000 euros. L'élu socialiste qui appartient au cabinet de la secrétaire d'État aux Collectivités Territoriale défend le gouvernement socialiste mais sa cible est mal choisie : les chiffres parlent. Comment se fait-il qu'il feint d'ignorer la réalité du plan d'austérité de 2014 imposée aux collectivités territoriales. Le gouvernement fait passer cette fameuse DGF de 58.4 milliards d'euros  en 2014 à 46.1 milliards d'euros en 2017 soit une baisse de 12,3 milliards d'euros !

L'élu socialiste aurait pu éviter ce débat  à quatre  titres :

- comme l'ont fait remarquer le Président et une l'élue d'Olonne sur Mer. Le débat est sur le budget de la nouvelle Communauté d'Agglomération, ce n'est pas un débat national et dans cette salle on n'est pas en campagne électorale,

- la diminution de la DGF est incontestable et tellement pénalisante pour l'investissement que le Président de la République en a atténué les effets pour 2017 !

- la méconnaissance de cette réalité au niveau du débat et celle de l'impact sur les finances et donc les projets de la Communauté d'Agglomération sont si évidents que l'élu socialiste aurait mieux fait d'éviter ce sujet,

- puisque le même élu se pose la question du niveau de l'investissement de la Communauté d'agglomérations aurait-il omis de penser que ce faible niveau provient en partie de la baissé de la DGF ?

2) L'excédent de recettes de la TOEM (taxe d'enlèvement des ordures ménagères).

Cette taxe pourrait , selon l'élu socialiste, dégager un excédent d'un million d'euros dont il ne donne pas une potentielle et illégale utilisation.

En effet et, comme le Président tente de le lui faire comprendre : cette taxe appartient au budget général de la collectivité et non à un budget annexe. En vertu du sacro saint principe de la comptabilité publique de l'universalité du budget et de la non affectation des recettes à des dépenses il ne peut être question de prélever une recette pour faire quoi ? puisque c'est interdit.

On a beaucoup de mal à comprendre où veut en venir l'élu socialiste si ce n'est quand il prononce malencontreusement (peut-être) le mot de "détournement". Il aurait pu et dû éviter cela et il est grand temps que le candidat à la députation se plonge dans les dossiers sur lesquels il doit statuer et dans l'étude de la législation qui concerne les collectivités territoriales.

3) la faiblesse des investissements. Sans revenir sur ce qui est dit ci-dessus sur la baisse de la DGF et son impact sur les capacités d'investissments et les charges et missions supplémentaires mises par l'Etat sur le dos des collectivités, il ne s'agit que du premier budget est établi pour la Communauté d'Agglomération qui n'a pas 3 mois d'existence. Disons que l'établissement d'une programmation d'investissments ne pouvait être à l'ordre du jour. L'élu socialiste aurait pu intégrer cette réalité.

On aurait voulu apprécier un vrai débat sur le budget, l'avenir...mais déjà présenter cette "fusion des budgets " des 7 communes (2 communautés de communes et la commune de Saint-Mathurin) est un pari gagné.

Les 4 opposants de gauche se sont abstenus el ce premier budget a été adopté.

 

A SUIVRE ... 

 

 

Les propos excessifs d'Anthony PITALIER n'altèrent pas la bonne humeur du Président Yannick MOREAU satisfait de pouvoir présenter son premier budget.

Les propos excessifs d'Anthony PITALIER n'altèrent pas la bonne humeur du Président Yannick MOREAU satisfait de pouvoir présenter son premier budget.

Partager cet article
Repost0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 14:27
En attendant la signalétique nouvelle...très prochainement

En attendant la signalétique nouvelle...très prochainement

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

LES SABLES D'OLONNE

 

Le vendredi 3mars 2017

à 18 heures 30

se tiendra le prochain Conseil Communautaire

à la Pépinière d'Entreprises (près du Boulevard du VENDÉE GLOBE)

2, allée Titouan LAMAZOU à Olonne-sur-Mer

 

RAPPELONS QUE LA PRÉSENCE "CITOYENNE" NE PEUT QU'ÊTRE UN PLUS POUR LA DÉMOCRATIE, que les séances du Conseil Communautaire de l'AGGLOMÉRATION sont publiques et qu'il est intéressant pour le citoyen de voir comment peut commencer à fonctionner une collectivité territoriale pourvue de larges compétences.

 

La Communauté d'Agglomération se met en ordre de marche avec le vote de ses premiers budgets . 40 points à l'ordre du jour ! Une première vision de l'ampleur des compétences et des tâches et responsabilités de la structure territoriale nouvelle et bien sûr celles des élus.

 

 

ORDRE DU JOUR COMPLET

Finances

  1. Reprise et affectation anticipée du résultat 2016 du Budget Principal

  2. Vote du Budget primitif 2017 du Budget Principal

  3. Reprise et affectation anticipée du résultat 2016 du Budget annexe Assainissement

  4. Vote du Budget primitif 2017 du budget annexe Assainissement

  5. Reprise et affectation anticipée du résultat 2016 du Budget annexe ZAE « Les Plesses Sud »

  6. Vote du Budget primitif 2017 du Budget annexe ZAE « Les Plesses Sud »

  7. Vote du Budget primitif 2017 du Budget annexe ZAE « L’Epinette »

  8. Vote du Budget primitif 2017 du Budget annexe ZAE « La Combe »

  9. Vote du Budget primitif 2017 du Budget annexe ZAE « Les Biottières »

  10. Vote du Budget primitif 2017 du Budget annexe ZAE « Les Bajonnières »

  11. Reprise et affectation anticipée du résultat 2016 du Budget annexe Activités Industrielles

    et Commerciales

  12. Vote du Budget primitif 2017 du budget annexe Activités Industrielles et Commerciales

  13. Reprise et affectation anticipée du résultat 2016 du Budget annexe Pépinière

  14. Vote du Budget primitif 2017 du Budget annexe Pépinière

  15. Reprise et affectation anticipée du résultat 2016 du Budget annexe ZA La Vannerie

  16. Vote du Budget primitif 2017 du Budget annexe ZA la Vannerie

  17. Reprise et affectation anticipée du résultat 2016 du Budget annexe Vendéopôle

  18. Vote du Budget primitif 2017 du Budget annexe Vendéopôle

  19. Reprise et affectation anticipée du résultat 2016 du Budget annexe Pôle Equestre

    Vendéen

  20. Vote du Budget primitif 2017 du Budget annexe Pôle Equestre Vendéen

  21. Fiscalité directe : vote des taux 2017

  22. Attribution de l’indemnité de responsabilité aux régisseurs

  23. Composition du Comité d’Hygiène, de sécurité et des conditions de travail

  24. Composition du Comité technique

  25. Signature d’un contrat de ruralité avec l’Etat

     

 

Assainissement

  1. Groupement de commande : accord cadre portant sur l’exécution des travaux des réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales de l’Agglomération du Pays des Olonnes : attribution du marché

  2. Choix du mode de gestion et lancement de la consultation de délégation du service public pour l’exploitation du système d’assainissement de Saint Mathurin

  3. Participation financière de l’assainissement collectif : tarifs 2017

  4. Assainissement non collectif tarifs 2017

  5. Accord de programmation avec l’agence de l’eau

  6. Règlement de service Assainissement Collectif applicable sur le territoire de la Communauté d’Agglomération

  7. Règlement de service Assainissement Non Collectif applicable sur le territoire de la Communauté d’Agglomération

     

     

    Solidarité Santé CIAS

  8. Gestion de l’hébergement saisonnier du lycée Tabarly choix du mode de gestion

     

    Sport

  9. Exploitation de la base de canoë de l’Auzance de l’Ile d’Olonne

     

    Urbanisme

  10. Aménagement numérique THD FttE convention de financement

  11. Construction CMS échange de terrains avec le Conseil Départemental 85

     

    Bureau

  12. Approbation de la modification des statuts de la SAEM Vendée Expansion

  13. Organisation de la foire exposition 2017 : tarifs d’occupation du domaine public

  14. Mise en place et composition du Conseil de Développement

  15. Motion de soutien au bureau de douanes des Sables d’Olonne

     

Partager cet article
Repost0
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 19:44
On entre dans le vif du sujet

On entre dans le vif du sujet

48 élus...il faut une grande salle de classe, il faudra des élèves sages et studieux

48 élus...il faut une grande salle de classe, il faudra des élèves sages et studieux

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION :  LES ÉLUS FACE AUX PREMIERS CHIFFRES ET PROJETS

 

Ce vendredi 3 février 2017 : les élus de l'agglomération abordaient pour la première fois les chiffres de leur collectivité nouvelle.  

Au niveau national, le bloc communal (communes, communautés de communes, et agglomérations) a subi ces dernières années les effets de la crise : leurs frais de fonctionnement sont freinés, les recettes sont affectées par les coupes sombres surtout de la part de l'État, la stabilisation donc les dépenses a été la règle et bien sûr les dépenses affectées aux équipements nouveaux décroissent.

 

UNE PHOTOGRAPHIE DES COMPTES EN FIN 2016 : UN PEU D'OPTIMISME

Présenter aux élus un schéma financier de leur institution en début févier alors que celle-ci a juste été créée le 1er janvier 2017 relève de l'exploit et cela mérite d'être relevé.

Au niveau local, les recettes sont obérées aussi par la baisse programmée de la DGF et si le niveau global des recettes est maintenus, cela résulte avant tout de l'effort demandé aux particuliers (fiscalité des ménages : taxe d'habitation) et à son équivalente pour les entreprises ( la CFE).

 Pour les charges, les dépenses de personnel poursuivent une croissance contenue car leur augmentation est liée aux nouveaux services provenant de la CCO (crèche et complexe aqua ludique).

Le "bilan" pour l'agglomération met en évidence le redressement du principal agent économique l'ex CCO que l'on disait en quasi faillite en 2014.

Donc, la capacité d'autofinancement est répartie à la hausse.(CCO +CCAV : 5,5 millions d'euros ) 

L'en-cours de la dette est stabilisé à 20 millions d'euros avec une capacité de désendettement qui  redescend en dessous de 4 années.

 

PROSPECTIVE 2017/2020 : 28 millions d'euros d'investissement

La fiscalité restera inchangée donc les recettes ne croitront que suite à l'augmentation des bases de calcul que décide chaque année la loi de finances et aux investissements des particuliers et entreprises dont le patrimoine a pu bénéficier d'améliorations.

Ainsi, la prévision pour ces années 2017 à 2020 permet de dégager une enveloppe potentielle d'investissements nouveaux de 16 millions d'euros. Avec les investissements récurrents et ceux déjà programmés (NUMERIMER et Maison des randonnées) la prévision totale de l'enveloppe investissement pour ces 4 années sera de l'ordre de 28 millions.

Pour ce qui est des budgets annexes assainissement notons les projets

- d'une nouvelle station d'épuration à l'Ile d'Olonne (2,9 millions d'euros),

- d'une bâche tampon sur le site de la Sablière (3,5 millions d'euros)

Pour les Budgets annexes des zones économiques, retenons surtout celle de la Vannerie (sur Olonne et Château d'Olonne) dont l'agglomération est propriétaire :  

pour l'ilot 1 de 9,8 hectares sur les 21.5 hectares de l'ilot 1,

pour l'ilot 2 de 10,4 hectares sur les 87,5 hectares, le pôle NUMERIMER est installé sur cet îlot ainsi que le pôle Santé,

pour l'ilot 3  de 7,6 hectares sur les 20,8,

pour l'îlot 4 de 23 sur les 29 hectares de cet ilot. 

Pour les autres budgets annexes comme le VENDÉOPÔLE, le PÔLE ÉQUESTRE , le VILLAGE D'ENTREPRISES NAUTIQUES... il faut dire avec pudeur et peut-être hypocrisie  que le débat est renvoyé au vote du budget e, mars prochain. Il y a certainement matière à polémiques sur ces budgets mais  il faudra bien un jour prendre les décisions qui s'imposent et tirer un trait sur le passé pour envisager de regarder l'avenir avec sérénité.

Ce faux débat d'orientation budgétaire DOB( la nouvelle agglomération est exemptée de cet exercice DOB)  n'a donc pas fait... débat.

Seule, Madame Nicole LANDRIEAU, de l'opposition olonnaise, front de gauche, a fait remarquer que ce sont les impôts des ménages qui supportent la remise état des finances de la Communauté d'Agglomération.

Les questions suivantes ont permis des échanges plus musclés.

A SUIVRE...

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 19:16
L'agglomération : un territoire en devenir mais qui a un passé

L'agglomération : un territoire en devenir mais qui a un passé

UN CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE DÉMARRAGE 

 

LE CONSEIL COMMNAUTAIRE EST L'ORGANE DÉLIBÉRANT CHARGÉ DE GÉRER PAR SES DÉLIBÉRATIONS LES AFFAIRES DE L'INTERCOMMUNALITÉ DANS LA LIMITE DES COMPÉTENCES QUI LUI ONT ÉTÉ TRANFÉRÉES.

14 points à l'ordre du jour avec des points importants en matière de finances

 

ORDRE DU JOUR COMPLET

Finances

 

1. Perspectives budgétaires

 

2. Attribution de fonds de concours

 

3. Dotation de solidarité communautaire 2017-2020

 

 

Culture Evènementiel

 

4. Vendée Cœur partenariat 2ème édition

 

 

Sport

5. DSP Gestion des piscines communautaires : avenant n°2 au contrat

 

 

Urbanisme

6. Vannerie Ilôt 1 lancement de la procédure

 

 

Bureau

7. Election d’un délégué au sein du conseil d’administration du collège Jean Monnet

 

8. Election d’un délégué au sein du conseil d’administration du lycée Savary de Mauléon

 

9. Election des membres de la commission de délégation de services publics

 

10. Election des membres de la commission d’appel d’offres

 

11. Election des représentants au conseil portuaire

 

12. Election d’un représentant à l’établissement public foncier

 

13. Groupement de commandes pour l’acheminement et la fourniture de gaz naturel et d’énergie électrique

 

14. Composition de la commission intercommunale des impôts directs (CIID)

 

 

 

RAPPELONS QUE LA PRÉSENCE "CITOYENNE" NE PEUT QU'ÊTRE UN PLUS POUR LA DÉMOCRATIE,

que les séances du Conseil Communautaire sont publiques et qu'il est intéressant pour le citoyen de voir comment peut fonctionner une collectivité territoriale nouvelle et déjà pourvues de larges compétences.

Prochain conseil communautaire

le vendredi 3 février 2017

à 18 heures 30

à la Pépinière d'Entreprises

(près du Boulevard du VENDÉE GLOBE)

2, allée Titouan LAMAZOU à Olonne-sur-Mer.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 21:28
Yannick MOREAU premier Président de la Communauté d'Agglomération

Yannick MOREAU premier Président de la Communauté d'Agglomération

L'AGGLOMÉRATION  "UNE NOUVELLE PAGE" POUR LE TERRITOIRE DU GRAND PAYS DES OLONNES.

 

Le nouveau et premier Président de la nouvelle Communauté d'Agglomération, Yannick MOREAU, a présenté ses vœux  2017 "UNE NOUVELLE PAGE" pour le territoire qui réunit les 7 communes : Les Sables d'Olonne, Olonne-sur-Mer, Château d'Olonne, Vairé, Sainte-Foy, Ile d'Olonne et Saint Mathurin.

Des vœux sobres dans leur présentation pour ouvrir la première page du nouveau livre nommé "Les Sables d'Olonne Agglomération" : un seul nom emblématique pour unir dans la réussite 7 communes soit :

53 000 habitants

17 000 hectares

48 élus "pour engager une nouvelle synergie qui va permettre d'établir une stratégie" du territoire pour les zones industrielles, la promotion du tourisme qui fait un chiffre d'affaires de 370 millions d'euros dont profite toute l'économie locale, des services publics, le développement économique, les services publics transports par exemple avec le réseau Oléane, la fibre optique qui achèvera son déployement en 2020 (si cela pouvait aller plus vite !...)

DES ANNONCES QUI RÉCHAUFFENT L'ATMOSPHÈRE

D'abord : la fin des restrictions budgétaires après la cure de ces deux dernières années. La Communauté d'Agglomération va pouvoir investir pour les 4 prochaines années 53 millions d'euros soit 13 millions d'euros par an.

"Il manque un équipement"...

petite phrase qui permet un suspense après l'énumération des équipements structurants comme les ports, les équipements sportifs...

"nous avons besoin d'un "PALAIS DES SPORTS"...

Les  porteurs du projet OLTEC que la CCO a laissé honteusement tomber peuvent se réjouir. Un petit bout de leur projet verra au moins le jour ! Leur projet a été présenté à la CCO en 2005  et fut suivi du projet de programme OLONNES 2020 qui lui aussi a sombré dans la Chnou...

On se prend à rêver quand on pense aussi à ce projet OLONNES 2020 présenté en juillet 2006 et lui aussi dans la chnou...nous sommes en 2017... les précurseurs ont toujours tort sauf si on les écoute.

Ne regardons plus dans le rétro-viseur mais devant nous et mettons notre confiance dans cette agglo nouvelle !

LE PALAIS DES SPORTS

Lui, le Palais des Sports, sera dimensionné pour recevoir 1500 spectateurs, projet tant attendu par les habitants , les sportifs, les amateurs de spectacles d'envergure... Les crédits de première étude seront dégagés en 2017... le premier vice-président de la communauté  d'agglomération Jean-Pierre DUBREUIL verra aussi une de ses visions prendre forme de réalisation au cœur de l'agglomération à la Vannerie.. "Un équipement qui fera rayonner notre agglomération"

Le deuxième SCOOP de la soirée, c'est un clin d'œil sous forme de remercîments aux 500  associations de l'agglomération. Les bénévoles sont capables de soulever des montagnes. Ils ont accompli pour le départ du VENDÉE GLOBE 40 000 heures de bénévolat...sans eux, sans bénévoles ...point de salut pour nombre d'animations.

L'autre clin d'œil fut en direction des chefs d'entreprises qui font la force économique du pays.

2017,  faisons un pari : la réussite du démarrage en beauté de l'AGGLO.

 

 

 

 

 

Le Président et ses treize vice-présidents. (Seule manque à l'appel :  Florence PINEAU maire d'Olonne sur Mer excusée )

Le Président et ses treize vice-présidents. (Seule manque à l'appel : Florence PINEAU maire d'Olonne sur Mer excusée )

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 12:47
Deux symboles de progrès

Deux symboles de progrès

UNE COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION SOLIDE, PORTEUSE D'ESPOIRS, UN PROJET DE COMMUNE NOUVELLE UNIQUE CONSTITUERONT UN ENSEMBLE COHÉRENT AU GRAND PAYS DES OLONNES

 

Nous avions à cœur de vouloir pour la France une vraie réforme territoriale qui permette de hisser notre pays au niveau de nos voisins ; un grand ménage éytait nécessaire. Il n'y a eu qu'un  petit coup de balai et, en plus ,on a caché de la poussière sous le tapis et sous les meubles.

 

Il faut savoir que le mille-feuille coûte une fortune aux français et que la tentative de vraie réforme territoriale a avorté, que les nouvelles régions sont des gouffres financiers. 

 

Reprenons la déclaration officielle lors du lancement des 3 réformettes

http://www.gouvernement.fr/action/la-reforme-territoriale

 

« Aujourd’hui, la France compte quatre échelons administratifs locaux qui se partagent des compétences : commune, intercommunalité, département et région. Cet empilement des échelons d’administration, les compétences partagées et les financements croisés sont souvent résumés par l'expression "millefeuille territorial". Cette organisation est souvent illisible pour le citoyen et nuit à l’efficacité de l’action publique des territoires.

Une importante réforme territoriale portée par le chef de l’État entend transformer pour plusieurs décennies l’architecture territoriale de la République. En jeu, la baisse des dépenses publiques et une meilleure prise en compte des besoins citoyens ».

 

Désolé, mais la montagne a accouché d'une souris. 

Voilà le résumé sanglant et réaliste d'un chroniqueur qui est rejoint par l'ex Ministre chargée de cette fumeuse réforme qui elle-même a reconnu son échec. Ce chroniqueur écrit :

" Au final, toujours quatre échelons administratifs, toujours des compétences partagées et sans doute encore des financements croisés et une collectivité croupion (le Département) essentiellement axée sur le social."

et de conclure que le citoyen aura le privilège de payer toujours plus d'impôts locaux...alors que la réforme  territoriale devait améliorer la gestion des 4 échelons. administratifs locaux.

"Cette réforme n’a pas été faite pour vous, mais pour les élus et par les élus (on n’est jamais si bien servi que par soi-même."

L'OPTIMISME VIENT DE LA BASE POUR UNE VRAIE RÉFORME TERRITORIALE LOCAL AU GRAND PAYS DES OLONNES... À CONDITIONS...

Tout est en place pour une vraie réforme territoriale locale au pays des Olonnes.

Une transition programmée qui trouvera son aboutissement à  la fin du mandat en mars 2020,

Des élus motivés, une volonté collective, une adhésion populaire désormais incontestable avec deux niveaux :

- celui de la Communauté d'Agglomération pour les projets importants et la mutualisation de moyens donc des économies à terme et plus d'efficacité et de cohérence dans les prises de décisions, le moteur du progrès local

- celui de la Commune Nouvelle unique LES SABLES D'OLONNE qui aura un rayonnement de ville moyenne attractive alliant mer et retro-littoral, qui pourra se faire entendre et être crédible au niveau départemental et régional avec une capacité de développement nouvelle.

Ce progrès pour plus d'efficacité, plus de solidarité n'a pu se réaliser au niveau national...il peut se réaliser maintenant à l'échelon local du Pays des Olonnes. Un bel exemple du pouvoir des élus locaux.

Une seule ombre au tableau, une inconnue : les 3 maires d'Olonne-sur-mer, de Château d'Olonne et des Sables d'Olonne doivent conclure positivement leur accord dans les dix-huit mois ans qui viennent.

Si un des trois maires fait défaut, le bel édifice sera soit bancal soit s'effondrera. Et celui qui portera la responsabilité d'un impossible échec devra supporter le poids de la honte publique que la population entière du Pays des Olonnes et de toute l'agglomération pourront lui réserver. Mais l'échec évoqué est interdit !

Il appartient aux citoyens de veiller à cela.

 

 

 

Partager cet article
Repost0